Dans les médias

Pierre Moscovici invité de l’émission « Internationales » sur TV5

Catégorie : Actualité,Politique | Par pierre.moscovici | 16/01/2012 à 15:11

Pierre Moscovici était hier l’invité de l’émission « Internationales » sur TV5, RFI et « le Monde ».

Retrouvez l’intégralité de son interview en cliquant sur l’image :

Be Sociable, Share!

Tags: , , ,


63 commentaires

  • liberte2012 dit :

    Interessant Sarko et les ouvriers.Les autres FH, Marine Le Pen, Mélenchon viennent les courtiser, leurs raconter des salades, pas lui,Oh non jamais!!!!!
    On ne connait pas plus gros menteur mais….
    Voir les ouvriers avec leur appareil photo en train de le bombarder, ils l’admirent , formidable, la classe ouvriere devant le grand Sarko qui se pavane!!!!!Au lieu de le traiter comme le traitre à sa parole, qu’il est et le conspuer, non ils l’applaudissent, le peuple le plus servile!!!!ou une habile mise en scene de ce saigneur (bien orthographié)prêt à tout dans la comédie, guignol en spectacle!!!!
    Sarko aurait aimé être ouvrier!!!De plus en plus fort, ce type tombe dans le cliché et le grotesque!!!!Une insulte au prolétariat.
    Bien, on va le dégager et vu son niveau de copétence,.En France les ouvriers sont bons et Sarko ne fait pas le poids il est , incapable de compter, de mesurer quoi que ce soit.Il ne comprend pas les questions que l’on pose alors c’est mal barré pour lui dans une usine, il aura du mal à réaliser son rêve secret!!Nimbus minus l’olibrius sarkosius, animal en voie de disparition.

  • xavier de villebrun dit :

    Cricri semble atteint d’une maladie récurrente dans la gauche du P.S le molletisme: on tient dans l’opposition un langage doctrinal intransigeant pur et dur et,au pouvoir on pratique une politique droitière. C’est ce que fit Guy Mollet de 56 à 58 et le socialisme disparut de la scène politique jusqu’en 1971.
    Evidemment, pour conserver sa pureté, on peut rester dans l’opposition en s’arrangeant pour perdre les élections nationales, ce qui n’est pas trop difficile. G.Mollet est d’ailleurs arrivé au pouvoir un peu par hasard grâce à la popularité de Mendès France, les manoeuvres d’Edgar Faure et la connerie de Coty…Il ne le souhaitait pas vraiment!!!

    • cricri dit :

      Tout cela est caricatural. Je suis commerçant, je connais la réalité. Je ne suis pâs pour des promesses irréalisables, mais si le « langage de vérité », « la gauche crédible » c’est un copié-collé du programme de Bayrou, je ne vois pas l’intéret de venir aller voter Hollande. De meme si la suppression (ou le plafonnement) des niches fiscales est consacré 100% au desendettement je ne vois pas la difference avec la droite. Il faut m’expliquer ou Hollande va trouver 8 milliards pour son contrat de génération qui est une niche sociale pour les grandes entreprises et ne créera aucun emploi. De meme je ne suis pas contre une banque publique d’investissement mais expliquer aux salariés de la caisse des dépots qui financent les collectivités locales qu’ils vont financer demain l’industrie privé..il faut rentrer dans le détail. je ne vois aucune doctrine dans mes propos.

  • Amelle dit :

    Concernant le numérique, sachant que le net est devenu un lieu social ou des liens se creer de manière considérable, ou la croissance économique y est des plus forte, ou la culture s’y democratise, ou les contestaires, les rebelles, les nouveaux revolutionnaires s’y regroupe, je trouve que le programme du PS en ce domaine est plus que pauvre.

    Je souhaite vraiment que le PS se rapproche du parti pirate dont les membres sont des personnes qui defendent l’Ethique et les droit de l’Homme et donc meritent notre respect. J’aimerai bien qu’Hollande puisse les rencontrer au moins une fois pour voire si un travail en commun est possible, je pense que cela pourrait etre benefique à tous.

    Et surtout ne pas laisser Marine Le Pen jouer les Zorro du net.

  • xavier de villebrun dit :

    Il est évident que l’Education nationale a besoin de nouveaux postes. Déjà,l’annulation des suppressions prévues à la rentrée 2012 équivaut à une recréation. Ensuite,on peut transférer des postes depuis certaines administrations encore pléthoriques…Donc, il n’y aurait pas tellement de créations entièrement nouvelles. Enfin,il faut rappeler pour la nième fois qu’il ne s’agit pas de 60000 postes cette année, mais de 12000. Ce n’est pas la fin du monde et il n’y a pas lieu de tant polémiquer(ce dont se gargarisent la droite et les médias).
    De plus sur ce sujet,seul Vincent Peillon est habilité à s’exprimer au nom de l’équipe de campagne!!!

  • cricri dit :

    Je parle dans mes commentaires du programme d’Hollande et on ne me répond que « sondages » et anti-sarkozysme. En 2007, il y avait déja eu l’éléction imperdable. Autour de moi beaucoup pensent voter Hollande par discipline ou par anti-sarkozysme mais pas par conviction. Il y a un risque de démobilisation des electeurs qui n’est pas inscrit dans les intentions de vote. Le projet Ps a été validé par les militants, le projet Hollande ne le sera pas. Entre l’hémorragie vers le vote Bayrou et celui vers Melenchon, qui va se renforcer aprés l’annonce du programme « a minima » trés « gauche tiede », il faut arreter la suffisance et l’obsession des sondages et écouter le terrain. En ce qui me concerne, je ne suis pas plus convaincu par Melenchon, je voterais certainement blanc au premier tour.

