34 réflexions au sujet de « Pierre Moscovici invité de France Info »

  1. Je vous invite cordialement à lire l’ouvrage de Richard Wilkison (L’égalité c’est la santé) qui montre (c’est un statisticien) que l’inégalité des revenus engendre presque automatiquement des problèmes de santé dans la population, mais aussi des problèmes de violences, de drogues, de dépression, etc… bref de dégradation sociale. Hors, la France a vu ces dernières années la croissance de cet écart entre les 20% des plus bas revenus et les 20% des plus hauts revenus, ce qui nous conduit vers une dégradation encore plus grande de notre société.
    Voilà un beau programme pour le PS pour sortir la France de son marasme et qui va dans le sens d’une politique sociale plus forte.
    Merci de votre attention à ce message.

  2. La Tunisie est libre!!!Je ne suis pas tunisienne n’empêche que deux jours plus tard je n’arrive pas à m’en remettre, ni à croire qu’il est possible de deloger un dictateur arabe.

    Merci à Tweeter et à Facebook sans qui cela ne serai pas fait mais surtout grand grand merci à l’armée tunisienne qui nous a démontrer que l’armée pouvait être plus démocrate et responsable que la classe politique dirigeante.

    Après cet évènement les jeunes arabes sont en ébullition, sur twitter tous le monde appelle à la révolte, jordaniens, yéménites, syriens, et même ceux originaires des pays du golfe persique les plus actifs étant les palestiniens (Bizarre quand même !), les algériens et les égyptiens. C’est magique ….

    Ce qui fait sourire (jaune pour certain) c’est quand même le foirage de la diplomatie française, tout incroyable soit il, elle et donc le gouvernement n’a rien vu venir, tout comme pour la crise financière,sauf que normalement la diplomatie française est connu pour être assez compétente. Le foirage était total, jusqu’au bout il ont été à contre sens, il n’ont même pas essayé de faire comme les socialistes et les américains qui ont levé le ton au bon moment…juste avant que ce ne soit trop tard.

    En parlant des américains, on se demande s’ils n’avaient pas des infos que d’autre n’avaient pas. Quand on voit comment la semaine dernière Hillary Clinton à fait la leçon de démocratie aux ministres arabes à Doubaï et quand se rendant au Yemen elle a exiger de voire les opposants pour leur parler et demander qu’elle alternative democratique à Ali Abdullah Saleh on peux se poser des question.

    • J’aimerais partager ton optimisme, Amelle, mais la Tunisie est en proie au chaos et la victoire de la rue n’implique pas encore la liberté et encore moins la démocratie. Que fera l’armée ? Quel est le poids des islamistes ?

      • Depuis hier de plus en plus de personnalités politiques tunisienne demandent une constituante, je pense que cela reste le moyen le plus démocratique de fonder un état démocratique.

        Les grandes figure de l’opposition les plus respecté en Tunisie reste quand même des personnes extrêmement laïque comme Hamma Hamami communiste tout comme son épouse Radia Nassraoui, Toufik Ben Brik le talentueux journaliste francophone et Sihem Bensadrine militante des droits de l’Homme.

        L’islamiste le plus influent est Rached Ghannouchi, son parti à la base fait parti de la mouvance des frères musulmans mais de la fraction la plus « bobo » on pourrait dire. C’est un parti qui a une idéologie qui ressemble fort à celle au parti au pouvoir en Turquie d’Erdogan l’AKP sauf qu’El Ghannouchi n’a pas le charisme de ce dernier. Donc rien a voire avec un mouvement salafiste comme le FIS en Algérie. Son discours n’a jamais été violent, d’ailleurs cela lui est même reproché dans son mouvement. A titre de comparaison Toufik Ben Brik à coté a été plus dure avec Ben Ali et sa clique.

        Je ne sais pas comment les tunisiens vont geré la transition vers un état démocratique, mais ce qui est sure c’est que l’armée ne prendra pas le pouvoir, sinon elle l’aurai deja fait. Après une neutralité dommageable à BenAli, elle a pris position pour le peuple tunisien.
        Selon des sources US c’est même elle qui aurait demandé à Ben Ali de quitter le pays et demander au 1er ministre de prendre en compte les aspirations du peuple. Ce qui est un miracle dans le monde arabe.
        Concernant l’armée tunisienne cette photo reste édifiante:

        http://nawaat.org/portail/wp-content/uploads/2011/01/honneur-de-la-tunisie.jpg

      • @Bangor

        Depuis hier de plus en plus de personnalités politiques tunisienne demandent une constituante, je pense que cela reste le moyen le plus démocratique de fonder un état démocratique.

