Dans les médias

Pierre Moscovici invité d’En route vers la Présidentielle

Catégorie : Actualité,Europe / International,Le Parti socialiste,Politique | Par pierre.moscovici | 08/11/2011 à 0:12

Pierre Moscovici était jeudi dernier l’invité de Guillaume Durand dans l’émission « En route vers la Présidentielle », sur Public Sénat et Radio Classique.

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , , , , , , , , , ,


68 commentaires

  • Little Bob dit :

    Réveillez-vous Mr Moscovici, vous ne ferez pas gagner les socialistes uniquement par le rejet de Mr Sarkozy. Je peux vous le dire, j’ai voté Sarkozy en 2007 et je ne veux pas d’un 2eme quinquennat pour cet homme qui n’a pas respecté le mandat que moi et des millions d’autres électeurs lui ont donné.
    Nous sommes nombreux dans cette situation et nous voulons maintenant donner un mandat clair sur des positions claires. Quelles sont les positions précises des socialistes ? Sur la Grêce ? le triple A ? le fédéralisme ? les euros-obligations ? la dette ? la croissance ? l’arbitrage entre la rigueur et la croissance ?
    Parler c’est prendre un risque mais cette élection ne peut se gagner sans prendre de risque.

  • Saint Just dit :

    Les comités de salut public, vite!!!!Ordre nouveau en marche!!!!

  • lefebvre dit :

    Monsieur

    Je vous écoute avec attention pourtant je ne peux pas faire confiance à la gauche surtout à Hollande.

    Je suis travailleur social, directeur d’une association de protection de l’enfance, spécialiste du travail de rue, docteur en sciences de l’éducation.

    Je milite vert depuis René Dumont

    J’ai été témoin de la violence à l’encontre Marie Christine Blandin dans le Nord (une région conservatrice de gauche plus que progressiste). J’ai vu ce que donnait l’idée de partenariat politique dans mon expérience d’élu municipal avec une liste PS.

    En réalité vous n’êtes pas de gauche mais en affectez le discours. Je pense donc ne pas voter au second tour.

    De plus votre discours de soutien à l’éducation nationale (un investissement pour le futur) est de l’ordre du mythe (l’égalité des chances, l’ascension sociale). J’observe depuis quelques années le nombre croissant des bac +3 ou 5 sans emploi. Même dans les agences d’intérim un BTS c’est être trop diplômé. Dans les quartiers (certains mettent leur intelligence au service du deal), d’autres (des trentenaires) disent « nous ne ferons pas faire d’étude à nos enfants ». Pourquoi ? Faut-il y voir une faillite de l’éducation nationale et d’un discours plus utopiste que pragmatique ? L’argument anti sarko est trop simpliste. Vous faite de l’éducation nationale une idéologie, rien n’a changé depuis un certain Jules Ferry. Notre modèle éducatif n’a été copié que par un seul pays, l’ex URSS.

    Réfléchissez et votre discours pourrait devenir crédible

  • LIBERTE 2012 dit :

    Il faut passer à l’offensive à partir de début janvier et pas seulement critiquer Sarkosy qui pour l’instant n’est pas candidat.
    Imaginons que Hollande se tretrouve face à Juppé!!!!!
    Juppé fait partie de la souce de nos problemes.
    Il faut tirer sur l’UMP et leur grand chef.Attention c’est trés dangereux de se polariser sur Sarko.Toutes les lois ont été votées par l’UMP et le centre.
    Donc offensive , analyse et argumenter la campagne.Propos simples et précis et chiffréS

  • Ian Philippe dit :

    Bonjour,

    votre interview France Inter ce jour 10/11 à Besançon:

    -« cluster » ?
    -« flip-flopper » ?

    Vous allez être au moins le porte parole de Fr. Hollande , un conseil, si vous voulez être compris et entendu essayez d’éviter ces anglicismes trop « bobos gauche parisienne » ou « économiste technicisant branché ».

    Bonne réception

    Cordialement

    Un sympathisant

    • lola dit :

      P.Moscovici a tendance à parler un peu… comme une mitraillette;nous aimerions lui conseiller d’aller moins vite ,d’éviter ces anglicismes un peu dépassés et de se mettre à l’heure chinoise;et donc de remplacer flip-flopper par « mamahouhou » qui veut ,grosso modo, dire la même chose ;à Besançon,il a dit être d’accord avec un rajeunissement de l’assemblée Nationale,alors,il faut faire disparaître :untel est dans » son fief »,et l’autre tel a été « intronisé »comme présidentiable !!!par ailleurs,sa participation à l’émission de Fr.inter fut intéressante et ne moulinait pas que du vent.

  • LIBERTE 2012 dit :

    Lors de la crise précédente, j’avais pensé que le CAC 40 irait à 2500 points,je m’étais trompé et un vent avait fait redécollé les actions , nous avons vu que les vagues montaient et descendaient.
    Lorsque l’on regarde les différents éléments passés, je reste persuadé que la valeur réelle du marché devrait être à 2500 points.
    L’économie réelle, produit du travail et donc réel devrait nous amener à ce niveau.C’est sûr que cela va appauvrir réellement certains possédants qui compteront à nouveau sur un rebond mais vu la configuration des tendances mondiales, cela risque d’être un peu long.
    Les peuples bougent et les grands possedants ont des raisons d’être inquiets.
    Si les gens croient ce que les banques disent, c’est sur que certains vont se retrouver en short.

