Dans les médias

Cohérent

Catégorie : Réflexions | Par pierre.moscovici | 18/11/2011 à 20:21

Cette semaine a été marquée par l’accord conclu entre le Parti socialiste et Europe-écologie-les Verts. Elle a aussi été celle de la présentation de l’équipe de campagne de François Hollande, dont il m’a confié la direction. Je veux y revenir.

les accords entre formations politiques différentes ne se font jamais sans anicroches, sans heurts, sans bruit en tout cas

L’accord entre socialistes et écologistes a été longuement commenté, et pas toujours, convenons-en, de façon positive. Les médias ont été sévères, la droite derrière Nicolas Sarkozy et François Fillon, relayés par l’inénarrable Eric Besson, revenu à son grand rôle de 2007, a crié au loup, se plaignant la main sur le coeur de l’abandon du nucléaire et, plus largement, de l’industrie française. Il est vrai que nous avons pu, à certains égards, prêter le flanc. Le volet électoral, très avantageux pour nos partenaires, a suscité ici et là des réactions, légitimes ou au moins compréhensibles, qu’il faut entendre. Et « l’accord sur les désaccords » – sur l’EPR de Flamanville et ipso facto sur l’avenir du nucléaire – avait besoin de décryptage. Enfin, l’ambiguïté de la rédaction du paragraphe sur le retraitement des déchets et sur la filière MOX – ou plutôt les interprétations auxquelles il a donné lieu – ont suscité une période de tension exploitée par nos adversaires. Il serait vain de nier tout cela, qui est au demeurant classique : les accords entre formations politiques différentes ne se font jamais sans anicroches, sans heurts, sans bruit en tout cas.

François Hollande a de bout en bout été cohérent dans cette affaire, et il en sera au final crédité

J’ai la conviction, toutefois, que François Hollande a de bout en bout été cohérent dans cette affaire, et qu’il en sera au final crédité. Il a, tout d’abord, souhaité l’accord avec les écologistes. Alors que la droite républicaine se réduit à l’UMP, alors que le Président sortant, s’il relève la tête, reste dans un grand état de faiblesse, l’union de la gauche et des Verts annonce une perspective, et constitue un atout. Elle ouvre aussi de nouveaux champs, ceux d’un autre modèle de développement, moins prédateur, plus respectueux de la nature, attaché au développement durable. C’est pourquoi la négociation, commencée par Martine Aubry depuis plusieurs mois, gagnait à être menée à bien. Encore fallait-il que le prix en soit raisonnable, et non exorbitant. François Hollande a donc fixé des principes, et il s’y est tenu. Il a fait preuve de clarté et de fermeté, montrant à la fois sa volonté d’un changement du « mix énergétique » et son attachement à l’industrie française.

en matière énergétique, il est favorable à l’évolution de l’offre française, pas à l’abandon de notre ambition nucléaire

Les primaires, en effet, avaient tranché la position des socialistes sur la question du nucléaire, très présente dans ce débat. François Hollande avait dit, de façon nette, qu’il était favorable à une véritable, à une ambitieuse transition énergétique. C’était le sens de sa proposition de passer de 75 % d’électricité d’origine nucléaire dans la production totale à 50 %, d’ici à 2025. Il s’agit là d’un effort considérable, comparable à celui que fait l’Allemagne. Il a aussi promis la fermeture de la centrale de Fessenheim, et refusé la construction du deuxième EPR à Penly. Il est donc absurde, infondé, injuste de le présenter comme un productiviste à l’ancienne, entouré de tenants du tout nucléaire, arrogants et archaïques. Mais il a également pris position, contrairement à d’autres candidat(e)s aux primaires, contre la sortie du nucléaire, considérant que cette énergie restait, pour des décennies à tout le moins, une source d’indépendance pour la France, une capacité exportatrice puissante, un facteur de baisse des coûts, enfin une filière créatrice d’emplois. Bref, en matière énergétique, il est favorable à l’évolution de l’offre française, pas à l’abandon de notre ambition nucléaire.

A aucun moment, François Hollande n’a cédé aux injonctions qui lui étaient faites de renoncer, pour parvenir à l’accord politique avec les écologistes, à ses convictions. Il a donc annoncé, sur France 2, que se ferait, s’il était élu, le premier EPR, celui de Flamanville, sauf bien sûr si se présentaient des motifs de sécurité contraires. Cette position s’est imposée, même si les écologistes conservent un avis différent, elle sera présente dans le débat présidentiel, et tranchée par les électeurs au premier tour. Est venu, ensuite, le différend sur le MOX et le retraitement. Il fallait, là dessus, adopter une position compréhensible et, là encore, cohérente, ce qui n’allait pas de soi. Dès lors que la production d’électricité d’origine nucléaire, même à un niveau moindre, se poursuit, il était nécessaire de disposer d’un combustible adapté et d’une capacité de retraitement

C’est pourquoi il était impossible de renoncer de façon subreptice au nucléaire, à Marcoule, à la Hague, à la filière Mox, comme certains écologistes – que l’on aimerait plus élégants et respectueux de leurs partenaires – l’ont laissé entendre. Il fallait entendre les inquiétudes des salariés, de leurs syndicats, écouter les responsables des entreprises concernées, à commencer par AREVA : s’il n’est pas question de leur céder, il est légitime de prendre en compte tous les points de vue qui concourent à la défense et à la promotion de l’emploi, dans une période aussi marquée par le chômage de masse. La rectification nécessaire a été faite, au prix il est vrai d’échanges publics dont nous aurions pu et dû faire l’économie. Cet épisode est maintenant derrière nous. Je souhaite qu’en reste la perspective d’un gouvernement commun de la gauche et des écologistes, la promesse de notre unité au second tour des présidentielles et des législatives, ainsi que la solidité de notre candidat au milieu d’une négociation qui concernait au premier chef, je veux le rappeler, les partis.

un cap a été dessiné, un rythme est imprimé, ils seront tenus

Quelques mots, en outre, sur l’équipe de campagne de François Hollande, que j’ai présentée à la presse mercredi dernier. Cette équipe a été élaborée dans les délais prévus, en moins d’un mois après l’investiture du candidat : un cap a été dessiné, un rythme est imprimé, ils seront tenus. Sa constitution obéit à plusieurs principes. En premier lieu, la compétence, clé de la confiance. Y figurent des hommes et des femmes investis, qui connaissent à la fois les sujets qu’ils ont à traiter, les acteurs de leur mise en oeuvre. Le second principe est celui du professionnalisme. Une campagne politique c’est, on le sait, avant tout une conviction. S’agissant de la présidentielle, c’est aussi la rencontre d’un homme et d’un pays. Mais c’est tout autant une organisation, qui doit être sans failles. François Hollande a eu le souci que les aspects logistiques soient dominés, face à la machine que déploiera le Président-candidat, soutenu par l’UMP et porté par l’appareil d’Etat : c’est pourquoi nous avons adjoint à la direction de campagne un secrétaire général, Nacer Meddah, belle figure républicaine.

Nous visons aussi la réactivité. Car une campagne électorale, c’est également un combat, contre un adversaire prêt à tout pour conserver le pouvoir, à toutes les attaques, au dénigrement, aux boules puantes. Face à Nicolas Sarkozy, il ne faudra rien laisser passer, le ramener sans arrêt à son calamiteux bilan, rendre coup pour coup. C’est pourquoi une importante équipe de communication est déployée autour de Manuel Valls. Enfin, nous avons voulu le rassemblement et le renouvellement. Bien sûr, nous n’avons pas cherché à former une direction du parti, au trébuchet des courants et sensibilités. Mais nous avons souhaité que toutes les personnalités, toutes les générations, tous les talents du Parti socialiste – et des Radicaux de gauche – soient présents autour du candidat : je crois que nous y sommes parvenus, comme nous avons réussi à rapprocher cette équipe de l’image du pays, en faisant sa place à la diversité, en respectant la parité, pour les porte-parole comme pour les responsables des grands pôles thématiques de la campagne.

J’aurai le privilège, avec le concours précieux de Stéphane Le Foll, en charge de l’organisation, de diriger cette campagne. C’est pour moi une fierté. Mais c’est aussi et d’abord une responsabilité. J’ai eu la chance, jeune encore, d’exercer pendant cinq ans une fonction ministérielle aux côtés de Lionel Jospin : cela reste et restera pour moi essentiel, inoubliable. Aujourd’hui, je suis confronté à la tâche la plus importante de ma vie politique, celle d’aider, dans cette mission particulière, la gauche à réussir enfin l’alternance au sommet de l’Etat, de contribuer à l’élection de François Hollande à la présidence de la République, le 6 mai 2012. Il sait, et vous aussi, que je ferai tout pour mériter sa confiance, et que j’y mettrai toute mon énergie.

Be Sociable, Share!

138 commentaires

  • SAID dit :

    le president sortant N. Sarkozy court derière M. le Pen pour 2 simples raisons que je le comprend.
    – il est un jeune père de famille. ce n’est pas facile de resté au chomage.
    – je crois que son filston est en licence 3( Jean SARKOZY) peut maintenant occuper une place de ministre d’Etat. le president sortant veut faire sa promotion pour lui mettre en scene.

  • Ben dit :

    F. Hollande a « refusé la construction du deuxième EPR à Penly ». A-t-il expliqué pourquoi ? Est-ce sur la base d’un argument de dangerosité ? Sur la base d’un argument économique ? Sur la base d’un argument de justice sociale ? A-t-il dit ce qu’on construirait à la place ? Qu’est-ce que répond F. Hollande aux gens qui sont inquiets par ce refus de construire Penly ?

  • Gibi dit :

    Juste une réflexion d’ordre général au sujet de l’accord. particulièrement concernant le don de « 25 à 30 circonscriptions ».

    J’entends souvent des politiciens se plaindre de la faible participation aux élections. Ce sont toujours ceux qui ont perdus les élections qui se plaignent du phénomène, mais c’est un autre débat.
    Ce qui me gène, c’est que pour ces 25 à 30 circonscriptions, 15 en cas de défaite, le message envoyé aux électeurs est clair : Quelque soit votre vote, ce n’est pas vous qui choisissez qui sera l’élu de la circonscription, mais nous, les politiciens. Obéissez !

    Ça donne vraiment envie d’aller voter…

  • NOUCHET dit :

    J’ai beaucoup entendu « à droite » prononcer dernièrement la formule de « droits et devoirs » qui est déclinée à toutes les sauces et présentée comme un axe central. Sans rien avoir contre la formule, je me demande pourquoi elle ne s’applique pas davantage aux grandes entreprises Françaises (grands groupes, banques…); celles là même qui n’hésitent pas à faire appel ou pression au gouvernement pour l’adoption de mesures adéquates leur permettant de maintenir de confortables bénéfices en tant de crise, mais qui n’hésitent pas non plus dans le même temps à contracter leurs effectifs, plombant ainsi l’emploi, le moral des Français et donc la consommation…

  • citoyen75 dit :

    @stephane le chat
    Bonjour Stéphane, pour le site je me suis mal exprimé
    Je voulais dire que ce site doit aborder tous les domaines, bien sur des économistes avec des graphiques mais pourquoi pas parler de culture, d’écologie etc avec des experts ou personnalités qualifiées de ces domaines
    Amicalement

    • Stéphane Le Chat dit :

      @citoyen75
      Bonjour à vous et bonjour aux autres visiteurs également.
      Nous sommes donc en phase. :-)
      Reste à savoir ce que pense l’équipe « Communication » de cette suggestion. :-)
      Sincères salutations.

  • marie mcb dit :

    Cet accord PS-EELV est le meilleur compromis possible.La filiere nucléaire est bien sur maintenue et les reacteurs vetustes doivent etre fermés progressivement. François Hollande en ressort avec une image d’homme raisonnable et ferme. Cecile Duflot en ressort avec une image d’arriviste à cause de ce paragraphe rédigé avec ambiguité. A elle maintenant, d’etre plus claire et plus fair-play.

    Je souhaiterais que les crédits du ministère de la Justice soient ceux qui soient le plus augmenté de tous les ministères.
    Si le ministère de la Justice n’a pas de crédits, la justice ne peut pas etre rendue.

    • Bloggy Bag dit :

      Décidément, le mot cohérent a changé de sens ces derniers temps.

      « François Hollande en ressort avec une image d’homme raisonnable et ferme. Cecile Duflot en ressort avec une image d’arriviste »
      Donc, le fait de donner des circonscriptions à un parti en quasi faillite, qui pèse 5% et est dirigé par une « arriviste » est un bon compromis ?

      J’aimerais éviter d’épiloguer sans fin sur cet accord délétère, mais mieux vaut alors de ne pas relancer le sujet.

      Il faut protéger FH des conséquences de cet accord. C’est Solférino qui a signé, pas Hollande.

  • lola dit :

    très intéressant,le débat ;ne pas oublier que si l’on n’y participe qu’épisodiquement,on le suit avec attention.Réagir ne va pas toujours de pair avec réfléchir;n’étant pas spécialiste en physique nucléaire,j’ai essayé de me documenter et de comprendre un peu mieux;ce qui me frappe c’est l’imprécision des termes,dans les interventions tv,radio etc;l’idée d’un débat public …oui,mais comment ???ce que je souhaite,c’est que la »gauche » envoie ,pour débattre dans les medias ,des gens qui savent ,et qui sachent se montrer pédagogues,et habiles parleurs pour que faire comprendre la réalité des faits et la pertinence des idées,seul moyen pour ne pas avancer les yeux bandés et aussi pouvoir démonter les démonstrations spécieuses,mais parfois trop bien ficelées.

  • stone dit :

    Après les élections espagnoles, un constat:les populations admettent la rigueur de la part de la droite, c’est ds la nature des choses! Elles ne l’acceptent pas de la gauche dt elles attendent autre chose(quoi?).C’est inquiétant pour nous.Pour gagner, il nous faudra bcp insister sur l’injustice(réelle) des plans de rigueur et espérer le maintien du rejet dt souffre encore Sarko qui, en attendant s’engraisse de la crise comme un rat ds un fromage!!!

  • LIBERTE 2012 dit :

    Bangor;
    Vous ne connaissez pas mes sources.Vous vous dites connaisseur, vous ne savez même pas que Chinon fonctionne.Vous ne connaissiez même pas la fermeture de Brennilis.Vous essayer de vous faire passer pour un haut fonctionnaire.
    Relisez ce que j’écris, il n’y a pas un spécialiste du nucléaire qui soit écologiste, c’est incompatible.Vous avez à priori une façon d’affirmer des choses.
    Vous voulez que je vous envoie la suite du rapport sur la centrale de Chinon.
    Pour vous un riche ne peut pas être socialiste
    Un chasser ne peut pas aimer les animaux.
    Je vais vous donner à nouveau mon point de vue.Vous ne savez pas de quoi , vous parlez, celasaute aux yeux et d’ailleurs quelqu’un vous à envoyer chercher des informations.
    Vous passez votre temps à critiquer les interventions des autresalors que vous n’avez aucun argumentet vous voulez apprendre aux autres à débattre.Vous n’avez toujours pas compris que je suis écologiste et partisan du nucléaire parce que vous ne lisez pas en cherchant à comprendre ce que dit l’autre.
    Voilà, vos conneries me fatiguent, et c’est donc ma derniere réponse pour vous et pour savoir ce que je fais cher Bangor cela ne vous regarde pas et je n’ai pas l’habitude de dire mon métier sur les forums surtout pour se faire passer pour ce que l’on est pas comme vous car vous pouvez affirmer ce que vous voulez, vous êtes un inculte et prétentieux en essayant d’étayer votre écrit en vous bombardant à un haut poste.Et pour finir lorsque je vois le niveau des ministres des gouvernements successifs de Fillon, on voit le niveau de notre élite auto-proclamée.

    • Bloggy Bag dit :

      « Vous essayer de vous faire passer pour un haut fonctionnaire. »
      Bangor n’a pas menti sur son expérience professionnelle.

      Pour le reste, revenons à la raison : on construit ou arrête une centrale d’un type ou d’un autre en fonction du besoin, du coût et du risque.

      Flamanville est en cours de construction : on se prépare à son démarrage.
      Fessenheim est assez âgée et dans une zone à risque sismique plus élevée qu’ailleurs : on réfléchit aux conditions de son arrêt.
      Idem pour Chinon ou ailleurs.

      Nous nous posons des questions en matière de production énergétique, il faut analyser les données du problèmes rationnellement. Ce que ne sont à l’évidence pas capables de faire EELV.

