Dans les médias

Pierre Moscovici invité de l’émission « Expliquez-vous » sur iTélé

Catégorie : Actualité,Europe / International,Le Parti socialiste,Vidéos | Par pierre.moscovici | 20/10/2011 à 10:37

Pierre Moscovici était hier soir l’invité d’Arlette Chabot et Michaël Darmon sur le plateau d’iTélé, pour débattre avec Xavier Bertrand, Ministre du travail, de l’emploi et de la santé.

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , , , , ,


9 commentaires

  • gyte hr h dit :

    er wrghy hrt hrt hrt

  • marie mcb dit :

    Excellente intervention. Vous parlez lentement, les téléspectateurs vous comprennent bien.
    A la dernière question, XB ne répond pas et reprend vos arguments.
    Personne n’est dupe de sa mauvaise foi.
    La droite est complètement déboussolée.

    • Jonas dit :

      « La droite est complètement déboussolée. »
      Tout à fait. Et qu’elle le reste ! Ne l’aiguillons surtout pas !

  • h-toutcourt dit :

    En mai 1981 aussi, les socialites avaient « rassemblé » la gauche !
    Il n’a fallu qu’un an pour qu’ils virent de bord et fassent une politique de droite en imposant la desindexation des salaires sur les prix, en juin 1982.
    Delors, qui se souvenait de son temps passé auprès de Chaban-Delmas, a même eu ce mot:
    Vous vous rendez compte! Les socialistes ont pu obtenir la desindexation des salaires sans une seule grève.
    C’est de cette époque que date le décrochement entre productivité et salaires, dont le bénéfice est absorbé par l’actionnariat et la finance.
    A cause de cette divergence, le pouvoir d’achat ne cesse de diminuer, contrairement aux statistiques officielles.
    Qui se souvient de la baguette à 1 franc ?
    Les salaires ont-ils été multipliés par 6,6 depuis lors ?

    Avant Delors, Léon Blum, « celui qui n’a pas peur d’aller jusqu’au bout de sa pensée », avait eu cette formule restée célèbre:
    Nous serons les gestionnaires loyaux du capitalisme !

    Etant donné la pente du discours de Monsieur Mou à ce sujet, on doit s’attendre au pire!

  • Christine R dit :

    François Hollande n’a pas encore sorti toutes ses cartouches, stratégiquement c’est peut-être bien joué, autant ne pas se dévoiler trop vite, mais le résultat…c’est vrai qu’il y a du flou, sans vouloir me faire l’avocat du diable:
    quelles niches ficales?
    quels prélévements et sur quelle catégorie de population?
    quelle réindustrialisation exactement? ce dont les petites entreprises ont besoin c’est d’oxygène, pouvoir travailler à perte pendant plusieurs mois sans être dans le rouge et obligé de débaucher,
    comment convaincre des gouvernements européens s’ils restent majoritairement de droite?
    Ca complique d’autant plus les débats qu’ils surviennent un peu prématurément.

    • Amelle dit :

      Les candidats de la primaire avaient présenté leur projet respectif pendant la primaire, un projet représente les valeurs, les grandes orientations et les priorités.

      Maintenant Hollande doit présenter le programme, c’est à dire des des mesures concrètes et affinés avec leurs financements. C’est ce qu’a d’ailleurs dit Hollande dans son discours d’investiture puisqu’il a parlé d’un programme, ou plutôt, il a parlé de sa plateforme.Nous somme en octobre, les élection sont en avril, il reste 6 mois, je pense que sa plateforme sera finalisé et présenté fin Janvier, début février vu que Sarko ne sera en campagne qu’en Mars.

      La question c’est est ce que les sympathisants auront le droit de donner leur avis et/ou de construire avec le candidat socialiste sa plateforme?

  • guillaume dit :

    @Pierre
    Beaucoup de télé en ce moment Pierre.
    Gare à ne pas perdre la main sur la rédaction.

Flux RSS des commentaires de cet article.