    On peut espérer que les bourses chutent de 20% dans les 6 prochains mois.
    Alors, on pourra investir dans les entreprises car le marché!!!!!sera assaini.Ce n’est pas rassurant n’est ce pas? Pourtant il y a des raisons de penser que la crise sera salutaire!!!!!!pour le peuple .
    Le seul souci est la couverture réelle des banques!!!!!On n’arrive pas à avoir les situations réelles des fonds de couverture.Ils parlent tous de relever le niveau à 9% des capacités de prets!!!!Combien vous demandent ils de garanties ou de revenus, lorsqu’ils vous pretent de l’argent??
    Le risque financier pour les mois à venir dans nombre de foyers est important, mais il n’est rien à côté de ce que les entreprises représentent en terme de risque de défaillance pour l’année 2012!!!
    Pour ceux qui le pourront, investir dans les actions pourrait être une bonne solution pendant cette crise à condition d’être vigilant sur la qualité cde celles-ci.Peut être un moyen de faire de la répartition par ce biais pour la gauche!!!!Création de fonds réservés aux petits épargnants , prise de participation dans les entreprises(au lieu de leur préter de l’argent de contribuiables)Un vrai actionnariat populaire pour contrebalancer la captation du résultat par les gros actionnaires!!!!Un vrai capitalisme populaire avec controle d’état

  • gauche_sociale dit :

    Oui…

    Désolé d’être une nouvelle fois le pessimiste de service mais je trouve qu’Hollande, comme aux primaires est incapable de se défendre face à Sarkozy.

    Les médias et les sondeurs ont choisi le plus vulnérable, comme en 2007 et le résultat sera le même.

    • cricri dit :

      Je suis d’accord mais il faut que la gauche gagne. Si le « trou d’air » de Hollande continue comme Segolene fin 2006, Hollande devra laisser sa place à Aubry, il n’y a pas d’autre solution !

      • Christine dit :

        Cricri, la démocratie ayant parlé lors de ces primaires il faut tout faire pour que la Gauche gagne et contrairement à 2007 ou même des Socialistes n’ont pas soutenu la Candidate, là il faut que tout le monde soit sur le Pont pour faire bouger dans la bonne direction le bateau « France », pour moi Ségolène Royal était de loin la meilleure mais ayant été battue elle n’a pas hésité à se ranger derrière le Candidat choisi, alors un peu d’optimisme et tout ira bien.

    • Bloggy Bag dit :

      « je trouve » est un avis personnel dont on se demande sur quoi il est fondé. Tu as vu Sarkozy au G20 ?

      http://www.lepost.fr/article/2011/11/04/2630334_francois-hollande-ou-nicolas-sarkozy-lequel-voulez-vous-avoir_1_0_1.html

    • legendre dit :

      complétement d’accord avec vous hélas, même s’il a été élu à la primaire socialiste!Dans la voix de F Hollande ne passe pas encore d’optimisme, de volontarisme et dans ses mots pas d’avenir suffisamment adapté au 21ème siècle…. parler de sarkozy et critiquer sarkozy, tout cela c’est dépassé…Critiquer uniquement son bilan avec des chiffres et les marteler jusqu’en mars, ça serait + fort ! Moscovici a un vocabulaire parfois compliqué à décoder par rapport à la vitesse à laquelle il parle…. je crois que les Français ont besoin de porte-parole concret, qui parle avec les mots de tous les jours pour ne pas oublier ceux et celles qui ne sont pas Bac + 2 à Bac + 8..
      depuis la parution de cet article, l’affaire dsk rebondit tous les 2 jours avec de nouvelles rumeurs concernant d’autres cadres du PS ! franchement, je vais aller me promener pour oublier tout cela et j’espère pouvoir aller voter pour F Hollande au 2ème tour aussi !

  • Saint Just dit :

    Pour Baroin, puisque les élections conduisent à donner des entrées par effraction, nous allons changer le systeme et entrer en force à l’élysée et au parlement car le peuple a le droit pour lui.
    La démocratie et le systeme ultra libéral ont vécu.Car le seul bon vote est lorsque vous votez droitier, c’est vrai qu’à l’école on interdisait d’écrire de la main gauche du temps des réctionnaires.
    Donc Mr Barouin, svp quittez ce poste avant que l’on vienne vous en déloger par la force puisque hélas pour les droitiers,le peuple ne veut plus de vous et va donc à nouveau commettre une effraction illégale selon vous!!!Mais il est vrai que venant de votre groupe qui s’y connait en illégalité (excusez moi de ne pas donner la liste des délinquants reconnus des gouvernements successifs de cette droite tellement légaliste, la liste est longue)Je présume que Hortefeux vous a expliqué la légalié et la démocratie selon Saint Nicolas!!!!!!
    La République a du travail devant elle, et si éventuellement vous souhaitez maintenir votre systeme en toute illégalité, le peuple a toujours fgagné et vous demande donc de quitter cette position car la République ne peut pas faire confiance à votre genre de démocrate, cela ressemble à des propos de 1936( c’est vrai que certains sont nostalgique d’action française ou des croix de feu!!!!) On a vu ou cela a conduit le pays. préparez vos valises , à la vitesse ou se propage l’incendie généré par vos amis spéculateurs , mai 2012 est peut être un peu loin et vous pourriez peut être vivre une vraie effraction.
    Evitez d’insulter les français qui ont donné la mazjorité à la gauche et une alternance qui a eu le mérite de montrer la différence pour le peuple et votre vai visage de droitier UMPéténiste, excusez moi mais je me mets à verser dans l’insulte, vous voyez ce n’est pas difficile d’utiliser des mots blessants.