      • Bloggy bag ou Bangor
        Haut fonctionnaire,,,,,
        Me faites pas rigoler Haut fonctionnaire!!!!!C’est temllement facile sur intenet de se la jouer.Si c’est un haut fonctionnaire, il devrait déjà savoir quelles sont mes sources.Il va sur Wiki , il ne connait strictement rien et vous vous confirmez sa position.Un de vos amis ou ne faites vous qu’un seul.
        C’est lassant d’avoir à faire à des gens incapables de débattre et essayer à tout prix d’avoir raison.
        Bangoe, écrit : »jusqu’à ce jour il n’y a aucune centrale d’arrétée, il ignore (en tant que haut fonctionnaire, (vous savez ce que je fais, ou je travaille,non!!!Alors les hauts fonctionnaires!!!! qui la ramenerait sans savoir cela donne du crédit à ses afabulations.Je treprends Bangor, écrit ensuite Chinon est arrété est en cours de démantellement!!!!A se tordre de rire, je lui ai demandé s’il habitait à côté de Chinon car tout le monde sait à par ce super fonctionnaire que Chinon est toujours en activité et lui dit il n’y acune centrale d’arrétéé, ensuite Chinon est arrété.Vous voulez en plus me faire croire qu’il est haiut fonctionnaire.
        Au PS si effectivement les hauts fonctionnaires sont de ce niveau, je comprends pourquoi la France est dans cet état.
        Allez on arrête de rigoler, si vous êtes juste bon à raconter des sornettes.Avancer tout en sonn contraire dans 2 posts, excusez moi, je préfere lire et éventuellement chercher à comprendre les motivations des intervenants sérieux.

        • Bloggy Bag dit :

          Je ne suis pas Bangor (et pas fonctionnaire d’ailleurs).

        • marie mcb dit :

          Vous ne devriez pas vous énerver. C’est mauvais pour le coeur.

          • lola dit :

            Entièrement d’accord avec mariemcb:faut pas vous énerver comme ça,c’est mauvais pour le coeur,monsieur duconliberté2012.

          • LIBERTE 2012 dit :

            Excusez moi de vous répondre.Avez vous lu les posts contradictoires de Bangor, il dit tout et son contraire, Aucune centrale arrétée, il ne connait pas Brénnilis ensuite Chinon est arrêtée alors qu’elle ne l’est pas.On lui fournit un document officiel d’un rapport officiel et ce Monsieur Haut fonctionnaire dit-il ( je comprends pourquoi on tape sur les fonctionnaires)pour justifier quoi ???
            Alors ce Monsieur donne des cours sur la façon de débattre et n’est même pas capable de fournir le moindre élément sérieux.
            Alors les habitants de Chinon connaissent un peu ce qui se passe chez eux alors juste qu’il évite de se draper dans un statut de haut fonctionnaire qui d’ailleurs aux passage n’est pas une fonction, et ne lui donne vu ses écrits aucun crédit ni donc au PS.
            Voilà et je trouve tout à fait interressant que vous veniez me faire une remarque « d’enervé »Au fait comme moi vous n’avez pas de lien.
            Je vous salue donc et nous avons été fort éclairé par les posts de certains membres de ce forum.

        • Pablo dit :

          Je connais Bangor hors internet et je confirme qu’il est un haut-fonctionnaire (et je rappelle au passage qu’il n’en a pas fait un argument d’autorité). L’anonymat ne justifie pas le mépris manifeste.

          Bangor et Bloggy Bag sont deux personnes différentes et ne s’accordent pas toujours sur les questions d’énergies et d’environnement. Bloggy signe ses commentaires avec un lien vers son site, qui permet de l’identifier. Vous, vous signez d’un lien qui ne marche pas.

      • Est ce que vous lisez ce qu’crivent certains membre d’EELV, a priori non!!!!Puisque si vous lisiez ce qui est écrit vous comprendiez que vous mettez tous les électeurs et adhérents d’EELV dans le même sac.
        Alors avant de critiquer ENLV lisez ce que disnt certains de leur membre.
        Vous dites ne pas être Bangor et immédiatement vous êtes entrain de donner des cours.A la premiere intervention vous critiquez les verts.
        Allez nous comprenons donc que l’ensemble du PS ne cherche pas à comprendre mais passe son temps à se prendre pour le nombril du monde.
        Aucune expertise dans le domaine nucléaire, disant tout et son contraire dans les posts, critiquant sans cesse les autre. Je vrois que Sarkosy a déjà gagné et qu’au premier tour on aura comme gagnants Sarko et le Pen;
        Merci les socialistes, pour avoir fait le tour des blogs et sites, nous pouvons avoir une opinion tranchée .Le PS croit qu’il convaint les membres des autres groupes de pensées en signant un accord pour les législatives.
        Allez avec des hauts fonctionnaires , des gens sous-informé et parlant de sujet dont il n’ont aucun élément, incapable de prendre les vraies information.
        Nous ne voterons pas pour une partie d’entre nous au premier tour pour FH nous ne voudrions pas donner l’impression aux membres du PS qu’ils détiennent la verité.Eva joly est ultra mais nous voterons donc (oui je ne suis pas le seul) pour Eva joly , pas pour FH .J’ai pour mla part participé aux primaires ainsi que d’autres amis.Aujourd’hui, on voit ou cela conduit .
        Messieurs nous avons le plaisir de vous saluer.

        • Bloggy Bag dit :

          Effectivement je ne suis pas Bangor, et effectivement vous êtes bien énervé.

          Personnellement, ce qui m’énerve en ce moment c’est le coup tordu de Duflot, et j’ai le sentiment de me sentir très proche d’Eva Joly sur ce coup là…

    • Stéphane Le Chat dit :

      @Liberté2012
      je ne sais pas quelle sont vos sources mais voici les miennes : http://prestataires-nucleaire.edf.com/edf-fr-accueil/prestataires-du-nucleaire-edf/centrales-nucleaires/chinon-54059.html

      C’est un site d’EDF. Grand naïf que je suis, je suppose donc que ce qui y est écrit concernant la centrale de Chinon est exact.

      Et voici ce que l’on peut lire : « Chinon est le plus ancien site nucléaire d’EDF. Plusieurs entités sont présentes : Les 3 tranches de Chinon A actuellement à l’arrêt ; les 4 tranches de Chinon B en fonctionnement ; et un laboratoire de EDF appellé CEIDRE. Les locaux de Chinon abritent aussi le GIE INTRA ».

      Pourrions nous considérer que concernant la fermeture de la tranche A de Chinon, la question est close ?

      Et parce que je vous sens très sensibles à la qualité des sources, voici un autre lien :
      site de l’Autorité de Sureté Nucléaire : http://www.asn.fr/index.php/L-ASN-en-region/Division-d-Orleans/Centrales-nucleaires/Site-de-Chinon/Centrale-nucleaire-de-Chinon

  • Laret dit :

    Il faut que le PS se ressaisisse et que Hollande s’affirme. De plus, l’UMP a pris le dessus et impose les thèmes, tout en les déformant. Et que fait le PS : rien !Pas de réactivité, pas de contradictions, etc … Il faut vraiment réagir et rassurer par vos compétences et votre crédibilité !

    De plus, c’est bien beau de miser sur la jeunesse mais que faites-vous des seniors ? N’oubliez pas qu’ils galèrent aussi et ont de plus en plus de mal à garder/ à retrouver du travail.

    Par conséquent, ne parler que de mesures pour la jeunesse, c’est oublier et isoler une frange importante de la population. C’est aussi leur donner envie d’aller voir ailleurs.

    Alors, soyez attentifs, pertinents, efficaces, justes et réformateur. C’est ce que les français attendent.

  • Stéphane Le Chat dit :

    Je viens de regarder Capital sur M6.
    La question du coût du financement de la création des 60 000 postes d’enseignants y a été abordée.
    C’est bien, selon les règles budgétaires en vigueur, 2,5 milliards d’Euros. Comme citoyen75 me l’avait écrit plus bas.

    J’avais critiqué la prestation de Jack Lang face à J-F Copé jeudi sur la 2, il avait pourtant, sur le fond, raison. Je lui présente donc toutes mes excuses.

    Cette méprise illustre bien à mon avis une carence en communication de l’équipe de François Hollande. Pourquoi ne pas l’avoir expliqué – bien – plus tôt ? Martine Aubry elle même ne l’a-t-elle pas cherché sur ce terrain lors du débat d’entre 2 tours des primaires ? En 30 secondes, c’était fait. Et l’explication pouvait même être complétée ensuite sur les réseau sociaux. Est-il normal que ce soit en regardant Capital que l’on arrive à avoir une réponse claire sur une question polémique ?

    En conclusion, j’éviterai à l’avenir de porter des jugements trop hâtifs …
    Et j’espère que l’équipe de communication fraichement mise en place saura répondre à cette carence.

    • citoyen75 dit :

      Bonsoir et merci @Stéphane Le Chat pour cette mise au point
      Mais je suis parfaitement d’accord avec vous, la communication et la riposte ne sont pas bonnes
      Il faut vraiment se mobiliser et je propose comme vous :
      -des argumentaires par thème pour défendre nos positions
      -des argumentaires qui présenteront le bilan de Sarkozy
      – un site contributif pour dénoncer le bilan du pouvoir (suggestion excellente de Stéphane)
      – ripostes immédiates, courtes et directes à chaque attaque de la droite
      Qu’attends t’on

      • Stéphane Le Chat dit :

        bonjour @citoyen75
        Concernant le site « contributif », je ne sais pas à quoi vous pensez précisément. L’adjectif « contributif » me fait croire qu’il pourrait s’agir d’un site où chacun pourrait venir donner son avis sur chacune des mesures. Un tel site risquerait, à mon avis, de se limiter à la discution de comptoir au café du commerce. Ce n’est pour ma part pas ma proposition.
        Je précise donc ma pensée. J’imagine plutôt des articles écrits par des experts, argumentés et illustrés par des données objectives, afin que les conclusions soient le moins possible sujettes à remise en cause. Il s’agit plus d’un travail de journalisme que d’un débat participatif. Ce qui n’empêcherait pas bien sûr les commentaires des visiteurs du site.
        Il est toujours possible de faire dire aux chiffres ce que l’on veut, mais je suis convaincu d’une démarche objective et honnête resterait en défaveur du gouvernement actuel.

    • Alice de Vors dit :

      Je crains que vous n’avez pas compris que Monsieur Nicolas Sarkozy est aussi à terre que Madame Ségolène Royale, et que celle qu’il va falloir affronter s’appelle Marine le Pen et son électorat populaire: François Hollande va avoir quelques difficultés à s’adresser à des masses de gens que la mondialisation a écrasé et qui n’ont pas eu comme le camarade DSK l’occasion de se taper des call girl dans tous les palaces de la terre. François Hollande vs Marine Le Pen : en face à face, il tient 3 minutes 30. Urgent qu’il se prépare.

      • Stéphane Le Chat dit :

        +1 avec Alice. Il faut être capable d’expliquer simplement et honnêtement via les réseaux sociaux
        en quoi les propositions du FN ne sont pas des solutions viables.

        • LIBERTE 2012 dit :

          LE REPLI SUR SOI MËME NE PERMET PAS L’extension.En fait le FN n’a jamais eu la moindre solution.Si le PS nelv et autres ne sont pas parfait, ils essayent de ne pas véhiculer la haine.
          Pour le reste on attend les propositions économique du FN .
          Je me souviens de l’arrivée du sauveur en Allemagne (car il est arrivé par les urnes) il racontait des choses similaires) on a vu le résultat.
          Le FN c’est marine Le Pen et son papa.Aprés ses adhérents ,une cohorte de petits frustrés.Alors Marine peut être au 2ieme tour , elle ne fera pas plus de 35% au 2ieme et quand bien même ,elle n’obtiendrait pas la majorité aus législatives même avec le ralliement de l’UMP.Les garants de la démocratie veillent!!!

  • axurit91 dit :

    Je crois que le PS c’est laissé embarqué par la droite sur le sujet de l’accord avec les verts qui a fait « la une » toute la semaine. Bel écran de fumée!!! Pendant ce temps là, Sarkozy faisait les poches des malades en leur piquant, à tous, une journée de salaire. Le vote a eu lieu rapidement, sans débat, ni controverse…Une vrai dictature parlementaire.
    Et le PS s’est empalé sur l’accord avec les verts au bon vouloir de Sarko; à ce jeu là, il est imbattable.
    Le PS, s’il veut être crédible, ne doit pas faire du Sarkozy mais doit évoquer les sujets qui touchent le peuple, faire des contre-propositions car qui ne dit rien consent; c’est ainsi qu’est ressenti le jour de carence supplémentaire…Le PS complice de vol??? Quelle est la position du PS sur le vol que représente la carence? Fera-t-il comme Sarko qui préverse le lobby des médecins?
    Certes il faut préserver la situation financière de la sécu, voire l’améliorer mais sur le sujet des arrêts maladie le prescripteur est le médecin. Si certains médecins font commerces de l’arrêt maladie pour conserver leur patientèle, qu’on les sanctionne…Au lieu de taper dans le portefeuille de l’ensemble des malades.

    Voilà un vrai sujet politique qui mérite un autre traitement que ce lui qu’il vient de subir en 8 jours.

  • gauche_sociale dit :

    Bien, voilà le premier sondage après les problèmes.

    Hollande prend une claque sévère au premier tour mais ne faiblit pas trop au second.

    Les divers sondages vont donner 56/58, ça reste encore très bon.

    J’espère que cette alerte va permettre de ne plus faire l’imbécile.

    Il faut maintenir ce chiffre car avec la marge d’erreur…

    Il faut compter aussi des problèmes à venir pour Sarkozy. Je pense que le chômage sera mauvais, que le triple A aura du mal à tenir et que Copé risque de souffrir avec son copain Tadiéquine (pas sur de l’orthographe)

    • Bloggy Bag dit :

      Je reprendrais bien le mot de Pierre en disant que c’est « cohérent », mais cela signifierait que quelqu’un s’est trompé dans l’analyse puisque l’analyse sur les conséquences de l’accord avec EELV diverge.
      Comme je l’expliquais plus bas, les faits ont quand même tendance à finir par prendre le dessus. L’accord profite à Duflot c’est évident, il ne peut que nous handicaper et c’est bien ce que tendrait à montrer ce sondage.

      La question maintenant est de savoir comment on peut éviter à François Hollande de pâtir des conséquences de ce choix d’appareil et surtout comment on ferme le champ de tir offert à la droite.

  • kegba dit :

    La dernière prestation de M. Lang face à M. Coppé m’a décu.
    L’impression que je ressens est celle d’une situation paradoxale. Tout se passe actuellement (mais il s’agit d’une stratégie de l’UMP) comme si c’était au parti socialiste de rendre des comptes, comme si l’UMP était dans l’opposition, vierge de tout bilan, et que le parti socialiste était aux commandes des affaires.
    Il me semble que cette situation doit être redressée au plus vite et que nous devons nous-mêmes aussi avoir des « éléments de langage » afin de ne pas donner cette impression de « cacophonie » pour ne pas citer Madame Royal.
    Lors de ce débat, Monsieur Lang a été comparé à un élève de 4ème s’agissant du calcul du coût des 60 000 postes à créer dans l’éducation nationale, il lui a même été proposé de jouer au jeu des fléchettes pour cibler sur une carte les centrales nucléaires à supprimer…Dans les deux cas, il n’a même pas risqué la fierté de riposter alors que les arguments sont simples.
    Triple A : Les Etats-Unis l’ont perdu et n’en sont pas moins encore une puissance.
    Il faut un président au fait de l’international : Que je sache, Monsieur Sarkozy n’est ni un spécialiste de la finance internationale et on ne lui connaissait aucune grande expérience internationale avant son mandat. N’importe qui ferait la même chose ; on apprend vite dans ce domaine. Et il en joue en ce moment en multipliant des conférences, parfois fabriquées de toute pièce, pour tenter d’impressionner nos concitoyens…L’homme providentiel n’existe pas, il n’existe que des hommes qui travaillent pour relever le prestige de leur pays.
    Tout justifier par la crise : Deux attitudes. Il faut distinguer ce qui dépend directement du pouvoir régalien de l’Etat et qui n’est pas lié la conjoncture internationale du reste ; et bien mettre en évidence la situation des uns et des autres (Les Etats) avant la crise car nous ne partons pas initialement d’un même niveau de compétitivité économique.
    60 000 postes : Assumer ces créations après les 150 000 supprimés et les mettre en parallèle avec la suppression de l’année de stage, montrant ainsi le peu d’intérêt marqué pour notre jeunesse. On nous dira depuis quand crée – t – on 60 000 postes pour 5 ans ? Oui mais les niches fiscales ont aussi duré déjà plus de 5 ans et n’ont profité qu’à quelques-uns seulement. C’est là toute la différence
    Les centrales : Elles nous en coûteront. Sauf qu’il n’est pas impossible que les cadres de ces centrales ne se reconvertissent dans la mesure où les énergies de substitution peuvent créer plus d’emplois, et d’autre part, on ne peut pas rester insensible à ce qui s’est passé au Japon, qui manifestement n’était pas préparé à un tel drame…Le coût humain, déjà, d’un tel drame chez nous serait tout simplement catastrophique. Enfin, Il n’a nulle part été question d’abandonner le nucléaire mais d’en limiter la part pour éviter un drame humain, économique et industriel.
    Si l’obstination tuait, aucun cadre de l’UMP ne serait encore en vie (bouclier fiscal, TVA restauration, suppression de postes dans l’éducation nationale…). Ayons la même obstination assumée pour les 60 000 postes et demandons leur de rendre des comptes sur le chômage, l’insécurité, le pouvoir d’achat, la TVA sur la restauration, etc.
    Voilà, chers camarades mes quelques réflexions à chaud, suite aux débuts un peu difficile de notre campagne.

