Dans les médias

Articles de septembre 2011


Quelle semaine !

Catégorie : Actualité,Politique,Réflexions | Par pierre.moscovici | 30/09/2011 à 18:12

Quelle semaine ! Elle m’a inspiré, à une semaine du premier tour des primaires, trois réflexions.

Cette Bastille est à son tour tombée, et c’est dire l’ampleur du séisme politique que représente cette victoire inédite.

Je veux tout d’abord dire ma joie de la victoire, historique, de la gauche au Sénat. La Vème République n’avait jamais vécu cette situation. Le Sénat, que Lionel Jospin avait qualifié, brutalement mais non sans raison, d’ « anomalie démocratique », résistait à l’alternance, et semblait pour l’éternité être une chasse gardée de la droite, protégée par un mode de scrutin privilégiant à l’excès les élus des petites communes, réputés plus conservateurs. Cette Bastille est à son tour tombée, et c’est dire l’ampleur du séisme politique que représente cette victoire inédite. La droite, dans un premier temps a voulu nier, en tout cas minimiser sa cinglante défaite, qu’elle n’avait en vérité pas vu venir. Elle a présenté la victoire de la gauche comme la simple traduction « arithmétique » de nos succès aux élections locales depuis 2004. En réalité, elle est tout autant victime d’un désaveu des élus modérés, qui ont longtemps été son socle électoral, révulsés par la politique injuste et inefficace suivie depuis 2007, révoltés contre la stupide réforme territoriale voulue par Nicolas Sarkozy.

Elle exprime à sa façon le rejet sans précédent du pouvoir, la volonté de changement qui monte dans le pays, la vague qui pousse, en 2012, à l’élection d’un autre Président, à l’avènement d’une autre majorité.

Cette rébellion des territoires n’est pas un épiphénomène, mais bel et bien la traduction d’un ébranlement politique d’ampleur. Elle exprime à sa façon le rejet sans précédent du pouvoir, la volonté de changement qui monte dans le pays, la vague qui pousse, en 2012, à l’élection d’un autre Président, à l’avènement d’une autre majorité. En ce sens, comme François Hollande l’a dit, ce vote est sans doute prémonitoire. Demain matin, je l’espère, j’en suis même sûr, le Sénat élira son nouveau Président, Jean-Pierre Bel, architecte patient, à la tête du groupe socialiste, de cette reconquête. La nouvelle majorité qui l’entoure sera, jusqu’en 2012, une force de résistance, sans être – c’est le Sénat, tout de même ! – une opposition radicale et stérile. Elle ne laissera pas avancer davantage l’oeuvre de destruction du modèle économique et social français qui est en marche, elle votera notamment contre le Projet de loi de finances et le PLFSS. Après 2012, si la gauche l’emporte, elle sera un soutien précieux pour l’action, permettant par exemple, enfin, l’adoption des grandes réformes institutionnelles et sociétales – l’évolution du Sénat lui-même, le droit de vote des étrangers aux élections locales, une décentralisation plus affirmée et plus démocratique… – bloquées depuis si longtemps par les Conservateurs. L’équilibre de nos institutions est donc – subtilement – modifié : je m’en réjouis.

Lire la suite


Engager la France dans la transition énergétique

Catégorie : Réflexions | Par pierre.moscovici | 28/09/2011 à 15:36

Pierre Moscovici publie une note pour la Fondation Jean Jaurès, intitulée « Engager la France dans la transition énergétique ».

Nombreux sont nos voisins européens à s’engager vers une sortie du nucléaire. Comment la France, pays le plus « nucléarisé » au monde, peut-elle réagir à l’après Fukushima ? Pierre Moscovici présente un scénario nous permettant d’envisager une transition énergétique.

Retrouvez l’intégralité de cette note sur le site de la Fondation Jean Jaurès :  http://www.jean-jaures.org/Publications/Les-notes/Engager-la-France-dans-la-transition-energetique/%28language%29/fre-FR

Synthèse

La préparation de la France à la transition énergétique est désormais une nécessité absolue. Reste à en définir les modalités.

Afin de préserver son indépendance énergétique, la France n’a cessé de développer son parc nucléaire, à l’origine de 75 % de sa production d’électricité. Cet engagement s’explique par les nombreux avantages que peut représenter l’atome : une production d’énergie avec une émission limitée de gaz à effet de serre, une dépendance réduite vis-à-vis des producteurs d’hydrocarbures, l’élaboration d’une filière industrielle d’excellence, créatrice d’emplois. Cependant, les problèmes que pose le nucléaire sont à la hauteur de ses avantages et les événements du 11 mars dernier en sont une parfaite illustration.

