Dans les médias

Pierre Moscovici invité du Soir 3

Catégorie : Actualité,Europe / International,Politique | Par pierre.moscovici | 29/10/2011 à 14:08

Pierre Moscovici réagissait à l’allocution présidentielle sur le plateau du Soir 3 jeudi dernier.

Retrouvez l’émission en cliquant sur l’édition du jeudi 27 octobre, à la 6ième minute.

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , , , , , ,


60 commentaires

  • Vens dit :

    L’accord européen de la semaine dernière constitue ce que les médecins appellent un traitement symptomatique.
    Cela consiste à tempérer au mieux les effets d’une pathologie que l’on ne sait pas, que l’on ne peut pas ou que l’on ne veut pas traiter.

  • Nathalie dit :

    7 milliards d’êtres humains. Semblerait que l’humanité ne s’en porte pas si mal de la mondialisation. Révélateur non? Moins d’un milliard en 1850 , 7 milliards en 2011.

  • h-toutcourt dit :

    Il semble, dans cette foire d’empoigne économique, que seuls les politiques français défendent le suivisme… d’abord de Blair, puis Obama, puis Merkel, et bientôt des dirigeants chinois, pourvu que cela serve les intérêts des lobbies qui les soutiennent. Ce fut le cas pour Sarkozy, mais ça l’est tout autant pour « le système Hollande » si l’on en juge par ceux qui le soutiennent.
    Depuis 1982 (le « tournant de la rigueur » par Delors-Mauroy et leurs conseillers Lamy et Peyrelevade), la France a perdu à ce jeu la moitié de son industrie, passée de 29% du PIB à 13%, en s’accrochant au mark (déflation compétitive) puis à l’euro (nous aurons la monnaie la plus forte du monde… dixit le rentier boursicoteur Giscard d’Estaing!).
    Depuis le début des années 2000, avec l’euro, c’est le plongeon de notre balance extérieure, globalement déficitaire pour la première fois de peu en 2003, puis de 5 milliards l’année suivante… nous en sommes à 75-80 milliards pour cette année !
    Face à cela, on entend toujours les mêmes pingouins cacqueter dans les médias qu’il ne faut surtout rien faire, sauf se restreindre!
    P. Lamy propose qu’on fasse confiance à la Chine:
    http://www.marianne2.fr/Aide-de-la-Chine-a-l-Europe-etes-vous-Lamy-ou-Brunet_a212012.html
    JP. Peyrelevade soutient mordicus qu’on doit imiter l’Allemagne,
    dans son livre « France, état critique », qu’il serait plus juste d’intituler « Peyrelevade, état désespéré », tant le disque est rayé!

    A cet égard, il faut corriger un credo courant sur le « miracle allemand », aujourd’hui comme hier: lorsque, pour une même croissance, la balance de l’un est excédentaire et l’autre à l’équilibre ou déficitaire, où passe la différence ? Tout simplement dans l’inégalité sociale: l’un ne dépense rien pour l’empêcher, l’autre investit en dépenses publiques!
    Il est également interessant de lire à ce sujet les derniers livres de Berruyer (Stop! Tirons les leçons de la crise) et de Larrouturou (Avant le crash ultime): En Allemagne, huit millions de pauvres ont récemment basculé dans la pauvreté! D’où croit-on que provient l’existence de LIDL, la chaîne la moins chère d’Europe? Elle se répand en France pour les mêmes raisons. A force de suivre l’Allemagne… on a des gens qui accouchent au froid, dans des tentes, de bébés condamnés… comme ce week-end !
    L’Allemagne ne fait qu’appliquer l’orthodoxie monétariste austro-allemande qui date du XIXe siècle, fondée par Carl Menger (1840-1921), qui eut comme célèbres disciples von Mises et von Hayek, et plus tard le monétariste « austro-américain » Friedman.
    Or, empêcher sa monnaie de s’évaluer est trés facile, dès l’instant où on le veut ! C’est ce que fait la Chine, malgré une compétitivité déjà grande par les salaires…
    Et nous, c’est l’inverse que nous faisons… sans aucune autre obligation que le monétarisme allemand, alors qu’une dévaluation de 20-25% de l’euro nous ramènerait simplement à son cours d’introduction !
    Et le pire n’est pas encore atteint, car l’Allemagne est toujours en déficit avec la Chine, et ses dirigeants clament: en dehors de la Chine, point de salut !
    Après cela, certains nous diront encore que le libre échange mondialisé n’a rien à voir avec la crise actuelle!
    Une seule consolation: ceux qui le prétendaient il y a peu (P. Krugmann: La mondialisation n’est pas coupable), (D. Cohen: les ennemis de la mondialisation) ont aujourd’hui changé d’avis !