  • h-toutcourt dit :

    LE RISQUE SYSTÉMIQUE EST EN ROUTE DEPUIS LONGTEMPS…

    C’est celui d’avoir obligé les Etats à s’endetter auprés du secteur privé (financiarisation), au lieu d’utiliser leurs droits régaliens (monétisation).
    On a remis ainsi des intérêts cumulés explosifs entre les mains des banques.
    Une seule courbe des dettes mondiales résument l’étendue des dégâts de la financiarisation:

    http://www.les-crises.fr/enfumage/

    Il suffit pourtant de chercher à « dette publique » sur Wikipedia pour y lire (en résumé):
    Un État peut, toutefois, diminuer son endettement par une autre méthode : la monétisation. Il lui est, en effet, possible de faire appel à la banque centrale pour qu’elle achète, grâce à de la création monétaire, des obligations émises par les administrations publiques. Grâce à cette monnaie créée par la banque centrale, les administrations peuvent alors financer leurs dépenses.

    La monétisation de la dette a été (prétendument) abandonnée en raison de ses conséquences économiques potentiellement négatives: les besoins de financement de l’État pourraient le conduire, en l’absence de garde-fous constitutionnels, à dépasser les bornes, enclenchant une hyperinflation destructrice pour l’économie du pays.
    Par exemple, en France avec la loi du 3 janvier 1973, les concours de la Banque de France aux financements publics, notamment les émissions de crédit sans intérêt, furent limités, puis ils furent interdits par le nouveau statut de la Banque de France en 1993, lors de la mise en place de la Banque centrale européenne. L’article 101 du traité de Lisbonne renouvelle l’interdiction aux banques centrales de la zone Euro et à la BCE, de participer au financement des dettes des autorités publiques (institutions, états..) et oblige le recours aux ‘établissements privés de crédit’ .
    Dans la pratique, on constate en fait que la création monétaire privée induite par cette financiarisation est, depuis plusieurs décennies, d’un ordre de grandeur plus élevé que la croissance de la production. De 1995 à 2010, par exemple, M1 a cru d’environ 9% par an en moyenne (selon la BCE) alors que le PIB croissait en moyenne de 3,3% (toujours selon la BCE).
    Ceci est à l’origine de nombreuses bulles spéculatives, dans la mesure où les agents qui détiennent cet excès de monnaie sont peu enclins à l’investir dans l’économie réelle, d’une rentabilité plus faible que la plupart des instruments financiers (produit dérivé financier notamment).
    C’est pourquoi le principe de cette interdiction ne fait pas absolument consensus. Il subsiste un courant qui, pour différentes raisons, soutient que la monétisation de la dette est légitime et économiquement pertinente. Parmi les raisons invoquées se trouve la conviction que la politique monétaire doit relever du pouvoir régalien et non d’intérêts privés d’une minorité, mais aussi le fait que l’emprunt sur les marchés est bien plus coûteux que l’emprunt auprès de la banque centrale : en plus de la différence des taux d’intérêt, l’État devra au système financier (banques, etc.), et marginalement à des particuliers, des intérêts qui contribueront à l’accumulation de sa dette, alors que les intérêts payés à la banque centrale contribuent au contraire à l’augmentation de la richesse publique (seigneuriage). En France, Patrick Artus (Natixis) recommande avec insistance la monétisation de la dette.

  • guillaumeA dit :

    Bon Hollande semble s’être entourer de bon économiste…

    La réponse d’aujourd’hui est un bon début…

    Je suis entrains de lire tout les bouquins publier par les économistes qui l’entoure.

    Un mélange de toutes ses idées peut préparer une super croissance.
    Philippe Aghion pour la réforme de l’état.

    Karine Berger pour le plan d’investissement.

    Pikkety pour la fusion de l’impôt sur le revenue.

    Les deux Cohen pour la BCE et l’europe.

    Manque plus que Askenazy pour expliquer que les baisses de cotisations ne servent a rien(et le contrat de génération) pour compléter le tout.

    Et d’autre encore…

    • footnote dit :

      S’être « entourer » de « bon » économiste, c’est bien, mais ça n’en fait qu’un pour vous entourer!
      Il est vrai que si vous êtes en « trains » de lire, ça compense par le nombre de trains…
      D’autant que votre votre impôt sur le « revenue » ne touche apparemment que les transexuels.
      Ou peut-être « d’autre encore »… Ça en fera toujours un de plus !

