Pierre Moscovici invité d’iTélé

Pierre Moscovici était lundi dernier l’invité de l’émission « Elysée 2012 » sur iTélé.

13 réflexions au sujet de « Pierre Moscovici invité d’iTélé »

  1. Est-ce que comme pour les primaires, la tactique est de ne rien dire ou de ne parler qu’à la droite ?

    Bref , c’est du Hollande tout craché , du vent et de la COM Mikaël Darmon!

  2. Alors, je note plusieurs « faux pas » :

    –Je commence par le AAA. Vous dites que, s’il est perdu par M. SARKOZY, c’est un désaveu, qui du point de vue du Chef d’Etat (selon les sources de Paris Match ?), devrait lui valoir l’échec électoral. Mais, si M. OBAMA perd celui des USA…Là, il faudrait quand même le garder (le brave OBAMA) parce que c’est un bon Président. Il faudrait vous mettre d’accord avec vous même M. MOSCOVICI! Le reproche que vous faites à M. SARKOZY – parler du AAA comme d’un trésor national pour finalement être relégué au rang des petits riens – vous le faites ici !

    De deux choses l’une : soit, la perte du AAA – ou plus simplement une dégradation financière – est mauvaise en soit et dans ce cas, il convient de se séparer vivement de son artisan. Soit…Ce n’est pas très grave et il convient donc de reléguer le triple A derrière les fagots.

    Par votre « ambiguité » vous laissez entendre que, M. HOLLANDE, ne sait pas non plus quelle conduite tenir. Sauvera t il le triple A contre tout ? Ou bien considérera t il une dégradation comme peu conséquente ?

    –Vous nous parlez ensuite des traités. De toute évidence, vous n’avez pas lu mes posts ni ceux des autres « fidèles » de votre blog. Comment, sinon, pourriez vous continuer à asséner des propos si irréalistes ou/et peu signifiants question présidentialité ?

    La monétisation par la BCE, les eurobonds…L’Allemagne n’en veut pas. Pas par idéologie, mais parce qu’elle y est contrainte constitutionnellement ! Idem pour le Duché du Luxembourg d’ailleurs et quelques autres ! Au reste, il vous faudra convaincre en priorité les Anglais…Lesquels veulent le statu quo ou une dérogation aux traités.

    Au surplus, toute révision des traités, d’une ampleur nécessitant un transfert de souveraineté, nécessitera un référendum en France. M. HOLLANDE, s’il a vraiment le voeu de convaincre ses partenaires, devraient avoir le courage et la vertu de leur dire franchement les choses : pas « d’avancée » CONTRE le Peuple. CQFD. On est socialiste ou on ne l’est pas, n’est ce pas ?

    –Vous nous dites encore que M. HOLLANDE, en gros, ne doit pas gérer les « affaires ». Rester en dehors. C’est un très mauvais choix que celui là. Surtout quand vous nous expliquez, grosso modo, qu’il suffit d’être élu pour voir les attaques juridiques prendre fin ! Le brave MONTEBOURG a droit à la parole parce qu’il « pèse » tant de % aux primaires !

    M. HOLLANDE y gagnerait, à s’occuper PERSONNELLEMENT desdites affaires. Cesar, comme sa femme au reste, doivent être insoupçonnable. Si, dès avant la campagne, M. HOLLANDE ne prend pas les choses au bras le corps, il ne peut que se prendre le boomerang en pleine campagne. Quand ce sera bien plus dur.

    Pensez à Louis XVI et Marie Antoinette. L’un et l’autre ont laissé les pamphlets s’accumuler, concernant leur personne ou leur entourage. Résultat ? Ils ont accrédités, par leur silence, les soupçons pesant sur eux. Le seul moyen d’y parer…C’est de faire rendre gorge aux attiseurs de rumeur.

