«Je me sens prêt à exercer des responsabilités» – Les Echos

Le député du Doubs, qui se disait en «réserve» au cas où DSK ne se présentait pas, déclare être prêt à se lancer dans la course de la primaire socialiste. Mais « sans précipitation ». « Il y a une place pour une candidature porteuse de renouvellement », estime-t-il.

Interview parue dans Les Echos

Ce mardi soir Martine Aubry et Ségolène Royal tienent une réunion publique sur le projet du PS pour 2012. On évoque déjà la constitution d’un front anti-Hollande. Qu’en pensez-vous ?

Cette problématique ne m’intéresse pas beaucoup. Je ne ferai partie ni d’un « tout sauf Hollande » ni d’une combinaison autour de lui. Je veux éviter un remake du congrès de Reims. Élevons le débat, donnons du sens. Tout reste possible, le meilleur, mais aussi le pire : l’élimination au premier tour de la présidentielle. J’aborde les primaires avec de l’inquiétude, de l’espoir, une grande liberté d’esprit et beaucoup de détermination, en me posant des questions de substance et non des questions de personne. Dominique Strauss-Kahn me semblait apporter quelque chose qu’aucun autre n’était capable d’entraîner : le réformisme radical, le socialisme de l’émancipation, l’accent mis sur l’éducation, l’investissement, les banlieues, la lutte contre les inégalités… Tout cela couplé avec une très forte crédibilité économique et une capacité de leadership. Il dépassait le PS en tout cas, il élargissait sa base. Il n’est pas remplacé aujourd’hui. Je ne voudrais pas que l’on démarre la campagne des primaires en faisant comme d’habitude : le roi est mort, vive le roi ! Nous devons réfléchir collectivement pour faire en sorte que nos primaires ne soient pas un mauvais congrès de plus, mais le lancement d’une dynamique qui nous amène à la victoire en 2012, car je pense que, plus que jamais, la défaite est interdite.

Vous dites que vous êtes déterminé : allez-vous déclarer votre candidature à la primaire ?

Je pense qu’il y a une place pour une candidature porteuse de renouvellement, tout en exprimant une expérience nationale et internationale. Si je suis candidat, ce sera pour porter un message fort et original

Je me sens prêt à exercer des responsabilités au service de la gauche et de mon pays. Pas de précipitation toutefois. Voyons comment se dessine le paysage des primaires. Je n’ai pas le sentiment que les différents postulants aient à ce stade donné un sens à leur candidature. Je pense qu’il y a une place pour une candidature porteuse de renouvellement, tout en exprimant une expérience nationale et internationale. Si je suis candidat, ce sera pour porter un message fort et original. Mais j’ai appelé à la décence. Je me l’applique d’abord à moi-même. En toute hypothèse, je suis déterminé à ce que les idées réformistes, sociales-démocrates, européennes, pèsent de tout leur poids, et dans la campagne des primaires et dans la présidentielle. J’ajoute qu’il faut également proposer aux Français un vrai renouvellement politique et un brassage des générations : il serait absurde, en 2012, de revenir à 1997 avec les mêmes idées, les mêmes hommes et les mêmes méthodes.

Qui, de Martine Aubry ou de François Hollande, incarne le mieux les idées de DSK ?

Je ne veux plus me positionner par rapport à tel ou tel. J’ai travaillé pendant vingt ans avec Lionel Jospin et pendant dix ans avec Dominique Strauss-Kahn. Je n’aurai plus jamais le même rapport politique et personnel avec quiconque. Je peux travailler avec tous, mais sur la base d’un contrat politique, pas d’une logique de ralliement. Je ne suis pas du genre à changer de cheval au premier relais de poste ! Si je souhaitais la candidature de DSK, c’est parce qu’il portait une conception fondamentale de ce que devait être la politique en France : elle est toujours d’actualité. Je serai porteur avec mes amis de plusieurs exigences fortes, auxquelles je ne trouve pas de réponse à ce stade, ici ou là. Premièrement, je souhaite que notre socialisme soit vraiment écologique. Deuxièmement, je veux une politique économique et sociale à la fois rigoureuse et inventive : elle ne doit être ni irréaliste ni centriste. Troisièmement, il faut définir une politique internationale et européenne réellement ambitieuse et nouvelle. Enfin, je plaiderai pour une présidence sereine, et pour la constitution d’une équipe renouvelée au service d’une nouvelle gouvernance, plus décentralisée.

Dans quelle situation est la « famille strauss-kahnienne » aujourd’hui ?

La grosse erreur serait que chacun se précipite chez tel ou telle : la primaire n’est pas un congrès du Parti socialiste, il ne s’agit pas de s’enrôler dans une écurie mais de préparer un avenir au pays dans un débat ouvert aux citoyens.

Nous constituons une famille de pensée. Je tiens à ce qu’elle continue à vivre et peser. Et je suis prêt à reprendre ce flambeau. J’ai constitué un groupe nombreux et solide depuis 2008. Il a vocation à rester soudé et, au-delà, à s’élargir, à composer avec d’autres. La grosse erreur serait que chacun se précipite chez tel ou telle : la primaire n’est pas un congrès du Parti socialiste, il ne s’agit pas de s’enrôler dans une écurie mais de préparer un avenir au pays dans un débat ouvert aux citoyens.

Manuel Valls vient de se déclarer. N’y a-t-il pas un risque de dispersion et de division, une nouvelle fois du PS ?

On s’aperçoit après coup que la candidature de DSK était, de facto, une candidature de rassemblement. Aujourd’hui, nous devons éviter ce que Freud appelle « le narcissisme des petites différences », le bal des ego si vous préférez. Nous sommes partis pour une primaire de débat. A tout le moins, évitons une primaire de confusion ! Ma préférence est de porter les idées que je défends. Mais je pense à l’intérêt général. Quel est le choix le plus utile ? Par qui et comment ces idées peuvent-elles être incarnées ? C’est la question qui me guide aujourd’hui.

67 réflexions au sujet de « «Je me sens prêt à exercer des responsabilités» – Les Echos »

  1. Monsieur Moscovici,

    J’ai le plus grand respect pour vous, vos idées et votre engagement ainsi que ce que vous avez apporté au PS lors des dernières années.

    Je pense que vous serez un soutien de poids et un contributeur de qualité à la campagne présidentielle du PS ainsi qu’aux futures élections législatives et au gouvernement.