    • Maître Capello dit :

      C’est vrai. Tu devrais lire aussi des livres sur l’ortografe.

      • guillaumeA dit :

        Je suis très très mauvais en orthographe.
        Mais je n’y peux rien, la dysorthographie ne se soigne pas.

        Dans mon cas c’est fatiguant pour écrire, pas contre lire est très facile pour moi.

        D’un autre côté beaucoup sont bon en orthographe mais ne comprennent rien a ce qu’ils lisent…

  • Saint Just dit :

    Bon tout va bien, la bourse rechute!!!!!, ce qui est normal.Tout va bien, les impots n’augmentent pas!!!Tout va bien la dette s’accroit!!!Tout va bien notre triple a est encore là!!!!!!

    L’UMP et le grand timonier continuent de claironner et de se pavaner comme de fins gestionnnaires!!!!
    Il me vient à l’esprit que lorsque Louis XVI fut décapité, a découvert à ce moment là que la situation était grave et qu’il n’aurait pas du écouter ses conseillers mais plutôt écouter le peuple plus tôt.

    Cher Sarkosy nous ne vous couperons pas la tête car vous l’avez perdu depuis longtemps et nous expliquerons vos vues par le fait que vous n’êtes plus sain d’esprit, pour ne pas vous rendre compte de l’évidence que votre modele archaîque et dépassé d’ultra libéral va engendre votre fin et la fin de l’ancien régime.
    Nous allons être mis au régime certainement, nous allons vivre de mauvais moments, nous vous en remercions car la crise sera salutaire.Les comités de salut public seront obligés de prendre les choses en mains car la politique est trop importante pour être laissée aux politiques, sauf si les membres du PS comprennent que nous devons voir le ciel bleu aprés la tempête et qu’il est souhaitable de prendre notre destin en main pour non pas réformer mais mettre à la réforme ce systeme débile qu’ont créé les financiers, les fonds de spéculateurs.
    Il serait souhaitable que Mr Sarkosy demande à Olivier Sarkosy de divulguer les mouvements financiers du fond qu’il gére avant qu’un Haker ne le fasse.
    Les français ont le droit de savoir ce que font les financiers et surtout certain!!!!

  • h-toutcourt dit :

    http://www.observatoiredeleurope.com/notes/L-Allemagne-reimprimerait-des-Marks-selon-une-ex-conseillere-du-President-Bush_b3419059.html

    On peut lire sous les « Actualités » concernant P. Moscovici, il y a deux jours:
    « Nous l’aideront à réfléchir »… dit le député du Doubs, en parlant de JP Chevènement.
    Malheureusement, ce serait plutôt le contraire, à en croire les dernières nouvelles:

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/11/09/l-europe-finira-t-elle-comme-l-union-sovietique_1601120_3232.html#ens_id=647065

  • JUMP dit :

    Le Premier ministre grec, Georges Papandréou, a officiellement annoncé mercredi sa démission en adressant tous ses « voeux de réussite au nouveau Premier ministre
    http://www.lepoint.fr/economie/papandreou-annonce-sa-demission-09-11-2011-1394552_28.php

    Ben voilà! On y est. Enfin.
    Pour rappel, voilà ce que j’écrivais ici-même

    JUMP dit :
    1 novembre 2011 à 19:30
    Moscovici : « Les Grecs ont le droit de choisir ».
    http://www.rtl.fr/actualites/economie/article/moscovici-les-grecs-ont-le-droit-de-choisir-7731321267

    Élément de langage que martèle la gauche à l’unisson, de Valls ) Mélanchon… en passant par Le Pen!.

    Pauvres socialauds qui ne comprennent rien au réel. Une fois de plus!!!

    LE REFERENDUM N’AURA PAS LIEU.

    Papandréou, mis en minorité après des défections dans ses rangs, va démissionner dans les jours qui viennent.
    Des élections anticipées vont avoir lieu. Un gouvernement de centre droit va prendre la relève et tout va « rentrer dans l’ordre », dans un « désordre contrôlé » pour le moins.
    Le monde n’a pas besoin des mollassons socialistes pour ch… dans leur froc à la première occasion. N’est-ce pas Hollande?

    Dorénavant, appelez moi Madame Soleil SVP.

  • Stéphanie dit :

    bonjour,

    on entend pas trop le PS sur sa vision des évolutionsde notre système économique capitaliste et mondialisé.

    En effet sans vouloir abattre le système actuel (quoique) le concept d’économie sociale et solidaire (ESS) a été largement développé ces dernières années avec succès.

    Qu’en pense le PS? La position du PS est-elle (comme celle de l’UMP) seulement de « réguler » les marchés financiers ou bien de repenser en profondeur le fonctionnement de notre économie française et européenne

    J’aimerais que le PS ait le courage de le dire, une autre voie est possible, qui permettrait d’employer nos 3 millions de chomeurs sans pour autant que cela coûte aux contribuables puisque l’on proposerait aux citoyens de répondre à leur propres besoins en developpant des organisations et synergies locales intellegitentes basées sur les ressources existantes, les capacités des personnes.

