Dans les médias

Pierre Moscovici invité du JT de 20h sur TF1

Catégorie : Actualité,Le Parti socialiste,Politique | Par pierre.moscovici | 17/10/2011 à 16:22

Pierre Moscovici était hier soir l’invité du Journal Télévisé de 20h sur TF1.

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , , , ,


46 commentaires

  • Dubromel dit :

    Je viens d’entendre que F.Hollande est pour le droit de vote des étrangers aux élections municipales.
    Il est certain que je ne voterai pas pour l’agité actuel, mais j’hésite maintenant à choisir le PS…
    Je souris en pensant aux choix restants.

    • Nicolas(Nantes) dit :

      Il faut bien préciser les étrangers en situation régulière et vivant en France depuis 10 ans. Qu’ils votent pour leur maire, je trouve ça une belle idée.

      • Dubromel dit :

        Oui j’avais bien compris.C’est pourquoi certains maires porteront peut-être une barbe ou un chèche, ou la burka si c’est une femme.

        • Pablo dit :

          Le port du voile (burka and co) n’est pas possible dans l’exercice d’une fonction de représentation politique (cf. avis du conseil d’état, concernant la candidate voilée du NPA aux régionales de 2010).

        • Nicolas(Nantes) dit :

          Effectivement, c’est de l’argument efficace. En 1974, ils ont effectivement tous commencé à porter les cheveux longs pour séduire les jeunes votants quand la majorité est passée de 21 à 18 ans…

      • Dubromel dit :

        Maintenant expliquez moi pourquoi les Tunisiens votent en France pour les élections dans leur pays; ensuite ils voteront aussi en France pour des élections françaises?
        Il faudrait être clair ou sinon il faut chercher l’erreur comme on dit.

        • Amelle dit :

          Les citoyens européennes ont déjà le droit de participer au élection locales, on peut donc aussi poser la question pour l’italien, l’allemand ou le grec ou le français vivant en Espagne.

          « Pourquoi votent-ils en France pour l’élection de leur pays ensuite ils voterons comme ils ont déjà voté pour des élections françaises (locales). »

          La réponse c’est qu’une personne qui vit depuis plus de 10 ans en France, on estime qu’il a le droit de choisir avec ses voisins de la gestion municipale, est ce qu’il est pour un centre commerciale en plus? ou pour moins de parking? ou pour la déviation d’une route qui se trouve près de chez … etc.
          C’est valorisant pour eux que de demander leur avis sur des projets qui les concernent directement et en plus cela leur permet une meilleure intégration dans la communauté et cela de manière républicaine.

        • Nicolas(Nantes) dit :

          Les Tunisiens, puisque c’est l’exemple, qui vivent en France n’ont pas besoin de retourner en Tunisie pour voter aux élections nationales tunisiennes. C’est le cas des Français vivant à l’étranger. Ils restent dans le pays où ils vivent pour voter aux élections nationales françaises. Tous les pays procèdent ainsi.

          Là, c’est une autre question. Pour des étrangers non européens (les européens le peuvent déjà) qui vivent en France depuis au moins 10 ans, qui ont des papiers en règle, pourront voter aux élections municipales pour élire leur maire. Rien de bien compliqué. Après, on peut être pour ou contre, mais le principe est simple.

        • Nicolas(Nantes) dit :

          Pour résumé :

          Si la ville de New York autorisait ce principe, ça donnerait cela pour un Français expatrié :

          Le Français vivant à New York voterait pour les élections présidentielles françaises, sans avoir besoin de revenir en France. C’est le cas aujourd’hui.

          Et il voterait pour les élections municipales de New York.

          Il ne voterait pas pour les élections présidentielles américaines et bien sûr, ils ne voteraient pas pour les municipales en France puisqu’il n’y a pas de résidence.