    Seulement je ne crois pas qu’être candidat à la présidence de la République soit un choix par défaut.

    Ou vous pensez avoir l’envergure et les qualités requises pour vous présenter et dans ce cas vous y seriez allé DSK ou pas, ou vous voulez simplement représenter un courant et ce n’est pas digne d’une compétition présidentielle.

    Les primaires peuvent être la plus grande chance du PS comme son arrêt de mort. Et de ce résultat dépendra beaucoup le fait que seuls les candidats qui n’ont jamais placé leurs candidatures en conditionnelle d’autres ténors socialistes se présentent aux français.

    Si vous y allez pourquoi pas messieurs Valls, Colomb, qui sait Vincent Peillon.

    Je pense que vos qualités seront plus utiles à votre famille politique en tant que contributeur puis je l’espère membre du gouvernement qu’en tant que candidat par défaut pour que le courant strauss-kahnien soit représenté dans la primaire.

    Vos idées compteront dans le processus de toute façon, je crois simplement qu’elles compteront de façon plus importante et constructive si vous ne les formulez pas autour de votre personne.

    Très cordialement,

    Paul Taron

  2. Monsieur Moscovici,

    Entendez mon soulagement à l’évocation de votre candidature.
    Dans ce moment de doute et de désappointement suite à « l’affaire DSK », votre décision de prendre vos responsabilités à bras-le-corps est un phare dans une nuit d’incertitude. Votre décision me rassure : il y a enfin une figure au Parti Socialiste qui vaille la peine de voter pour elle.

    Vous le rappelez à juste titre, vous avez oeuvré au côté de Jospin pour que le socialisme démocratique soit vivant et qu’il reste une force capable de réguler le capitalisme par la réforme sociale et la démocratie. Vous avez incarné, comme le gouvernement d’alors, une volonté de changer le capitalisme en puissance, en remettant l’homme au coeur. Les effets (emplois jeunes, 35 heures…) sont encore visibles, dans le réel et dans les têtes.

    D’autant que la machine à déstructurer la société s’est mise en marche en 2002 et a fortement accéléré ces dernières années sous l’ère Sarkozy. Une machine qui prône la radicalisation et les inégalités croissantes et dont la société toute entière souffre aujourd’hui. La société est occise, prise à la gorge par un bling-bling outrancier. Elle en a ras-le-bol de travailler plus pour que les mêmes gagnent plus.

    Votre engagement est donc un espoir. Je vous ai découvert il y a quelques années et vos interventions m’ont toujours parues mesurées et posées, et surtout extrêmement justes, loin des querelles de chef et autres batailles d’égo inutiles.

    Ouvrez les portes, clamez votre conviction originale, elle doit être écoutée, votre sens de la Justice (sociale) entendue et votre intelligence comprise.
    Votre candidature est synonyme de rénovation sociale.
    Pour tout cela, je vous soutiens.

    Bien cordialement,
    Geoffrey B.

  3. Attention, cela va décoiffer, il réfléchis……….

    Un conseil continuez à réfléchir ce sera mieux pour l’avenir de la France .

  4. Finalement, hélas ou tant mieux (c’est selon), DSK ne saura jamais s’il aurait pu être président !
    nous non plus d’ailleurs, et quand je dis « nous », je veux dire ceux qui voyaient en lui un homme d’état incontestable.Cette page est tournée, dont acte ! Coupable ou innocent il est OUT !
    Vous avez donc (et représentez donc) un devoir de mémoire sans devoir d’héritage (lui c’est lui et vous…………).La gauche ne peut à mon sens plus gagner hélas la future réunion nationale (trop peu d’hommes ou de femmes d’état…ministres entre autres).J’ai voté Chirac quand il n’y avait pas le choix et Ségolène lorsqu’il n’y en avait pas d’autre. A mon sens, Fabius sera toujours un aigri de la vie, Chevènement un Néron de la « R »épublique et nos deux belles M.A et S.R deux maîtresses du Pouvoir (avec un grand P…)….2012 est mort ! ….espérons pour 2017, je serais avec vous si une équipe vaut le coup. Cordialement.

    • Excellent…

      On peut dire que Hervé Gaymard avait réellement perdu le sens des réalités… et Dominique Strauss Kahn en moralisateur, donneur de leçons, aujourd’hui, c’est savoureux…

      DSK en homme de gauche, vertueux… quelle plaisanterie ! Gaymard, DSK… ce sont ces personnes et leurs agissements qui discréditent la classe politique et qui contribuent au slogan : « tous pourris ».

      Alors Mr Moscovici, si vous souhaitez vous lancer, démarquez-vous de votre ami qui sera de plus en plus encombrant. On a besoin d’un renouvellement d’hommes politiques crédibles qui s’écartent de l’esprit trop partisan et de la mauvaise foi si souvent constatée…

    • Oui, c’est rétrospectivement un régal. L’écoute attentive de la video à laquelle renvoie votre lien nous apprends que DSK était logé chez lui lorsqu’il était ministre des finances tandis que Gaymard, en bon libéral, faisait payer son loyer aux contribuables.

    • h.gaymard,avait fait rénover aux frais de l’état donc du contribuable ,un très grand appartement dont le loyer était réglé par l’état,donc par le contribuable;et c’est de là que fut diligentée une enquête pour débusquer les ministres ou anciens ministres qui étaient logés,aux frais de l’état,donc du contribuable dans des conditions somptuaires.Quant à DSK,il continuait à habiter,chez lui,tout en étant ministre.L’affaire avait fait grand bruit et est bien connue.Vous savez aussi qu’il paye le loyer ,à ses frais,de la maison où il est retenu à résidence.Ce ne sont pas là des scoop ,et l’exactitude des faits entraîne une réflexion plus juste.

  5. LU DANS LE DAILY NEWS : « Steack et salade au menu pour 242 dollars. Le quotidien new yorkais est en mesure d’avancer que DSK aurait dîner de steack et de salade, commandés dans un bon restaurant voisin, pour un montant de 242,79 dollars.
    Quant au pourboire donné au livreur, il est à la hauteur de la commande : 25 dollars. »
    Bon sang, mais où s’arrêtera DSK, qui se dit de gauche.
    M. Moscovici, démarquer vous au plus vite de cet homme de peu de foi (dans la gauche).

