Dans les médias

Affaire Dominique Strauss-Kahn : Pierre Moscovici invité du JT de France 2

Catégorie : Actualité | Par pierre.moscovici | 01/07/2011 à 16:22

Pierre Moscovici était l’invité du Journal de 13h sur France 2 (cliquez sur l’image pour voir la vidéo – à partir de 00:22)

Be Sociable, Share!

Tags: , ,


18 commentaires

  • BERREBI SERGE dit :

    Monsieur le Député,
    Depuis des mois, je soulève un problème extrêmement important relatif à une fraude, sur le dos du Contribuable français, à hauteur de 2,6 milliards d’euros, dont a bénéficié la dictature du Congo Brazzaville, grâce à des faux commis avec la connivence de hauts responsables du FMI. Tout est détaillé à cette adresse : http://sergeberrebi.over-blog.com/article-a-tous-les-deputes-et-senateurs-de-france-77869099.html
    J’espère qu’il vous sera possible de vous y rendre et d’y consacrer quelques minutes de votre temps très précieux.
    Restant à votre entière disposition pour toute information complémentaire.
    Veuillez agréer, Monsieur le Député, l’expression de mes salutations les plus distinguées.
    Serge Berrebi

  • ben dit :

    Par ailleurs, il y a un problème technique avec ce blog qui redirige automatiquement vers facebook. J’en profite pour dire que j’approuve la décision du CSA concernant Facebook.

  • ben dit :

    DSK semble avoir changé de stratégie par rapport à l’exposition médiatique de son train de vie. Il s’est affiché dans l’un des plus chics restaurants italiens de New York, dans lequel bien peu de Français peuvent espérer un jour pouvoir manger (et boire des vins à des prix fantasmagoriques).

  • jpb dit :

    Il reste un espoir.

  • gilles dit :

    cet éclatement prouve au contraire l’éclectisme des soutiens à dsk. s’il revient, tout le monde sera fou de joie de concrétiser ce courant si fort, portant ce fol espoir d’un retour de la gauche de gouvernement au pouvoir.
    c’est une responsabilité majeure que doivent endosser les pré-candidats en laissant le temps à dsk de revenir. en repoussant les primaires, voire en les annulant pour marquer les esprits d’en face.
    franchement, lequel d’entre eux, peut il prétendre être meilleur que lui, à ce moment, pour conduire la France – et surtout l’Europe – dans les méandres de la mondialisation?
    c’est un devoir de chacun des socialistes, pour espérer la victoire, mais aussi pour espérer un président et une gouvernance à la hauteur des enjeux.
    merci mosco d’avoir tenu la barre pendant tout ce temps et tu es excusé d’avoir été contraint de choisir un poulain,…
    mais bon sang, pourvu que,…!!!!!!!

  • Bertrand dit :

    En l’absence de DSK je m’apprêtais comme d’autres à voter aux primaires pour François Hollande … Courage je vais peut être pouvoir voter pour DSK !
    Enfin j’espère … Après les rendez vous manqués de Rocard et Delors !

  • homme libre dit :

    l’homme libre est celui qui pense
    qu’au bout
    comme DSK
    une escalope avec une belle salade
    ou une escapade avec une belle salope

  • fils cachés en moins dit :

    dsk ne pourras pas obliger les actrices ni les belles chanteuses
    en tant que sur écoutes ou GIGN a coucher
    j’espère
    pas un 2eme mittérand ah non assez de dégats
    l’escalade tout les ans en tunisie restaurant 8 étoiles

    avec des putes instantanées africaines comme des femmes de « ménages »

  • Hadrien dit :

    Si, comme cela semble se dessiner, DSK semble devoir être largement disculpé, tous les français s’en féliciteront aprés le spectacle nauséabond de la justice américaine exibant l’inculpé comme un trophée et les propos de tous ceux prompts à vanter sa « célérité »… Une preuve de plus que la justice a besoin d’indépendance d’esprit, et de juges d’instruction!
    Nul doute que DSK s’en souviendra s’il doit, sous une forme ou sous une autre, revenir dans l’arène politique.

