Moscovici : « Un signe très fort vers une candidature » de DSK

Le député du Doubs, proche de Dominique Strauss-Kahn, estime que le président du FMI va « vers une candidature » en 2012.

Le député strauss-kahnien Pierre Moscovici a estimé, mercredi, que la phrase d’Anne Sinclair, confiée au Point, affirmant qu’elle ne souhaitait pas que son mari Dominique Strauss-Kahn fasse un second mandat au FMI, était « un signe très fort » montrant qu’il allait « vers une candidature » pour 2012. « Je dirais que c’est un signe très fort » et « qu’il va vers la candidature », a déclaré Pierre Moscovici sur RMC et BFM-TV. Il a souligné que le couple DSK-Sinclair était « très uni » et que « personne ne peut penser que cette phrase n’a pas été travaillée, pensée et qu’il n’ait pas été au courant ».

« Je ne crois pas que ce soit une phrase de hasard », a estimé le député du Doubs. « Moi, je m’en réjouis, parce que je crois que ce pays, qui est dans une crise très profonde (…), a besoin que la gauche lui offre des solutions et Dominique Strauss-Kahn est le mieux à même à gauche d’offrir des solutions », a ajouté le dirigeant du PS. « Pour tous les socialistes » aussi, c’est « une bonne nouvelle », a-t-il affirmé en demandant que « ce soit commenté respectueusement » au sein du parti et « qu’il n’y ait pas ce jeu de petites phrases ».

« On a un candidat très fort, ne l’abîmons pas, respectons ce qu’il est, en sachant que la candidature, elle-même, ne peut pas intervenir tout de suite », a demandé Pierre Moscovici. « Tant que l’annonce n’est pas faite, ne faisons pas comme s’il y avait une certitude », a-t-il aussi averti, soulignant que DSK était « toujours directeur général du FMI » et qu' »il est totalement à sa tâche » avec « des échéances très importantes, comme le G8 » qui se tiendra les 26 et 27 mai à Deauville. « La route commence à être jalonnée, dessinée, mais n’ayons pas d’impatience », a demandé le député. Selon lui, « le signe » envoyé par Anne Sinclair est « peut-être destiné justement à calmer les impatiences ou à rassurer ceux qui s’inquiètent ».

Source : lepoint.fr

24 réflexions au sujet de « Moscovici : « Un signe très fort vers une candidature » de DSK »

  1. Bonjour,

    Si DSK veut bien revenir, çà sera compliqué pour lui. D’abord il va commencer à décliner inexorablement dans ces pseudo sondages que l’on nous rabâche à longueur de temps. Ses »amis » du PS et les sarkosystes vont commencer à le pilonner. Ensuite la gauche de la gauche va sortir la grosse artillerie contre lui. Enfin la majorité du peuple qui n’arrive pas boucler ses fins de mois et qui commence à manger des pates le soir vers le 20 du mois réfléchirait à deux fois à voter pour lui… Pas évident tout ça

  2. Tu aurais mieux fait de commencer et de terminer ta réponse par « j’irai voir ailleurs », en mettant rien entre les deux.
    Pourquoi ? Tu ne veux pas savoir ce que fait DSK au FMI.

    La première tâche de DSK a été de mettre en application le plan de réduction des effectifs (380 postes sur 2 700) concocté par son prédécesseur. Le FMI a versé l’équivalent d’un an et demi de salaire et jusqu’à 1 M$ pour les plus anciens – rien n’obligeait DSK à le faire.

    Si après les crises asiatique et argentine de 1997 et de 2001, le FMI n’était plus pris au sérieux, c’est de la faute de DSK ?
    Si dans les pays émergents, le FMI a imposé dans le passé des cures d’austérité ravageuses, c’est de la faute de DSK ?

    DSK a expliqué avant tout le monde qu’on ne sortirait pas de la récession sans une relance keynésienne massive. Il a fallut que la faillite de Lehman Brothers provoque l’effondrement du système financier pour que certains réalisent que le socialiste français avait raison.