  6. Monsieur Mocovici,
    j’ai quitté le PS il y a beau temps parce que je considère que ce parti dit de gauche n’agit plus en faveur du peuple, c’est à dire des Français les plus humbles et de la classe moyenne. Et quand bien même certains socialistes chercheraient-ils des marges de manoeuvres destinées à combattre les fléaux actuels (dont le chômage est le principal), ces marges de manoeuvres ne seraient que des pansements sur des jambes de bois. Dans ce contexte, je considère que votre candidature aux primaires du PS est vouée à l’échec: vous représentez l’aile droite du PS. Cette candidature ne servira éventuellement qu’à sauver « le soldat Sarkozy ». Attention, ce n’est pas votre personne que je mets en cause, mais c’est votre politique annoncée. Un dernier mot monsieur Moscovici: je sais que vous êtes prompt à traiter les gens de populistes et/ou de nationalistes. Et bien, si ces mots consistent à retrouver la souveraineté de la France, le renoncement à une concurrence économique internationale déloyale, l’équité sociale et fiscale, le retour au franc et la dévaluation, toutes choses aptes à retrouver la croissance et la prospérité de tous, alors oui, pas de problème, je suis populiste, et aussi patriote: mais en aucun cas nationaliste.

  7. bonsoir
    Nous avons passé un moment très intéressant à vous écouter hier, en compagnie de G Durant.
    Vous etes notre préféré pour les primaires, on compte sur vous, !

    Les infos de ce soir sont moins sympas , avec l’étalage du nouvel appart hyper luxueux de D Strauss Kahn…
    pourquoi ce nouvel excès inutile, après la porsche, puis la prison, et alors, qe 2 minutes plus tard, aux infos, on voit les images des espagnols qui campent à Madrid…
    Avez vous une explication ??? c’est un suicide politique de la part de D « Strass Kahn » ???
    merci

    • Je pense que Mr Dsk n’a guère eu le choix de location, c’était ça ou le retour en prison, et qu’il se serait bien passé de payer tant. Bien sur, même 3 fois moins, celà restait au dessus des moyens communs…mais ça c’est SA vie, SON argent…

      Cordialement.

    • @BONNET

      Bien d’accord avec vous ! DSK est vraiment l’homme de la démesure! A croire qu’il a vraiment perdu le sens des réalités. Tout cet étalage d’argent, ce nouvel appartement, cela devient indécent… Comme vient de le déclarer Benoit Hamon à propos de ce nouvel appartement: « Je comprend que cela puisse choquer des millions de français ».
      Ce dernier mois nous aura appris beaucoup de choses sur cet homme, et suffisamment pour dire : « Heureusement, il ne sera pas notre prochain président ».

      Mr Pierre Moscovici, vous semblez ne pas pas exclure de vous présenter à la primaire socialiste. Ce sera probablement difficile. Mais ne serait-il pas temps de couper un peu le cordon avec votre mentor ? J’aime à penser que vous êtes bien différent et que vous pouvez partager les propos de Benoit Hamon sur tout cet étalage… Le candidat socialiste doit montrer une toute autre image !

    • allez jusqu’au bout : après le viol de la femme de chambre!

  8. s’il y a victime c’est que le violeur n’est pas présumé.

    Et ceci est vrai qu’on le dise en tant qu’homme ou femme.

  9. une candidature socialiste ne peut qu’être en rupture avec le capitalisme et en défense des acquis de la Libération : services publics et protections sociales, en rendant aux Français ce qui leur a été volé et en allant plus loin.
    En êtes vous capables?
    Non.
    donc merci de changer le nom de votre parti.

  10. Il faut effectivement se tenir prêt et ne pas se précipiter. Non seulement par respect pour dominique mais aussi parceque les sondages ne sont pas les primaires . Je suis convaincu que les français se déterminerons sur la base des propositions de chacun. Soit nos convictions peuvent être portées, dans la confiance, par un autre candidat (e) et alors il ne faudra pas donner l’impression que l’on candidate pour témoigner puis se rallier comme ce fut le cas au congrés de Reims. Soit le PS s’enferme dans une vision archaique ou l’unité tiens lieu de Talisman sans aucune réflexion sur ce que qui nous différentie et alors oui il faudra porter nos convictions sur l’Europe et le contrat social et de ce point de vue tu me parait être aujourd’hui le mieux (le seul) placé.

  11. Votre éventuelle candidature est logique,cohérente et très courageuse…
    Mais,il s’agit de primaires ouvertes: votre score risque d’être faible( moins de 10%);alors cette candidature va apparaître comme une candidature de témoignage pour compter vos voix et les « marchander » en cas de 2ème tour.C’est ce que beaucoup d’électeurs vont penser! Est-ce que le jeu en vaut la chandelle? Vous méritez mieux que ça!!!

  12. dans les ciconstances actuelles , je ne comprendrais pas , si vous ne presentiez pas à la primaire PS.
    en meme temps , il est interdit de decevoir ; les indignés de la
    puerta del sol , à madrid , est un avertissement contre le suivisme
    liberal !!

  13. @ Pierre
    Les propos de J. Lang étaient exactement ceci : « Ne pas le libérer, alors qu’il n’y a pas mort d’homme, et que quelqu’un verse une caution importante, ça ne se fait pratiquement jamais ».
    A l’émission Face aux français, c’était l’occasion de le rappeler et de ne pas hurler avec les loups.

    • Vous faites bien de le souligner, Denise. Dans le propos de J.Lang, exploité de façon éhontée par les uns et les autre, c’est bien de la procédure new-yorkaise et de ses usages qu’il s’agissait. Mais le propre de G.Durand est dans ce type de lourdeur en direct. Ajoutez-y une interlocutrice disons très « engagée » et donc forcément pas toujours de bonne foi, c’est normal, et le piège est tendu… Cela dit, notons que P.Moscovici ne s’est pas fait prendre lorsqu’il s’est agi de l’autre document, qui nous montrait une jeune femme toute émoustillée, au grand bonheur de la plupart de ses convives. Il a dû insister, mais son coup de colère a été fort bien venu. Un regret personnel : qu’il n’y ait pas eu assez temps laissé au dialogue entre Moscovici et Onfray, dont il était permis d’attendre beaucoup. La juxtaposition de deux cartes de visite, quel intérêt en fait ? Tant pis pour les amateurs de « vérités ». Reste le récit de J.Julliard, loin d’être anodin pour qui veut comprendre les mœurs politiques … Il ne restait plus qu’à aller se coucher, sans illusions …

  14. Pierre,

    Il faut être cohérent jusqu’au bout.
    Tu ne peux pas être l’héritier de DSK sans défendre les positions qu’il a prises à la tête du FMI.
    La crédibilité de ta candidature est à ce prix.
    Faire croire que nous allons nous en tirer sans logique européenne et mondiale est un mensonge digne de Munich ! Attention !
    En toute amitié.