          Les socialistes estiment qu’un étranger en situation régulière qui réside en France depuis 10 ans est légitime à voter pour les élections de sa commune (qui est une élection « résidentielle » en fait), mais évidemment pas pour les présidentielles qui est une élection de patrie.

          • Bangor dit :

            « ils ne voteraient pas pour les municipales en France puisqu’il n’y a pas de résidence. »

            Mais si : tu confonds domicile et résidence. La plupart des français expatriés ont conservé une résidence en France qui leur sert de pied-à-terre et les autorise à voter lors des municipales.

        • Nicolas(Nantes) dit :

          grrrr « pour résumer » …

  • LOYARTE dit :

    Le systeme bancaire est à repenser c’est évident mais on a besoin de systeme monaitaire d’échange.Il faut rebatir , repenser, creer et controler tous les fluxs.On ne doit pas laisser le controle à des privés totamlement partiaux et sectaires.

  • Siolgnal dit :

    Allons jusqu’au bout de nos pensées:

    LES BANQUES, QU’ELLES CRÈVENT!

    La banque franco-belge Dexia, après avoir déjà été sauvée en 2008 pour plus de 6 milliards, est de nouveau en faillite et va être saucissonnée en 3. Cette banque avait passé avec succès les récents stress tests (9ème sur 91 banques testées en Europe)! Elle est plombée par la masse de ses actifs toxiques (en subprimes), ses créances en dettes publiques (dont les grecques qui vont être restructurées en perdant au moins 50 % de leur valeur) et le fait que les autres banques refusent de lui prêter pour faire face à ses énormes besoins de trésorerie. Dexia s’est illustré par des prêts hautement risqués (à taux variable indexé par exemple sur le Franc suisse qui augmente) auprès des collectivités locales et même des hôpitaux. Sur ces entrefaites, une agence de notation (Standard and Poors) abaisse les notes de la BNP et du Crédit agricole. Car les banques détiennent trop d’obligations pourries des Etats en quasi faillite : il y en aurait, en cas de défaillance, pour entre 200 et 300 milliards de décote.

    Rodomont 1er, qui avait refusé la recapitalisation des banques, sachant que cela signifiait mise au pot par l’Etat déjà impécunieux et à la dette grossissant à la vitesse V, s’y résout sous la pression de la chancelière de fer et de l’opinion teutonne qui la tient. Il faut dire que les 5 plus grandes banques françaises se sont refait une santé depuis qu’elles avaient tenu la sébile à l’Etat (en 2008 ; depuis elles ont remboursé) : 25 milliards de profits en 2010, qui ont été largement transformés en dividendes au lieu d’être réinvestis dans leur capital ou fonds propres. Les banques sont infestées de prêts aux Etats « cigales », prêts qu’elles ont consentis parce que c’était très rentable (elles empruntent à 1 % à la BCE et prêtent largement à plus de 5). Elles craignent donc que les cigales fassent défaut, ce qui est certain pour la Grèce (décote envisagée maintenant à 60 % de la dette !). Dans ce cas, leurs fonds propres baisseraient de façon vertigineuse alors que déjà leur capitalisation boursière (la valeur en bourse de leurs titres) a été divisée par 2. C’est pourquoi même Tsarko, après le FMI, demande leur recapitalisation. En effet, d’après les nouveaux accords de Bâle, ce trou en Suisse, les banques devront garder 9 % du montant de leurs créances (c’était 7 lors des accords dits Bâle III ; quel progrès !) et engagements à titre de fonds de garantie. Or les susdites baisses de capital les empêcheront d’atteindre ce ratio si elles ne se recapitalisent pas. Avec l’enjeu pour l’économie qu’elles ne puissent plus prêter aux entreprises et aux particuliers si elles descendent en dessous des 9 % (plus 2 % obligatoirement mis en réserve dans les banques centrales afin d’alimenter les prêts à court terme aux banques et le marché interbancaire des prêts de trésorerie entre lesdites banques). Les banques préfèrent évidemment que les Etats les recapitalisent, évidemment sans entrer dans leur conseil d’administration ou contre des garanties, ce que Tsarko n’avait pas demandé lors du précédent sauvetage. Mais les Etats sont déjà ruinés hormis l’Allemagne ou les Pays-Bas.

