Dans les médias

Pierre Moscovici invité de Radio Classique et Public Sénat

Catégorie : Actualité,Politique | Par pierre.moscovici | 09/02/2012 à 12:52

Pierre Moscovici était ce matin l’invité de Guillaume Durand (Radio Classique) et Michel Szames (Public Sénat) dans l’émission « En route vers la Présidentielle ».

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , ,


31 commentaires

  • seb dit :

    Le PS va t il demandé des explications (sérieuses) sur les frais engendrés par les déplacements de la famille de M. SARKOZY ?

    http://www.20minutes.fr/politique/878076-elysee-repond-debut-polemique-pierre-sarkozy

    J’ai conscience que sur ce sujet, le PS n’est pas forcément très à l’aise. Après tout, « Tonton » a abusé de son autorité pour faire financer par le contribuable les dépenses relatives à sa fille illégime !

    Je pense, cependant, que M. HOLLANDE ne devrait pas se dérober. Cette « affaire » me semble d’ailleurs l’occasion de solder les comptes en la matière, en reconnaissant les fautes commises par le brave F. MITTERRAND, qui a sans doute fait de bonnes choses pour le pays, mais ne s’en est pas moins conduit en monarque agissant selon son « bon plaisir ».

    Puisque M. HOLLANDE dit vouloir d’une présidence « normale », promet d’être « discret » et pas « tape à l’oeil »…Le démontrer en acte, via cette reconnaissance et en questionnant les Ministères concernés (il est député après tout)…Serait à mon sens un acte politique majeur.

    Un homme qui « postule » à la présidence et exige d’autrui (le monde de la finance entre autres) un brevet de moralité, peut il se dérober ? Je crois très franchement que M. HOLLANDE aurait tout intérêt (souvenez vous de l’affaire de l’EPAD) à réagir sur cette thématique.

    Sans en faire des tonnes…Mais en n’évitant pas de poser les questions qui fâchent ! Du style :

    –en vertu de quel texte de droit le Gouvernement met il à disposition des enfants du Président un service de sécurité ?

    La DDHC dit très clairement que la force publique « nécessaire » doit être au service de tous, non au service de ceux qui en disposent !

    Il s’avère qu’en France existe un principe qui vaut pour tous les Ministres : le principe d’autorité. Si la loi ne leur accorde pas l’autorité pour agir sur tel ou tel sujet, alors ils sont dans l’illégalité.

    –à quel titre, un Falcon a t il été acheminé, jusqu’en Ukraine, pour ramener le fils du Président ?

    Non seulement la loi interdit l’usage de ce type d’avion pour les personnes non accréditées (!) mais en plus les frais occasionnés à cette occasion sont plus que disproportionnés par rapport au fait !

    –Quelle type de menace serait donc de nature à justifier des « mesures de sécurité » ?

    Les Ministères expliquent que la parenté du Président bénéficie d’un service de sécurité permanent ! A quel titre ? A ce que je sache, le recours à un service de sécurité étatique se justifie par une menace précise. C’est – à ce qui semble – parce que certains élus/nommés ont reçu des balles chez eux ou à leur permanence que l’on a mis à disposition de ceux ci quelques policiers. C’est aussi – même si très franchement je trouve que passer de deux à quatorze policiers est injustifié : la « menace » de l’entartage n’équivaut pas à un attentat tout de même ! – parce que M. HOLLANDE en a fait la demande (1) et parce qu’il a été visé récemment (2) que les effectifs policiers servant à sa protection ont été mis en place !

    Quelle est donc la menace (sérieuse) qui plane sur les enfants du Président, qui justifierait que la Nation française non seulement finance leur sécurité en France et à l’étranger (et les frais de voyage que cela occasionne) mais qu’en plus celle ci soit…Permanente ?

    –En admettant cette éventuelle « menace »…Le dispositif choisi est il le plus à même d’y répondre. Sans être un expert en la matière, il me semble qu’il est beaucoup plus simple de viser une cible si celle ci se dégage clairement de l’ensemble !

