5 réflexions au sujet de « Pierre Moscovici invité du 7/9 de France Inter »

  1. bonjour, vous écoutant sur France inter, j’ai été sceptique quand vous avez parler des efforts que les français devront faire….même si vous posez de façon pondérée (ou bien que vous avancez masqué)
    cette rigueur necessaire, j’ai rélévé que vous ne vous en prenez pas à l’injuste fiscalité qui permet aux plus riches toutes sortes d’arrangements « légaux », mais immoraux et inciviques..( dont des d’exonérations sur des investissements dont on ne fait jamais le bilan)
    ainsi en gros:fraude fiscale,niches, bouclier, paradis fiscaux, exonérations de cotisations patronales, sans parler des « niches Copé » au minimum 160 000 000 000 Euros par an…
    le bon peuple est plus civique que la classe dominante, mais il ne fera pas d’effort si l’on ne tappe pas là où il faut le faire d’abord.
    cette omission de votre part m’inquiète sur le projet socialiste. et si c’est votre ami DSK qui se présente aux élections , je crains le pire, de la part du grand ami d’alain Minc..
    nous serons nombreux à avoir du mal à voter pour DSK qui n’est en rien un homme de gauche…
    il est vrai que le PS, est de plus en plus un parti de la classe bourgeoise, et il a maintes fois dans son histoire trahi le peuple, ce peuple dont il s’éloigne …
    le PS ne semble pas avoir compris la leçon de 2002.
    salutations

  2. M. Moscovici, votre tempérance et votre médiété vous honorent. L’humilité que vous attestez par la reconnaissance du caractère excessif de la formulation de vos dénonciations est également à verser à votre crédit. La hauteur de vos vues, la clairvoyance de vos jugements et la retenue affable de vos critiques restaurent la décence de l’opposition qui, trop souvent je le regrette, se voulant ferme et résolue, tend à céder à un populisme étayé de promesses et de « petites phrases ». Pour ma part, Grenoblois élève de Florence Chaltiel et de Jean-Louis Quermonne, citoyen attentif au devenir de l’Europe et de la France en son sein, je vois en vous la rectitude et l’authenticité d’un homme dont la dimension naturelle excède de loin le charmant pays de Montbéliard, si tant est que vous ne soyez pas amené à vous parer, opportunément, de la toge hypocrite du socialisme tribunicien, à la vertu verbeuse et péremptoire. En refusant cette facilité, comme vous le faites aujourd’hui encore, vous perdrez peut-être les faveurs de la gauche radicalisée, mais non votre âme… Conservez de grâce la dignité inhérente aux fonctions auxquelles vous aspirez, quand tant d’autres l’ont bafouée.

  3. Ping : Pierre Moscovici invité du 7/9 sur France Inter | Pierre Moscovici

Les commentaires sont fermés.