La catastrophe de Fukushima, qui s’est produite dans un pays où il y a tout lieu de croire que les mesures de sécurité sont d’autant plus draconiennes que les risques sismiques sont élevés, nous permet de réévaluer les risques pesant sur notre propre politique de sécurité. Les opinions ne sont pas restées neutres et, aujourd’hui, les Français, qui, pour la moitié, estimaient avant 2010 que l’importance du nucléaire dans notre mix énergétique constituait un avantage, sont 77 % à se déclarer favorables à une sortie de l’atome. Pourtant, au sein de cette forte majorité, bien peu sont prêts, y compris parmi les sympathisants d’Europe Ecologie-les Verts, à en assumer les surcoûts !

Afin de dépasser le débat entre pro- et anti-nucléaires et de proposer un scénario différent de ceux rendus publics à ce jour, qui reposent sur un horizon de long terme (2030-2050), une priorité absolue donnée à la maîtrise de la demande d’énergie et le maintien d’une part d’électricité produite à partir du charbon et/ou du gaz pour pallier l’intermittence de certaines énergies renouvelables et équilibrer le système électrique, il est possible de tracer un chemin ambitieux préparant l’après nucléaire.

Lire la suite


Pierre Moscovici invité de C politique

Catégorie : Actualité,Europe / International,Le Parti socialiste,Politique | Par pierre.moscovici | 26/09/2011 à 12:19

Pierre Moscovici était hier l’invité de « C Politique » sur France 5.
Pour retrouver l’émission, cliquez sur l’ « Avant-dernière émission en vidéo intégrale ».


Pierre Moscovici invité d’Europe 1

Catégorie : Actualité,Le Parti socialiste,Politique | Par pierre.moscovici | 26/09/2011 à 10:30

Pierre Moscovici était ce matin l’invité de Bruce Toussaint sur Europe 1.


"Sarkozy ne peut plus faire ce qu'il… par Europe1fr


Carnets de campagne

Catégorie : Actualité,Le Parti socialiste,Réflexions | Par pierre.moscovici | 23/09/2011 à 16:55

Décidément, j’ai un peu de mal, faute de temps, à conserver une régularité satisfaisante sur ce blog. Je n’imaginais pas forcément, il y a trois mois, que la campagne des primaires serait aussi prenante, mais les différentes tâches d’un « coordinateur » – l’expression veut tout et rien dire – ajoutées à l’exercice de mes mandats locaux, me laissent peu de liberté. Alors, c’est l’impression de cette campagne que je veux vous livrer, à travers trois notations.

Je l’ai dit dès le lendemain, je le répète ici : ce débat a au contraire été un succès, et le premier vainqueur en a été le Parti socialiste

Je reviens, d’abord, sur le débat des candidats sur France 2, le 15 septembre. On pouvait en craindre beaucoup – la droite y avait au contraire mis quelques espoirs. Le pire eût été que la compétition, normale, vire à la confrontation ouverte, qu’elle laisse derrière elle un goût amer de division. Il n’était pas non plus acquis que l’exercice, inédit, soit un succès, d’autant plus que le souci de l’équilibre et la crainte ressentie par certains d’un échange direct, certes non formulée, avaient abouti à une organisation rigide, un peu protocolaire, donc a priori peu vivante. Ajoutons à cela la prudence, voire la tension inhérentes à l’enjeu : un échec n’aurait en réalité surpris personne. Je l’ai dit dès le lendemain, je le répète ici : ce débat a au contraire été un succès, et le premier vainqueur en a été le Parti socialiste.

L’audience du débat témoigne à l’évidence d’une attente de gauche, d’un désir d’alternance d’une grande puissance

Lire la suite


Pierre Moscovici invité de la Matinale de Canal +

Catégorie : Actualité,Politique | Par pierre.moscovici | 22/09/2011 à 15:42

Pierre Moscovici était ce matin l’invité de Maïtena Biraben dans la Matinale de Canal +.


Pierre Moscovici invité de TV5 Monde

Catégorie : Actualité,Politique | Par pierre.moscovici | 22/09/2011 à 15:39

Pierre Moscovici était hier l’invité de Patrick Simonin sur TV5 Monde.


Pierre MOSCOVICI : "Il faut virer Arno Klarsfeld" par tv5mondelinvite


Pierre Moscovici invité de Christophe Barbier sur iTélé

Catégorie : Actualité,Le Parti socialiste,Politique | Par pierre.moscovici | 19/09/2011 à 11:25

Pierre Moscovici était ce matin l’invité de « L’interview de Christophe Barbier » dans le 6-9 d’iTélé.