Dans les médias

Pierre Moscovici invité de l’émission « Oui/Non » sur LCI

Catégorie : Actualité,Politique | Par pierre.moscovici | 07/12/2010 à 15:52

Pierre Moscovici répondait hier aux questions de Michel Field dans l’émission »Oui/Non » sur LCI.

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , , , ,


2 commentaires

  • Citoyen lambda dit :

    Monsieur Moscovici,
    Face aux enjeux électoraux à venir et dans ces temps troublés où 8 millions de français vivent en dessous du seuils de pauvreté, je me permets de rêver que nous puissions réaliser un jour, à quel point les inégalités de revenus, ont les conséquences les plus néfastes sur le bon fonctionnement de notre société.
    Alors que dans les années 70, les capitaines d’industrie percevaient un revenu d’environ 35 fois le salaire de base, aujourd’hui les mêmes ont un revenu qui peut dépasser 800 fois le salaire de base…
    Monsieur Moscovici, il est temps de faire savoir à nos concitoyens que 130 000 français ont un revenu supérieur à 500 000 euros par an.
    Comme il existe un salaire minimum, pourquoi n’évaluerait-on pas les effets qu’un salaire maximun pourrait avoir sur notre société? Et à combien pourrait-on en fixer son montant?
    Amicalement.
    Un citoyen lambda.

  • Sina dit :

    Sarko-DSK, l’affiche obligée de 2012
    Jack Dion – Marianne | Mardi 7 Décembre 2010 à 15:01

    On connaissait déjà la pensée unique, revenue en force voici quelques jours avec le titre du Monde annonçant « la rigueur unique » en Europe. On avait testé le choix unique en 2005, lorsqu’il était nécessaire de dire « Oui » au référendum sur la Constitution européenne sous peine d’être considéré comme un simple d’esprit. Voilà aujourd’hui le jeu unique, celui de la présidentielle 2012.
    Il s’agit d’un dé à deux faces, offert gratuitement et quotidiennement aux futurs électeurs: pile c’est Sarkozy, face c’est DSK. Chacun devra l’avoir en poche (et en tête) jusqu’à l’échéance décisive, afin de ne pas se tromper et de ne pas s’égarer en cours de route. On peut l’offrir comme cadeau de Noël, c’est gratuit.
    …..
    La seule hypothèse recevable, c’est le « mano a mano Sarko/DSK ». L’avantage d’une telle confrontation, c’est qu’elle permet de rêver à un vrai-faux débat. Car enfin, entre l’actuel Président de la République et le chef du Fonds Monétaire International (FMI), où sont les vraies différences et les vraies oppositions ? Certes, l’un est de droite et l’autre de gauche. Et alors ? Une fois établi ce simple constat, que peut-on en conclure ? Qui peut dire que l’un est plus ou moins néolibéral que l’autre ? Et si oui, est-on sûr que le plus néolibéral des deux soit celui auquel certains pensent spontanément ?

    http://www.marianne2.fr/Sarko-DSK-l-affiche-obligee-de-2012_a200541.html

Flux RSS des commentaires de cet article.