3 réflexions au sujet de « Pierre Moscovici invité du Talk Orange – Le Figaro »

  1. On ne peut pas se prévaloir de représenter les intérêts collectifs des classes populaires, quand on soutient le FMI, et sa vie bien éloigné de l’ouvrier que je suis.

    La gauche caviar, gauche pouvoir, gauche en dehors des réalités SOCIALES. Les discours ne changent rien, Pierre M. ne rentre pas en RER chaque jour après la journée à l’usine.

    Bref, défendez vos intérêts comme vous le faîtes, mais faut pas se prévaloir des nôtres. Vous êtes totalement inutile, voir même, l’idiot utile du capitalisme comme diraient certains.

  2. Un grand rassemblement, dit P. Moscovici. C’est bien du virtuel aussi, ça. Je me trouve exclue de ladite sensibilité sans ayant jamais su pourquoi.
    Non, des primaires entre F. Hollande et DSK ne seraient pas baroques. Elles seraient passionnantes, de haut niveau, sur les idées, sur le fond. Non, les primaires ne sont pas là pour distinguer des courants politiques au sein du PS, ça c’est affaire de congrès. Les primaires, surtout des primaires ouvertes, sont bel et bien pour choisir une personne qui identifiera le projet et auquel les français s’identifieront.

    • Parce que vous croyez que DSK va se soumettre aux primaires socialistes? Il est le roi du monde de la finance – enfin il le croit. Si primaires il y a – et les soldats strauss-khanniens font tout pour les empêcher en l’état (ils veulent des primaires de confirmation) alors DSK ne viendra pas, c’est tout simple.
      De toutes façons ce type est trop intelligent pour être président de la France, ça c’est aussi une évidence.

Les commentaires sont fermés.