    • Sagone dit :

      Cricri,

      Qu’est que ça vous apportera de voter blanc? Rien, sinon aider Melanchon ou pire encor M Lepen

      Dimanche au Bourget il y a meeting , et d’après les dernières infos il y détaillera son programme économique.

      Soyez patient!

      • liberte2012 dit :

        Il y a une difference de voter blanc et voter Mélanchon.
        Voter blanc c’est cinsidérer qu’aucun candidat n’est valable et se déplacer pour voter c’est le dire.Si ce vote était reconnu comme tel, on pourrait envisager d’avoir un vote sanction pouvant éliminer tous les candidats si 50% plus une voix étaient blanches car l’électeur se déplace.A ce titre il se comporte en citoyen et c’est un point de vue.
        Voter Mélanchon, c’est penser qu’il peut apporter des solutions (on a le droit de ne pas être d’accord avec ces idées mais c’est respectable)
        Dans les 2 cas ce sont des votes citoyens qui présentent des décisions personnelles importantes.
        Le souci dans la démocratie actuelle c’est le fait de devoir voter pour un candidat qui serait moins mauvais et non pas le meilleur.
        Le candidat doit représenter un plan de batailles, une batterie de solutions efficaces .Pour moi j’attends des clarification de FH , je n’ai aucune confiance dans Sarko que je dénonçais déjà quand il était ministre.
        La solution c’est d’avoir des arguments convaincants pour obtenir un rassemblement de gens qui croit que quelque chose est simplement possible contre l’inévitable crise, l’inévitable pessimisme.Tout est possible avec le temps et la foi dans les convictions!!!!!

  • liberte2012 dit :

    Sarkosy en campagne , il ratisse les chasseurs en parlant des oies, il nous prend pour des buses!!!!Il drague le chasseur de droite.
    Il trouve que la politique de l’eau est trop contraignante, écologie de droite.La politique de l’eau devrait venir au centre du débat, c’est un élément essentiel de notre vie quotidienne.Elle coule du robinet pour beaucoup ou on l’achete en bouteille, d’accord mais la ressource est en danger et les conséquences de l’entêtement des agriculteurs en Bretagne qui viennent d’obtenir un adoucissement de la politique d’agrandissement va encore amplifier le phénoméne des pollutions et la profileration des algues vertes.Sarko est un malade irresponsable.
    Il ne sait même pas de quoi il parle, c’est indéniable il est atteint et il ne doit plus avoir une neurone intacte, conséquence de l’accumulation de conneries dans le cerveau

  • guillaumeA dit :

    Cela fait longtemps que j’ai pas participé sur le blog.

    J’attends avec impatience le programme de Hollande.

    Je dois dire que la monté en puissance de Cahuzac me fait très peur.Il ne vient a la radio que pour proposer de la rigueur.
    Les bruits du terrain ne sont pas bons, le manque de propositions devient un problème.

    Je vois monter les extrêmes(le FN et le front de gauche), le débat se radicalise de plus en plus.

    • cricri dit :

      En janvier 207 dés que la programme de Sego a été dévoilé, elle est passée derriere Sarko dans les sondages pour ne plus remonter. Mr Moscovici devrait avoir un peu plus de prudence sur la victoire de Hollande (syndrome Jospin) car taper sur Hamon n’est pas la réponse au 44% (1,2 million) qui ont voté Aubry aux primaires et ne sont pas que des militants disciplinés. Le choix de Manuel Valls (sarkozyste de gauche, 5% aux primaires) comme numéro2 de la campagne d’Hollande est une erreur. La rigueur de gauche meme « juste » a la place de la rigueur de droite va démobiliser l’électorat de gauche et faire monter les extremes. Il faut arreter de lire les sondages et écouter le terrain.

      • pascal dit :

        2007 et aujourd’hui n’ont rien à voir.
        Le programme de FH est relativement dévoilé, et surtout le naimbo n’a plus le vent en poupe et les français n’en veulent plus. il a dit trop de conneries non tenues comme  » la croissance avec les dents », « le tiple A ma priorité », « le président du pouvoir d’achat »,….. et maintenant sa tva sociale.
        la droite n’a pas réussi à le décrédibiliser et pourtant il se sont acharnés sur lui – la gauche de la gauche aussi d’ailleurs, et malgré tout les sondages se suivent et se resssemblent, FH remonte même au premier tour.
        le ps est uni cette fois. même MA l’a rejoint et a très bien parlé ce soir. les idioties d’HAMON cette semaine lui sont plus destinés à mon avis et va rapidement s’eteindre. ce sera une minipolémique de plus et finalement FH reste stable.

      • Bangor dit :

        Les 44% qui ont voté Aubry n’ont pas voté Hamon.

        • Nicolas (Nantes) dit :

          Merci Bangor de préciser que les 44% de Aubry ne sont pas liés à Hamon :) Ca m’a fait tiquer moi :) Cette tendance à s’approprier des résultats est toujours contre-productive.

        • lambda dit :

          Non. Mais ceux qui n’ont pas voté pour Aubry ont certainement été effrayés par Hamon et sa sale gueule.
          Et ont préféré se rabattre vers FH beaucoup plus consensuel… et rassurant.
          J’ai toujours pensé que mettre Hamon en avant, porte parole de FH de surcroit (?!) était contre-productif. La preuve, voir le récent épisode de la tribune dans le Monde.
          Hamon a compris et fermera sa grande gueule jusqu’à l’élection car il est jeune et pense à sa carrière. Alors qu’Emmanuelli n’en a rien à foutre.
          L’aile gauche commence à faire ch…
          Au moins l’autre grande gueule de Mélenchon a eu le courage de quitter le PS.
          Hamon n’est qu’un couard.

    • Sagone dit :

      Dimanche 22 janvier, il y a un grand meeting au Bourget , je vous invite a y participer F Hollande donnera les grande lignes de son programme.