  15. Bonjour monsieur Pierre Moscovici,
    je suis français d’origine africaine, après ce qui vient d’arriver à DSK à New York je suis profondément touché par ces allégations , et je le soutiens personnellement ainsi que sa famille dans cette épreuve très difficile.
    J’ai beaucoup de sympathie pour DSK , et c’est dans les moments difficiles qu’on connait ces vrais amis.
    Pour ma part c’est l’homme qu’il faut pour un changement réel à la tête de ce pays.
    S’il ne peut plus être candidat à la prochaine élection présidentielle, alors qu’il est innocent, en toute sincérité je vous le dis soyez candidat, je ferai votre campagne à LYON , car dans ce pays DSK a beaucoup de sympathisant .
    Après toutes ces médisances , j’ai pris la décision de ne plus voter , ayant appris votre candidature pour les primaires du PS , j’ai eu à nouveau une lueur d’espoir , je vous soutiens entièrement.
    je vous remercie d’avance pour ce courage politique .
    Veuillez transmettre mon soutient à DSK et à sa famille.
    Clyde Etougou Obame, LYON

    • quand je vais en afrique ou en asie du sud est ou en amérique latine, je n’entends que du mal du FMI et de DSK… il faut dire qu’ils ont de bonnes raisons : destructions des services publics, privatisations… en même temps, comment comprendre quelqu’un qui vit avec 1 $ par jour, quand on paie un loyer de 35000$…

  16. Rebonjour ,

    Pour clarifier ma position est répondre à « JONAS » ci dessous , il est vrai que tout part d’ « un grand projet pour la France » en definissant : stratégie , tactique , actions etc ..
    Mais il faut aussi etre pragmatique et voir que une bonne alliance , sans perdre son âme , est toujours meilleure en discutant avec un partenaire fiable ; or Hollande a le profil du poste .
    Par contre le risque pour Monsieur Moscovici est :  » d’ avoir politiquement tord parce que minoritaire  » .
    En d ‘autres termes Hollande : on connait , mais Moscovici doit faire davantage ses preuves .
    D’où l’ idée d’ alliance Hollande – Moscovici pour gagner en 2012 .
    De toute façon , le job de président en 2012 sera dur à tenir .
    Bon courage à la gauche en espérant que la gauche sera moins bete que la droite.

  17. Pour les grands enfants que nous sommes, l’idéal serait qu’une « autorité incontestable », vraiment garante de l’intérêt général, installe des radars pédagogiques avant le 55, rue du faubourg Saint-Honoré. Au-delà, cela ne serait plus nécessaire ; chacun pourra(i)t continuer à se griser de ses petites habitudes, sous les fenêtres ravies de Madame Monmary. Et s’il y avait des victimes parmi les badauds, ce serait de toute façon de leur faute, comme toujours. Ils n’avaient rien à faire là.
    – Comment ? et la dynamique, qu’en faites-vous ?
    – Ah ! oui … la dynamique …. J’avais oublié. Vous avez raison. Il faut secouer les Français. Rendez-vous compte : ils sont toujours en gros du même avis malgré l’ « affaire ». On n’y comprend rien.
    – C’est parce qu’ils font confiance … ?
    – ? Peut-être, mais quel fardeau !

  18. Bonjour ,
    Je suis un sympathisant de droite votant depuis des années à droite . Si DSK n’ avait pas fait l’ imbécile , j’ aurai voté pour lui en 2012 . Il faut changer Sarkozy.
    Aujourd’hui mon seul choix possible est François Hollande , j’ irai voter pour lui aux primaires contre Aubry , qui fait des manières pour se déclarer…

    Je pense ,Monsieur Moscovici , que vous auriez fort à gagner de contacter Hollande et de vous allier à lui pour les primaires au lieu de vous présenter vous même.
    Si vous vous présentez , je ne voterai pas pour vous car à mon avis vous n’ avez aucune chance d’ etre qualifié contre Aubry et vous ne ferez pas le poids contre elle ; par contre si vous vous rapprochez de Hollande , je voterai pour Hollande et donc pour vous et si vous gagnez en 2012 ce que je vous souhaite vous pourrez prétendre à un joli poste de ministre voire de premier ministre.
    Hollande , pour un sympathisant de droite comme moi représente une gauche modérée voire social democrate ; c’est aussi un homme tout à fait capable de gerer la France et dans son comportement il présente bien sur son blog ce que j’ attends du prochain président en 2012 quand Sarkozy ne sera plus là .

    Aubry me fait peur , trop à gauche , coté boule dogue , hesitante dans ses choix politiques et puis decevante coté grand amour avec Royal !!
    Enfin Fabius vient de faire son choix et il n’ est pas etonnant car il est très à gauche voire trop à gauche , faites le votre mais surtout ne faites pas la betise de faire cavalier seul : rapprochez vous de Hollande , c’ est le ticket gagnant pour vous pour deux et pour gagner en 2012.
    Cordialement.

    • « je voterai pour Hollande et donc pour vous et si vous gagnez en 2012 ce que je vous souhaite vous pourrez prétendre à un joli poste de ministre voire de premier ministre. »

      Je crois, et suis même persuadé que ce n’est pas du tout ce qui motive M. Moscovici. La vraie question, c’est le « pour quoi faire ». Le PS a un projet avec des propositions solides mais il manque la patte d’un candidat, les grands axes et orientations pour la France, et c’est justement là que M. Moscovici veut faire entendre sa voix et peser, de la manière la plus approprié, en se présentant aux primaires s’il le faut.
      L’ambition européenne, la politique industrielle, une nouvelle croissance créatrice d’emploi, la justice sociale et fiscale, l’écologie, les banlieues etc.
      Voila autant de sujets qui doivent être au devant de la scène.

    • « qui fait des manières pour se déclarer »

      Non, elle respecte le calendrier. Est-ce si étrange de vouloir respecter un engagement pris collectivement ?