    Par ex, je pense que le PM serait beaucoup plus en sécurité s’il prenait le train en seconde classe – parce que protégé par la foule – que s’il continue à prendre un avion largement identifiable (les couleurs de la République, les caractéristiques de l’Etec, etc.) et extrêment facile à « dégommer » !

    De la même façon, on peut penser que l’arrivée à l’aéroport de Brasilia, d’un jeune homme quelconque, accompagné de quelques amis, sera beaucoup plus discrète que le déploiement de force policière qui par leur seule présence annonceront l’arrivée d’un « VIP » !

    En cas de réelle menace, il suffirait à un terroriste de « passer » dans la base de donnée du Gouvernement brésilien (ou autre) pour savoir précisément à quelle heure doit arriver le « fiston » et là, tranquillement, d’attendre que ce dernier se pointe pour le dégommer !

    Avec une facilité d’autant plus déconcertante que celui ci sera hautement identifiable, puisqu’il sera (globalement) le seul personnage à ne pas être en costume noir ou en treillis !

    Même très entouré par des policiers, l’éventuel terroriste n’aurait qu’à viser « dans le tas » puisque sa cible sera forcément au centre des attentions !

    Si M. SARKOZY craint tellement pour sa progéniture, que ne demande t il au producteur de son fiston de lui assurer (comme le font toutes les vedettes de la chanson, ou les DJ style D. GUETTA)un service de sécurité ? Sans recourir au portefeuille du pays !

    Si M. SARKOZY craint à ce point pour la sécurité de ses enfants, pourquoi ne demande t il pas à son bon ami Bouygues de lui trouver un « sosie » pour son fiston ? Nombre d’acteurs ont recours à des agences spécialisées. Le DJ Moz (ou quelque chose d’approchant) doit avoir les moyens de se payer semblable dépense !

    Et s’il lui arrive de faire une nouvelle intoxication alimentaire…Que n’appelle t il pas mutuelle de santé ? Au lieu de recourir aux services de l’Etat ? A ce que je sache, elle sert à çà !

  • xavier de villebrun dit :

    La proposition par Sarko d’un référendum contre les chômeurs est vicieuse et particulièrement dangereuse pour nous : en effet, elle convient très bien à beaucoup d’électeurs disons « basiques » assez nombreux qui trouvent que les chômeurs sont des paresseux vivant aux crochets de la collectivité. Donc,ce projet est relativement populaire dans un premier temps, mais,heureusement,une majorité de l’opinion publique semble penser que cette proposition est inapplicable et de toutes façons inefficace. Il nous faut cependant répliquer énergiquement à cette offensive jusqu’à la nouvelle lubie élyséenne qui ne tardera pas… sans pour autant se plier au calendrier sarkozien. Tout ça n’est pas évident!!!

  • xavier de villebrun dit :

    On peut s’attendre à une montée de Sarko dans les sondages après l’annonce de sa candidature: une espèce d’effet mécanique en quelque sorte. Cependant,le fait que cette candidature soit un secret de polichinelle et l’absence de désignation démocratique devraient atténuer ce phénomène. Enfin,il nous restera quand même 2 mois pour contrecarrer cette possible remontée du sortant; mais ce sera très dur et il faudra être extrèmement vigilant…

  • douchy dit :

    DE TOUT COEUR AVEC VOUS ET FRANCOIS HOLLANDE. ARRIVEE A 59 ANS ET N AVOIR QUE 470 EUROS DE REVENUS MENSUELS C EST UNE HONTE.
    NOTRE AVENIR DEPEND DE VOUS. MERCI

    • lilide france dit :

      je relis:de tout coeur avec vous et françois hollande pour vous aider ,parce que vous touchez que 47o euros …c’est ce mettre le doigt dans l’oeil ..vous pensez bien ils aideront ..ah oui ils vont aider quelques petits euros de plus et vous laisseront dans la panade comme tous font !!!.. je n’ais jamais vu un politique quand il était au pouvoir de sortir de ce problème !!!

  • lola dit :

    le mot populisme est employé à toutes les sauces .Dans » le monde » papier , daté du vend 10/02 une double page avec différents articles sur le populisme ,tous riches de réflexion.