    Parallèlement, le Fonds Européen de Solidarité Financière (FESF), à doter de 440 milliards, va pouvoir se mettre en place puisque le dernier Etat, la Slovaquie, qui avait refusé de mettre au pot la semaine dernière, vient de revoter pour. Le FESF a pour mission de racheter ou d’acheter des emprunts publics afin d’éviter que ces derniers ne deviennent trop coûteux pour les cigales qui, de plus, risquent fort de ne plus pouvoir emprunter sur les marchés financiers mondiaux sauf à des taux pharaoniques (déjà du 16 % pour la Grèce). Le fonds pourrait aussi prêter aux banques privées sans pourtant avoir le statut de banque lui-même (refusé par la France et l’Allemagne). C’est le FESF, soutenu par la BCE, qui empruntera aux marchés financiers avec la garantie des Etats (ainsi, la Slovaquie serait engagée pour 7,5 milliards alors que l’UE s’est montrée bien chiche lors de son entrée dans le club européen). Si donc les Etats emprunteurs auprès du FESF défaillent, les autres pays devront assumer leur garantie et ainsi accroître leur propre dette publique.

    On est donc au bord du précipice et on risque de faire un grand pas en avant. La situation est de plus en plus critique parceque les plans d’austérité décidés par les gouvernements, apeurés par les agences de notation (une baisse de leur note entraînerait une forte hausse des taux de leurs emprunts ou même les rendrait tricards sur les marchés financiers), font diminuer la croissance donc les rentrées fiscales et accroissent ainsi les dettes. Pourquoi les gouvernements font-ils quand même ces plans de rigueur ? Parce que c’est pour eux une « divine surprise » que ce regain de crise : ils vont pouvoir imposer leurs mesures libérales, saboter les services publics, détruire la santé et l’éducation en les livrant au privé sans que les peuples puissent moufter. Du moins le pensent-ils alors que se multiplient pourtant les mouvements indignés. Pour eux la crise n’est pas due au libéralisme mais à son insuffisance ; il leur faut donc passer la surmultipliée. Par ailleurs, il est probable que certains gouvernements, dont celui du Tartarin de Neuilly, ne seraient pas contrits par une défaite électorale ; cela obligerait la prétendue gauche à faire le sale boulot et assurerait leur victoire massive aux élections suivantes comme le pense très fort M. Copé ou ses partisans UMP. En même temps l’euro, qui devrait baisser par suite de la situation de la zone éponyme, se maintient ce qui handicape les exportateurs européens. Why ? Because les autres pays font baisser leur propre monnaie afin de demeurer compétitifs dans la concurrence internationale. Dans cette ruse, les USA sont les meilleurs : leur taux d’intérêt est nul en termes réels et ils font tourner la planche à billet en monétisant la dette (la banque centrale, la FED, achète des bons du trésor US à gogo sur le thème de « l’ajustement quantitatif » ; donc contre des dettes US la Fed émet des dollars). Du coup les investisseurs empruntent en dollars à très faible taux pour investir dans les PVD ou dans les obligations sûres (celles de l’Allemagne qui rapportent 3 % sans risques) ; en retour les pays investis ainsi vendent les dollars apportés par les investisseurs, ce qui maintient le dollar à la baisse. Et les Chinois en profitent car le Yuan est indexé sur le dollar.