    Quand est-ce que les reponsables politiques avoueront que 3 millions de chomeurs c’est un chiffre qui ne peut pas baisser qui est strcuturel dans le système actuel,

    qui osera dire que nous avons besoin de ces 3 millions de peronnes, qu’elles ne servent pas à rien et qu’en plus il est possible de créer des organisations pour developper une économie parallèle et contrubitive au système qui serait viable.

    ou peut être tout simplement nos dirigeantset politiques sont nuls en economie et ne connaissent que l’establishment.

  • infox dit :

    J’ai toujours trouvé Sarkozy assez serein sur ce sujet. Il avait sans doute de bonnes raisons de l’être.
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/11/09/l-affaire-de-karachi-s-oriente-vers-le-financement-du-camp-chiraquien_1601032_3224.html#ens_id=1561228

  • stone dit :

    On ne gagnera en 2012 qu’à cause du rejet dont souffrira peut-être encore Sarko… Bien sûr que ce n’est pas suffisant, mais c’est nécessaire!!! Il faut donc « berlusconiser » Sarko,(ce qui ne doit pas être trop difficile!),et ne pas prendre ses arguments au sèrieux, car il ne demande que ça. Ne pas oublier que la seule chose qui le motive, c’est la jouissance du pouvoir et sa perpétuation à la présidence.Finalement,celui qui le juge le mieux, c’est Daniel Cohn-Bendit: écoutez-le bien!

  • Bloggy Bag dit :

    Les écologistes ont une position claire et appuyée sur le nucléaire : ils veulent en sortir immédiatement, coûte que coûte. C’est leur droit le plus strict, comme c’est leur droit de défendre cette position devant les Français.

    Le PS, et François Hollande dans son intervention à France 2, a également une position claire que nous voulons nous aussi appuyer et défendre devant les Français. Nous savons parfaitement quels sont les problèmes posés par le nucléaire et c’est pourquoi nous voulons en sortir. Mais pas à n’importe quel prix, pas n’importe comment. Contrairement aux écologistes, nous prenons en considération à la fois les écosystèmes et les sociétés humaines. Contrairement aux écologistes nous ne considérons pas les sociétés humaines comme un élément second qui passe après dame nature. C’est là notre immense différence. Alors oui sur ce sujet, nous prenons résolument le chemin de la sortie du nucléaire, mais sur l’exemple précis de l’EPR de Flamanville, nous prenons aussi en considération les investissements déjà faits, les besoins plus que criants en matière d’électricité, et ceci au même titre que les risques induits par cette technologie. Je préfère donc me battre pour fermer les centrales les plus vieilles dès l’ouverture de Flamanville, que de me battre pour ne pas finir de construire cette centrale. Parce que c’est l’intérêt des citoyens Français qui nous demandent de trouver le meilleur compromis entre leurs besoins en électricité et les risques industriels.

    Que cela soit clair et que les écologistes le comprennent : le PS a désormais une pensée autonome en matière d’écologie. Cette pensée est du point de vue des buts à atteindre, tout à fait compatible avec celle d’EELV, mais en matière d’outil pour atteindre ces buts, nous différons d’eux. Les sociaux-démocrates ont plus l’habitude de la négociation et du compromis que les écologistes, et il me semble pour cela bon de se montrer patients et compréhensifs même lorsque certains militants d’EELV s’enflamment sur ce sujet. Ceci dit le compromis n’est pas la compromission, et une alliance électorale doit se faire sur des bases saines, idéologiquement et électoralement.

    • Bloggy Bag dit :

      Et au passage, « Flamby » montre à tous ses aimables détracteurs qu’il est très capable de défendre une position claire et ferme sur un sujet où bien d’autres auraient préféré louvoyer.

    • Bangor dit :

      A ma connaissance, cher Bloggy, ni le PS ni François Hollande n’ont décidé de sortir du nucléaire. Heureusement.

      • guillaumeA dit :

        L’économiste de la campagne de Hollande propose un plan de relance avec la fusion de Areva et de EDF.
        Don c’était déjà acté que Hollande allait rien lâcher…

      • Bloggy Bag dit :

        @Bangor : C’est juste une question d’intérêt, de prix et de temps.

        Il ne fait aucun doute que nous sortirons un jour de la fission de l’uranium.

        • Bangor dit :

          Oui, un jour, et c’est effectivement une question d »intérêt, de prix et de temps, pas une question idéologique. Par ailleurs, la sortie de la fission de l’uranium n’implique pas l’abandon du nucléaire.