  • jean cadet dit :

    Après le conseil européen du 30/1
    Puisque selon l’appréciation de P.Moscovici le nouveau traité n’apporte pas de réponse à la crise
    pourquoi les députés socialistes français se sont abstenus et n’ont pas votés contre comme les députés du front de gauche ? Stéphane le Foll bras droit de F.Hollande ayant même voté pour .
    Faut-il alors croire F.Hollande quant il affirme vouloir renégocier le traité européen?

    • seb dit :

      A JEAN CADET :

      La dernière « monture » du « pacte budgétaire » ayant été adopté par 24(25 ?) Chefs d’Etat ou/de Gouvernement (qui n’engage que leur signature nullement le pays, séparation des pouvoirs oblige), je ne vois pas trop à quoi vous faites référence ici.

      Ou plutôt…Je crois savoir. Ne feriez vous pas référence à un récent article de MEDIAPART ? Qui traite d’une « résolution » européenne ?
      http://blogs.mediapart.fr/blog/raoul-marc-jennar/070212/traite-europeen-la-duplicite-du-ps

      Voyons un peu cette « résolution » : http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=MOTION&reference=B7-2012-0044&language=FR

      A sa lecture, il n’y a pas mort d’hommes !

      **Le PE ne peut en effet que « prendre acte » puisque c’est le seul « Parlement » au monde qui est privé de l’iniative…Parlementaire !

      **Le PE ne peut, aussi, que trouver des améliorations au texte initial, puisqu’il considère que plusieurs de ses demandes ont été entendues

      C’est MEDIAPART qui considère que cette « prise d’acte » et « l’amélioration constatée » signifie que les membres signataires de la résolution – qui a autant de poids qu’une demande d’un citoyen auprès d’un commissaire européen ! (Sauf si on le harcèle un peu) acceptent le traité.

      Je peux faire preuve de naiveté bien sur…Et le passé de M. HOLLANDE ne plaide pas pour lui en ce qui concerne la tenue des engagements. Je gage pourtant que M. HOLLANDE n’est pas LA TREMOILLE.

      Maintenant, il est vrai que pour l’heure il ne donne guère de gage de sa « volonté » d’apporter des changements. Sur ces points, M. MELANCHON, NDA, Marine et même (par certains cotés) M. SARKOZY…Sont beaucoup plus crédibles.

      http://www.euractiv.fr/socialistes-disent-acac-article

  • Constans dit :

    Quand on dit qu’on veut réduire la part du nucléaire, il faut expliquer comment: par la recherche, la promotion et la mise en oeuvre de techniques nouvelles dans l’exploitation des énergies renouvelables. Si on n’explique pas comment on peut remplacer au moins en partie, on donne autant d’arguments à ceux qui prétendent  » pas de salut en dehors du nucléaire ». On cite beaucoup l’Allemagne en ce moment. Là aussi ils ont de l’avance et bien moins d’heures d’ensoleillement que nous. Juste en face de Fessenheim ( c’est pas sur la lune!) il y a la région de Freiburg où des choses intéressantes ont été réalisées dans ce domaine.

    • Bangor dit :

      « Quand on dit qu’on veut réduire la part du nucléaire, il faut expliquer comment »

      Il faut surtout expliquer pourquoi.

  • Jonas dit :

    Je pressens que Sarkozy va chercher encore à diviser, avec une campagne à droite toute, voulant regrouper la droite sur des valeurs de droite dure. Mais surtout, il voudra imposer son agenda, faire l’agenda médiatico-politique… il croit qu’il peut refaire ce qu’il a fait en 2002-2007 où il imposait son agenda et la gauche ne faisait que réagir la plupart du temps. Mais la situation n’est pas la même, tant va la cruche à l’eau… bref on connait la technique et la ficelle est grosse.
    Il ne faudra pas tomber dans le piège, mais toujours et incessament : d’une part ramener le débat sur les questions socio-économiques et budgétaires, sur les propositions socialistes, sur la calamité, et pour les ménages et sur l’économie, que serait la hausse de TVA ; et d’autre part ramener Sarkozy à son bilan (comme le dit M. Moscovici, il n’échappera pas à son bilan, même s’il esquive comme il peut jusque là, tant bien que mal).
    La ficelle est très grosse, que le PS ne se fasse pas avoir deux fois !
    Bon courage.

