Dans les médias

« J’ai choisi de soutenir François Hollande » – RTL

Catégorie : Actualité,Le Parti socialiste,Politique | Par pierre.moscovici | 30/06/2011 à 9:38

Pierre Moscovici était ce matin l’invité de Jean-Michel Aphatie sur RTL.
Pierre Moscovici, député socialiste du Doubs… par rtl-fr

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , ,


45 commentaires

  • eisop dit :

    Si Monsieur Hollande fait de la France ce qu’il a fait du PS, alors, merci bien. Vous êtes en train de nous refaire le coup Ségolène. ça ne marchera pas. Mais peut-être que son esthéticienne deviendra son premier Ministre? e.eisop

  • rodetcathy dit :

    Ce que je lis sur ce blog est souvent très savant, permettez- moi de donner mon humble avis de restauratrice. Je ne sais pas si mon expérience dans la préparation de pizzas m’autorise à écrire,tant pis, je m’y risque !
    1) DSK ne pouvait pas être candidat. Il était directeur du FMI,en pleine crise en Europe et particulièrement en Grèce, demain peut-être au Portugal, en Espagne…. voire en France.
    2) Une démission du FMI pour être candidat aurait permis à la droite des qualificatifs tels « inconséquent », « irresponsable », « pas à la hauteur des enjeux » etc….
    3) Le deal avec Martine avait tout son sens: Martine pour présider la France, DSK pour sauver l’Europe.
    4) Mosco sait tout cela, j’ai la faiblesse d’y croire
    5) Mosco fait donc son marché. Martine lui répond que ce n’est pas l’heure et François en fait son coordinateur de campagne voire même son 1er ministre! Allez son ministre des finances au pire…
    6) Mosco est séduit! C’est son heure! Je ne serais pas président mais je vais compter!
    7) Qu’il est bien François! Il va rénover le socialisme, c’est bête qu’il ne l’ait pas fait avant!….
    8) Nom de dieu, DSK pourrait revenir! Que faire? Comme disait Lénine! Mosco dit sa joie, allez son amour pour DSK, son espérance, son amitié pour Anne, pour les enfants… ( il ne connait pas la grand-mère! )
    CONCLUSION: DSK et Martine étaient d’accord Mosco n’avait pas de place, il s’en ai fait une…. et peut-être bien qu’il s’est planté parce que DSK pourrait soutenir Martine.
    MORALITE: moi qui ai l’habitude de faire des pizzas, coulis de tomate, câpres, moules, saucisses… Je mélange, organise pour que cela soit toujours mieux, Mosco fait la même chose, mais là il s’agit de la France!!!!

    • lola dit :

      à Rodetcathy:je reprendrais volontiers un petit morceau de votre pizza; très judicieusement épicée ; mais les moules,bof,j’aime mieux les anchois;alors,vite,confectionnez-en donc une autre,à la saveur délicieusement piquante,qui nettoie et réjouisse mes papilles;et pourquoi pas Nos papilles…

  • benoit16 dit :

    Très bonne nouvelle pour DSK apparemment.
    Mais pas pour le PS.
    Je suis persuadé, à écouter les premiers commentaires, que son image de « présidentiable » va être durablement ternie par cet épisode.
    Alors que le PS ne pourra rien faire qui donne l’impression d’éliminer un candidat devenu trop encombrant, quitte à enclencher la machine à perdre.
    La situation va vite être ingérable, je le crains.

  • aigoin dit :

    F Hollande a-t-il acquit fermeté et dynamisme pour entraîner le PS, la gauche,une majorité de français ? depuis 2002,2005,2007 ? DSK a ces qualités que va-t-il faire?

  • Thierry dit :

    Si DSK revient dans le jeu, il va soutenir activement Martine Aubry … avec, en face de lui, Pierre Moscovici ? Un peu inconfortable comme position, non ?