    Lors du G20 de Londres, les Etats-Unis et les autres grands pays acceptèrent de tripler les ressources mises à la disposition du FMI en difficultés, ils l’autorisèrent à vendre une partie de ses stocks d’or et à émettre de nouveaux droits de tirage spéciaux, cette monnaie maison destinée à fournir des liquidités bon marché aux Banques centrales.

    DSK est allé ensuite proposer des montagnes de prêts aux gouvernements en difficulté, sans leur imposer les potions amères que l’organisation avait jadis l’habitude de prescrire.
    Quelques mois plus tard, DSK débloquera bel et bien 17 Md$ pour les 80 pays les plus pauvres, sans intérêts à régler pendant deux ans.

    D’autres dossiers furent plus douloureux. la Lettonie moins 15% pour le salaire de ses fonctionnaires, la Roumanie moins 7,5% ses effectifs publics et la Biélorussie moins 2,2% du PIB. – Qui avait autre chose à proposer ?

    DSK a obtenu du G20, une nouvelle mission pour le FMI : prévenir les crises financières. Qui peut se dire pleinement compétent pour un tel défi dont aucun ministre des finances ne veut, sauf pour son voisin qu’il n’aime pas ? DSK prend le risque.

    Trouver que le renforcement des nations émergentes au sein du FMI, n’est pas suffisant n’est qu’une évidence – DSK a obtenu des grands pays qu’ils transfèrent 5% de leurs droits de vote aux pays émergents – Qui a fait mieux ? Il faudra autre chose que la volonté du DG du FMI pour aller plus loin.

    Quand le moment sera venu du départ de DSK du FMI, les qualités de son action seront reconnues et on trouvera que, par ces actions, il est un “réformiste radical” (PMF/Camus)

    • je ne suis pas assez informée de son action au FMI pour en parler, c’est pourquoi je me contente de dire que je ne voterai pas pour lui en tant que futur président de la France. En revanche, je te crois sur parole, tu as l’air de connaitre tes dossiers. Alors s’il fait du si bon boulot au FMI, je vote tout de suite pour qu’il y reste.

    • moi je déplore la politique du FMI, certes la forme a changé, on fait de la place aux pays émergents, mais sur le fond on applique toujours les meme méthodes. c’est le peuple qui paye aux banques pour les turpitudes des finnaciers. stop!!! et une autre solution était possible pour la lettonie, la roumanie, la grèce , … il suffit de regarder ce que l’argentine a fait (en premier lieu chasser le FMI) pour sortir de leur crise: faire payer les banques:

      http://www.dailymotion.com/video/xdq7g0_jean-luc-melenchon-gouverner-face-a_news

      autres solutions
      http://www.dailymotion.com/video/xd5akk_melenchon-vs-touati-1-qu-est-ce-qu_news

  3. Bonsoir, je vois autour de moi beaucoup de socialistes qui ne sont pas du tout prêts à voter DSK, alors que M. Moscovici (dont j’aurais bien soutenu la candidature) semble placer tous ses espoirs en DSK. Personnellement, je ne voterai pas pour le patron du FMI, je n’arrive pas à avaler ses rapports très positifs sur des pays où les gouvernants pillent le pays au dépens du peuple mais qui brillent par leur « croissance nationale »… Je ne voterai pas pour quelqu’un qui fait passer l’économie avant les être humains, ce n’est pas ça le socialisme… Et je ne voterai pas non plus pour quelqu’un qui se fait désirer, qui est loin, très loin des réalités françaises et qui va se présenter comme le messie au dernier moment pour nous sauver… c n’importe quoi ! Je me demande si beaucoup de personnes partagent l’avis de Pierre Moscovici sur une candidature providentielle de DSK, moi je n’y crois pas et je ne le souhaite pas ! Je soutiendrai François Hollande, et si DSK est le candidat socialiste retenu, et bien j’irai voir ailleurs !

