2 réflexions au sujet de « The Left in Europe: what does the future hold? »

  1. Bien que je n’ai sans doute pas compris toutes les subtilités du texte en raison de mon niveau d’anglais, j’apprécie et partage une bonne partie de l’analyse.

    Je trouve un peu dommage d’avoir autant insisté sur le cas français mais c’est pas anormal non plus.

    Un point de désaccord: la crise du leadership.
    – Le leadersihp ne se décrète pas. Il se révèle et se mesure dans l’actione et l’adversité.
    – Si gauche européenne a pu compter de nombreux leaders dans les années 90 (Jospin, Blair, Schroeder, je m’intérroge sur le cas Prodi), j’ai pas l’impression que la construction européenne en ait tant profité que ça, en tout cas sur le plan social.

Les commentaires sont fermés.