    • Bangor dit :

      Au risque de me répéter, je vois mal DSK soutenir Martine Aubry. Si DSK revient, elle devrait logiquement retirer sa candidature. Mais n’allons pas trop vite car les coups de théâtre se succèdent à un rythme qui pourrait rendre passionnante l’année politique qui s’ouvre.

  • Hélène dit :

    Très décevant… et sans commentaire. Beaucoup de gens autour de moi et hors PS m’ont dit : je ne voterai pas !

  • Bloggy Bag dit :

    Prenez une respiration et n’oubliez pas ce que nous sommes, que les choix imposés par les circonstances ne justifient pas d’oublier ce qui nous a rassemblé jadis, et nous rassemble toujours fondamentalement.

    Bloggy, philosophe vespéral.

  • InternetDev dit :

    Trop de cohérence ou de carrièrisme ?

    Aubry soutenait D.S.K. qui , pour le moins « empèché », fait d’Aubry la candidate légitime des deux clans.

    Non seulemenet elle a remis le P.S. dans la cohérence, en arrêtant les déclarations « de forme », dont son pprédécesseur « stérile » était, et reste friand.

    Hollande, non comptant, d’avoir tout perdu, continue à la ramener, en ne portant sur de la présidence Sarkozy, que des attaques stériles sur la forme, alors que le fonds Bushiste merriterait bien plus d’attention à dénoncer!

    J’ai vraiement que ceux qui se mettent dans le camps d’un adoubé par mme Chirac, n’ont pas compris qu’il serait le candidat favori du clan Sarkozy!

    • Bangor dit :

      « la candidate légitime des deux clans. »
      Allez expliquer cela aux électeurs que l’on tente de convaincre de venir voter lors de notre élection primaire. Vous rendez-vous compte de l’énormité de votre formulation ?

    • denise dit :

      Bon, c’est noté. L’attaque que l’on va lire comme une rengaine dorénavant contre FH, c’est qu’il est le candidat que Sarko s’est choisi !

  • hamdoune fannia dit :

    Pierre Moscovici ne se présente pas aux primaires : il est dommage qu’un personnage politique de cette qualité ait fait le choix de ne pas se présenter, il aurait avec le temps rassemblé et fédéré autour de lui, car c’est un progressiste et un des rares ténors du PS à souhaiter le renouvellement politique, le vrai. Cependant, sa ligne est juste et raisonnable, François Hollande est le mieux placé dans les sondages et n’a jamais fait partie d’un gouvernement, mais quand même il aurait été préférable que Pierre Moscovici se lance car autour de moi, j’entends beaucoup de personnes dire « il a l’élégance du propos et la pudeur dans l’épanchement de soi », dommage.

  • Jonas dit :

    Décision de raison, Hollande est le mieux à même de défendre un projet crédible, réformiste, de s’éloigner de toute incantation, car il s’est inscrit depuis qu’il se prépare (et ça fait plusieurs années) dans une logique de gauche de gouvernement. C’est la meilleure ligne, pour gagner l’élection, mais surtout pour gouverner avec honnêteté, probité et efficacité. Aurait-il mieux valu vous présenter, franchement je n’en sais rien, je ne suis pas devin et ne me poserait pas la question, la seule chose que je puisse dire est que j’aurais vraiment aimé voter pour vous.
    Ce qui compte pour moi maintenant, c’est que les primaires soient bien organisées, régulières, respectueuses, dignes, que le rassemblement se fasse ensuite, et que la gauche mette fin au sarkozysme en gagnant l’élection, pour redresser une France qui a sacrément morflée depuis 2007.
    Et battre Sarkozy ne sera pas une mince affaire, loin de là, car il n’hésitera pas à utiliser tous les moyens à sa portée, il ne reculera devant aucun coup bas, bref il ne se laissera pas facilement délogé… même s’il est, reconnaissons-le, grandement discrédité dans l’opinion… mais cela n’empêchera nullement la bataille d’être ardue et sans merci.
    Je voterai Hollande aux primaires, ce que j’avais prévu de faire si vous ne vous présentiez pas (et ce que j’aurais fait quand bien même vous eussiez soutenu Martine Aubry) (désolé pour les fautes de conjugaison).
    Mais la vraie bataille sera après les primaires, ne pas l’oublier.

