Pierre Moscovici invité de « Mots croisés »

Pierre Moscovici était lundi soir l’invité d’Yves Calvi, aux côtés de Bruno Le Maire, Olivier Duhamel, Raphaëlle Bacqué et Dominique Reynié, dans l’émission « Mots croisés ».

22 réflexions au sujet de « Pierre Moscovici invité de « Mots croisés » »

  1. Il serait temps de faire taire Lang qui ne peut que porter préjudice à la gauche.N’oublions pas son vote apporté au soutien de Sarko et qui a bafoué la majorité française .ce Monsieur narcissique est complétement dépassé et ne sait pas emettre du concret.Je disais dans un autre post que FH devait controler la communication du PS.Pouir l’instant ses interventions sont bonnes et ce qu’il fait est démoli par des Lang ou des Aubry.
    Cela ne peut pas durer .Si le PS n’est pas foutu d’avoir un vrai plan de communication, un plan de bataille clair et précis, un master plan de gouvernement chiffré alors autant dire que dans 3 mois Sarko talonnera FH.
    Certains membres du PS ou de NELV sont des boulets.
    Il est temps de faire renouveler les cadres et avoir des gens de communication pas des intellectuels se regardant et s’écoutant parler.
    Calamiteux, les bons points engrangés vont se pezrdre au fur et à mesure lors d’intervention de ce niveau.
    C’est Melenchon et Marine Le Pen qui vont bénéficier des incompétences.
    Excusez moi mais aujourd’hui le theatre n’a plus rien à voir avec celui de moliere dans l’interpretation.Lang est à faire taire, je ne comprends pas que celui-ci soit encore au PS, il a tout essayé pour être ministre chez Sarkosy comme Allegre.Il faut eviter de permettre à ces gens là de parler pour le PS, il ne represente qu’eux-mêmes.

  2. Je commence à regarder l’émission et je m’arrête très, très vite: je ne supporte plus les approximations suffisantes d’Yves Calvi, je ne supporte plus la langue de bois et les « éléments de langage » de Le Maire, aussi cynique que tous les autres malgré sa gueule d’ange. Les indignés de Wall Street et d’ailleurs existent-ils dans ce monde-là? On se le demande. Se rendent-ils bien compte de l’exaspération qui gagne tant de personnes? Enseignant-chercheur à l’université, ancienne militante du PS qui hésite à reprendre le militantisme, je me sens pleine d’exaspération et d’indignation sur tant de sujets. Je me documente, je lis, médiapart, Rue89, The Huffington Post. De moins en moins Le Monde ou Libération. Monsieur Moscovici, la campagne du PS DOIT être à la hauteur de nos indignations. Ce qui vient de se passer autour du nucléaire m’inquiète. Si la campagne du PS est trop consensuelle, si elle joue elle aussi la langue de bois des marchés financiers et ne comprend pas les enjeux démocratiques actuels de la guerre entre la grande finance et l’économie réelle, je ne sais pas si je pourrai voter PS, et je ne suis pas la seule. Et pourtant je ne veux pas voter Mélanchon. Le PS doit retrouver un grand souffle, pas des slogans de surface, un vrai souffle authentiquement de gauche. Je suis souvent aux Etats-Unis, je sais que l’idéologie de Sarkozy et de sa clique est exactement la même que celle des républicains, qui ont ruiné les USA comme il a ruiné la France: même saccage méprisant de l’école et de la culture, même vénération pour l’argent, et l’on pourrait continuer. Les clivages entre démocrates et républicains, au lieu de se tendre, se fondent et s’affadissent et c’est ce qui fera peut-être gagner les républicains malgré la médiocrité sidérante de leurs candidats. Préservons-nous de pareil sort. Je m’engagerai dans la campagne de François Hollande si je sens ce souffle, pas autrement.

    • Hollande à l’instant sur TF1 :
      « Je ne suis pas pour la sortie du nucléaire ».
      Il ne saurait être plus clair. Il a également expliqué pourquoi il est opposé à l’abandon de la filière MOX, ce qui suppose la poursuite de l’usine de retraitement de La Hague.

    • Les minutes de l’interview:
      Hollande du tac-au-tac, à la 3eme personne, comme de Gaulle !
      BRAVO À HOLLANDE ET…SON ANGLE D’ATTAQUE: LE PÉDALO ÉTAIT BIEN MENÉ

      TF1 : Cette « saison des tempêtes », comme vous l’appelez, peut-elle bénéficier à Nicolas Sarkozy ?

