« DSK sera un acteur important de la campagne » – Le Journal du Dimanche

Interview parue dans le Journal du Dimanche daté du 3 juillet

Vous attendiez-vous à ce rebondissement dans l’affaire DSK?
Absolument pas. C’est un coup de théâtre absolu. Un coup de tonnerre heureux, comme l’a dit Lionel Jospin. C’est l’amorce d’un dénouement imprévu.

Si DSK est libre, l’affaire semble loin d’être finie…
Le temps judiciaire n’est pas achevé, mais on peut espérer que dans les prochaines semaines la vérité complète apparaîtra et qu’il retrouvera une liberté totale de mouvement et d’expression. La justice américaine a plus qu’un doute. Le procureur considère lui-même qu’il a un témoin peu fiable. Elle a menti à plusieurs reprises devant le grand jury. Au procureur maintenant de décider si et quand il doit renoncer aux charges reprochées à Dominique Strauss-Kahn. J’espère que ce sera rapide.

L’avez-vous eu au téléphone?
Non, pas depuis cet incroyable rebondissement.

Nous sommes encore dans le temps judiciaire. DSK consacre toute son énergie et toutes ses forces à prouver son innocence.

Peut-il revenir rapidement dans le jeu politique?
Il ne pense pas à cela aujourd’hui. Nous sommes encore dans le temps judiciaire. DSK consacre toute son énergie et toutes ses forces à prouver son innocence. Il a à cœur de laver son honneur après l’humiliation planétaire qu’il a subie. Les autres scénarios sont prématurés. Mais soyons logiques, quand il aura retrouvé la liberté et qu’il aura été blanchi, il pourra prendre toutes les options qu’il souhaite. Une fois libre, il sera s’il le veut un acteur important dans la campagne, dont la voix sera écoutée.

François Hollande a-t-il eu raison de proposer dès vendredi d’allonger le calendrier de dépôt des candidatures?
Il a eu mille fois raison. Pour moi, c’est un geste à la fois élégant et intelligent. Cela signifie en pratique que si Dominique Strauss-Kahn voulait revenir, il n’en serait pas empêché par un calendrier bureaucratique.

Ce n’est pas trahir DSK que d’être fidèle à des convictions

Les amis de DSK ont éparpillé leur soutien entre François Hollande, Martine Aubry, Ségolène Royal… Un retour vous placerait-il dans l’embarras?
Je ne fais pas de scénarios politiques. Toute conjecture de cette nature serait prématurée et indécente. Personne ne peut dire ce que sera son rapport à la politique au sortir de cette épreuve. Moi, il était logique que je fasse le choix le plus proche de mes engagements réformistes. En l’absence de Dominique Strauss-Kahn, j’ai fait celui de m’engager derrière François Hollande. Rester de côté eût été absurde. Ce n’est pas trahir DSK que d’être fidèle à des convictions.

L’avez-vous prévenu?
Je lui ai fait part de mes analyses.

Vous a-t-il demandé de soutenir Martine Aubry?
Il ne m’a pas demandé de m’abstenir de prendre position. Il trouve logique que ses amis s’engagent dans la diversité de leurs sensibilités.

Le FMI est-il allé trop vite en besogne pour le remplacer?
Je ne veux pas entrer dans ce type de considération. Il fallait bien que l’institution fonctionne. Le problème est autre : y avait-il motif à tout cela?

Quelles leçons tirez-vous de cette affaire?
La présomption d’innocence doit être un principe fondamental, fort, jamais oublié. On ne peut pas jeter en homme en pâture avant même qu’il ne soit jugé. Je n’ai jamais imaginé que DSK fût un violeur. J’ai hâte que son innocence soit établie.

Bruno Jeudy et Nicolas Prissette – Le Journal du Dimanche

14 réflexions au sujet de « « DSK sera un acteur important de la campagne » – Le Journal du Dimanche »

  1. Grâce à vous j’ai fait mienne la maxime de Léon Blum.
    Permettez moi de vous féliciter pour votre fair-play qu’aucun de vos collègues, tous bords confondus, n’a eu. Je ne m’y attendais pas du tout et c’est une heureuse surprise.