  • FOXTERRIER dit :

    je ne sai pas si c ‘est le lieu ou la bonne rubrique ! pas évident de ci retrouver mais je viens d entendre Montebourg le SARKO socialiste , apparemment ce plouk prétentieux souhaite désastre rai créer son groupe pour bramer en groupe ! Personne n a assez d estomac pour le faire taire il est en train de chercher à éclater la gauche qui n a pas besoin de cela !
    Le Nain n est pas encore dehors !!!!!! Alors comme dirai ArrrrrrrNAUD  » il suffit !  » le Bressant va picorer du pain dur plus loins , cela va tourner au désastre si cela continue !
    Lui braille alors qu il faut faire dans la dentelle ……….Hollande adopte l latitude qui commence a payer ………je dis commence ……….. Le français est craintif à la moindre contradiction il tourne casaque !
    Alors ou est la discipline autour du candidat ! il faut faire un effet masse ! A la Mitterand dela hauteur et du regroupement et ça passera ! le PETIT EST REPARTI DANS LE  » BOUGISME  » mais de grace stoppez Montebourg !

    • ETDEMAIN2012 dit :

      Montebourg est ambitieux et son score lui a donné des ailes.Il veut peser dans les débats pour briguer un bon ministere.C’est un courant parmi d’autres au PS.Tant qu’il ne fait pas dans le séparatisme, il joue de sa difference mais il sait qu’il ne réussira rien sans l’appareil politique du PS.Il devrait monterer de la patience le coquelet sinon il va finir en poulet de Bresse ,cui-cui-cui.

    • Jonas dit :

      Y voir plus clair, une minable vidéo de l’UMP.
      C’est bien le fait d’un parti sans arguments et sans projet, qui ne sait pas où il va ni où il mène la France. Pathétique.
      Dans Kikadikoi, on pourrait lister les promesses non tenues de Sarkozy, aux hasard j’en prend trois :
      « avec ou sans mittal, l’Etat investira dans Gandrange »
      « Si le plein emploi n’est pas atteint à la fin de mon mandat, je ne me représenterais pas »
      « Je serais le président du pouvoir d’achat » (son plus grand succès !)
      « Je ne vous trahirai pas, je ne vous mentirai pas, je ne vous decevrai pas »
      Il y aurait de quoi faire une vidéo plus longue que tous les films harry potter réuni, au bas mot.

      • Jonas dit :

        oups, j’en ai mis quatre, je devais avoir trop d’exemples de promesses non tenues en tête.

    • hihihi dit :

      Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup.

      • Nicolas (Nantes) dit :

        hihihi…

        Avec Sarko, une chose est sûre, c’est qu’il n’y a rien de flou : c’est l’échec franc et massif, le loup a été dévoilé !

        • Chaperon rouge dit :

          C’est net.
          Mais moi, je ne suis pas pressée de rencontrer le prochain loup.

  • NRV dit :

    Pour ceux qui ne l’auraient pas vu, voici le décryptage du voyage aux Antilles de Hollande par le « Petit Journal » de Canal+. Un régal!
    En matière de communication et de manipulation, Hollande n’a rien à envier à Sarkozy.
    A l’usage, çà risquerait même d’être pire!
    http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3351-c-le-petit-journal.html

    Votez Front de Gauche, le seul vrai parti de Gauche.

    • Sagone dit :

      Pourquoi J L Mélanchon n’est pas manipulateur?

    • Christine R dit :

      Ce n’est pas un « décryptage du voyage aux Antilles de Hollande », NRV, mais un divertissement, intitulé comme tel et plutôt rassurant, je n’irai pas jusqu’à dire bienveillant mais s’ils n’ont que ça à se mettre sous la dent y’a pas péril!
      Le décryptage pertinent serait celui du reportage, relativement aisé car les ficelles sont grosses(c’est même un cas d’école):choix des images présentes et absentes, choix des montages, choix des commentaires, éléments mis en relief(les ratés d’emploi du temps par exemple,inéluctablement présents dans toute campagne,)on peut faire dire ce qu’on veut aux images avec un peu d’habileté, c’est leur métier et ils le font bien. Au spectateur de ne pas confondre les genres, surtout pas information avec divertissement.

      • lambda dit :

        On se rassure comme on peut. Moi je trouve le reportage désastreux pour FH.
        Plus la polémique avec Hamon… Ca devient inquiétant.

        • liberte2012 dit :

          Cela fait un moment que l’on dit que les discordances nuisent à la campagne.Benoit Hamon veut faire entendre sa voix lui aussi.Le porte parole de FH doit communiquer ce que FH demande de communiquer c’est la seule voix à entendre.FH écoute, discute, décide en dernier ressort et les autres portent le message décidé sans avoir à y apporter une autre vision.
          Sarko lui est peut être incompétent, incapable , illétré, mais au moins sur le point de la communication, ses équipes le soutiennent peut être bêtement mais disent ce qu’il décide .
          Fh doit faire taire les joueurs soloet faire jouer en harmonie.FH ne recule pas mais il ne progresse pas car ses coéquipiers lui font porter un handicap, cela suffit.

        • Christine R dit :

          C’est encore plus désastreux pour ceux qui prennent le reportage au premier degré, sans décryptage. Un peu de recul et d’humour ne nuit pas.
          Hamon c’est Hamon, ce qu’il raconte ne s’inscrira pas dans les grandes citations politiques du siècle.