  4. Il faut faire simple, ce qui n’est pas évident au P.S.!!!…Si D.S.K.ne voulait pas être candidat, il l’aurait dejà fait savoir.Donc, il n’a pas de raison d’annoncer sa décision avant fin Juin.Il n’y aura vraisemblablement pas plus de 3 ou 4 candidats. Le choix se fera en Octobre logiquement en faveur de celui ou celle qui semblera, à cette date, le ou la mieux placé(e)pour battre Sarko.Point barre…

  5. « D’où il sort ce DSK, en quoi il s’intéresse à nous ? (Philippe)
    « Qu’il vienne et que l’on commence les choses sérieuses…que l’on sache ce qu’il propose » (Guillaume A)
    …Vous ne le savez donc pas? (Car se fier au programmme concocté à la veille des élections serait aussi naîf qu’abonder au plan marketing)

    Comme dirait Bangor, il suffit de lire les coupures de journaux il y a plus de dix ans:

    – le 11.07.99, Libération félicite DSK de sa LIQUIDATION DU PÔLE BANCAIRE PUBLIC créé par le CNR à la Libération: « Et de cinq. Après le GAN, le CIC, la Marseillaise de Crédit et le Crédit Lyonnais, Dominique Strauss-Kahn n’avait plus qu’un dossier à boucler pour achever son grand œuvre, connu sous le nom de code de ‘restructuration du secteur financier’ : la cession du Crédit foncier de France (CFF). Depuis hier, voilà l’affaire réglée. (…) L’Etat s’est débarrassé de la dernière banque publique »

    – le 16.02.99, Europe 1, la radio de Lagardère peut exulter sur le CADEAU AIRBUS À LAGARDÈRE: « L’équipe Jospin sort des entreprises du giron de l’Etat à un rythme deux fois supérieur à celui de la droite. Pour ce qui est d’Aerospatiale, il était temps. »
    Durant « cinq années de dividendes », les actionnaires se goinfrent le cours du titre en bourse grimpe de 70 %, un rachat d’actions, à hauteur de 7 milliards d’euros, est programmé. Autre chanson, pour les salariés : à l’automne 2006, la direction décrète la plan Power 8, 10 000 emplois seront supprimés en Europe, délocalisés. L’injustice sociale se double d’un scandale financier.

    – Le Monde du 3 novembre 1999: « Au lendemain des élections législatives de 1997, Dominique Strauss-Kahn convainc Lionel Jospin de jouer à fond la carte de l’euro, et, oubliant les fameuses conditions que posaient auparavant les socialistes à son lancement, de se convertir au très contraignant pacte de stabilité » .
    Depuis, tout le pouvoir est laissé aux banquiers, « indépendants », hors de contrôle démocratique. Eux se soucient de la seule inflation, qui menace la rente, mais guère de l’emploi. Et la gauche ne peut que se lamenter, impuissante, contre un « euro surévalué ».
    Le « CARCAN MONÉTAIRE » se resserre, gare à la crise!

    Sans compter les révélations plus récentes de ceux qui le connaissent bien, sur l’étendue des possibilités de DSK:

    – Moscovici nous a appris sur ce blog l’idée nouvelle entre toutes de «ces nouveaux outils économiques : les différentes contributions et taxes (telles que la TVA) », relayant son mentor DSK qui avait évoqué dans La Tribune « des instruments plus transparents au niveau européen, comme une TVA européenne», c’est à dire la TVA « sociale » de la droite transformant les cotisations sociales proportionnelles en taxe indifférenciée à la consommation, mais baptisée TVA « européenne » au nom de la convergence avec l’Allemagne.

