La mystification

Ça y est, Nicolas Sarkozy est candidat ! La surprise est de taille, tant chacun imaginait que le Président sortant présenterait, comme l’a évoqué François Hollande citant François Mitterrand, ses excuses plutôt qu’une candidature… Je pourrais pousser plus loin cette métaphore, mais l’ironie ne suffit pas. En vérité, l’annonce d’hier soir sur TF1 est à la fois une simple confirmation et un moment important de la campagne.

Et chacun avait compris, depuis des mois, qu’il ne songeait qu’à se représenter, qu’une nouvelle candidature était sa seule aspiration, sa seule préoccupation, presque son obsession.

A proprement parler, la déclaration du candidat sortant est un non-évènement. Personne, tout d’abord, ne doutait que Nicolas Sarkozy aspirait à un second mandat. En vérité, il est en campagne permanente depuis 2007, fût-ce parfois à son détriment, tant il a mis de talent et d’énergie à abîmer sa propre image. Mais telle est – c’est au demeurant une caractéristique partagée avec beaucoup d’autres politiques, mais chez lui poussée jusqu’au paroxysme – sa nature. La politique est sa vie, la conquête du pouvoir, de tout le pouvoir, son moteur. Personne n’imaginait qu’un combattant comme lui, parvenu dans la difficulté, la douleur parfois, jusqu’au faîte de l’Etat, renoncerait au terme d’un mandat. Et chacun avait compris, depuis des mois, qu’il ne songeait qu’à se représenter, qu’une nouvelle candidature était sa seule aspiration, sa seule préoccupation, presque son obsession. Il y avait de l’indécence, à le voir sans arrêt confondre son ambition et sa fonction, faire campagne aux frais de l’Etat, donc du contribuable, avancer caché, abrité derrière ses prérogatives présidentielles, pour se comporter en tout, partout, tout le temps, comme le chef de la droite. Hier soir, le masque est tombé, l’hypocrisie a cessé : il ne s’est rien passé de plus qu’un glissement imperceptible du statut de Président candidat à celui d’un candidat Président.

C’est peu, mais c’est déjà ça : ce moment n’est pas négligeable. Car si l’on n’a appris aucun « scoop » sur TF1, la tonalité de cette entrée en campagne mérite une analyse. Nicolas Sarkozy, manifestement, se cherche encore. Il a sans doute hésité sur sa posture, peut-être ne l’a-t’il d’ailleurs pas définitivement choisie. Samedi dernier, dans son interview au « Figaro magazine », il avait opté pour une stratégie inspirée de celle de George Bush et Karl Rove en 2004, visant une coalition conservatrice fondée sur les « valeurs », ne connaissant pas d’ennemis à droite, il s’adressait aux électeurs tentés par le Front national, il annonçait un débat fracassant, clivant. Dans sa déclaration, il a adopté une attitude différente. Il s’est posé en « capitaine courageux », en « Président protecteur », refusant d’abandonner le bateau dans la tempête. Il s’est campé en Président sortant, grave, affrontant les temps difficiles de la crise. Il ne s’agit pas, contrairement à ce qu’une analyse légère ou superficielle pourrait laisser croire, d’un changement de cap, d’un abandon de la rhétorique réactionnaire, mais d’une posture complémentaire de la précédente.

Cette campagne, leur campagne, sera à la fois agressive et hautaine, violente et méprisante, institutionnelle et droitière.

Le candidat sortant cherche au contraire à créer le réflexe du « rally around the flag » – du rassemblement autour du drapeau. Il mise sur la prime à l’expérience, sur la familiarité voire la lassitude des Français. Ce n’est pas là l’annonce d’une campagne tranquille et respectueuse, mais au contraire, comme les Républicains américains l’ont fait jadis, d’une entreprise de destruction de la gauche, ramenée à son illégitimité supposée, de son candidat, que l’on tentera de démonétiser, de son projet, que l’on voudra décrédibiliser. Les attaques ont commencé hier, par les voix d’Alain Juppé, décrivant un « Président habité par le sens de sa mission », de Jean-François Copé, chantant son « amour de la France », là où François Hollande n’aurait qu’une « vision rabougrie ». Cette campagne, leur campagne, sera à la fois agressive et hautaine, violente et méprisante, institutionnelle et droitière. Le ton est donné, les équipes sont en place, le casting est fait, mélangeant les républicains à la Henri Guaino et les tradi à la Patrick Buisson, les figures ouvertes à l’image de NKM et les transfuges de l’extrême droite comme Guillaume Peltier, les modérés à la Juppé et les provocateurs à la Guéant. Oui, nous savons à quoi nous attendre.

