Dans les médias

L’illusionniste

Catégorie : Actualité,Politique,Réflexions | Par pierre.moscovici | 12/01/2012 à 20:00

Nicolas Sarkozy excelle, on le sait, dans l’art de la poudre aux yeux. Face à des sondages qui le donnent tous perdant, à une côte de popularité qui ne décolle pas et à la colère si évidente des Français, il persiste et signe : il continue à chercher le « coup » médiatique, sans aucune cohérence, sans vision pour la France et en totale contradiction avec ce qu’il a pu affirmer auparavant.

Nicolas Sarkozy veut faire croire que rien n’est de sa faute, ni les déficits qui explosent, ni la dette, ni le chômage.

Ainsi en va-t-il de l’épisode de la taxe sur les transactions financières. Le candidat sortant a annoncé que la France n’attendrait pas ses voisins pour l’instaurer. Il a ainsi provoqué l’embarras et la distance d’Angela Merkel, guère surprenants tant elle considère la France de Nicolas Sarkozy comme un partenaire peu fiable. Bien sûr, celui-ci veut faire croire depuis quelques semaines que rien n’est de sa faute, ni les déficits qui explosent, ni la dette, ni le chômage. Il joue au Président apaisé, sans passif, presque sans histoire, entrant vierge dans l’élection présidentielle. Pourtant, cette fois, la ficelle est un peu grosse. Que celui-là même qui s’était fait en 2007 le chantre  d’une rupture libérale pour la France se pose en premier défenseur d’une taxe longtemps portée par les alter mondialistes, promue par les socialistes au sein du PSE, défendue par eux au Parlement européen, comme par hasard à quelques semaines du scrutin décisif et quelques jours après les annonces du gouvernement sur la TVA sociale, ne trompe personne.

C’est d’autant plus vrai que le candidat sortant et ses ministres ne se sont pas privés de dénoncer publiquement, à maintes reprises, la même mesure qu’ils considèrent aujourd’hui comme une évidence face aux excès de la finance qu’ils ont tant servie. Les images sont là pour le prouver, de façon impitoyable, incontestable. Ne voit-on  pas Nicolas Sarkozy lui-même, dans une vidéo qui refait surface – comme un symbole dans un débat avec François Hollande – dénoncer la taxe Tobin comme une « absurdité », que la France va payer « de quelques dizaines de milliers de chômeurs supplémentaires » ? Au cours des dernières années, la gauche a régulièrement présenté des amendements et des propositions de loi pour mettre en œuvre cette taxe sur les transactions financières : à chaque fois, la droite les a repoussées sèchement, avec ironie, voire avec mépris ! Valérie Pécresse, Thierry Mariani, Pierre Lellouche… la liste est longue des caciques de la droite qui n’avaient pas anticipé le retournement du Président ces dernières semaines et se voient aujourd’hui obligés de manger leur chapeau. Pire, il n’est pas inutile de rappeler qu’il y a 4 ans, en 2008, c’est Nicolas Sarkozy lui-même qui a supprimé l’impôt qui taxait les transactions sur les actions à la bourse de Paris. Seuls les imbéciles, parait-il, ne changent pas d’avis. Soit. Cette conversion n’est pas en soi critiquable, même si chacun voit bien qu’elle est platonique : la droite soumettra au Parlement une décision symbolique, une taxe sans taux. Qui sera dupe ?

La TVA sociale sera tangible et douloureuse, injuste socialement et économiquement inefficace.

Ces inconséquences seraient risibles si le coup porté n’était pas d’une autre nature : créer un contre-feu pour faire oublier l’annonce de la TVA sociale. Celle-ci n’est pas symbolique, elle n’a pas besoin de l’assentiment de nos partenaires européens pour s’appliquer – et ce très prochainement. Elle sera tangible et douloureuse, injuste socialement et économiquement inefficace, comme l’ont montré des personnalités de gauche comme de droite – le réquisitoire le plus impitoyable, le plus juste venant… d’Alain Madelin. C’est bien cette mesure qui sera la dernière grande décision du quinquennat Sarkozy. Le Président communique, il feint de s’opposer au capitalisme et au bout du compte ce sont les Français les plus modestes, les couches populaires et les classes moyennes qui paient. Ceux-là ne sont pas dupes, qui sont 7 sur 10 à juger son bilan négatif.

Nicolas Sarkozy croyait peut-être abuser son monde. En vérité, la ficelle est trop grosse. S’il en était encore besoin, le masque tombe et montre au grand jour le candidat sortant pour ce qu’il est : un illusionniste.

Be Sociable, Share!

Tags: , ,


81 commentaires

  • nicola b. dit :

    En ce jour de “sommet social” ca y est la solution est trouvée.. tout est la faute du manque de productivité des français et du coût du travail en France. Mais les faits sont têtus ……………

    voir l’article du Wall Street Journal d’il y a un an (journal notoirement de gauche)
    http://online.wsj.com/ad/article/france-productivity

    Par ailleurs selon les statistiques de l’OCDE, les Français travaillent 1554 heures dans l’année, contre 1390 pour les Allemands. Donc plus. Le fait est que l’Allemagne n’a pas réduit le temps de travail des salariés à temps plein mais a massivement développé le temps partiel. Ce qui explique aujourd’hui la relative résistance de son marché de l’emploi. Selon l’OCDE, 22% des salariés allemands travaillent à temps partiel, contre 13% des salariés Français. Selon l’OCDE, la productivité horaire d’un salarié français était de 53,2 dollars en 2008, contre 50,5 dollars pour un salarié allemand. Même constat avec les données d’Eurostat : la productivité de la main d’oeuvre par personne occupée est de 121 en France (sur une base moyenne des 27 pays de l’UE équivalente à 100), de 105 en Allemagne. « Même si la productivité horaire en France est parmi les plus élevées au monde, elle a baissé ces dix dernières années, a déclaré hier Laurence Parisot, ajoutant qu’il n’y a « pas eu de compensation de l’effet 35h par une augmentation de la productivité ». Faux. La productivité horaire du travail en France a augmenté de 1,34% entre 2001 et 2008, selon l’OCDE. Certes, cette hausse est moins forte que sur la période 1995-2000 (+2,13%), mais ce décrochage de 0,47 point est moins fort qu’en Allemagne. Outre-Rhin, la productivité horaire du travail a crû de 1,17% entre 2001 et 2008, contre +2,01% entre 1995 et 2000.

    Enfin, cerise sur le gateau………..un article du Figaro d’il y a un an (mais à l’époque il n’y avait pas de présidentielles en vue )

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/02/28/04016-20110228ARTFIG00659-le-debat-sur-le-cout-du-travail-relance.php

    • ETDEMAIN2012 dit :

      Les 35 heures sont une forme de travail à temps partiel, qui d’ailleurs s’étaient mis en place avec modération de salaire et aides de l’état.
      Vous pouvez effectivement réduite le chomage par le temps partie, les rémunérations sont moins élevées .La réalité du coût du travail reste la productivité.Que produit-on dans une heure.Vous pouvez travailler 24 heures par jour de temps réel et ne produire qu’une heure .C’est excessif mais la droite montre toujours un côté et pas l’autre.Toujours ce qui est favorable au patronnat, à l’intêret de ceux-ci.
      En France on travaille et plutôt bien!!!!
      Il ne faut pas augmenter les salaires, il faut travailler plus, il faut que le français s’endette, il faut qu’il paye beaucoup de taxes etc, etc.C’est le leît motiv de la droite UMPetiste inféodée aux groupes d’interêt financier.
      C’est la faute aux 35 heures et pourquoi pas des congés payés!!!!

  • xavier de villebrun dit :

    Il faut constater objectivement que la majorité des médias est peu favorable à Hollande. D’abord,ils reçoivent beaucoup plus ministres et responsables U.M.P. que les représentants de la gauche. Ensuite, ils continuent de répéter qu’Hollande n’a pas de programme; quand ils consentent à se pencher sur nos propositions, ils disent mécaniquement qu’elles sont coûteuses et non financées ou qu’elles sont en contradiction avec les propos de tel ou tel leader socialiste.Ils relaient avec gourmandise les injures et les attaques de la droite,affirmant qu’Holl est hésitant,flou,confus etc…, que les salles ne sont pas entièrement pleines qd il fait une réunion,bref tout y passe…Tout ceci n’est pas surprenant si on pense à ts cx qui les possèdent tous acquis à Sarko.C.Q.F.D.!!!…

    • ETDEMAIN2012 dit :

      Vous avez raiso nxavier et votre voix permet de contrebalancer les médias.Tous les jours nous devons expliquer que le programme de FH existe et qu’ilsera certainement plus favorable au français moyen, ou d’en bas.
      Les journalistes dans une grande majorité font de la désinformation hélas.Il nous reste nos convictions et notre langue

  • Jonas dit :

    « Le président va parler aux français à la fin du mois ».
    Pour faire gober un nouveau plan de rigueur déguisé en « réforme » (au passage, il est consternant de constater à quel point l’UMP et son chef (le vrai, Sarko) ont abimé ce mot, qui pouvait, avant, être synonyme de progrès…) ?

  • xavier de villebrun dit :

    Sarko est atteint de diarrhée verbale: il parle ts les jours lors de déplacements très coûteux .Dans le meilleur des cas,il parle pour ne rien dire; ou bien ,il annonce des mesures anti-sociales ou anti- démocratiques étrangement qualifiées de « réformes »;quand il évoque des projets un peu moins négatifs en apparence, ce n’est pas suivi d’effet ou c’est annulé par un discours ultérieur.
    Bien entendu, ces élucubrations sont complaisamment diffusées par les médias qui nous en abreuvent à longueur de journée sans parler de tous ses sbires avec leurs éléments de langage!!!

  • Emilie dit :

    Sur LCI G Longuet a comparé F Hollande , au bateau de croisière qui s’est échoué ces jours , occasionnat de nombreux morts.

    J’ai Honte de cette allusion!!! Mais, quelle indecence vis a vis des familles qui ont perdus leur proche.

    Comment peut on faire une telle comparaison!!!