    • Bangor dit :

      « Enfin, Il n’a nulle part été question d’abandonner le nucléaire mais d’en limiter la part »

      Ce n’est pas ce que pensent certains négociateurs
      Lors de l’émission « Revu et corrigé », hier sur la 5,
      Jean-Vincent Placé, numéro 2 d’EELV a déclaré :

      « Nous sommes convenus ensemble de fermer 24 réacteurs et ça c’est extrêmement important et quand je vois aujourd’hui la mobilisation par presse, media interposés d’Areva, d’EDF je sens là que nous sommes en train de faire de la politique vraiment et de porter ce coup mortel à l’énergie nucléaire que nous nous souhaitons, nous les écologistes. »

      LUI AU MOINS EST CLAIR sur sa stratégie. Ne soyons pas naïfs, pour une fois.

  • citoyen75 dit :

    @brechet
    M. le Professeur, un dernier mot
    Merci pour votre post instructif
    Je n’ai ni votre compétence ni votre expérience.
    Je suis simplement un citoyen qui s’interroge et qui estime qu’on ne peut pas en rester à 75% de l’électricité produite par le nucléaire.
    Si F.Hollande est élu, un grand débat citoyen sera organisé et j’espère bien que vous ferez valoir vos positions
    Merci de m’avoir lu

    • brechet dit :

      je discuterai volontiers en tete a tete. Le blog n est pas mon mode prefere de communication. Je ne l ai utilise cette fois que parce que la situation me semble tres grave, et necessitant une prise de conscience.
      Je pense sincerement que sur ces questions hautement techniques on n a pas le droit a l a peu pres, et a la réthorique.
      La légitimité vient du peuple ( et pas des scientifiques qui n’ont pas plus de droit à la décision que n’importe quel citoyen) , mais ses representants doivent pouvoir se construire une expertise et que cela prend du temps: cela devrait leur etre un devoir.
      Le « débat citoyen » dans ces sujets suppose que le citoyen soit disposé a faire l effort de se donner les moyens de comprendre, ne serait ce qu’en lisant les rapports de l OPECST realisés ^par ses représentants (généralement excellents, mais combien de citoyens vont les chercher sur le site de l OPECST???).

      Pour moi, l exemple a suivre est celui de Bataille (PS) et de son alter ego Birraux (UMP), qui mettent 20 ans, en n etant pas scientifiques , à se construire une expertise remarquable en forcant les scientifiques à etre clairs. C’est aussi ce qu’essaye de faire la CNE qui en refere au parlement, pour les dechets nucleaires. La aussi ses rapports sont publics et telechargeables.

      C’est moins « chic » que le débat citoyen, mais ca a le serieux et la solidite qu’on est en droit d’attendre de politiques responsables. Et cette rigueur est rendue d autant plus necessaire que la science et la technologie sont plus importantes dans nos societes, de par leurs consequences et de par les risques qu’elles comportent. Le citoyen a le droit de savoir, mais il a le devoir de faire le travail nécessaire pour se renseigner ( ou pour etre renseigne par ses représentants).

      • citoyen75 dit :

        Je ne demande que cela de dialoguer avec vous
        Les socialistes sont conscients de la nécessité impérieuse d’un effort budgétaire important pour la recherche scientifique eet médicale
        Et je vous le répéte, pour tenter d’apaiser vos inquiètudes, la filiére MOX ne sera pas abandonnée

  • citoyen75 dit :

    @stephane le chat
    Merci pour votre post qui complète le mien
    Je suis parfaitement d’accord avec votre proposition.
    Je n’attends même que cela.
    Merci en tout cas pour le débat démocratique vivifiant

  • Stéphane Le Chat dit :

    @citoyen75
    Merci de votre réponse sur « Se battre, c’est quoi ? ».

    J’eusse aimé que vous ajoutiez :
    – C’est rassurer plutôt que de faire peur.
    – C’est expliquer plutôt que de nier.
    – C’est parler d’une même voix plutôt que de donner chacun une réponse différente à une même question.
    – C’est écouter et répondre plutôt que de culpabiliser, discréditer ou ignorer.
    – C’est conduire une campagne qui donne envie de voter François Hollande par conviction plutôt que par dépit.

    Vous écrivez « Dénoncer sans cesse le bilan catastrophique du Président actuel. Montrer qu’il laisse un pays divisé, ruiné, un service public déstabilisé. »
    Excellente idée. Sur ce point je vous suis à 100%
    Mais au delà de l’incantation, savez-vous s’il est prévu un groupe de travail (je suppose que cela ne s’improvise pas), qui reprendrait point par point les 100 (je crois) propositions du programme de 2007 du candidat Sarkosy et qui en établirait un bilan réellement objectif (pas besoin de tricher de toute façon :-) ? Cela pourrait faire l’objet d’un blog à part, avec une proposition par jour pendant environ 3 mois.

  • citoyen75 dit :

    @brechet
    M. le Professeur, je ne vous prends pas pour une taupe de l’UMP
    Vous êtes un physicien reconnu
    Sur le MOX, la filière ne sera ps arrêtée.
    L’imbroglio de cette semaine aurait pu être évité, j’en conviens.
    Vous pouvez renforcer le pool de scientifiques pour conseiller notre candidat

  • Sandrine dit :

    Jusqu’à présent, j’avais plutôt tendance à soutenir vos idées. Je ne croyais pas devoir un jour dire que voter Sarko pouvait être moins pire que voter PS. Vous avez réussi le tour de force de vous mettre à dos les écolobobosfricos radicaux, les salariés du nucléaire, leur famille et probablement les salariés d’autres industries. Vous croyez vraiment que saborder un secteur industriel exportateur créera des emplois moulin à vent et crème solaire ? Tout ça sera fabriqué en chine à bas prix et revendu une fortune en france, pour ceux qui auront encore les moyens. Avec quoi va t’on payer les chomistes (qui hélas ne choisissent pas de l’être et ne sont pas prêts de s’arrêter de se reproduire), vos 60 mille fonctionnaires, les politicards (non, eux se paieront toujours sur la bête). J’espère ne pas avoir à penser d’ici aux élections que voter Marine serait encore préférable au capitaine de pédalo marin d’eau douce.

  • stephane dit :

    incroyable quand meme !! risquer de perdre une election presidentiel , tout ca pour un accord avec EEV , avec qui de toute maniere on ne sera jamais d’accord . En tant que socialiste convaincu , je m’etonne du manque de clairvoyance a solferino ! les erreurs du passé ne vous ont pas servi de leçon ?? vous voulez perdre les elections ?? je ne comprend pas , et je pense ne pas etre le seul a penser cela ! il serait temps de reagir rapidement , les elections arrivent a grand pas !! Comme bcp , je n’ai pas envie de prendre une claque comme en 2002 et 2007 .

  • AUDOUY dit :

    Je tenais à réagir car en tant que sympathisant de gauche depuis déjà longtemps et de François Hollanne en qui je voyais une autre façon de faire de la politique et de refaire triompher pondération et bon sens, je suis un peu déçu (c’est un euphémisme) par la façon de faire dans cet accord avec EE-les Verts et le PS.
    D’abord une discussion de marchands de tapis transformant en une alchimie politicienne des réacteurs nucléaires en circonscription. Ensuite un texte d’accord modifié, rectifié puis finalement adopté comme pour accréditer les critiques des adversaires de droite et d’extrême droite.
    On jurerait que le PS et plus largement une partie de la gauche veulent absolument perdre l’élection présidentielle, ce qui est a minima irresponsable et au pire criminel vu la situation actuelle du pays après 10 ans de droite et 5 ans de sarkozisme!
    Alors je pose une question: quand est-ce qu’on commence la vraie campagne et qu’on arrête de fournir soi-même les munbitions aux adversaires politiques pour se faire dégommer en règle? Quand est-ce qu’enfin on met le bons sens au premier plan et la politique politicienne en sourdine?
    Et sur l’aspect du nucléaire, je suis passablement irrité. L’une des raison pour lesquelles (entre autres) j’ai plutôt opté pour F. Hollande lors de la Primaire est qu’il me semblait raisonnable et réfléchi sur le sujet du nucléaire, évitant de fixer dogmatiquement unen sortie brutale du nucléaire pour une date donnée et d’annoncer un chiffre de suppression des réacteurs nucléaires.
    En effet, je pense que s’il faut effectivement se poser la question d’une sortie du nucléaire à moyen terme (disons à horizon 2030-2040) au profit des deux axes indissociables que sont le développement des énergies renouvelables d’un côté et une politique d’économie d’énergie de l’autre, il faut en revanche se garder de céder à la tentation du genre de manoeuvre polticienne et de négociation de marchands de tapis que l’on a vu cette semaine: la politique doit rompre avec ce genre de manoeuvre si elle veut retrouver l’adhésion des citoyens. Et j’apprécierait grandement que le PS et la gauche donnent l’exemple au lieu de fournir des cartouches aux adversaires et de creuser leur propre tombe.
    Pour finir, sur une note positive, je ne perds pas espoir. J’espère que le faux pas de cette semaine (qui laissera malgré tou des traces) sera sublimé par un sursaut et qu’enfin une campagne exemplaire et dynamique débutera car la gauche en général et le PS en particulier, s’ils tiennent réellement à l’avenir du pays et de leurs concitoyens, doivent s’interdire l’éventualité d’une défaite et agir en conséquence pour qu’en mai 2012 soit tracé un nouveau chemin.

    • LIBERTE 2012 dit :

      Audouy, vous dites sous une autre forme, ce que je défends.Donc nous ne devons pas être seuls au monde.Je suis écologiste, je suis allé voter pour FH aux primaires car il me semble mesuré.
      Actuellement les maladresses donnent effectivement prise au discors de droite disant il ne saura pas faire.
      Le danger est dans son cas au même titre qu’une partie des écologistes poursuivent une carriere personnelle.Nous avons besoin d’un homme d’état et pads d’hommes d’affaires.
      C’est à lui de se prendre de la hauteur , sans monter trop haut pour pouvoir analyser les situations.
      Donc FH se doit de rassembler et de demander à ses troupes d’arrêter de tire dans le camp de ses alliés (l’accord a bien été signé avant qu’il s’inquiete de ce qu’il y avait dedans) C’est grave.Un accord se lit, se discute et se valide.
      Maintenant faire fi du passé pour construire l’avenir.Un plan energie.Un plan industriel, un plan aussi axé vers les modérés du centre, la France ne s’arrete pas aux écologistes, aux socialistes , non il faut élargir et construire une France pragmatique que cela plaise ou nion aux sectaires de tout bord.
      Etes vous d’accord ? Pensez vous que l’on doit rassembler large pour gagner?

  • Villard dit :

    Je suis un déçu de Sarkozy et je voyais dans François hollande un nouveau Mitterand capable de donner une orientation à la France qui prenne en compte l’intérêt du pays et pas ceux des riches….mais je viens de m’apercevoir que ce pauvre françois Hollande est un faible..Il ne contrôle pas du tout les négociations avec les écolos et a laissé faire une honte pour le pays en condamnant la moitiés du parc nucléiare.
    Je l’ai entendu dans ces explications en regard du bazard engendré par ces pitoyables négociations, il n’est pas clair..on voit bien que les écolos qui veulent nous remettre à la bougie l’ont berné…Il essaie de louvoyer en essayant d’être d’accord avec tout le monde…C’est une grand preuve de faiblesse..les écolos sont des gens qui sont dehors de la réalité comme les soixantuitards croyait au communisme..ce sont des utopistes dangereux qu’il faut combattre ….Ce pauce François Hollande n’est même pas clair dans l’abandon des centrales nucléaires…dans quelles conditions cela se fera-t-il ? Il faut 12000 éoliennes pour remplacer une centrale…est ce qu’on arrêtera une centrale dés qu’on aura construit 12000 éoliennes ou arrêtera-t-on une centrale par an en distribuant des bougies et bloquant les ascenseurs des immeubles de moins de 10 étages….même pas clair le programme écolo de François Hollande…..Pour le coup je me demande maintenant pour qui je vais voter ?

    • citoyen75 dit :

      @villard
      J’espère que vouterez pour François Hollande
      Un peu caricatural, vos histoires de bougies et d’ascenseurs bloqués
      Un plan complet et financé sera présenté debut janvier avec la plate-forme présidentielle : fermeture sur 15 ans de 24 réacteurs, construction de l’EPR de Flamanville, développement en filiéres d’excellence du démantelement, développement des filiéres d’énergie renouvelables, plan d’économies d’énergie, plan de développpement de l’isolation des logements

      • Villard dit :

        C’est caricatural mes histoires de bougies et d’ascenseurs bloqués par des « Black_out » électriques probables et à répétition car c’est l’image que j’ai voulue donner à votre programme de transition énergétique absurde et directement inspiré par un parti politique soi-disant écologique mais qui en réalité n’est qu’un relent de la génération hippie des années 60.
        la Chine pendant le même temps a 24 centrales nucléiaires en construction et 34 centrales nucléaires en projet !
        Les Français ont bien compris l’absudité de votre programme énergétique …Il n’y a qu’à voir les sondages !

  • citoyen75 dit :

    Ce qui personnellement me déçoit dans débat sur le nucléaire, c’est qu’en France, il y a deux camps incapables de débattre
    Les pro nucléaires acharnés qui ne veulent rien changer, mêmes les réacteurs les plus anciens doivent être conservés et si on décide de ne fermer qu’un seul réacteur, ils poussent des cris d’orfraie avec des discours connus : on va bientôt s’éclairer à la bougie et revenir au moyen âge
    Les anti nucléaires avec le même acharnement, ne veulent rien entendre, il faut tout fermer sans attendre, politique totalement inconsidérée au regard de l’emploi et alors que 75% de l’électricité en France est produite par le nucléaire
    Bien sûr que oui, il faut changer et le compromos trouvé entre EELV et le PS est un bon compromis
    Lorsque la France sera leader des filiéres des énergies renouvelables et du démantelement, nous remercierons F. HOLLANDE pour sa clairvoyance

    • LIBERTE 2012 dit :

      Le probleme si je puis dire c’est que l’on éclaire pas la lanterne des français.Effectivement les gens s’affontent sans s’informer rellement.
      Le PS n’a pas de plan enegetique précis integrant les différentes solutions alternatives à faire monter en puissance.
      Solaire, Hydro, éolien, géothermique, Toutes ces technologies doivent être développer pour monter en puissance (Energie plus emplois)
      On se doit de conserver le nucléaire et d’arrêter les centrales qui seront atteintes dans la sécurité par la limite d’age (c’eest inéluctable comme dit quelqu’un)
      Cela ne veut pas dire la suppession pure et simple de la filiere, c’est le bon sens le pragmatisme.On fait monter en puissance et l’on gele le parc vieillissant en le surveillant et en le mettant à des normes de sécurité supérieures.
      Le mox est une technologie , migrer vers d’autres technologie nucléaires lorsque l’on aura acquis une plus forte maitrise de celles-ci ne veut pas dire supprimer la filiere.
      La voiture polue, va-t-on supprimer les voitures? Non, on va développer des nouvelles solutions techniques cela prend du temps.
      Arretons de dire oui et non, l’interêt bien compris commande d’évoluer.
      On est dans uns situations qui me fait penser à celle-là:Les écologistes sont tous des cons pour les chasseurs et inversement »Ce qui est totalement idiot car s’il y a un vrai dialogue on s’aperçoit que 10% des 2 camps sont excessifs et n’acceptent pas de comprendre l’autre.A l’arrivée les gens sont divisés et ne se parlent plus.
      Alors si le PS veut convaincre 80 % des gens sur la question nucléaire, il faut que FH integre tous les parametres pour bien l’expliquer.La droite dit : » le PS et les verts ne s’entendent pas, ils sont incapables de gouverner »
      Le PS va bientôt accuser les verts de les faire perdre!!!Alors à qui la faute: »A tous »Si l’on n’a pas de plan clair en terme d’objectif, c’est comme un capitaine qui prend un navire, qui ne sait pas ou il est et là ou il doit aller (pas en pédalo)
      FH doit donc écouter et bien expliquer qu’il a un plan clair et précis.S’il n’en a pas!!!!On va dans le mur.Encore faut il qu’il soit entouré non pas de scientifiques, d’experts de la question mais de simplificateurs de formules pour rendre clair un plan complexe.
      Voilà citoyen75 ce que l’on peut attendre de FH pour clarifier les choses vers les 2 camps, pas louvoyer .Clarification, simplification, efficacité, bien compris on avance , sinon on voit ce que cela donne sur ce forum.Ce n’est pas le tout d’avoir un compromis, il faut bien expliquer à tous » que le nucléaire a quoi qu’en disent une partie des écologistes, une utilité importante dans les prochaines années »
      Donc on attend une vraie communication pour éclairer le peuple sur le plan énergétique français ( ce que n’a pas l’UMP, ni d’ailleurs le FN » Pour être crédible, il faut avoir un bon produit, pour le vendre il faut être crédible et avoir une bonne présentation de celui-ci.Simplicité et rigueur!!!! Pas de flan

  • stone dit :

    On connaît bien les « déçus de la gauche »: ils ont commencé à larmoyer après 81,88 et 97 parce que la gauche n’avait pas réalisé le paradis sur terre. Après quoi, ils se sont abstenus ou ont voté à droite pour « donner une bonne leçon à la gauche »…On voit le résultat! Maintenant,ils sont prêts à recommencer comme on le constate sur ce blog;leur naïveté en devient pathétique à moins qu’il ne s’agisse de gens de droite déguisés, ce qui serait rassurant…

  • pascal dit :

    Je m’etonne de l’optimiste ici chez certains. On a tout a fait le droit de critiquer son camp quand il fait le contraire de ce qu’il faut; sinon ne changons rien à la méthode et allons bêtement dans le mur. Ce début de campagne est catastrophique, avec cet accord au déroulement calamiteux et l’annonce du démentelement de 24 réacteurs précipités (même si c’est sur 14 ans et à condition de trouver d’autres sources moins polluantes, donc quasi impossible).
    Hollande et son équipe n’ont pas été a la hauteur et donnent le baton à la droite sur sa soit-disante imcompétence qui n’en demandait pas tant (merci également à aubry qui la première à parlé huonteusement de gauche molle). Les derniers sondages sont unanimes, il perd 7 points, beaucoup trop en si peu de temps mais logique au vu de ce qui c’est passé. L’avertissement est sérieux. La machine à perdre est lancée alors que le mécontenetement envers le naim est général.
    Il est plus que temps d’occuper l’espace médiatique comme le fait la droite et matraquer de la même façon sur le bilan notament.