Il est compliqué, il est impossible, de vanter une « France forte », quand celle-ci a été tellement affaiblie depuis 2002, et surtout depuis 2007.

Il n’y a pas là pourtant de quoi être impressionné, car il y a une faille énorme, un défaut dans la cuirasse, gigantesque, chez Nicolas Sarkozy : les Français ont de la mémoire.Il est compliqué, en effet – je crois même que c’est impossible – de convaincre les passagers du bateau France des vertus du capitaine quand celui-ci a causé tant d’avaries, quand il a abaissé la ligne de flottaison, quand il a fait autant de trous dans la coque. Il est compliqué, il est impossible, de vanter une « France forte », quand celle-ci a été tellement affaiblie depuis 2002, et surtout depuis 2007. Le candidat sortant est un redoutable illusionniste, il ne manque pas de bagout, mais il ne parviendra pas à provoquer, par son verbe, une amnésie générale. En bref, il n’échappera pas à son bilan, accablant. Il ne fera pas oublier, par l’exaltation de ses propres vertus, les 600 milliards d’euros de dette publique accumulés au cours du dernier quinquennat, le million de chômeurs en plus, l’explosion des inégalités, l’affaiblissement de notre système scolaire. Il ne pourra masquer, par la seule évocation du « modèle allemand », la désindustrialisation du pays, l’effondrement de notre commerce extérieur. Il ne parviendra pas à effacer, par une posture rassembleuse, les errements de sa présidence, sa brutalité, le non-respect de la devise républicaine. Je suis persuadé que les Français dans leur majorité ne le croiront pas, donc ne le suivront pas.

Ce dont nous avons besoin, comme le propose François Hollande, c’est d’une lutte active contre le chômage, pas d’une stigmatisation des chômeurs.

Nicolas Sarkozy, sur TF1, n’avait pas d’autre projet que lui-même : c’est peu, quand on a tant échoué. Ses propositions se limitaient à une imposture et à un tour de passe-passe. L’imposture, c’est la stigmatisation des chômeurs, assimilés à des assistés. Le candidat sortant insiste sur les droits et devoirs des demandeurs d’emploi, voulant leur imposer une obligation de formation. Je suis pour ma part, comme François Hollande, favorable à une sécurité sociale professionnelle, à un droit à la formation tout au long de la vie, négocié avec les partenaires sociaux. Mais il n’est pas tolérable de laisser penser qu’un chômeur, qu’un pauvre, seraient déclassés volontairement ou par plaisir. Je ne peux que souligner l’échec des politiques d’emploi menées au cours de ce quinquennat qui devait, sous peine de constat d’échec, ramener le taux de chômage à 5 %, je ne peux oublier qu’il y a hélas en France deux fois plus de demandes d’emploi – 6 millions à peu près – que d’offres d’emploi – 3 millions – je ne peux que constater la baisse des moyens consentis au service public de l’emploi, Pôle emploi. Ce dont nous avons besoin, c’est d’un redressement productif, financier, économique du pays, comme le propose François Hollande, c’est d’une lutte active contre le chômage, pas d’une stigmatisation des chômeurs. C’est pourquoi, oui, je condamne ce procédé.

Non, Nicolas Sarkozy ne peut prétendre sérieusement être le « candidat du peuple », tant il a négligé, dans son mandat, les Français de condition modeste ou moyenne.

Mais il y a plus que cela : la prétention de Nicolas Sarkozy à incarner le peuple, à être le candidat « anti-système », contre les élites, est à mes yeux invraisemblable. L’évocation du référendum, de la part d’un Président qui l’a évité avec soin pendant cinq ans, qui a toujours gouverné seul, d’en haut, qui s’est, comme il l’a d’ailleurs reconnu, coupé des Français, isolé dans son Palais, confiné à des audiences formatées, voire arrangées, ne peut convaincre. Elle est plus que surréaliste, mensongère. Non, Nicolas Sarkozy ne peut prétendre sérieusement être le « candidat du peuple », tant il a négligé, dans son mandat, les Français de condition modeste ou moyenne, il ne peut pas s’ériger en rempart contre le système, lui qui plus qu’aucun autre de ses prédécesseurs a été proche des milieux d’affaires, lui qui les a tant choyés par une politique fiscale avantageuse, dont le bouclier fiscal ou la réforme de l’ISF resteront les symboles, lui qui a commencé sa présidence par une petite fête entre amis au « Fouquet’s » et une croisière en Méditerranée sur un yacht, puis l’a poursuivie par le « paquet fiscal » de l’été 2007 avant de l’achever, comme le rappelait avec malice François Hollande, par le coup de massue de la TVA anti-sociale. Cette mystification là, j’en ai la conviction, était vraiment de trop.