    • denise dit :

      Rien à rajouter… sauf à prendre la peine d’écrire que je partage tout mot pour mot.

  • Pierre dit :

    c’est une grosse baffe pour le sympathisant PS que je suis. Le ralliement de Moscovici à Aubry aurait permis de recentrer l’image de cette dernière qui est la seule à avoir la carrure pour le poste (en plus d’être une femme ce qui aurait pu être un énorme avantage dans l’ère post-DSK).
    J’ai le plus grand respect pour Hollande mais qui peut imaginer une seconde qui’il puisse être président. On nous refait le même coup qu’avec Ségolène Royal. Le PS n’a pas besoin d’un candidat sympa ! au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, les temps sont graves !

    • denise dit :

      Qui peut imaginer que Hollande puisse être président ? Pour l’instant, quelques 37% des français.

      • Pierre dit :

        mais enfin, êtes-vous aveugle pour ne pas vous rendre compte que Hollande est l’adversaire que la droite s’est choisi, et que les médias de ce bord monte en épingle ?

        • Jonas dit :

          Ceci est faux, Hollande était le préféré de Sarko quand DSK était dans la course, maintenant les louanges vont vers Aubry. Ce qui veut tout dire, l’adversaire que veut Sarko, c’est Aubry. Cf le dernier canard enchainé, entre autre.

        • denise dit :

          Mais où allez-vous chercher tout ça ? C’est le « soutien » de Chirac qui vous le fait dire ? Vous pensez sérieusement que cela vient de l’UMP ? Pous plaisantez, je suppose.

  • VARIN dit :

    Je suis heureux de ta décision

    J.VARIN(BILL)

  • Régis dit :

    Le posistionnement est en effet assez fin. J’imagine que vous misez sur la victoire de Martine Aubry, qui vous placerait dans une position potentielle d’organisateur incontournable du rassemblement d’après primaire. Bien vu! L’anecdote découvre une compréhension plutôt savoureuse de la situation.

  • Mieux former pour employer plus, produire plus et redistribuer davantage dit :

    Deux « espérances » :

    – que votre ralliement conforte l’ancrage de François Hollande dans le camp de cette gauche qui considère la globalisation comme un défi à relever et une chance pour la France ;

    – que cette gauche parvienne à éloigner les sympathisants socialistes des sirènes réactionnaires de la démondialisation.

    Nul doute qu’elle saura alors rassembler autour d’elle une majorité de Français, d’abord pour gagner, ensuite pour bien gouverner.

  • christian dit :

    Pierre Moscovici partisan du pact de Marrakech DSK Aubry a choisi le plat du jour dans une nouvelle cantine,avec l’espoir de ronger quelques os.
    Ce n’est pas la girouette qui tourne c’est le vent.
    Le plus comique c’est de nous expliquer qu’Hollande est le candidat du renouveau lui qui a dormi 10 ans à la tête du PS.
    Très mauvais pour lui quand on se rappelle que Mr Moscovici était déjà tout près de Jospin en 2002.Il y a des directeurs de campagne qui ne portent pas bonheur.
    En tout ce sera sans moi,c’est trop pathétique.Au fait qu’en pense le pauvre DSK?

    • Bangor dit :

      Ce qu’on a appelé le « pacte de Marrakech » ne liait que que les protagonistes qui, si j’ai bien compris, se sont engagés à ne pas se présenter l’un contre l’autre.
      De ce point de vue, je ne vois pas en quoi l’alliance de Pierre avec François Hollande est criticable. Nous avons le droit de nous sentir plus proches d’Hollande que d’Aubry et ceux qui tentent de m’expliquer qu’Aubry défendrait mieux mes idées que Hollande m’amusent beaucoup. Cette remarque concerne également Alceste que j’ai connu mieux inspiré sur le fond sinon sur la forme.