    – les élites, rappelle Chevènement dans son récent livre, …comptent sur l’Allemagne pour faire supporter au peuple français une rigueur dont elles s’exemptent elle-même.
    Or, la zone euro est loin d’être une zone monétaire optimale…le vice de conception inhérent étant l’ignorance volontaire des réalités nationales. L’aliénation de la souveraineté monétaire de pays fort différents, tant économiquement que politiquement n’a pas conduit à une convergence des économies, mais bien au creusement des divergences. L’Allemagne a mené depuis 20 ans une politique de déflation salariale. De sorte que la France s’est située dans la moyenne de la zone euro, mais son déficit de compétitivité avec l’Allemagne s’est considérablement accru, d’environ 10%.
    Cela a conduit à la divergence des taux que l’on constate aujourd’hui…

    « Ses proches sont suffisamment présents à la direction du PS pour y intégrer une partie de ses idées, dans le programme », disait Nicolas…

    Mais l’embarras du choix, vous savez ce que c’est !

    • C’est comme pour les Panzani: Du choix, du choix…oui mais du DSK!
      Seul l’alchimiste en personne peut transformer tout son plomb en or…
      Puiqu’on vous dit que c’est « le meilleur »!

  6. Que DSK fasse passer un message par son épouse n’a rien de répréhensible ou de déplacé, d’autant plus qu’Anne SINCLAIR n’est pas la godiche de Carla.
    Ce n’est pas une raison pour en faire des tonnes.

    • Le PS est suspendu aux moindres allusions des uns et des autres concernant DSK le seul socialiste dont on ne connait rien dutout de ses idées, projets , je n’en reviens pas qu’est devenu ce grand parti politique …

  7. D’où il sort ce DSK, en quoi il s’intéresse à nous ? Je suis socialiste mais je vous assure que s’il se présente je voterais à droite au 1er et 2ème tour. Je ne suis pas le seul dans ce cas.

    Mettez vous cela dans le crâne.

    Ce matin chez JJ Bourdain, pas un mot de votre part sur « Le Bonheur de Cindy », rien à faire…

    Vous ne battrez pas Nicolas Sarkozy, pas plus que votre collègue Philippe Martin du CG du Gers.

  8. Qu’il vienne et que l’on commence les choses sérieuses.

    Il y a marre des discours sans fondements et des sondages sur les cravates des candidats ou des coupes de cheveux.

    DSK est en tête de son sondage sans que l’on sache ce qu’il propose.

    On est loin du socialisme et plus prêt du showbizness que autre chose.

    On est dans une société qui marche sur la tête, la forme a plus d’importance que le fond.

    Les verts sont tellement plus bête qu’il pense même a Hulot pour la présidentielle ou Joly. Ils ont pas des gens sérieux dans le mouvement politique? Non on préfère les plans marketing politique que le programme.

    • « On est dans une société qui marche sur la tête, la forme a plus d’importance que le fond »

      Tu as raison. La forme. L’image. C’est d’ailleurs comme çà que Ségolène Royal a fini par s’imposer par médias interposés -sans doute pour son côté « desesperate house wife »- pour le résultat que l’on sait.

      • Trente ans de vie politique , quatre législatives et deux régionales gagnées , trois ministères … ségolène royal n’a pas que des qualités , mais elle n’est pas du tout une créature médiatique.

        • Ce que certains confondent avec « médiatique » c’est populaire ( proche du peuple ) , d’ailleurs cela me fait sourire je me demande quel autre socialiste pourrait remplir le stade Charlety comme elle l’a fait !

          • Christine (ou Marie ?)

            Vous savez bien que pour ce genre de rassemblement (meeting), le parti organisateur met le paquet pour faire venir un maximum d’adhérants.

            Et le fait que le rassemblement au stade Charléty soit en pleine campagne électorale facilite aussi la mobilisation citoyenne, spontanée ou engagée.

            Mitterrand, qu’on disait populaire et charismatique, faisait des meetings dans des salles volontairement « petites » pour donner l’impression de masse.