  • dubois dit :

    bjr

    allez vous abroger ( le ps) la loi limitant à 100 ch les motos ?
    loi unique au monde , pour un pays se disant de liberté !!

    merci

  • stone dit :

    Le propos ridicule de Baroin illustre une « théorie »:la droite est vouée à gouverner éternellement et la gauche à rester éternellement ds l’opposition.La droite est faite pour gérer et la gauche pour rêver! De tps en tps,la droite, par  » bonté d’âme »,picore qq idées et qq personnalités à la gauche, histoire d’avoir l’air sociale! Baroin a dit tt haut ce que la droite pense tt bas de même que bcp d’électeurs « basiques » non politisés!!!Attention à ce phénomène…

  • ELBAZ dit :

    Bonsoir,
    Ma mère étant Francomtoise, j’ai une petite « tendresse » pour vous, c’est pour cela que je passe par vous pour adresser mon message à F. HOLLANDE. Apparemment il n’a rien à envier à Notre nain de jardin, ni à MONSIEUR SERVIER, son engagement pour l’EPR montre qu’il est sensible aux arguments financiers d’AREVA.
    J’étais parti pour  » voter utile », mais là je ne veux pas choisir entre 2 malhonnêtes….. Le  » TOUS POURRIS » à encore beaucoup d’avenir….
    Cordialement
    Marc-Hubert ELBAZ

    • Bertrand dit :

      Bonsoir à vous M. Moscovici.

      Je viens de lire ceci :  » Le seul sursaut possible consisterait à sortir immédiatement de ce cadre néo-libéral réfuté en ce moment par l’histoire. Sinon, le suicide collectif est déjà programmé « .

      C’est un texte court, puissant et très pertinent de M Jorion sur son blog.Il me semble que tout le monde devrait pouvoir le lire et bien réfléchir à la suite des évènements ainsi qu’au vote qu’il va accomplir prochainement. Un vote de combat ou de reniement.

      Je voudrais savoir ce que vous en pensez.

      Je me dis que le parti socialiste est vraiment au milieu du gué,
      lui,comme tous les Français.

      Soit en effet le PS accompagne les Libéraux de tous poils et il disparait complètement de la surface politique, soit il rompt avec eux et les anciennes amours pro-libérales et il a une petite chance de survie.

      Et les Français avec.

      Il faut lire cet article de Paul Jorion qui nous dit exactement qu’elle heure il est dans l’Histoire actuelle, là, maintenant :

       » LA FIN PRÉPROGRAMMÉE  » : http://www.pauljorion.com/blog/?p=30752

      Merci.

  • jicew dit :

    Bonjour,

    Vous deviez demander à M.le maire de la ville de Troyes, M.François Baroin, ,qui insulte les députés de gauche ainsi que son électorat pourquoi il réalise autant de travaux couteux et apparament dont l’urgence est très discutable au moment , où le gouvernement dont il fait parti décide de plan de rigueur injuste.

    http://www.troyespourtous.com/Troyes-Reouverture-du-canal-de-la-Haute-Seine-de-qui-se-moque-t-on_a34.html

    Cordialement

  • h-toutcourt dit :

    En route vers la présidentielle ?
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/11/08/les-economistes-de-gauche-poussent-francois-hollande-a-se-demarquer-de-la-politique-d-austerite_1600679_823448.html
    Il va bientôt falloir une chaise à porteurs pour Monsieur Mou comme autrefois pour B…..
    Je me disais aussi qu’y avait quèquechose comme une ressemblance avec le grand Mamamouchi !

    • cricri dit :

      Si Hollande n’arrive pas à trancher et ne propose que « la rigueur de gauche » meme « juste »à la place de la rigueur de droite, qu’il laisse sa place à Martine Aubry. Non Mr Moscovici pour l’electorat de gauche ce n’est pas la « credibilité » et la « rigueur » qui est prioritaire c’est le logement, le pouvoir d’achat, les impots, l’emploi, l’école, la sécurité… Les centristes ont déja leur candidat; Bayrou, si Hollande ne se « gauchise » pas plus et ne propose rien pour relancer l’activité et l’emploi (autre que la niche fiscale pour les grands groupes qui est le contrat de generation et la mysterieuse réforme fiscale), moi militant Ps et beaucoup autour de moi je voterais Joly au premier tour, le vote utile on a vu le résultat en 2007 !

      • M.A dit :

        @a cricri
        même si je suis d’accord avec vous il faudra tout de même soutenir F Hollande bec et ongle , un militant ne peut se permettre de voter autrement que le candidat élu démocratiquement (et non par effraction) par le peuple de gauche.

      • Christine dit :

        Cricri, si en 2007 il y avait eu un vote utile , la Gauche aurait gagné …

        • Bangor dit :

          …à condition d’avoir un bon candidat.

          • Christine dit :

            On l’avait et vous le savez très bien laissez donc parfois la mauvaise foi de côté ça serait pas mal …

          • Jonas dit :

            Personnellement je pense qu’il y a eu un vote utile en 2007, mais je pense surtout, et c’est très important, qu’il faut absolument cesser de remuer le passé et se concentrer vers l’avenir ! Il y à tant de périls, tant à faire, et une bataille présidentielle très rude à mener, voila ce qui compte !

  • Jonas dit :

    Pour François Baroin, remporté une élection législative démocratique, c’est une effraction… symptomatique d’une droite qui considère le pouvoir national comme sien. Qu’ils dégagent, encore une fois par une élection démocratique !