« Il faut une France forte » était en effet le slogan de… Valéry Giscard d’Estaing, au second tour de l’élection présidentielle de 1981. Faut-il voir là l’aveu inconscient d’un doute sur la victoire ?

Le slogan de Nicolas Sarkozy sera donc « la France forte ». Il y a là, comme un oxymore, tant le pays a subi de coups, de reculades depuis 2007, tant il a été affaibli. Il y a aussi une ironie de l’histoire. « Il faut une France forte » était en effet le slogan de… Valéry Giscard d’Estaing, au second tour de l’élection présidentielle de 1981. Faut-il voir là l’aveu inconscient d’un doute sur la victoire ? En tout cas, dans l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy, on retrouve beaucoup de la démarche d’un Président élu jeune, qui avait créé l’espoir en 1974 avant de décevoir puis de perdre la confiance des Français, enfin de connaitre la défaite face à François Mitterrand. L’histoire va-t-elle se contredire, ou bien se répètera-t-elle ? Nous le verrons. Mais Nicolas Sarkozy, apparemment, n’en a pas tiré les leçons. L’affirmation de soi-même, la certitude personnelle et le dénigrement de l’autre au terme d’un mandat d’échec, ne sont pas un programme. C’est sur son projet, c’est sur le redressement, sur la justice, sur l’espoir, sur le retour à une République équilibrée, politique, sociale, décentralisée, sur le nécessaire changement, que François Hollande poursuivra sa campagne. Il s’agit là, j’en suis sûr, d’une approche plus solide, plus convaincante et surtout plus rassembleuse pour un pays en quête de vérité et de sens.

103 réflexions au sujet de « La mystification »

  1. Hollande au Guardian:
    « La gauche a été au pouvoir pendant 15 ans, durant lesquels elle a libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations. Il n’y a absolument rien à craindre. »
    Avant de lire ce que Propose Hollande à J-60 jours,
    voyons ce qui a été fait à partir de ces J – 15 ans:

    LIBÉRALISATION DE LA FINANCE

    1984 : loi bancaire libéralisant et dérèglementant le métier bancaire

    1986 : acte unique européen (« Le marché intérieur comporte un espace sans frontières intérieures dans lequel la libre circulation des marchandises, des personnes, des services et des capitaux est assurée…
    [Le Conseil] s’efforce d’atteindre le plus haut degré de libération possible. L’unanimité est nécessaire pour les mesures constituant un recul en matière de libération des mouvements de capitaux. »)

    1986 : loi Bérégovoy sur la dérèglementation financière (déréglementation, désintermédiation, décloisonnement, désinflation « compétitive »)

    1988 : la France accepte le principe de la fin du contrôle des changes et la liberté de circulation des capitaux, sans la moindre harmonisation fiscale

    1988 : directive Delors-Lamy prévoyant la libéralisation complète du marché des capitaux pour 1990

    1990 : forte diminution de la fiscalité sur les revenus du capital

    1992 : traité de Maastricht (« toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites »)

    1998 : création d’un régime fiscal avantageux pour les stock-options

    PRIVATISATIONS JOSPIN / STRAUSS-KAHN, SOUS HOLLANDE :
    Cession des 31 milliards d’actifs restés publics sous la droite:

    Le Crédit Lyonnais
    Le GAN
    Le CIC
    L’UIC
    CNP Assurance
    La Soc’été Marseillaise de Crédit
    Dassault
    L’Aerospatiale
    Thomson-CSF
    Thomson Multimédia
    EADS
    ASF
    TDF
    La SFP
    Les autoroutes du Sud de la France
    France Telecom
    Air France
    +
    Préparation du changement de statut d’EDF
    Filialisation des opérateurs dans le rail et à la Poste

    • Un autre grand socialiste se rappelle à nous ces jours-ci:
      Claude Allègre, ancien ministre de l’Education Nationale sous Jospin, a officialisé son soutien à Nicolas Sarkozy et doit intégrer son comité stratégique de campagne.
      Il recommande « un gouvernement d’union nationale, dans lequel des gens comme François Bayrou auraient touteleur place, avec beaucoup d’experts »
      Il juge que François Hollande, s’il était élu, serait un « Chirac II au pouvoir cédant à tout »…et à tous les lobbies.
      Au fait, Hollande n’avait-il pas promis en pleine assemblée nationale que la privatisation rampante Suez-GDF serait défaite quand le PS reviendrait au pouvoir ? Je ne l’ai pas relevé dans les 60 propositions…

      • C’est une bêtise de promettre cette renationalisation. Quand bien même on serait pour, soit on veut racheter les parts et y’a pas le budget pour ça, soit on reprend gratuitement les parts vendues et ça s’appelle simplement du vol.