      • Jonas dit :

        Encore une fois je suis du même avis que Bangor. Je ne vois pas ce qui aurait pu diriger M. Moscovici vers une alliance avec Martine Aubry.

      • Alceste dit :

        @ Bangor. Me permettez-vous, cher ami, d’emprunter à Cocteau une confidence ? « On ne devrait jamais parler d’inspiration mais d’ « expiration » puisque les choses ne nous viennent pas de quelque ciel mais sortent de nos profondeurs ». Du coup, cela devient très compliqué, comme l’est la sincérité, contrairement à ce qu’on peut croire.

  • Alceste dit :

    Jeudi 30 juin.
    Le drame grec. Dans les arrières boutiques du socialisme à la française on n’y voit toujours pas matière à réflexion. Silence, donc.
    La libération de deux journalistes. Propos convenus, félicitations, « hors de tout clivage politique » ; il n’y aura donc pas non plus matière à digressions, sur la défense de la démocratie par exemple.
    Jeudi 30 juin.
    La grande nouvelle, c’est …
    Non, ce n’est pas le mariage de Ségolène Royal et François Hollande, qui pourtant n’étonnera(i)t personne, au point où on en est.
    C’est le « choix » de Monsieur Moscovici, l’intransigeant, le professionnel de la politique dont nous aimons tant les analyses, et, jusqu’ici, son refus du « ralliement ».
    Une surprise ? Certes non. On est fidèle en amitié ou on ne l’est pas, au besoin en acceptant que le maire de Lyon, par exemple, émette un jugement aussi inepte que celui-ci : « Au Parti socialiste, finalement, il y a deux grandes lignes : une ligne très à gauche qui met l’accent sur le social mais qui a des difficultés à s’emparer du projet économique ; et puis, d’autres qui pensent qu’il faut immédiatement se colleter avec les grands problèmes de la France, celui des déficits, celui de la relance économique, celui de la ré-industrialisation du pays ». Quiconque imaginerait que la fille de Jacques Delors soit visée dans cette affaire aurait gagné. Qu’elle ait, de plus, été à la tête de ceux qui ont fait sortir le parti du marasme, peu importe. Tout homme a ses faiblesses. Mais Monsieur Moscovici tient à argumenter lui-même, heureusement.
    Voici, donc : « J’ai le sentiment qu’avec François Hollande on peut offrir une vision plus nouvelle de la gouvernance du parti et du pays. Je le dis comme ça. »
    Pour ce qui est de « la vision nouvelle de la gouvernance du parti », chacun ne peut qu’en convenir, l’expérience est là pour rassurer.
    Quant à la gouvernance du pays, F.Hollande en effet ne manque pas d’idées, en matière de démocratie sociale, par exemple, comme il l’a brillamment montré dans un récente tribune publiée dans le Monde, qui n’a pas vraiment intéressé les foules, sauf J.L. Mélenchon, lequel n’a pas aimé du tout, avec de fort bonnes raisons pour cela. Heureusement, Monsieur Moscovici ne fait pas mention des idées de F.Hollande sur le « salaire étudiant », appelons la chose comme cela pour être bref, car c’est peut-être chez … un L.Wauquiez que les propositions (théoriques) sur la question seraient plutôt à étudier. En fait, ces deux-là pourraient fort bien s’entendre, sur le culte du donnant-donnant par exemple, comme ils l’ont montré.
    En tout état de cause Monsieur Moscovici en est (sincèrement) convaincu : « (Chez F.Hollande) ce qu’il a de neuf, c’est d’abord la volonté de se changer lui-même, la volonté de changer le pays et la volonté de changer le parti. »
    Pour être « neuf », c’est neuf, en effet.
    La cause est entendue. Pour sortir de l’Enfer, nous n’avons plus qu’à boire l’eau du Léthé.
    Quant à imaginer que les relations personnelles des compères à l’équipe de la rue Solferino ne sont strictement pour rien dans les alliances en question ici, il faudrait vraiment avoir l’esprit pervers pour en venir là.
    Il reste toutefois un point très désagréable : cette obstination à faire de la politique en tentant de faire prendre des vessies pour des lanternes. Il vaudrait mieux être plus simple, cela passe toujours plus aisément, car, somme toute, chacun a le droit d’avoir des passions, même les élites politiques tant qu’ils ne restent qu’entre aux.
    Un souvenir pour passer sur tout cela : il y a deux semaines, à Vérone, 12000 personnes debout chantant en chœur l’hymne national de Mameli en présence du Président Giorgio Napolitano, avant l’ouverture du festival lyrique. Étrange spectacle, des gradins (en haut) au gratin (en bas …), droite et gauche confondues évidemment, la même illusion pour quelque minutes, l’unité … L’émotion, cela fait du bien.