  2. c’est quand même de la mauvaise foi de dire que sarko s’est montré mesquin dans l’affaire DSK. Il n’a pas bronché, il n’a pas bougé, ni au « 1er coup de tonnerre », ni « au 2nd coup de tonnerre ».

    pour le coup, la mesquinerie vient malheureusement de vous M. MOSCOVICI.

    • La mesquinerie est venue par Debré, notamment ; faire dire par d’autres est le b.a. ba de la politique. Ensuite, que Sarko n’ait pas réagi au deuxième coup de tonnerre : tu m’étonnes ! il allait quand même pas se réjouir…

      • Daniel, Là vous orientez « la mesquinerie »,d’une façon moins directe, donc plus polie (puisque nous ne sommes pas dans un blog Debré) et en m^me temps plus juste, en effet – Je fais cette précision pour ne pas que vous vous sentiez visé par la remarque que j’ai fait à gérard.

    • Si vous saviez lire, Mr.Gérard, vous et certains comme vous, cela arrangerait tout le monde, car vous induisez les gens dans l’erreur ou vous êtes vous même plongé. Bref il est urgent que des moyens massifs soient mis dans l’éducation nationale car certains, même si ils on peut-être fait des études, en sortent bien éteints, et ça commence à me fatiguer de patauger, sur tout murs confondus, dans leur brouillards. Alors afin que vous compreniez bien : maintenant dès que j’en croise un comme vous Mr.Gérard, je ne le rate pas et je ne l’éclaire pas non plus, il n’a qu’à apprendre à lire, avant de traiter quelqu’un qui ne le mérite pas (Moscovici ou autres) de mesquin !

  3. J’espere que le FMI rendra hommage à DSK comme il le mérite, pour ses compétences et ses actions pendant cette crise financière mondiale.

  4. Tout d’abord bonjour .

    Je viens de regarder l’émission sur bfm tv ce soir ou vous étiez contre un députés de l’ump .
    et je vous regarde souvent dans les médias ,par contre j’aurais peut être juste un petit reproche a vous faire !!!
    Pourquoi ne vous êtes vous pas proposer pour la primaire du PS ?
    Je vous trouve juste et droit dans vos propos ,et vous m’avez l’aire d’être un bon politicien…
    D’autres n’ont pas aussi peur que vous de se lancé et pourtant sont loin de vos idées et de vos capacités !!!
    vous auriez été un homme pour qui j’aurais voter avec plaisir .
    Je suis de gauche et l’est toujours été ,malgré souvent des gens qui ne comprenne pas mes votes ,mes premiers votes dans ma vie d’adultes et de citoyens ont été pour Mr Jospin ,puis pour Mme ségolène ,et je voterai a gauche pour 2012 ,mais je trouve juste bien dommage que vous n’avez pas pris l’initiative de vous lancer .
    En tout les cas merci d’avoir pris quelques minutes pour me lire .

  5. Il faut évidement attendre le fin mot de l’histoire, et que le retournement de situation soit complet. Le Procureur ne croit plus au dire de la prétendue victime, ce qui laisse entrevoir un dénouement rapide. L’image de DSK a été ternie par une accusation qui a perdue de sa force, il faut espérer que la suite et fin de cette épreuve, lui permettra de retrouver l’estime et disons le mot, l’affection des Français. Il a fait preuve de courage dans cette tragédie, on peut espérer qu’elle renforcera sa détermination à poursuivre le combat social démocrate réformiste.

  6. vous devriez avoir honte de déclarer que DSK sera un acteur important de la campagne Présidentielle. Viol ou prostitution, peu importe,cet homme viendrait donner des leçons de morale aux Français!!! Croyez nous, il est grillé quelque soit l’issue de cette affaire, car il a accumulé des turpitudes sexuelles qui ne sont pas à son honneur. Il est indigne d’être Président de la République, et le parti socialiste aurait tout intérêt à ne pas en faire son cheval de bataille sous peine de prendre une claque retentissante, car les Français sont heureusement encore majoritairement attachés à la morale. pédale douce s’impose!!!