      HOLLANDE : « A présent dites-vous, à gauche, pourquoi choisir pour entrer dans la saison des tempêtes, un capitaine de pédalo comme Hollande ?
      Je vois bien qu’il joue beaucoup de la dramatisation et de la peur pour se présenter en champion capable de tenir la barre. Il peut être cru si ses opposants ont petite mine.
      Or que voyons-nous : Nicolas Sarkozy est pour la rigueur ? Eh bien, François Hollande est pour « donner un sens à la rigueur ». La rigueur ou la rigueur, me direz-vous, quelle différence ? Mais c’est à vous de la trouver… »

      • Bonne intervention. Il a renvoyé Méluche et ceux qui ont pour adversaire la gauche à leur cour de récréation.

        Il s’est aussi placé au-dessus des négociations d’appareil. Pour l’heure, les ambiguïtés de cet accord qui risque de ne pas passer la semaine sont à mettre au (dis)crédit de MA. Je ne comprends décidément pas ce qui la lie à ce point aux verts.

  3. MOSCOVICI PIÉGÉ PAR « MOTS CROISÉS » !

    La piètre prestation de « la boîte à paroles stériles » que certains ont vu en Moscovici, dans l’émission de lundi soir (Mots croisés) face à Bruno Lemaire, n’a malheureusement qu’une cause: l’absence de véritable alternative économique au PS.
    Le titre de l’émission ( LA RIGUEUR…) tenait à lui seul lieu de programme!
    Et Moscovici avait l’air de barboter, tel le pédalo dans la tempête, pendant que l’autre le noyait de son sillage par la logique de la rigueur que le PS a cru bon d’accepter.
    Le spectacle était d’autant plus frappant qu’on avait affaire là à deux ralliés des deux bords d’une même idéologie euro-libérale:
    Avec l’ex-Villepiniste Bruno Lemaire, on découvrait qu’il n’y avait qu’un pas de Sarkozy à Villepin, vite franchi à la faveur d’un portefeuille offert en prix du ralliement.
    Avec l’ex-StraussKahnien Moscovici, venu sans peine à la soupe hollandaise, on notait une seule différence: l’appel à la croissance était d’autant moins crédible qu’il s’inscrivait dans la même logique, sans en renier aucun des axiomes:
    – l’abandon au privé de la création monétaire (Pompidou/Giscard, janvier 1973)
    – la desindexation des salaires sur les prix (Mauroy/Delors, juin 1982)
    – l’euro-mark et la perte de souveraineté monétaire (Jospin/Strauss-Kahn, 1999)
    – le TCE de 2005 (Chirac/Villepin, adoubés par Hollande/Sarkozy posant pour Paris-Match)
    – le TFUE issu de Lisbonne en 2007 (Sarkozy/Fillon, à qui le PS de Hollande s’abstint de s’opposer lors du vote, par la bouche de son porte-parole Moscovici)
    Dans tous les pays d’Europe, s’est mis en place un bipartisme « bonnet blanc et blanc bonnet » qui est bien conforme à la célèbre maxime révèlatrice de Léon Blum, le premier à l’avouer:
    « Nous sommes les gérants honnêtes et loyaux du capitalisme » !
    Jospin avait eu aussi son heure, en déclarant:
    « Mon programme n’est pas un programme… socialiste » !
    Aujourd’hui, Hollande et Moscovici sont là pour dire à peu près la même chose aux marchés que ce que leur disent les responsables grecs et italiens, en nommant un ancien de la BCE et un ancien commissaire européen, conseiller de Goldman Sachs, comme premiers ministres. L’échantillon est parfait…
    Ah! regrettent les Socdems, que n’avons-nous DSK ! Il manque en effet le FMI…

    Et pas un pour poser les vrais questions:
    1/ quelle est la raison d’être des dettes publiques ?
    2/ pourquoi y a-t-il toujours en face des montagnes d’argent privé à prèter ?
    3/ comment évitait-on cela durant les trente glorieuses ?
    4/ pourquoi ne pas reprendre le problème à sa base ?

    1/ Les dettes publiques, La Palisse l’aurait dit, proviennent d’une insuffisance de recettes de l’état face à ses besoins.
    Pourquoi donc ne regarder désormais que du côté des dépenses ?
    L’idéologie libérale ne voit l’économie que de façon conflictuelle: la raison du plus apte à sous-tirer de la plus-value aux autres est toujours la meilleure, tout comme la raison du plus fort ou du plus agressif, à l’ère primitive (sans penser que la civilisation et le progrès sont nés de son dépassement) . Elle est donc l’ennemi de la redistribution et nous enferme dans la logique de l’Etat minimum.