            Bien malin est celui qui peut dire à quel niveau la seule personnalité du candidat suffit à remplir une salle

  9. Vous avez aimé les kremlinologues et les vaticanologues ?
    Vous allez adorer les D.S.K.nologues !

  10.  » que ce soit commenté respectueusement  »
    parceque c’est respectueux pour les français en général et nous les sympathisants de gauche en particulier ce genre d’annonce mr moscovici ? c’est courageux et  » fort  » d’envoyer sa femme dire qu’elle ne souhaite pas un deuxième mandat pour son mari ? c’est clair ? c’est respectable d’envoyer par des proches quelques indices comme on envoie des bouts de pain à des oiseaux , des pigeons ici en l’occurence ?
    Soyons clair :DSK peut être un bon candidat pour la gauche. Mais l’attitude de ses proches donne une image qui commence vraiment à être trés trés trés déplaisante , y compris pour des gens à priori favorables à la sociale-démocratie , ce qui est mon cas.

    • moi ce qui m’étonne, c’est tous ceux qui essaient de l’obliger à se déclarer tout de suite (sûrement pour mieux taper dessus après), alors que les candidatures sont prévues en juillet.

      Que ceux qui se sont déclarés fassent campagne ! Et que ceux qui veulent se déclarer en juillet ou avant puissent le faire sans être harcelés tous les jours.

      Sinclair lance cette phrase évidemment pour rappeler que DSK a envie d’y aller mais qu’il veut terminer son taf d’ici le G20 en mai. Voilà.

      Enfin, de juin 2011 à novembre 2011, ca fera déjà une très longue campagne de primaire, et ensuite faudra enchaîner sur 6 mois jusqu’à la présidentielle.
      Sarkozy se déclarera en janvier, Bayrou sûrement à la rentrée, idem pour les Verts…
      Pkoi DSK devrait-il se déclarer avant tout le monde.
      Et surtout, il n’empêche personne de faire campagne et ses proches sont suffisamment présents à la direction du PS pour y intégrer une partie de ses idées dans le programme.

    • Manifestement, le spectre de la candidature Ségolène en 2007, s’effritant dans l’électorat pour avoir été choisie trop tôt dans les médias, commence à hanter les esprits…

  11. « Ce commentaire a été supprimé car il ne respectait pas les règles éthique d’expression sur le net. Il en sera de même des commentaires de toute personne écrivant sous des plusieurs pseudos »

    • Effectivement, on aurait attendu de Pierre Moscovici qu’il trouvât « un signe trés fort » (au moins autant qu’aux papotages de son épouse sur sa disponibilité) aux déclarations antérieures de l’interessé lui-même quant à ses convictions:

      – réponse de DSK, à la veille des élections de mars 1993, au Wall Street Journal [1] sur « ce qui va changer si la droite l’emporte »:
      « Rien. Leur politique économique ne sera pas très différente de la notre. »
      – passage de son fameux texte à la « fondation Jaurès »:
      « Non seulement l’Etat providence ne corrige pas vraiment les inégalités de départ, mais il a même tendance à les aggraver… »
      – extrait du livre de DSK:
      « La redistribution est près d’avoir atteint ses limites, en même temps que certains de ses objectifs »[2]
      – plus récemment, dans La Tribune du 19.11.10 :
      « Les citoyens [européens] ne sont pas à leur plein potentiel, etc… »
      La Tribune elle-même n’ose y croire:
      « S’il est candidat aux présidentielles française en 2012, ces propositions choc seront-elles encore dans son programme ? »
      [Avec Sarko, on croyait pourtant avoir touché le fond…]

      [1] The Wall Street Journal Europe, 18 mars 1993
      [2] Dominique Strauss-Kahn (La Flamme et la cendre, Grasset 2002) reprend là, à son compte une formule de Monique Canto-Sperber qui n’est autre que le projet du libéralisme.

  12. Ping : Les tweets qui mentionnent Moscovici : « Un signe très fort vers une candidature » de DSK | Pierre Moscovici -- Topsy.com

  13. Il sera candidat? Une grosse erreur ! En tous les cas , ce ne sera pas avec mon soutien !
    Après 39 ans de PS me faudra -t-il voter pour un autre candidat que celui de mon parti , si par extraordinaire il s’agissait de DSK ????

Les commentaires sont fermés.