    Pourquoi croyez vous que Charles VII, avant d’envoyer Jeanne à Orléans, lui a fait subir le test de sa virginité (1) et ait fait enquêter sur sa « moralité » ? Pour éviter qu’elle soit, par la suite, mise en cause – tous les pamphlets anglais se sont retournés contre eux – et que Charles, lui même, soit « souillé » par elle. (2)

    Faute avouée à moitié pardonnée. Et l’on pardonnera beaucoup plus à M. HOLLANDE s’il se « confesse » maintenant – l’erreur est humaine, le mensonge est politique – que pendant la campagne où les rumeurs tourneront en boucle, créditées par le silence coupable du brave M. HOLLANDE. Vous ne pouvez pas « demander la confiance » aux Français. C’est à M. HOLLANDE de prouver qu’il est vertueux, non à autrui d’en attester sur un segment de foi.

    –Je reviens, un instant, sur les traités. Le brave MINC dit n’importe quoi, comme d’habitude. Je constate, cependant, un réel malaise de votre part, à rappeler aux journalistes (et cie) que la France est (encore) CHEZ ELLE ! C’est à dire Souveraine ! Et que la signature de M. SARKOZY n’engage que lui, en aucun cas le pays !

    Quand MINC dit « on va dit à x européens »…Et bien oui, on va dire à « x européens » que l’on va faire des propositions pour remplacer le texte bancal existant parce quelque chose de tangible. Et s’ils ne sont pas d’accord et bien il n’y aura pas de traités. Personne n’en mourra, on fera avec l’existant. Une des qualités humaines est sa capacité à s’adapter à tout. Pourquoi en serait on incapable à présent ?

    Au reste, comme le pseudo accord est déjà mort né – comme le MES et le FESF si France perd AAA ! – cela ne changera guère les choses.

    A l’heure actuelle, seuls 26 personnes se sont entendues pour signer un accord. Ces 26 personnes ne pouvant engager leur pays et se prétendre pouvoir constituant primaire ou/et secondaire, leur donner une importance qu’elles n’ont pas, n’est pas franchement utile ! Ni démocratique !

    • Pour Seb,je vous rejoins si effectivement la perte du triple a sanctionne des dérives financieres ( une banque pretera moins facilement à une entreprise trés saine en trésorerie qu’ à une en difficulté et si elle prend un risque son taux sera plus élevé).On constate que selon Sarko si il y a perte c’est la faute de ceux qui viendraient aprés lui!!!!Pour Obma, vous pouvez me contredire bien sûr mais son prédecesseur Busch a lui désiquilibré la situation financiere et la résultante en est certe perte.Je e dis pas que tout est de la faute de Busch mais néanmoins la sanction est pour Obama qui n’a pu ou su réquilibrer les USA.Sarko lui porte une responsabilité extremement forte sur la dette et Fillon aussi puisqu’ils disaient en 2007 que la France était en faillite!!!Qu’ont ils fait????
      Lorsque l’on dépense trop longtemps plus que ce que l’on gagne, cela se traduit par ce genre de situation et que doit on faire (pleurer, crier, se plaindre de la situation?
      Non , reflechir, adopter un plan , discuter avec ses partenaires et on peut retrouver l’équilibre à terme .cela passe par de l’optimisme et surtout sur un vrai plan de bataille.Je ne connais pas encore un homme miraculeux , capable de multiplier les pains, les poissons, changer l’eau en vin!!!Hélas par contre on en a un qui change l’or du peuple en plomb et fait passer l’or dans des poches d’hommes que l’on connait.
      Les traités ne régleront rien mais ce sont des cadres.Notre avenir dépendra de nous et uniquement de nous , de nos votes, de notre capacité à nous battre, à innover , à construire une dynamique, de répartir nos efforts, de quantifier la réalité de la dette qui devrait à 23 ans bondirdans une fourchette de 1850à 2000 milliards.Quoi que fasse FH , il partira avec ce handicap et des taux plus élevés comme Obama.On doit enterrer l’ére Sarkosy et surtout se souvenir de l’effet destructeur du néo libéralisme dont il est le symbole!!!!Le probleme n’est pas la gauche, mais ce qu’ils feront !!!Alors si l’on pouvait deflorer le projet etle plan de bataille assez vite pour ne pas bercer d’illusion les couches populaires ce serait bien.J’espere que début février on aura acces à ces informations et à ce que cela représentera en effort.Pas de miracles, des efforts .
      Les corrompus et ils sont nombreux dans les partis doivent être chatiés et chassés de tout poste de responsabilité d’élus.Une mesure serait de les frapper d’indignité nationale et de les rendre inéligible à vie , plus une condamnation à rembourser la totalité des sommes détournées (les condamnations sont trop faibles et ne dissuadent pas les magouilleurs)
      Nous ne sommes pas parfaits mais FH devrait faire attention aux éléphants (cela trompe beaucoup) L’honneteté et la moralité sont des valeurs d’avenir quoi qu’en disent les députés qui défendent Chirac.(Chriac était un gentil brigand, mais un brigand quand même) Alors nettoyage des candidats à la députation et nettoyage dans les instances , cela vaut des points aux élections!!!