        Sinon, pour Mélenchon:

        1992 : il appelle à voter oui à Maastricht.
        1998 : il est membre du gouvernement et défend la politique de ce gouvernement.

        • Votre réponse confirme la mystification:
          L’équipe Jospin / Hollande a approuvé toutes les nationalisations de Srauss-Kahn, représentant à elles seules autant que celles de Chirac, Balladur et Juppé réunis.
          On a ainsi vendu pour un plat de lentilles des revenus très importants qui font aujourd’hui défaut:
          A titre d’exemple, Total et BNP, autrefois dans le giron de l’Etat rapportent actuellement 23 milliards par an de bénéfices qui vont nourrir des actionnaires qui ont payé beaucoup moins que ça pour leur acquisition !

          Quant à Mélenchon, il a fait autrefois partie du bal des cocus… Ce n’est pas une raison pour que les autres se félicitent de continuer à danser sur la même partition !

        • Quant à:
          « soit on veut racheter les parts et y’a pas le budget pour ça, soit on reprend gratuitement les parts vendues et ça s’appelle simplement du vol. », il existe bien d’autres solutions:

          EX: on indemnise le prix d’achat originel, avec ses intérêts tenant compte de l’inflation…Ça représente très peu et c’est encore un cadeau qui laisse aux actionnaires actuels l’essentiel de leur manip gagnante: le total de leurs dividendes depuis leur acquisition !

  2. Une idée pour les militants blogueurs :

    A J-63 on voit bien que les médias ne donnent pas assez de place aux 60 propositions de François Hollande :

    Mon idée :

    A partir de J-60 publier une proposition de François Hollande PAR JOUR sur son blog :

    J-60, François Hollande proposition 60 :

    Je maintiendrai une ambition nationale élevéepour notre outil de défense, et je serai très vigi-lant dans l’action contre le terrorisme.Je fixeraiun cap à nos forces armées, en conservant lesdeux composantes de notre dissuasion nucléaire, et en resserrant les liens entre l’armée et la nation. Je veillerai à ce que les armées disposent des moyens de leur mission et d’une organisa-tion performante. Je relancerai une politique in-dustrielle de défense ambitieuse. Je m’attache-rai à ce que l’Otan retrouve sa vocation initiale :la préparation de la sécurité collective.

    J-59, François Hollande proposition 59 :

    etc.

    Jusqu’à

    J-1, François Hollande proposition 1 :

    Je créerai une Banque publique d’investissement. À travers ses fonds régionaux, je favori-serai le développement des PME, le soutien auxfilières d’avenir et la conversion écologique eténergétique de l’industrie. Je permettrai auxrégions, pivots de l’animation économique,de prendre des participations dans les entre-prises stratégiques pour le développementlocal et la compétitivité de la France. Une partie des financements sera orientée vers l’économie sociale et solidaire.

    Ses propositions sont clairement sous représentées dans les médias, qui suivent la campagne présidentielle.

    • Je suis tout à fait de votre avis, le programme pourrait être mieux mis en valeur, expliqué, voire débattu. Est-il logique qu’aucun lien vers le programme ne soit présent sur le site TousHollande ?

      Dans le même ordre d’idée, chacune des 100 propositions du candidat Sorkozy de 2007 aurait pu être rappelée et leur bilan exposé, là encore à raison de 1 par jour. Mais nous ne sommes plus à -100j …

  3. Réponse à Sagone:
    J’ai moi aussi toujours pensé que ces commentaires insultants ou simplement désagréables étaient en général ceux d’adversaires de droite, mais je ne suis pas certain que ce soit toujours le cas. Vraisemblablement,il y a aussi des gens qui regrettent qu’Aubry n’ait pas été désignée aux primaires et qui n’ont pas ravalé leur rancune et leur dépit. J’en parle en connaissance de cause!!!

    • Non! Vous ne pouvez pas porter de tels soupçons envers les militants et sympathisants qui ont voté pour M Aubry.

      rendez vous compte que la primaire s’est terminée le 16 octobre?

      Les militants Socialistes ont très largement dépassés ça , respectueux de la démocratie , et sont pleinement derrière F Hollande.

      Un militant même s’il a eu un choix a faire a un moment donné n’en reste pas moins un militant lorsque ce choix est F Hollande.

      Les socialistes défendent tous les même valeurs.

      Savez vous ce qu’est que le militantisme?

      Les commentaires insultants peuvent venir de n’importe qui , mais certainement pas des militants.

