Dans les médias

Pierre Moscovici invité du Talk Le Figaro

Catégorie : Actualité,Politique | Par pierre.moscovici | 19/01/2012 à 16:36

Pierre Moscovici était ce matin l’invité du Talk 2012 Orange-Le Figaro.

Be Sociable, Share!

Tags: , , ,


Un commentaire

  • seb dit :

    Plutôt bonne prestation. J’ai notamment apprécié que vous gardiez votre sang froid, ce qui n’était pas assuré, vu qu’on vous a donné comme interlocuteur un clown triste au lieu d’un journaliste ! C’est quoi ces questions !!!

    J’ai noté quelques maladresses, mais rien de bien méchant.

    Ex : à la question : « F. HOLLANDE va gagner en 2012″ ? Vous répondez « je crois ». C’est un peu dommage comme réponse, parce que cela donne l’impression que la France est un prix, une timballe. Alors que, le principe de la présidentielle, c’est qu’un personnage « serve » le pays. Si quelqu’un doit « gagner » c’est donc la France et personne d’autre.

    Dans le même genre, à l’interrogation « vote utile dès le premier tour » ? Vous bottez en touche. Bref, vous employez la langue de bois à la manière des Ministres qui, quand ils sont gênés, commencent invariablement leur phrase par « ce que vous dites est très intéressant » avant d’esquiver ! Surtout, le « vote utile » est considéré comme un vote protestataire (on vote pour se débarasser d’untel). Pourquoi ne pas dire quelque chose de plus positif, du style : « il faut voter F. HOLLANDE parce que c’est…Le plus apte, compétent, vertueux » ? Voire, « parce qu’il a les qualités requises pour un élu, selon la DDHC » ! Se faisant, vous ne réduiriez pas « l’utilité » de votre candidat à son statut de repoussoir pour le président en titre !

    On peut faire la même observation pour la troisième question relative au juge COURROYE. Là encore, vous esquivez la question. Pourtant, y répondre apporterait beaucoup au débat. Il y a ici deux conceptions du droit :

    *La première consiste à dire que dès lors qu’un serviteur de l’Etat est soupçonné, il ne peut porter les hautes fonctions qui sont siennes. Il doit donc être démis/ou démissionner car le soupçon qui entoure sa personne discrédite l’Institution qu’il représente. Bref, toute fonction étatique nécessite l’insoupçonnabilité de la personne qui la détient.

    *La deuxième s’appuie sur la présomption d’innocence. Tant qu’il n’y a pas procès et culpabilité reconnue, la personne visée doit pouvoir conserver ses fonctions.

    Je comprends qu’il soit difficile de trancher, l’opposition comme la majorité ayant ce point commun terrible d’évaluer « à la tête du client ». DSK se voyant accréditer la présomption d’innocence par le PS…Mais dénonçant M. WOERTH. Le chef de la police lyonnaise limogé après mise en examen, celui des RG conforté. Il me semble que donner une règle serait pourtant nécessaire. Pourquoi ? Parce que le boomerang finit toujours par revenir. En disant « c’est son affaire » vous donnez l’impression de « deux poids deux mesures ». En gros, pour les politiques de notre camp, présomption d’innocence…Pour les autres, condamnation ! Là aussi, la cohérence manque…

    Pour le reste, comme dit plus haut, assez bonne prestation. J’ai notamment apprécié que vous disiez que M. HOLLANDE est le seul à être interpellé sur son programme.

    Maintenant, à ce propos, attention à ne pas nous faire une « comm » à la « free » ! Vous faites patienter les citoyens…Si l’on n’aboutit que sur un discours rodé, je ne vois pas bien l’intérêt. Au bout d’un certain temps, la lassitude prend le dessus.

    Tiens, juste pour finir, M. HOLLANDE parle d’offre légale pour sortir de HADOPI. Juste une suggestion : netflix ? 15% de téléchargement en moins grâce à lui aux States…En un an ! De quoi faire saliver internautes et professionnels culturels !
    https://signup.netflix.com/global

    Voilà quelques petites choses à même de lui donner des pistes de travail : http://www.kysban.fr/blog/index.php?post/2009/02/20/Etat-des-lieux-des-offres-de-telechargement-legal-en-France

Flux RSS des commentaires de cet article.