  • bof dit :

    Si les grecs ne veulent pas qu’on paie, sur nos fonds propres, la moitié de leur dette, tant mieux.
    Le sort des grecs je m’en balance comme de ma première chaussette. Et j’ai pas envie de me saigner et de voir mes impôts et autres cotisations fortement augmenter pour des ingrats.

  • liberte 2012 dit :

    Oui, on triche, on truque, ce sont les politiques.Les mêmes qui parlent de responsabilités, d’accepter des sacrifices!!!!
    Si mes souvenirs sont bons le non au traité de la constituution européenne a été bafoué par les politiques.
    Un référendum pour être invalidé par un nouveau référendum.
    En France Mr Sarkosy s’est assis dessus, il (Monsieur le Président) a décidé que vous n’aviez plus voix au chapitre et a fait ratifié celui-ci par le parlement.
    Au final vous comprendrez enfin que le peuple n’a rien à dire et laisser l’élite décider(vous avez vu l’élite élyseenne qui en plus voudrait imposer sa dynastie en faisant nom mer son fils qui a bien sûr hérité de la même intelligence quelui, vous voyez les notes de Mr le Président, à quel niveau il a pu être avocat le surhomme!!!!)

    Alors les grecs, ils doivent aussi se la fermer et laisser l’élite décidé de continuer ses conneries, jusqu’à quand?Jusqu’à la révolution?????
    Il serait souhaitable que si vous voulez protéger vos économies et votre petit boulot, si vous voulez croire que tout est de la faute des grecs, vous êtes simplement naîfs)
    la peur de tout perdre n’évite pas le danger.L’inconséquence et la morgue de ces dirigeants n’a d’égal que le niveau de leurs mensonges .Quand va-t-on accepter le parler franc(pas Euro cela pose des problémes) Donc quand un homme politique, un homme d’état va-t-il dire »stop, arrétons le mensonge, voilà la réalité exacte!! »

    • jememarre dit :

      Qui représentait la France lors du vote sur l’adoption de l’euro par les escrocs grecs?

      M. Jacques CHIRAC Président de la République

      M. Lionel JOSPIN Premier ministre

      M. Laurent FABIUS Ministre de l’économie, des finances et de l’industrie

  • XCD dit :

    Moi je réclame un référendum pour déterminer si les français ( et les allemands et tous les autres) sont disposés à payer pour ces escrocs et profiteurs de grecs qui se sont foutus de nous en truquant leurs comptes.
    Maintenant ça suffit! Un référendum, vite.

    Et qu’ils aillent se faire…

  • Jonas dit :

    Ce réferendum est légitime mais inopportun. Outre l’inconséquence gravissime des précédents gouvernement grec, on paie les tergiversations de l’Europe qui a toujours fait trop peu et trop tard et est allé de rustine en rustine, au détriment de l’Europe. Il faut des réformes structurelles et une vraie vision européenne de sortie de crise, une vision d’avenir. Comme dit M. Moscovici : Souveraineté et solidarité,stabilité financiére et croissance

    • Nicolas(Nantes) dit :

      Il faudrait aussi trouver une solution pour empêcher qu’une telle gabegie et gestion catastrophique puisse se reproduire. Une intervention d’une autorité européenne dans les comptes des Etats ? A voir…

      • Jonas dit :

        Oui… cela aurait dû être fait avec Maastricht ! Que de temps perdu, que de dégats !

      • naïf dit :

        Ca s’appelle la « Règle d’or », non?