    • lola dit :

      « qu’en termes galants,ces choses-là sont dites « 

      • Jonas dit :

        ce n’est pas plutôt : « Qu’en termes élégants ces choses là sont dites » ?

        • Bangor dit :

          « Ah ! qu’en termes galants, ces choses- là sont mises ! »
          Molière a mis ces mots dans la bouche d’Alceste et la citation de Iola est donc judicieuse. Ainsi, cher Jonas, nous pouvons parfois ne pas être d’accord.

          • lola dit :

            merci,bangor,pour la rectification;j’avais fait disparaître le ‘ah’qui pouvait donner lieu à toutes sortes d’interprétations,du :ah vs n’imaginez pas ma joie! en passant par :ah,qui dira ma tristesse….mais je me suis bien trompée sur ‘mises';merci;quant au sujet qui nous occupe(la prise de position de P.M.)toutes ses annonces méritent une relecture attentive ,afin de pouvoir comprendre son attitude à venir;afin de ne pas prendre Le Pirée pour un homme !!!il va y avoir urgence:obliger ces « présidentiables’ à abandonner les commodités de la conversation et à appeler un chat un chat//

  • stone dit :

    Félicitations pour cette prise de position intelligente et cohérente. En effet,les soutiens d’Aubry st + éloignés de nous que cx de Holl..En outre , celui-ci pourra récupérer + facilement les voix de Ségo., Montebourg et Valls.
    Le soutien de B2G (à part qq défections)apportera à Holl.un plus considérable et une clarification évidente du paysage socialiste!
    Encore une fois félicitations…

  • Vens dit :

    Renoncement rationnel et honorable.
    Maintenant cap sur la présidentielle via les primaires que l’on espère dignes.
    J’ai confiance.

  • denise dit :

    Les soutiens de Pierre espéraient une candidature ; cela se comprend. Son choix est pourtant le meilleur. Il ne s’agissait en effet pas de défendre une sensibilité mais de mettre toutes les chances de notre côté pour une victoire l’année prochaine. Cela nécessitait de mettre les égos de côté et c’est ce que l’on apprécie chez Pierre. Un grand merci, donc, pour nous tous.
    Nous devrions avoir rapidement la confirmation que Pierre sera le directeur de campagne de F. Hollande. Ce serait parfait.
    Il y a un gros travail à faire sur le terrain ; les réseaux locaux de François se dessinent mais sont encore un peu faibles. Martine A. s’est engagée à ce que tous les candidats aient les mêmes appuis de l’appareil – c’est bien, mais difficile à garantir.
    Le calendrier n’aide évidemment pas à la mobilisation des électeurs. Autant donc mettre l’été à profit pour densifier le réseau de militants et se mettre en ordre de bataille pour la rentrée. C’est en septembre que tout se jouera.
    C’est ce que nous faisons ici. Une réunion de coordination ce soir, une conférence thématique demain. Après le 14 juillet, ce sera plus difficile.
    Il faut mettre le turbot.