      • Personnellement, je ne cherche pas trop à savoir qui est responsable de la situation. Ou plus exactement, je ne suis pas sur (à l’heure actuelle) de détenir tous les éléments possibles pour me faire une idée véritable sur la question.
        –Certaines personnes – de manière argumentée – évoquent la loi de 1973 interdisant de battre monnaie (ce qui n’est pas trop grave) mais surtout d’emprunter directement aux banques centrales (à taux zéro) : selon eux (et ils n’ont pas tout à fait tort) les intérêts d’emprunt étant considérablement plus élevés que les emprunts eux mêmes, il suffirait d’abroger la loi (quelque part) pour se retrouver à flot (sans sacrifice budgétaire) en moins de dix ans.
        –D’autres préfèrent incriminer l’euro : l’aisance de cette monnaie aurait rendu possible des emprunts de plus en plus importants, puisqu’il était plus aisé de se fournir sur le marché dans cette devise que de le faire dans les ex monnaies nationales. Résultat ? Profitant de l’aubaine, les politiques auraient préféré ne pas faire peser le poids des nouvelles dépenses par l’impôt (dépenses électorales bien sur) et auraient donc alourdi la dette.
        –Une troisième catégorie de personnes nous explique (M. MELANCHON en tête), et là encore le raisonnement n’est pas forcément mal pensé, que la dramatisation autour de l’endettement public vise à faire accepter des sacrifices (en terme de dépenses publiques) qui ne seraient pas nécessaires, mais utiles d’un point de vue idéologique : grosso modo, sous l’influence de l’UE, des lobbies, des cercles de réflexion, il s’agirait de faire plier la France devant la mondialisation heureuse que ses défenseurs (au passage) se refuse à eux mêmes.
        Ex : sous l’Ancien Régime, nous trouvons au Gouvernement un Italien PM (MAZARIN), un Suisse (NECKER) qui plus est protestant (une hérésie pour l’époque) et quand se déclenche la Révolution française, peuvent être députés de la Nation tous ceux qui sont fidèles à l’idéal révolutionnaire, pas seulement ceux qui sont Français, soit de naissance, soit d’adoption. (Le Code civil c’est Napoléon, pas avant) Ce qui explique, entre autres, que l’Ami du Peuple soit…Suisse. Que Robespierre, bien qu’étant un Français très récent (la Bretagne a un statut très particulier dans le Royaume de France) devienne un chef révolutionnaire. Ou encore, que le citoyen Génois Napoléon BONAPARTE, par le biais de la fête de la fédération, devienne non seulement Fils de la Révolution puis, Consul et enfin Empereur des Français !
        J’imagine déjà la tête du personnel politique, si l’on faisait sauter le protectionnisme actuel ! Les politiques Français devraient concurrencer les politiques Allemands, Italiens, Espagnols, etc. Peut être la mondialisation ne serait elle plus si heureuse, dans ces conditions ! Et l’accent si particulier de Mme JOLY, loin d’être critiqué, serait vanter. Quant à M. HOLLANDE…Son nom de famille pourrait lui attirer quelques faveurs chez nos amis nordiques ! Un ERASMUS politique serait peut être même mis en place : ainsi, M. SARKOZY ne serait plus obligé de se faire traduire l’anglais par sa Carla et M. HOLLANDE parlerait aussi bien l’allemand que notre miss France 2012 ! (A quand des cours de langues à sciences po ? Ou la reconnaissance de la langue des signes comme langue internationale ? Facile à apprendre, neutre politiquement, générant de précieuses économies !)
        Et puis, il y a les personnes comme M. HOLLANDE qui nous dise que nous avons été trop gourmands et qu’il va falloir se restreindre (au fait, attention au yoyo François ! Perdre du poids puis après faire une campagne présidentielle nécessitant six repas par jours (au moins) sans compter les en cas ! Ce n’est pas très bon pour l’organisme !)
        Toutes ces théories sont intéressantes. Personnellement, je pense que la découverte de l’endettement des États ne date pas d’hier. Pour ce qui concerne la France, nous avons – par le passé – résister à des épreuves beaucoup plus difficiles…Et il faut reconnaître (c’est un atout à ne pas négliger) que nous avons un pays superbe, magnifique même, qui bénéficie de privilèges exorbitants comparativement à d’autres…Mais qui ne sont pas le fruit du hasard. Pas plus que cette capacité à rebondir devant l’adversité.