        • Jonas dit :

          Non, c’est très différent.
          Le contrôle des dettes par l’Europe pour éviter une situation comme celle là n’a rien à voir avec l’inscription d’une règle budgétaire dans un constitution qui ne garanti en rien une bonne gestion.
          Ce qu’il faut c’est une coordination des politiques économiques et budgétaires avec unê possibilité de contrôle et même, en dernier ressort, des moyens coercitifs sur les budgets, de la part des institutions européennes. Et ceci en parrallèle a des réformes structurelles, notamment les eurobons, dont il est possible de convaincre les allemands de la nécessité. La règle d’or est une fausse solution, à côté de la plaque, trop stricte pour être vraiment respecté et tenir vraiment lieu de règle (si Nicolas Sarkozy avait fait voter sa règle d’or il aurait été totalmeent incapable de la respecter pour le budget 2012, et pour le budget 2013 en cas de réelection).
          Et je le répète une coordination des politiques et stratégies économiques pour que l’Europe renoue avec la croissance, condition sine qua none si l’on veut voir le bout du tunnel de cette crise très mal gérée.

        • Nicolas(Nantes) dit :

          Euh non, ça ne s’appelle pas la règle d’or, puisque la Grèce truquait ses comptes et fournissait de faux chiffres à la Commission. Donc règle d’or ou pas, quand on triche, on s’en fout.

          Comme l’UE n’a pas voulu les années passées aller jeter un oeil dans les comptes de la Grèce, on en arrive à ce genre de situations, où les gouvernants peuvent gérer n’importe quoi, faire croire n’importe quoi à leur population, et où la population est complètement naïve en croyant aux rêves qu’on leur soumet et en votant et revotant pour des gens malhonnêtes.

  • Nathalie dit :

    Les grecs ont 2 mois et demi pour prendre leur destin en main. Papandreou avait deux solutions: passer en force et susciter une révolution quasi certaine (qui peut croire que le printemps arabe ne traversera pas la Méditerranée?) ou agir comme un démocrate et permettre a son peuple de choisir. Il a eu ce courage. « pauvre type » un homme capable de faire ce choix la? Les « pauvre types » comme le souligne Nicolas, ce sont ceux qui sont largement majoritaires au sein de l’Union Européenne tant au niveau des instances de l’Union qu’aux commandes des états qui la composent et qui laissent sombrer le rêve européen. Vivement que les social-démocrates puissent etre majoritaires partout en Europe pour reprendre sa construction. C’est l’ultra liberalisme, l’absence de gouvernement économique, votre cher « laisser faire » qui engendre la crise que l’Europe subit aujourd’hui. Oui la décision de Papandreou sème le trouble partout en Europe, oui elle aura des conséquences mais cet homme est responsable, a ce jour, avant tout devant son peuple. Son peuple voulait choisir. L’a violemment exprime. Reconnaissez une chose aux socialistes: eux ne tirent jamais sur le peuple. Ils préfèrent le laisser choisir en responsabilité. Ça exige un minimum de respect qui va au delà de la défense de son propre pré carre. Vous êtes, vous les ultra libéraux (et toi, en particulier mister UMP, tu as du oublier quelques superbes morceaux choisis des discours de tes héros, moi pas) les va-t-en guerre de l’Europe.

    • Nicolas(Nantes) dit :

      ouais enfin, c bien gentil le referendum. Mais le peuple grec il doit choisir quoi ? Oui à la réduction de moitié d’un endettement qu’il a lui-même choisi en votant pour des gens irresponsables ou dire non pour sortir clairement de l’euro et être déclaré en faillite, être incapable de rembourser et surtout incapable de trouver de nouveaux capitaux…

      Ca fait 1 an que ça dure, ça fait 1 an que certains disent que les Grecs devaient faire un maximum d’efforts immédiatement, tout le monde a voulu attendre et les Grecs paieront encore plus chers qu’au départ…

      Je ne jette pas la pierre aux Grecs, c’est tellement tentant quand on vous fait croire que vous allez avoir le niveau de vie (à crédit) des autres pays européens riches grâce à l’Europe et que finalement vous n’avez pas du tout le niveau pour ça et en si peu de temps et que vous avez tout flambé…

  • liberte 2012 dit :

    Belle journée à la bourse .On voit que les solutions avancées par Sarkosy sont trés opérantes sur le moral de nos argentiers!!!!!!!!
    Ils ont le don de transformer l’or en plomb pour le peuple.C’est sur que l’UMP et les lendemains qui déchantent!!!!!Merci pour votre oeuvre .Ne pas oublier UMP et Nouveau centre ils ont travaillé main dans la main , ils ont tout voté alors nous allons vous remercier en 2012.