    • « le parti socialiste aurait tout intérêt à ne pas en faire son cheval de bataille »

      Le PS a opté pour le système des primaires, ouvertes à tous les français (de préférence sympathisants de gauche), afin de désigner son candidat à l’élection présidentielle. C’est donc les français qui feront l’effort de se déplacer le 9 et 16 octobre prochain qui vont décider.

      Si DSK est en situation de se présenter, peut être que les sympathisants l’écarteront-ils (pour les raisons que vous évoquez ou pour d’autres raisons), peut être aussi le plébisciteront-ils.
      Je suis assez consterné qu’on puisse se réjouir de l’éviction d’un candidat avant même qu’il n’ait pu livrer bataille.

      Et franchement, après ce qu’il aura vécu ces derniers mois, il aurait beaucoup de mérité à gagner la primaire (parce que par rapport à début mai, il ne partirait plus favori).

    • Que a a voir la moral la dedans ?
      Les faits ne sont pas reproches a un democrate chretien ni a un membre du tea party. dsk n’est pas christine boutin.

      Aujourd’hui, nous avons besoin de competences que de moral.

    • Un innocent injustement mis en prison et traîné au pilori par une femme ayant délibérément menti pour essayer de l’escroquer, voilà la vérité actuelle. Les Français, dans leur grande majorité, sont suffisamment intelligents, pour ne pas tenir compte des ragots colportés dans le seul but de nuire.

    • Bruno et la morale : est-il besoin de rappeler à Bruno que les préférences et pratiques sexuelles sont du domaine de la vie privée, pour laquelle tout socialiste doit avoir un respect inconditionnel. Vous vous trompez Bruno sur la réaction des Français : Les Français n’aiment pas qu’on leur donne des leçons de vie, ils n’acceptent pas qu’on vienne regarder et s’intéresser à leur vie privée, c’est pourquoi dans leur grande majorité ils respectent la vie privée des autres et ne sont pas plus donneurs que receveur de leçon de vie. C’est pourquoi, par exemple, ce que l’on avait appelé la seconde vie de Miterrand était extrêment bien passée dans l’opinion dans son ensemble ; pourquoi ? parce qu’il n’y avait pas contradiction entre le discours de Miterrand en tant qu’homme politique et le fait qu’il ait 2 familles : il ne s’est jamais placé politiquement sur le terrain de la leçon de vie, et donc pas pu être pris à contre-pied sur sa vie privée. Les Français, dans ces conditions, ne tiennent aucune rigueur des potentielles révélétions sur la vie privée, et même, je dirais, au contraire : c’est une véritable sympathie qui s’instaure entre un poitique dont la vie intime connait des viscissitudes, et la vie privée de chacun d’entre nous qui n’est pas facile non plus. Il en ira très exactement de même pour Dominique, qui n’a jamais donné de leçon de vie à aucun Français et qui, au contraire, a toujours été parmi les plus progressistes sur ces questions, notamment le mariage homosexuel, c’est à dire sans aucune ambiguité : mariage homo et droit d’adoption allant de paire. Tel ne serait pas la situation des personnages politiques de droite : voyez de Villiers : s’il n’avait pas fait son beurre électoral sur la leçon de morale et de vie, les Français se seraient apitoyés sur la situation de ses enfants ; mais tel n’a pas été le cas car il y avait contradiction éhontée entre le donneur de leçons de morale et sa propre vie. Donc pour conclure, oui si demain on apprend que Madame Boutin se paie des gigolos,elle n’aura plus qu’à retirer sa candidature. Tel n’est pas le cas de Dominique. Compris Bruno ou il faut une deuxième couche ? Oui Dominique doit se présenter ! Oui il sera élu !

  7. Merci Pierre pour ces mots. Je pense en effet que le temps sera d’abord à l reconstruction. Cette campagne de dénigrement a surement fait du mal à Dominique. il va avoir besoin de se ressourcer pour ensuite rebondir d’une manière ou d’une autre- comme candidat s’il le désire et si c’est possible ou comme soutien d’un ou d’une candidate … Il ne restera silencieux . je lui fais confiance … attendons ..

Les commentaires sont fermés.