    • Jonas dit :

      Bien sûr il y a d’autres choses à mettre en avant, mais il ne faut surtout pas laisser Sarko imposer ses thèmes et son agenda, le laisser dominer le débat avec ses considérations et propositions idéologiques et volontairement clivantes.
      Attention notamment aux journalistes, dont je pressens que, eux, risquent de se laisser dicter leur agenda et leurs questions (le « moutonisme » de cette profession m’écoeure parfois, voire souvent). Donc ne pas se laisser faire par les journalistes, ne pas se laisser dicter l’agenda.

    • J'aime pas les riches dit :

      « Je pressens que Sarkozy va chercher encore à diviser… »

      Mais mon pauvre ami, la France est divisée. Profondément divisée. Au bord de la guerre civile.
      Je connais des gens de droite qui ne peuvent pas saquer la gauche et même ce brave Hollande qui les dégoûte! Alors la division…
      Sarkozy a fait le calcul: les voix « de gauche » font autour de 40% alors que les sondages donnent FH à 60%! Il y a donc un problème quelque part… qu’il cherche à résoudre.
      En donnant un coup de barre à droite toutr, il indique clairement la direction.

      • Jonas dit :

        « En donnant un coup de barre à droite toute, il indique clairement la direction. »
        Et qu’est-ce que cela apportera aux français, à part encore plus de division ? Le chômage qui atteint des records, la dette qui a explosé, la désindustrialisation qui s’est accélérée gravement, le service public aussi, des pans entiers de la France oubliés, méprisés, pendant que le clan Sarkozy se gavait. En continuant comme ça et en étant dans l’idéologie et la division, que ferez-vous pour les français qui souffrent, à part aggravé encore une situation que vous avez déjà aggravée. La France est profondément divisée, oui, à cause de Sarkozy. Cela va bien au-delà des divisions entre la droite et la gauche. Le rejet profond à l’égard du président sortant en est la preuve. Et ce rejet est patent.

        • J'aime pas les riches dit :

          Les français qui souffrent votent Marine Le Pen en majorité, non?

          • Jonas dit :

            En majorité, non. C’est de toute façon bien plus compliqué que ça.

          • Nicolas (Nantes) dit :

            euh pour l’instant non puisque personne n’a encore voté pour M. Le Pen, va falloir attendre deux mois pour voir si celle-ci fait 25% ou 10% mais pour l’instant, on en sait rien.

            Mais si ceux qui souffrent pensent que revenir au franc et sortir de l’Europe va les aider à moins souffrir, je leur conseille alors de prévoir leur stock de vaseline dès maintenant.

  • Ben dit :

    Il y a un article signé P Moscovici et F Brottes sur http://lecercle.lesechos.fr/presidentielle-2012/221143252/france-a-besoin-dun-nouveau-modele-energetique

    Le problème de cet article c’est qu’il ne prend pas en compte le retard d’investissement en matière de production d’électricité. Il y a eu des coupures d’électricité dans toute la France les 7 et 8 février, bien que l’EDF/RTE ne le dise pas. Regardez sur https://twitter.com/#!/search/coupure%20edf les messages qui le signalent. Ces derniers jours EDF a dû acheter au prix fort de l’électricité à l’étranger. Si on avait lancé quelques tranches nucléaires ou à charbon, ou à gaz supplémentaires en temps utile, on n’en serait pas là. Et c’est nous qui exporterions de l’électricité en améliorant le déficit du commerce extérieur.

    Si en plus du retard actuel, on ferme Fessenheim, ce n’est pas le programme de rénovation des logements, forcément lent à mettre en oeuvre, qui va compenser.

    Donc ce n’est pas clair. Il faudra forcément compenser Fessenheim par quelque chose. Si ce n’est pas du nucléaire ce sera du gaz ou du charbon. Et cela coûtera plus cher. Et ce sera plus difficile de dire à monsieur Poutine de nous écouter sur différents sujets, comme les droits de l’homme en Russie ou la politique vis à vis de la Syrie.

