4 réflexions au sujet de « Pierre Moscovici invité de RFI »

  1. Je ne vois pas trop ce que le PS – ou M. HOLLANDE – trouve « flou » et « étroit » dans l’accord intergouvernemental obtenu à Bruxelles par…Les 26 chefs d’Etats et de Gouvernements (qui ne peuvent engager que leur signature personnel, en aucun cas celle du pays, séparation des pouvoirs oblige)

    –Question « efficacité », M.Jacques Attali fait un commentaire sur l’accord du 8/9 décembre 2011, que je pourrais partager. Il souligne, lui l’ancien banquier international public, que tout cela ne profite au final qu’aux banques commerciales ! De toute évidence, cet accord n’est pas flou : il fait le jeu des banques privées…Au détriment de nos pays ! On sait qui gagne, on sait qui paye !

    –Question « respect des règles juridiques » cet accord est un « monstre juridique » ! Il semble que des juristes allemands, cités par la FAZ, commencent à se rendre compte. D’autres, Anglais, Espagnols et Français, ont déjà souligné que l’on ne peut pas modifier le rôle des Institutions européennes (CJUE, Commission, BCE, etc.) SANS révision du traité de Lisbonne et de ceux qui « l’assistent » (Maastricht et cie) ! De la même manière qu’une « loi » ne peut réviser la Constitution, un accord intergouvernemental (même à 26) ne peut « violer » un traité à 27. Autrement dit…Pas de solution possible, sans le bon vouloir de la GB ! Où est le flou là dedans ? M. SARKOZY propose que tous les Chefs d’Etat et de Gouvernement fassent « preuve de manquement à leurs devoirs constitutionnels, dans l’exercice de leurs fonctions » !

    –Question « démocratie »…M. SARKOZY nous parle d’une « souveraineté partagée ». Un concept que la FRANCE ignore…Et pour cause, pour elle, DDHC oblige, la souveraineté est ESSENTIELLEMENT NATIONALE. C’est d’ailleurs pourquoi l’UE à des « citoyens » mais pas « un » Souverain. Par ailleurs, M. SARKOZY nous dit « comme les Chefs d’Etats ou de Gouvernement sont ELUS au niveau NATIONAL…Ils peuvent décider SOUVERAINEMENT pour la France au niveau européen.

    Ceci s’appelle un ABUS DE POUVOIR ! Quand l’Exécutif NATIONAL se donne le droit de LEGIFERER au niveau EUROPEEN, en contraignant le pouvoir LEGISLATIF NATIONAL…Il viole la séparation des pouvoirs. Prétendre le contraire, c’est considérer que NAPOLEON BONAPARTE ou le MARECHAL PETAIN, qui n’avaient reçu ni l’un ni l’autre MANDAT pour exercer le pouvoir LEGISLATIF…Etaient des démocrates accomplis et non les dictateurs (doux certes, mais dictateurs néanmoins) qu’on sait !

    Le Parlement, si un tel accord était conclu, se retrouverait dans la situation de Louis XVI, cantonné à son « véto » ! Dès que « Bruxelles » estimerait que la loi n’est pas bonne…Lit de Justice européen et adieu la démocratie !

    Je m’étonne que le PS, ou M. HOLLANDE, n’ait pas souligné le coté DANGEREUX d’un tel accord…Sur le plan DEMOCRATIQUE !

    –Les citoyens investissent leurs élus pour un mandat précis. Les parlementaires ont pour mission de faire la loi…Ils ne sont pas légitimes pour EXECUTER la loi. De la même manière, M. SARKOZY a reçu mandat d’exécuter la loi et de conclure des traités…MAIS sous la condition de respecter ses DEVOIRS CONSTITUTIONNELS. Cet accord laisse entendre que lorsqu’un citoyen donne « mandat » à un élu…Ce dernier peut choisir les missions qui lui plaisent ! Le maire peut se prendre pour le Président, le Président pour le PM, et ainsi de suite !

    –L’accord ne résoud rien et surtout est en faveur, honteuse, des banques !

    Pourquoi M. HOLLANDE ne dit il pas cela ? Que le pseudo « accord de la der des der » est un accord de pipeau ? Illégal, inefficace, et outrageusement corporatiste ?