    Les solutions européennes à la crise de la dette et aux difficultés des banques restent dans le sauvetage à tout prix, c’est-à-dire contre les peuples, du système libéral pourtant en train de s’écrouler. Comme avant 1940 ils préfèrent la honte à la guerre mais ils auront les deux sous forme de luttes sociales. C’est pourquoi ils font tout pour sauver les banques capitalistes ; et malgré les moulinets sur talonnettes les gouvernements n’ont en fait rien entrepris de sérieux contre la spéculation, les paradis fiscaux, la finance de l’ombre, la puissance des financiers. On a eu que des mesurettes comme Bâle III, les « accords » entre paradis fiscaux (certains, du reste, étant restés en dehors comme les îles britanniques ou le Luxembourg ou le Delaware ou Hong Kong) et les Etats, l’hypothétique taxe sur les transactions financières. Rien contre les agences de notation, les Hedge Funds, les CDS, les produits dérivés (dont les CDO titrisés), les LBO, etc. Pas de séparation entre banques de dépôt (ou commerciales) et les banques d’affaires (ou d’investissement) sauf aux USA et chez les Gibbies. Tsarko n’a toujours pas cassé le modèle frenchy de banque universelle (dont la partie dépôts est utilisée par la partie affaires pour spéculer. Pas grand-chose contre les marchés inorganisés (sans contrôle, dits de gré à gré) dont les ventes à découvert (ou « à nu », c’est-à-dire sans avoir les fonds ou les actifs) sont le fer de lance de la finance fantôme, contre l’effet de levier (acheter en empruntant pour l’essentiel), etc. D’ailleurs la spéculation a repris de plus belle mais cette fois sur les matières premières, les produits agricoles et les dettes publiques. En outre, en France les banques peuvent continuer de rançonner leurs clients avec leurs prétendus frais, les dates de valeur (vous déposez 100 euros le 1er du mois, il ne vous est compté que les 3 ou 4) et sans rémunérer les dépôts.

    Il y a pourtant une solution bien simple pour se débarrasser des banques privées. Il suffit de créer une grande banque socialisée (dirigée par une fédération combinant les représentants des clients (déposants, transformés en « actionnaires »), des collectivités locales, des associations de défense, des salariés et, moderato de la puissance publique, des entreprises du tiers secteur social et coopératif) qui recueillerait les dépôts en les rémunérant et ferait la médiation entre les emprunteurs et les déposants, sans spéculer. Des éléments de cette banque existent déjà en France avec la banque postale, le crédit coopératif ou mutuel, la Caisse des dépôts et consignations et même le trésor où autrefois chacun pouvait avoir un compte. Il suffirait de les étendre et de les socialiser. Cette banque, bien moins onéreuse que les banques privées, les ferait peu à peu disparaître au nom de la « concurrence libre et non faussée » ! Il n’y aurait donc pas à les recapitaliser ; on se contenterait de les laisser crever en incitant les déposants à retirer leur fric en danger pour le mettre dans la banque fédérée. Cette banque serait autorisée à faire des avances au gouvernement comme cela se faisait autrefois avant que Pompidou et Giscard ne le suppriment pour forcer l’Etat à emprunter sur les marchés financiers (d’où le fait que 70 % de la dette extérieure publique française sont détenus par l’étranger et donc les pressions des agences de notation). Cette banque aurait le monopole des emprunts d’Etat, lesquels seraient ré-ouverts au public alors que les compradores socialistes ont donné aux banques privées l’oligopole de la chose (un pékin ne peut pas souscrire directement des obligations publiques et les banques se les réservent ; essayez donc aujourd’hui d’acheter des obligations d’Etat ; c’est quasiment impossible). Ainsi la dette publique pourrait être détenue par les résidents français au lieu d’être soumise à la spéculation internationale ; c’est ce qui la force du japon dont 97 % de la dette appartient aux Japonais !