  • Pierrot dit :

    Je suis pro européen -malgré tout…- mais quand j’entend que le futur candidat de l’UMP entend instrumentaliser l’outil du référendum, ça me fait doucement rire.

    Il n’a pas été capable de respecter la décision souveraine des citoyens Français sur le référendum de la Constitution Européenne et là il veut faire croire à qui veut l’entendre qu’il pourra respecter l’éventuelle décision issue de ces hypotétiques référendums à la mord moi le noeud !

    Il n’a pas de blanc à l’oeil.

    Que l’on pose d’abord la questions aux citoyens sur ce qui les préocupe vraiment et sur quoi ils aimeraient s’exprimer, plutôt que de sortir des thèmes épouvantails lors d’une campagne éléctrorale. Populisme quand tu nous tient !

  • xavier de villebrun dit :

    Sarko se lance maintenant dans une démagogie et un populisme éffrénés pour draguer le maximum de voix d’extrème-droite. Avec lui, il faut toujours s’attendre au pire, mais c’est encore pire!!!
    Ceci dit,si on se met un instant à sa place,sa situation doit lui paraître désespérée,car comment combler un tel retard dans les sondages à 2 mois et demi du vote? En 2007, à la même époque,il faisait 52 à 53% face à Ségolène et c’est ce qui s’est passé au vote final!!!Il y a de quoi péter les plombs et c’est ce qu’il fait…Donc, que F.H. continue avec la méthode qu’il a choisie et qu’il n’y ait pas de couacs dans son équipe de campagne!!!

    • seb dit :

      Tout a fait d’accord avec vous Xavier, sur le « désarroi » (M. SARKOZY doit sentir les fourches candines de la Justice approcher) et sur la nécessité que l’équipe de M. HOLLANDE ne fasse pas de faux pas.

      A cet égard, la réaction du PS, concernant les propositions référendaires de M. SARKOZY, me semblent bien…Mais incomplètes. Bref le minimum syndical est fait mais le PS pourrait renvoyer facilement le boomerang à son envoyeur.

      Réaction M. HOLLANDE : « Le prochain référendum c’est l’élection présidentielle ».

      Réaction de M. HAMON : « On est vraiment dans la stigmatisation des chômeurs ».

      La réponse du candidat HOLLANDE est une pirouette pour ne pas répondre sur le fond ; celle de M. HAMON une réponse par l’indignation, pour noyer le sujet.

      J’aurais vraiment aimer – il n’est pas trop tard – une réponse plus sérieuse, mettant en difficulté le (pas) candidat M. SARKOZY. Sur le plan de la cohérence, de la crédibilité et du courage…Trois choses sur lesquelles il prétend avoir l’ascendant.

      **Prenons la proposition qui concerne les chômeurs.

      M. SARKOZY voudrait soumettre aux Français une proposition référendaire qui interdirait à ceux ci de refuser une formation et surtout le premier emploi (quelque soit les garanties de ce dernier : job été, CDI, CDD, etc. et les éléments y afférents (par ex : comment accepter un emploi sur Paris quand on n’a pas les moyens de payer un logement dans et autour de la Capitale ?)) y faisant suite…Sous peine de perdre l’indemnisation de leur activité de recherche. (Les chômeurs sont des actifs en recherche d’emploi)

      En France, c’est la Sécurité Sociale (appelée Sécu) qui gère l’indemnisation des actifs en recherche d’emploi (offreurs de service à un sens beaucoup plus positif que chômeur qui laisse à penser que le salarié chôme ses journées, autrement dit passe son temps à ne rien faire), via un système de cogestion par les employeurs et les salariés.

      Demander aux Français d’interdire tout refus à une proposition d’embauche à l’aveugle, sous peine de sanction pécuniaire, consisterait donc à leur demander – in fine – s’ils veulent rester dans le système bismarkien de la Sécurité Sociale (dans lequel seul le monde du travail gère sa sureté) ou s’ils préfèrent opter pour un système plus beveridgien…Où l’Etat seul décide.