    • Vous étiez plus proche de la vérité dans:
      « les autres sont d’interminables considérations économico-financières complexes voire incompréhensibles et généralement hostiles au candidat socialiste. On peut supposer qu’il s’agit de gens très exigeants vis à vis de Holl.et déçus »
      …des quinze ans de PS au pouvoir:
      Hollande, plus encore qu’Aubry, c’est un enfant de Delors, homme venu de droite qui nous a amené ce désastre d’Europe libérale, l’autre étant Lamy, son « moine-soldat », qui continue d’instiller le même libéralisme et ses dégâts à travers le monde.
      Voter Hollande, même au deuxième tour, comme on a voté les yeux fermés pour Mittterrand naguère, on n’est pas prêts de s’y laisser (re)prendre !

  4. A lire de nombreux commentaires de ce blog, on constate que les socialistes aiment se tirer une balle dans le pied et canarder leur candidat: ce fut le cas en 2002 avec Jospin ,en 2007 avec Ségolène et à nouveau maintenant. On sent une espèce de désir morbide et maso de perdre l’élection présidentielle pour rester éternellement dans une opposition rendue confortable par les succès aux élections locales comme si on avait peur du pouvoir suprême…Il serait intéressant d’avoir des explications sur cet étrange comportement qu’on trouve rarement dans les autres partis…

    • « A lire de nombreux commentaires de ce blog, on constate que les socialistes aiment se tirer une balle dans le pied et canarder leur candidat »

      On a pas la même lecture des commentaires alors. Je pense au contraire que les militants et sympathisants sont plutôt déterminés à aider François Hollande à l’emporter en mai prochain.

      • Réponse à Pablo:
        Heureusement qu’il y a aussi des gens comme il dit,mais ils ne sont pas assez nombreux et on remarque surtout les autres dont les propos sont particulièrement révoltants.

      • La plus part des commentaires écrits sur ce blog, critiques voir carrément insultants sur Hollande, ne sont pas écrits par des socialistes (militants ou sympathisants).

        Qu’on ne soit pas plus réactifs ou présents pour répondre à toutes ces attaques ne signifie pas qu’on ait des doutes sur Hollande ou qu’on ne souhaite pas gagner.

    • @a Xavier de villebrun,

      Non! Non et non!!Ce ne sont pas les sympathisants et encore moins les militants qui critiquent F Hollande.

      Ne vous est t -il pas venu a l’esprit et c’est extrement dommage que ce soit d’autres personnes qui viennent sur ce blog pour le polluer?
      répondre a la médiocrité de certain posts est ce vraiment nécessaire?

      Pour ma part hier j’étais sur le marché de ma ville a la rencontre des français et faire la promotion du programme de F Hollande et là je crois que c’est plus productif que de répondre a la médiocrité voir la méchanceté si ce n’est la vulgarité et la grossiereté.

      Les socialistes nous avons très envie de ganer cette présidentielle , et si vous aussi voulez que F Hollande gane aidez nous au lieu de nous critiquer.

  5. Pour les UMPétainiste qui passez votre temps à dénigrer Flamby ou not Flamby, on a vu la stature de Nimbus 1er et de son ouvre.Lorsque l’on est satisfait de ce chef d’oeuvre, soit on est atteint de trouvles mentaux soit on a aucune capacité d’analyse.
    Pour la déclaration de celui qui nous sert de Président pour l’instant , qui traite FH de menteur, je conseille juste à FH de le renvoyer dans ses cordes en lui disant: » vous qui traitez les autres menteurs, vous savez ce qu’il en est car vious êtes maître dans cet art et ce depuis fort logtemps »