    On notera que ce qui a permis la spéculation sur les dettes d’Etat (suppression des avances de la banque de France, monopole de la souscription des emprunts publics donné aux banques privées, arrêt du contrôle des changes, libre circulation des capitaux, désindexation des salaires sur l’inflation, diminution des impôts sur les revenus financiers, distribution de stock-options, etc.) a été créé par les gouvernements libéraux, y compris socialistes. Or la monnaie et le crédit sont des biens publics que nul gouvernement ne pouvoir confier légitimement à des banques privées. Même Adam Smith, dont les libéraux se réclament, avait prévu une exception pour la finance : celle-ci ne pouvait faire l’objet d’un marché autorégulateur ! Il faut donc aujourd’hui supprimer les banques privées, non par la force mais en les privant de déposants et d’outils de spéculation.

    • Jonas dit :

      L’ccasion d’en remettre une couche sur mon précédent message, copié collé du début, mais la pédagogize est répétition :
      « Il va falloir que le PS et plus encore l’équipe de campagne sache s’organiser, et notamment parler d’une seule voix pour relayer la parole de François Hollande, asséner les mêmes arguments et contre arguments contre l’UMP et ses élements de langage… »

  • chat dit :

    A propos de la dette et des Euro-obligations
    J’ai voté pour Hollande mais quand je vois certaines
    de vos positions je suis assez inquiet sur votre programme économique.
    En effet pour info voici une déclaration de Stiglitz (Nobel Eco, bien connu):

    « En ce moment, diminuer le déficit affaiblira l’économie. L’austérité n’est pas la solution ; cela aggravera nos problèmes. »

    Or qui détient la dette Francaise:
    les trois plus gros contributeurs:
    -deux paradis fiscaux: ile Cayman, Luxembourg
    -Royaume uni
    http://grasco.perso.sfr.fr/detail_actualite.php?num_article=118
    Donc moins on rembourse plus les taux de la dette augmentent (Moddy dit qu’elle envisage de dégrader la France dans les trois prochains mois et contribue à augmenter les taux), plus les hedge funds des iles Caymans et du Luxembourg s’enrichissent sur le dos du contribuable Francais. Interets de la dette chauqe année > impot sur le revenu. Mr Stiglitz ilfaut quand meme qu’on rembourse au plus vite notre dette ..

    Dans le meme ordre d’idée vous blamez Sarkozy pour ne pas avoir su imposer les Euro obligations à Merkel. Mais Mr Sarkozy ne demandait que cela de faire des Euro obligations.
    Il est plutot étonnant qu’il y ait un tel consensus autour
    des Euro-obligations.
    Pour ceux qui veuelent un peu améliorer leur compréhension de l’economie, une video sur ce site instructive:
    http://www.creationmonetaire.info/

    Et aussi
    Pourquoi les euro bond sont dangeureux et peuvent
    mener a terme jusqu’à des ‘junk bond’.

    La preuve en équation:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_publique
    Si l’on regarde cette page, le paragraphe:
    ‘Un élément essentiel de la dynamique du taux d’endettement : l’écart entre taux d’intérêt et taux de croissance’
    on comprend alors que dans l’optique d’une substitution du financement des dette nationales
    par des dettes européennes, alors r ne peut avoir que r(euro_bond) >r(obligation AAA).
    Taux de croissance prévu pour 2011:
    « Par rapport à ses prévisions du mois de mai,
    la CE a revu à la baisse la projection de croissance annuelle de la France, à 1,6% contre 1,8% précédemment. »
    déficit budgetaire prévu pour 2011:
    autour de 5%
    Source:
    http://www.gecodia.fr/Reduction-du-deficit-en-France-petits-efforts-petits-resultats–dette-publique-deficit-public-France-juillet-2011_a2314.html
    Taux interet obligations autour de 3,5%
    http://www.gecodia.fr/Taux-10-ans-d-Etat-France–Taux-obligations-France–Taux-d-interet-a-long-terme-francais_a1308.html
    Ecart entre le taux de croissance taux interet: 1,5%
    Pour que la dette francaise ne s’acroisse pas en 2011, il aurait fallu un budget exédentaire ,
    on lit dans ce wiki:
    si les taux d’intérêt sont supérieurs au taux de croissance (r > g),
    le solde primaire doit être en excédent (spt > 0) pour maintenir la dette stable.
    Comme :
    -on aura pas avant longtemps des taux de croissance de l’ordre de 3,5% en France, si on veut que la dette ne croisse pas il FAUT un budget en excédent.
    -Les taux des Cds sur les obligations francaises commencent à s’éléver beaucoup.
    -Il est inévitable compte tenu du fait que les budgets sont toujours déficitaires, que la dette croisse
    -Du fait de cet accroissement l’effet boule de neige continue: les taux des obligations vont encore augmenter,
    et la dette s’accroitre meme à taux de recette égal.
    -Les agences de notations americaines vont entretenir l’augmentation des taux d’intérêt
    Dans ces conditions continuer à présenter des budget en équilibre, nous rapproche toujours plus
    du défaut de paiement de l’etat.