    • citoyen75 dit :

      @pascal
      Il est tout à fait possible de trouver d’autres sources moins polluantes sur 14 ans
      Ce plan est progressif et parfaitement réaliste
      De plus on peut développer les économies d’énergie
      Enfin, on peut aussi développer l’effort de recherche, et faire le contraire de la droite qui a ruiné la filiére des énergies renouvelables
      Notre pays doit devenir leader pour le développement de la filiére des énergies renouvelables

    • Bloggy Bag dit :

      François Hollande n’est pas à blâmer ici : c’est d’abord un accord de parti à parti.

  • Abdel dit :

    Au sujet des défoicit, êtes vous pour la création d´une agence publique qui vendrait la Monnaie aux banques privées ou voulez vous que la France continue à emprunter dans les  » marchés ».

    Comment peut on continuer l´Euro alors que lés allemand empruntent 2 fois moins cher que nous ?

    Croyez vous vraiment en vos projets lorsque l Italie e l´Espagne se retrouvent à emprunter à plus de 7% d intéret condannant définitivement l´Euro vu les poids des dettes publiques?

    Vos tractations ainsi que vos partage de sièges me font bien rire face3 au tsunami qui nous attend

    http://www.lacrisedesannees2010.com/article-la-reforme-de-la-finance-des-schemas-pour-bien-comprendre-les-enjeux-88221901.html

  • citoyen75 dit :

    J’ai lu certains commentaires de participants à ce blog qui se prétendent de gauche mais certains sont probablement des UMPistes déguisés, cela correspond à la méthode Sarkozy, mentir sur son identité et perturber le camp adverse.
    Je veux répondre à ceux, sympathisants de gauche, qui au prenier vent contraire remettent déjà en question leur vote (après 5 ans de sarkozysme, ils en sont encore à hésiter, on croit rêver…)
    Non @Stephane Le Chat, ne reprenez pas les arguments de la droite, le recrutement de 60000 enseignants coute bien 2,5 milliards d’euros et pas 7,5 milliards d’euros. Toute mesure budgétaire est évaluée pour son coût initial après, cela rentre dans le budget général, notamment pour le traitement des fonctionnaires. Il n’est pas temps de dénigrer ou de critiquer son propre camp mais de mobilisser et de soutenir.
    Un mot encore sur les centrales nucléaires : La mutation sera difficile, mais il faut bien arrêter les centrales obsolétes
    Certaines ont déjà 40ans d’âge et elles a

    • Stéphane Le Chat dit :

      @citoyen
      Comme je l’ai écrit, je commence effectivement à avoir des doutes quant à savoir à qui je donnerai ma voix.
      Il est vrai que 5 ans de « sarkosisme », c’est 5 ans de trop.
      Mais il n’y a pas que le PS, l’UMP ou le FN. Et si un des autres candidats me semble avoir un meilleur programme, il aura sans doute mon vote. Croyez-vous vraiment que F. Hollande sera un « bon » Président, s’il n’est déjà pas capable de mener une bonne campagne ?
      Cela dit, je vous l’accorde, l’inverse n’est pas vrai non plus, 2007 nous l’a enseigné :-)

      Qu’appelez-vous « vent contraire » ? Une baisse dans les sondages ou un début de campagne « hésitant » ?

      Très bien citoyen, je ne reprendrai plus l’argument de l’UMP en évaluant de la création des 60 000 postes à 7,5 Milliards d’Euros.
      Mais il faut que je vous fasse une confidence. Il y a une taupe dans l’équipe de campagne de F. Hollande.
      Qui ? Et bien , Pierre Moscovici qui a donné ce chiffre lors de l’émission Mots croisés.
      Cohérence, cohérence …

      • citoyen75 dit :

        @stephane le chat
        Je ne nie pas que cela n’a pas été bonne semaine, je ne nie pas l’évidence mais je pense que la campagne ne fait que débuter
        Elle sera dure, c’est vrai et rien n’est gagné donc il ne faut pas éparpiller nos voix comme en 2002 ou en 2007 et donner le maximum de dynamique et de chances de l’emporter à F. HOLLANDE
        On ne peut jamais être d’accord à 100% avec un programme mais avant de finaliser votre jugement attendez la plate-forme présidentielle, celle-ci sera connue en janvier et chiffrée du premier au dernier euroI

    • Bangor dit :

      « il faut bien arrêter les centrales obsolétes
      Certaines ont déjà 40ans d’âge »

      Pourquoi écrivez-vous cela ? Le plus ancien réacteur nucléaire encore e service, Fessenheim 1, a été couplé au réseau en avril 1977. Il aura donc 40 ans en 2017.

      • ? dit :

        Chinon près de 60 ans …

        • Bangor dit :

          Chinon A, la première centrale nucléaire française, est aujourd’hui fermée et est en cours de déconstruction. Je maintiens qu’aucun réacteur actuellement en service n’atteindra l’âge de 40 ans avant 2017.

          • LIBERTE 2012 dit :

            Bangor, Depuis quand Chinon est arrétée.Elle poursuit son activité et connait justement des soucs depuis des années.Ou êtes vous aller pecher que celle-ci est arrétée????
            Vous habitez à proximité?Allez donc voir si elle est arrétée .Elle continue à fonctionner malgré les risques si la Loire manque d’eau ou si elle connait des crues.
            Je suis curieux de savoir quelles sont vos sources d’information dans le nucléaire.
            Cette centrale est avec celle du Tricastin l’une des plus dangereuse.
            Vous allez dire que je ne vous respecte pas .vérifier vos soucesDans le domaine de l’écologie et particulierement du nucléaire, on ne s’invente pas spécialiste.
            Je comprends mieux pourquoi le PS a temps de probleme avec les écologistes.
            Savez vous combien de temps il faut pour arreter une centrale, la sécuriser et la démanteller??????
            EDF actuellement a la centrale de Brennelis sur les bras et qu’a fait cette société? Rien, strictement rien

          • LIBERTE 2012 dit :

            d’incidents – Centrale nucléaire de Chinon
            
            1 – 2 – 3 … 5 Suivant

            Défauts de serrage de la visserie de vannes qualifiées au séisme (MAJ n°3)
            Anomalie Générique

            Le 7 septembre 2009, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement relatif à des défauts de serrage de la visserie de vannes qualifiées sur les centrales nucléaires de 1450 MWe (CNPE de Chooz et de Civaux).

            Publié le 09/11/2011
            Mauvais positionnement d’une vanne isolant un capteur de pression
            Centrale nucléaire de Chinon B – 4 réacteurs de 900 MWe – Chinon – EDF

            Le 19 octobre 2011, alors que le réacteur n° 3 de la centrale de Chinon B était en phase de redémarrage après un arrêt pour maintenance et rechargement du combustible, l’exploitant a identifié une erreur de positionnement d’une vanne située en amont d’un capteur de pression du circuit primaire.

            Publié le 03/11/2011
            Défauts de serrage de la visserie de vannes qualifiées au séisme
            Anomalie Générique

            Le 7 septembre 2009, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement relatif à des défauts de serrage de la visserie de vannes qualifiées sur les centrales nucléaires de 1450 MWe (CNPE de Chooz et de Civaux).

            Publié le 19/09/2011
            Défauts de serrage de la visserie de vannes qualifiées au séisme
            Anomalie Générique

            Le 7 septembre 2009, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement relatif à des défauts de serrage de la visserie de vannes qualifiées sur les centrales nucléaires de 1450 MWe (CNPE de Chooz et de Civaux).

            Publié le 05/08/2011
            Indisponibilité du système d’extraction d’air sur pièges à iode…
            Centrale nucléaire de Chinon B – 4 réacteurs de 900 MWe – Chinon – EDF

            Le 1er juin 2011, durant l’arrêt pour simple rechargement (ASR) du réacteur n°4 de la centrale de Chinon, et alors que le rechargement en combustible est en cours, il a été détecté que le système d’extraction d’air sur pièges à iode (ETY) du bâtiment réacteur n’était pas correctement configuré.

            Publié le 09/06/2011
            Défauts de serrage de la visserie de vannes qualifiées au séisme.
            Anomalie Générique

            Le 7 septembre 2009, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement relatif à des défauts de serrage de la visserie de vannes qualifiées sur les centrales nucléaires de 1450 MWe (CNPE de Chooz et de Civaux).

            Publié le 01/06/2011
            Indisponibilité d’un réservoir d’eau du circuit d’injection de sécurité…
            Centrale nucléaire de Chinon B – 4 réacteurs de 900 MWe – Chinon – EDF

            Le 16 avril 2011, EDF a réalisé une intervention sur un capteur de niveau d’eau de l’un des 3 réservoirs d’eau borée du circuit d’injection de sécurité du réacteur n° B3. Une légère dérive avait effectivement été constatée sur ce capteur les semaines précédentes. L’expertise de ce capteur a fait apparaître 2 périodes de 41 jours en tout (du 18/01/2011 au 02/02/2011 et du 21/03/2011 au 14/04/2011) durant lesquelles le volume réel du réservoir a été inférieur au volume minimum requis. Or dans un tel cas, les spécifications techniques d’exploitation demandent la réalisation d’actions dans un délai de 8 heures si le niveau attendu du réservoir n’est pas rétabli.

            Publié le 04/05/2011
            Anomalie générique concernant le système d’injection de sécurité
            Anomalie Générique

            Le 1er février 2011, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire une anomalie générique relative à la répartition des débits d’injection de sécurité à haute pression dans les branches froides du circuit primaire principal des réacteurs de 900 MWe.

            Publié le 07/02/2011
            Non respect d’une prescription particulière …
            Centrale nucléaire de Chinon B – 4 réacteurs de 900 MWe – Chinon – EDF

            Le 26 août 2010, dans le cadre des interventions effectuées lors de l’arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur n°B4 de la centrale nucléaire de Chinon, l’exploitant a détecté le non-respect d’une prescription particulière liée aux opérations de décontamination de la piscine du bâtiment du réacteur.

            Publié le 14/09/2010
            Exposition anormale aux rayonnements ionisants de cinq travailleurs
            Centrale nucléaire de Chinon B – 4 réacteurs de 900 MWe – Chinon – EDF

            Le 6 août 2010, EDF a informé l’ASN de l’exposition anormale aux rayonnements ionisants survenue le 4 août 2010 de cinq travailleurs, prestataires d’EDF, lors d’une activité de maintenance du générateur de vapeur n°2 du réacteur n°B4 de la centrale de Chinon (Indre-et-Loire). Ces travailleurs ont été exposés lors de la manipulation d’un objet trouvé dans le fond de la boîte à eau du générateur de vapeur. Les limites réglementaires annuelles d’exposition pour les cinq travailleurs n’ont toutefois pas été atteintes.

            Publié le 25/08/2010
            Non-respect du délai prescrit par les spécifications techniques d’exploitation
            Centrale nucléaire de Chinon B – 4 réacteurs de 900 MWe – Chinon – EDF

            Le 26 juin 2010, lors d’un essai de bon fonctionnement, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a détecté l’indisponibilité de trois soupapes de protection du générateur de vapeur n°1 du réacteur n°B1. Dans un tel cas, les spécifications techniques d’exploitation demandent la réalisation de plusieurs actions dans un délai de 8 heures. L’une de ces actions n’a pas pu être terminée avant l’expiration de ce délai.

            Publié le 08/07/2010
            Incident de niveau 2 à la centrale nucléaire d’EDF de Chinon
            Centrale nucléaire de Chinon B – 4 réacteurs de 900 MWe – Chinon – EDF

            Le 27 avril 2010, EDF a informé l’ASN de l’irradiation accidentelle le 23 avril 2010 d’un travailleur de l’entreprise KELLAL, prestataire d’EDF, lors d’une activité de mise en propreté dans le fond d’une piscine du bâtiment combustible du réacteur n°B4 de la centrale nucléaire de Chinon. Ce travailleur a été irradié lors de la manipulation d’un objet (de la taille d’une pièce de 10 centimes d’euro) trouvé dans le fond de piscine du bâtiment combustible.

            Publié le 12/05/2010
            Anomalie générique concernant les diesels de secours des réacteurs de 900 MWe
            Anomalie Générique

            Le 16 octobre 2009, EDF a informé l’ASN d’une anomalie générique concernant les coussinets de tête de bielle des moteurs diesels des groupes électrogènes de secours des réacteurs de 900 MWe suivants : Blayais 1-3, Bugey 2-3-4, Chinon B3, Cruas 3-4, Gravelines 2-4, Saint-Laurent 2 et Tricastin 1-2-3-4.

            Publié le 27/01/2010
            Poursuite de l’épreuve hydraulique décennale
            Centrale nucléaire de Chinon B – 4 réacteurs de 900 MWe – Chinon – EDF

            Lors de l’épreuve hydraulique décennale du Circuit Primaire Principal (CPP) du réacteur n°B3 du CNPE de Chinon, le 13 octobre 2009, un écart de qualification du procédé d’écoute acoustique pour la cuve n’a pas été traité par l’exploitant avant la visite réglementaire de l’ASN.

            Publié le 21/12/2009
            Mise à l’arrêt des pompes du circuit d’eau brute
            Anomalie Générique

            Le 8 décembre 2009, EDF a informé l’ASN d’une anomalie générique concernant une consigne inadaptée dans les procédures de conduite accidentelle. Cette anomalie concerne les centrales nucléaires de Blayais, Chinon, Cruas, Dampierre, Gravelines, Saint-Laurent et Tricastin.

            Publié le 17/12/2009
            Indisponibilité de la circulation d’huile des deux transformateurs
            Centrale nucléaire de Chinon B – 4 réacteurs de 900 MWe – Chinon – EDF

            Le 18 juillet 2009, à l’issue d’une opération de maintenance sur les transformateurs auxiliaires des réacteurs n°3 et 4, les essais de requalification ont été déclarés conformes.

            Publié le 30/07/2009
            Anomalie générique concernant l’utilisation des mélanges de graisses dans
            Anomalie Générique

            Le 15 juillet 2009, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un incident relatif à des mélanges de graisses dans certains servomoteurs électriques.

            Publié le 21/07/2009
            Anomalie générique concernant la tenue au séisme de caillebotis
            Anomalie Générique

            Le 30 mars 2009, EDF a informé l’ASN d’une anomalie générique concernant la tenue au séisme de caillebotis métalliques dans les bâtiments d’exploitation des réacteurs à eau sous pression des centrales nucléaires de Blayais, Chinon, Dampierre, Gravelines, Saint Laurent et Tricastin. Ces bâtiments ne contiennent pas de matières radioactives mais abritent des câbles de « contrôle-commande.

            Publié le 07/05/2009
            Indisponibilité des systèmes d’injection de sécurité et d’aspersion de
            Centrale nucléaire de Chinon B – 4 réacteurs de 900 MWe – Chinon – EDF

            Le réacteur n°B4 du CNPE de Chinon est à l’arrêt pour maintenance et rechargement en combustible depuis le 23 mars 2009. Le 21 avril 2009, l’exploitant de la centrale nucléaire de Chinon a procédé au relevé des niveaux d’eau dans les puisards alimentant les systèmes d’injection de sécurité et d’aspersion de l’enceinte du réacteur n°B4. Les niveaux relevés se sont révélés inférieurs aux niveaux minima requis par les règles générales d’exploitation du réacteur.