    Autre point, il est difficile pour quelqu’un d’une si petite taille de faire campagne à haut niveau, car sa stature ne lui permet pas de dépasser la bordure du trottoir et la merde il connait puisqu’il a juste réussit à y entrainer tous les français.
    En juin 2012 la France commencera à respirer car cette odeur noséabonde aura été traitée et l’Elysée nettoyé de toutes cette équipe de conseillers en affaires et il faudra à ce moment jeter les bases d’enquête sur le pillage organisé par cette clique, au nom de soit disant intêret français.Un ordre nouveau va se lever en Europe, la Grece est dans ses convulsions et la lêpre de la dette va contaminer l’ensemble de l’Europe.
    Monsieur Hollande vous devez combattre la Finance Outranciere, celle qui appauvrit les peuples par la spéculation , celle qui parle des vertus du travail mais qui parasite celui-ci.Cette ordre financier que l’on doit combattre car il ne fait que s’enrichir s’ans jamais rien produire.C’est cet ordre qui fait monter l’ensemble des matieres premieres, qui aujourd’hui jette les gens dans la misere et la faim dans le monde.
    On a juste à abattre quelques centaine de milliers de cette race parasitaire dans le monde pour revenir à un ordre financier juste et basé sur un véritable systeme de redistribution .
    Création de richesses véritables par la recherche et la sueur et distribution dans l’équité des dividendes du risque et de la production.Mettre fin à ce mouvement tournant de site de production à bas coût pour profiter des capacités d’achats des pays riches et les appauvrir.Création de capacité de consommation des richesses dans ces pays par l’élévation rapide des rémunérations des travailleurs de ces pays pour en freiner l’exportation.
    François les travailleurs français demandent l’équité et la fin d’une concurrence sur le prix du travail, non pas par les fermetures des frontieres mais par une régulation des fluxs.On ne peut accepter l’appauvrissement des travailleurs français au nom de la concurrence, s’il s’agit uniquement d’enrichir les profiteurs financiers français ou étrangers héritier de la grande finance. Alors rassurer le monde financier , non, lui montrer la vraie voie, oui!!!!!Le travail , pas de place pour le parasite, parce que la vraie bataille est là et le premier est tout proche du Nimbus sans parler des 2 autres (le clan des Sarkosi, parce que c’est cela la France de Nicolai^, ou vous vous occupez de leur cas ou , le systeme finira par être de toute façon détruit par le peuple.Alors cher François ne basez pas votre discours sur des intentions et des promesses qui ne seraient pas tenues.L’heure est trop grave et l’espoir trop fort, rassembler les forces du changement mais pas dans la continuité de ce systeme, non soyez l’acteur du vrai changement et de l’épuration des financiers verreux, la FRance a tout à y gagner, les français aussi, ainsi que tout les Européens
    ONE

    • @LIBERTES 2012 François Hollande n’a pas l’homme du Fouquet’s comme professeur.Il doit rester le maître de sa campagne électorale.Il devra tout de même, apporter des précisions sur les positions du PS aux sujets : »ennemi financier »,mondialisation.N’oublions pas le nucléaire militaire. Il ne faudrait pas non plus négliger le monde rural,les agriculteurs français.

      • Je suis de votre avis mais cela necessite effectivement de ne pas être évasif.Les agriculteurs subissent les mêmes problemes que les salariés des usines françaises, mais une majorité ne croit qu’en la droite hélas.Il y avait une régulation pour le lait, Sarko à la demande de ceux ci a fait supoprimer ces quotas.ils ont gagné un an puis les prix ont chuté, ils pignent!!!!
        Ils veulent systyematiquement tous produire plus pour gagner plus, alors que cela donne la surproduction et la baisse des revenus.La régulation n’est pas parfaite néanmoins elle est moins négative.Le souci vient de l’Allemagne qui crée de vraie usine à produire du lait et qui déverse les productions à bas prix dans les GSA française.Angela n’est pas l’ami du nain par hasard.
        FH me semble honnête mais je me méfie de certaines phrases, il faut trancher.
        Il faut proposer de vraies solutions chiffrées pour contrer super menteur, as des as , le naufrageur français, l’homme qui vaut 600 milliards de dettes.Plus de vrais plans par l’exemple pour éviter les railleries des enfumés du cerveau , la créme de ‘élite UMPétainiste.Vive la France libre on va faire une boscherie!!!

        • La ruralité c’est aussi des classes moyennes qui s’écartent des villes aux loyers devenus prohibitifs.Des « pays « abandonnés par les services publics .La France de demain qui se sent (à juste raison) ,absente du débat national actuel).Ces oubliés feront la différence!Vive la république.Liberté Egalité Fraternité…Vive la France!

  6. J’aime bien intervenir sur ce blog.A ma manière,j’y exprime mes soucis,mes incompréhensions,mes souhaits.Peut-être maladroitement…J’ai la prétention à ne pas être vulgaire ou injurieux.C’est en confrontant ses idées à celles des autres que le débat progresse;restons civilisés…Vive la République,Vive la France.

  7. On trouve 2 catégories de commentaires dans ce blog. Les uns sont brefs,bas de gamme,violents et injurieux surtout contre Holl.,comme par hasard; les autres sont d’interminables considérations économico-financières complexes voire incompréhensibles et généralement hostiles au candidat socialiste. On peut supposer qu’il s’agit de gens très exigeants vis à vis de Holl.et déçus qu’il ne soit pas parfait ou bien de sous-marins de l’U.M.P. Les commentaires raisonnables et réfléchis d’inspiration socialiste sont bien minoritaires,mais peut-être est-ce mieux ainsi!!!…

    • Un blog est un espace de liberté où chacun peut s’exprimer. A partir du moment où il est occupé par de trop nombreux posts orduriers ou des copiés collés venant d’autres blogs et répétés à l’infini ,il n’est plus qu’un ramassis sans réel intérêt. C’est de bonne guerre?c’est la liberté de ce blog ? les « cacas nerveux » de certains finissent par donner la nausée ;et l’élection se joue ailleurs.