    Il est grand temps de se débarrasser , de cette droite sans idées, capable de tout et même du pire.

    • domi 25 dit :

      Surtout du pire!

      • Emilie dit :

        Mais oui du pire!!!

        A force de pilonner F Hollande, tous ces ministres, font finir par faire croire aux Français que c’est lui le sortant , et, Sarko le sauveur.

    • ETDEMAIN2012 dit :

      Longuet, il devrait aller faire un tour en cote d’ivoire…..Il aime bien le nouveau Président qu’ils ont mis en place.
      Longuet , lui le magouilleur, c’est vrai il a été raelaxé dans l’affaire de sa maison acquise pour 2 millions de francs au lieu de 4 prés du promoteur.Le juge a considéré qu’il n’y avait pas enrichissement personnel lorsque l’on débourse 2 millions de moins!!!!!!!!
      Longuet étudiant membre du mouvement occident ( extreme droite )grand copain de Madelin et ils ont fait des coups fumants ces 2 là.
      Longuet est dans son genre un guignol.Il est revenu en tant que proche de Sarko, trés proche d’ailleurs!!!!
      Vous avez là le sbire prêt à toutes les lachetés.Effectivement c’est insultant, le capitaine actuel du pays c’est Sarkosy, et on connait ses compétences avec ou sans tempête, ils sont mal placé pour faire un rapprochement aussi sordide pour les familles des victimes et pour FH bien sûr.Ce sont ces gens là qui veulent continuer à gouverner par l’insulte, la provocation, ce sont les arguments de droitiers trés gauches!!!!Cela ne leur donnera rien à essayer en permanence de provoquer FH, ils ne gagneront pas de voix comme cela, qu’ils continuent.

    • hihihi dit :

      Quoique… Hollande est monté en grade.
      De capitaine de pédalo il est devenu capitaine de croisière. Félicitations!

  • Hermès dit :

    Une petite dernière qui résume assez le personnage

    http://www.youtube.com/watch?v=UlhExxLYVNo
    S. Lama : c’est mon ami et c’est mon maître
    Florentino : C’est pas sa faute peut-être

    Je essayé à cent reprises
    De vous dire de vous méfier de lui
    Pour moi ce n’est pas une surprise
    Si vous en êtes déçus aujourd’hui
    Les espoirs on ne les allume
    Que si on pense pouvoir les concrétiser
    Si on n’a pas pu on assume
    En expliquant pourquoi on ne les a pas réalisé
    Nos ennuies ne sont pas de sa faute peut-être
    Peut-être mais il y a une grande part aussi
    Mais jamais vous ne l’entendrez reconnaître
    Que la plupart de ses réformes ont nui
    Attendez-vous plutôt à le voir apparaître
    Suffisant, arrogant et sur de lui

    D’une voix faussement plébéienne
    Et d’un tout aussi faux courroux
    Il promettra châtiments et peines
    Contre ceux qui s’en prennent à vous
    Il vous expliquera tous les avantages
    De le garder à l’ Elysée encore un peu
    Parce que pour le pays ce serai dommage
    Pour le faire périr il n’y a pas mieux
    Nos ennuies ne sont pas sa faute peut-être
    Il louvoie en nous prenant pour des abrutis
    Français renvoyez votre bon maître
    Renvoyez-le dans sa bonne ville de Neuilly
    Quelques juges iront l’y visiter peut-être
    Et l’air deviendra plus pur à Paris

    Méfiez-vous il vous fera du charme
    Par orgueil il est prêt à tout
    Il jouera sur vos peurs et vos alarmes
    S’il croit que la victoire est au bout
    Il est prêt à mortifier votre âme
    En jouant sur le besoin et l’envie
    Il est adroit pour jouer sur les drames
    L’émotion c’est son crédo à lui
    Mes amis renvoyez votre bon maître
    Qui reposera dans gala et voici
    Si c’est nécessaire pour apparaître
    Aux yeux de la France comme le messie
    Il fera tout ce qui peut lui permettre
    De rester président : Sarkozy.

    30/12/11

  • hermès dit :

    Bonjour,

    Un mot sur la perte du trésor national qu’il pensait ne pas perdre,raison pour laquelle il en a fait un trésor.

    http://www.youtube.com/watch?v=_rPg4j88GdQ
    Dalida : Pour en arriver là.
    Florentino : Pour perdre le triple A

    J’ai favorisé mes amis et piqué votre oseille
    Pour en arriver là
    J’ai défait aujourd’hui ce que j’avais fait la veille
    J’ai fait n’importe quoi
    J’ai parlé pour faire peur et plaire à l’ignorance
    J’ai maquillé les valeurs et fait des effets de manches
    Pour en arriver là, pour perdre le triple A

    J’ai leurré tant de fois avec de fausses alarmes
    Pour en arriver là
    Je vous ai roulé cent fois en vous faisant du charme
    Pour en arriver là
    J’ai marché sur votre vie plus souvent qu’à mon tour
    J’ai augmenté à l’infini vos maux de tous les jours
    Pour en arriver là, pour perdre le triple A

    Refrain
    Pour en arriver là j’ai trop joué de tout
    Du hautbois du pipeau et même du biniou
    Pour réaliser sans émoi mon rêve d’enfance
    J’ai trahi pour parvenir, ô bonheur, à la présidence
    Et pour perdre un autre A
    Je crois bien qu’avec vous si j’avais rendez-vous
    Sans l’ombre d’un regret
    Pour perdre le reste des A
    Je recommencerai

    J’ai appris à vous gruger avec d’inutiles lois
    Qui rassurent les gus qui votent pour moi
    Pour ne pas vous montrer que tout n’est que blabla
    Je joue les gros bras
    Le sauveur du monde à qui il suffit de vouloir
    Le gars plein de suffisance qui s’est servi du pouvoir
    Pour en arriver là, pour perdre le triple A

    Refrain

    Pour en arriver là
    Je n’ai jamais oublié de prendre vos billets
    Et de dire élisez-moi
    Pour aller nulle part
    Et parvenir un jour au pouvoir
    J’ai raconté des tas d’histoires
    Pour en arriver là
    Je crois bien qu’avec vous
    Si j’avais rendez-vous sans l’ombre d’un regret
    Je recommencerai
    Pour arriver là.

    14/12/12

  • hamdoune fannia dit :

    triple A : ce vendredi 13, la France aurait « perdu son triple A », je dis aurait, car cela fait belle lurette que l’économie française n’est pas considérée comme triple A, pour preuve, sur les marchés financiers, la france emprunte sur un taux d’intérêt bien plus élevé que l’Allemagne, aussi cette annonce, n’est en fait qu’une « économie spectacle », ce n’est une nouvelle pour personne, sauf peut-être pour le gouvernement actuel. Ce qui est grave, c’est le mensonge d’état, il a y quelques mois, le triple A était « un trésor national » et maintenant c’est finalement une chose banale que de perdre le triple A, la gravité est d’abord de mentir au peuple, et de ne pas dire réellement ce qui nous attend.
    Si la perte officielle du triple A aura des conséquences limitées à court terme, elles auront un impact sur l’ensemble de l’économie française à moyen et long terme.
    Les politiques dans leur ensemble ne sont pas à la hauteur de la situation : d’un côté un gouvernement qui glorifie ses réformes, désastreuses pour le pays, et une opposition qui rend reponsable uniquement le gouvernement actuel. Il est clair, que cela est d’abord l’échec de 5 ans de dépenses publiques inconsidérées et de cadeaux fiscaux pour les plus riches aberrants, et cela est une faute économique. Cependant, l’aggravation de la dette est le fruit de plus de 30 ans d’emprunts sans stratégie véritable en matière d’investissement et de croissance, deux europes s’opposent : celle du Nord qui envisage l’endettement comme vecteur d’investissement , mais endettement raisonné et réfléchi, basé sur la capacité de remboursement et non sur une dette garantie par des actifs, et c’est bien l’approche de la dette et non la dette en elle-même, qui voit l’ensemble des pays du Sud dégradés les uns après les autres.
    Je ne cesse de le répéter sur ce site : la question de la dette est un enjeu majeur en matière de stratégie de développement économique et sociale, mais doit reposer impérativement sur la capacité de remboursement, l’emprunt au service du retour sur investissement, avec la condition de pouvoir rembourser dans le temps la charge de la dette, et cela s’inscrit dans la mise en place de cycles d’endettement et de DESENDETTEMENT, et cela les dirigeants de ce pays l’ont oublié depuis 30 ans, et aujourd’hui, malheureusement, la dette a atteint un tel niveau, que la charge générée est à réduire. La dette existe depuis que les hommes existent, c’est avant tout un concept moral avant d’être un concept économique, son approche émotionnelle, empêche de raisonner clairement, ce qui conduit aujourd’hui à des faillites d’état, notamment la Grèce, qui reste très problématique et aboutira à une crise sans précédent en zone euro, seul DSK avait eu l’intelligence de recommander d’effacer purement et simplement la dette grecque, et il a tout à fait raison.
    Cette campagne électorale est bien triste, chacun accusant l’autre de conduire le pays à la déroute, mais personne pour proposer une issue crédible et à la hauteur des enjeux et risques auxquels nous sommes confrontés, la dette doit devenir la question centrale, tant qu’elle sera considérée comme périphérique, le pays ne pourra avancer.

    • domi 25 dit :

      LE probleme francais c’est la desindustralitation,les 3 millions de chomeurs.La perte des AAA n’en est q’une consequence .Les agences de notations ne gouvernent pas la France.Mettons nous au boulot pour redresser l’économie, recreons de la Justice sociale avant qu’il ne soit trop tard…

  • TVA« sociale » = plus de taxes sur la consommation = hausses de prix = baisse du pouvoir d’achat = baisse de la demande = baisse de la production = hausse du chômage.

    La droite veut réduire les déficits des organismes sociaux par une hausse du chômage……………….

    Conclusion :

    La droite sarkozyiste est tellement engoncée dans son idéologie, qu’elle perdu la faculté de raisonner.

    Voilà la preuve.