  • LOYARTE dit :

    Nicolas: Ou as tu vu qu’en Allemagne on ne peut pas partir avant 65 ans???D’un lander à l’autre des accords existent.On ne peut pas toucher une retraite pleine si l’on n’a pas le nombre d’annuités mais on peut sauf erreur de ma part partir avant.

    • Nicolas(Nantes) dit :

      Bah je me trompe peut-être mais il me semble bien l’avoir lu, et à plusieurs reprises. A chercher donc.

  • LOYARTE dit :

    Pour ce qui est des annuités et de la retraite, un élément important est que ceux qui ont commencé jeune ont souvent travaillé dans la pénébilité la plus forte et l’espérance de vie est plus courte pour eux.Quelqu’un qui rentre plus tard dans la vie active avec 41 annuités partira plus tard mais son espérance de vie est globalement plus longue car il occupe souvent un emploi moins difficile .Attention ce n’est pas systématique non plus.Donc faire partir à 65 ans quelqu’un qui a commencé à travailler à 16-17 ou 18 ans est injuste car on ne tient pas compte de ses annuitées réelles.Donc fixer un age est pour moi inutile mais travaillons sur un tableau à bases d’annuitées avec possibilité de partir à partir d’un nombre d’années de cotisation et en toute liberté travailler plus longtemps selon son souhait.Partir avant avec des retraites plus faibles peut aussi interesser certains ou certaines.L’équité n’est pas de faire partir tout le monde à 62-63-65 ou 70 ans.êtes vous d’accord avec moi?

  • Amelle dit :

    Le site hollande2012.fr est donc un site qui renvoie vers l’UMP.

    Tss tss … ça fait amateur pas très sérieux tout cela… Cela montre aussi qu’il n’y a pas une véritable équipe web avec de vrais professionnels de l’informatique, à mon avis c’est une très grosse erreur.

  • LOYARTE dit :

    A propos de la phrase de MA concernant la gauche molle dont veut s’emparer l’UMP pour flinguer FH, je conseille à FH de reprendre cette phrase qui est importante.MA a raison, nous ne voulons pas d’une gauche molle mais d’une gauche de combat unie, c’est cela qu’elle veut ou les différences sont des forces et non pas des faiblesses.FH va j’en suis sur retourner contre leurs auteurs les propos injurieux.FH sera le porteur sans faille d’une gauche puissante, moderne et qui ne sear pas l’équivalent d’une droite dure qui en réalité est d’une faiblesse et inféodée à l’argent.La force ne se situe pas dans les attaques personnelles mais dans la posture et les décisions murement étudiées et réfléchies.C’est cela la force de FH et c’est cette force non pas tranquille mais active, juste et moderne qui va faire gagner le combat face aux discours creux de cette UMP représentée par l’incompétence chaque jour vérifiée de ce Président qui verse dans le narcissisme.

  • marie mcb dit :

    Merci à Dominique Strauss-Kahn et à Anne Sinclair pour leur dignité et leur combativité.
    Leur dignité a permis que les primaires citoyennes soient une totale réussite.