  • xavier de villebrun dit :

    Réponse à cricri et ses amis:
    On comprend très bien les critiques sévères de tel ou tel aspect des propositions économiques hollandaises. Mais de là à refuser de voter pour Hollande est suicidaire. En effet, s’il est élu,rien n’interdit de peser de tout son poids sur les décisions de son équipe ( Holl. n’a rien d’un dictateur!). Par contre, si Sarko. était réélu, tout cela tomberait à l’eau…
    Il faut être un peu réaliste et ne pas se complaire dans une opposition permanente à une droite éternellement au pouvoir ( maladie récurrente de la gauche française!!!)…

    • bloggy bag dit :

      D autant plus que cricri declare se focaliser sur le projet

    • cricri dit :

      je ne suis pas d’accord. « votez pour Hollande et vous verrez aprés » ce n’est pas crédible. Comme l’avait dit Martine pendant les primaires, il ne s’agit pas de changer de président mais de changer de politique. Le couac entre Hamon et Cahuzac est révélateur, le probleme de Hollande est qu’il ne tranche pas entre Hamon et Cahuzac. La synthese ne fonctionne pas pour diriger un pays en crise. Le rejet de Sarko est pour l’instant plus important que le doute concernant Hollande a faire une politique vraiment differente de la droite. Aprés le 22 janvier, je crains un renversement de tendance. En 2007 j’ai voté Royal sans conviction aux deux tours, la gauche n’a pas gagné. LEs pro-Hollande devraient un peu moins regarder les sondages et un peu plus l’électorat de gauche notamment les 44% qui ont voté Aubry aux primaires (1,2 million). Si Hollande a choisi pour diriger sa campagne les plus libéraux du Ps, c’est sa responsabilité. Nous ne sonnes pas des moutons !

      • Sagone dit :

        Et voter Melanchon qu’est ce que ça vous donnera de plus ? Rien.

        Et on se recoltinera Sarko encore 5 ans . Si c’est ce que vous voulez allez y, mais sans moi.

      • liberte2012 dit :

        Ceux qui ont voté Sarkosy pour voir, ont vu!!!!!J’espere qu’ils ne sont pas aveugles, on ne peut pas toujours se tromper.
        FH pour moi est une bonne solution sous condition de bien encadrer les équipes du PS qui ont des tendances à se croire un peu trop beau dans les chapelles respectives.On sent l’ambition et la volonté d’avoir un poste , un ministere ou autres reconnaissance.
        La France aux français( cher à Marine Le Pen) prend tout son sens dans la gestion de la République.Un Président pour tous les français, à l’ouvrage pour les français , pour donner un avenir aux français pas à une caste financiere ou à certains arrivistes politiques, gouverner pour nous.FH est l’espoir d’un état (délabré) mais d’un état tout entier.S’il tombe dans les petites chapelles, le PS sera rayé de la carte politique pour longtemps, ce n’est pas n’importe quoi cette épée de Damoles sur sa tête alors…….

  • cricri dit :

    je ne suis pas intervenu sur ce blog depuis les primaires. J’étais 100% Aubry et je ne le regrette pas. Quand j’entends Cahuzac, Sapin ou Valls, j’hésite a renouveler ma cotisation au PS. Les français ne veulent pas un autre président, il veulent un projet alternatif au sarkozysme pour améliorer leur quotidien. J’attends le 22 janvier et le programme de Hollande pour déterminer mon choix au premier tour et beaucoup autour de moi disent pareil. Si il n’y a que des mesures de rigueur et pas de propositions precises pour l’emploi, la production et le pouvoir d’achat (comme modulation IS « version Aubry » 20/40, emplois d’avenir, emcadrement loyers, reforme auto-entreprise et aide créeation d’entreprise, accés à la santé pour tous, nouvelle tranche d’IR 50%…) je ne voterais pas Hollande, l’anti-sarkozysme n’est pas un rpojet alternatif.

    • Bangor dit :

      Je suppose qu’il ne vous pas échappé qu’Aubry a largement perdu la primaire. Vous avez le choix entre Hollande et Sarkozy ou Le Pen.

      • cricri dit :

        Non il n’y a pas que 3 candidats. Il y a aussi Melenchon, Joly, Bayrou, Dupont Aignan, Boutin, Poutou…il faut arreter la manipulation, le vote utile on a vu le résultat en 2007…

        • Bangor dit :

          Il y a à la rigueur Bayrou et Mélenchon. Les autres n’existent pas et rien ne dit qu’ils seront effectivement présents le jour du scrutin.
          Vous avez oublié Villepin qui pèse plus que Dupont Aignan, Boutin ou Poutou, ainsi que la remplçante d’Arlette Laguiller dont j’ai oulié le nom.

          • cricri dit :

            Vous avez beaucoup de certitudes. Ce qui m’interesse ce ne sont pas les sondages mais les programmes. Je ne connais pas celui d’Hollande, l’homme providentiel on a donné. Vous le connaissez vous son programme ???

          • Bangor dit :

            Je n’ai aucune certitude. Tout est trop compliqué pour moi et je ne sais pas où nous allons.
            Vous avez aussi oublié Morin, avec son sondage à 0% (+ ou – 2%).
            Je connais le projet de Hollande aussi bien que celui d’Aubry depuis la primaire ; j’ai fait mon choix et je ne le regrette pas. Cependant, si Aubry avait été désignée, je ne me poserais pas la question de voter pour quelqu’un d’autre. Je vous rappelle que tous les autres candidats se sont ralliés à Hollande. Cela devrait vous faire réfléchir.

    • Sagone dit :

      Je suis d’accord avec vous l’anti-sarkozisme ne fait pas un programme.

      moi aussi je suis 100°/° Aubry ou plutôt j’étais car c’est F Hollande qui a remporté la primaire, et comme je suis socialiste je soutiens F Hollande.

      Reflechissez avant de vous tourner vers quelqu’un d’autre.Oui réfléchissez a deux fois. Et si la gauche était éliminée des le premier tour?