    Voici le lien :

    http://www.ps95.info/2012/01/tva-sociale-les-contradictions-de-la-droite/

  • lola dit :

    Je viens d’écouter le Pr. de la R. (discours pour honorer M.Debré)il dit que ,fin janvier,il proposera des projets de réforme aux partenaires sociaux, et que la France doit avoir le courage de se réformer.Mais un chef d’état peut-il proposer cela à 3mois des élections ? ce sera bien le Candidat qui parlera ;il faut ,absolument ,refuser la confusion des rôles.

    • Pablo dit :

      Je pense également qu’il est temps pour Sarkozy de clarifier ses intentions par rapport à la présidentielle. La session parlementaire s’achevant en février-mars me semble-t-il, les réformes annoncées relèvent désormais du débat présidentiel.

    • ETDEMAIN2012 dit :

      Il faut avoir le courage de réformer, nous sommes d’accord.Par contre, Sarkosy ne connait les seules réformes qui tapent sur les gens d’en bas et les couches moyennes.
      Il ne peut nier que toutes ses premieres réformes (devant créer des emplois) ont été dirigé pour exempter les riches amis et la finance de ses obligations d’imposition.
      Sa politique ne tenant que dans ses propos, les cadeaux fait aux riches sont réinvestis en France, il le sait bien, c’est faux.Donc il a trahi le peuple car il n’a jamais contrairement à ce qu’il disait eu de programme et chiffré celui-ci.
      Ce Monsieur avec ses sbires UMP ont mis la France en coupe réglée pour faire du fric et à ce titre il doit des comptes à la nation.On ne peut tolérer que l’argent soit offert aux richissimes et les dettes aux pauvres et couches moyennes.C’est cela Sarkosy et il veut encore faire passer des textes qui profiteront à qui?Aux riches.Il veut une regle d’or alors qu’il a été le pire dispendieux de tous les présidents, il a piétiné le rferendum populaire et la constitution en faisant ratifié la constitution européenne.Que l’on soit européeniste ou non, les régles de notre démocratie doivent être respectée, il s’en fiche.Monsieur décide et s’assoit sur l’avis du peuple, le peuple est trop con pour décider, il est juste bon à l’amener au pouvoir.Ce type est un danger pour la France et il faut le mettre horss d’état de nuire en l’écartant du pouvoir et diligenter des enquêtes sur son comportement plus que trouble dans nombre d’affaires .Sarkosy n’est pas courageux, c’est un inconscient, irresponsable, aveuglé par son idéologie!!!!Si l’on veut croire au sauvetage du pays et à la démocratie, il est impératif de le dégager.

  • lola dit :

    Un blogueur parle de « la gauche enfin réunifiée » qui mènerait à bien ce nouveau challenge…c’est vraiment rêver .J’ai vu la prestation de JL.M.sur la 2, jusqu’au bout :il se présente comme le seul vrai homme de gauche, fanfaronne jusqu’au ridicule,se voit en haut de l’affiche, incapable d’auto-dérision .Bayrou, debout près de son tracteur se présente comme étant de gauche !! seul le ps devrait affirmer sa solidité et ne pas présenter des projets à moitié ficelés, avec des annonces différentes dans des com.cafouilleuses.Et puis, pourquoi discutailler avec N.S. ou FR.F. par discours interposés ?aucune polémique avec le chef de l’état qui ,aujourd’hui, n’est pas candidat ; FR.F. allant jusqu’à demander que le programme du PS soit évalué par l’agence ST&P ! Chacun à sa place!j’ai lu l’analyse de Th.Ch, elle est précise et lisible par tous (grand mérite)comme je ne suis ni économiste ni énarque mais que je sais lire et un peu écouter,j’essaie de comprendre au milieu de ce déluge d’infos, de discours ,tout ce qui est démago,vide.Les solutions??Il est étrange que le président de la R. annonce un grand discours aux français pour la fin du mois de Janv. juste après la présentation du projet PS??diable ;il outrepasserait (il outrepasse déjà) le rôle que lui recommande sa charge :il est au-dessus des partis , il semble l’oublier et bien d’autres aussi; il serait temps de le rappeler haut et fort.

  • xavier de villebrun dit :

    La perte du triple A démontre d’abord la dictature des agences de notation conséquence lointaine de la politique de dérégulation et de capitalisme sauvage entreprise par Thatcher et Reagan dans les années 80; ce furent les pires dirigeants de la fin du 20ème siècle et ils furent suivis par beaucoup d’autres.
    En attendant,il faut exploiter au maximum cet évènement contre Sarko qui avait fait un dogme du maintien de ce triple A avant de changer d’avis ces dernières semaines. Il faut qu’il soit éjecté comme son copain Berlu dont plus personne ne parle comme par hasard. De fait, la médiocrité des actuels responsables européens joue incontestablement un grand rôle dans cette crise…

  • Pablo dit :

    Madelin est en effet très critique sur la TVA sociale et sur bien des points on ne peut que partager ses arguments. Toutefois, il y a aussi un présupposé idéologique/politique dans l’argumentaire de Madelin: il ne veut pas de la « TVA sociale » parce qu’il ne veut pas étatiser ou fiscaliser le financement de la protection sociale (rappelons que la TVA est juridiquement un impôt).

  • Emilie dit :

    Je très en colère , voila que F Bayrou se présente en perdreau de l’année, et, met dos a dos le PS et L-UMP dans la dégradation de la note de la France .

    Son état mental m’inquiète il oublie un peu vite qu’il a été ministe de Balladur et de Juppé , donc coresponsable de cette dégradation qu’il doit assumer si il continue à accuser le PS de façon éhontée.

    Il faut dénoncer ça haut et fort.

    Bayrou prend les Français pour des imbéciles.Leur mentir est irresponsable.

    • jpb dit :

      Ministre de l’éducation nationale ?
      Bayrou propose un Président pour l’Europe. Avec un peu de chance, il proposera une capitale européenne nouvelle pour y exercer. Qu’importe la couleur du chat, pourvu qu’il attrape les souris.

    • ETDEMAIN2012 dit :

      Nous avons un devoir de mémoire politique!!!!Bayrou est un saint!!!!!!Il s’est refait une virginité comme certains aprés la guerre .les gens ont la mémoire courte.Il oublie toute sa collaboration active ce brave homme§§§§Un bon menteur!!!

      • lola dit :

        Bayrou ne me semble ni menteur ni naïf , mais opportuniste ;
        il y a un trou de souris , il va s’y glisser, comme seul opposant de poids à M.Lepen ;la chance !il va être élu,au 2°tour,il l’affirme tous les jours, la méthode Coué fera le reste!

        • ETDEMAIN2012 dit :

          Lola, vous avez raison sue l’oportunisme.Mais si vous relisez ses discours passés, vous verrez que c’est aussi un menteur , comme beaucoup d’hommes politiques, ils ont juste oublié les promesses faites, ou les propos du moment lorsqu’ils sont ministres.Pour vous ce ne sont peut être pas des mensonges, pour moi si même si les promesses n’engagent que ceux qui les croient et ce n’est pas mon cas même venant du PS.
          Maintenant l’important est la réalité d’un programme de gouvernement, et necessité qu’il soit adapté à cette période difficile.
          La dette est là, Mr Bayrou fait valoir qu’il était le premier à parler de ce souci, cela nous fait rire jaune car le commun des mortels sait que la dette est préoccupante depuis 25 ans, alors le prophete avait un peu de retard à l’allumage!!!
          On dit qu’il n’est jamais trop tard et j’espere que FH dans la simplicité va dévoiler un véritable plan de gestion pour juguler les dépenses excessives , redéployer les budgets, faire en sorte que les services publics redépoient leurs effectifs pour être plus efficace, diriger les investissements vers les bonnes filieres, mettre fin aux effets d’aubaine pour certains recruteurs, mettre en place les investissements adaptés aux besoins ernergétiques, rendre efficace les formations ( on peut se demander ou passe cet argent) réequilibrer les budgets sociaux pour éviter le gonflement et l’orienter à bon escient.Rigueur, ne veut pas forcement dire serrer vous la ceinture, mais avec les mêmes budgets(même un peu réduits) on peut faire de grandes choses.Ce qui compte c’est l’utilisation des heures de travail et non pas le nombre d’heures .On peut ne rien faire en étant au travail n’est ce pas!!!Alors Bayrou est une émanation de la droite moins droitiere, on peut toujours composer avec lui, car les modérés sont plus ouverts et moins sectaires mais ils mentent aussi.L’union fera la force de ce prochain gouvernement sous condition d’y mettre la bonne volonté de changement et de se comporter en bon gestionnaires.
          Croyez moi, à gauche et à droite la gestion de nos élus peut être critiquée, le népotisme, les petits arrangements qui coutent chers à la collectivité existent bien ( je suis bien placé pour le savoir)
          Alors les paroles c’est une chose mais les actes vérifiés sont plus importants que les promesses de demain on fera mieux!!!!!Ils ont tendance tous à être dispendieux hélas Bayrou aussi!!!

      • jpb dit :

        La collaboration, la pratique la plus répandue en politique :

        Pétain avec les Allemands lors de la deuxième guerre mondiale.
        Mitterrand avec Pétain, avant que de se refaire une virginité et de finir Président bigame.
        Les communistes avec les staliniens, pour « un bilan globalement positif ».
        Les socialistes avec les communistes, pour un programme commun de gouvernement.
        Ségolène Royal tentant de débaucher François Bayrou avant le deuxième tour en faisant le pied de grue au pied de son appartement pour lui proposer le poste de premier ministre.

  • Bangor dit :

    Voici, sous la signature de mon ami T.Chalumeau, la réaction de Terra Nova à la perte par la France de sa notation « AAA ».

    http://www.tnova.fr/note/perte-du-triple-la-france-sanctionn-e

    • baillergeau dit :

      @Bangor
      Chalumeau analyse sans doute sans sophisme, avec l’intelligence et l’honnéteté qu’on lui connait, mais Terra Nova n’est pas la voix officielle du PS et les gages d’un engagement dans les mesures nécessaires pour réussir ne sont pas indiquées – le peuple doute !