            Publié le 30/04/2009
            Pollution accidentelle de la Loire par des hydrocarbures
            Centrale nucléaire de Chinon B – 4 réacteurs de 900 MWe – Chinon – EDF

            Le 24 septembre 2008, en début d’après-midi, une intervention sur un équipement de la partie non nucléaire de la centrale a généré le rejet en Loire d’environ 10 m3 d’un mélange d’eau et d’huile non radioactives.

            Publié le 26/09/2008
            1 – 2 – 3 … 5 Suivant

          • Bangor dit :

            @ LIBERTE 2012

            « Dans le domaine de l’écologie et particulierement du nucléaire, on ne s’invente pas spécialiste. »
            Certes et vous en savez quelque chose. Je ne connais d’ailleurs pas de spécialiste du nucléaire qui soit écolo.

            « Je suis curieux de savoir quelles sont vos sources d’information dans le nucléaire. »
            Je suis haut fonctionnaire dans le domaine de l’énergie. Je n’en tire pas d’arguments d’autorité et si je ne me considère pas comme un spécialiste, je pense être un bon connaisseur. Je ne suis pas entré dans des considérations techniques compliquées, mais je pensais qu’au moins l’âge des réacteurs et les dates de fermeture feraient l’objet d’un consensus. Cela ne semble pas être le cas. J’ai écrit plus haut :
            « Chinon A, la première centrale nucléaire française, est aujourd’hui fermée et est en cours de déconstruction. Je maintiens qu’aucun réacteur actuellement en service n’atteindra l’âge de 40 ans avant 2017. »
            C’est le cas et Chinon A est effectivement fermée, quoi que vous en pensiez. Vous me répondez sur Chinon B, ce qui est un autre sujet. Alors que Chinon A datait de 1965, les quatre réacteurs de Chinon B sont beaucoup plus récents et ont été couplés au réseau entre 1985 et 1988.
            Vous copiez-collez une longue liste d’incidents signalés par EDF à l’ASN (autorité de sureté nucléaire. Et alors ? C’est grave ? Tous les incidents, y compris les plus anodins sont publiés et peuvent être consultés sur le Net. Il n’y a pas d’industrie plus transparente en matière de sureté. D’ailleurs vous n’avez pas mentionné qu’une fuite d’eau s’est produite en début de semaine à Chinon. Seriez vous mal informé ?

            « Cette centrale est avec celle du Tricastin l’une des plus dangereuse. »
            Si elle était considérée comme dangereuse, des mesures seraient prises.

            « Savez vous combien de temps il faut pour arreter une centrale, la sécuriser et la démanteller?????? »
            Pourquoi ces questions qui sont hors sujet ici ? Pour arrêter une centrale, il faut quelques secondes. Pour la démanteler, c’est très variable. Plus on attend et plus la radioactivité est faible. Actuellement, on prévoit trente ans.

            « EDF actuellement a la centrale de Brennelis sur les bras et qu’a fait cette société? Rien, strictement rien »
            S’agissant de Brennilis, j’ai répondu hier à 14h08. Je n’y reviens pas.

            J’oubliais : la fuite d’eau mentionnée ci-dessus était dans les toilettes des femmes.

  • stone dit :

    On assiste à une destruction progressive et systématique du système social français vieux de 150 ans,la crise n’étant qu’un prétexte supplémentaire. Face à ça,la population semble inerte et résignée. Si Sarko était réélu, ça continuerait bien sûr!Sa défaite n’est pas un évènement anodin, mais une nécessité vitale. C’est pourquoi il faut élire Holl.(même « pilote de pédalo »!!!),car on sait bien que ni Poutou,ni Joly,ni Mélanchon ne peuvent passer…..

  • TREGUIER dit :

    Excellente mise au point!…François Hollande s’est montré parfaitement déterminé, raisonnable, prudent et sage en ce qui concerne la filière nucléaire française!…Ce faisant, il montre qu’il est un homme politique fiable,crédible,intelligent, rationnel,volontaire et déterminé, agissant en homme responsable, soucieux de l’intérêt général et du bien commun!…
    Bravo!…

    jyt.

    • Bloggy Bag dit :

      Oui FH s’en sort mieux que Joly dans cet accord. Mais clairement les 2 partis n’ont pas aidé leurs 2 candidats.

      • Christine dit :

        De toute manière il est difficile de comprendre les Ecologistes, à mon avis ils soutenaient « MA » (peut-être pour des accords élect…) alors que SR proprosait le programme le plus Vert du PS qu’elle a déjà mis en pratique dans sa Région ??

  • jpb dit :

    Dîtes moi si j’ai bien compris.

    On tape sur l’équipe adverse, les méchants, ceux de la bande à Sarko.
    Le bon peuple, des chômeurs et des travailleurs applaudissent des deux mains, avant que d’aller voter.

    Le programme, c’est le mic-mac que tout le monde a un peu bricolé. Le patch-work, avec des idées de tout le monde pour que personne ne soit oublié. Le grand écart entre les méchants communistes et les bons réformistes.

    L’idéal, le bien-être pour tous et l’augmentation de l’autonomie de chacun, on oublie. Le moyen d’y parvenir, le salaire citoyen, on laisse tomber. Il reste juste comme but de prendre le pouvoir, et de s’y accrocher. Et pour ça, il faut des alliés.

    C’est vraiment ça la politique ? La philosophie de la moule ?

  • stone dit :

    A Stéphane Le Chat,
    A propos des émissions télé,je préfère de loin celles où une personnalité est interrogée par un journaliste peu complaisant:c’est beaucoup plus instructif. Ayant voté socialiste depuis 1973,j’ai passé sur bien des choses sans me faire la moindre illusion. Etant très « sectaire »,je pense que la droite doit faire une longue cure d’opposition quel que soit le contexte national et international,ça fera du bien à tout le monde!!!

    • LIBERTE 2012 dit :

      Une grande cure de droite et d’ultra-droite , ainsi il faudra se battre ensuite pour regagner la démocratie.Là les dirigeants sortiront encore de l’inactivité pour récolter le fruit du travail des autres et de la base en particulier.
      regardez en Tunisie ou en Lybie.Il y a ceux qui se font casser la gueule et il y a ceux qui se présentent comme l’élite alternative!!!
      Pourquoi pas effectivement la souffrance jusqu’à en crever , si c’est dans l’interêt futur du peuple.Regardez la Grece, le Portugal, l’Espagne,tous basculet à droite aprés le travail de sape des ultra-financiers.Alors la France, les français plus malins, plus soudés?Non, il faut peut être une cure Stone.
      KHélas ce n’est pas réjouissant car on ne connait pas l’issue et surtout combien de temps il faut pour que la cure porte ses effets!!!!!

    • Stéphane Le Chat dit :

      @Stone
      Pour rebondir sur les émissions politiques à la télé, j’espère que toutes les chaînes abandonneront la formule de « l’interview » par des « gens normaux ».
      Même si on peut le comprendre, ces interviewers d’un soir viennent parler de leurs problèmes (qui n’intéressent donc souvent qu’eux), mais surtout, ils ne sont pas armés pour contredire les candidats qui peuvent alors raconter ce qu’ils veulent.
      Non, j’espère que pour la « saison 2012″, chaque candidat sera face à plusieurs contradicteurs à même de les reprendre en cas d’affirmation inexacte ou approximative. Celui qui s’en sortira le mieux sera alors celui qui aura le programme le « moins attaquable ». Espérons que ce soit celui du PS.

  • jpb dit :

    Pour le nucléaire, il fallait donner un signe fort, en entamant sa décroissance, et en ouvrant l’avenir aux énergies renouvelables. Un rebond industriel est maintenant indispensable, il y a tant à faire.

  • ALKAN dit :

    Bonjour,
    Je ne sais pas par où commencer, peut être débuter en disant que j’étais convaincue de voter socialiste il y’a quelques mois mais que cela n’est plus le cas. Hollande a brisé mon rêve de Gauche, mon rêve d’une gauche cohérente et réaliste.Ses dernières apparitions télévisés m’ont achevé… Je révais d’une Autre France, vous nous servez un rigolo qui blague sur des sujets graves et qui propose des mesures parfois irréalisables. Ca sent le roulage dans la farine…. J’aurai aimé que ce soit VOUS notre Candidat….Je ne sais plus pour qui voter et beaucoup de mes amis de gauche aussi….

    • citoyen75 dit :

      @ALKAN
      C’est cela votre soutien : venir pleurer sur le blog du directeur de campagne au premer vent contraire
      En quoi, F. Hollande a brisé votre rêve de gauche, c’est du grand n’importe quoi (mais peut-être êtes vous un des UMPiste déguisés qui polluent ce blog)
      Si vous etes réellement de gauche, ce dont je doute fortement, mobilisez-vous, argumentez, battez-vous au lieu de pleurer et de gémir

  • domi 25 dit :

    Pourquoi sont ils Verts? Parce qu’immatures! Peut on leur faire confiance? Au secours!!!

    • LIBERTE 2012 dit :

      Parce que l’on peut faire une confiance aveugle au PS avec les distensions existantes????
      Vous tirez sur les verts!!!!Il y a autant de courant( si je puis dire ,on perle beaucoup d’énergie) sinon plus au PS.Vous parlez des verts mais excusez moi il a bien été signé par le PS?????
      Si maintenant vous avez un probleme avec les verts dans leur ensemble, dites le nous, vous qui êtes si forts, si intelligents, comment vous gagnez ces élections sans alliés.
      Je suis écologiste et je disais ne pas voulioir voter pour faire gagner la gauche.
      Je dois me tromper de camp , je ne ferai pas gagner la gauche avec le PS, je ferai gagner le PS c’est tout.
      Donc avec des vues aussi sectaires, je crois qu’il est inutile de chercher à convaincre que l’on peut être plus fort avec des différences.
      Mais au PS si je comprends bien, il y a l’équivalent de Satrkosy , un homme que l’on doit suivre les yeux fermés, je ne savais pas que c’était une secte , j’avais constaté le sectarisme de certains , j’espere qu’il n’est pas contagieux.Eva Joly ne tient pas les verts, Duflot se la joue , FH serait si j’ai bien compris le je suis le maître.Il n’a pas donc besoin des voix des écologistes au premier tour.C’est donc le message que nous allons faire passer à nos amis .Je crois que je vais me rallier à ceux qui pensent qu’il ne faut pas se préoccuper du premier tour etfaire bloc dans les mouvements écologistes quitte à favoriser Sarko et Le Pen.C’est difficile de savoir que déjà certains pensent qu’il faudra 5 ans de plus pour faire comprendre au PS qu’il faut avoir de vrais alliés et arreter de tirer dessus.Je m’aperçois qu’en peu de temps , on dit il ne faut pas faire confiance aux écologistes.Alors pourquoi l’inverse?

      • citoyen75 dit :

        @LIBERTE2012
        Moi je fais confiance aux écologistes, alors faites confiance aux socialistes
        L’accord est maintenant validé par les deux partis
        Alors aidez-nous à convaincre plutôt que de continuer dans les divisions stériles qui ne servent que Sarkozy

  • stone dit :

    A Stéphane Le Chat,
    Il est tt à fait légitime de critiquer(un peu)son camp, mais il y a la manière…Je n’ai pas regardé le duel Coppé-Lang parce que ces débats ont peu d’intérêt: chacun cherche à avoir le dernier mot ou trouver le mot qui tue ou encore c’est un dialogue de sourds avec 2 discours parallèles. Par ailleurs, en période électorale,il faut avoir un minimum de discipline! J’assume donc être un « béni-oui-oui »,car j’approuve 90% des propos de P.M.!!!…

    • Stéphane Le Chat dit :

      @Stone
      Je comprends votre point de vue.

      Néanmoins, quitte à participer à un « duel » télévisé, autant ne pas s’y faire ridiculiser. Si vous aviez regardé la 2 jeudi, vous « verriez » à quoi je fais allusion. :-)

      Et puisque vous évoquez la discipline, ne faudrait-il pas qu’elle commence par le haut de l’échelle ?
      Je n’ai pas d’avis sur le bien-fondé de la création de 60 000 postes d’enseignants sur la période du quinquennat. Mais sauf erreur de ma part, le coût de cette mesure s’élève bien à 7,5 milliards d’Euros (je prends pour hypothèse un coût de 500 millions par an). C’est ce qu’a en tous cas reconnu Pierre Moscovici lundi à Mots croisés chez Yves Calvi (mais vous ne regardez peut être pas non plus cette émission). Pourquoi donc Jack Lang a-t-il cherché à maintenir le contraire jeudi ? Cette mesure est déjà un angle d’attaque pour l’UMP, alors pourquoi en ajouter ?

      Je souhaite que la gauche gagne en 2012. Mais je commence à douter de la victoire (et de mon choix de vote) si elle continue ainsi. Et à lire certains commentaires, je crois que je ne suis pas le seul. Si ceux de son propre camp commence à douter, comment la Gauche fera-t-elle pour l’emporter, alors qui lui faudra rassembler bien au delà ?

      • citoyen75 dit :

        @Stephane le Chat

      • citoyen75 dit :

        Non, @Stéphane Le Chat, la création de 60000 enseignants et personnels de lEN ne coute pas 7,5 milliards d’euros mais bien 2,5 milliards.
        Toute mesure bufgétaire est évaluée avec son coût initial, ensuite cela rentre dans le buget général.
        Sinon, pourquoi vous arrêtez-vous à 5ans, pourquoi ne pas calculer le cout sur l’ensemble de la carriére de ces personnels ?
        Tous les pouvoirs ont toujours fait ainsi

  • Bloggy Bag dit :

    Plus le temps passe, et plus « l’accord sur les désaccords » montre à quel point il conduit à l’impasse parce que justement Pierre, il n’a rien de cohérent !

    Côté EELV, les choix très personnels de Cécile Duflot semblent mener Eva Joly droit vers la sortie. Il faut dire que cette dernière n’a guère d’options si elle souhaite défendre son image d’intégrité. Madame la juge n’a jamais cédé à la corruption et je ne crois pas que la politique l’ait changer. En tout cas, les spéculations vont bon train et une nouvelle Lipietz n’est pas à écarter :

    Côté Parti Socialiste, la révolte prend de l’ampleur : Paris, Lyon, Besançon, Argentant, La Rochelle, Iroise, et plus récemment on relèvera la position de Najat Belkacem qui en refusant le parachutage que lui réservait cet accord a montré un niveau d’intégrité et de courage qui prouve que rien n’est impossible lorsque l’on est en harmonie avec ses convictions et que l’on se bat pour l’intérêt des citoyens que l’on prétend représenter.

    Voilà pour la révolte, mais finalement, cet accord a-t-il un sens ou pas ? Pour Cécile Duflot, il a certainement celui de lui permettre d’assurer son ascendant sur EELV à travers les postes à l’assemblée nationale (dont le sien) qu’elle semble pouvoir arracher aux socialistes. Si de plus Eva Joly se retire elle pourrait même se poser en recours, court-circuitant ainsi a posteriori tout le processus des primaires écologistes. Chacun pourra de lui-même qualifier une telle manœuvre, mais cela est du ressort d’EELV.

    Et côté PS, si on voit bien ce que l’on cède, on voit mal ce que l’on gagne. Les 5% dejà maigrichons d’EELV risquent bien de toucher un plancher qui ne sera d’aucune utilité à François Hollande. Pire que cela, comme nous ne divergeons pas seulement sur la question du nucléaire, cet accord ouvre un champ de tir à l’UMP pour mitrailler François Hollande qui ne pourra pas se défendre correctement s’il veut le conserver coûte que coûte.

    Et quand bien même nous parviendrions à gagner grâce à l’immensité du désastre de Nicolas Sarkozy, nous nous retrouverions avec un parlement qui pourrait nous être hostile : il est en effet peu probable que nous ayons à nous seul une majorité absolue, et il ne faudra pas attendre de remerciement de députés écologistes à qui nous aurions livré une arme atomique. Nulle doute que cette fois-là, il serait fort heureux de s’en servir en fonction de leurs intérêts.

    L’accord sur le désaccord ressemble fort à une injonction paradoxale. Le PS demande aux militants d’abord et aux citoyens ensuite d’approuver un mécanisme suicidaire. Il faut en sortir vite, il faut au plus vite réaffirmer, aussi bien pour EELV que pour le PS, ce que sont nos choix, et pourquoi nous soumettons ces choix au vote des citoyens. Ces choix sont différents ce n’est pas un drame. Par contre faire semblant d’affirmer le contraire a déjà amené Eva Joly dans une impasse et je refuse que l’espoir mis en nous par les Français finisse également dans ce cul de sac. Il est temps d’être courageux et intègre !

  • guillaumeA dit :

    Cela peut mal tourner.

    La semaine est bonne sur le plan tactique(élimination de la candidature écolo) mais qu’elle renforcement des extrêmes.

    La chef économique(Karine Berger) de la campagne de Hollande prévoit 50Mds€ de rigueur en 2013 et après de mesures de relances.

    Avec ce programme on va avoir du mal a se différencier de Sarkozy.
    Les 60 000 postes dans l’éducation vont être pris sur d’autre service? Mais lesquelles? Tout les services sont dans le rouge.