  19. Quand j’entends Laurent Fabius dresser le portrait du candidat du PS à l’élection présidentielle (notamment dire qu’il ou elle doit avoir été ministre, avec une stature international…),je me dis que la machine à perdre du PS est déjà en route… On est en train de préparer les arguments pour la droite, contre le candidat qui sera désigné… Bref, le PS prête le flanc, avant même le démarrage de la campagne des primaires… ça promet!
    Mais à partir du moment ou les primaires ont été décidées et planifiées, on ne fait plus machine arrière, il faut aller au bout et jouer le jeu des idées et projets, sans critiquer ses petits camarades.
    J’espère donc que vous serez candidat pour porter les idées de la sociale démocratie, et éviter un duel sanguinaire…

    • la machine à perdre PS ne s’est jamais arrétée : pourquoi focaliser sur le mot socialiste qui ne peut engendrer que déception, puisque le PS n’est plus socialiste depuis 1983?

  20. Bonjour Monsieur Moscovici,

    J’espère que vous me lirez!

    J’imagine qu’en ce moment particulier vous ne trouverez pas le temps mais je voulais vous dire deux choses.

    D’abord, cher Monsieur,je vous aime beaucoup. Votre action, votre charisme, vos idées sont autant d’éléments qui plaident en votre faveur.

    Je vous suis avec beaucoup d’attention à chacun de vos passages télévisé ou radiophonique. Votre fidélité à DSK est louable mais j’aimerais vous demander de ne plus vous présenter comme son éternel lieutenant à chaque fois.Cela devient récurrent!

    Ce comportement vous fait passer pour le deuxième de la classe, l’éternel second couteau! Qu’il soit innocent ou coupable, votre mentor est mort politiquement et acceptez le et passez à vous, pensez à vous.

    Je ne vous demande pas de vous désolidarisé de lui, mais prenez conscience que c’est le moment de pensez à vous.

    J’aimerais voter pour vous à la présidentielle de 2012.

    Enfin, on en a marre des éléphants du PS. Bon sang, vous incarnez la nouvelle génération avec Valls, Hamon, Montebourg, pourquoi vous ne vous unirez pas autour d’une seule candidature parmi les jeunes lions.

    Quant je vois Royal soutenir Aubry juste parce que le Tout sauf Hollande prime, j’ai peur car ce sont là les mêmes ingrédients qui ont conduit à la défaite de 2007!

    Cordialement, un de vos fans!

    • Moi aussi j’aimerais voter pour M. Moscovici à la présidentielle de 2012.
      Et moi aussi, le tout sauf Hollande qui se met en place m’inquiète, ça a comme une terrible odeur de primaire de 2006 ou de congrès de reims. Et puis après tout, on est plus dans les manoeuvres de partis là au final, à la fin, donc, ce sont les sympathisants, enfin les participants aux primaires, qui décideront du candidat ou de la candidate.

      • Le tout-sauf-Hollande est une invention initiée par Hollande lui-même. Je suis étonné de vous voir ainsi tomber dans le panneau. Le jour du vote pour la primaire, ce n’est pas en répondant à un sondage que les français voteront. C’est en se déplaçant après avoir écouté les idées des uns et des autres. Car il y a des différences notables entre Hollande, Royal et Aubry. Les médias ont voulu nous vendre un homme providentiel en la personne de DSK. A présent – 24 heures ont suffi ! – ils nous en vendent un autre en la personne de F. Hollande. Parallèlement, on nous met sous les yeux un affrontement inévitable entre Hollande et Aubry.
        Laissez les français se faire leur idée quand la campagne aura commencé.
        Personnellement, je n’ai pas changé: je pense que Ségolène Royal fera la différence durant la campagne. C’est là qu’elle est forte. Les médias qui, avant le congrès de Reims, nous vendaient la motion de Delanoe gagnante dès le 1er tour, ajoutant que Ségolène était « out », devraient s’en souvenir. Elle a l’expérience, l’exemple de ses réalisations dans sa région, et est crédible auprès des « classes populaires » que le PS n’a plus, visiblement, envie de convaincre – notamment sur la foi du rapport de Terranova.
        L’expérience, la crédibilité, les preuves.
        Je ne pense pas que François Hollande puisse résister ailleurs que dans les sondages.
        Quant à Aubry, sans aller déterrer la tricherie de Reims – mais attendez-vous à ce que la droite utilise cet argument – on sait qu’il faut la pousser pour qu’elle y aille; elle y va plutôt à reculons, et semble incapable de toucher un éventail assez large de français, allant de la gauche au centre.
        DSK s’y est vu, en 2006. Delanoé s’y voyait en 2008. Hollande s’y croit presque déjà en 2011.
        Attendons le vote avec humilité. L’expérience devrait nous y inciter.

  21. Les primaires ouvertes sont la meilleure idée que le PS ait eu depuis bien longtemps.
    Elles permettront aux Français, à moins de tomber dans cette fameuse « lutte des egos », de choisir au sein du PS le candidat modéré le plus susceptible de remporter l’adhésion des électeurs, de rassembler les Français autours d’un projet novateur et réformiste, ouvert sur le monde et l’Europe.
    Vous faites partis de ces candidats, M.Moscovici…mais garde à la dispersion des voix !

  22. Bonjour Monsieur Moscovici

    Comme nombre de Françaises et de Français, je m’interroge sur la multiplication des candidatures à la primaire socialiste. Car cela a pour effet direct de diluer le projet de chaque candidat et donc d’en atténuer la portée.

    En 2012, le PS a le devoir de gagner les élections présidentielles.

    Et ce n’est pas un militant (de près ou de loin) de la gauche qui le dit.

    C’est un citoyen, qui comme tant d’autres, aspire à retrouver une démocratie digne de ce nom.

    Un citoyen qui aspire à retrouver une République qui n’oubliera pas la devise présente sur tous les frontons des mairies : Liberté, Egalité, Fraternité.

    J’irai sans doute voter aux primaires socialistes.

    Je ne sais pas encore pour quelle candidate ou pour quel candidat ira mon choix.

    Et, je ne suis sans doute pas le seul dans ce cas… Au-delà des personnes, ce qui m’intéresse au premier chef, c’est bel et bien le projet porté par chaque candidat.

    A cette heure, je dois dire que j’ai un peu de mal à savoir justement quel sont les projets des uns et des autres. Sans doute faudrait-il mettre en place un lieu (sur le Net) où chacun pourrait étudier et comparer les différents projets…

    Cordialement,

    Jean-Luc

  23. Bonjour Pierre,

    Après la chute de DSK et le gonflage artificiel des candidats Hollande et Aubry orchestré par la presse, je n’ai que peu d’espoir quant à cette election de 2012… Si le PS ne réagit pas, Sarkozy sera réelu.