  • baillergeau dit :

    Salut Pierre,

    J’aimerais bien que tu prennes le temps de répondre à la première solution pour réduire la Dette, formulée par Paul Jorion.
    Je sais qu’il est de bon ton de ne pas le considèrer comme faisant parti du sérail de gauche, mais ce qu’il dit et écrit à le mérite d’être compréhensible et jusqu’à preuve du contraire vérifié par les faits.
    Je reprends ses propositions.

    « Comparer les dépenses des États à leurs recettes au lieu de les comparer au PIB ou à la hauteur de la Tour Eiffel.
    Réduire les dépenses, mais pas celles qui font que les perdants du système arrivent à trouver quand même supportable la vie qui leur est faite.
    Augmenter les recettes, en supprimant dans un premier temps les cadeaux faits aux riches parce qu’ils sont un exemple à suivre pour tout le monde et en leur demandant de mettre la main à la poche s’ils veulent encore sauver le système qui les a rendus si riches. »

    http://legueduyabboq@wanadoo.fr

    • jpb dit :

      Une imposition sur l’ensemble des revenus qui suive une courbe exponentielle. Plus on est riche, plus on participe à l’effort nécessaire et obligatoire.

       » Reich rappelle ainsi que, sous la présidence d’Eisenhower, le taux supérieur d’imposition des plus riches était de 91% (contre 78% sous Kennedy) [S, p. 37]. »

      http://www.leconomiepolitique.fr/paul-krugman–robert-reich-et-les-inegalites-aux-etats-unis_fr_art_741_38147.html

      Cela ne peut se faire qu’au niveau européen, d’où le principe d’une nouvelle capitale européenne, Schuman-Kanfen, et accesoirement d’un Président européen, tel que Bayrou le propose :

      « Seule l’Europe peut conduire une politique d’équilibre avec nos grands partenaires, la Chine en
      particulier, pour qu’aucun artifice, par exemple une sous-évaluation chronique de la monnaie, ne
      vienne porter atteinte à la loyauté des échanges. Une vraie autorité politique est nécessaire, mais en démocratie, il n’est pas d’autorité politique sans légitimité démocratique.

      Pour jouer pleinement le rôle indépendant qui doit être le sien, pour rendre tout son poids à une voie communautaire de plein exercice, l’Europe a besoin d’un président, et ce président doit tenir sa mission d’une élection et pas d’une désignation diplomatique.

      Un jour, et nous soutiendrons cette démarche, le président de l’Union qui présidera à la fois la
      Commission et le Conseil, devra être élu au suffrage universel direct. S’il est besoin d’une transition, il peut être élu par un Congrès des parlements de l’Europe représentant à parts égales les parlements nationaux et le parlement européen, mais il faut qu’il échappe à la crise d’anonymat, à la crise d’incommunication dans laquelle il est fondé. Il faut qu’il trouve la légitimité démocratique qui en fera, auprès des citoyens, le visage de l’Europe et leur défenseur dans le débat entre pays et grandes zones du monde. »

      Cela suppose évidement de laisser tomber Mélanchon et l’extrême-gauche, et d’avoir pour le PS une position claire qui soit sociale démocrate réformiste. Le petit jeu actuelle qui repose sur des accords d’appareil est le contraire exact de ce qu’il faudrait faire. Après 2002, 2007, 2012 est dans les tuyaux, avec les mêmes personnes et les mêmes méthodes. Passé un certain âge, la majorité des personnes ne changent plus d’idées et de comportements, pour finir droit dans le mur.

      • baillergeau dit :

        Les français ont adhéré à la République quand celle-ci leur a prouvé quelle était en mesure de leur apporter quelque chose de positif – école, chemin de fer, soins, etc…
        Si l’Europe ne parvient pas à réaliser le même enchantement que la RF, elle va mourir d’inanition.

  • domi 25 dit :

    La France en faillite? Se sont les droites capitalistes qui durant dix ans l’ont affaiblie.La gauche française enfin unifiée saura mener à bien ce nouveau challenge:réindustrialiser le Pays.

    • ETDEMAIN2012 dit :

      La France a des dettes élevées mais n’est pas en faillite.
      Quel est le montant de l’actif ?On a tendance à oublier que l’argent est aussi utilisée à des fins du bien être de la nation.Ne raisonner qu’avec la colnne dettes, c’est aberrant.Cela fait peur!!!!Le but recherché sans doute.
      Lorsque l’on parle au français on leur dit vous endettez vos enfants.Que fait un couple qui emprunte sur une durée de 25-30 il hypotheque l’avenir de ses enfants ou leurs construits un héritage?
      L’important est d’emprunter à des taux corrects et de pouvoir rembourser ceux-ci.
      Sarko ,a par ses cadeaux inombrables, empêché les rentrées fiscales et creusé la dette avec de la mauvaise dettes.
      Il est allé, comble suprême faire un grand emprunt destiné à faire des investissements , sans savoir lesquels, c’est un super manager, il va voir les banquiers qui lui réclament de l’aide et lui va emprunter prés de ces mêmes gens alors qu’il n’a aucune idée de la destination de ces crédits!!!!!!Comme ane, vous ne trouvez pas mieux, insulte non , j’insulte l’ane qui lui est un animal intelligent!!!! Mr Sarkosy est un incompétent notoire, irresponsable, entouré de sectaires et endoctrinés dans cette connerie de libéralisme outrancier.
      Le peuple réclame de l’ordre moral et de l’intelligence au service de l’état et non pas un état au service d’une intelligence immorale.Vivement mai 2012!!!

      • Pablo dit :

        « Il est allé, comble suprême faire un grand emprunt destiné à faire des investissements , sans savoir lesquels  »

        Je pense que vous poussez un peu là. La commission Juppé-Rocard a examiné et arbitré un certain nombre de projets après appel à candidature. Personnellement, le grand emprunt me parait une des rares choses positives du quinquennat.

        • ETDEMAIN2012 dit :

          Pablo combien de ces fonds ont été utilisés????Et à qui a été destiné ces fonds, vous avez les entreprises et le montant emprunté?A-t-il fait un tableau des dépenses et des sommes restantes pour en parler?
          Je pose la question donc : »combien d’argent a été utilisé pour des projets d’avenir???Lesquels?
          Je maintiens il a fait un emprunt avant d’en connaitre la destination.Allez voir votre banquier et demandez lui un prêt en disant, je vous dirais plus tard ce que je fais de l’argent.
          Vous trouvez que c’est une des rares bonne chose , je demande le bilan: emprunt, cout par emploi, !!!!!
          Je puis vous garantir qu’une grande partie des fonds n’est pas utilisé.

          • Pablo dit :

            J’avoue ne pas avoir les éléments pour vous répondre point par point. J’ai toutefois trouvé quelques informations via les liens suivants :

            http://investissement-avenir.gouvernement.fr/content/action-et-projets

            http://www.grandemprunt.net/grand-emprunt-20-milliards-deuros-engages-dici-fin-2011

            http://www.grandemprunt.net/quatre-cents-investissements-davenir-deja-selectionnes

            Je vous accorde qu’officiellement il a lancé l’idée d’un grand emprunt sans faire mention des projets d’investissements qu’il souhaitait voir financer. Mais il a laissé cette mission à la commission Juppé-Rocard puis au commissaire général à l’investissement.

            Le parallèle avec une demande de prêt d’un particulier auprès d’une banque ne me semble pas valable. L’Etat n’est ni une entreprise, ni un ménage.

            Comme ce sont des investissements de long terme, les résultats ne sont pas encore visibles. Mais peut être des premiers rapports d’évaluation existent.

            Le grand emprunt part du constat d’une insuffisance d’investissements publics. Depuis 30 ans, c’est quand même les dépenses qu’on a sacrifié en premier.

            Terra Nova dit qu’il faudrait l’équivalent du grand emprunt tous les ans pendant une législature pour rattraper le retard accumulé d’investissements.

          • Pablo dit :

            J’avoue ne pas avoir les éléments pour vous répondre point par point. J’ai toutefois trouvé quelques informations via les liens suivants :

            http://investissement-avenir.gouvernement.fr/content/action-et-projets

            http://www.grandemprunt.net/grand-emprunt-20-milliards-deuros-engages-dici-fin-2011

            http://www.grandemprunt.net/quatre-cents-investissements-davenir-deja-selectionnes

            Je vous accorde qu’officiellement il a lancé l’idée d’un grand emprunt sans faire mention des projets d’investissements qu’il souhaitait voir financer. Mais il a laissé cette mission à la commission Juppé-Rocard puis au commissaire général à l’investissement.

            Le parallèle avec une demande de prêt d’un particulier auprès d’une banque ne me semble pas valable. L’Etat n’est ni une entreprise, ni un ménage.

            Comme ce sont des investissements de long terme, les résultats ne sont pas encore visibles. Mais peut être des premiers rapports d’évaluation existent.

            Le grand emprunt part du constat d’une insuffisance d’investissements publics. Depuis 30 ans, c’est quand même les dépenses qu’on a sacrifié en premier.

            Terra Nova dit qu’il faudrait l’équivalent du grand emprunt tous les ans pendant une législature pour rattraper le retard accumulé d’investissements.

          • Pablo dit :

            Bon, mes précédents commentaires sont encore en attente de modération, donc je vais republier ma réponse sans les liens internet :

            J’avoue ne pas avoir les éléments pour vous répondre point par point. J’ai toutefois trouvé quelques informations via les liens suivants (regarder sur le net « investissement avenir » ou « grand emprunt »)

            Je vous accorde qu’officiellement il a lancé l’idée d’un grand emprunt sans faire mention des projets d’investissements qu’il souhaitait voir financer. Mais il a laissé cette mission à la commission Juppé-Rocard puis au commissaire général à l’investissement.

            Le parallèle avec une demande de prêt d’un particulier auprès d’une banque ne me semble pas valable. L’Etat n’est ni une entreprise, ni un ménage.

            Comme ce sont des investissements de long terme, les résultats ne sont pas encore visibles. Mais peut être des premiers rapports d’évaluation existent.