    Pourquoi M. HOLLANDE ne propose t il pas que, dès son élection, il ira conclure une révision des traités, qui ne peut être possible qu’à 27 et qui lui, pourra être digne des hautes fonctions qu’il envisage ?

    Concernant la BCE, les eurobonds, et le reste…M. HOLLANDE devrait peut être lire les avis de KARLSURHE. Car si l’Allemagne les refusent, c’est parce que la Cour Constitutionnelle s’y oppose.

    • L’accord obtenu en fait n’importe aucune solution.Changer les dettes d’initiales en les faisant passer des états à la BCE ou au FMI, ces dettes seront financés par les contribuable.La réalité est que Sarkosy n’a pris aucune mesure depuis 2008, se contentant comme toujours de faire l’éolienne alors qu’il n’est pas écolo.Pour l’Allemagne si vertueuse regardez le niveau de ses dettes, la réalité de ces 2 pays donneurs de leçon est qu’ils sont plus endettés que pratiquement tous ceux à qui ils veulent donner des leçons.
      La réalité est que les échéances électorales arrivent et que guignol 1er s’agite.
      A nouveau les marchés recommencent à baisser, la planche à billet va continuer de tourner et la facture différée sera pour nous.La réalité de l’héritage sarkosien sera une situaytion de dettes et d’engagements dont nous sommes les garants , se situant entre 800 et 950 milliads à l’échéance de 2 ans maxi.
      FH sera obligé de rediscuter et surtout de proposer un vrai plan de réduction des dettes et là, soit l’Europe prend de véritables mesures contre la spéculation ( ils gagnent à chaque fois , nos amis spéculateurs) soit par la force des choses l’Euro aura vécu.Le plus grand risque du désordre monétaire qui va suivre est le retour au nationalisme avec une conséquence paradoxale ordre et désordre.
      Alors les mensonges sarkosiens demandent une étude approfondie des promesses et des emprunts toxiques à venir pour mettre un vrai plan de bataille français pour réequilibrer les comptes et réduire la dette dands des proportions importantes.
      Les français devront s’adapter, le souci est la perte d’emploi du aux ralentissement et à l’augmentation de l’épargne.Par contre ce qui interesse le français c’est l’augmentation des ponctions fiscales qui va résulter de ces engagements et de l’irresponsabilité de Sarkosy et des gouvernements Fillon.Augmentation du niveau de la TVA ( à prévoir aprés les élections de 2points sur tous les types de TVA en plus de ceux déjà prévu) selon St Nicolas , ce ne sont pas des impots.Baisse des retraites, hausse de la CSG pour tous les salariés et retraités, baisse des remboursements médicaux, baisse de la durée d’indemnisation des assurances chomage,augmentation de l’imposition pour les comptes épargnes, hausse des taxes sur le carburant,baisse de certaines charges d’entreprise qui vont être basculées sur d’autres formes pour remplir les caisses, hausse de la fiscalité directe par le maintien des grilles actuelles, ce qui mécaniquement fera passer certaines hausses, hausse des ponctions pour équilibrer les caisses de la sécu, pour les indemnisation des chomeurs, des caisses de retraite.Vous voulez continuez.
      Mr le Président n’a en réalité fait état d’aucune des mesures qu’il va mettre en place aprés sa réelection ou celles que devra prendre son successeur.
      Alors vous savez ; »en quoi l’accord est critiquable » En tout car lorsqu’un margoulin dirige et que seul l’esbrouffe est effective, cela ne conduit le pays à rien.Il n’a même pas été capable de booster l’energie et la filiere verte , il est aujourd’hui en train de la démolir.Son grenelle était comme toujours de la poudre aux yeux.Le Houdin de la politique, le grand illusionniste mais il y a une réalité, cela finit par se voir et se savoir.Nous serons appelés à payer mais, ses amis aussi , un changement de pays ne regle pas tout.Regarder en angleterre, des mesures impopulaires réelles , 62% les approuvent , en France, lorsque l’on a un illusionniste à qui vous donnez 100 euros fait 1000 Euros de dettes , 62% sont contre.