    Pendant ce temps la Le Pen et Mélenchon vont engranger de la crédibilité.

    Fasse a Copé, Mélenchon a marqué des points et Jack Lang a été nul.

    La situation économique va se dégrader jusqu’aux élections, les extrêmes vont progressé. Cela me fait pensé a 33, la crise économique balaie les parties traditionnelles, dans les années 30 cela a mit 3-4ans. Mais notre époque va plus vite et les changements d’opinions sont plus rapide.

    La rigueur a échoué dans beaucoup de pays européen et les électeurs vont demandé autre chose.

  • Rions un peu dit :

    Jean-Pierre Chevènement, sénateur du Territoire de Belfort et candidat à la présidentielle, a annoncé samedi 19 novembre avoir demandé à son avocat de « saisir la justice à l’encontre » de la ville de Paris à qui il reproche de « nourrir la polémique » sur son appartement parisien.
    Le président d’honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC) loue à la régie immobilière de la ville de Paris (RIVP) un appartement de 120 m² proche du Panthéon, qu’il occupe depuis 1983 pour 1 519 euros par mois. La polémique ancienne sur cet appartement est réapparue quelques jours après l’annonce de candidature de M. Chevènement à la présidentielle. Depuis, l’ancien ministre tente de convaincre que son logement n’est « pas un logement social mais un logement à loyer libre dont le prix est fixé par le bailleur ».

    Vendredi, le maire socialiste de Paris, Bertrand Delanoë, avait mis une pression supplémentaire sur Jean-Pierre Chevènement en déclarant au Monde que « dès lors [qu’il] rendra son logement du parc social de la ville de Paris, il pourra être attribué à une famille réellement éligible ».

    PROPRIÉTAIRE DE DEUX APPARTEMENTS

    M. Chevènement a récemment fait valoir que « cette dénomination [de logement social, NDLR] est le fait du bailleur qui non seulement est libre du prix mais se croit autorisé à discréditer ses locataires par des campagnes de rumeurs organisées ». « Ce n’est pas comme cela qu’on me fera taire », avait-il ajouté.

    Samedi, le sénateur a en outre indiqué être propriétaire de deux appartements, « un de 48 m² et un de 90 m² », à Ivry-sur-Seine, confirmant une information de Libération. « Après mon accident thérapeutique en 1998, il est normal que j’ai eu le souci de constituer pour ma famille des éléments de patrimoine », a-t-il expliqué.

  • Eve Zibelyne dit :

    Bonjour Monsieur Moscovici,

    Sensible aux efforts d’accord avec les écologistes, nous sommes nombreux à déplorer l’ampleur des désaccords.
    Pour ce qui est de Flamanville, je considère que c’est pure hérésie que de continuer. L’argent dépensé est conséquent mais loin de ce qui reste à verser, et les conditions de sécurité ne sont vraiment pas à la hauteur. Je suis fille de maçon, et je connais le risque de ces « trous » dans le radier. Rebouchés ? Pour toute réalisation, une rustine reste une rustine et n’est pas solidaire de l’ensemble. Ce chantier comme beaucoup d’autres est tiré vers le bas à moindre coût et le cautionner est mettre en péril la vie de tout ce qui vit. Il est incroyable que des soucis d’indépendance énergétique, de profits puissent passer avant la VIE de chacun.
    Les ingénieurs seraient au chômage ? Il y a d’autres énergies à développer et du travail à faire. Et puis, quand on a cassé notre système industriel pour tout faire faire ailleurs, qui s’est soucié du sort des plus pauvres d’entre nous, de ces gens peu formés qui sont eux, restés sur le carreau pour enrichir les plus riches?
    Ces 50 dernières années ont mis à mal notre système d’existence et il est temps de faire machine arrière. On devra se priver ? Mais n’est-ce pas ce qui est déjà d’actualité, quoi qu’il arrive ?

    Les magasins illuminés en permanence, INUTILE, les parkings flamboyants la nuit, INUTILE, les enseignes lumineuses violentes et de fort mauvais goût sur les toits de Paris, INUTILE. Toutes ces pollutions lunineuses coûteuses pourraient enfin être supprimées pour qu’enfin, la nuit ressemble à la nuit !

    J’ai également adressé il y a queques mois un courrier rue de Solférino comme aux responsables locaux du PS sur la situation des femmes, gravement lésées dans la réforme des retraites. Je n’ai pas eu l’honneur de recevoir une réponse. Dommage.

    Mais les femmes qui ont porté les enfants, celles de mon âge (1956)qui se sont arrêtées pour s’en occuper en congé parental, ces femmes, même si elles ont trop de trimestres ne partiront pas à 60 ans comme d’autres, car leurs trimestres, bien que pris en charge par la CAF, ne sont pas comptabilisés en « côtisés ».
    SCANDALEUX !Faites des gosses et restez au boulot!!!

    On attend de vous à ce sujet. Les femmes au travail sont nombreuses, et cette partie de l’électorat, qui influe pourtant sur le vote masculin, car nous sommes des coquines, vous ne vous en occupez pas.
    Il n’y a pas que le nucléaire et ce n’est pas principalement là dessus que vous étiez attendus.
    Hors, le débat tourne essentiellement sur ce sujet à cause des alliances, ouvrez d’autres portes ?

    Beaucoup sont prêts à voter F. Hollande pour ne plus voir Sarkozy ni subir des réformes dénuées de sens. Le fait, argué par le même, qu’il ne soit pas un « homme politique » est plus un atout car les roublards, les profiteurs, on en a soupé.
    Par contre, les volte face et les arrangements ne donneront pas de crédit au PS.
    L’ensemble des Français, même de droite, n’attend qu’une chose.
    Un parti responsable, un représentant qui change les choses dans le bon sens et, si je puis me permettre, cibler la communication sur ce qui est essentiel et éviter les discussions de boutiquiers, car ça, on n’en veut plus et ce sera certainement décisif.
    Je suis attérée d’entendre tous les jours des gens de gauche dirent « Il » va repasser. Vous ne réveillez pas la combativité. Vous n’attirez pas l’envie de voter pour vous. Mince, réveillez vous!
    Ce n’est pas sur les marchés qu’on sait comment pensent les gens. INUTILE ça aussi, et franchement rétrograde. Le net décrype assez bien les courants de pensée. Et si vous rencontriez ces personnes qui vous répondent? Loin de votre cercle fermé vous verriez ce que vous ne pouvez voir.
    Je suis syndicaliste. Je sais comment on peut s’éloigner de la réalité et se couper du monde qui nous entoure, j’en vois régulièrement l’exemple

    J’espère que vous sortirez de l’ornière politicienne pour être vraiment à l’écoute des gens. Je dis bien des « gens », pas des « Français », c’est populiste et gonflant d’entendre ça en boucle. Nous sommes humains avant tout, on l’a trop oublié.

    Eve Zibelyne

    • Bloggy Bag dit :

      « Sensible aux efforts d’accord avec les écologistes, nous sommes nombreux à déplorer l’ampleur des désaccords. »

      Et si cela se limitait au nucléaire, ce serait un moindre mal. Avec cet accord, on ouvre la chasse au canard pour l’ump, et le canard c’est nous…

    • citoyen75 dit :

      @Eve Zybeline
      Vous trouvez l’effort de sortie du nucléaire insuffisant, d’autres le trouvent beaucoup trop important
      A lire ces commentaires, ma conviction est renforcée, ce compromis entre le PS et EELV qui représente un point moyen est le meilleur compromis possible

  • de freitas didier dit :

    bonjour mais bon sans attaquer sarko sur son mandat il faut le faire il ne se gene pas lui aller s y

  • zac dit :

    Bonjour Monsieur Moscovici,

    j’ai suivi avec attention la foire d’empoigne autour du nucléaire, du MOX, de l’EPR entre le PS et les verts…
    Je ne saurais trop vous conseiller (si ce n’est déjà fait)la lecture du dossier de Science et Vie consacré au nucléaire alternatif. D’autres technologies sont disponibles, en particulier celle utilisant le Thorium, infiniment plus sure et plus propre…c’est édifiant.
    Il en dit aussi long sur l’aveuglement et la bêtise des politiques et des industriels depuis tant d’année au nom du sacro-saint poids économique et budgétaire de la filière existante…que peut-on donc apposé de raisonnable à un péril si grand qu’une catastrophe nucléaire?
    Dans un débat ou les arguments de certains apparaissent si dogmatique qu’ils décrédibilisent aux yeux de beaucoup d’électeurs la possibilité d’un autre type de production électrique, une alternative n’apparaissant pas comme une rupture brutale avec le modèle existant me semble personnellement tout à fait intelligente et réfléchie.

    …on en manque pas pas mal, en ce moment, de réflexion, monsieur le député: entre un gouvernement balourd, réactionnaire, et des opposants trop souvent caricaturaux, on cherche désespérément une voix raisonnable et des esprits perspicaces.
    J’ai voté à droite ou au centre à chaque fois que je me suis présenté aux urnes.
    Je pense voter Hollande l’année prochaine. Soyez honnêtes dans vos propos pendant les 6 mois qui viennent, et votre candidat aura ma voix.

  • stone dit :

    Il est probable qu’une bonne partie des commentaires de ce blog est issue de membres de l’U.M.P.,voire du F.N..En effet,ils expriment une haine évidente vis à vis du P.S. et de ses dirigeants et souhaitent ouvertement la défaite de la Gauche à la présidentielle sans parler du langage injurieux utilisé! On comprend que P.M. n’ait pas envie de les lire et encore moins d’en tenir compte!!!…

    • Stéphane Le Chat dit :

      @Stone
      Vous avez peut être raison. Mais peut être seulement.

      Sauriez-vous, vous, nous indiquer ceux-ci ?
      Ce n’est pas parce que l’on critique que l’on est forcément du FN ou de l’UMP.
      Inversement, faut-il être un béni oui-oui pour ne pas se désoler (s’inquiéter ?) du spectacle offert en ce moment. Vous l’avez trouvé comment Jack Lang jeudi soir face à J-F Copé ? Et ce n’est qu’un exemple.

      Alors je vais y aller de ma petite proposition : faîtes-vous embaucher par P. Moscovici pour lui indiquer quels commentaires sont « dignes » d’être lus, et ceux qui pourraient même faire l’objet, soyons fous, d’une réponse.

      J’ai voté aux 2 tours des primaires, et je ne suis pas une taupe.
      Je ne voterai ni UMP ni FN en mai prochain. (ni Front de gauche).
      Mais ce que je vois en ce moment me fait douter de la pertinence d’un vote rose.

      Suis-je le seul ?

      • citoyen75 dit :

        Au lieu de douter, mobilisez vous
        Il faut se battre

        • Stéphane Le Chat dit :

          @citoyen75
          C’est quoi se battre ? Concrêtement ?

          • citoyen75 dit :

            Se battre c’est lire les programmes et ne pas se contenter de résumés de presse fragmentaires et subjectifs
            Ne pas simplement écouter les cris d’orfraie et les mensonges de l’UMP
            Développer des argumentaires
            Dénoncer sans cesse le bilan catastrophique du Président acteul
            Montrer qu’il laisse un pays divisé, ruiné, un service public déstabilisé
            Militer, convaincre

          • citoyen75 dit :

            Et c’est aussi, dès qu’on a un point de désaccord, et vous en trouverez suremennt d’autres et j’en ai ausi
            Ne pas céder à la versatilité française classique
            Parce-que le renoncement et le défaitisme sont les meilleurs alliés de Sarkozy
            Il attend un nouveau 21 aveil, une victoire facile contre M. LE PEN
            Le pays sera alors plus divisé que jamais et nous hériterons d’une grave crise sociale, d’une faillite financière (elle est déjà là) et pourquoi pas, quoi que vous en pensiez, d’une catastrophe nucléaire
            Franchement la situation est si grave aujourd’hui que les états d’âme n’ont pas leur place.
            Chacun et chacune le 06 mai 2012

    • gauche_sociale dit :

      Il y en a sans doute mais quand même. Quand on voit l’avance dans les sondages et l’immense gâchis de ces derniers jours qui risquent de nous emmener dans le mur on a le droit d’être déçu.

      Déçu est un terme faible.

      Vous dites que certains souhaitent la défaite de la gauche, ce n’est pas mon cas, loin s’en faut, je suis de gauche depuis que je vote (45 ans et je n’ai commencé qu’à 21ans)mais je me demande au bout du compte si la gauche a envie de gagner.

      Il faut que cesse ce bordel et que nos représentants se ressaisissent

  • Etre de gauche ne veut pas dire ; »être insensible à l’écologie ou à l’industrie.On est pas PS ou NELV point.
    Le probleme est d’ingerer les éléments dans une politique globale (sociale, industrielle, économique, écologique) .La grande difficulté est ‘empêcher la droite d’enfoncer des coins entre les différences et c’est ce qu’elle arrive à faire avec l’aide de Duflot, Aubry, Mélanchon. Seule l’extreme gauche semble plus constructive que dans le passé.

  • BRECHET dit :

    Monsieur le député

    je suis un simple citoyen, scientifique, non encarté, et qui s’apprêtait à voter Francois Hollande.
    Je suis atterré de la trahison des ideaux de progres scientifique et technique que je vois se profiler au sein du PS, par des compromissions imbeciles et irresponsables avec un parti d obscurantistes fanatiques.

    Au sein du PS il n’y a eu que Michel Rocard qui ait eu une voix saine et rationnelle sur cette question du nucleaire. Les autres, vous compris ( et ayant apprécie votre action passée sur l europe, vous comprendrez que vous trouver dans cette posture de contorsionniste me revolte) se sont comportés comme un ramassis de machiavels de sous prefecture prets a vendre l avenir de leurs enfants et petits enfants pour negocier des strapontins sous les ors de la république.

    Le candidat PS disant tout et son équipe son contraire, le citoyen un tant soit peu responsable ne sait plus ou on en est , et certainement n’est pas pret a lui faire confiance. On a rarement vue de façon aussi patente la difference entre un homme politique et un homme d’état.

    Parce qu enfin sur cette histoire du MOX ( beaucoup plus grave que l affaire EPR), vous savez bien ( il suffit de demander chez vous a Christian Bataille qui connait le sujet comme le fond de sa poche):

    – On s’interdit ainsi de transformer le Pu en combustible,
    – on reste avec 200000t d uranium appauvri sur les bras,
    – et on multiplie par 10 le volume des déchets ultimes, ceux qui sont vraiment dangereux…
    – Par cette décision on enterrerait toute chance pour que la France participe à tout développement du nucléaire durable, la surgénération, au moment où les Russes, les Indiens et les Chinois reprennent le flambeau que la France a partiellement abandonné avec Super Phenix. La compétence exceptionnelle acquise par la France dans les centres de Marcoule et la Hague sera perdue à jamais (sans compter les milliers d’ingénieurs et techniciens qui se retrouveront au chômage) Il sera hors de question de retraiter les déchets pour en réduire la radioactivité et le volume.
    – Après un coup pareil il est stupide d’affirmer qu’on ne veut pas prendre la décision de sortir du nucléaire. S’interdire de mettre au point le « nucléaire durable », c’est, évidemment décider de sortir à terme du nucléaire ; et cela les Verts le savent parfaitement. Parce que EUX connaissent leurs dossiers, au contraire des négociateurs socialistes qui sont manifestement totalement incompétents.

    C’est tout simple, c’est ecoeurant de veulerie, de duplicite , c’est exactement la conception de la politique qui me repugne, celle qui soumet les convictions à ce qu’on croit etre ses interets électoraux. C’est celle la meme qui avec un cynisme d’acier a conduit a saborder la constitution européene qui aujourd’hui va créer pour nos descendants l equivalent du probleme de Yucca Mountain.

    J espere qu il se levera a gauche quelque vois un peu digne qui sauve l’honneur.

    Yves Brechet

    Membre de l’académie des sciences, Membre de la CNE

    • citoyen75 dit :

      @BRECHET
      Monsieur,
      Je suis moi aussi un scientifique
      Surement d’un niveau très inférieur au votre (et je ne suis pas ironique)
      Pouvez-vous m’expliquer en quoi le démantelement sur 15 ans de 24 reacteurs obsolètes et souvent dangereux (danger attesté par l’ASN) serait une trahison des ideaux de progrés scientifique ??
      Ces réacteurs ont été construits pour 30 ans et ont déjà, à ce jour, 40 ans d’âge !
      Pour ce qui concerne le MOX, la production de ce combustible sera continuée mais la décroissance de sa production ira de pair avec le démantélement de certains réacteurs.
      F.Hollande n’a jamais parlé de sortie du nucléaire mais la sécurité est peut-être, à vos yeux, un enjeu, M. le Professeur.
      Enfin, je serai heureux de voir mon pays devenir leader de filiéres de l’avenir : le démantelement et les énergies renouvelables

      • brechet dit :

        Le probleme n est pas le demantelement des reacteurs , ni meme l arret d’EPR.Ces questions sont de l ordre de l’économique, donc du negociable. Nos avis peuvent différer sur ce point, pour des raisons économiques, mais ce n’est pas le coeur de la question, meme si de façon révélatrice le débat politique se focalise sur ces aspects

        – Pour ce qui est du vieillissement des reacteurs, je vous suggere de lire le rapport de l academie des sciences apres Fukushima ( disponible sur son site) qui distingue les composants consommables, les composants remplacables et les composants non remplacables ( la cuve). Decider « les réacteurs sont obsoletes », et resumer les avis de l ASN, tres circonstanciés, par un « atteste par l’ASN » n’est pas tres honnete.Figurez vous que vous n’avez pas le monopole du souci de la sécurité. Pour avoir travaille depuis 20 ans sur le viellissement des centrales, et que pour passer a peu pres une trentaine de jours par ans de façon entièrement bénévole a évaluer le problème de la gestion des cycles nucleaires, j ai la faiblesse de penser que mon souci de la sécurité a quelque crédibilité . Mais ces questions sont trop graves pour en faire des effets de manche. Une expertise n’est pas une plaidoirie.