  • JUMP dit :

    Moscovici : « Les Grecs ont le droit de choisir ».
    http://www.rtl.fr/actualites/economie/article/moscovici-les-grecs-ont-le-droit-de-choisir-7731321267

    Élément de langage que martèle la gauche à l’unisson, de Valls ) Mélanchon… en passant par Le Pen!.

    Pauvres socialauds qui ne comprennent rien au réel. Une fois de plus!!!

    LE REFERENDUM N’AURA PAS LIEU.

    Papandréou, mis en minorité après des défections dans ses rangs, va démissionner dans les jours qui viennent.
    Des élections anticipées vont avoir lieu. Un gouvernement de centre droit va prendre la relève et tout va « rentrer dans l’ordre », dans un « désordre contrôlé » pour le moins.
    Le monde n’a pas besoin des mollassons socialistes pour ch… dans leur froc à la première occasion. N’est-ce pas Hollande?

    • Nicolas(Nantes) dit :

      je trouve aussi ce référendum super bizarre mais bon…

      En tous cas, si c’est le centre droit qui revient au pouvoir en Grèce, j’espère que les Grecs auront l’intelligence de ne pas choisir ceux qui ont surendetté et truqué les comptes ces dix dernières années, ce même centre droit qui avait présenté ses excuses publiques il y a quelques mois…

    • Nicolas(Nantes) dit :

      En attendant, il est vrai que les Grecs ont le droit de choisir, je vois pas pkoi on les empêcherait de refuser le plan. Après, s’ils choisissent non, ca veut certainement dire qu’ils préféreront sortir de l’Europe, avec les conséquences que cela entraîne. Mais c’est leur droit.

    • Bloggy Bag dit :

      On a très bien compris que Sarkozy foire tout ce qu’il entreprend et que la réalité est entre les mains des Grecs.

      • JUMP dit :

        Désolé, la réalité, ou plutôt le Réel, tout le Réel, est entre les mains de TOUS.
        Tout n’est que rapport de forces en ce bas monde, et ce depuis la nuit des temps.
        Papandreou n’est qu’un pauvre type qui a tenté tout seul un coup de bluff, sans prévenir qui que ce soit, même son ministre des finances! Basta!

        Votre anti-sarkozisme vous fera perdre, vous les socialauds.
        Finalement, vous êtes des gens dangereux. Il faudra songer à vous éliminer… par les urnes;-)

        • Nicolas(Nantes) dit :

          Papandreou essaie depuis deux ans de récupérer les boulettes économiques du centre-droit grec, donc le pauvre type, il fait avec les moyens du bord.

          Maintenant, son coup politique est clairement un referendum pour ou contre la Grèce dans l’UE et dans l’Euro.

          Et se faire insulter de gens dangereux par qqun qui soutient une majorité qui a été incapable en 10 ans d’avoir une seule fois plus de 2,5% de croissance, incapable en 10 ans d’enrayer le chômage, incapable de faire baisser le nombre de RMI ou le taux de pauvreté en France, qui chaque année depuis 10 ans est incapable de faire baisser la dette et les déficits, et qui en plus donne des leçons de bonne gestion… ça fait doucement sourire.

  • Vens dit :

    Bouches-du-Rhône.
    La position de notre parti sur l’(les) affaire(s) Guerini a été et reste inaudible par l’opinion.
    Si l’on n’y remédie pas, cette apathie est potentiellement dévastatrice à terme, et à juste titre.
    Pierre Moscovici, vous vous honoreriez en réagissant en avant-poste. Peut-être aurez-vous un pouvoir d’entraînement.