    2/ La traduction concrète de cette idéologie revenue en grâce au début des années 80 (Reagan, Thatcher), ce fut: « starving the beast » (affamer la bête): réduction d’impôts, de dépenses sociales, etc. en laissant s’endetter les secteurs de la société en manque, tant privés que publics.
    L’argent à emprunter ne manque pas: c’est celui dont ne savent plus quoi faire les riches… (théorie des « miettes », ou l’argent dégouline du haut en bas)

    3/ Les trente glorieuses s’inspiraient du contraire: sur la lancée du New Deal qui avait porté les tranches supérieures de l’impôt jusqu’à 91%, avant la guerre, elles reposaient sur l’idée que seule la consommation populaire à grande échelle amène la croissance, l’emploi et la prospérité.
    Keynes avait en outre introduit l’idée que l’Etat ne saurait y être étranger.

    4/ On voit donc une première façon de reprendre le problème, en prenant pour exemple la France :
    -revenir sur les niches fiscales et sociales, tout particulièrement en France où elles furent aggravées par Sarkozy:
    Un petit calcul tout simple suffit (sur l’année 2009, la pire de la crise):
    15 miliards d’euros de pertes fiscales l’ées aux modifications apportées au barème de l’IRPP dès 1999
    + 20 milliards d’euros de pertes fiscales sur L’IS
    + 64 milliards d’euros des 6 niches fiscales les plus iniques (régime sociétés , intégration fiscale, niche Copé, défiscalisaton des heures sup, baisse de la TVA restauration, bouclier fiscal)
    + 38 milliards d’euros d’exonération de cotisations sociales
    = 137 milliards de « dépenses fiscales et sociales »
    Il y a déjà là de quoi stopper le déficit budjétaire, et donc l’endettement public… en ne retenant que les 6 niches les plus notoires sur prés de 500 au total ! (Le député UMP Gilles Carrez, rapporteur général de la commission des finances à l’Assemblée, obtient au total 145 milliards, soit un plus que le déficit record de l’année 2009)

    • Les primaires sont passés, les électeurs de gauche ont choisi. Va militer chez Méluche il a besoin de toi pour faire plus de 1%.

      • Quelle argumentation, et quelle éloquence !
        On sent le militant rigoureux, qui a envie de convaincre…

      • Il semble que tu aies trouvé le bon angle d’attaque, Bloggy. Toutcourt est particulièrement énervant avec ses messages répétitifs, trop longs et hors sujet.

        • Hors sujet ?
          Mais j’y suis en plein, dans le sujet !
          La preuve: les billets doux que vous m’adressez…

          Quant à parler de « messages répétitifs », c’est Mosco-l’hôpital qui se moque de Méluche-la-charité !
          Au fait, j’avais cru comprendre que c’était plutôt Marine que vous aimiez autant… que César aimait la Marine française.

          • le sujet c’est pour quel candidat vas-tu voter. On les connaît tous il me semble, ce n’est plus la peine d’en chercher d’autres.

            Lorsque tu auras choisi ton candidat, défends son programme et sa personne, et évite-nous les babillages.

  4. Excusez moi, tous les riches ne votent pas à droite et tous les pauvres à gauche.Ecoutez les gens vous constaterez que Marine Le Pen a le soutien de cohortes de pauvres (dont les plus assistés qui ne comprennent rien d’ailleurs) beaucoup d’employés, de petits commerçants et d’agriculteurs votent à droite.
    Dans la couche moyenne on vote beaucoup à gauche et parfois d’ailleurs contre ses interêts personnels mais c’est une vision de justice, de vue d’esprit.
    Qui a fait la révolution en France????Le peuple inspiré par des nobles bien pensants.
    Si les plus pauvres votaient pour la gauche la victoire serait assurée.
    Ecoutez la rue et le discours de Sarkosy, il fait passer à 4 jours de carence le privé pour 1 dans le public.Objectif faitre des économie!!!!
    Le message politique est de monter les couches basses de la population contre celle du public pour les amener à réclamer la justice.El laquelle de porter tout le monde à 4 jours, et cela marche car les gens tirent sur les privilégiés de fonctionnaires soutenus par qui (le PS)
    Sarko n’hésitera devant rien pour gagner, jusqu’à l’affrontement dans les rues entre les gens d’en bas.Il n’a qu’une seule volonté protéger le systeme et ses amis et il est pret à monter les blancs contre les noirs, les actifs contre les demandeurs d’emplois, les bien portants contre les malades.
    Sondez les anciens, ils sont pour Sarkosy car lui protege leur retraite.Ils s’en foutent que les jeunes soient étranglés, non eux ont leurs retraites, on peut bien allonger la durée du travail.J’ai un voisin parti en retraite à 55 ans qui vote Sarkosy et qui dit oui, c’est normal le monde a changé, il faut que les gens travaillent jusqu’à 67 ans comme en Allemagne.
    C’est cela la réalité de la solidarité en France.Des gens peu fortunés qui veulent amener les gens vers le bas parce que ce n’est pas normal que les autres aient plus.Au lieu de se battre pour progresser vers le haut pour l’ensemble, ils disent je ne l’ai pas pourquoi l’autre l’a.
    La politique demande donc à bien comprendre que la répartition peut se faire contre le gré des riches, ce qui se comprend, mais aussi contre ceux qui pensent qu’en donnant un peu plus vous allez tuer les patrons , donc les priver d’emplois.Pourquoi aussi peu de syndiqués en France? Parce que les gens ne sont pas courageux, ils veulent bien obtenir une augmentation par l’engagement des autres et rester bien vus de leurs patrons.
    ils disent les syndicats ne nous représentent pas, ils prennent les augmentations et critiquent les syndicats.
    Vous voyez des gens d’en bas critiquer les charges sociales alors qu’ils ne savent même pas à quoi cela sert.
    Non c’est loin d’être simple.La gauche et la droite, ne se scinde pas par une ligne au milieu.
    Donc FH pour parler et se faire comprendre doit aussi louvoyer, nuancer.Tout n’est pas noir ou blanc.