            Le grand emprunt part du constat d’une insuffisance d’investissements publics. Depuis 30 ans, c’est quand même les dépenses qu’on a sacrifié en premier.

            Terra Nova dit qu’il faudrait l’équivalent du grand emprunt tous les ans pendant une législature pour rattraper le retard accumulé d’investissements.

          • ETDEMAIN2012 dit :

            Pour Pablo, nous sommes d’accord sur le fond.
            Il n’y a pas nécessité de faire les emprunts à la place des entreprises.L’état à un role moteur dans l’implulsion de grands travaux ou de l’aide à la recherche, c’est son rôle, pas se substituer au devoir d’entreprise mais par contre les encourager, oui!!!.
            L’objectif pour combler nos manques d’investissements de ces 10 dernieres années seraient une trés forte incitations de capitaux privés pour les grands investissements de développement des énergies nouvelles, de la recherche par l’association des groupes, des instituts de recherches et des universités par la fiscalité.
            Ne pas faire payer d’impot sans contrepartie est une politique que Sarko connait.Controler les flux financiers , les diriger vers ce qui est porteur d’avenir et d’emploi est une politique réaliste.
            L’investissement mérite d’être rémunérer à condition que les investissements soient utiles au pays.
            Cela fait plus de 30 ans que je réclame un fond d’investissement pour les petites et moyennes entreprises et pour le dévelopement dans les énérgie nouvelles et la biotech ( l’avenir est là pour une grande part des créations d’emplois.Créer, générer des brevets, fabriquer l’avenir .

  • Léon_Botia dit :

    Les positions se ferment et je ne pense pas que l’échec de Sarkozy sur le triple A nous sera favorable. Plus grave, la situation de la Grèce se dégrade et je pense qu’elle va devoir sortir de l’euro. Du coup la gagnante s’appelle Le Pen.

    Attention à 2002. Sarkozy finira devant Hollande au premier tour car les petits candidats de droite vont se retirer.

    Je demeure persuadé que c’est calculé et que Marine Le Pen est sous estimée dans les sondages.

    SARKOZY ORGANISE UN SECOND TOUR AVEC LE PEN

    • Pierre dit :

      C’est toujours le syndrôme LIONEL qui n’ a pas encore été digéré ni même analysé.PS tu me désespère ainsi que le Peuple de Gauche : tu n’as pas compris que la bataille des égos ne méne à rien.
      Sécurité et lutte contre la triche à tous niveaux sont les deux mamelles pour nourrir un programme structuré…et atteingnable.
      Avant c’était Billancourt qu’il ne fallait pas désespérer , maintenant c’est les personnes du bas ( chomeuses , précaires et
      bas salaires …) qu’il ne faut pas désespérer.
      Pour les autres ils ont les moyens de s’en sortir ( quitte pour certains de tricher…et d’avoir aussi la Légion d’Honneur )donc
      ON NE S’EN OCCUPPENT PAS d’autant qu’ils ne voteront JAMAIS pour vous.
      Pierre

  • Bangor dit :

    C’est fait : nous avons perdu notre triple A, alors que l’Allemagne conserve le sien.

    • Bangor dit :

      C’est grave pour la France et c’est avant tout un échec pour Sarkozy qui avait fait une priorité de la défense du triple A.

      • ETDEMAIN2012 dit :

        Sarkosy a tendance à faire croire que c’est la peur de l’arrivée de la gauche qui annonçait la baisse de note.Il passe sous silence les résultats de sa politique:Pas d’impots pour les riches mais de la dette pour les pauvres et les classes moyennes.
        Il n’avait aucun programme, aucun coût d’annoncer et pourtant pendant la campagne 2007, certains pronostiquait un bilan de 500 milliards d’Euros de dettes.
        Il continue contre vents et marées à claironner qu’il est l’homme de la situation, oui de cette situatio calamiteuse, nous sommes d’accord avec lui , il est l’homme de la situation actuelle et il essaye de faire croire c’est la crise, c’est la faute aux 35 heures, à la gauche mais lui l’irresponsable incompétent n’a toujours pas pris la mesure de sa médiocrité.Entouré d’une bande de sbires notée 000+ qui ne connait que le oui-maître , 2012 sera l’année d’un changement necessaire.La prise de conscience et un électrochoc pour redynamiser la république.

      • seb dit :

        Bon…Et bien voilà, c’est fait : nous avons perdu notre triple A. Maintenant, il ne faut pas en faire un fromage.

        La France pourrait même y gagner :

        –Enfin, les politiques vont devoir se donner la peine de bien gérer l’argent public, faute de pouvoir endetter le pays, solution de facilité prisée depuis la nuit des temps et que le passage à l’euro n’a fait qu’empirer ! (Je rêve, je sais, pour cela il faudrait un triple D)

        –Enfin, il va être possible de parler d’une sortie de l’euro ! (Même si je crains que les politiques continuent leur sur place mortifère, tant ceux de l’opposition que de la majorité, en attendant que d’autres prennent les décisions importantes !)

        –Enfin, on va pouvoir passer aux choses sérieuses, au lieu de multiplier les parlotes de la pseudo dernière chance, sans effet une fois passée les premiers instants ! (Mais le candidat du PS, va t il le comprendre, çà ? Ou continuer bêtement à croire que l’on peut sauver l’euro (zone), sans d’abord le (la) démanteler ? Quand une pièce est mal positionnée, il faut pourtant (n’est ce pas logique ?) défaire l’ensemble pour la remettre en état !)

        On verra si, d’ici lundi – allez, soyons bon prince, je lui accorde jusqu’à mardi – François HOLLANDE, va prendre vraiment la mesure du poste qu’il convoite. S’il va, pour ce faire, lancer des propositions qui – s’il se décide – pourraient être à même de lui assurer tant son avenir personnel, que le sauvetage tant de la France que de l’UE (voire du monde !) : un autre François illustre, çà ne serait pas de trop ! Sait on jamais, c’est peut être lui ce Prince des Lys qui (selon NOSTRADAMUS) est censé restaurer la beauté du monde ! (Oui, oui, j’en fais trop !)

        –Proposer – un tel geste serait très appréciable et porté intégralement au crédit de M. HOLLANDE – à M. SARKOZY une rencontre pour le convaincre de faire sortir tout le monde en même temps de l’euro, pour nous éviter le cataclysme sortie de la Grèce/Italie ou (pire ?) de l’Allemagne (qui sait à présent qu’elle doit casquer pour tout le monde) ! En un week-end, en prenant au dépourvu les financiers – donc on ne met pas M. MINC dans la confidence bien sur – on peut y arriver, sans conséquence négative pour la zone euro.

        –Défendre – en privé et public – la mise en place d’un mécanisme de gestion ordonnée des faillites bancaires. Le problème que nous avons aujourd’hui, c’est que, par la grâce du Législateur, les banques peuvent considérer nos dépôts comme des ressources qu’elles peuvent prêter à leurs clients. Ce système, dit de réserve fractionnaire, est en fait un privilège des banques par rapport à toute autre forme d’entreprise : en gros, ce qu’on amène à notre banque, notre argent, est intégré à son bilan, pour lui permettre de faire des affaires. Un peu comme si, en garant sa voiture dans un parking, celui ci pouvait se permettre de la prêter ou de la donner en gage à une opération financière !

        Résultat ? Les banques privées peuvent faire n’importe quoi, les politiques affolés s’empressent de garantir leurs dérives, avant l’argent de bibi (contribuables) ce qui, in fine, augmente la dette du pays. Comme en plus,on a, très bêtement, assumé les créances des autres membres de la zone euro, de manière toute à fait illégale au passage (violation des traités) on se paye une contagion qui n’aurait pas eu lieu d’être, si l’on avait respecté les traités !

        En mettant en place un mécanisme, comme préconisé, ré-instaurant de façon incontestable les déposants comme créanciers de premier rang des banques (avant le fisc, avant les salariés, et avant les créanciers obligataires), et sanctionnant en priorité les actionnaires et les détenteurs d’obligation pour leurs mauvaises décisions d’investissement, on amoindrirait considérablement l’inconvénient de la réserve fractionnaire, et l’on rendrait extrêmement improbable l’insolvabilité des banques sur leurs opérations de compensation des échanges de leurs déposants.

        Et donc le risque de voir des entreprises incapables d’honorer leurs fournisseurs ou de payer leurs salariés par la faute de leur banque serait considérablement amoindri. Et ce, sans intervention du contribuable, donc sans mise en danger de la solvabilité des États, qui ne seraient plus obligés d’apporter de garanties financières aux déposants/partenaires européens, ou alors à un niveau bien moindre qu’aujourd’hui.

        Le risque d’une faillite d’un état sur-endetté ne disparaitrait certes pas du jour au lendemain, mais dans toute banque au portefeuille d’actifs suffisamment diversifié, une telle éventualité ne susciterait pas de panique ou de bank run, et donc pas de blocage de l’économie dite réelle ! Et ce, sans FESF, MES – caduc depuis cette nuit – ou aide du FMI – qui n’a pas pour mission d’aider des pays riches bien qu’endettés – ou monétisation de la BCE, là encore proscrite par les traités. (Et non venant du seul mauvais vouloir allemand)

        Rien que çà…Ce serait énorme ! Alors François…Chiche ?

        • Bangor dit :

          « Enfin, il va être possible de parler d’une sortie de l’euro ! »
          En résumé, vous vous réjouissez d’une catastrophe annoncée parce que votre objectif consiste à sortir de l’euro. La situation de l’Europe est extrêmement grave et les souverainistes sont contents.

          • lola dit :

            On peut dire, brièvement, que c’est l’échec de l’Europe, de l’Euro,et des dirigeants européens; impossible de s’en réjouir;pour l’heure c’est le Président de la République qui est à la manoeuvre
            que va-t-il faire?quant aux candidats présumés sérieux, cela va-t-il les amener à chausser les bonnes lunettes ?ce matin, sur france culture de 6h à 11h 4 émissions passionnantes sur les questions lancinantes du moment.Et,à vérifier,à la Une de Libé, la photo choc:Marine pelotonnée dans les bras de son Papa,les sourires du bonheur

          • Bangor dit :

            C’est l’échec des dirigeants européens, donc du couple Merkel-Sarkozy, et surtout de Sarkozy puisque l’Allemagne s’en tire mieux que la France.