  • Jonas dit :

    Sarkozy et Merkel ne nous offrent comme perspective qu’une Europe de l’austérité, et donc, cela se voit bien avec ce plan de rigueur aussi injuste que contre-productif, une Europe de la récession, une Europe de la perte de croissance, qui entrainera encore plus d’austérité, pour encore moins de croissance, etc…
    Le cercle vicieux est lancé. Il faudra un projet fort, rigoureux et crédible autant qu’ambitieux et porteur d’avenir, et une relance de l’Europe via le couple franco-allemand pour un perspective de sortie de crise (coordination des politiques économiques, stratégie économique visant la croissance à l’échelle européenne, et gestion rigoureuse des finances publiques), une perspective d’avenir en somme, qui manque cruellement à l’heure actuelle.

    • Yakafokon dit :

      Le prix « Yakafokon » du jour est décerné à cette admirable phrase:
      « Il faudra un projet fort, rigoureux et crédible autant qu’ambitieux et porteur d’avenir, et une relance de l’Europe via le couple franco-allemand pour un perspective de sortie de crise  »

      On applaudit bien fort le monsieur. Clap clap clap!

      • Jonas dit :

        Et quelle est l’utilité de ce commentaire vide d’argument ?

        • h-toutcourt dit :

          La même utilité que de répondre à la question:
          La blessure de l’euro est-elle mortelle ? (Georges Ugeux)
          Ça dépend pour qui…
          La Fontaine avait déjà répondu:

          LES ANIMAUX MALADES DE LA PESTE

          Un mal qui répand la terreur,
          Mal que le Ciel en sa fureur
          Inventa pour punir les crimes de la terre,
          La Peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom)
          Capable d’enrichir en un jour l’Achéron,
          Faisait aux animaux la guerre.
          Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés :
          On n’en voyait point d’occupés
          A chercher le soutien d’une mourante vie ;
          Nul mets n’excitait leur envie ;
          Ni Loups ni Renards n’épiaient
          La douce et l’innocente proie.
          Les Tourterelles se fuyaient :
          Plus d’amour, partant plus de joie.
          Le Lion tint conseil, et dit : Mes chers amis,
          Je crois que le Ciel a permis
          Pour nos péchés cette infortune ;
          Que le plus coupable de nous
          Se sacrifie aux traits du céleste courroux,
          Peut-être il obtiendra la guérison commune.
          L’histoire nous apprend qu’en de tels accidents
          On fait de pareils dévouements :
          Ne nous flattons donc point ; voyons sans indulgence
          L’état de notre conscience.
          Pour moi, satisfaisant mes appétits gloutons
          J’ai dévoré force moutons.
          Que m’avaient-ils fait ? Nulle offense :
          Même il m’est arrivé quelquefois de manger
          Le Berger.
          Je me dévouerai donc, s’il le faut ; mais je pense
          Qu’il est bon que chacun s’accuse ainsi que moi :
          Car on doit souhaiter selon toute justice
          Que le plus coupable périsse.
          – Sire, dit le Renard, vous êtes trop bon Roi ;
          Vos scrupules font voir trop de délicatesse ;
          Et bien, manger moutons, canaille, sotte espèce,
          Est-ce un péché ? Non, non. Vous leur fîtes Seigneur
          En les croquant beaucoup d’honneur.
          Et quant au Berger l’on peut dire
          Qu’il était digne de tous maux,
          Etant de ces gens-là qui sur les animaux
          Se font un chimérique empire.
          Ainsi dit le Renard, et flatteurs d’applaudir.
          On n’osa trop approfondir
          Du Tigre, ni de l’Ours, ni des autres puissances,
          Les moins pardonnables offenses.
          Tous les gens querelleurs, jusqu’aux simples mâtins,
          Au dire de chacun, étaient de petits saints.
          L’Ane vint à son tour et dit : J’ai souvenance
          Qu’en un pré de Moines passant,
          La faim, l’occasion, l’herbe tendre, et je pense
          Quelque diable aussi me poussant,
          Je tondis de ce pré la largeur de ma langue.
          Je n’en avais nul droit, puisqu’il faut parler net.
          A ces mots on cria haro sur le baudet.
          Un Loup quelque peu clerc prouva par sa harangue
          Qu’il fallait dévouer ce maudit animal,
          Ce pelé, ce galeux, d’où venait tout leur mal.
          Sa peccadille fut jugée un cas pendable.
          Manger l’herbe d’autrui ! quel crime abominable !
          Rien que la mort n’était capable
          D’expier son forfait : on le lui fit bien voir.
          Selon que vous serez puissant ou misérable,
          Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

  • cricri dit :

    Quand j’entends Mr Moscovici, Mr Cahuzac, Mr Sapin, Mr Le Guen…ceux qui sont en train de faire le programme de Hollande au mépris des 44% qui ont voté Aubry (élécteurs et responsables PS) je me demande quel est la difference entre Bayrou et Hollande: rigueur de gauche à la place de la rigueur de droite, aucune mesure de relance de l’emploi et de l’activité (alors que Martine Aubry a fait des propositions précises), a force de chercher à convaincre l’electorat centriste (qui votera de toute façon Bayrou) Hollande va perdre une bonne partie de l’electorat de gauche qui a d’autre choix au premier tour… l’ecart entre Sarko et Hollande au premier tour se réduit, il serait temps de se poser des questions, rien n’est joué !