        Bref, j’ai envie de dire à M. HOLLANDE – quelque soit son destin – de ne pas paniquer, de ne pas chercher à dramatiser (non plus) les choses (meilleur moyen d’accentuer les problèmes) et de surtout…Se plonger dans l’Histoire de France.
        Le défi auquel il est confronté (dans tous les cas) n’est rien comparativement à celle à laquelle fit face un certain Charles V. Se retrouver à la tête d’un Royaume non seulement endetté (par l’effort de guerre), isolé sur la scène diplomatique (le Pape étant Anglais) et (sans doute le pire) sans son roi (Jean le Bon étant prisonnier des Anglais), sans aucun outil pour remettre à flot ledit pays (le roi vit sur son domaine, l’impôt ne finance que la guerre (et sans le roi, on doit forcément négocier une trêve; l’armée est en dessous de tout; Le Mauvais fait un procès en légitimité à Charles V), est bien pire que d’être à la tête d’un pays endetté mais – somme toute – riche, démographiquement peuplé, puissant et avec un État solide et légitime !
        Ce défi n’a rien, non plus, à voir avec la situation vécue par les Français de 1792 à 1799…Jusqu’à l’arrivée providentielle de Marc Michel GAUDIN ! Qui çà ? L’homme qui, en deux ans (rien de moins) va permettre au pays de se redresser financièrement parlant ! Un Ministre du brave NAPOLEON BONAPARTE, qui avait un don – il faut bien le dire – pour s’entourer des bonnes personnes, aux bons postes ! Quand il arrive aux Finances, le Ministre trouve un pays qui…Ne perçoit pas d’impôts (et pour cause, l’organisation royale a été démantelée sans être remplacée), est isolé en Europe (puisque la France fait la guerre à l’Europe coalisée) et détient pour monnaie celle des singes (l’assignat) ! Si l’on rajoute à cela l’état du pays, dix ans après la prise de la Bastille, on peut dire que GAUDIN fut le J. COEUR de Charles VII !
        Bref, la tâche est difficile…Mais n’a rien d’insurmontable ! M. HOLLANDE doit – en tout cas – être capable de faire aussi bien qu’un jeune homme de 18 ans, handicapé (Charles V ne peut pas brandir une épée, « léger » problème en période de guerre !) ; un homme « mûr », le fameux Charles VII, qu’il aura fallu beaucoup pousser – trois femmes s’y sont employées/relayées – mais finira par comprendre qu’il est roi ; un Général amoureux des beaux livres, Charles DE GAULLE ; ou même – après tout, c’est notre héroïne commune – Jeanne, notre Pucelle nationale, qui a (remarquable parcours) réussi à changer, en l’espace d’un mois, le destin de la France !
        Et le PS, en tant que force collective, me semble tout à fait apte à agir courageusement, à l’égal des modèles des parlementaires : les députés de 1789 ! Même si Louis XVI était l’indécision faites homme, il en fallait du courage pour braver le roi, qui à l’époque n’était pas un gouvernant quelconque, mais bien un père spirituel doublé d’un représentant de Dieu sur Terre !
        Les Français ne demandent pas de miracles – le pays s’en occupe – ils ne souhaitent (selon moi) que l’espérance. Et que cette espérance passe par des signes. Des signes…Pas des promesses, pas des engagements. Des signes à destination du pays. Rien de plus, rien de moins. Ces espérances, les élus – en principe – doivent les faire remonter de la base vers le sommet. Et pour ce faire, écouter les Français. A l’évidence, l’écoute n’est pas la préoccupation première des politiques : comment expliquer, sinon, que les maires apprennent par un sondage, la défiance de leurs concitoyens (et je ne parle pas de la classe politique)…Alors qu’une simple conversation à la machine à café permet, sans dépense futile, non seulement de doser la défiance en question mais aussi ses raisons ?
        Ces signes, ni M. HOLLANDE, ni M. SARKOZY – ou autres d’ailleurs – ne les envoie ! Faut il s’étonner que, sans ce préalable, le soufflée tombe à plat ?
        Sans le SIGNE d’Orléans, la chevauchée « miraculeuse » de Charles VII aurait été impossible ! C’est Orléans qui va traduire l’espoir et le chemin vers le sacre ne va faire qu’accélérer l’élan populaire envers la personne de ce jeune homme ! C’est parce que – à l’évidence – il est soutenu par Dieu (ce que confirmera le sacre) que Charles est légitime à exercer son pouvoir sur la France. Si Charles avait pris la route de Reims sans ce préalable…Les portes se seraient fermées devant lui. Et il aurait fui en Écosse !