          • seb dit :

            Cher BANGOR, vous me prêtez là des intentions et surtout des pensées bien éloignées de mon esprit. Croyez vous, sincèrement, que je puisse me réjouir (en tant que contribuable, citoyen, chef d’entreprise, Français, européen) de voir notre France et la zone auquel elle appartient (UE/zone euro) souffrir ? J’aime la première et suis un farouche partisan de la construction européenne. Quelle(s) raison(s) aurais je donc de me réjouir de voir l’avenir s’assombrir pour icelles ?

            Si je défends une sortie de l’euro – de tous ses membres en même temps (et non une sortie en solitaire) – ce n’est pas par idéologie ou désir nationaliste, mais parce que nous sommes dans une impasse ! Et le seul moyen d’aller de l’avant – si vous en connaissez d’autres, je suis preneur – à mes yeux, c’est la sortie DE TOUS LES MEMBRES de l’euro. Un peu comme, jadis, le seul moyen de préserver la Monarchie française, c’était d’accepter la fin de la Société d’Ordres au profit d’une Société fondée sur l’égalité devant la loi ! Pour ne pas y avoir consenti, Louis XVI a perdu son trône et entraîné la France dans un tourbillon dont elle ne sortira pas indemne)

            Aujourd’hui, certaines personnes – ou instituts – présentent la fin de l’euro comme une catastrophe. (les Ordres privilégiés en faisaient tout autant) J’ai lu leurs arguments (notamment ceux énoncés par l’Institut Montaigne) et suit conscient qu’une sortie par le haut – telle que souhaitée par Marine – d’un seul pays, pourrait (en effet) être très préjudiciable. De même qu’une sortie par le bas – la Grèce sortant de l’euro par ex – qui n’a pas non plus mes faveurs.

            En effet, la sortie « par le bas » d’un pays comme la Grèce provoquerait une fuite de capitaux de ce pays vers des monnaies fortes dans les heures qui précéderaient un tel mouvement : pas forcément mauvais à longue échéance, mais ingérable à court terme pour le pays en question. Si c’est la Grèce, cela reste peut-être gérable. Par contre, si l’Italie est dans la même situation, les remous européens seront dantesques.

            A contrario, la sortie par le haut de l’Allemagne sans préparation provoquerait une chute de la monnaie « unique » qui serait difficilement contrôlable. En effet, la perte de confiance dans « l’euro sans Allemagne » forcerait une hausse stratosphérique de tous les taux d’intérêts des dettes des pays hors Allemagne, et avec plus de 500 milliards de Roll-Over à venir dans les mois qui suivent, ce serait, pour tous les passagers encore dans l’Euro, le naufrage assuré.

            Si la France choisissait cette option du cavalier seul, elle pourrait se prémunir, à court terme, des effets de la dégringolade de l’euro mais sur le moyen/long terme, en souffrirait car elle a besoin du Marché Unique. Un tel choc entraînerait donc des difficultés à venir et une crise sociale difficilement surmontable. Sans parler du fait que nos partenaires n’apprécieraient guère ce geste !

            En revanche, l’option d’une sortie conjointe de tous les États membres de la zone euro serait vertueuse et efficace. En effet, l’UE a fort bien géré sa croissance avant la création de l’euro. On ne voit guère en quoi, hormis les blessures d’amour propre des promoteurs de cet échec, un retour à des monnaies nationales flottantes et au traité de 1986 (L’acte unique européen) serait un drame, à condition, bien sûr, que chaque banque centrale gère sa monnaie sérieusement !

            Si l’on suivait un tel scénario, les États à monnaie faible (Grèce…), verraient leur nouvelle monnaie se dévaluer rapidement. Le DM se réévaluerait, ainsi que quelques monnaies du nord. Le mouvement serait donc salutaire pour les banques des pays à monnaie faible mais problématique pour celles des pays à monnaie forte. Dans un pays comme la Grèce, les comptes des déposants (au passif) verraient leur valeur fondre, et les actifs détenus en euros « non grecs » (obligations allemandes, par exemple), se réévalueraient considérablement, améliorant leur bilan, sous réserve qu’elles n’aient pas trop emprunté hors de Grèce.

            Chaque pays retrouverait une pleine et entière souveraineté économique, et à chacun d’en faire bon usage sans compter sur la productivité des autres pour se sauver des situations ingérables dans lesquelles ils se seraient mis.

            Nos banques – et celles allemandes – subiraient, quant à elles, un coup de ciseau inverse et problématique : les comptes de leurs déposants se réévalueraient par rapport à la valeur moyenne de leurs actifs, comportant nécessairement une part certaine libellée en monnaie plus faible. Il faudrait donc, dans notre beau pays, comme en Allemagne, restructurer le secteur bancaire, comme mentionné ci dessus. Et cela, sans le faire au détriment des contribuables !

            Résultat ? On repartirait avec une situation beaucoup plus ouverte car (enfin) sortie de l’impasse actuelle.

            Alors…Bien sur, il reste une autre option : celle de fédérer l’UE. Le hic, c’est que je vois mal A. MERKEL proposer dans son pays un référendum (comme prévu par la Cour de KARLSRUHE) pour faire de l’UE une grande Nation !

            Quant à la France…Même s’il ne faut jamais dire jamais, je doute fort que M.HOLLANDE ou quiconque d’ailleurs, soumette jamais un tel choix aux Français. Non pas tant parce que les Franças seraient d’indécrottables « nationalistes » mais parce que nos politiques ont toujours eu un mal fou à parler d’Europe.

          • Bangor dit :

            @ seb
            Vous décrivez un scénario totalement irréaliste et coupé de la réalité politico-économique dans laquelle se trouve l’Europe. La France est incapable de rembourser une dette de 1800 milliards d’euros, dette qui augmenterait considérablement en cas de retour au franc. Cela signifie que, sans l’euro, la France serait dores et déjà en cessation de paiement ainsi que Fillon l’a reconnu avec une certaine honnèteté lors de sa nomination comme Premier ministre.
            Sans aller jusqu’à parler de fédéralisme, la seule solution consiste dans une plus grande intégration politique au sein de la zône euro ou d’une partie de celle-ci. Pour cele, les arguties juridiques propres à telle ou telle constitution nationale devront être dépassées.
            On peut regretter, et je pense que vous serez d’accord sur ce point, que ni Sarkozy ni Hollande ne s’expriment sur leur vision de l’avenir de l’Europe.

      • ETDEMAIN2012 dit :

        Sarko faisait passer le message: »que si l’on perdait notre triple A se serait catastrophique, et cela était du à la peur du programme de la gauche »
        Aujourd’hui, il l’a perdu, mais ce n’est pas grave, ce n’est pas la faute de sa politique, c’est la faute de la crise
        Fillon dit »FH ne devrait pas dire que c’est « la politique de Sarko, et patati et patata »
        C’est le même qui parlait de France en faillite à son arrivée (Merci Chirac et la droite pour tous ces cadeaux »
        Non tout cela c’est la faute à Mitterand , à la gauche
        Cela montre l’incapacité à reconnaitre les erreurs, les choix effectués, les énormes cadeaux improductifs.
        FH va avoir du pain sur la planche, néanmoins, il ne faut pas avoir peur.Les USA qui ont perdu leur tripla A emprunte aujoud’hui à moins cher, le Japon c’est pareil et ce depuis trés longtemps, la nouvelle zélande aussi.Donc la peur n’évite pas le danger.
        Il est certain que la remise en ordre de marche ,nécessite du courage politique, dire la vérité de la problématique , être vrai dans la démarche pour que l’on fasse des efforts, mais pas sans un itinéraire bien établi.
        On doit se répartir les efforts bien sûr et ce inversement proportionnels aux revenus.Les riches doivent participer au redressement pour beaucoup plus, ils ont engrangé beaucoup et (ce n’est pas la lutte des classes)ce n’est que le juste retour de leur demander de combler les trous générés par une politique completement abérrante qui n’a fait que creuser les déficits et créer du chomage.Preuve est faite que la politique ultra-libéraliste est source de maux extremement néfastes dans la répartition des richesses.
        Si vous comptez sur un retour de leur part par des réinvestissements dans l’économie française , vous pouvez toujours attendre(regardez Renault, Carlos Goshn essaye d’inverser l’actionnariat pour faire prendre le pouvoir par Nissan et éviter de payer en France les impots).
        Il n’existe que peu de gens qui font les choses pour les autres et la majorité du peuple dans le domaine financier, il est impératif d’avoir des lois
        .La répartition se fait par des obligations, des controles, des incitations, hélas, c’est ainsi.Compter sur la bonne volonté des milliardaires et du monde financier c’est être naif, vil ou tout simplement lâche.
        L’ultra liberalisme conduit à la main mise financiere sur toute la société et seule une politique volontariste d’état conduit à un changement par l’organisation de la répartition des fruits du travail et de l’activité.Triple 0 pour ce gouvernement irresponsable, composés d’incompétents notoires et de gens inféodés àau monde de l’argent.Un vrai changement passe par un gouvernement émanant d’élus du peuple et travaillant pour celui-ci.Bla-bla-bla, peut être mais pourtant, on oublie que la société c’est d’abord le peuple dans son ensemble et non pas une minorité de gens auto-proclamés « elite »

    • bloggy bag dit :

      Et des petits pays aussi!