        Les grandes figure de l’opposition les plus respecté en Tunisie reste quand même des personnes extrêmement laïque comme Hamma Hamami communiste tout comme son épouse Radia Nassraoui, Toufik Ben Brik le talentueux journaliste francophone et Sihem Bensadrine militante des droits de l’Homme.

        L’islamiste le plus influent est Rached Ghannouchi, son parti à la base fait parti de la mouvance des frères musulmans mais de la fraction la plus « bobo » on pourrait dire. C’est un parti qui a une idéologie qui ressemble fort à celle au parti au pouvoir en Turquie d’Erdogan l’AKP sauf qu’El Ghannouchi n’a pas le charisme de ce dernier. Donc rien a voire avec un mouvement salafiste comme le FIS en Algérie. Son discours n’a jamais été violent, d’ailleurs cela lui est même reproché dans son mouvement. A titre de comparaison Toufik Ben Brik à coté a été plus dure avec Ben Ali et sa clique.

        Je ne sais pas comment les tunisiens vont geré la transition vers un état démocratique, mais ce qui est sure c’est que l’armée ne prendra pas le pouvoir, sinon elle l’aurai deja fait. Après une neutralité dommageable à BenAli, elle a pris position pour le peuple tunisien.
        Selon des sources US c’est même elle qui aurait demandé à Ben Ali de quitter le pays et demander au 1er ministre de prendre en compte les aspirations du peuple. Ce qui est un miracle dans le monde arabe.
        Concernant l’armée tunisienne cette photo reste édifiante:

        http://nawaat.org/portail/wp-content/uploads/2011/01/honneur-de-la-tunisie.jpg

    • C’est remarquable comment les événements tunisiens ont squizzés la question ivoirienne en moins de deux. Les média sont vraiment incorrigibles.

      Mais que voulez-vous il est plus facile d’accrocher au schéma « David contre Goliath » qu’au remake d’ « un fauteuil pour deux ». Franchement les scénaristes ivoirien peuvent mieux faire…

      Plus sérieusement, le bonjour à mon ami Bangor ;-)

    • Je suis surpris du refus de la France d’accueillir Ben Ali, n’aurait-il pas été plus simple de l’arrêter en France que tenter de le faire en Arabie Saoudite ? Certes on en est pas encore là m’enfin…

  3. Au PS, on préfère sans doute laisser tuer au nom de la laïcité plutôt que laisser tuer au nom de l’Islam.
    Ca donne à réfléchir…

  4. Certes, ce que je fais est un peu mesquin, mais tout de même, jetez un oeil sur le lien suivant. Ce n’est pas un coup bas gratuit. Cela illustre le cynisme de notre monde où les intérêts privés priment sur le bien commun, au point de servir de critère d’évaluation d’une société tout entière…

    http://oumma.com/Dominique-Strauss-Kahn-La-Tunisie

    C’est hard non ? Qui croire ? DSK ou Moscovici ? L’un dit que l’économie tunisienne va bien et que c’est un exemple à suivre (ça a pris un sacré coup de vieux, d’un coup !) ; l’autre que la Tunisie étouffe sa jeunesse. Mais comment un socialiste peut dire que l’économie tunisienne va bien ?????? Certes le FMI est dans son rôle blabla…mais tout de même ! En dire autant…

    Voilà une révolution réussie contre une dictature policière. Le bon signe ? Les Tunisiens ont fait ça tout seul. Bien plus forte encore que la « révolution verte » iranienne, largement souhaitée et soutenue par les USA ; bien plus digne que la « révolution orange » en Ukraine, soutenue par les mêmes. Celle-ci n’a pas de couleur : preuve de son authenticité. Incertitude désormais ? Oui…Et alors. Les gens de gauche devraient D’ABORD hurler leur joie. Resaisissez-vous ! Moi, je vais dans le 20ème faire la fête avec les Tunisiens libérés. Et, sans doute la révolution en cours sera une révolution démocratique.

  5. La question qui se pose c’est : comment faire en sorte de faire émerger des partis islamistes modérés au Maghreb un peu comme en Turquie.

    Je préfèrerais que la France soutienne un régime équilibré politiquement sur le modèle de la Turquie n’importe où, et pourquoi pas au Maghreb, plutôt qu’elle continue à soutenir militairement Abu Dhabi qui est un régime totalement islamiste dont le régime politique est la charia tout court.

