3 réflexions au sujet de « Pierre Moscovici invité de France Info »

  1. Bonjour

    Le discours d’investiture de Hollande était un bon voire un très bon discours. La critique de sarko et de sa politique quoiqu’avec un zeste d’humour était pertinente parce qu’elle expliquait de manière simple en quoi il a envoyé le pays dans le mur.
    Petit bémol quand Hollande dit qu’il faut battre la droite et l’extrême droite, pour l’extrême droite une « lutte » effectivement s’impose notamment sur son positionnement xénophobe par contre pour la droite, c’est un peu plus compliqué.
    Hollande n’est pas le 1er secrétaire du PS or c’est un propos de chef de parti, le but de Hollande en tant que président de la république ne doit pas être de battre la droite mais plutôt de sortir le pays du marasme et de donner espoir aux générations futures et pour cela il faudra être le président de tout les français y compris de droite tout en appliquant un vrai projet de société de gauche.

    Concernant la stratégie avec EELV, si on commence à se prendre la tête avec les partis de gauche, désolée mais je pense qu’au lieu d’amplifier la dynamique du congres, on va bientôt la perdre.
    Il faut une autre stratégie avec EELV qui ne soit ni dans l’affrontement ni dans le chantage; même chose avec avec le front de gauche, la presidentielle e doit pas commencer par une bataille entre les gauches, au contraire il faut s’adresser seulement au Français en commençant par maintenir les attaches avec les 2 ..3 millions de sympathisants qui ont voté aux primaires.

    L’urgence donc est :
    1/ De revoir la stratégie avec les autres gauches, il faut s’y prendre d’une manière complètement différente, de même pour le programme de gouvernement, les arrangement de boutiquer et les chantages par ci par là n’ont rien a voire avec la nouvelle manière de faire la politique que les citoyens attendaient après avoir participer à la primaire. Les manières de faire et les logiques anciennes sont tenaces mais il faut s’en débarrasser.

    2/ Reorganisation de l’équipe qui doit organiser la campagne sur le terrain, sur le web et dans les media, avec des stratégies bien définis

    3/ Enrichir le projet en donnant aux sympathisants et cela jusqu’en janvier le moyen de donner leurs avis afin d’affiner les propositions. On peut aussi,faire en sorte d’intervenir les experts sur des sujets, lancer des débats ce qui permettrait de prolonger la dynamique.

    • Parler seulement aux français d’accord, mais la question d’un accord avec EELV reste posée. Et ils font du chantage.
      Tant qu’à faire, autant que chacun fasse oeuvre de conviction auprès des français et se compte au premier tour, et on verra l’accord après, selon le poids de chacun.

  2. Bis repetita :
    En tout cas il va vraiment falloir être très ferme avec EELV, leur diktat ne doit pas passer. Comme dit Filippetti, n’inversons pas les rapports de force. Duflot a beau dire qu’ils sont prêts à ne pas avoir de députés, elle n’est pas du tout suivie en interne, c’est du bluff pur et simple. Ils n’ont pas à imposer leurs conditions, je trouve cela irresponsable ! Sont irresponsables également les sorties de Mélenchon, en plus d’être à côté de la plaque.
    Des fois je me demande s’ils veulent vraiment la victoire de la gauche ou s’ils sont restés dans de petits calculs politiciens mesquins, et, encore une fois, complètement irresponsables !

Les commentaires sont fermés.