    • guillaume dit :

      Qu’est ce qui légitimerait que Pierre soit le directeur de campagne d’Hollande? Porte parole à la rigueur, mais je ne pense pas que Pierre passe avant des mais de la première heure.

      • denise dit :

        Effectivement, pour l’instant c’est Le Foll. Mais coordinateur ou porte-parole, c’est excellent de toute façon.

  • Têtuniçois dit :

    Ce qu’il faut c’est que les soutiens entre les candidats aux primaires soient équilibrés . Si seule Martine Aubry obtient des soutiens elle apparaitra comme la femme du parti et donc comme prisonnière et sectaire . Hollande apparait comme un homme plus libre et c’est ce qui peut le faire gagner aux présidentielles . Je trouve que vous avez bien fait de ne pas vous présenter aux primaires car trop de candidats éparpillent les voix et ne donnent pas un avantage à un candidat par rapport aux autres . Or il faut absolument qu’un candidat se dégage des autres pour être le moins contesté possible . Je suis sûr que vous saurez preuve de diplomatie quand il va s’agir de rallier Martine Aubry et Ségolène Royal au candidat Hollande . Mieux faut servir l’intérêt général que l’intérêt personnel , ça beaucoup de socialistes ne l’ont pas compris et c’est ce qui a mené à l’échec de 2007 .

    • toto dit :

      il suffit juste de truquer la primaire, comme pour l’élection d’Aubry!

  • toto dit :

    et soutenir un socialiste, c’est possible?

  • Votre prise de position, vos arguments, votre sens civique, votre respect humain, sont tout à votre honneur.
    Sans être militant du PS, je partage le projet et la démarche de votre nouvelle équipe.
    J’ai reproché au PS en général de plus s’intéresser au partage, qu’à la production de richesses, comme ces commerçants qui confondent chiffre d’affaire et bénéfice.
    L’unique objectif de battre sarko, est un suicide politique, pour deux raisons:
    1) plus on parlera de lui, plus il s’adaptera et revêtira le costume désiré (il a déjà commencé)
    2) plus on parlera des acquis à conserver, des progrès à réaliser, des injustices à réparer, plus le projet deviendra présidentiel.
    C’est en effet un président de crise, qui va être élu, il ne faut pas se tromper de cible, c’est une politique de « société », contre une politique de « dirigeants ». La Grèce, l’Espagne, le Portugal, l’Irlande et l’Angleterre ont échoué, car les « dirigeants » de droite et de gauche, se sont laissés prendre dans le filet de l’économie incontrôlée, d’une Europe égoïste et tatillonne, coupé de sa population.
    Réconcilier les électeurs avec un état de droit, et des valeurs républicaines indivisibles: LIBERTÉ+ÉGALITÉ+FRATERNITÉ, TOUT UN PROGRAMME SANS PROMESSES INTENABLES.

  • guillaume dit :

    Dommage. Vraiment dommage…
    Ce n’est pas le choix du ralliement que je trouve dommage, peu importe que ce soit Aubry ou Hollande. C’est dommage de ne pas présenter ta candidature.
    Après Reims, c’est le second faux départ. Je suis un peu désorienté par ce choix. On peut penser qu’il révèle un trait de caractère personnel puisqu’il confirme une attitude similaire au congrès de Reims. Je garde toutefois toute mon estime pour toi et ce que tu représentes en politique à mes yeux.
    Reste alors l’été pour se décider.

    Bien à toi, amitiés socialistes.

    • toto dit :

      moi ce que je trouve dommage, c’est qu’on cherche le socialisme dans ce programme de gestion du capitalisme…. et qu’on ne le trouve pas !

      • guillaume dit :

        Le socialisme ne se résume pas au renversement ou à l’éradication du capitalisme.

Flux RSS des commentaires de cet article.