    • lola dit :

      C’est un vrai problème,dont les contours sont précis,mais qui semble avoir été oublié,devant la « réussite » des primaires et le satisfecit offert par les sondages;il serait bon et même urgent de le traiter.Au-delà des multiples apparitions et prises de paroles,sur et dans tous les médias,P.M. y pense-t-il encore ?

  • Martine A. dit :

    J’espère que Merkel et Sarkozy vont dire aux grecs d’aller se faire empapandreouter.

  • liliana dit :

    Concernant le PS, est-ce-que cette mesure du PS est vrai pour la reforme des étude médicale, car elle est plutôt BIEN (Paru sur la tribune) :

    Concernant la réforme des étude médicale, le parti socialiste, lui, explore des pistes radicalement opposées dans son projet 2012. Jugeant le concours contraire à l’égalité républicaine, il préconise purement et simplement la suppression du concours et du numerus clausus et une orientation progressive en cours de 1er cycle. Une sélection serait effectuée en fin de 2ème année sur dossier, les stages en milieu hospitalier rendus obligatoires et les voies d’accès ouvertes aux autres filières et à l’ensemble des personnels paramédicaux ayant dix ans d’expérience. Une architecture proche du système anglo-saxon où les étudiants entrent en Medical School après 4 ans de collège.

    Infirmiere depuis 8 ans en public et souhaitant devenir medecin dans la campagne française et non en ville.

  • cricri dit :

    La baisse de la croissance comme justificatif des « hollandais » pour abandonner une partie du projet collectif PS est un pretexte. Le 2 octobre lors d’un débat des primaires Hollande a dit « le projet socialiste m’engage », la baisse de la croissance était déja la il était je pense au courant. Comme par hasard les mesures « aubrystes » sont supprimés ou reportés: emplois d’avenir, allocation d’autonome…et les mesures de Hollande sont maintenues: la niche fiscale de 8 milliards pour les grands groupes a travers le contrat de génération qui ne créera aucun emploi et l’embauche de 60.000 profs via la suppression de 60.000 infirmieres ou policiers. Quand aux « cadeaux fiscaux » a supprimer il faut préciser lesquels et quels montanst quand on veut etre « crédible ». Sans volonté politique, on ne fait rien et je crains qu’avec Hollande ce sera l’inaction et la résignation. Hollande ne gagnera pas en cherchant la synthese entre les idées de Valls et de Hamon. S’il se rapproche des theses de Bayrou qui tape dur les 35h et veut libéraliser le marché du travail (autrement dit marche ou creve) il ne sera pas en tete au premier tour en 2012 et ce sera compliqué pour lui…

    • Nicolas(Nantes) dit :

      Bah non, c pas un prétexte. Selon la croissance, les marges de manoeuvre seront plus ou moins importantes. C’est un fait non ? Alors oui, faut s’adapter.

      Après, quant aux mesures mises de côté ou non, là y’a matière à débat. Mais pas sur le fait de s’adapter à la prévision de croissance.

      Dans un foyer, quand vous pensez avoir une prime en fin d’année et que vous pensez changer de voiture avec, mais que in fine la prime est deux moins importante que prévue, bah soit vous attendez un an pour acheter la voiture souhaitée, soit vous achetez un modèle inférieur…

      • cricri dit :

        C’est le discours de la résignation, du renoncement et de « il n’y a pas d’alternative » je ne paye pas ma cotisation au Ps pour lire cela. la croissance cela se stimule et se relance. Martine Aubry avait fait des propositions précises cet été (modulation taux d’IS et 100.000 emplois d’avenir immédiats via suppression heures sup défiscalisés). Mais François Hollande a t-il la volonté politique de changer vraiment les choses ???? en tout cas le projet Ps ce n’est pas que des mesures de dépenses, l’antisarkozysme ne fera pas gagner Hollande, il va falloir qu’il chosisse une ligne programmatique claire et précise, sinon…

        • cricri dit :

