Pierre Moscovici invité de LCI

Pierre Moscovici était ce matin l’invité de Julien Arnaud sur LCI.

19 réflexions au sujet de « Pierre Moscovici invité de LCI »

  1. Bonsoir Pierre,il va falloir je pense faire un peu le ménage,car les attaques contre François ont trop durées!!Arnaud fait tout pour casser François,et,ce,depuis trop longtemps..Martine cela n’engage que moi,je pense qu’elle n’est pas innocente dans ces coup bas!certains au PS ont fait la meme chose avec Ségolène il y en a MARRE!!!on a un Futur Président Hollande,une belle opportunité!mais merde qu’est ce qu’ils veulent?Casser la campagne!et dire vous voyez,Martine c’était mieux?franchement si encore une fois il y a déception!beaucoup s’éloigneront du Parti,et cela fera Gagner pas la droite,mais le FN grace à ces Jaloux!!à méditer,il ne faut pas nous décevoir….

  2. Comme nous le dit si bien Bangor, « je fais partie de ceux pour qui le clivage droite-gauche est inopérant » dans notre société moderne complexe où les choix ne sauraient s’exprimer en langage binaire. Vouloir l’émergence d’une Europe politique plus intégrée, voire fédérale, est-ce être de gauche ou de droite ?

    Actuellement, c’est le pire: ultra-libéral et anti-social !

    Car il manque dans l’analyse actuelle le sujet tabou que l’euro-libéralisme nous inculque de ne pas aborder: la globalisation brutale se sert des disparités comme vases communicants, mais la plus value de la main d’oeuvre émergente sous-payée ne sert qu’à alimenter les profits capitalistes de la financiarisation croissante de la planète.
    Certains pratiquent croient à la diversion en montrant du doigt l’Allemagne… comme bon élève de la classe libérale. Hélas, cela ne fait que confirmer la chose: l’Allemagne étant déficitaire dans ses échanges avec la Chine, ses dirigeants ont été les premiers à lui appliquer des mesures de « compétitivité » conflictuelles, dont elle reporte aujourd’hui la pression sur le reste de l’Europe…
    Tout le monde est évidemment d’accord sur le constat d’une situation qui va empirer si rien de radical n’est fait dans la bonne direction.

    Mais comment résoudre ce problème ? Le libéral répond sans mollir:
    1) « une baisse du coût de la vie… », pour les nantis… c’est à dire la réduction de leurs charges sociales patronales, etc.
    2) et moins de régulation: « En les supprimant, on gagnerait des millions de petits boulots… »
    En d’autres termes, maintenant que le libéralisme pénètre chez nous, avec la concurrence de tous les pays n’ayant pas nos acquis sociaux, regressons donc à leur niveau, pour le plus grand bien des rentiers et des financiers qui en sont les bénéficiaires !
    Nous prend-t-on pour des idiots ?
    Et qu’on ne s’abrite pas derrière le nécessaire développement des pays en retard pour habiller Paul en déshabillant Jacques.
    Cela doit se gèrer autrement qu’en ouvrant brutalement les vannes sans précaution comme l’ont fait les libéraux forcenés de l’Europe et de la mondialisation (Jacques Delors, Pascal Lamy, etc.)

    Tout cela tient à une erreur de principe en économie: la croyance que la « loi de la jungle » par la concurrence aboutit à l’optimum.
    On le sait aujourd’hui, le schéma néoclassique de « l’équilibre général » pose des hypothèses « ad hoc » pour éliminer tout ce qui gène (l’exemple du « dilemne des deux prisonniers » le montre bien) dans l’obtention d’un optimum de Pareto.
    Il a été abandonné par tous les récents prix Nobel « d’économie » qui ont renié depuis longtemps la lignée des purs libéraux dont Friedman fut sans doute le dernier.
    Plus prosaïquement, il suffit le prendre le parallèle du Droit avec l’Economie:
    Qui proposerait en sciences sociales, aujourd’hui, de revenir au droit de la jungle, en affirmant qu’il serait le meilleur mode d’organisation sociale au regard de l’efficacité et du progrés ?
    Dix mille ans de civilisation, depuis l’homme primitif, nous démontrent le contraire…
    Les socdems libéraux ont encore tout à apprendre !