        Cela pourrait peut être passé par une pratique populaire et qui mettrait un terme au pantouflage ou aux planques dorées : le retour de la guillotine sur la place de la Nation. Non pas pour trancher le col des politiques corrompus – quoique ? – mais pour faire subir un petit châtiment public aux acteurs politiques peu scrupuleux : l’humiliation…
        Je blague ! (J’ai bien conscience de la solidarité des élus honnêtes (pourtant majoritaires) envers les plus corrompus de leurs pairs)

        • J’ai lu ,je ne la connaissais pas ,cette repartie du « brave »(!) Gaudin  » là où il n’y a ni finances,ni moyen d’en avoir,un ministre est inutile « …par ailleurs,il me semble que Gaudin fut pour Napoléon Bonaparte ce que J.Coeur fut pour Charles VII,à cette différence que J.Coeur fut bien autre chose et plus, qu’un ministre;mais sa devise « à vaillant coeur,rien d’impossible » (en fr du 21°) pourrait, peut-être, être source d’inspiration.

          • Jacques Coeur n’a, effectivement, pas le même parcours que M.M. GAUDIN. Il est vrai que le premier est né dans la bourgeoisie quand l’autre était d’ascendance noble.

            Les deux hommes partageaient, néanmoins, la même foi dans le progrès et la tolérance.

            Il en fallait pour accepter, quand on était issu du « sang de France » (même à petit degré) de travailler pour un banquier (1), suisse (2), protestant (3) ! (M.M.Gaudin a travaillé sur les ordres de Necker avant le renvoi de ce dernier)

            Il fallait aussi, pour accepter les frasques et hésitations d’un monarque aussi indécis que Charles VII – il a quand même fallu que la belle Agnès le menace de rejoindre le Régent Bedford pour qu’il sorte de sa léthargie ! Les femmes ont fait beaucoup pour la France ! Merci Agnès ! – et toujours défendre ses convictions !

            Et une loyauté totale envers…La France ! GAUDIN ne suivra pas les « émigrés de Coblence » ! Il choisira de servir le pays. Et comme il le dit lui même « la Révolution a fait ma fortune ». Quant à Jacques Coeur, même son procès ne lui fera pas rechercher vengeance envers la France. S’il lui tient rigueur (rancoeur) pour son manque (total) de reconnaissance, il ne le montre pas.