  2. Je ne parviens pas à répondre aux posts de Jonas et Lambda (bug?) alors je poste là.
    Lambda a raison; c’est bien ce que je voulais dire: Ce n’est pas le fait que Pierre Moscovici fasse plein d’émissions télé (cf post de Jonas) mais le vrai problème, c’est qu’il est quasiment toute la semaine à Paris. Or le Pays de Montbéliard Agglomération est une communauté de communes. Il s’agit de politique locale. Pour diriger PMA, il faut être sur place; pas à Paris.
    En plus, on peut comprendre qu’être directeur de campagne du candidat socialiste est un temps plein (ce n’est pas être directeur de campagne du candidat de Chasse, Pêche, Nature et Tradition!). Mais ce n’est pas normal que M. Moscovici soit rémunéré par l’Agglo (et donc nos impôts) alors qu’il ne travaille pas pour l’agglo.
    Je ne sais pas si c’était possible mais n’aurait-il pas pu se mettre en disponibilité de PMA et être rémunéré par le PS durant la campagne puisqu’il travaille pour le PS?
    Ca aurait évité un fort mécontentement de la population locale (dont moi!). Franchement il a même raté l’inauguration de la gare TGV de Montbéliard.
    Enfin pour Jonas, puisqu’il n’est pas de Montbéliard, je l’invite à venir assister à un match de foot au Stade Bonal et il pourra constater que c’est une belle réussite.
    Cordialement

  3. Cher Monsieur Moscovici
    Permette-moi de me présenter. Je suis Professeur Honoraire d’Economie et de Philosophie politique de l’UCL (Belgique).Je partage depuis longtemps vos idées politiques et votre bon sens dans l’action publique. Donc je soutien notre candidat François Hollande.
    Cependant, mon expérience de la vie politique française (et d’autres pays) m’interpelle sur le paradoxe actuel d’un « mouvement » (appelons ainsi l’élan derrière François) à deux têtes, qui me fait penser au bicéphalisme avec Mitterrand et Rocard, dans lequel le premier (plus rusé et probablement plus ambitieux) finit pour couper la tête du second…
    En tant qu’observateur quotidien de la vie politique je perçois Martine Aubry comme un laboureur du long terme de sa propre carrière. Elle n’a que 60 ans et peut se permettre de « sauter » même deux élections présidentielles. Après tout Mitterrand a été élu à 65 ans, de Gaulle à 75 et Chirac à 70 ans…Les politiciens français sont des véritables dinosaures !
    Je crains (et le dernier passage à la TV d’Emmanuel Vals (chez Laurent Ruquier) me confirme que je ne suis pas le seul à y penser) que Martine Aubry pense d’avantage à son pouvoir au sein d’un parlement de gauche qu’à celui du futur Président de la République.
    Sans être maquiavelique je suis tenté de penser que son stratégie prévoit deux scenarii possibles:
    1. Ou François Hollande est élu et c’est elle qui fait SA politique avec le Parlement et la probabilité qu’en 2017
    a) soit sa politique a réussi et le peuple préfère l’original à la copie (un peu le scenario à la Pompidou face à de Gaulle…)
    b) soit SA politique échoue et la faute tombe sur le Président ce qui lui permet de reprendre le bâton socialiste
    2. Ou François Hollande est battu et les portes sont ouvertes pour 2017…
    Au fond son stratégie semble comme une goutte d’eau à celle de François Copé, dont l’enthousiasme pour soutenir Sarkozy est inversement proportionnel à ses ambitions. Je vois ce même enthousiasme chez Martine Aubry.
    Au regard de l’histoire de la V République la majorité des présidents furent élus par un parti que les candidats eux-mêmes ont eu soin de refonder. Le parti socialiste a voulu suivre le paradigme nord-américain des primaires. Mais le rôle des partis en France n’est pas le même lors d’une élection présidentielle (le General de Gaulle compris trop tard le piège de la régionalisation voulu par son entourage… dont Pompidou !).Les partis aux USA ressemblent d’avantage à des clubs qu’à des véritables organisations dont le chef (quel qu’il soit) l’utilise à son gré.
    Le grand risque pour François Hollande est que le parti de Martine Aubry, plus soucieux des élections parlementaires que de soutenir la candidature présidentielle ne répond pas avec assez d’énergie aux exigences du moment. (Croire aveuglement aux sondages serait la plus grande sottise à ne pas commettre !). Bref, parodiant « quelqu’un »d’il y a cinq ans : « le seul défaut du candidat Hollande est…sa « compagne » politique ! »

Les commentaires sont fermés.