      • @Xavier
        Ca fait donc 3 catégories ;-)

        @Lola
        Un blog devrait aussi être un lieu d’échange entre le blogueur et ses lecteurs. Force est de constater que ce n’est absolument pas le cas ici.
        Je reconnais toutefois que celui-ci n’est pas pire que les autres, au moins les commentaires n’y sont-ils pas censurés comme sur d’autres, même à gauche.

        • et il arrive que l’auteur quand il a un peu de temps vienne himself y faire des commentaires….

  8. Qu’est-ce que c’est que ce cafouillage avec les USA?
    Hillary Clinton pas assez bien pour Hollande? On croit rêver!!! Il voulait un RV avec Obama ou rien.
    Il nous fait un caca nerveux et annule tout!
    Il chie dans son froc plutôt, oui! Quand on vous disait qu’il n’avait pas la carrure.

    Moscovici, qui ne doit pas en être très fier, ne risque pas d’en faire un billet.Mais j’attends avec gourmandise ses explications alambiquées aux journalistes.Quelle bande de pieds nickelés.

    http://washington.blog
    s.liberation.fr/great_america/2012/02/hillary-clinton-pas-assez-bien-pour-françois-hollande.html

    L’UMP va en faire ses choux gras et souligner l’amateurisme doublé d’arrogance de la fine équipe du PS. Si par malheur Hollande était élu, on redouterait le pire pour la suite. Surtout avec les chinois!
    Lamentable.

  9. mais vous, la gauche, vous trépigniez en demandant que sarko se déclare candidat, maintenant qu’il est déclaré, vous dites que c’est un non évènement, etc. que ce n’est pas une surprise : « je m’y attendais !!! »

    votre propagande contre lui est sans argument, sarko en a, lui.
    Qui peux réfuter tout les arguments qu’il a quand il fait la liste des mensonges de votre candidat (je suis et reste courtoise !).

    Vous êtes bien incapables de prouver le contraire, que sarko ment !
    Je respecte vos convictions qui ne sont pas les miennes, vous l’avez compris, mais vous êetes bien obligés, au fond, sans pouvoir le dire, que votre candidat n’est pas à la hauteur de vos convictions !!!

    • « maintenant qu’il est déclaré, vous dites que c’est un non évènement, etc. que ce n’est pas une surprise »

      La gauche, et au delà tous ses opposants, demandait à ce qu’il officialise le plus tôt possible sa candidature pour un simple raison: Sarkozy a multiplié ces dernières semaines les déplacements et les interventions avec un message plus proche d’un candidat que d’un président en exercice, sans être contraint
      au régime de tout candidats (temps de parole décompté, frais de campagne) comme les autres.

      Après, l’officialisation d’une candidature relève aujourd’hui plus de la mise en scène que d’un vrai moment politique. Ca fait un petit moment que les média nous disent que c’était imminent, qu’il s’apprêtait à se déclarer etc. Ce n’est donc pas une surprise (on se décide pas candidat par hasard) et c’est bien un non évènement. Le plus important reste la campagne.

      « votre propagande contre lui est sans argument, sarko en a, lui. »
      « Vous êtes bien incapables de prouver le contraire, que sarko ment ! »

      Quand on voit les gens de droite nous dire que si la gauche revient au pouvoir, ça va être la débâcle, que ça serait une catastrophe, un peu comme en 1981 avec les chars russes, franchement on peut pas dire qu’il y ait des arguments ou que ça élève davantage la campagne.

      Sur les mensonges de Sarkozy, ce n’est pas bien difficile. Sur à peu tout les sujets, il a dit une chose et en fait une autre chose. Il vous suffit de chercher un peu sur le net. Preuve par l’image ou par le texte. C’est édifiant

      • Et Pablo vous avez oublié de faire remarquera tranci que le Président de l’Asemblée Nationale a quant a lui dit que si les socialistes revenaient au pouvoir ce serai « la guerre » , il n’a même pas honte d’employer des mots aussi forts.

        Il faut le faire de tenir des propos de ce genre!!!

        Je conseille tout simplement a « Tranci » de lire le rpogramme de F Hollande et après on discutera programme contre programme.

        Tranci que propose Sarkozy pour l’instant ?a part 2 referendum , et dire que F Hollande ment matin et soir….vaste programme!!! ne croyez vous pas?

      • je pourrais répondre à tous les deux et vous préciser, preuve à l’appui, mais cela serait trop long et à cette heure-ci, je préfère éteindre mon ordinateur plutôt que de discuter avec des gens de mauvaise fois.