  3. Bientôt l’Europe française.L’idéal au final c’est d’être seul.On a vu l’Europe grandir en termes de nombres d’adhérents, on va la voir diminuer.Voir Sarko donner des cours à des pays mieux gérés que le sien et vouloir instituer des régles qu’il n’a jamais lui même appliquées c’est fort!!!!!!

  4. Bonjour
    à l’heure ou la R.D.Congo est sur le point de s’enfflamer.
    Qu’en pense François Hollande?
    Notre Président qui va défendre les Libyens, la Cote d’Ivoire, et
    curieusement il s’est tu pour les fraudes massives flagrante de l’élection Présidentielle en R.D.Congo.
    Faut-il réveiller Léon Blum ou les hommes et les femmes politiques de France peuvent faire quelque chose pour ce peuple.
    A titre de rappel: plus de % de la population a voté massivement pour Etienne TSHISEKEDI, mais L’Europe, l’Amérique veulent imposer Joeph KABILA.
    Nous voulons la vraie justice et un pays de droit avec un homme intelligent à la tête, mais pas un assassin qui tue de sang froid.
    Nous avons même accepté d’assurer vos contrats passés avec KABILA, et avoir notre Dignité et retrouver notre identité; mais les dirigeant de ce monde sont restés insensible.
    Mais nous nous demandons aujourd’hui c’est quoi la Démocratie, si ceux qui donne l’exemple de la démocratie deviennent de tueurs de la démocratie.
    Je veux savoir ce que peut dire François Hollande à ce Sujet.
    Que DIEU vous Bénisse.

    • plus de soixante % de la population Congolaise ont voté pour Etienne TSHISEKEDI

  5. Une Europe à deux! Quel mépris pour les autres membres ,qui seraient assis sur des sièges éjectables. That’s the New Deal…Faut-il dorénavant vendre la Démocratie.Surement pAAAs…

    • Ce n’est pas une Europe à deux. L’Allemagne et la France tentent de négocier un traité à 27. Si ce n’est pas possible, elles essaieront un traité à 17, voire moins.

  6. je ne comprends pas les commentaires haineux. Laissons DSK à ses affaires ce n’est pas le sujet de la campagne présidentielle et il ne faudrait pas tout mélanger.

  7. Toujours sur le vote droitier des banlieues.Leurs habitants modestes ne croient pas un mot,mais vraiment pas un seul mot des propositions socialistes. Pour justifier leur vote étrange, ils disent que les soc.les ont déçus et ont mal travaillé qd ils étaient aux affaires( sous Mitterrand comme sous Jospin). Heureusement qu’il y a la gestion svt efficace des maires P.S., mais il ne faut pas les casser en leur interdisant le cumul de 2 mandats!

    • Oui ne mélangeons pas le FMI, le cul, le pognon, la trahison, le pouvoir, la corruption, les flics et les marlous, cela n’a décidément rien à voir ensemble ! ( Je me marre )

  8. Comme un c.., J’ai cru l’avocat de DSK quand il affirmait qu’à l’époque de son contrôle inopiné, DSK habitait près du bois de Boulogne. Et j’ai donc dénoncé comme beaucoup les mauvais procédés de Guéant.
    Or on apprend qu’une note, rédigée peu avant la présidentielle de 2007, par un policier de la base, signalait la présence de M. Strauss-Kahn, « surpris en fâcheuse posture dans une voiture, à l’ouest de Paris, dans un haut lieu des rencontres tarifées ».
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/12/05/une-note-policiere-sur-la-vie-privee-de-dsk-avait-bien-ete-redigee-fin-2006_1613379_3224.html#ens_id=1522342

    Encore une fois çà change tout.