          Si le programme de Hollande est trés différent du projet PS voté, il faudra que les militants valident le programme d’Hollande. Meme si Hollande a été élu par des « sympathisants » de « gauche », il est le candidat du parti socialiste et son programme doit étre validé par les militants du PS. Pas la peine de se féliciter de la démocratie en grece via le referendum sinon…Une pétition pour le respect du projet Ps circule déja sur Facabook, allez signer…

        • Nicolas(Nantes) dit :

          Non mais en arrivant en avril/mai aux commandes, jamais la gauche ne pourra atteindre 2,5% si celle-ci est estimée à 1% à leur arrivée. Même avec la meilleure relance ou la meilleure politique économique du monde, c’est impossible. Donc pour la première année, oui il faut adapter le projet à la réalité que l’on trouvera.

          A charge de la prochaine majorité de gauche de relancer l’activité et de pouvoir mettre en oeuvre ses idées, mais la situation de départ n’est pas du sort de Hollande ou tout autre. Et on ne passe pas de 1% à 2,5% en six mois, et je dis 2,5% c’est faux, car le projet du PS est basé sur une croissance de 2,5% ANNUELLE. Donc pour avoir 2,5% sur l’année 2012 avec 1% au premier semestre, ca veut dire qu’il faudrait avoir au moins 4 à 5% sur le second semestre. Personne ne peut y arriver en 6 mois.

          Donc la première année, Hollande a raison.

          Après, sur les mesures à retarder et celles à privilégier, oui y’a moyen de discuter.

          • cricri dit :

            « ya moyen de discuter » mais avec qui ??? Dans un bureau entre Valls/Hollande/Sapin/Cahuzac et Moscovici ??? et les electeurs qui ont voté aux primaires (notamment les 1,2 millions qui ont voté Aubry 44%) , ils ont leur mot à dire ??? Je croyais qu’Hollande avait dit que l’argent n’était pas un probleme car il y avait 75 milliards de disponible a travers la suppression des « cadeaux fiscaux », il nous aurait menti ???

          • Nicolas(Nantes) dit :

            « Y’a moyen de discuter », je veux dire que oui, on peut débattre des mesures les plus urgentes ou non. Me faites pas dire ce que j’ai pas dit, d’autant que j’ai voté Aubry…

            Si Hollande a dit que l’argent n’était pas un problème, bah il s’est trompé. L’argent est toujours un problème.

            Quoi qu’il en soit, il a raison de dire qu’il faut adapter le futur programme pour la première année, si la croissance est de 1% et non de 2,5% comme programmé dans le projet.

  • Jenner dit :

    J’aimerais attirer l’attention du PS sur la polémique du coût des 100 milliards du recrutement des 60 000 enseignants déclenchée par Valérie Pécresse.
    Je suis consterné par l’absence de réactions crédibles!

    Quel est le coût des niches fiscales sur un quinquenat ? 375 milliards !

    En supprimant 40 milliards sur les 75 qui ne profitent qu’à 1% des Français, la France non seulement peut financer le recrutement des enseignants qui manquent cruellement dans nos écoles mais de surcroît peut alléger sa dette.
    Depuis 10 ans le budget de l’Etat a perdu 750 Milliards !
    Alors SVP réagissez !

  • Bloggy Bag dit :

    Annonce d’un referendum en Grèce. Voilà une annonce surprise qui remet les choses en perspective. D’abord, oui la Grèce est largement fautive et responsable de sa situation actuelle, et oui les créanciers, États ou sociétés privés, sont tout à fait fondés à être fort mécontents de cette annonce qui a toutes les chances d’aboutir à un rejet des dernières décisions concernant la dette grecque. C’est vrai, comme il est vrai que le peuple grec est souverain et qu’en conséquence, il a parfaitement le droit de prendre ses décisions, fussent-elles a priori mauvaises. Les marchés doivent s’effacer devant la souveraineté des peuples. Je ne crois pas, à titre personnel, que le rejet du plan sur la dette grecque serait une bonne chose, et je souhaite que les Grecs prennent en considération leurs alliances et engagements au sein de l’Europe, et qu’au-delà de leurs malheurs, une mauvaise décision entraînerait toute l’Europe dans un ensemble de problèmes encore plus graves dont ils seraient responsables, mais encore une fois, ils sont souverains et nous sommes nous aussi coupables de pas mal d’erreurs, à commencer par le fait de ne pas avoir réussi à créer une souveraineté européenne commune, une citoyenneté européenne. Je regrette également qu’à force de cupidité et de cynisme, il n’existe plus d’autorité morale exemplaire capable de persuader chacun de faire les efforts nécessaires. Le système financier est largement responsable de la situation actuelle mais passé la tempête de 2008-2009, il a repris le « business as usual ». Les responsables politiques, au premier chef desquels on trouve le gouvernement français actuel, ont, pendant des années et encore jusqu’à il y a peu, joué avec la dette (souvenez-vous de la bonne dette de Sarkozy). Que le plus vertueux s’avance, parle vrai, et les peuples le suivront. Mais qu’entendrons-nous au G20 ?