      • bloggy bag dit :

        Si nous continuons sans faire d erreurs graves nous gagnerons le premier et le deuxiene tour. le plud gros probleme aujourd hui est d avoir une majorite forte ce sui n est pas gagne car si le rejet de sarkozy est tres fort cela ne veut pas dire qu il en sera de meme aux legislatives. aujourd hui nous n avons pas d alliance capable de garantir cette majorite et nous sommes beaucoup trop confiant. comme en 2002 mais sur la legislative cette foid.

      • ETDEMAIN2012 dit :

        Le doute est extrêmement important pour rester sur le bon chemin.Ne jamais croire à la défaite bien sûr mais pas non plus que la victoire est acquise.
        Modestie mais tenacité, conviction, force, convaincre qu’il est un homme sage et capable.C’est difficile mais je suis persuadé que FH est prudent, le souci pour moi sont les conseillers qui peuvent être totalement éloigné du terrain et de la perception du français de base.
        30% proche idées Le Pen, 50 % d’indécis et qqui sont susceptibles de ne pas voter c’est difficile de pouvoir être sur de la victoire (FH représente en réalité 14-15% des votants actuellement car si il y a un risque Marine, le plus grand est que 50% des français pourraient ne pas se déplacer)

    • Sagone dit :

      CRICRI,

      Je vous le redit réflechissez, avant de vous tourner vers quelqu’un d’autre.
      Qu’est ce que ça vous apportera de voter éventuellement Mélanchon.Il n’a aucun programme économique, c’est un exellent tribun mais ça s’arrete là, il ne sera jamais président de la République .Et d’ailleurs le veut -il , Il est le chevènement de 2002.

      Rentrez votre colère et aidez a votre façon F Hollande.

  • Dupont dit :

    Est-ce que vous trouvez normale qu’une entreprise comme EDF, l’entreprise appartenant à l’ensemble des français, soit obligé de mettre à la disposition de ses concurrents 25 pourcent de sa production pour que ces concurrents qui sont des sociétés privées appartenant aux amis du chef de l’état puisse les commercialiser?

    Pourquoi on en parle pas dans la campagne?

    Est-ce que l’objectif est de casser l’entreprise publique pour faire cadeau aux amis de Fouquet’s?

    Merci d’avance.

    • ETDEMAIN2012 dit :

      Quand il s’agira de démanteler les centrales nucléaires, iront ils exiger 25% de participation du privé, le prix de l’électricité ne semble pas tenir compte des dépenses différée »s concernant la fin d’une centrale.
      On a privatisé pour obtenir une plus forte concurrence, maintenant les privés réclament l’aide de l’état pour obtenir ce qu’ils veulent.
      Les autoroutes se sont améliorés depuis la privatisation à un prix cadeau ?Non.
      Le téléphone a-t-il baissé ?Peut être parce qu’il ya Free autrement France Télecom se goinfrait.On a supprimer des emplois pour mieux exploiter les salariés et les actionnaires s’en fichent plein les poches.
      Le liberalisme outrancier et l’entente des ultra-riches contribuent à l’exploitation de la misere et la création de chomeurs.A eux le fric , à vous de payer.Maintenant c’est la résultante de la la loi du marché(les caids de la finances et les spéculateurs font la loi).cette loi qui regle tous les problemes selon St Sarkosy et qui des qu’il y a un probleme, injecte l’argent de l’état.On se fiche du monde et beaucoup d’employés, d’ouvriers continuent de croire cela et se comportent en larbins du capitalisme .Ils vont jusqu’à réclamer des baisses d’impots pour les plus riches car ils croient que sans eux ils n’auraient pas de travail.

    • seb dit :

      Ce n’est pas du tout normal. Le plus terrible, dans cette affaire, c’est que EDF ne peut même pas se défendre – en saisissant la CJUE – parce que l’Etat l’en empêche !

      Résultat, la Commission Européenne peut continuer, tranquillement, d’imposer à EDF des obligations qui violent les règles inscrites dans les traités, à commencer par la concurrence libre et non faussée ! (Qui est en la matière pas libre et faussée)

      Comme aucun parlementaire PS n’a eu l’idée – mais rêvons, cela peut changer ! – de saisir le CC (à priori ou à posteriori) concernant la situation de EDF (ce qu’un élu peut faire, puisqu’en tant que représentant de la Nation, il a un intérêt particulier à interroger le CC sur cette question), EDF qui a une situation monopolistique (mais pas un monopole) peut continuer à être la proie de ses concurrents !

      Merci M. BARROSO ! Et surtout merci à « l’opposition » qui garde le silence, donc consent au démantellement de EDF ! Quand les élus vont ils se mettre à lire les traités ? Et quand vont ils (enfin) commencer à défendre les intérêts du pays ? (Si EDF cherche à toute force à augmenter ses tarifs, ce n’est pas pour rien : il faut bien qu’elle trouve l’argent nécessaire pour payer les commerciaux de ses concurrents !)

  • Amelle dit :

    Il serait peut être temps le réunir le PSE pour un congres ou sommet avec les partis sociaux democrate européen afin de se mettent d’accord sur une serie de mesure à defendre en Europe. Une idée comme ça.

    Perso je pense que la plus pertinente serait que la BCE fonctionne comme les autres banques centrales, qu’elle ne soit pas seulement préteur en dernier ressort comme le demande les socialistes mais préteur en 1er ressort, c’est a dire qu’elle prête directement aux états sans que ceux là n’aient recours aux banques privé à un taux de 0,5%.
    La seconde mesure pertinente serait de rendre l’Europe aux peuples européennes et proposer la constituante parce que la on arrive au bout de la logique du compromis entre pouvoir des état et donc technocratie accru et pouvoir démocratique direct mais cela reste mon avis perso.