      Comme il s’agit là d’une révision constitutionnelle – on révise le préambule de 1946, l’article 1er de la Constitution et nos engagements internationaux (envers le BIT, à l’endroit de l’ONU -le Président devra donc avoir recours (dans ces conditions) à l’article 89 de la Constitution. Lequel prévoie un référendum à l’issue d’un débat parlementaire et d’un Congrès.

      Si j’étais M. HOLLANDE, je m’interrogerais donc sur la cohérence d’un Président, qui loue le modèle allemand…Et fustige la Sécurité Sociale française qui en découle ! (Bismark est Allemand à la base !)

      Si j’étais son porte parole, je serais étonné qu’un Président désireux de porter un tel coup au préambule de 46…Puisse prétendre être le défenseur d’une vision gaulliste de la France.

      Si j’étais la voix du PS, je trouverais étrange qu’une personne qui louait, en 2007, les hommes de gauche et se prétend défenseur de la République, parle d’assistanat pour parler du social, lequel est inhérent aux valeurs de la France, puisqu’on le trouve dans chacune de nos Constitutions et qu’il fait – au titre de la sureté – partie des principes non révisables de notre charte de valeurs publiques !

      Je terminerais en demandant à M. SARKOZY si, au final, son intention est de proposer aux Français, la résurrection de la loi Le Chapelier, qui rejetait les corps intermédiaires.

      En effet, proposer de courcircuiter les syndicats et le patronat signifie très clairement remettre en cause le système de co gestion du système de sécurité sociale adopté en 1945. (Et par là même aussi mettre en péril celui des Alsaciens et Lorrains puisque la solution bismark a été adoptée chez eux au commencement)

      M. SARKOZY peut donc proposer aux Français de renoncer à ce modèle « social » – c’est son droit le plus strict – mais il doit s’expliquer sur ses raisons, puisque le faire porterait atteinte à bien des éléments du corps constitutionnel français.

      Un référendum se justifie, en principe, par le fait qu’on demande aux Français de faire un choix sociétaire. Si M. SARKOZY propose un tel choix, pourquoi pas un référendum…Si c’est juste parce qu’il a peur des syndicats et craint le Parlement, cela n’a pas de sens. On peut même dire que c’est très peu digne de sa fonction. Louis XVI, lui…A au moins convoqué les Etats Généraux !

      **Voyons à présent la question du « droit des étrangers ».

      Pour commencer, il est sans doute bon de rappeler au Président que si la France reconnaît, effectivement, les Français et les étrangers, la loi, elle, ne fait pas de distinction. Elle est – comme le dit fort clairement la DDHC ou le manuel CM2 d’éducation civique – la même pour tous qu’elle protège ou qu’elle punisse.

      M. HOLLANDE pourrait s’étonner que M. SARKOZY, ne serait ce qu’en respect de ses devoirs constitutionnels, ignore la Constitution et les traités dont il est censé être le garant.

      Il ne saurait donc y avoir de « droit des étrangers » puisque le seul droit que la France reconnaît est la loi républicaine, qui s’applique à tous, sans discrimination aucune…Sauf distinctions sociales ayant une utilité commune. (DDHC)

      Vouloir interroger les Français sur un droit inexistant prouve donc, dès le départ, le sérieux de la démarche et le peu de respect du Chef d’Etat envers le Souverain de France.

      M. SARKOZY voudrait, pour pouvoir expulser plus rapidement les étrangers non communautaires – les communautaires étant protégés par leur statut de citoyens européens (même s’ils sont Roms) et les traités en vigueur – en appeler à la seule justice administrative, qui est sous la tutelle du Ministre des Sceaux.

      Le « souci » c’est que M. SARKOZY, si virulent quand on se propose de renégocier un accord non ratifié, violerait par ce biais le traité de Lisbonne. Notamment la « Charte des droits » qui – par décision notable de la CEDH et de la CJUE – considère que les magistrats du parquet (et donc ladite justice administrative) ne sont pas des juges indépendants. (arrêt moulin)

      Autrement dit, si M. SARKOZY souhaitait faire un référendum, il lui faudrait – encore – réviser la Constitution. D’où, une fois de plus, le recours à l’article 89.