            A comparer avec la situation actuelle :

            Quand j’entends des Ministres virés se mettre à pleurer parce qu’ils ont perdu leur maroquins, je pense à GAUDIN qui avait posé sa démission…Parce qu’il n’avait pas mis en oeuvre toutes les réformes demandées par NAPOLEON ! (Lequel refusera ledite démission !)

            Idem…Quand j’entends un type comme M. MORIN critiquer celui qu’hier il adulait – ce qui donne une idée claire des convictions du brave homme – je pense à J. COEUR ou à notre Jeanne nationale, qui n’ont jamais cherché à trahir/se venger de Charles VII ! Le moins qu’on puisse dire, c’est que Charles de Ponthieu (son nom de baptème) a vraiment été le Bien Servi tout au long de sa vie ! Car, s’il l’avait voulu, J. COEUR aurait pu rejoindre la « bande » du Dauphin (Louis XI) en lutte permanente avec son géniteur !

            Si M. HOLLANDE est capable de s’entourer correctement, un grand pas sera fait.

          • @seb 18/12.J’étais plongée ds Saint-Simon,alors …en fait,il y a plein de passerelles!j’ai 2 hésitations :CH.7 « fut fait » comte de ponthieu;Gaudin « fut élevé à la dignité » de duc de Gaëte ??il n’empêche que G.et J.C. ont un sens très élevé de la dignité de leur rôle et,aussi une intelligence efficace;je vais revoir le rôle de Gaudin (à travers le cher Benjamin-Constant- bien sûr!)quel dommage que DSK n’ait pas pensé à crypter son black B.façon B.C….il leur échappait à tous !Ce post est moins éloigné du temps présent qu’il n’y paraît:F.H.doit être très positif ,et aussi à travers ses multiples voix.(votre érudition est salutaire)

          • @ seb
            j’ai moi aussi deux remarques.
            1- Robespierre était originaire d’Arras, pas de Bretagne.
            2- Napoléon Bonaparte est né en 1769, un an après l’achat de la Corse par Choiseul. Il n’a donc jamais été génois.

        • Seb, nous sommes bien d’accord pour dire »il n’y a pas d’hommes miraculeux, ni de miracles à attendre!!!!Les français attendent un langage de vérité.Comment traiter un probléme si nous n’avons pas l’énoncé clairement établi??Ou si l’on élude une partie de ce probleme en considérant que cela n’en est pas un????
          L’état providence n’existe pas ,.Le rôle de l’état est de défendre l’interêt public ( que ce soit une république, une royauté , une dictature , la puissance de l’état ne régle rie.Elle peut aider à résoudre mais seul l’individu a un vrai pouvoir d’action.La somme de ces compétences peut trouver les solutions en additionnant les compétences seulement si ces compétences sont mis au service du collectif.Cela ne veut pas dire collectivisme, non ni individualisme mais l’homme au service de l’homme , pas esclave de l’autre.
          Je disais dans un post que la crise europeenne ouvre la possibilité aux nationalisme (Euskadi , Lombardie etc) et je retrouve dans vos propos en considérant l(histoire de France l’apport de l’homme ou sa nuisance.Fédéré le royaume a apporté la puissance à la rRance en additionnant les forces des différentes régions .La république en danger a vu se réunir les états français de l’intérieur pour lutter contre l’Europe ennemie d’alors.L’empire a ruiné la France par contre car Napoléon a voulu annexer les pays étrangers.On arrive pas toujours au même résultat en fonction de l’approche.
          Le retour de la guillotine (équipée de logiciels actuels pourrait éradiquer rapidement les parasites!!!!) Votre idée n’est pas mauvaise mais il faut vivre avec le modernisme donc utiliser la technologie pour être efficace!!!!Je ne sais pa si je plaisante car nous allons vers one (ordre nouveau europeen .La résultante du comportement de politiques vereux peut conduire à une situation dangereuse et explosive.On a l’impression qu’ils ne veulent pas le voir ou le croire.
          La crise est un vecteur d’évolution et il faut croire aux solutions (pas la solution finale, car finalement il n’y en a jamais puisque le monde bouge).Nous sommes sur la même ligne lorsque l’on parle d’espoir, de situation porteuse d’espérance dans le futur.Les français et d’ailleurs tous les peuples vivent l’espoir de jours meilleurs. Si FH est un honnête homme et je le crois sincere, il est vital qu’il explique la situation pour construire sur cette catastrophe , le projet de construire une société et un ordre plus juste.
          Aprés la bombe Iroshima et Nagasaki ont forgé un nouveau japon encore plus uni que le précédent alors payons les dettes, réduisons la voilure et travaillons , c’est ainsi que nous en sortirons .Qu’importe les coupables, l’avenir est à reconstruire, on pourra toujours juger plus tard les coupables.Pour l’instant nous devons croire que la crise va nous permettre de développer plus vite de nouveaux produits, une nouvelle économie, une nouvelle équité, un monde un peu meilleur dans des états différents et forts justement de leur différence.
          Aprés guillotine, sabre, fusil, noyade , il sera toujours possible de faire un choix.L’urgence est d’unifier le pays pour nous sortir de l’orniere!!!!

