Dans les médias

Pierre Moscovici invité de TV5

Catégorie : Actualité,Politique | Par pierre.moscovici | 24/01/2012 à 14:23

Pierre Moscovici était hier l’invité de TV5MONDE.


P. Moscovici – La droite groggy aprés le… par warrant

Be Sociable, Share!

Tags: , , ,


6 commentaires

  • skander dit :

    je suis frustré de ne trouver AUCUN MOYEN D’INNTERVENIR ou laisser un message sur le site du candudat Hollande 2012. Les remarques des gens qui vous soutiennent devraient etre entendues, et les sites sont très fermés, que de la comm en sens unique!

    MON INTERVENTION est liée à la prposition de Merckel de soutenir Sarko en intervenant dans sa campagne:
    JE SUIS SCANDALIS2 par le fait lui meme déjà ( lamain mise Allemande continue!), et en core plus CHOQUE par l’intervention inacceptable de Hollande: il dit qu’il l’accepte et que les candidats sont librte de mener leur campange comme ils le veulent: SAUF QUE SARKO N’EST PAS ENCORE CANDIDAT, et il effirme donc implicitement accepter que l’annonce de candidature de sarko soit faite par l’allemagne! de plus il lui donne implicitement le droit d’utiliser le tempps de parole et les moyens du poste présidentiel pour agir comme candidat no déclaré!!!
    JE REVE, resaisissez vous!!! M……

    • Pablo dit :

      Apparemment Sarkozy avait participé à des meetings de campagne en Allemagne, pour soutenir Merkel, lors des législatives de 2009.

      Ce qui est gênant dans la démarche de Merkel, c’est qu’elle est vient soutenir un candidat (le président sortant) alors qu’il y a de fortes chances qu’il ne soit pas réélu.

      Un responsable de ce niveau devrait quand même garder un peu de distance par rapport à ces élections parce qu’elle devra bien composer avec le candidat que les français auront choisi le 6 mai.

      J’ai l’impression que c’est quand même inédit dans l’histoire des présidentielles. Je sais Schmitt préférait VGE à Mitterrand mais je ne crois pas qu’il ait été jusqu’à le dire publiquement et soutenir le président sortant d’alors.

  • seb dit :

    Une observation de départ :

    Toujours ce mot « alternance » – M. HOLLANDE candidat au 4*400 m ? Et au prochain tour, a qui passe t il le témoin ? Marine…? – qui ne va décidément pas.

    Pour le reste…Assez bon, même si le discours manque de cohérence :

    –Dès son élection…M.HOLLANDE ira voir A. MERKEL (chancelière en fin de mandat) pour discuter d’un traité qui mettra (au moins) deux ans à être adoubé, s’il l’est (aux vues des problèmes juridiques et politiques soulevés dans un post précédent) !

    De deux choses l’une : soit il y a urgence, et dans ce cas un traité ne peut être une solution tangible puisqu’elle nécessite…Du temps ! Soit il n’y a pas urgence, mais dans ce cas, pourquoi alors ne pas attendre que le successeur de la chancelière (qui peut certes être la chancelière elle même, mais c’est mal partie) soit (lui aussi) investie d’un mandat clair, légitime, etc. ?

    –Je sais bien que M.HOLLANDE souhaite des euro bons. Seulement, je ne vois pas comment il pourrait faire mieux que 26 Etats membres réunis ou le FMI ! Et demander à Mme MERKEL de passer outre les décisions de sa Cour suprême ! (équivalent grosso modo au CC)

    http://www.eurotopics.net/fr/home/presseschau/aktuell.html
    http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20110907trib000647604/plan-grec-les-allemands-disent-oui-avec-un-grand-mais.html

    Juste pour savoir…M. HOLLANDE propose t il « d’auditer » les comptes publics ? Et de rendre public cet audit ? A la manière d’un certain NECKER ?

    http://www.objectifeco.com/economie/economie-politique/article/les-citoyens-devraient-exiger-un-audit-de-la-dette-publique

    http://www.cadtm.org/La-dette-de-la-France-un-secret

    Un peu de « transparence » ne ferait pas de mal…Et pourrait être d’une grande utilité. Sur tous les plans.

  • Marianne dit :

    François Hollande s’est découvert l’ennemi de la finance, en complète contradiction avec ses récentes déclarations et son soutien au carcan européen de l’euro ainsi qu’au traité de Lisbonne.
    Au Bourget, François Hollande a compris que pour plaire, il ne fallait pas dire : “ce qui doit être changé ce n’est pas le rapport aux agences de notation ou aux marchés » comme il l’a déclaré le 14 Janvier après la perte du triple A par la France, mais bien dire que son adversaire c’est “le monde de la finance”.

    Ce qu’il ne nous dit pas, c’est comment cela sera possible, ou comment cela pourrait avoir la moindre efficacité sans toucher au libre-échangisme intégral voulu par l’union européenne, et auquel le PS s’est rallié.
    Que peut en effet le soutien aux entreprises si elles continuent à être en concurrence sans limites ni protection contre la production de pays où les salaires ne valent rien et où la protection sociale n’existe pas ? Que peut faire la France alors que toutes les décisions économiques sont entre les mains de Bruxelles ? Que peut faire la France qui n’ a plus de pouvoir sur sa monnaie, alors que toutes les puissances économiques du monde, Etats-Unis, Chine, mais aussi l’ Angleterre, la Suède, bref tous les pays qui ne sont pas dans le carcan de l’euro utilisent sans état d’âme l’arme la dévaluation compétitive ?

    Il se lamente sur TF1 du scandale absolu de voir la BCE prêter aux banques privées 500 milliards d’Euros que celles-ci vont ensuite prêter aux Etats à 4%, 7% voire 28% dans le cas de la Grèce. Mais comment mettre fin au scandale lorsque comme lui, on a voté tous les traités, refusés par les Français en 2005, qui interdisent à la BCE de prêter aux Etats et qu’on ne propose pas de revenir dessus ?

    http://www.marianne2.fr/Entre-Hollande-et-Sarkozy-c-est-encore-et-toujours-oui_a80815.html

    • Jonas dit :

      “ce qui doit être changé ce n’est pas le rapport aux agences de notation ou aux marchés »
      Cela signifie simplement que le vrai problème dans la perte du triple A est la mauvaise gestion et la mauvaise politique économique qui nous a mené à cette dégradation. Il n’y a aucune contradiction.

      • La crise est responsable d’une partie du probléme, les politiques qui défendent cette liberté absolue de la finance sont responsable de la crise pour ne pas avoitr pris de précautions et installer de régulation.
        Les choix politiques de Sarko et de ses sbires dans la conduite des affaires françaises en exonérant les possesseurs des grandes fortunes et les fonds quittant la France pour les paradis fiscaux (ils le savent, ils connaissent qui et combien)sont accablants.
        En 2007 nous annoncions avant l’élection 500 milliards d’Euros de dette,il les a fait et même plus si l’on regarde ce qui nous attend derriere les accords et engagements.La réalité est plus proche de 800 à850 milliards d’Euros.
        On ne nous dit pas tout, on voit juste le haut de l’iceberg!!!!!Sarkosy est le fossoyeur du pays et un nuisible

Flux RSS des commentaires de cet article.