      Il est certain qu’à cette occasion, le Conseil Constitutionnel – ou plus simplement encore – le Conseil d’Etat, aurait à se prononcer sur ce « projet de loi » d’initiative présidentielle. Or, ces deux corps républicains ne pourraient que constater la violation de nos engagements internationaux !

      Alors oui…Bien sur, les Français ont la possibilité de dénoncer lesdits engagements. Ils sont souverains. Mais n’est il pas malhonnête, de la part du président actuel, de leur laisser entendre qu’ils pourront (éventuellement) rendre plus « expéditives » la Justice…Sans violer les traités ?

      S’ajoute à cela que M. SARKOZY – décidemment peu versé dans le droit (bien qu’avocat de profession) – violerait (ce faisant) la DDHC de 1789 ! Laquelle est non révisable. Que dit celle ci ? Sinon que…Les HOMMES sont LIBRES et EGAUX en DROIT ?

      Si la DDHC considère que les « distinctions sociales » peuvent être possibles, quand l’utilité commune le justifie…Elle n’en considère pas moins l’égalité en droit comme la règle et non l’exception.

      Autrement dit, sauf à considérer que les étrangers sont, par principe, nuisibles à la Société (en ce qu’ils nuisent à ses quatre principes fondamentaux)…Une telle distinction, sur le plan judiciaire, ne se justifie en rien.

      Dans notre Histoire, nous avons parfois utilisé une « justice expéditive ». L’ex le plus marquant étant, sans conteste, les tribunaux révolutionnaires.

      Mais ceux ci furent mis en place – en même temps que la Terreur – pour l’intérêt général (supposé): éviter toute trahison intérieur. D’où les boucheries humaines qu’on sait.

      Nous avons aussi un autre ex de justice « particulière ». Celle militaire. Avec une affaire qui a fait bien du bruit : Dreyfus. Une justice expéditive qui a finalement dû rendre les armes.

      Peut être par sens du devoir, peut être pour éviter d’être un jour montré du doigt, aux lendemains de la guerre, nous avons eu la dignité de proposer un procès véritable aux accusés d’homicides et de crimes contre l’humanité.

      Là encore, ce « référendum » surprise est plus un acte de lâcheté qu’autre chose. Si l’immigration est un « problème » pour la France, pourquoi M. SARKOZY ne fait il pas venir le commissaire à l’immigration en France, pour qu’il s’explique au niveau européen ? Pourquoi, également, M. FILLON a t il signé (mais pas ratifié) la Stratégie de Lisbonne II, qui va accroitre d’autant plus les flux migratoires ?

      Autant d’interrogations que pourraient soulever le candidat PS et son (ses) porte(s) parole. Et qui auraient le mérite de faire parler des propositions SARKOZY…A son détriment !

  • domi 25 dit :

    Mr le Député Moscovici,en préfèrant la laicité à la théocratie, vous ne faites que de respecter les Lois de la République française.Tout le monde n’a pas ce comportement.Mais vous avez pris le parti de rassembler,je le sais.C’est une France unie qu’il nous faut !!!

  • Thurnherr dit :

    Travaillant à l’aéroport de Bâle/Mulhouse j’ai été stupéfié par les réactions des différents personnels suite à la visite éclair de la délégation présidentielle. Deux falcons de l’armée rejoignants deux hélicoptères, déja mis en place, avec escorte et tireurs d’élite sur les batiments, pour se rendre à la centrale nucléaire de Fessenheim et nous dire que la plus vieille centrale de France sera encore exploitée. Cela m’interpelle d’autant plus que les chaines radio allemande, la veille, annonçaient déja avec certitude que le gouvernement plaidera pour une prolongation de la durée du site contrairement aux promesses de Mr.Hollande de fermer celle-ci .Quel rôle ou quel but commun sur l’energie européenne – d’après Fukushima – est vraiment suivi sachant que les américains se diversifient dans les énergies renouvelables et mettent en avant le leadership allemand du solaire et des pompes à chaleur? Les alsaciens « bilingues » aimeraient certainement comprendre ce que fait la France en matière d’énergies renouvelable et de créations d’emplois dans ce secteur…