    Sur l’affaire du Niger, je partage le sentiment des pétitionnaires évoqués dans http://www.sudouest.fr/2011/01/14/niger-des-amis-d-antoine-interpellent-alain-juppe-et-l-invitent-a-demissionner-290072-625.php .

  6. dans cette interview ,apres les propos de P.Moscovici sur la Tunisie, je reste pantois!
    la presence du RDC(parti de Ben Ali)au sein de l’internationale
    socialiste, qui possede bien evidemment possede une charte ethique
    devrait modifier son commentaire.

  7. Un truc étonnant :
    tapez l’espoir dans la zone de recherche sur ce blog…
    et la réponse est : « Désolé, aucun article ne correspond à vos critères. »

    Ah ! l’informatique !!

    • C’est amusant, je ne sais pas comment tu as tapé le mot espoir dans le moteur de recherche, mais moi je trouve des occurrences.

      Un peu comme lorsqu’on tape réalisme…

      Comme quoi chez Besoin de gauche, espoir et réalisme sont deux mots qui vont très bien ensemble!

  8. Mr Moscovici , je voudrai vous remercier pour votre esprit démocratique sur votre blog, bien que je vous considère comme un homme politique PS de grande qualité mais, même si l’on est d’une autre sensibilité que la vôtre ( en l’occurence moi je voterai SR et oui je suis une picto-charentaise ) vous ne censurez pas les commentaires, par contre les médias vous citent avec Mr Cambadélis lieutenants de DSK mais sur le blog de Mr Cambadélis impossible de pouvoir faire passer un commentaire alors que je voulais simplement répondre à ce qu’il écrit  » Ségolène Royal en 2007 avait tout … » mais c’est à rire Elle n’était même pas soutenu par tous les Socialistes ,et on avait l’impression que pour Mmes Voinet,Buffet & Mr Besancenot etc… l’ennemi politique c’était SR et non Sarkozy… et je ne parle pas de ceux qui sont partis à Droite ou de FH , alors tout de même écrire qu’elle avait tout ! moi j’aurai plutôt écrit que rien ne lui a été épargné et Elle a tout de même fait 47% d’une forte participation.

    • Marie, tu pourras éternellement répéter que Royal a perdu 2007 à cause des autres, il n’en demeurera pas moins que lorsque l’on se dit être un leader politique, on se doit d’assumer ses défaites comme ses victoires.
      En 2002 on a eu Jospin qui a tout assumé et trop vite, en 2007 on a eu Royal qui a eu du mal à assumer et trop lentement. Les deux excès contraires illustrent assez bien certains aspects de ces défaites.

      Maintenant, cela est du passé, à méditer certes, mais aussi à mettre de côté pour se projeter dans l’avenir. La victoire est possible, elle est même mieux que possible, et pour l’heure elle se dessine sur une partition social-démocrate avec un leader social-démocrate.

      • « Social-démocrate » ? Mais il n’y a pas de parti social-démocrate en France ! Ou alors quelque chose m’a échappé ?

        Ceci dit, la comparaison Jospin (2002) – Ségolène Royal (2007) est assez pertinente…

        A propos de DSK (c’est à lui que vous pensez quand vous dites « social-démocrate » ?) : il a perdu les « primaires » en 2007 alors qu’il avait (déjà) les meilleures chances de l’emporter sur le candidat Sarkozy.

        Je le disais déjà : quelque chose a dû m’échapper…

        • Ah là là, il n’y a qu’en France qu’on tient absolument à distinguer socialisme et social-démocratie, c’est pourtant la même famille politique.

          Si les deux termes ont pu relever de réalités politiques différentes, ce n’est pas vraiment le cas aujourd’hui.

          Mais bon, on aime bien discuter du sexe des anges…

        • Disons qu’il y a la place et l’aspiration pour autre chose que la ligne du PS de Mitterrand, que nous en avons eu quelques avant-goûts mais que nous n’avons jamais pu aller jusqu’au bout des choses.

      • On ne peut comparer les deux défaites, Jospin n’a pas été au second tour et on a dû voter à Droite pour la France , malgré cela je n’ai pas entendu le 1/10ème des critiques qu’a eu SR et j’espère bien qu’Elle sera choisie en toute « Démocratie » car pour ma part je ne vois personne d’autre qui est proche du peuple et qui peut rassembler comme Elle le fait dans notre Région (Modem,Verts,PRG,Socialistes Syndicalistes et même en 2004 des Communistes).
        SR ne se dit pas « leader politique » selon votre formule , elle est un leader Socialiste ! et ce n’est en rien du passé Elle est Présidente Socialiste de Région …

        • Je n’ai jamais compris l’insistance de certains à comparer 2002 et 2007 et à rappeler l’éviction de Jospin le soir du premier tour.