  5. Je pense qu’il faut trouver maintenant des éléments de langage forts qu’il faudra marteler en permanence.

    JUSTICE SOCIALE
    SARKOZY EST LE PRESIDENT DES PLUS FAVORISES

    • Marteler , vous êtes gentil , c est informer décortiquer simplifier et faire avaler à une population qui n a aucune culture voir minimum en matière économique juridique géostratégique ou finnancière !
      Il faut un partage des roles avec des sapeurs des voltigeurs et des troupes de cavalerie , afin de permettre à Hollande de se poser en sérénité dans le débat avec la sérénté de dossiers correctement bouclés et non  » approchants  » cf les 60 000 ….. !
      DÉTESTABLE IMPENSABLE ! Comment peu t on laisser passer une telle connerie ! c est envoyer Hollande sur une mine !
      Encore une comme celle là ou une autre du même genre la semaine avant les élections et c est le bide ! Il est fondamentale de couper avec l angélisme !
      Rien que le titre le  » REVE FRANCAIS  » est foireux , complètement délétaire …………. tout ce qu on reproche à la gauche ‘ de réver ……….. »
      Arretez de vouloir convaincre ceux qui le sont déjà , vous devez penser à rassembler large d ou un ton neutre et sobre de HOLLANDE et non des indignation qui sont ratée et donne l impression de  » posture  » détestable parceque meme si elles sont fondées Hollande a un mode d EXPRESSION NON CRÉDIBLE dans ce registre , il se fragilise !
      Qu il reste dans le technique c est son point faible , alors il faut que cela devienne son point fort ! mais cest ce que les Francais attendent ! DE L HYPERREALISME du solide , du vrai …….
      L autre a un double avantage il est sortant et pour le masse market ! c est un bon point anylisé au premier degré pour elle !
      Hollande ne doit pas rentrer dans le harcelement du Sarko …….. COMME SUR UN RING il ne doit pas aller a lui c’est a Sarko à aller le chercher et se découvrir pour permettre à hollande de taper court sec et technique ! précis concis ! Un brin  » AGACE  » Sans plus , la riposte violente harcelante de l ump doit être faite par les accompagnants en direct voir élargis mais après quitus de la centrale et là oui indignation , véhémence venant de divers intervenants pas tous ténors permettant de créer un effet communicatif d ‘élargissement de l indignation ! afin de de permettre a la masse d e se retrouver dans ces interventions !
      Et de relayer dans les communes !
      Bref de la technique de guérillat organisée , mais attention très coordonnées et validée !
      HOLLANDE devenant un temporisateur bon prince se retrouvant en homme positif et genereux rassembleur temporisateur ! gagnant en sature qu il n a pas pour l instant ! C est comme cela , ce n est pas grave il faut crer une impression de portage par la base de H au sommet et non H tirant la base !
      Bref du Mitterrandisme sans le coté pervers !
      Enfin les équipes de camera suivant hollande doivent veiller à controler la lumière des prise de vue ! On croit réver plusieures fois de suite nous avons eu un hollande lunaire du à une lumière mal  » calée  »
      Pour ce qui est des vêtements il est impératif de le relooker dans un style  » sport chic  » et non gendre idéal ………. les lunettes sont limites et lui donnant un regard assombri un peu grognion alors qu il a un regard vif et clair ! ces branches noires sont d un gout populeux menu du jour ! dE L acier brossé mat ou autre de l écaille mat claire ou autre lui donnerait un tonicité et une vivacité supérieure que ces lunettes laborieuse !
      IL faut se méfier « l gugusse  » a très bien saisi sa posture et est rentré dans le role a merveilleux s en est écoueurant , et il remonte comme jamais dans sa tête il est près et va être redoutable de mauvaise foi , d incantation et vindicte malsaine tout azimut mais chirurgicale !
      Tout va se jouer sur des effets de manche dans la dernière ligne droite ! Dou une attitude se devant d être sereine et arbitrale dès maintenant pour récuperer de l épaisseur et se laisser desirer notamment par les medias qui sont devenus  » VOYEURISTE POLÉMISTE EN DIABLE  » horriblement manipulatrice , bref un danger d ou leur donner des os a ronger sans exposé le candidat H plus qu il ne faut !
      les collaborateurs sont là pour prendre les coups et en donner pas le candidat qui doit élargir hors de l Exhagone sont horizon ! et par le fait la vision qu en on la population .
      Actuellement l ump fait du populisme racolleur ! qui marque les esprits ! masquant les salades juridico financière du mandat …….. cf le bouquin de PINÇON ! TAPIS WOERT KARACHI Etc …….. il serait souhaitable de trouver le moyen de lancer en décortiqué les éléments excellents de ce bouquin auprès de la population démontrant le coté retor de U M P !
      Un slogan ne suffit plus ! il faut rendre a l évidence …………. et par le fait illustré par un slogan d ou des tableaux simple comparatif  » PROMIS PAS FAIT !  » avec un renvoie a une site internet pour le développé ! et cela toute les semaines une campagne action distribution visant à permettre à la population de s informer de façon claire documentée et solide et là les slogans feront mouche !
      Une action nationale permettant d entretenir la polémique dans les villes et départements , et cela avec une camapgne déroulée jusquaux élections par petite dose laminant les tentatives de polémiques accessoires dint l UMP VA CHERCHER À ABREUVER L ELECTEUR POUR LE DÉTOURNER DES VRAIS FILOUTERIES DU MANDAT ECOULE ;
      Si le terrain n est pas préparé les dires des ténors vont rester des dires des politiques l électeur n a pas le temps de s approprier l information vu ce qui va lui tomber dessus
      H doit êrte le recours aux anti filouteries , la rupture des dogmes le raz le bol de l incontournable ………. TOUT EST POSSIBLE ENSEMBLES ET AUTREMENT IL N Y A PAS DE FATALITE !
      LA SEULE FATALITE C EST CELLE QUE L ON VEU NOUS FAIRE CROIRE !