    Ce qui m’inquiète c’est que le même avocat a même ajouté qu’il était arrivé que DSK et Anne Sinclair s’étaient fait contrôler ensemble une autre fois.
    Je n’ose imaginer le pire sachant qu’à proximité, il y a un lieu ou se retrouvent les échangistes!
    Sans doute les photos dont parlait Frédéric Lefèvre.
    M’est avis qu’on a pas fini de parler de DSK et que la campagne va être très très puante.

      • En réalité Guéan ne cherche qu’à tirer sur le parti socialiste en détournant les gens de la gestion du gouvernement et de ses propres affaires.Caniveau.
        Laurent Wauquiez en direct à l’émission « Salut les terriens a juste accusé DSK d’avoir violé  » Cela concerne la campagne car un ministre en exercice n’a aucunement le droit d’accuser quelqu’un de chose qu’il n’a pas été reconnues comme réellement commises.Guéan n’a pas à dévoilé quelque chose que personne ne vérifie.
        Donc cela sert à détourner l’attention mais c’est aussi extrêmement grave pour la république de voir des gens se laisser à cette façon de traiter les affaires de justiciable!!!!!
        FH saura certainement recadrer le débat sur les problemes francrais qui sont essentiels à traiter et évitera de commenter car son rôle est de se positionner dans un rôle de futur Président.
        Mais hélas il faudra à voir ressurgir dans la bouche de la droite ce genre d’attaques destinées à faire croire que tout le PS serait irresponsable et aurait de mauvais comportement.

  9. Quel manque de respect pour un ministre de la république!
    http://www.leparisien.fr/societe/action-de-greenpeace-duflot-accuse-besson-de-faire-le-keke-05-12-2011-1753718.php
    Ce sont les mêmes qui crient au racisme (sic) à propos du billet de l’autre Besson (Patrick).
    La bien-pensance de gauche veut vraiment baillonner la Liberté d’expression.

    Puisque c’est comme çà je vais lui dire à Cécile Duflop qu’elle a un gros c…!

    Vous voyez je me censure. Je n’ose même pas l’écrire.

    • Mais que vient faire cette réflexion sur ce blog.

      eric besson ici on ne connait pas (plus)

  10. Monsieur Moscovici,
    Le manichéisme de la gauche me devient de plus en plus insupportable:
    La droite c’est des méchants, et la gauche des blanches colombes. Ben voyons.
    Permettez moi d’en douter. Je ne vais pas vous rappeler ici vos innombrables turpitudes.
    Je fais partie de ceux pour qui le clivage droite-gauche est inopérant. Alors trouvez autre chose.
    Ce n’est pas avec cette méthode que vous me convaincrez. J’attends toujours des propositions CRÉDIBLES. Pour l’instant ce ne sont que des postures, guidées par l’esprit de contradiction.
    J’affirme que les français, que je connais aussi bien que vous, attendent autre chose du PS.

    • Je suis de gauche, mais comme vous, « je fais partie de ceux pour qui le clivage droite-gauche est inopérant » dans notre société moderne complexe où les choix ne sauraient s’exprimer en langage binaire. Vouloir l’émergence d’une Europe politique plus intégrée, voire fédérale, est-ce être de gauche ou de droite ? Refuser l’idéologie politique des écologistes, est-ce être de gauche ou de droite ? Je pourrais multiplier les exemples car de nombreux sujets de société ne sont pas réductibles à une formule mathématique réductrice qui reporterait sur un axe d’absisses toutes nos opinions, avec un centre et de chaque côté une gauche et une droite qui seraient bonnes ou mauvaises.
      Cependant, notre système électoral avec une élection présidentielle à deux tours rend inévitable une bipolarisation de la vie politique.

Les commentaires sont fermés.