        – il s’agit simplement de faire les choses dans l’ordre. Pour cela , je pense simplement qu avant d’arreter une filiere énergétique, on propose crayon a la main et avec des données chiffrées des alternatives credibles qui n’impactant pas trop le bilan CO2 ( ce qui est un probleme ecologique majeur pour le coup). Je vous suggere la lecture de « Sustainable energy without the hot air » de David McKay, qui est un physicien britannique qui a fait ces bilans, et qui est un des experts en environement, et aucunement un « inféodé au lobby nucleaire ». Vous pouvez aussi profiter du site de Jean Marc Jancovici « Manicore » qui vous donnera des éléments de réflexion. Mais il faut pour cela ne pas confondre ce que l on souhaiterait et ce qu’on peut effectivement faire. Une politique energétique est quelque chose de serieux, construire la politique scientifique qui va avec aussi. Le vrai travail a financer est la recherche de techniques efficace de stockage de l energie, sans lesquelles les energies renouvelables sont inefficaces. Mais financer la recherche sur le developpement des batteries n’est pas de ces décisions qui font les manchettes des journaux,ni de celles qui intéressent les partis écologiste. C’est cette reflexion de fond que j attendais du PS. C’est celle la qui est faite par les rares deputés PS qui connaissent un peu la science et qu on s’est bien gardé de consulter dans cette histoire (information de premiere main, desole de vous décevoir).C’est ce que moi j appelle faire de la politique autrement. Tout le reste est clientélisme.

        – Un politique responsable ne démantèle pas une filière industrielle au risque de détruire des milliers d emplois , en se contentant d’incantations sur ceux qu’on « va créer »: encore une fois c’est une question d’ordre dans les décisions. C’est prendre un peu légèrement le fait que celui qui perd son emploi tout de suite ne peut pas forcement se permettre d’attendre 10 ans que se construise une autre filière…C’est aussi cela que j attendais d un politique que je croyais responsable

        – Le probleme le plus dramatique dans cette situation est la filiere MOX. C est simplement la question de savoir ce qu on fait des dechets si on ne separe pas le plutonium.Mon message donnait des chiffres precis, mais onne repond jamais a des chiffres precis dans ces debats, on bavarde. Le fait est que On cree l equivalent de Yucca montain, et de fait c’est une sortie definitive et sans appel du nucleaire,simplement parce qu on ne pourra pas gerer l aval du cycle. les ecologistes le savent parfaitement et c’est pour cela que c’était si important dans ces négociations. Je constate que cette sortie dunucleaire de fait , est acquises sans aucune discussion devant le parlement,pour satisfaire un parti qui a 5% des intentions de votes, et avant meme de savoir par quoi on le remplace. Ce n est pas ce genre de mode de foctionnement que j attends du PS. Et ce n est pas non plus ce qu en attendent tous les physiciencs que je connais, sans exception, tres souvents sympatisants de gauche et qui sont atterres par l’ineptie de cet accord.

        – Ce qui me desole dans tout cela , c’est que les verts connaissent tres bien leurs dossiers et savent exactement ce qu’il faut obtenir pour arreter le nucleaire , au besoin en créant a termes des situations tres dangereuses pour la population ( ne pas pouvoir mettre en oeuvre le stockage profond ) , alors que les négociateurs du PS étaient manifestement des stratèges politiques , alors meme que le PS a dans ses rangs le meilleur politique dans le domaine de la gestion des déchets nucleaire, Christian Bataille a qui on doit la loi sur l aval du cycle qui est un honneur de la démocratie représentative réfléchie.

        Libre a vous, comme ce que je vois sur les reponses du site, de penser que je suis une « taupe de l’UMP », c’est une façon commode de ne pas reflechir au fond. J’étais heureux que Francois Hollande soit choisi parce qu il me semblait sur ces questions avoir plus de sagesse que Martine Aubry. Je constate que ceux de son equipe qui ont mene les negociations avec les verts l’ont fait avec une connaissance technique du dossier qui n’était pas à la hauteur de l enjeu. J’en deduis que la question leur paraissait relever de la négociation politique et non d’une refexion approfondie sur l avenir energétque de la France dans le cadre du réchauffement climatique. J’en conclus que ce n’est pas ma façon de comprendre la politique, et que je persiste et je signe: il est plus facile de trouver des hommes politiques que des hommes d’état, et que les hommes politiques écoutent plus volontiers les politiciens que les arguments techniques. Dont acte.

    • Christine R dit :

      « nucléaire durable »???
      ça nous emmène jusqu’à quel millénaire?

  • bero dit :

    Dans ce debat j’ai ete etonne que l’on parle de % de nucleaire mais a aucun moment de l’evolution de la consommation electrique s//u les annees 2020 / 25 . Dans cette periode nous allons voir eclore les vehicules electriques et d’ici la les specialistes paris sur du 10% du vol national.
    Donc 200000 veh/ an qui consomment de l’electricite conduira ineluctablement a un besoin alternatif de production d’electricite et de se fait du% du nucleaire.
    Une demarche scientifique aurait evite la polemique sur les emplois du nucleaire qui seront tres loin de volumes tel qu’annonce pa des journalistes et des poplitiques de droite

    • LOYARTE dit :

      Lorsque l’on parle de consommation, on ne parle jamais des possibilités de baisse.
      Les consommation peuvent massivement baisser par le passage au LED (consommation divisée suivant le type utilisé de 6 à 15 pour tout ce qui concene l’éclairage.
      Mais que ce soit le PS ou NELV ils ne chiffrent rien là dessus.
      Lorsque l’on ramene à la consommation globale cela peut concerner l’équivalent de 3 à 4 centrales .Ce qui laisse une marge pour l’augmentation de la consommation industrielle pour les années futures.
      Le souci sera le moment venu le démantellement des centrales, inéluctable quoi qu’en dise certain car il faudra arrêter l’une aprés l’autre celles-ci en fin de vie et le coût est énorme.Brennilis en est l’exemple le plus frappant(toujours pas fait)

      • Bangor dit :

        Brennilis n’est toujours pas totalement démantelée. En effet, vos amis écolos s’opposent par tous les moyens, y compris juridiques et procéduriers, à l’avancement des travaux. La dernière enquète publique sur le sujet s’est déroulée à la fin de 2009. Parmi les nombreux arguments soulevés par les opposants à la poursuite des travaux figure le manque de justification d’un démantèlement immédiat, la législation sur les études d’impact demandant de comparer plusieurs solutions et de les justifier.
        Comment diriez-vous? Ah oui, pure…

  • Arno dit :

    Bravo bravo Mr Moscovici
    Bravo bravo Mr Hollande
    Bravo bravo EELV
    Je suis enchanté de voir que vous vous révélez enfin, tels que vous êtes ! Cet esprit boutiquier n’honore personne dans vos rangs.
    Je pense que les courbes de sondage vont bientôt s’inverser, ça ne pourra pas tenir bien longtemps. Le nucléaire, l’aéroport de ND des Landes, les circonscriptions lâchées aux verts, les coups bas de Martine depuis son poste de première secrétaire, … tout va bien !!! Si Eva annonce ce WE qu’elle arrête alors là c’est le bouquet ! Allez on en reparle lundi soir ? :)
    Bon week

  • Bangor dit :

    @ Pierre

    Tu dédramatises avec une grande habileté la situation créée par les approximations constatées dans la négociation mal conduite avec les écologistes.
    J’espère que cette affaire sera vite oubliée mais j’en doute et je crains que les prochains sondages soient très mauvais et qu’ils le restent longtemps.
    Tu as la conviction que François Hollande a de bout en bout été cohérent dans cette affaire. C’est vrai et c’est le seul point positif que je retiendrai tout en me demandant comment on a pu aboutir à un tel fiasco.
    La position de François Hollande a toujours été claire :
    -pas de sortie définitive du nucléaire, contrairement à ce que voulait Martine Aubry ;
    -poursuite du chantier de l’EPR de Flamanville ;
    -passage de 75 % d’électricité d’origine nucléaire dans la production totale à 50 %, d’ici à 2025.
    Ce projet politique tenait compte des perspectives de production d’électricité à l’horizon 2025 et était compatible avec les contraintes sociales, économiques et industrielles du secteur de l’énergie. Autant que je puisse en juger, en dehors des écologistes, il faisait l’objet d’un consensus y compris au sein des entreprises du secteur.

    Mais pourquoi avoir ensuite décidé de fermer 24 réacteurs en 14 ans, soit un tous les 7 mois ? Cela ne s’imposait pas car il suffisait de jouer sur les augmentations de consommation d’ici 2025 pour diminuer la part du nucléaire. Cela coutera des milliards d’euros. Cela affaiblira encore un peu plus l’industrie française dans un des rares domaines où nous sommes performants et compétitifs. Cela obligera à reconvertir des centaines de milliers de salariés. Cela pourrait empêcher Hollande d’être élu président.

    Le Figaro de ce matin titrait à la une : « la gauche met en péril l’industrie nucléaire française » Le pire est qu’ils ont raison..

    • JLM dit :

      L’accord EELV-PS me pose d’autres problèmes. Je veux parler de sa manière d’aborder l’état d’urgence économique et sociale et de la façon d’y répondre. C’est la grande question de la période. Sur la dette, n’est-il pas étonnant que le texte reprenne à son compte la proposition de François Hollande « d’un retour à l’équilibre en 2017″. ? Les Verts ont-ils mesuré l’ampleur de la purge que cela représenterait en l’absence d’une taxation massive du capital que l’accord ne prévoit pas ?
      Autre point crucial. J’ai bien noté dans ce texte l’absence de remise en cause de l’Europe du Traité de Lisbonne. Pourtant cela n’empêche pas le document de multiplier les propositions qui sont très contradictoires avec le dit traité ! Les socialistes sont-ils d’accord pour la désobéissance aux injonctions européennes comme nous ? Comme « repenser le rôle et les missions de la Banque centrale européenne » qui sont fixées par le Traité. A ce sujet l’accord PS EELV propose que la BCE puisse « racheter » des emprunts d’Etat. Racheter ou acheter ? Ce n’est pas du tout pareil. Car s’il s’agit de racheter j’en déduis que l’option du prêt direct de la banque centrale européenne aux états est donc écartée par ce texte ! Autre bizarrerie. L’audace d’un projet de taxation des transactions financières ! Cela sonne clair comme une bonne revendication de la gauche. A regarder de près. Mauvaise surprise. N’est-il pas étonnant aussi que le texte propose de fixer à « 0,05 % » une « taxe sur les transactions financières » ? Les négociateurs de l’accord ne savent-ils pas que le président de la Commission européenneBarroso a déjà proposé une taxe de 0,1% ? Ainsi l’accord PS-Verts propose de taxer deux fois moins les flux de capitaux que Barroso. Sans commentaire.

      • h-toutcourt dit :

        Effectivement, la monétisation indirecte n’est pas une version « soft » de la directe.
        C’est la version qui plait aux libéraux car elle dépouille les Etats d’une de leurs principales prérogatives: la maîtrise de leur monnaie. On en voit les résultats!
        Elle plait aussi aux banquiers parce qu’elle leur rapporte… (jusqu’à présent). Il n’y a pas que des assurances-vies pour financer la dette ! Contrairement à ce qu’en dit Bangor d’habitude, les prêts « overnight » qui cloturent les comptes se renouvellent tous les jours indéfiniment et incluent toutes opérations:
        Pour les banques qui peuvent se refinancer autour de 1% et préter à 7% (Italie, Espagne), avec une inflation de 2%, le bénéfice de la part spéculative est 4%.
        Pour la seule dette italienne, ce serait 4% de 1900 milliards, soit prés de 80 milliards annuels, si c’était tout par cette voie…
        On comprend que BNP Paris-Bas ait pu faire cadeau de 2 milliards à la Grèce après 12 milliards de bénéfice annuel, et que Georges réponde à cete question sur son blog:
        « Il est extremement difficile de repondre… »

        Quant à la monétisation directe du Trésor public par la Banque centrale, dire comme certains qu’elle porte plus de risques d’inflation n’a pas de sens si l’on ne se réfère pas à la croissance et au pouvoir d’achat:
        Pendant les trente glorieuses de la monétisation, en France, la croissance fut de 5,5% qu’il faut évidemment soustraire à l’accroissement de la masse monétaire pour avoir l’inflation. Et cette inflation de l’unité de compte n’avait elle-même aucune signification puisqu’elle n’affectait en rien le pouvoir d’achat résultant de la « glorieuse » croissance des salaires.
        Bien après la libéralisation de 1973, le très libéral Raymond Barre, traducteur de Hayek en français (et surtout « meilleur économiste du monde », dixit Giscard) réussit ce tour de force d’arriver à faire 15% d’inflation en fin de mandat, tout en divisant la croissance par deux (2,5%), exploit qui fait encore l’admiration de certains…
        C’est dire que la monétisation indirecte n’a rien de « soft » !

    • Christine R dit :

      Bonsoir Bangor
      Je viens de lire ton post et là j’avoue que cette fois j’ai du mal à te suivre
      « Cela ne s’imposait pas car il suffisait de jouer sur les augmentations de consommation d’ici 2025 pour diminuer la part du nucléaire. »
      Veux-tu dire par là que tu exclues tout projet qui miserait sur les économies d’énergie?
      Evidemment, si le but est de nous faire consommer comme des malades dans tous les domaines, il est facile de faire diminuer artificiellement la proportion du nucléaire, mais ça me semble une solution à court terme pour l’environnement.Il me semble par ailleurs que le projet socialiste envisageait un reconversion vers une croissance plus raisonnée, pas de surprise de ce côté
      Je suis tout aussi sensible aux problèmes de l’emploi, mais il faut parfois écouter aussi les écologistes, ils sont un peu intégristes mais ils ont raison quand ils disent qu’il y a beaucoup d’emploi potentiels dans les énergies renouvelables.
      Moi ce qui me dérange n’est pas l’accord, il vaut ce qu’il vaut, mais la communication, complètement foirée. Que F Hollande n’ait pas l’air très au courant de ce qu’est le MOX, huit fois plus radio-actif que l’uranium enrichi et pas forcément nécessaire pour faire fonctionner les centrales, y compris l’EPR, intéressant économiquement pour l’exportation, mais qui dit exportation dit transport avec tous les problèmes que ça comporte et ce n’est pas rien…Le sujet et le produit en question méritait quand même qu’on en parle un peu.

      • Bangor dit :

        Bonjour Christine,
        Je n’exclue pas « tout projet qui miserait sur les économies d’énergie », mais je n’y crois pas. On n’organise pas la pénurie pour des raisons politiques, voire idéologiques.
        Il me semble que Bero t’a répondu plus haut. Il prend exemple sur le développement des véhicules électriques, dont j’avais cru comprendre que les écologistes étaient partisans. On peut en penser ce qu’on veut, mais si on mise sur la voiture électrique, il faudra bien être capable de recharger les batteries, tous les soirs à l’heure de pointe.
        S’agissant du MOX, je te renvoie à l’excellent post ci-dessus d’Yves Brechet, membre de l’académie des sciences et membre de la CNE (ex Commission nationale de l’énergie).
        Je le cite :
        « – On s’interdit ainsi de transformer le Pu en combustible,
        – on reste avec 200000t d uranium appauvri sur les bras,
        – et on multiplie par 10 le volume des déchets ultimes, ceux qui sont vraiment dangereux… »

        Conrairement à toi, je pens que F Hollande est très au courant de ce qu’est le MOX et que c’est pour cela qu’il a réagi.