    Reste la campagne de Hollande, on remarquera l’effondrement des verts qui fait le bonheur de Bayrou et c’est là qu’on se rend compte que la candidature de Joly est une aberration qui non seulement n’a pas generer une dynamique mais aussi en quelque sorte plomber la dynamique de sont propre parti pour les legislatives et de toute la gauche d’ailleurs. S’il avait eu rassemblement sans candidature ecologiste cela aurait permis de faire nettement mieux, de les inclure dans l’équipe de campagne de Hollande.

    D’un autre coté j’espère que Melenchon comprend maintenant que ce n’est pas en tapant de manière général et sur Hollande en particulier mais en proposant qu’il peux se aire entendre, les gens aiment les gens calme et sensé surtout pour une présidentielle, s’il n’a pas compris, il serait bien que quelqu’un se décide d’aller lui expliquer. Hamon par exemple…?!

    Concernant Bayrou je pense qu’il a bénéficié du transfert de sympathie venant de Joly, cela dit le ralliement des Douste blazy et de Boutin pourrait rappeler à certain qui il est véritablement un UDF. Le seul ralliement qui pourrait lui être bénéfique est celui de Borloo que les gens aiment bien à moins que celui ci ne préfère rallier De Villepin.

    Reste Hollande, celui ci a commencé l’année en montant d’un cran et il a raison, il faut occuper intelligemment l’espace médiatique et même s’il est nécessaire que quelques-uns répliquent à la droite sur les petites phrases, surtout si celle-ci ne concerne pas le projet, il ne faut surtout pas que cela soit au détriment du message politique, des idées et du projet qui est ce qui intéresse vraiment les gens, et débattre du projet même avec la droite même avec polémique n’est pas une mauvaise chose.

    Il ne faut pas aussi taper sur toute la droite, d’abord parce qu’une partie de la droite est anti Sarko et il serait dommage que les socialistes gâche cette inimitié, casse cette défiance qui est assez profonde mais aussi parce que Hollande à une image de rassembleur et qu’il devrait garder cette image jusqu’au bout, l’image d’un candidat qui se veux président rassembleur et réconciliateur.

    J’avoue même que j’aurai préféré à un slogan simple voire simpliste comme « Maintenant, le changement » un slogan qui parle de réconciliation après ces années de division, réconciliation des français avec la politique mais aussi avec LE politique, réconciliation entre les composantes sociales de la société, réconciliation entre les composantes économique de la société.

    Bref pendant la primaire Hollande incarnait un peu cela et je trouve dommage de laisser cette belle image pour une image de changement utilisé mainte et mainte fois et usée jusqu’à la corde.

  • walter benjamin dit :

    Monsieur hollande doit annoncer très vite une sorte de Glass Steagall Act pour nous sortir du bourbier financier ,il doit être notre Roosevelt (Les Anglais et beaucoup de pays étudient déjà cette option) ,Hollande doit être le premier à l’annoncer ,cela créera un immense élan d’espoir en Europe et dans le monde: ne nous décevez pas Monsieur Hollande ! En annonçant cela vous prendrez 10 points de plus d’avance , tout les économistes sérieux savent que c’est la seule voie. Le traçace des comptes que permettra la taxe Tobin permettra d’en finir avec les paradis fiscaux 11 000 milliards y dorment tout de même! Ne laissez pas ce rôle à un autre ,soyez notre Roosevelt Monsieur Hollande!

    • Bangor dit :

      Pour simplifier, vous préconisez une séparation totale des banques de dépôt et des banques d’investissement. Pourquoi pas ? Mais il faudrait aller beaucoup plus loin dans une réforme du système financier international et cela dépasse un petit pays comme la France. Seule l’Union européenne pourrait peser et je rejoins Amelle qui propose un congrès du PSE ou un « sommet avec les partis sociaux democrates européens afin de se mettre d’accord sur une serie de mesures à defendre en Europe ».

      • seb dit :

        L’un n’empêche pas l’autre. Comme le dit « benjamin » M. HOLLANDE peut aider à mettre en place une dynamique. Non seulement parce que la présidentielle française fait parler à l’étranger – et donc cela peut véhiculer l’idée – mais aussi parce que la France dispose de moyens que ses partenaires n’ont pas tous (notamment l’UE), à savoir par ex une place en or au G8 et…(somme toute) également une Française au FMI. Sans parler – mais alors là, il va falloir « socialiser » l’homme ! – un Lamy à l’OMC ! (PS !)

        Si M. HOLLANDE (pour la France et le PS) et M. LAMY (qui représente les intérêts de l’UE à l’OMC et est (sur le papier) socialiste) demandaient conjointement le retour à cette règle de bon aloi…On aurait déjà bien avancée. (Car cela suppose qu’on détruise l’article 123 de Lisbonne, entre autres)

        Après, pourquoi – effectivement – ne pas défendre au plan européen (même si perso, je ne suis pas sur que Miss Ashton ou M. BARROSO, sans parler de l’inconnu nordiste, soit apte à le faire : la première est Anglaise, le deuxième a le charisme d’une moule, le troisième a suffisamment à faire avec son pays !) le concept, même si je crois que la France est plus légitime à le faire. (A cause de son image international de « pays communiste qui a réussi »)

        Pourquoi pas, d’ailleurs, associer la démarche à celle mise en place aux States. Cà tombe bien, les candidats sont en campagne (donc réceptifs!)…

        Et puis, tant qu’à faire, pourquoi – ce serait plus simple juridiquement parlant – ne pas « attaquer » en demandant qu’on travaille sur la « part fractionnaire » des banques, histoire que celles ci ne se sentent pas des ailes, quand elles font des erreurs…Car elles savent que les contribuables (forcés) vont passer à la caisse à leur place ?