    Mais cette mésaventure new-yorkaise nous aura aura aussi appris autre chose: comme en témoignent les billets ci-dessous, lorsque Pierre Moscovici doit se prononcer en l’absence de son mentor, il choisira toujours entre deux sociaux-démocrates le plus conservateur!
    Certes, les platitudes de Martine Aubry et son équipe de chercheurs dans « Changer de civilisation » n’ont rien d’enthousiasmant. Mais de là à accorder « l’audace d’innover » au pauvre Hollande, il fallait bien un Pierre Moscovici pour trouver là plus audacieux que lui:
    http://www.lepost.fr/article/2011/06/30/2537815_moscovici-et-l-argumentum-ad-novum.html

    • SoDem dit :

      Oui mais ce qui est plus ennuyeux c’est que si DSK revient sans participer à la primaire, il risque fort de soutenir Martine Aubry avec laquelle il avait un pacte que Moscovici n’a pas respecté.

      Moscovici risque donc de se retrouver à combattre DSK…c’est balo hein!!!

      • Bangor dit :

        Combien de fois vas tu répéter la même bêtise ?

      • Pablo dit :

        Le soit disant accord passé entre DSK, Aubry (et Fabius) en vue de la primaire n’engag(ai)ent que ces trois personnalités.

        Que des militants fabiusiens, aubryste, straus-kahnien se sentent liés par ce « pacte », c’est leur affaire. Ce n’est ni scandaleux, ni honorable.

        Dans la mesure où il ne s’agit pas d’une décision collective (sous entendu prise en AG), il n’y a aucune raison d’être lié moralement à cet accord informel.

        Que ces leaders se soient mis d’accord ne m’a jamais posé problème, contrairement aux royalistes. Mais en politique on sait aussi que ce genre d’accord n’est pas toujours respecté (pacte Blair-Brown, Chirac-Balladur).

        J’aimerai bien que DSK puisse participer à la primaire en tant que candidat. Mais il n’est pas encore sorti d’affaire (peut être qu’une question de jours mais ça peut durer quelques temps encore). Et je ne suis pas sur qu’il soit en état d’attaquer illico une primaire après ce genre d’épreuve.

        Il pourrait néanmoins revenir dans le jeu politique après la primaire, selon le candidat désigné et l’équipe que celui souhaitera mettre en place.

        • baillergeau dit :

          Je ne suis pas certain que DSK ait apprécié que le PS n’ait pas joué sur la présomption de son innocence en ne repoussant pas la limite des candidatures au 19 juillet 2011.
          Par ailleurs, la dispersion des leaders de son mouvement a mis en évidence la fragilité de ses soutiens, pour ne pas dire pire…
          Aura-t-il envie de la solitude absolue d’un Président de la V° République ?

          • Pablo dit :

            Sincèrement, après son arrestation et sa première comparution, je n’imagine pas un instant que sa préoccupation majeure ait été la primaire. Entre sa médiatisation et le calendrier et système judiciaire qu’il ne maitrise pas, je suis persuadé qu’il s’est dit qu’il était hors jeu (la procédure pouvant durer un an, un an et demi et les peines encourues étant assez lourdes).

          • GS dit :

            « Je ne suis pas certain que DSK ait apprécié que le PS n’ait pas joué sur la présomption de son innocence en ne repoussant pas la limite des candidatures au 19 juillet 2011. »

            Mais qui peut croire qu’Aubry s’est présentée sans s’entendre avec Strauss-kahn ? C’est même affligeant qu’on puisse imputer à Aubry un tel acte, et pire, qu’on prête à Strauss-Kahn, alors même qu’on dit le soutenir, d’avoir fait un accord à la légère avec Aubry, et d’être du genre à ne voir en elle qu’un bouche trou.

Flux RSS des commentaires de cet article.