    Pour moi, le seul moyen de faire gagner la gauche en 2012 serait d’opter pour la stratégie de  » l’outsider présidentiable » !

    Et justement, vous pourriez être cet « outsider présidentiable » ! Je ne vous connais pas plus que cela, ne suis pas particulièrement engagé politiquement, mais vous ayant observé lors de vos interventions télévisées… je me suis dit : « ce mec pourrait largement défier un Sarkozy sur le terrain du débat ».

    Vous avez a mon sens le charisme, le tac-o-tac, la force de conviction, et cet espèce de franc-parler qui a fait tout le succès d’un Sarkozy… sans oublier la voix grave ! :-) … bref assez de qualités pour prendre une envergure nouvelle et faire un joli hold-up au PS !

    Du temps de DSK, je comprenais votre position de rester derrière lui, mais maintenant il faut faire quelque chose et vite… sinon, il sera trop tard, et il faudra encore attendre 5 ans.

  24. Il serait intéressant de présenter un candidat avec déjà une idée précise des futurs ministres (avec des noms et pas des sous-entendus), ce qui permettrait aux Français de se faire une idée réelle de la future équipe gouvernementale. Cela montrerait aussi que le(a) futur(e) président(e) ne se pose pas en « homme providentiel » mais en un chef d’une équipe concrète où chacun a trouvé sa place.

    Enfin, être candidat à l’élection présidentielle, c’est une vocation, un appel intérieur, ce n’est pas une décision intellecturelle. J’ai envie de vous dire que rien ne vaut une bonne vraie retraite de quelques jours pour laisser émerger cet appel.

  25. Je préfère largement voter pour vous, mais en effet l’interêt général prime, et je vous fait confiance pour faire valoir, de la manière adéquate et la plus utile, les orientations fondamentales pour l’avenir de la France.
    Bon courage

  26. DEFAITE INTERDITE….

    désespoir et culpabilité « interdits » aussi!! quand tout ce peuple de gauche ou « le peuple » tout court reste tant et tant, en attente d’un nouveau projet de société,et d’hommes et de femmes Nouveaux

    ALORS à notre Cher Pierre Moscovici NON CANDIDATURE INTERDITE

  27. Nous attendons l’audience du 6 juin.
    Parti socialiste écologique, oui !
    C ce que veulent toutes les jeunesses européennes, celles qui manifestent actuellement et celles qui vont bientot manifester.
    Surtout, éviter le narcissisme des petites différences.
    Et eviter une primaire de confusion ou d’agressivité, comme novembre 2006 ou novembre 2008.
    Courage à tous, surtout à ceux qui sont à NY.

    • L’audience du 6 juin n’est qu’une audience où la défense de Monsieur DSK annonce son choix de stratégie: soit le plaider non coupable ( c’est à dire jusqu’auboutiste) soit le plaider coupable ( pour acheter une remise en liberté rapide en préférant indemniser la présumée plaignante)

      Il était LE présidentiable charismatique aux solides compétences en matière économique et internationale, d’une grande rigueur morale et suffisamment humaniste pour, tout en aillant brillamment réussi financièrement,maintenu son coeur à gauche.

      Ils deviennent si rares les hommes de cette envergure.Vous en faites partie. Pour preuve votre intervention aux côtés du non moins brillant Michel Onfray. On avait l’impression en vous écoutant de devenir un peu plus intelligent et plus serein. On en a besoin !
      Au secours, Monsieur Moscovici. Libèrez la Sarkozie svp !

  28. Prenez les! Je comprends la confusion exprimée, les troubles des divergences sitgmatisées. C’est vraiment pas facile, c’est meme plus que difficile. Mais faites le! Meme si c’est pas demain l’arrivée. Jetez vous à l’eau! Vous serez porté au fil du temps et de l’eau… j’en connais plein qui disent voter machine à l’extreme opposé par dépit , mais qui reste songeurs à vos propos.Vous avez un potentiel hors du commun. Ne le sous estimez pas. Bien à vous.

  29. De la confiance au Leadership
    Bonjour Pierre,
    Pas facile de faire confiance à des gens qui ont failli, déçu ou échoué.
    Les Français ont besoin d’un retour à la normale, à la moralité, à l’intégrité et la confiance. Ils veulent quelqu’un de sensé, qui sache conduire les Réformes ambitieuses et les changements nécessaires au rétablissement et à la modernisation de notre pays ; Quelqu’un sans langue de bois qui parle vrai et sache se conduire dignement, rassembler et fédérer toutes les forces vives afin de travailler dans l’intérêt de notre pays, sans inciter à la haine raciale. Bref, un homme ou une femme de confiance.

    La sagesse des anciens : J’ai rencontré une militante socialiste de 85 ans super pêchue et adhérente du Parti Socialiste depuis 1945…Elle a connu et écouté Blum, Mendès-France !!! Nous lui avons demandé qui aujourd’hui au Parti socialise incarnait le plus pour elle aujourd’hui les idées socialistes. Elle nous a répondu qu’elle les reconnaissait dans François Hollande et Martine Aubry.

    NB : Je vois les camps se dessiner et j’appréhende le carnage, les règlements de compte entre amis ou ex. J’espère que les associations « d’unité » reposent sur une motivation positive, parce que sinon, cela va faire mal et on risque de tomber dans le guignolesque. Quand j’ai vu Martine Aubry marcher côte à côte avec Ségolène Royal, ça m’a rappelé Mitterrand, mais sans Mitterrand, et toujours avec les mêmes. Pas forcément rassurant et convaincant le remake « nous sommes une grande famille » 30 ans après. Faudrait peut-être songer à agrandir la famille….

    En ce moment je pose la question de savoir ce qui fait qu’un candidat gagne l’élection présidentielle. Voici quelques éléments de réponses issus de mes amis de diverse sensibilité : Le charisme et la personnalité sont les réponses qui viennent le plus souvent. La communication…Les idées…
    Un ami centriste m’a répondu « c’est celui qui en a le plus envie qui gagne ». Donc question de motivation et de pugnacité. Oui mais à la base, tout ceux qui se présentent ont envie de gagner…
    Mais je pense que celui qui gagne, c’est celui qui a le plus confiance et qui sait l’inspirer, l’incarner. Quelqu’un de populaire et de médiatique. Pas seulement un bon comédien, un illusionniste ou un bon stratège, mais plutôt un homme vrai ou une véritable femme d’action et de conviction, entourée d’une solide équipe d’hommes et de femmes compétents et intègres. Cela semble idéal je sais, mais obligatoire après 5 années de n’importe quoi.