      Nota : j avais appele les services de la com du PS pour leur dire avant que cela chauffe pour DSK  » Surtout ne touchez pas ou plus a DSK c est cuit c est un brulot il faut dégager immédiatement ! etc ……..  » apparemment j ai du êtte entendu puisque le lendemain il était renvoyé a ses turpitudes par ceux qui ont entendu ce que je disais comme sympathisant du parti !
      Donc mon regard extérieur vault ce qu’il vault mais il a le mérite d être vrai et clairevoyant .

      Ma démarche procède d une inquiétude à sentir le candidat manquer d épaisseur dialectique et l autre revenir tranquillement dans le rôle feutré du président omniprésent et sérieux ! Il est plus que temps de lui maintenir la tête sous l eau

      Enfin a ne pas oublier l électorat paysan ! ils sont tétus légitimistes très nombreux et ouvert à se faire ceuillir c est ce que courtise actuellement sarko !

      ALORS AU BOULOT !

      `

    • Faudra expliquer ça à:
      – Attali qui voit régulièrement Sarkozy… et Hollande
      – Fitoussi qui conseillait Jospin… et conseille Sarkozy
      – Peyrelevade qui est d’accord avec Bayrou… et soutient aussi Hollande

  6. Eh bien moi je voterai socialisme car c’est la base même du respect humain contrairement au libéralisme brutal de famille de droite !

  7. Depuis que le Pasok gouverne avec l’Extrême-droite et la droite en Grèce, j’ai bien peur que cela se voit et que votre entreprise e France soit mal barrée. Attention à l’iceberg!

  8. Je ne voterai pas socialiste,…tant pis..mais,il faut le reconnaitre, lui est quand même très bien.C’est un homme très intelligent,perspicace et convainquant.

    • Chacun défend ses intérêts et il me semble logique, même si ce n’est pas très humain, que les riches votent à droite pour conserver leurs privilèges

Les commentaires sont fermés.