  3. Bonjour,
    la communication internet du PS présente le même défaut rhédibitoire que celle de Ségolène Royal en 2007.
    Il est impossible de communiquer autrement qu’à sens unique.
    Nous, les électeurs, avons deux oreilles mais aussi une langue.
    Si on ne nous écoute et on ne nous répond pas nous irons voir ailleurs.
    A bon entendeur …

  4. Mr Moscovici nous attendons avec impatience votre réaction en ce jour historique pour la France. Nous l’attendons d’autant plus que celle de FH est consternante.
    Je parle bien évidemment de la condamnation du président escroc Chirac. Même si la peine n’est que symbolique puisqu’il ne payera ni de sa personne ni de sa poche et qu’il a fini sa carrière, la sentence est salutaire et ce malgré les pressions du parquet de NS.
    Mr Moscocivi, il nous faut maintenant demander :
    1) Au condamné Chirac : sa démission du conseil constitutionnelle puisqu’en tant qu’escroc, il n’a rien à y faire. (et accessoirement il a argué d’une maladie pour essayer de fuir la justice)
    2) Au condamné Chirac : qu’il rende sa légion d’honneur (à priori il doit y en avoir une ?)
    3) A la droite : comment ont-ils manqué autant de jugement toutes ces années de soutient à cet escroc. (chacun comprendra le sous entendu)
    4) Aux médias : pourquoi ils ne font pas des éditions spéciales 24H/24 pendant une semaine sur cet évènement réel historique. (chacun comprendra le sous entendu)

    Mr Moscocivi, il nous faut aussi rappeler :
    5) Au président NS : que son ministre des affaires étrangères est aussi un escroc qui a eu une peine d’inéligibilité et qu’il ne devrait pas être ministre.

    N’hésitez pas à compléter si j’ai oublié quelques demandes.
    Merci d’avance.

  5. Cher camarade
    Je suis écœuré : quand j’ouvre le site du Parti on dirait que la candidate aux élections s’appelle Martine Aubry ! On ne voit que du Martine partout Arrêtez de grâce l’image du François le candidat « mou » qui donne la « belle-mère » Martine sa protectrice!
    Francisco Condis y Troyano
    Professeur Honoraire de
    Philosophie Politique

    • Mon écoeurement vient du fait que mossieur Moscovici a décidé d’augmenter les impôts dans l’agglomération dont il veux faire croire qu’il est le président. Après la bouffe, le gaz, la tva, nous avons maintenant les impôts de l’agglo a supporter. C’est facile quand on ne sait pas ce que c’est, hein Pierrot ! D’autant qu’il faudra nous dire pourquoi, vous les augmenter, puisqu’en 4 ans, vous n’avez rien foutu, sinon, cumuler les places, trahis vos amis et surtout parler, parler…si seulement votre copain Hollande pouvait gagner pour que vous disparaissiez d’ici ! Par contre, comme vous allez laissez s’installer une droite bien dure en locale, on se souviendra de vous…Casse toi, Mosco !

Les commentaires sont fermés.