    Bref, un leader, une équipe composée des meilleur(e)s, toutes générations et origines confondues. A Ne pas confondre avec un pseudo-casting de traîtres et de nuls, comme cela a été précédemment fait au cours de ce mandat qui n’en finit pas.
    Dans une interview, François Hollande a reconnu du bout des lèvres que le PS n’avait pas de leader naturel. Je pense que c’est à ce moment là qu’il a décidé de prendre le leadership et de se dégager de la mêlée…

    Pierre, quand les maîtres sont morts il est alors question de prendre son destin en main. L’élève doit dépasser le maître et se dépasser. Yes you can, mais tranquillement, en tant et en heure, avec les bons soutiens. J’espère que vous êtes un homme libre et fort, pas un spokesman, ni un pokerman; Juste un homme de parole qui respecte ses engagements et prend ses responsabilités. Biz.

  30. Je ne suis pas une « connaisseuse » en politique. Je suis simplement une électrice de gauche, déçue des dernières élections présidentielles bien sûr, et des primaires de gauche qui les avaient précédées. Pour autant, (et bien que cela aille plutôt dans la direction de la division), je viens visiter pour la première fois ce blog pour contribuer à vous convaincre de vous présenter.
    DSK rassemblait du monde derrière lui. Je pense que vous en êtes l’héritier logique et un grand nombre de personnes qui se retrouvaient en DSK se reconnaîtront en vous.
    Les autres candidats potentiels (M. AUBRY, F. HOLLANDE, S. ROYAL) ne sont pas mal non plus, mais n’ont pas assez de charisme pour la présidence.
    De grâce, mettez de côté vos a priori et présentez vous !
    Merci

    • oui il est aussi pour moi le 1er héritier de monsieur dominique!

  31. « tout à fait inutile et immoral » ,ce cher Neveu…comme vous y allez,monsieur;que voilà un ‘paradoxe’;quelle mouche vous a piqué !je resterai,quant à moi, sur le mot de la fin,qui m’a toujours séduite : »mes pensées ce sont mes catins »
    ( c’était une réponse à Alceste 24/05 _23h53 )

  32. La volonté d’émancipation et l’Ethique sont les piliers constitutifs de la gauche. Ils doivent rester au coeur de notre identité socialiste. Notre environnement a profondément changé depuis 150 ans et bien sur, les solutions que nous proposons doivent être adaptées.
    Je lis ce blog trés régulièrement depuis plusieurs années et j’y ai toujours trouvé ces deux valeurs qui constituent, de mon point de vue la différence fondamentale avec la droite.
    Alors, à l’évidence,je ne peux que partager la volonté de Pierre Moscovici d’être acteur dans le débat qui doit avoir lieu lors des primaires.
    Il s’agit moins d’une compétition entre tel ou tel que de dire collectivement, avec la plus exigeante honneteté ce nous proposons. Les actions pour mettre en oeuvre nos propositions doivent comporter l’engagement formel d’en évaluer l’efficacité. Notre démocratie basée sur la représentation doit s’ouvrir à la démocratie directe. Notre responsabilité est bien de gagner en 2012 et nous n’y arriverons que si nous sommes capables, individuellement et collectivement, de vivre aujourd’hui en puisant aux sources du socialisme.

  33. j’ai entendu M Moscovici sur canal plus au grand journal ce soir mardi 24/05/11, ce Mr disait concernant la vie privée des hommes politiques entre autres « s’il n’y a pas plainte le journaliste n’a pas besoin d’enqueter » je suis étonné par ce genre de reponse…donc si je suis journaliste je connais un homme politique qui abuse de son pouvoir pour arriver à ses fins envers les femmes, ces dernières n’osant pas porter plainte je garde donc le silence si je suis le raisonnement de M Moscovici…
    si je devais me taire dans une telle affaire j’aurais un problème de conscience…

  34. Pour le coup, on a le sentiment qu’on n’en a pas fini avec le séisme. Des répliques, peut-être plus redoutables encore, nous attendent. Alors que la question (justifiée) du « sens » ne se posait pas quand M.Aubry et D.Strauss Kahn s’accordaient pour ne pas s’opposer l’un à l’autre, voici qu’il s’agirait maintenant de revenir à 1997 en cas de candidature de la première. Cette audace intellectuelle laisse perplexe, c’est le moins qu’on puisse dire. S’agissant du projet lui-même, la dialectique est à l’avenant. Alors que le projet voté par les socialistes passait pour le résultat de longs et fructueux travaux auxquels chacun avait sa part, le voici soupçonné de toutes les faiblesses : il n’est pas « vraiment » écologique, inventif, ambitieux ; il s’empêtre entre l’irréalisme et le centrisme … Un moment de grâce, toutefois : l’idée d’une « équipe renouvelée », qu’on entend ces jours-ci en écho de l’un à l’autre …
    Heureusement que tout cela reste entre nous, pieux initiés que nous sommes à ces mystères. Si d’aventure le profane nous lisait, il n’est pas sûr qu’il n’y verrait pas une certaine confusion, si redoutée, même si ne lui venait à aucun moment l’idée que les « personnes » puissent être pour quelque chose dans l’affaire, c’est juré.
    P.S. Au cas où l’on verrait ici un soupçon d’humeur par trop vagabonde, on aurait raison. Elle n’a pour excuse qu’une vieille amitié avec un personnage tout à fait inutile et immoral, connu pour avoir été le neveu de Rameau :
    « Qu’il fasse beau, qu’il fasse laid, c’est mon habitude d’aller sur les cinq heures du soir me promener au Palais-Royal. C’est moi qu’on voit toujours seul, rêvant sur le banc d’Argenson. Je m’entretiens avec moi-même de politique, d’amour, de goût ou de philosophie. J’abandonne mon esprit à tout son libertinage. Je le laisse maître de suivre la première idée sage ou folle qui se présente, comme on voit, dans l’allée de Foy, nos jeunes dissolus marcher sur les pas d’une courtisane à l’air éventé, au visage riant, à l’oeil vif, au nez retroussé, quitter celle-ci pour une autre, les attaquant toutes et ne s’attachant à aucune. Mes pensées, ce sont mes catins. »

  35. face a ce vide de chef naturel ne faudrait-il pas penser a une campagne vraiment collective. un couple/duo fort (président/1er ministre) et d’hors et déjà le découpage d’un gouvernement. Cela permettrait d’évacuer la question de l’homme providentiel et omniscient. Cela organiserait l’inévitable cacophonie. Cela permettrait d’approfondir l’expertise sur les sujets. Cela enfin permettrait de mettre en avant des profils différents : femme, diversité. Il faudrait ainsi reprendre une campagne participative (sans aller dans le n’importe quoi).
    DSK malgré son age rassurait par sa stature et sa compétence. Il faut maintenant franchir le cap, bouleverser les tradition et penser a un vrai changement.
    un vrai chantier !