  • Maitre Kong dit :

    Ségolène tiendrait-elle sa revanche sur Martine?
    http://www.da-esterel.fr/article-lille-les-mysteres-de-l-attribution-du-grand-stade-a-eiffage-87608009-comments.html

    En tous cas, Sarkozy et l’UMP se frottent les mains… et fourbissent leurs armes pour achever le PS.

    • Benoit16 dit :

      Je crains qu’à travers Eiffage, certaines dimensions lilloises de cette affaire ne sortent au bon moment.

  • stone dit :

    La crise profite à Sarko incontestablement.
    Si elle se prolonge ou s’aggrave,les gens peuvent penser qu’ils ont tjrs besoin de lui pour les protéger ou qu’il est inefficace.
    Si la situation s’améliore, ils peuvent juger que c’est grâce à lui ou que c’est dû à la conjoncture générale. Dans les 2 cas,2 hypothèses:choisissez la bonne ou celle qui vous convient!
    Tout ça,c’est de la politique politicienne, mais, hélas, on ne peut se passer d’elle…

    • Pablo dit :

      En même temps quand on base son projet sur un taux de croissance économique de 2,5% alors qu’on atteint péniblement les 1-1,5%, et qu’on reproche justement au gouvernement des prévisions trop optimistes, il faut pas s’étonner de devoir rectifier le tir à un moment donné. Quant aux propositions du projet, on savait déjà par les primaires que chaque candidat ferait le trie selon ses priorités.

  • stone dit :

    Il faut décrypter Sarko:c’est un politicien totalement réactionnaire, mais atypique de par ses origines, son parcours, ses méthodes, sa hargne,sa vulgarité,son inculture etc…C’est tout cela qui le rend très dangereux. Les gens de la droite classique ne l’aiment pas ,mais sont bluffés par son culot et,pour le moment,ils n’ont pas d’autre choix! Il faut donc prendre en compte ce facteur humain dans la campagne violente qui s’annonce:ce ne sera pas facile…

    • Bangor dit :

      Nous avons la chance de vivre dans un pays laïc où chacun est libre de croire ou de ne pas croire ce qu’il veut, à condition que les pratiques et manifestations religieuses restent dans la sphère privée. Vos manifestations pour le rétablissement d’une censure dans le domaine culturel sont inadmissibles et doivent être condamnées. Par ailleurs, le blasphème n’est pas un délit.

  • ERUC DILIEN dit :

    j’ai 54 ans et suis un élécteur de droite;je n’avais toutefois pas voté en 2007 pour Mr Sarkosy car je considérais que l’ambition d’un peuple ne peut se limiter à travailler plus pour gagner plus (et consommer plus).Ce qui me gêne dans votre critique de l’explication présidentielle,outre qu’elle agrée l’idée d’une crise monétaire qui n’existe pas (il n’en va pas de même du risque d’une financière et économique),c’est l’absence d’espoir;celui d’entrevoir un début de propositions pour commencer à sortir de la logique suicidaire d’un système dangereux et obsolète.Les français seront un peu moins mauvais avec Mr Hollande qu’ils ne l’ont été auparavant.En fait ,votre logique est identique à celle de la droite (j’en veux pour preuve ,entre autres,l’acceptation implicite de la fin de la retraite à 60 ans,demandant ainsi à ceux qui travaillent de travailler plus et plus longtemps pour gagner moins malgré plus de 3 millions de chômeurs dans de pays).Bref ,il manque l’Espérance

  • Mohammed dit :

    Source http://islamophobie.net/art_read.php?ai=742
    Cet homme est un chercheur Français au CERN ,emprisonné depuis deux ans et aucune presse n’ communiqué sur son sort et on se pose beaucoup de questions sur les raisons de ce silence.Qui a donné l’ordre de l’arreter ? est ce la justice Française ou une puissance etrangere ?

