4 réflexions au sujet de « Pierre Moscovici invité d’Itélé »

  1. Ce genre de confrontation présente peu d’intérêt: en effet, Wauquiez se comporte comme un roquet coupant sans arrêt la parole à P.M.;ensuite, il débite comme un perroquet les arguments éculés et les critiques mécaniques de son maître en prétendant sans rire avoir attentivement lu le programme du P.S.!
    En fait,un dialogue avec un journaliste même malveillant est + intéresant et + enrichissant…

  2. Mr Wauquiez est vraiment un piètre débateur, aucune consistance
    aussi bien dans les attaques que dans ses défenses;
    il va être tant de redorer notre aura au niveau des affaires européennes, car je suis désespérée de voir de tels hommes
    à des hautes fonctions.
    Impression d’avoir vu un délégué de classe ( Wauquiez) devant son prof principal ( PM).

  3. – Quand Wauquiez ose affirmer qu’ils défendent les classes moyennes, il aurait fallu lui renvoyer tous les cadeaux fiscaux en faveur des très riches, entre autres, c’est une énormité qu’il sort.. Ils ont délaissé les classes moyennes, leur faisant payer le prix de leurs erreurs et leurs cadeaux aux très riches.
    D’autant que le projet du PS vise à rétablir une justice fiscale qu’ils ont mis à mal, terriblement.
    – Vous dites : « la droite est au pouvoir depuis 4 ans, Nicolas Sarkozy est au pouvoir depuis 4 ans ». La droite est au pouvoir depuis 9 ans.
    – Wauquiez est pénible à interrompre tout le temps, typique de cette arrogance UMP qu’il faut battre en brèche. On ne peut pas leur laisser dérouler leur méprisable arrogance après tout le mal qu’ils ont fait au pays.
    – Tant que j’y pense, quelqu’un sait si le PS prévoit de supprimer la niche Copé ?

  4. Bonjour Pierre, « bien descendu » le jeune ex-Secrétaire d’État chargé de l’Emploi sorti pourtant il y a 10 ans de l’ENA et dont les réformes se sont avérées d’une totale inefficacité (Service Public de l’Emploi, Plan senior, Formation professionnelle). La voix de son maître, récitant ses fiches perlées de son vocabulaire branché à propos du programme « vintage » du PS, brandissant l’argument du pseudo « matracage fiscal des classes moyennes ». Ces classes moyennes, qui sont aujourd’hui l’objet de tant d’attention de la part du gouvernement, qui se font quotidiennement matraquer à la pompe, dans les supermarchés ou en payant leur facture d’électricité ou de gaz qui ne cessent d’augmenter ne sont pas dupes…
    Les propositions (tant attendues) du PS, même si elles ne sont pas toutes innovantes ont au moins le mérite d’exister et d’être porteuses d’espoir et de solutions à la situation dramatique dans lequel nous a plongé ce gouvernement totalement incompétent depuis 4 années déjà.

    Vu les attaques contre DSK (qui visiblement leur fait toujours autant peur), Aubry, Hollande qui ne sont soit-disant pas d’accord (c’est l’hôpital qui se moque de la Charité).

    Bref un Guillaume Durand qui ne tient pas le débat, menant une espèce d’interview râtée en face à face/croisé faite de bric et de broc, d' »investigation » (le Figaro).
    Heureusement, vous avez dominé le débat, dénonçant les manoeuvres de diversion habituelles et propres à l’UMP (interruption habituelles, récitage de fiches préparé par le service communication de l’Élysée, démagogie…).
    Vous êtes devenu un adversaire redoutable…
    Biz

    Bref, bonne maîtrise Pierre

Les commentaires sont fermés.