  36. Cher Monsieur,

    – Pouvez vous nous expliquez la motivation de tous ces candidats
    aux primaires, vous allez encore et encore vous déchirer c’est plus fort que vous, nous l’avons vu aux dernières élections ou tous les cadres du PS ont lâché Ségolène Royale et enclencher de fait la machine qui nous a fait perdre malgré la pugnacité et le courage de S Royale.

    – Est ce qu’il ne serait pas plus dynamique et mobilisateur
    de ne présenter que 2 candidats aux primaires, tous les électeurs vont encore penser que seule la carrière personnelle des candidats les interresse (si il y en a une dizaine, car nous allons arriver à ce chiffre si cela continue.)

    – N’est ce pas ridicule de faire la promotion
    auprès des français du candidat socialiste à la présidentielle qui aurait récolté au mieux 14°/° des voix lors des primaires.

    – Et que faire si les électeurs de droite et extrêmes participent aux primaires socialistes et votent pour le candidat le moins favorisé
    par les sondages…> Re- Ségolène ?

    Il faut deux candidats opposés par leur personnalité :

    Hollande / Moscovici

    Je tenais aussi à remercier Martine Aubry d’avoir relevé le PS,
    et à sa gestion de l’affaire DSK/DIALLO

  37. Je ne sais comment vous remercier de cet élan qui traverse votre propos, et qui éclaire à nouveau l’avenir de quelques lueurs : je ne suis pas très politicienne, ni même franchement politisée, mais j’apprécie votre position à la fois humaine, digne, et juste,à propos des derniers évènements et de la suite collective à donner. Nous avons certainement été très nombreux à passer par tous ces états successifs, les médias entretenant une confusion des genres et des arguments déplorable.
    On vous sent, tout comme DSK d’ailleurs, porteur d’un message fort pour notre société et civilation, capable de réunir autour de lui.
    Sachez que, sans être du tout membre du PS ni d’aucun autre parti, vous avez tout mon soutien ; et, au cas où, comme je l’espère…. au moins une voix pour une élection !
    Bonne route à vous très sincèrement.

  38. Vous êtes déjà identifié par des marqueurs comme « social-démocratie, Europe … », et je partage tout à fait ce point de vue qu’une candidature ne vaut que par son sens politique, et non par la posture qui la soutient comme la corde soutient le pendu, alors oubliez tout pour vous avancer, « prendre la parole », simplement. Courage!

  39. Bonsoir Pierre Moscovici,

    Je viens de lire votre interview du jour et je l’ai bien appréciée. Elle reste cohérente et prudente à l’égard de DSK. Je vous avais fait savoir que quelques uns d’entre nous souhaitaient vous voir candidat aux primaires (vendredi dernier) et je maintiens cette demande haut et fort pour les mêmes raisons que celles déjà énoncées et qui sont celles auxquelles vous faites référence dans votre interview. Il y a quelque chose de neuf et de solide (économiquement parlant) à proposer. Il me semble que vous pourriez très bien incarner une telle proposition. Il est possible que votre ami « Dominique » pense à vous dans certains moments de « repos »… Je suis consciente du fait que cela vous pose un réel problème. Puissions-nous être très nombreux à vous encourager et vous soutenir.
    A bientôt,

    Annie. C.B.

  40. Pourquoi l’écologie en 1 et la politique économique et sociale seulement en 2 ? comment composez vous avec la gauche de la gauche, si votre politique économique, comme vous le dites, se distingue du centre ? Globalement vous serez plus à gauche que DSK ou pas ? Pouvez vous nous dire en quoi votre discours des primaires serait différent de celui de DSK il y a 4 ans (aristocratie de l’argent, mariage homosexuel, etc.) car pour moi son discours est toujours d’actualité à la virgule près, il est simplement devenu encore plus actuel compte tenu de la crise et que strictement rien n’a été fait dans le bon sens. Faudrait qu’on ait une petite idée, et vite si je peux me permettre !

    • Entre Hollande qui bégaie, Aubry qui n’a jamais montré qu’elle avait les dents pour conquérir le poste (conclure un pacte pour ne pas se présenter disqualifie complètement sa démarche, et puis elle pleure tous les quat’ matins, c’est sympatique mais un peu dommage pour un président, et puis quand elle pleure pas c’est un peu la mèremptoire), un Vals jeune intello avec belle femme pas très sérieux qui ne se présente que pour avoir un poste au gouvernement, et à gauche un Mélanchon avec, comme il dit, la bave aux lèvres, c’est vrai que Pierre Moscovici a toutes ses chances. A tout prendre, inspirez vous de Mélanchon, sans la bave bien sur, mais conservez la force de conviction de quelqu’un qui a quelque chose à dire. Parlez clair qu’on sente un soufle, et du concret, comme Sarkozy lors de la précédente campagne, mais du concret de gauche. oui, sarkozy. Une dernière chose : je regrette sur votre blog que, lorsque l’on parle clair, trop souvent on vous taxe de FN. C’est un peu cossu comme blog et pour les élections le ton n’y est pas du tout, je me permet de vous le dire. A bon entendeur !

  41. par pitié,
    n’ajoutez pas la division à la confusion…
    Soutenez un des 3 ou 4 candidats à la primaire !
    Pitié pour la gauche !

  42. Fonce Monsieur Pierre les primaires sont aussi pour toi et c’est un pirate qui le dit alors ! pas d’hésitation faut sauver cette gauche française. A l’abordage !!!

  43. « je suis déterminé à ce que les idées réformistes, sociales-démocrates, européennes, pèsent de tout leur poids », c’est effectivement le plus important.

Les commentaires sont fermés.