    • Ben dit :

      Aux Etats-Unis, ils ont le désert du Mexique, dans lequel il y a beaucoup d’espace inoccupé, et surtout beaucoup de soleil, à des niveaux d’ensoleillement proches de ceux du sud de l’Espagne ou du Sahara. Donc cela a un sens de faire des installations solaires aux Etats-Unis. Par contre en France ou en Allemagne, le solaire produit une électricité trop chère et mite les terres agricoles. Les énergies renouvelables ne créent pas d’emplois. Elles compensent tout au plus les destructions d’emploi dans les secteurs énergétiques que l’on abandonne. Si leur coût trop important fait chuter la croissance, elles peuvent même être globalement destructrices d’emplois. Lisez à ce sujet l’étude « Economic Impacts from the Promotion of Renewable Energy Technologies:The German Experience » de M Frondel à l’adresse : http://repec.rwi-essen.de/files/REP_09_156.pdf

      • lola dit :

        merci pour l’article ,très clair et précis .Que veut dire « miter » ?(les terres agricoles ) je connais le sens du verbe, mais je n’arrive pas à visualiser ,dans ce cas précis.
        ps:une réponse courte ,seulement si vous avez le temps,merci

        • seb dit :

          A LOLA

          Il me semble ici que le terme « miter » est utilisé ici pour dire que le solaire rend les terres non exploitables sur le plan agricole.

          Autrement dit, le solaire « grignote »/ »mite » les sols exploitables.

          • Bangor dit :

            Oui, c’est cela. Le terme « mitage » est utilisé par les urbanistes pour désigner le développement urbain en secteur diffus au détriment des exploitations agricoles. Par extension, l’implantation de champs d’éoliennes en zône rurale constitue bien un mitage des terres agricoles.

          • lola dit :

            merci à Seb; votre post du 10 montre bien l’entourloupe qu’est ,ici,le référendum ,déguisé en valeur républicaine ;on pourrait avoir une « riposte » plus claire et plus pédagogique de Hollande et de son équipe ;expliquer vaut mieux que fustiger .

          • seb dit :

            A LOLA

            Je vous en prie, ne me remerciez pas. J’adore – c’est un de mes gros pechés – rendre service aux femmes ! (Mais bon je suis Français, donc…)

            En ce qui concerne l’entourloupe, le Président actuel est champion. Mais il est aussi très fort pour instrumentaliser des propos.

            Or, le PS a une manière peu habile de répondre à ses provocations : soit en s’indignant (ce qui le fait passer pour un parti laxiste ou défenseur des pourris, fainéants, etc.) soit en répondant à coté.

            C’est très exactement ce qu’il vient de faire, même si (heureusement) on a limité la casse.

            Si le PS décidait de renvoyer le boomerang qu’on lui envoie, cela déconcerterait M. SARKOZY. En politique, c’est comme à la guerre : la surprise seule permet la victoire !

            Je ne voudrais pas que le PS, parti gagnant, arrive en deuxième position ou pire. Crécy – bataille terrifiante où la chevalerie française, en continuant à user des mêmes tactiques, est allée se perdre sur les fiers archers Anglais – en politique, non merci ! (La victoire devait être à la hauteur des attentes : finalement on a perdu la moitié de notre belle armée !)

            Donc, ne pas aller droit sur les archers ! Merci ! (M. MOSCOVICI)

          • lola dit :

            @ seb et bangor /l’article indiqué par Ben faisait allusion à d’autres sources d’énergie,aussi .Quant aux terres agricoles, en jachère gràce à la PAC ,elles sont couvertes de …fleurs .Des villages en périphérie des villes sont désertés ,tandis que les derniers prés alentour se couvrent ,par ci par là ,de maisons(c’est un autre sujet de réflexion)

  • lola dit :

    les questions de G.Durand sont gentillettes .Ce matin,sur france inter un long entretien avec D.Migaud fut autrement passionnant.

Flux RSS des commentaires de cet article.