        • Christine R dit :

          Si je te réponds, cher Bangor, que je ne prends pas mon pied à bouffer du homard irradié au large de notre somptueux cap de La Hague(je suis de la Manche),ce n’est pas vraîment de l’idéologie ni de la politique:)
          Plus sérieusement, je me doute bien que F Hollande sait ce qu’est le MOX, mais il n’a pas raison quand il dit que c’est nécessaire pour faire fonctionner les centrales, puisque tous les réacteurs sont conçus pour fonctionner également à l’uranium enrichi, c’est plus compliqué et plus coûteux, question de choix. Fukushima fonctionnait partiellement au MOX, ça a été l’une des causes des difficultés de refroidissement, je ne dis pas que c’est la seule.
          J’ai bien lu le post d’Yves Brechet, il y a un point sur lequel je suis d’accord, c’est que les sujets de fond(et pas les centales) ont été sacrifiés au profit d’un accord politique qui nous prive du débat national avec un éclairage d’experts que nous n’aurons pas.
          Sur les arguments il y aurait trop de choses à dire, notamment que la réduction des déchets ne passe pas seulement par leur transformation(parceque ce qu’on en fait, c’est pas neutre, c’est pas du compost ni des cartes de voeux recyclées!) mais par la réduction de leur production.
          Je suis écologiste mais pas Verte, je n’ai jamais été pour l’arrêt de l’EPR, quiconque connaît un peu la région sait que ça aboutirait à la faire crever économiquement. Même avec des créations d’emplois, les personnes qui y travailent sont des techniciens et des ingénieurs à haut niveau de formation qu’on ne va pas reconvertir en quelques mois pour faire un autre travail à niveau de qualification égal. Mais je pense quand même qu’il est raisonnble d’aller vers une diminution progressive. Les voitures électriques, ce ne sont pas tous les écologistes qui défendent ce projet.

          PS: quelqu’un a parlé du dernier « science et vie » paru, pour ma part c’est le n°32 que je conseille, « nucléaire le choc », et le bouquin d’Utopia »Nucléaire, idées reçues et sénarios de sortie ».

  • Bruno dit :

    Je ne sais pas où poster ceci alors c’est pour toi !

    j’ai soutenu le ps depuis tout petit, et suis bien évidement allé voter pour les primaires, même que j’y ai voté pour FH.

    L’accord prématuré que vous venez de passer avec les EELV ne vous honore pas. Vous ne pouvez pas vendre le nucléaire contre qqs places de député. L’abandon du nuc en si peu de temps va définitivement arrêter notre machine économique et industrielle déjà bien en panne.

    Je suis extrêmement déçu.

    Je ne voterai pas pour le PS si vous restez sur cette position, je sais que je ne pèse pas gd chose, mais je ferai également savoir autour de moi, que vous ne méritez pas nos voix.

    Cordialement,
    Bruno

    • Jonas dit :

      Le PS ne prévoit absolument pas l’abandon du nucléaire en peu de temps ni même en beaucoup, l’horizon est une diminution de 75% à 50% d’ici 2025, rien à voir avec un abandon, a fortiori un abandon rapide.

  • h-toutcourt dit :

    COHÉRENCE ?

    Vous plaisantez, Pierre !
    A peine la campagne PS démarre-t-elle que déjà l’incohérence règne:

    Êtes-vous pour ou contre la poursuite de l’énergie nucléaire ?
    Babar: Euh… je suis pour qu’on la ralentisse, mais qu’on en fabrique de nouveau !

    Si Eva Joly, avec ses 4% dans les sondages arrive à foutre un tel bordel dans une équipe de campagne toute neuve, que sera-ce lorsque les vrais sujets du « socialisme » en France viendront sur le tapis ?
    Un exemple, l’Europe:

    – Êtes-vous pour ou contre la poursuite de la monnaie unique ?
    – Euh… je suis pour qu’on garde l’euro, mais qu’on change la zone euro !

    – Êtes-vous pour ou contre le traité de Lisbonne ?
    – Euh… je suis pour, mais je veux pas qu’on le sache !
    – Et si le sujet revient revient devant l’assemblée ?
    – En pareil cas, je m’abstiens, et j’envoie Mosco pour l’explication de vote…

    – Et la dette qui ralentit notre croissance ? On est déjà au bord de la récession, proche de 0%, et les taux du marché sur la France augmentent…
    Vous allez continuer à passer par les banques ?
    – Ah, là je sais faire,… pareil que Sarko: Comme Merkel veut pas de monétisation directe, la BCE va préter au FMI, qui prètera au FESF, qui prètera aux pays en difficulté…

    – C’est pas un peu compliqué ?
    – Ça l’est beaucoup moins qu’au PS: on s’est empoigné pour beaucoup moins que ça, avec Martine, aux primaires: 60 000 enseignants, c’est à dire 0,5 milliards annuels, soit 0,5% de notre déficit budgétaire actuel de 100 milliards, Euuhh…Euh !
    – Et ça vous amuse ?
    – Oui, parce qu’avec mon équipe, on a finalement changé d’avis: y a plus de programme « ss…socialiste », comme disait jospin. Maintenant, c’est le programme du candidat !

    – Vous pouvez donc nous en dire un mot ?
    – Ah non, parce que là… il faut que j’y réfléchisse.
    – Vous n’avez donc pas eu le temps pendant 11 ans à la tête du PS ?
    – Le problème, voyez-vous, c’est pas d’avoir des idées, c’est qu’elles soient « cohérentes », comme dit Mosco. La meilleures des cohérences, c’est pas d’idées du tout. Ou alors, en trouver une bonne…
    – Et vous n’en avez pas trouvé ?
    – Pour l’instant, non !
    – Et qu’attendez-vous ?
    – Euh… que les autres entrent en campagne.

    • Footnote dit :

      Sur le blog du banquier Georges Ugeux, un libéral pur sucre donne son avis:

      Les allemands ont finalement compris que pour avoir un marché captif il faut aussi le soutenir par des aides aux nations latines…
      car leur sortie de l’Euro comporterait:
      1° la perte du marché captif, France, Italie et Espagne pouvant se défendre par des dévaluations compétitives comme ils ont toujours fait depuis 1945.
      2° la perte d’une masse critique de leur devise. Si aucun spéculateur n’est jamais arrivé à vraiment bouger l’Euro/Dollar, un Deutsche Mark serait tout de suite poussé vers le haut avec impossibilité d’exporter, ce que l’Allemagne ne peut absolument se permettre.

      Donc l’Allemagne ne sortira pas de l’Euro,… ni n’en sortiront France, Italie et Espagne: et face au retour des leaderships orientées à l’austerité dans les PIIGS, la France aussi (sarkozyste ou hollandiste qu’elle soit) devra suivre l’avis de la majorité et couper [les dépenses, la croissance, …et l’emploi].

      • Footnote dit :

        Je sais.
        C’est pourquoi j’avais averti Bangor par ces mots de Jacques Nikonoff:

        Le Parti socialiste, si l’on considère ce parti comme étant encore à gauche, a fait de l’Europe le substitut au socialisme qu’il a abandonné: il alimente en permanence le mythe européen, l’Europe pour l’Europe, quel que soit le contenu, c’est son nouvel horizon historique. Il n’y a rien à attendre de ce côté, tant que l’électorat du PS CONTINUERA À SOUTENIR CETTE ORIENTATION POLITIQUE.

        Jacques Touraine, qu’on connaissait à l’ordinaire moins incisif, avait eu cette phrase célèbre:
        « Le libéralisme avait mauvaise presse parmi les peuples. Alors, on a inventé un nouveau mot, le mot Europe ! »

        Cependant, une grande pertie de son électorat ne vote pas pour le PS par conviction, mais par « utilité », c’est un vote par défaut pour éviter la droite. Qu’une vraie gauche apparaisse, et ces électeurs désabusés, rejoints par beaucoup d’abstentionnistes, se remettront en mouvement.

      • Footnote dit :

        Pardon… Footnote (2)

    • Bangor dit :

      C’est assez drôle. Vous êtes meilleur comique qu’analyste politique. On t’a reconnu Canteloup.

  • rnazrati dit :

    Les médias , on l’a vu avec les primaires, n’a qu’une obsession celle du sujet croustillant , de l’événement pouvant tenir en haleine les téléspectateurs. Alors oui de prime abord ils ont été sévères mais sachons , nous sympathisants de gauche, justement et pertinemment « utiliser » le petit écran. Nous surfons encore sur la vague de ce que grand succès populaire qu’à été les primaires. Maintenant il convient de ne plus laisser de fenêtre de tir à la droite et le meilleur moyen reste toujours l’anticipation , l’innovation bref à la gauche de savoir imposer « son » rythme à l’actualité.
    L’accord PS/EELV aurait du être ficeler bien avant mais je ne suis pas inquiet car l’essentiel désormais est d’en retenir la leçon et de repasser à l’offensive. Les sujets ne manquent pas : Mettre la pression aux banques tout en rassurant les marchés, rogner des terres à la droite sur le sujet de la sécurité (Manuel Valls dans ce registre est utile), donner du rêve à la jeunesse en promettant de vrais changements (rencontres sur le terrain , mobilisation…). La victoire ne peut nous échapper.

  • Moricet dit :

    A cet instant, je constate que la campagne démarre très mal , Hollande manque sérieusement d’une certaine ténacité(il débute certainement).Sincèrement, il faudrait que un Homme comme Lionel Jospin revienne, il avait activé la croissance,diminué le chômage,stabilisé la dette et équilibré la balance commerciale.Lui arriverait à mettre tout le monde d’accord dans ce capharnaüm ambiant,je sais mes propos relèvent de l’utopie malheureusement il ne sera pas candidat,quoique il aurait encore toute sa place aujourd’hui , beaucoup regrette cet Homme qui lui était vraiment sincère.J’espère et je nous souhaite que le candidat Hollande va se reprendre rapidement.
    70 % des français ne veulent pas continuer la dégringolade actuelle.
    Il est impératif que cette situation ne perdure pas, alors il est grand temps d’accorder vos violons une fois pour toute.
    Bien cordialement, et avec tout mon soutien (mais de grâce réagissez!!!)

  • Sebastien Poupon dit :

    Pierre,

    Je ne vais pas entrer dans le débat consistant à savoir, après coup, si l’accord entre le PS et EELV aurait pu etre meilleur ou encore moins bon: j’aurais sans doute un certain nombre de critiques à formuler mais dans le meme temps, j’admet que ce genre de négociations entre partenaires n’est pas simple à mener. Ma réfléxion sera donc + générale et elle porte sur le principe meme de ce genre de négociation imposé par un ordre constitutionnel totalement obsolète et inadapté à la vie politique moderne.

    Dans la quasi totalité des autres pays européens, chacun des partis se rend seul à la bataille et c’est seulement après que les electeurs aient fait leur choix que s’ouvrent les négociations afin de trouver une majorité. Cela n’empeche pas que l’on retrouve souvent les memes coalitions (après tout il est + logique pour des socialistes de gouverner avec des verts plutot qu’avec des libéraux et c’est heureusement vrai partout) mais la formation de la coalition se base sur un rapport de force voulu et souhaité par l’electeur qui s’est exprimé quelques jours auparavant.

    Evidemment le problème français est notre mode de scrutin original et désuet qui, de surcroit, coute cher (scrutin uninominal à deux tours) ainsi que notre régime hybride et mi présidentiel mi parlementaire (mais dans les faits ultra présidentialiste) qui entraine, de fait, une election à quatre tours au cours de laquelle nous « affrontons » nos partenaires le premier avant de cooperer joyeusement sur les trois suivants. Ajoutons à ce système assez surréaliste le fait que des négociations aussi loin de l’election ne peuvent evidemment pas anticiper le rapport de force qui sera celui d’avril 2012: qu’Eva Joly fasse un score de 2 ou 15%, EELV aura le meme nombre de députés ce qui est d’une grande bizarrerie. De fait, Mme Joly se présente à une election qu’elle n’a aucune chance de gagner et son score n’aura aucune véritable conséquence comptable sur la représentation de son parti.

    Je pense surtout qu’il ne faut plus se contenter de seulement dépoussiérer nos institutions mais les moderniser une bonne foi pour toute. Choisissons si nous voulons un régime présidentiel ou un régime parlementaire (les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients..paradoxalement, celui qui rendrait un vrai role au parlementaire de base serait le régime présidentiel mais il peut aussi favoriser le blocage institutionnel, bref c’est à voir) mais tranchons le débat une fois pour toute. Quand à nos assemblées, il me semble qu’il faut en finir avec ce mode de scrutin à deux tours: je proposerais une assemblée nationale élue à travers un scrutin uninominal à un seul tour (mais en incluant le vote préférentiel ce qui, dans les faits, équivaut à une election à plusieurs tours sur une seule journée et présente de surcroit l’avantage de favoriser les petits candidats puisque l’electeur n’aura jamais la crainte que son vote soit perdu compte tenu du système des préférences) et un sénat avec des pouvoirs renforcés (sans toutefois atteindre ceux de l’assemblée) élu à la proportionnelle intégrale (avec toute de meme un seuil raisonnable).

    Ensuite, si nous passons à un régime parlementaire, l’interet meme d’une election présidentielle à deux tours sera evidemment remis en cause. Et si nous optons pour le régime présidentiel, alors il faudra faire un « big election day » comme les américains.

    • Pablo dit :

      Salut Seb,

      Pour ma part j’avais avancé l’idée de tenir les élections législatives au même moment que l’élection présidentielle, avec un pourcentage de sièges à déterminer élu à la proportionnelle (donc dès le premier tour). On dépersonnaliserait peut être ainsi un peu la présidentielle mais ça changerait peut être l’esprit de la Constitution qui donne quand même au Président un rôle de garant des institutions.

      Tu pourrais expliquer un peu plus en détail le vote préférentiel ?

      • Sebastien Poupon dit :

        Salut Pablo, heureux de te retrouver ca faisait longtemps ;-)

        En ce qui concerne le vote préférentiel, chaque électeur peut voter pour plusieurs candidats en les classant par ordre de préférence (numéro un, numéro deux, numéro trois etc). Au moment du dépouillement, on compte d’abord et uniquement les voix des candidats placés en numéro un. Si aucun candidat n’atteint la majorité absolue, le candidat arrivé en dernière position est éliminé et ses voix sont réparties entre les autres candidats selon les préférences établies par ses électeurs. On continue jusqu’à ce qu’un candidat atteigne la majorité absolue.

        De façon pratique, un electeur écologiste dans une circonscription donnée pourrait, par exemple, choisir le candidat socialiste en deuxieme préférence.

        A mon sens, ce systeme permet d’empecher l’eternel conflit de certains entre « vote du coeur » et « vote utile ». De surcroit, il ne permettrait pas aux extremes de gagner du terrain puisque d’un point de vue général, les extremes n’auront que peu de secondes et troisiemes preferences (généralement, soit on est extremiste, soit on est très opposé à ces partis). Enfin on parle souvent peu de cet argument mais au niveau de l’organisation: un seul tour c’est quand meme + pratique et + économique.

        Bon il y’a quand meme un incovénient: le dépouillement est long et complexe.

        Sinon j’aime bien aussi ton idée qui est à débattre. De toute façon, toutes les possibilités seront meilleures que le systeme actuel qui est vraiment à bout de souffle.

  • gauche_sociale dit :

    Bas voilà, Aubry a mis 3 ans à remettre le Ps en ordre de marche, Hollande a mis 3 semaines à tout casser.

  • Malka dit :

    Il aurait fallu que ces explications soient publiées dans la presse car cette semaine a été désastreuse en terme de com.Ce qu’il est resté de ce feuilleton televise pour les français c’est qu’avec nous (ps) et les vert l’électricité allait augmenter ( commentaire fait par plusieurs personnes sur mon lieu de travail). Et ce n’est pas l’intervention de Jack Lang face à Copé qui a amélioré notre image il montrait qu’il ne maîtrisait pas le sujet nucléaire.Il faut réagir vite sur le nucléaire qui sera un sujet déterminant pour l’élection présidentielle. Courage

    • loit dit :

      moi qui est de gauche et bien mon parti est minable car il veut supprimer nos emplois, une honte de la part d’un parti qui est dit socialiste. Nous et nos familles allons faire passer sarko a contre coeur mais nous n’avons pas le choix, l’emploi passe avant nos convictions politiques.

    • gauche_sociale dit :

      Ils s’en foutent, quand on regarde cette équipe, véritable machine à perdre, ils n’écoutent personne, ils ont leur petit poste à 10000 euros par moi assuré, le reste…

  • loit dit :

    écouter les salariés????? mais vous vous foutez de notre gueule, aucune concertation a part avec les verts!!! mais c’est pas grave 400000 employés du nucléaire + leur famille qui vont être dans l’obligation de voter sarkosy pour garder nos emplois, c’est pas gagner pour vous.

  • chaulet dit :

    Vu l’organigramme, surpris par la place du thème : budget, dépenses et fiscalité. Il est assumé par une personne sur 64 listées alors que cela représente de nos jours 95% du travail de l’élu comme nous le montre l’exemple Belge… Bref, bon courage a lui.

  • gauche_sociale dit :

    Beaucoup plus réservé sur la cohérence. Ce qui me choque le plus c’est cette incapacité à rassembler.

    Non il n’a pas montré une grande envergure, loin s’en faut. Il n’y a vraiment que son équipe pour le penser.

    Pire, je suis très inquiet.

    Encore un effort et on ne sera pas au second tour.

    Vous avez intérêt à vite vous ressaisir car votre suffisance et votre assurance ne feront pas tout.

    J’attends avec crainte les prochains sondages.

Flux RSS des commentaires de cet article.