        • Bangor dit :

          Je ne vois pas le rapport entre le « Glass Steagall Act » proposé par Walter Benjamin et l’article 123 du traité de Lisbonne.

          • seb dit :

            Quel rapport ?

            Nous avons supprimé notre « Glass Steagall Act » pour entériner une vision très dogmatique des marchés – ce qui n’a rien d’étonnant puisque (allez voir un peu le site de M.QUATREMER) la Commission Européenne reçoit les bankers pour trouver des solutions (!) et ERT (un lobby industriel) écrit depuis des années les traités et politiques européennes (allez sur leur site : ce qu’ils y écrivent se retrouvent quasiment mot pour mot dans les traités quelques années après…!) – inscrite dans les traités européens.

            Que disent, notamment, les traités européens : que la BCE est indépendante, que les cours des changes doivent être flottants, que la BCE doit assurer (c’est un objectif constitutionnel) la « stabilité des marchés » ?

            Pour rétablir le Glass Steagall Act, il faudra donc mettre fin à ce qu’on a appelé (et qui est inscrit dans les traités comme un objectif de l’UE) la « dérégulation ». Car c’est le « motif » invoqué – notamment en prévision du traité de Maastricht (article 104 devenu 123 dans Lisbonne (une double contrainte puisque les traités s’accumulent, au contraire des lois qui sont abrogées par une nouvelle) – pour ruiner notre Glass Steagall Act !

            Pire encore (si j’ose dire) comme nous sommes membres de l’euro – au contraire des Britanniques qui peuvent (décision M. CAMERON) faire un « mini Glass Steagall Act » – il nous faudra le bon vouloir de la BCE…Qui se doit d’être indépendante. (Selon les traités, au contraire de la Banque d’Angleterre qui reste (somme toute) inféodé à l’Etat))

            Alors, bien sur, violer un traité ne pose pas de réels problèmes -on le fait sans retenue depuis 30 ans ! – comme on le voit (le PS ne trouve rien à redire au fait que la « solidarité européenne » soit illégale par ex ! Idem pour le FESF ou le MES !)…Néanmoins, je doute fort que les financiers se laissent tondre.

            1. Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États membres, ci-après dénommées « banques centrales nationales », d’accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions, organes ou organismes de l’Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres ; l’acquisition directe, auprès d’eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales des instruments de leur dette est également interdite »

          • Bangor dit :

            @ seb
            Ces sujets sont complexes (vous préfériez abstrus ?), mais vous mélangez tout. On pourrait envisager si on l’estimait nécessaire, ce qui n’est pas acquis, de séparer les banques d’investissement et les banques de dépôt sans démanteler complètement le système en n’empruntant plus sur le marché des capitaux et donc en autorisant les banques centrales à émettre de la monnaie de singe.
            Par ailleurs, le site de Quatremer ne m’intéresse pas et le rôle prêté aux lobbies relève du fantasme. Il a pu m’arriver de représenter la France dans des réunions techniques à Bruxelles, dans le domaine de l’énergie, et je peux vous affirmer que cela ne se passe pas du tout comme vous le pensez. Ce sont des fonctionnaires qui rédigent les textes, pas des lobbyistes.

        • lola dit :

          @ Seb.C’est votre jour de bonté :Pascal Lamy est -sur le papier – socialiste ; et M.Barroso a « le charisme d’une moule ».Voilà qui n’a rien d’abstrus ; dommage qu’ils ne puissent vous entendre !ils jeteraient un coup d’oeil sur leur costume.

          • seb dit :

            Tout sujet est – par nature – complexe. Quand mon épouse me parle des plans éducatifs locaux, je suis aussi à l’ouest qu’elle peut l’être, quand je sors les chiffres de ma comptabilité.

            Peut on faire cohabiter le Glass Stegall Act et la « dérégulation » actuelle ? C’est peut être faisable. Pour moi, cela reste néanmoins très difficile, et j’ai tendance à croire que cela serait aussi performant que de réssuciter l’homme de Cro Magnon à notre époque.

            En tout cas, il y a de nombreux adversaires de l’idée – même s’il y a beaucoup de partisans, au premier rang duquel l’actuel Président américain à ce que j’ai cru comprendre et à présent (comme quoi, même la City doit plier devant les Communes (même si ce n’est que dans un avenir très lointain) le PM Anglais – et je crains que l’on ne puisse faire cohabiter ensemble ces deux notions…Du moins tant que la décision finale sera remise au Président de la BCE, qui hier encore spéculait à tout va sur l’effondrement grec (!) et n’a depuis sa nomination que pris des mesures pour aider ses bonnes amies les banques (les sommets européens étant de véritables succès à cet égard ! Acheter des bons grecs à 10% de leur valeur pour les revendre à 50% d’icelle, il y a de quoi faire des heureux ! Merci les contribuables ! Pas étonnant que le système financier appelle à la poursuite de telles ripailles !)

            En ce qui concerne les lobbies, leur influence est moins que négligeable. La politique européenne est élaborée par la Commission en étroite collaboration avec l’European Round Table (ERT), un lobby qui rassemble les dirigeants des grandes multinationales européennes. L’European Round Table est associée à toutes les grandes décisions en matière économique, financière, sociale, ou environnementale !

            On lui doit – pour ne donner que cet ex – la Stratégie de Lisbonne 2000/2010 qui (comme c’est étonnant !) qui (bien entendu) n’a pas fait l’objet d’un quelconque travail d’information auprès du grand public (bien qu’elle concerne l’avenir de l’UE pour dix ans !) et celle qui lui a succédé « Europe 2020″…Qui découle de « Vision 2025″ le rapport de ERT !