  • Pierre dit :

    Attention: il faut que le PS tire un bilan définitif sur le SYNDROME LIONEL ( même pas qualifié pour le 2ème tour 2002 ) et surtout sur l’attitude méprisante de DSK envers la candidate qualifiée pour challenger  » le Brave Nicolas  » : ceci nous a fait perdre en 2007.
    Donc pour 2012 solidarité RELLE dans vos équipes de campagne…et
    SURTOUT , SURTOUT PENSEZ EN PRIORITE AUX CITOYENS ELECTEURS ET CONTRIBUABLES , LES FAIBLES ET CEUX D’EN BAS.
    LES RICHES , LES TRICHEURS ( d’en haut , d’en bas …et surtout ceux qui viennent d’ailleurs d’Europe ou hors Europe ) N’ONT PAS BESOIN DE NOTRE AIDE et peuvent partir car en faisant cela ils prouvent qu’ils n’aiment pas la France ( Notre Pays , quand même ).
    Si cela n’est pas affirmé par vous c’est plié :c’est Nicolas…et horreur suprême Marine au 2ème tour ( avec Nicolas )
    avec Bayrou et Hollande éliminés !!!
    AUX ACTES CAMARADES DE GAUCHE ( est-ce encore VRAI ? ).
    Pierre

    • seb dit :

      Pierre,

      En général je ne prends pas trop parti – trop de déceptions et trop d’incompétents notoires aussi ou plus exactement un manque de management des équipes préoccupants : pas les bonnes personnes aux bons postes – mais là, votre post est plutôt revigorant !

      Je ne sais pas si vous avez fait des études de comm ou bien été coaché pour vous adresser à autrui, mais votre message fait du bien. (Inexplicablement)

      Vous ne seriez pas dans le commercial ou le marketing par hasard ?

      • Pierre dit :

        Non je suis à la retraite depuis 2004 , en plus de mon travail de technicien électronicien dans une Grande Entreprise Franco-Italienne de Semi-conducteurs j’étais un responsable syndical central d’un grand syndicat…et ma pratique de 10 ans d’exercice dans ce rôle m’ a permis de rencontrer  » des Grands Singes  » que cela soit au niveau des experts , des cabinets de consultants ,d’Agence de Notation, des Patrons petits ou grands , des syndicalistes de tous bords( je m’y mets aussi , bien que ne désirant pas le Pouvoir) ,des salariés avec leurs qualités et défauts ,les avocats , juges , huissiers , banquiers , politiques (députés , Ministres et divers Chefs de Cabinet ), des Préfets ) , des communicants incompétents ( avec comme exemple caricatural celui de DSK : un modéle du Genre , par charité je ne citerai pas son nom)…et Forces de l’Ordre diverses ,des nervis avec leurs chiens aussi…
        Tout cela donne une certaine expérience , en la matière ,
        oserai- je ? une certaine Compétence ?…mais je ne brigue à rien : pas même un parachutage dans une circonscription gagnable à la Fillon( pas courageux ce petit pour cela Rachida a ma préférence! ) ni un lot de consolation à la Jack Lang.
        Content de vous avoir fait du bien .
        Pierre

        • Bangor dit :

          « des communicants incompétents ( avec comme exemple caricatural celui de DSK : un modéle du Genre , par charité je ne citerai pas son nom)… »

          Stéphane Fouks ? Si c’est lui, il n’est pas incompétent.

          • Pierre dit :

            Oui il n’a pas vu venir le coup de sa voiture de luxe pour chercher avec DSK le siége de campagne d’un Parti de Gauche ? en l’occurrence le PS…ET PUIS SURTOUT 15 JOURS APRES LE COUP DU SOFITEL : UN ADDICT LACHE SANS GARDE RAPPROCHEE ( Du moins avoir auprés de lui une NOUNOU 24 heures sur 24 heures pour éviter les coups fourrés ).
            C’est bien une faute professionnelle qui méritait
            le renvoi immédiat.Si ce n’est pas de l’incompétence alors je ne comprends plus rien à rien :sans doute une sorte d’incompétence,mais là je dépassais à peine DEUX FOIS LE SMIC de l’époque en 2004.
            Donc DEUX FOIS MOINS QUE LE SEUIL QUE FRANCOIS DEFINISSAIT COMME LE SEUIL DE LA RICHESSE !!!
            Notre candidat DOIT FAIRE ATTENTION A SA COMMUNICATION.
            Il ne doit pas confondre conviction et naiveté mais
            faire des promesses atteignables et vraiment chiffrées et s’en tenir.
            Voilà c’est dit et comme cela fait du bien de l’écrire.
            Pierre

        • seb dit :

          Je me disais bien que votre « tchache » ne sortait pas de nulle part.

          Dommage que vous soyez à la retraite. J’aurais sans doute eu du boulot pour vous ! Question motivation, vous assurez !

          • Pierre dit :

            Merci Seb ,
            le vélo suffit à mon activité , cyclo cool mais quand
            même 7065 Km cette année ( Ne le répétez à Nicolas :il me remettrai de force au travail bien que que j’ai dépassé de 2 ans les 67 ans fatidiques ).
            Pierre

        • lola dit :

          Si vous avez rencontré des « grands singes » , alors vous ne devez pas être dépaysé ; en ce moment nous assistons de près à de grands spectacles dans la Sphingerie .Plutôt que de changer de communicants, je leur conseillerais,à tous, de recruter un « fou »qui leur remettrait la tête à l’endroit ; après la tva sociale, la taxe Tobin, le ‘achetons français rien que français’,et le mariage homosexuel,on attend la nouvelle proposition, d’où qu’elle vienne ; la seule candidate sensée étant Ch.Boutin puisqu’elle est partie sur les chemins de Compostelle.

    • bloggy bag dit :

      DCB l a fait a sa maniere en enterrant l ilusion d une nouvelle gauche plurielle et en appelant a voter ps et pas eelv. bonne idee dany !

    • Pierre dit :

      CELA REMET LES PENDULES A L’HEURE CE PASTICHE.On se demande si les Conseillers ont vraiment une compétence ? Dire que ce sont EUX qui participent aussi aux Notations des Pays et Administrations.
      JE pense que beaucoup d’entre méritent la même note que celui de DSK ,c’est à dire la suprême horreur :

      Z Z Z

      Pierre

  • hihihi dit :

    Mariage homosexuel : Sarkozy « brouille l’écoute »!

  • xavier de villebrun dit :

    Les scores favorables à la fille Le Pen signifient toujours un vote de dépit causé par la rage et le dégoût de gens révoltés par la situation générale.Ces gens ne pensent pas qu’elle sera élue et, sans doute, ne le souhaitent pas. De toutes façons, elle ne pourrait l’être qu’en cas d’une énorme abstention:dans ce cas de figure ,les électeurs de droite ne votent pas Holl.et ceux de gauche ne votent pas Sarko(pensant à juste titre qu’il y a peu de différence entre Sarko et Le Pen). Les projections de 2ème tour confirment le phénomène de rejet dont souffre toujours Sarko et qu’il aura du mal à effacer; s’il avait un minimum de bon sens, il ne se représenterait pas laissant la place à Juppé,Fillon ou Coppé. Amusant,n’est-ce pas!!!!!…

    • seb dit :

      Je crois qu’il est tout à fait inutile de faire quelques « projections » que ce soit.

      -A l’heure actuelle, même s’ils en dévoilent quelques unes, ni M. HOLLANDE ni M. SARKOZY n’ont de programme : difficile dès lors de faire un choix…Sans examen de ce dernier !

      -A l’heure actuelle, on ignore également qui aura les fameuses « signatures ». On peut penser M. HOLLANDE et M. SARKOZY, éventuellement M. BAYROU…Mais pour le reste !

      -Je suis d’accord sur un point : les « convaincus » de gauche PS et les « convaincus » de « droite » UMP…Voteront pour leur candidat respectif.

      Maintenant…Que va faire l’essentiel de la population, celle qui ne se sent pas écouter par les organes politiques « référents » sur le plan médiatique s’entend ?

      Si seulement 1/5 du pays – disons – vient voter…Quel « succès » pour le futur ou la future Président(e) !

      Et si les sympathisants FN se retrouve sans candidate (pour le premier ou le deuxième tour)…Qui (franchement) peut dire qu’ils iront voter spontanément pour M. HOLLANDE ou s’abstiendront ? Je suis même sur que c’est sur ce quoi compte M. SARKOZY : un vote « contraint » en jouant sur le fait que les électeurs du FN préferont lui donner leur voix à lui plutôt qu’au candidat socialiste !

      Pour éviter ce « risque » de se voir voler une victoire, somme toute facile – si le PS cesse de s’entuber – il me semble donc qu’il serait bon de « faire concurrence à droite » en aidant les candidats de cette mouvance (droite/centre) à obtenir leur signature.

      Pour ce faire, le PS pourrait aider M. BAYROU et M. NDA à obtenir leurs signatures. Non pas pour les favoriser électoralement parlant, mais par pure stratégie politicienne.

      J’explique. M. BAYROU tente, actuellement, de reconstituer l’UDF. L’assistant parlementaire autheuil laisse, fort bien, présager du cataclysme – c’est sans doute çà la guerre à laquelle fait référence M. ACCOYER, une guerre des droites – qui arriverait en cas d’échec du brave M. SARKOZY.

      S’il fait un score honorable à l’élection présidentielle, beaucoup de députés UMP vont fuir – comme la peste – leur parti adoré.

      Le souci, c’est qu’il est susceptible de faire alliance, en dernière extrémité, avec le brave M. SARKOZY. Et donc de provoque un K.O pour le brave HOLLANDE.

      D’où – à mon sens – la nécessité d’un NDA. Déjà, il suffit de lire de temps en temps son blog, le brave SARKOZY est sa tête de turc. Le PS aussi, vous me direz…Mais entre rempiler avec M. SARKOZY et trouver quelques éventuels compromis avec M. HOLLANDE, son camarade parlementaire (esprit de corps, quand tu nous tiens !) il est fort probable que sa préférence aille à ce dernier.

      M. SARKOZY cherche, désespérement, à ne pas avoir de concurrence « à droite ». Il chouchoute donc ses opposants et fait pression sur les élus locaux pour qu’ils ne donnent pas leurs signatures. Le brave NDA a le mérite de ne pas se « couler » dans ce « moule » de servitude.