  • Jonas dit :

    Il va falloir que le PS et plus encore l’équipe de campagne sache s’organiser, et notamment parler d’une seule voix pour relayer la parole de François Hollande, asséner les mêmes arguments et contre arguments contre l’UMP et ses élements de langage, il va falloir que, derrière François, tous parlent d’une seule voix pour convaincre les français avec les mêmes arguments et contre arguments (je sais, je me répète, mais c’est très importants), que derrière françois on sache quoi dire et quoi répondre, et que ce soit fait à l’unisson. L’UMP n’hésitera pas à utiliser tous les arguments possibles et imaginables. Un exemple : l’UMP a attaqué sur les retraites, Apparu dit que le retour à la retraite à 60 ans est une folie budgétaire et Pécresse dit que c’est un mensonge, il faut que tous, derrière françois, disent que le PS a une réforme des retraites complète, intelligente et juste, qui permet la retraite à 60 ans pour ceux qui ont leur 41 annuités, mais qui acte l’allongement de la durée de cotisation (qui est normale puisque l’espérance de vie s’allonge) mais dans une optique de justice et d’effort partagé, prenant en compte la situation des femmes et la pénibilité. Il faudra aussi dire que la réforme des retraites de Sarko n’a pas été une preuve de courage, contrairement à ce que dit l’UMP, mais une preuve d’injustice et d’inefficacité, car c’est la réforme des retraites la plus injuste qui ait jamais été faite en France, et qui de plus ne résoud en rien el problème des retraites. Il faut battre en brèche cette idée de Sarko qui aurait fait une réforme des retraites courageuses, entre autres idées reçues Umpiste à battre en brèche.

  • stone dit :

    Maintenant élu ,Holl. va subir des attaques ordurières de la part de Sarko et de son gang qui ne veulent surtout pas quitter le pouvoir. Ce sera plus dur qu’en 2007, car à l’époque, il n’était que candidat.
    Face aux attaques personnelles qui commencent à pleuvoir, Holl.va devoir montrer de la hauteur et du mépris;quant aux critiques sur le fond, il faut des réponses « foudroyantes » auxquelles ts les responsables P.S. se doivent de participer!

    • cricri dit :

      oui, il va répondre: par une diète médiatique dure…

      • Pablo dit :

        Si diète médiatique il y a, elle ne sera malheureusement pas de son fait, le CSA ayant demandé un rééquilibrage des temps de parole après la médiatisation des primaires citoyennes.

        • Jonas dit :

          Oui, laissons l’UMP s’enfoncer dans la caricature, je ne pense pas qu’il puisse convaincre grand monde ainsi.
          Mais cela ne doit empêcher une campagne la plus offensive, vigoureuse et sans concession possible, quand le temps sera venu, ni de sous-estimer l’adversaire, ou pire, de se croire déjà gagnant.
          Mais je trouve l’UMP vraiment caricatural, et, par là, pas crédible du tout… et je dis ça en essayant d’être objectif.

  • stone dit :

    Maintenant élu,Holl.va subir des attaques ordurières dela p

  • Dubromel dit :

    Bonjour,
    J’ai été très déçue par Coppé et Juppé avec leurs commentaires révélant un âge mental de 8 ans.Leur attitude est lamentable et indigne.
    Il y en a assez des petites phrases assassines de part et d’autre; c’est ce qui a causé du tort à M.Aubry je pense, et c’est pourquoi je n’aurais pas voté pour elle.
    F.Hollande a au moins le mérite de se placer au-dessus de la mêlèe,et me semble plutôt au centre gauche.C’est un peu rassurant car je ne voudrais pas devoir apprendre une langue étrangère pour pouvoir continuer à vivre en France.
    Quant à l’agité, je l’ai assez vu, matin,midi et soir chaque jour 365 jours par an!
    Aucun autre candidat ne sort du lot.Reste M.Le Pen…la solution pour montrer que je veux me sentir chez moi en France.
    Quant au rassemblement du PS, ils seront bien obligés de le respecter sinon ils n’ont aucune chance en 2012.

