Dans les médias

Pierre Moscovici sur France 2

Catégorie : Actualité,Vidéos | Par pierre.moscovici | 09/05/2011 à 10:22

Pierre Moscovici était l’invité deu 13-15 de France 2 le 8 mai

Cliquez ici ou sur l’image pour voir la vidéo

Be Sociable, Share!

3 commentaires

  • Jonas dit :

    La citation exacte de Marx, extraite du « 18 Brumaire de Louis Napoléon Bonaparte » est la suivante :
    « Hegel fait quelque part cette remarque que tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois. Il a oublié d’ajouter : la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce. »

  • Ben dit :

    L’accent qui est mis sur la souffrance du peuple américain occasionnée par le 11 septembre 2001 sans jamais indiquer les milliers de civils femmes et enfants Afghans et Irakiens morts par les armes américaines et alliées a quelque chose d’injuste.

    Autrefois les journaux télévisés fournissaient une traduction simultanée orale des propos en langue étrangère. Ce n’est pas le cas avec les images de Barack Obama. Les analphabètes ne lisent pas le sous-titrage. Le JT devient incompréhensible pour eux. Ensuite il y a un journaliste qui dit « le war room ». Ce n’est pas du français. Ce JT est une sorte de huis clos de l’élite anglophone et anglosnobe du pays qui s’enferme dans son petit monde en lachant des bribes d’explications pour le bon peuple. J’ai peur que le pays soit de moins en moins gouverné et gouvernable, parce que ses élites inspirent de moins en moins confiance au peuple.

    Dans le propos facile d’Alain Duhamel sur les théories conspirationnistes, il y a un oubli révélateur, celui que les Etats-Unis eux-même dans leur histoire ont pimenté leur politique étrangère d’un certain nombre de prétextes douteux (USS Maine en 1898, incidents du golfe du Tonkin en 1964) et d’allégations aussi fantaisistes que graves de conséquences (les armes de destruction massive irakiennes, le prétendu axe unifiant Ben laden, Sadam Hussein, et les Nord-coréens). On ne prête qu’aux riches, donc il n’est pas étonnant que des conspirationnistes prêtent des politiques étrangères douteuses aux USA, dont l’histoire est riche en la matière.

    Par rapport à Mai 1981, jusqu’à la « rigueur » en 1982-1983, il n’était pas évident que l’expérience de mai 1981 ne se termine pas en un fiasco économique extrêmement douloureux pour les français. C’est facile de rigoler aujourd’hui, mais Mai 1981 a été une expérience dangereuse pour la France sur le plan économique. Quand Pierre Mauroy raconte son refus opposé à Mitterrand de sortir du serpent monétaire européen, on n’a pas l’impression qu’il rigole. Au niveau des libertés (abolition de la peine de mort, du fichier des homosexuels, acceptation de l’autorité de la Cour Européenne des Droits de l’Homme) le bilan est beaucoup plus incontestable que sur le plan économique.

  • Christine dit :

    Navrante excuse : un cas de force majeure ! assumer et ne rien dire serait mieux que ce genre de défense !

    http://www.europe1.fr/Politique/Porsche-DSK-cas-de-force-majeure-E1-532973/

Flux RSS des commentaires de cet article.