      Si le PS se décidait à lui octroyer les (je crois) cinquante et quelques signatures qui lui manque (ce qui n’est quand même pas la mer à boire, M. HOLLANDE a déjà son content !), M. SARKOZY se retrouverait donc « assiégé » par un candidat socialiste qui serait entendu des sympathisants de gauche, par un candidat « centriste » qui lui l’attaquerait sur le plan des valeurs et enfin par un candidat, issu d’ailleurs de son parti, qui jouerait (si je puis dire) les oiseaux de mauvais augure…Et serait entendu par l’électorat de M. SARKOZY et de Marine, parce que (justement) il est « de droite » ! *

      Bref, ce serait la branlée totale pour l’UMP suivi d’un éclatement du parti, dont celui ci aurait beaucoup de mal à se remettre, trituré qu’il serait par la nouvelle donne : un parti très à droite (FN), un peu moins à droite (NDA), centre/centre droit (MODEM/UDF 2.0)…Tandis que le PS aurait les coudées franches, tant aux législatives qu’aux différentes élections locales !

      Ces deux candidats ne « prendraient » aucune voix à M. HOLLANDE, car pas « assez à gauche ». Mais en greverait beaucoup à M. SARKOZY, qui serait dans l’obligation de marchander au deuxième tour (s’il y arrive !) et dans tous les cas, ces candidats, sur leur nom seul, ne pourraient pas « gagner » alors que, du fait de son « avance » M. HOLLANDE le pourrait…Lui.

      Bref, tout le monde serait content.

      • Bangor dit :

        Pourquoi NDA plutôt que Boutin ou Villepin ? NDA n’a aucune crédibilité.

        • seb dit :

          Parce que M. De Villepin et Mme BOUTIN retourneront leur veste. Et leurs électeurs seront des réserves de voix pour SARKO and cie. Un type qui accepte de diner avec l’homme qui hier demandait sa tête ou la pseudo représentante des chrétiens, qui modifie ses convictions selon le vent, sont des courtisans/corruptibles à la petite semaine.

          NDA était à l’UMP…Qu’il a quitté, pour ne plus y revenir. Ce faisant, il a renoncé à des investitures « glorieuses » et à des maroquins, qu’il aurait pu fort bien avoir en rejoignant la « jeune garde » de l’UMP. D’autant plus facilement qu’il a le profil du « gentil prof » qui inspire confiance.

          ll ne se laissera donc pas enbobiné par les promesses sarkoziennes. Et est capable de capter les voix de l’électorat privilégié du Président : les retraités.

          Pour la « droite » qui ne se reconnait pas en M. SARKOZY, il peut donc représenter un espoir. Et comme il a un coté « Mélanchon de droite » (au sens où il a un franc parler que n’a pas M. BAYROU) et peut représenter une alternative à Marine (car son parti ne souffre pas d’une image négative dans « l’opinion »)c’est (à mon sens) un réel danger pour M. SARKOZY, qui veut (on l’a vu tout au long du quinquennat, empêcher toute guerre des droites, car cela lui permet de se présenter comme la seule alternative !).

          Pour M. HOLLANDE, c’est donc un puissant allié – les ennemis de mes ennemis sont mes amis ! – même s’il l’ignore ! Un allié qui n’aura pas de réserve de voix suffisante pour prétendre aller au deuxième tour mais qui pourrait (en quelque sorte) jouer le rôle du brave CHIRAC qui a « permis » (selon les vues des élus) la victoire de M. MITTERRAND.

          Ajoutons à cela, que les électeurs de cet homme, peuvent constituer des réserves de voix pour M.HOLLANDE…Mais ils ne le feront pas si le PS ne fait pas un « geste ». Les cinq cents signatures par ex.

          Il y a, en effet, chez M. HOLLANDE quelque chose qui est susceptible de leur faire choisir ce dernier au deuxième tour (en admettant qu’il le passe) : son coté « professeur » ! Avec ses petites lunettes, sa bouille de bon élève, et ses cheveux (il lui en reste, miracle !)…Il y a une certaine ressemblance entre NDA et M. HOLLANDE. Le candidat du PS a un avantage non négligeable : il parait calme. (Et chose non négligeable pour l’électorat chrétien, il a des enfants…Maintenant, passera t il la bague au doigt de Val ? Ou (ce serait une première!) contractera t il un pacs avec elle ?)

          Plus important encore : si M. HOLLANDE reste, aux yeux de NDA, le candidat du « oui » (au TCE)…Trouver un terrain d’entente pourra être possible, si par ex, le candidat du PS a recours à un certain…Fabius, qui incarnait en 2005 le « non » et a déjà travaillé (à cette occasion et sans doute en d’autres) avec NDA.

          J’irai même à dire que le PS pourrait faire un « coup politique » en misant sur NDA. Il n’est pas suffisamment menaçant pour porter atteinte au projet de M. HOLLANDE – s’il en a finalement un – et contre quelques attentions (la défense du « caractère social de la République » devant la CJUE ; un référendum sur le « mariage gay »; un référendum sur le futur traité que M. HOLLANDE défendra par ex (on ne peut pas demander la confiance du Peuple sans être soit même confiant envers celui ci !) je ne doute pas que les voix se reportent sur M. HOLLANDE. Que ce soit dans un « face à face » HOLLANDE/SARKOZY ou un « face à face » BAYROU/HOLLANDE après éviction du candidat SARKOZY, via le « transfert » de voix « de droite » sur la personne de NDA !

          Une dernière remarque : vous dites « quelle crédibilité » ?

          Mon but n’étant pas de faire élire NDA, sa crédibilité de projet n’est pas mon problème. En revanche, je note qu’il a une popularité certaine, auprès des « gens de droite » qui le connaissent (en témoigne, pour ex, sa réélection brillante en tant que maire ou…Son succès en 2005 contre le TCE. NDA étant à droite ce que M. FABIUS pouvait être, alors, à gauche)

          Dès lors qu’il est capable de mettre sous sa bannière un certain nombre de citoyens, qui n’iront donc pas voter au premier tour pour M. SARKOZY…C’est tout ce qui m’intéresse !

          Si son projet manque de crédibilité – mais quel projet est actuellement crédible ? Celui du PS, qui se base sur des hypothèses de croissance de l’ordre de 2,5% ? Ou qui propose des eurobonds que l’Allemagne ne saurait accepter car INTERDITS par sa Cour Constitutionnelle…Sauf référendum (vous voyez Angie se permettre un référendum ?)! – sa personne peut, avantageusement, créer un différentiel qui aidera M. HOLLANDE à franchir le premier tour et à fragiliser le candidat SARKOZY. Et qui, en cas d’insuccès du sortant, pourrait favoriser une guerre à droite, qui personnellement, m’enchante déjà, tant le logiciel idéologique mérite d’être remis à neuf.

          Ni le premier, ni la deuxième, ne tireront à boulets rouges sur M. SARKOZY.

      • ETDEMAIN2012 dit :

        Les nouveaux inscrits seront aussi nombraux et cela peut être déterminant.Convaincre les blasés et les déçus est difficile , il faut espérer que le bilan négatif conduise à un regain de citoyenneté par le vote.
        Actuellement , c’est vrai que tant que les programmes et les candidats officialisés, on ne peut pas faire d’hypotheses trés fiables.
        Marine Le Pen fait son cirque comme faisait papa pour dire qu’on lui fait barrage mais je pense qu’elle aura ses signatures, Mélenchon aussi, Bayrou, Dominique de Villepin devrait aussi les avoir mais rien n’est certain donc wait and see.
        On aimerait y voir plus clair!!!

      • lola dit :

        @Mabika .N.Sarkozy n’est pas un naufragé ; il aime la bagarre, et il est à son affaire, dans les cas difficiles, il a des tours plein son sac,il ne faut pas être naïf.

      • lola dit :

        @Seb « Si le PS consentait à lui octroyer les 50 signatures qui lui manquent à NDA… » on imagine Fr.H.envoyant un texto au maire de TTrifouillis sur sioule, à celui de Calamité en terache etc : » chers copains, j’ai refilé votre signature à NDP-j’vous expliquerai après « ça ferait désordre.

        • seb dit :

          M. HOLLANDE – heureusement ! – ne serait pas contraint d’user de tels procédés. Le PS est constitué en réseau. Et les élus nationaux peuvent très bien discutés entre eux, des choix les plus avisés, pour aider leur candidat.

          Dans mon propos, il n’est nullement question d’imposer quoi que ce soit. Seulement d’en parler aux maires, qui se décideront en conscience. (Sans avoir besoin d’une récompense ou d’une réprimande en cas de défaut)

          Après…Si les maires PS ou apparentés, sont assez bêtes pour ne pas voir l’intérêt d’une candidature qui pourrait aider leur propre candidat à gravir les marches de l’Elysée, c’est leur problème. Moi je ne fais que proposer. A eux – et au PS – d’en disposer !

    • lola dit :

      @Xde Villebrun. La situation est cocasse, avouez! M.LePen pleure à chaures larmes ,car elle n’a pas les si fameuses 500 signatures,
      donc elle ne pourra pas être candidate ; mais elle « s’envole dans les sondages », donc elle est sûre de gagner…ceux qui voteront pour elle le feront pour diverses raisons, parfois, peut-être parce qu’ils ne comprennent plus rien au jeu des chaises musicales
      C.B.lâche Eva,Douste B.rejoint Bayrou etc..,ni au programme des différents candidats qui ‘modulent’ à tout va, en jonglant avec les milliards. Avec M.LePen, c’est simple,elle va simplement sauver la France en danger donc qui m’aime me suive !c’est l’histoire du joueur de flûte de Hamelin .

      • seb dit :

        Elle les aura ses signatures. C’est la dernière « carte » de M. SARKOZY…Sauf s’il se décide à réfléchir.

  • Avec un tel bilan (indefendable), sa marge de manoeuvre est plus que reduite. Sarkozy est comme un naufrage qui se raccroche a tout ce qui peut le sauver. N’attendez pas qu’il se detourne de sa nouvelle voie. Et ca ira crescendo jusqu’a l’election…

  • baillergeau dit :

    La question n’est pas de savoir ce que nous pensons de Sarko, mais ce que les gens, pas hostiles à la gauche, pensent de notre capacité à changer un tant soit peu l’ordre des choses du monde qui nous domine.
    Le reste est insignifiant, sauf pour les apparatchiks.

Flux RSS des commentaires de cet article.