    Conférence « Islamophobie, Etat d’urgence » le 30 octobre 2011
    Le Collectif Contre l’Islamophobie en France, en partenariat avec l’association Entraide, a le plaisir de vous convier à une journée de conférences et de table-rondes

    n’oubliez pas le changement d’heure

    Ces dernières années, nous avons constaté en France l’émergence d’une idéologie qui vise au rejet de toute pratique visible de l’islam et à la haine des musulmans. Cette idéologie, qui a pris de l’essor dans les discours politiques au travers de diverses controverses médiatiques, a conduit à la multiplication des actes visant les personnes de confession musulmane.

    Au cours de cette journée, seront réunis des sociologues, des politiciens, des journalistes et des spécialistes de la question autour des thématiques suivantes :

    – La Laïcité : espace du vivre-ensemble ou idéologie anti-religieuse ?
    – Les faussaires de la République : le triomphe médiatique du discours islamophobe
    – La stigmatisation de l’autre : sujet de diversion politique ?
    – Quelles réponses face à l’islamophobie ?

    • Dubromel dit :

      Bonjour,
      Cessez de jouer les persécutés, et regardez vous en face.
      En général,et particulièrement dans certains secteurs, les musulmans sont trop nombreux par rapport aux autres ethnies.
      En outre ils ne s’intègrent pas à la culture et à la société françaises. Ils cherchent même parfois à imposer leurs idèes ou idéologies.
      Comment donc voulez-vous qu’il n’y ait pas un sentiment de rejet?
      Faites votre auto-critique,soyez plus discrets et plus en accord avec le pays qui vous reçoit, et tout ira mieux.

  • Pierre dit :

    LA LEÇON DE FRANÇOIS HOLLANDE POUR BATTRE …LA GAUCHE…

    http://www.dailymotion.com/video/xd9tnd_la-lecon-de-francois-hollande-pour_news

    Battre la Gauche ?

    • gauche_sociale dit :

      Vous ne tarderez pas à vous rendre compte de votre erreur. Ce type ne fera pas le poids devant Sarkozy.

      En 2007 les médias aux ordres de Sarkozy nous ont imposés Royal qui s’est effondré dès qu’elle a été désignée. Ils ont recommencé en 2011 avec Hollande et je vous prédis malheureusement le même résultat.

      • Pablo dit :

        Sauf qu’Hollande est d’un tout autre niveau que Royal (n’en déplaise aux partisans de cette dernière) et que Sarkozy sera jugé en tant que président sortant sur son bilan. C’est à partir de janvier-février que les choses vont se jouer.

        • cricri dit :

          En effet, sacré « niveau »: se faire désigner aux primaires sur des propositions phares, puis « désenchanter » le rêve des électeurs en revenant sur ses promesses, est-ce bien sérieux? Il faut refaire la primaire!

          • Pablo dit :

            Est-ce bien sérieux de faire un programme avant de désigner son candidat ?
            Est-ce bien sérieux d’avoir à organiser des primaires parce qu’on est pas foutu de choisir un leader en interne ?
            Est-ce bien sérieux de croire que les thèmes majeurs durant les primaires le seront toujours six mois après ?
            Est-ce bien sérieux d’ignorer l’état de la conjoncture économique ?

            J’ai voté Aubry deux fois. Hollande a été désigné, il est désormais le candidat des socialistes et des radicaux. Il a jusqu’en avril prochain pour convaincre les sceptiques à gauche d’abord et une majorité de français ensuite.

Flux RSS des commentaires de cet article.