            Ainsi, pouvons nous constater que, la Commission et l’ERT misent sur la « croissance intelligente et verte ». Concrètement, il s’agit de « réduire le fossé entre marché et science » (la recherche publique est vouée aux gémonies), « des liens renforcés entre secteur public et privé dans l’éducation » (l’école a pour but d’apprendre aux citoyens à être des bons disciples du capitalisme forcené (en soi le capitalisme peut être une bonne chose) et surtout ne doit pas leur apprendre à penser)

            D’une manière générale, pour approfondir (encore) le marché intérieur, Europe 2020 invite les Gouvernements à favoriser les partenariats publics privés pour la gestion des services publics (bah oui, une fois que les contribuables ont tout payé, il faut quand même laisser les bénefices à autrui ! Ex : les autoroutes !), et les fusions entre les entreprises publiques et privées. (Même but : socialiser les pertes, capitaliser les profits)

            S’agissant d’environnement, le message est le suivant : lutter contre l’effet de serre, c’est bien, mais faire rentrer des euros, c’est mieux. La Commission prend clairement position contre une régulation contraignante des industries polluantes en expliquant que le développement des technologies vertes (qui pourront être facilement refourguées aux pays en développement dans les prochaines années) devrait suffire pour faire face aux enjeux climatiques.

            La Commission et l’ERT souhaitent voir les Etats membres se lancer dans la lutte contre la pauvreté…En déclarant la guerre aux protections des salariés « privilégiés » (qui « rigidifient » le marché de l’emploi) afin de permettre à ceux qui sont au chômage d’avoir accès à un emploi (sous-entendu, sous-payé et surexploité… mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour un job !).On notera que les seules catégories qui peuvent rester « rigides » sont celles présentement occupées par les « hauts fonctionnaires »…Défenseurs du concept ! A quand la « mise en concurrence » des politiques, sur le champ européen ? Je doute que M. BARROSO accepte des « salaires à la baisse » !

            Ce programme qui répond au doux nom de « flexicurité », devrait s’accompagner de réformes des systèmes de sécurité sociale, pour une meilleure balance entre « cohésion » et « soutenabilité financière ». L’objectif : la « responsabilité de chacun sur les coûts de la santé », c’est-à-dire à terme un fonctionnement commercial, supposé sauver la sécurité sociale de ses usagers irresponsables, patients dépensiers, chômeurs indigents, médecins complices, qui creusent les déficits et grèvent la sacro-sainte compétitivité européenne. (C’est bien connu…Dommage, c’est la fraude à la TVA communautaire qui « grève » en premier lieu le budget européen et vue la compta de la Commission, elle est peu digne de donner des leçons !)

            La Commission montre combien elle a sur tirer les enseignements de la crise, en reconduisant presque à l’identique une stratégie qui plaçait le marché, la croissance et la compétitivité comme leitmotivs de l’action publique européenne, et visait à réduire à tout prix le périmètre du secteur public. A ce titre, le pacte de stabilité sort renforcé du sommet du 25 mars. De nouveaux moyens seront mis en place pour faire respecter de manière contraignante le corset imposé aux budgets publics, tout en expliquant par ailleurs que « la fiscalité doit rester favorable à la croissance » (« growth friendly »). Comprendre : pas d’impôt supplémentaire sur les revenus des entreprises. Sur les autres, en revanche…Pas de souci !

            Le souhait de la Commission de se voir accorder des pouvoirs supplémentaires en matière de contrôle des Etats membres, soutenu par les grands groupes industriels, est un élément important de la nouvelle stratégie. Comme expliquait l’ineffable Baron Janssen au sujet de la stratégie de Lisbonne, il s’agirait de « transférer de nombreuses prérogatives étatiques vers une structure plus moderne et internationale au niveau européen ».

            Le but ? Mettre toutes ses forces sur « Bruxelles » au lieu de devoir aller tambouriner dans chaque Etat membre. L’intérêt pour les pays membres ? Aucun. En tout cas, aucun tant qu’on aura en place un « défenseur » du « droit européen » aussi compétent que M. BARROSO !

            Le Marché Intérieur ? Jacques Delors ? Non…Wisse Dekker, président de l’ERT ! Prenez son discours de 85…C’est très exactement ce qu’on retrouve dans le discours de la Commission, en 92 !

            La directive BOLKENSTEIN ? L’ERT est derrière ! La poursuite – sans but avoué – de l’intégration européenne (on parle d’UE à 35 !)…L’ERT encore. L’accord transatlantique ? Idem.

            Alors, oui, sans doute que l’ERT n’a pas une influence telle qu’elle puisse imposer son bon vouloir. Mais, manifestement, si les fonctionnaires écrivent les textes de loi…Ils écrivent ce que ce lobby dicte ! On peut faire la même approche, sur les questions sanitaires. Le H1N1 est une belle farce qui a coûté des millions…Parce que ses principaux « conseillers » à l’UE…N’étaient autres que les lobbies pharmaceutiques !

            Tant qu’il y aura de tels conflits d’intérêt – est il étonnant qu’une commissaire prenne le parti des ONG sachant que c’est chez MONSANTO qu’elle va occuper un poste après ses fonctions à la Commission ? Ou que M. DRAGHI serve l’intérêt des banques puisqu’il a gardé des sérieux émoluemens de Golman Sach ! – au reste le plus vent caché (ou omis) par la sphère politico médiatique (les Français ont découvert que les « experts » du H1N1 étaient des personnes financées par l’industrie pharmaceutique et que l’OMS pullulait sous le nombre de ses représentants, un simple coup d’oeil à acrimed leur montrerait que les « experts » médiatiques de la finance sont aussi en plein conflit d’intérêt !)…Je ne crois pas qu’un quelconque lobby puisse ne pas être « influent » !

            Si un fantasme existe, c’est sans doute celui de croire nos élus capables de penser par eux mêmes. Et oui, je suis en forme !

Flux RSS des commentaires de cet article.