  • Corine dit :

    Bonjour,

    J’espère que vous, les partisans de François Hollande, vous n’allez pas oublier que 43% des participants aux primaires ont voté Martine Aubry. Ne faîtes pas l’erreur de penser que leurs voix sont forcément acquises à F. Hollande en 2012. Surtout si vous vous comportez comme N. Sarkozy en installant uniquement vos partisans en chassant les autres courants du parti.
    Si cela se produit, il se pourrait que ces voix ne soient pas là en 2012.

    • Christine R dit :

      J’ai entendu François Hollande ce soir, ce n’est pas ce qu’il souhaite.
      Pour moi qui ai pourtant voté pour Aubry, il n’y a plus de « vous les partisans de… », mais des « nous » les partisans du changement.

  • Gauche_sociale dit :

    Les hollandais veulent virer les aubristes. ça commence bien le tous ensemble.

    Vous pensez vraiment qu’on va voter hollande en 2012

    • Nicolas(Nantes) dit :

      mais personne veut virer Aubry. Hollande veut simplement que ses soutiens soient bien intégrés dans la direction du PS, c’est logique.

      • Jonas dit :

        Organiser la campagne au mieux, être le plus efficace possible contre l’UMP pour qu’Hollande batte Sarkozy en 2012, c’est tout ce qui compte, c’est ce qui doit tous nous animer.

      • Amelle dit :

        Je me trompe peut être mais d’après ce que j’ai compris une partie de l’équipe d’Aubry ferait ou voudrait faire du chantage: En contre partie d’un élargissement de la directionn Hollande devrait prendre en compte leurs revendications.

        Or avec les équipes des autres candidats il est impossible que Hollande reprennent tout les proches d’Aubry, il en faut aussi pour les autres.

        On verra les prochains jours si cela est véridique et si Aubry a réellement viré Désir Manu Militari de son bureau en 2 coups 3 mouvements le soir de sa défaite.

      • cricri dit :

        A la place d’Aubry, j’aurais démissionné du poste et laisser cette bande de guignol à l’abandon, d’autant qu’elle n’est pas payée pour le job.

  • morazzani anne dit :

    je suis heureuse de l’éléction de François Hollande, ce que je souhaite et je pense une majorité de français, c’est que l’on ne nous raconte pas un joli conte mais la vérité et j’ai confiance en F Hollande.Sarkozy Copé vont taper dur et de façon minable sur lui, qu’il sache que nous sommes avec lui, qu’il soit fort contre les attaques minables de l’UMP Vive 2012 avec François Hollande!

    • cricri dit :

      « Election » de la cour des miracles française: 3 millions, le déchet de notre société: petits vieux, exclus, RSA..

  • Dubromel dit :

    Bonjour,

    Que prévoit de faire F.Hollande pour ceux qui perçoivent une retraite de 650€ par mois?
    Je ne sais pas pour qui voter en 2012 et la réponse à cette question déterminera mon choix.
    Cordialement.

    • Amelle dit :

      Et comment on arrive à vivre avec 650€/mois? Je connais des personnes qui gagnent le smic et qui ne s’en sortent plus avec leur seul salaire à partir du 10 du mois.

      Le pire c’est qu’avec l’obligation des 41 annuités de cotisation toute une génération de retraités pauvres va apparaitre, alors que tout le monde sait pertinemment que la durée moyenne est de 36 annuité avec le chômage endémique des 30 dernières années cette durée moyenne ne peut que diminuer.

      En Allemagne la durée de cotisation est de 35 ans, peut on envisager une harmonisation ?

      • Nicolas(Nantes) dit :

        Sauf qu’en Allemagne, interdiction de prendre sa retraite avant 65 ans (voire 67 non ?), donc c encore plus dur chez eux je pense.

Flux RSS des commentaires de cet article.