          Chaque élection est un moment politique particulier, dont le résultat dépend autant de facteurs structurels (bilan d’une majorité, cohésion ou fragmentation de chaque camp, évolution de l’électorat etc) que de facteurs plus conjoncturels (la dynamique générale de la campagne).

          En 2002, on sortait d’une cohabitation et de cinq ans de gouvernement socialiste avec des alliés qui ont tous reniés un bilan pourtant collectif.

          En 2007, Chirac ne se représentait pas et Sarkozy a su se poser comme possible alternative dans sa propre famille politique. Royal a été désigné à l’issue d’une primaire très conflictuelle mais a bénéficié du vote utile à gauche

          Chacun a vécu la campagne à sa manière, mais si les rapports entre Royal le PS n’ont pas été des plus faciles, je n’ai pas souvenirs que nos alliés (Verts, PC) aient été si « méchants ». Le PRG et le MRC se sont rangés derrière la candidate du PS, ce qui ne semble pas assuré pour l’an prochain (quelque soit le candidat j’ai envie de dire).

          Dernière chose Marie, je veux bien que vous noirciciez le tableau global pour mieux mettre en valeur l’attitude et les performances de Royal, mais une campagne électorale n’est pas un voyage aux pays des bisounours. Personne ne se fait de cadeau et Royal la première. C’est la loi du genre.

        • On peut sans problème se passer de la majuscule à « elle »; elle est une socialiste comme les autres.

          • Avec ou sans majuscule la réponse de « Vens » ne veut rien dire , par contre en début de phrase on met une majuscule .

          • @ Marie
            « par contre en début de phrase on met une majuscule »
            Certes, mais alors pourquoi écrivez-vous : « j’espère bien qu’Elle sera choisie en toute « Démocratie » » ?

          • Pour Bangor – Uniquement pour faire ressortir certains mots remarquez que j’en ai mis aussi à Droite, Syndicalistes … mais je me corrigerai.

            Pour BloggyBag – Pour Jospin je n’ai fait que vous répondre alors que j’avais écrit à Pierre Moscovici pour le remercier de laisser les gens s’exprimer contrairement à d’autres blogs ou il est impossible d’écrire …

        • Jospin ayant assumé immédiatement l’intégralité de l’échec, que pouvait-on lui reprocher de plus ? D’avoir trop assumé ?

  9. D’accord sur la Tunisie et l’emploi choquant du mot « terroriste » par Ben Ali. La journaliste n’a pas fait son travail en ne posant pas la question de la présence du Rassemblement constitutionnel démocratique de Ben Ali au sein de l’Internationale socialiste.

    La journaliste n’a posé aucune question à Pierre Moscovici sur les otages français morts en Afrique.

    Wikileaks a révélé un cable de l’ambassade américaine qui critiquait la presse française lui reprochant d’utiliser le papier pour faire des commentaires grandiloquents plutôt que pour faire son métier qui est d’enquêter et rapporter les faits.

    On en a l’illustration avec l’affaire des otages. De nombreux journalistes ont utilisé leur plume pour appuyer le discours bushiste de Sarkozy (« je fais la guerre contre le terrorisme ») en faisant comme si les nombreuses zones d’ombre de l’affaire étaient parfaitement lumineuses. Un grand nombre de journalistes ont commis l’erreur grossière de titrer « les otages morts au Niger » alors qu’il est clair qu’ils sont morts au Mali.

    Du côté des partis politiques c’est presque pire. On pourrait concevoir qu’il y ait une sorte de « trève des confiseurs », ou plutôt des marbriers et des fleuristes pendant les obsèques, mais Sarkozy ne respecte aucune trève. Il instrumentalise sans scrupule aucune la mort des otages pour vendre son discours bushiste. La France est en train de changer radicalement de doctrine en matière de prise d’otages, passant de la doctrine « on fait tout pour les sauver » à la doctrine « on tire dans le tas comme les Russes à Beslan » (ou comme les forces irakiennes dans l’église syriaque Saiydat al-Najat de Bagdad), mais cela ne suscite aucun débat. Triste démocratie.

  10. Ping : Pierre Moscovici invité de France info | Pierre Moscovici

Les commentaires sont fermés.