    • hihihi dit :

      Le programme de Hollande… ça sent le Sapin.

    • h-toutcourt dit :

      Vous n’avez donc pas encore intégré que Hollande, au même titre que Sarkozy, illustre à merveille le mot célèbre de Léon Blum :
      « Nous sommes les gérants honnêtes et loyaux du capitalisme »

      Un petit calcul tout simple (sur l’année 2009, pourtant la pire de la crise):

      15 miliards d’euros de pertes fiscales l’ées aux modifications apportées au barème de l’IRPP depuis 1999
      + 20 milliards d’euros de pertes fiscales sur L’IS
      + 64 milliards d’euros des 6 niches fiscales les plus iniques (régime sociétés , intégration fiscale, niche Copé, défiscalisaton des heures sup, baisse de la TVA restauration, bouclier fiscal)
      + 38 milliards d’euros d’exonération de cotisations sociales
      = 137 milliards de « dépenses fiscales et sociales » annuelles

      Sans compter les 48 milliards d’intérêt annuel de la dette versés aux rentiers et banquiers (depuis la loi Pompidou/Giscard de 1973, confirmée par le traité de Lisbonne, obligeant le Trésor public à emprunter au marché privé au lieu de la Banque centrale)

      Sans cette baisse des impôts des riches et ces intérêts versés aux rentiers, les finances publiques seraient trés largement excédentaires… Encore n’est-ce là qu’en en ne retenant que les 6 niches les plus notoires sur prés de 500 au total !
      A-t-on entendu Hollande mettre en cause ces montants?
      Non, Hollande et Aubry se sont empaillés sur nos écrans, durant la primaire, pour les 0,5 milliards annuels de 6O 000 postes d’enseignants, remis en cause peu après par Sapin, Cahusac et consorts comme une erreur de générosité excessive que le candidat officiel ne saurait confirmer aujourd’hui…

      Hier soir encore, sur nos écrans, lors de l’émission « Mots croisés », on a assisté au spectacle effarant d’un Michel Sapin en petit comptable des 7-8 milliards de Fillon/Sarkozy, non pas pour montrer l’inanité de ces chiffres au regard de ceux ci-dessus, mais pour les répartir autrement !

      De qui se moque-t-on ?

      • Jonas dit :

        Vous roulez pour Marine Le Pen, vous et vous congénères, me semble-t-il. Je peux certainement me tromper, mais plus je lis, plus s’impose à moi cette impression.

        • h-toutcourt dit :

          Si vous avez l’esprit assez tordu pour interpréter mes commentaires au second degré, rien d’étonnant à ce que vous-même, et vos propres congénères, ayez pris successivement Peyrelevade pour un grand économiste et Strauss-Kahn pour un grand socialiste…
          Attention, jamais deux sans trois !
          Qui vivra verra…

      • Bangor dit :

        Nul… et répétitif.

    • h-toutcourt dit :

      http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/11/08/les-economistes-de-gauche-poussent-francois-hollande-a-se-demarquer-de-la-politique-d-austerite_1600679_823448.html

      François Hollande serait-il trop attentiste en matière de politique économique ? L’angle d’attaque prudent du candidat socialiste, en cette période de crise, commence à mettre mal à l’aise les économistes de gauche.

      « Le PS est embarrassé » remarque Henri Sterdyniak, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). Aux yeux du chercheur, François Hollande « a du mal à se différencier car il a peur qu’on l’accuse d’ être irresponsable et de mettre en péril le triple A de la France ».

      « Le silence de la gauche est assourdissant », constate de son côté Cédric Durand, maître de conférences à l’université Paris 13. Cet autre signataire du Manifeste des Economistes atterrés met l’attentisme du candidat Hollande sur le compte du « consensus » droite-gauche sur la construction européenne. « Ils sont d’accord sur une gestion libérale, souligne-t-il. Or la politique de rigueur appliquée par l’Union européenne est injuste, dangereuse et antidémocratique. »

      « La question des nationalisations demeure une question centrale sur laquelle François reste silencieux », note ce proche du NPA.

      Un mot d’ordre semble réunir tous ces chercheurs : ne pas faire comme les socialistes espagnols ou grecs. « La gauche française n’a pas comme seul destin de suivre celui de Papandréou », résume ainsi Daniel Cohen.

      • baillergeau dit :

        Pierre,
        Je te perds de vue ces temps-ci, mais ce n’est que la conséquence de nos relations « impossibles » avec DSK dont l’absence me manque chaque jour.
        Bientôt, tu seras Chef de Campagne de François. Habituellement, c’est un chouette poste dont je devrais te féliciter, mais je n’en ai plus envie.
        Comment pourras-tu expliquer à François, qu’il est à un moment historique qui peut le dépasser, celui du craquement du neocapitalisme, celui du choix de société comme en 1789 ou 1848 –
        Saura-t-il l’homme de la situation ?
        Comment savoir ?
        A toi, de ne pas l’endormir !!!

Flux RSS des commentaires de cet article.