        Demanderz donc à votre candidat socialiste qu’il nous explique comment il a trouvé le montant de 75 milliards de cadeaux aux « riches », ceci dit avec le dédain approprié, comme s’il se dédaignait lui-même d’ailleurs, ainsi que ses propres amis !
        (Qui gagne 30 000 euros par mois ?)
        (moscovici a même poussé le bouchon plus loin, chez Ruquier, en parlant de 75 milliards « par an ». si cela n’est pas mentir !!

        Bonne nuit !!!

        • Mais oui!!! chèr Tranci Sarkosy est le président qui a endetté le France de 50 millard d’euros pendant son quinquénat.

          Que ça vous plaise ou pas!!!

          Calculez donc entre l’argent que le fisc rendait aux plus riches de ce pays chaque année, et les niches fiscales crées pour les riches on arrivent a plus de 50 milliards.

          mais allons de l’avant et parlons programme F Hollande a un programme que je vous invite a lire,.

          Ou est celui de Sarkozy? pour l’instant a part stigmatiser certains Français et qualifier Hollande de menteur c’est d’une médicrité pas possible pour un président sortant.

          Alors Tranci parlons politique, programme contre programme et cessez vos invectives idiote parce que la pour tomber plus ba il faut commencer a creuse dur…

          • moi, je ne sais pas calculer !!
            donnez moi le détail de ces 75 milliards.
            Mais Personne n’est capable de le justifier, pas même vous.
            comment allez de l’avant sur des mensonges !!!

            Tout ce que les socialistes veulent, c’est le pouvoir. Et pour cela, tout est bon, mensonges, déformation de propos, phrases enoncées hors de contexte.
            Et vous osez me faire la leçon.
            Faites là, si vous voulez à ceux que vous voulez manipuler.
            De toutes façons, votre candidat socialo va faire un jospin. J’ai confiance en le jugement des Français, ils ne sont pas minables.

          • hé là c’est des batailles de campagne ,ne vous en déplaise le candidat SARKOZY a raison de traiter son adversaire de menteur …et en plus ,il gagne plus que lui ça va le changer quand il sera président ..s’il est élu ce n’est pas sûr .. la bataille n’est pas finie … je me demande comment il peut dire « redresser la

          • Pour Tranci, vous ne savez pas calculer alors n’accusez pas le PS de tromperie.
            Je vais aller plus loin et vous rappeler que votre grand timonier lorsqu’il était ùministre des finances , voyez avant d’être Pprésident avait fait un beau cadeau à Vivendi en changeant son statut fiscal .5,5 milliards de cadeau en échange de création de 2200 emplois.En réalité, il n’y a eu aucune création et quelques mois aprés Vivendi délocalisait dans sa filiale 600 emplois au Maroc.Faux?????
            Vous voulez que l’on parle des cadeaux fiscaux et des niches?
            Vous voulez que l’on parle d’Olivier son frere et de Carlyle le fond vautour.
            Vous voulez que l’on parle de Guillaume et de Méderic et du dernier PDG deBiogaran filiale de Servier.Vous voulez nous dire que ce Monsieur est correct???
            Ce monsieur trompe non pas son électorat, il trompe tout le monde, il n’est qu’un pion de la finance.
            ONE s’occupera de lui de toute façon, un nouvel ordre va se mettre en place.La France sera libre de ce joug financier et de ses valets.La gauche va aider les entrepreneurs, ceux qui investissent durablement pas les magouilleurs qu’adorent les UMPétainistes ami de la boscherie

    • Le 7 juillet 2011, Nicolas Sarkozy a dit que la méthanisation pouvait être une solution contre les algues vertes. Ce qui crée les algues vertes c’est l’azote. Le méthane, c’est du carbone et de l’hydrogène. Donc on peut faire autant de méthane qu’on veut, on ne résout pas le problème de l’azote et des algues vertes. Cette déclaration du président Sarkozy sur la méthanisation c’est quoi si ce n’est pas un mensonge ? http://www.terraeco.net/La-methanisation-une-solution-pour,18420.html

    • Sarko avait promis de pas augmenter les impôts, résultat : une quarantaine de taxes crées en 5 ans et des prélèvements obligatoires en hausse.

      Il avait promis une union civile pour les gays, résultat : il ne l’a pas fait et a le culot de dire qu’il est contre alors qu’il s’était prononcé pour en début de mandat.

      Il se dit contre le droit de vote aux étrangers aux élections municipales, mais là encore, il ment, il s’était prononcé personnellement pour il y a 5 ans.

      Vous voulez qu’on continue la liste des revirements et mensonges de notre cher VRP cocaïné ?

      • comme par ex. promettre des référendums dès qu’un sujet trouvera un blocage avec les syndicats, alors qu’en 5 ans il n’a pas organisé un seul référendum et dernièrement, essaie de nous imposer sa taxe Sarkozy sans consulter personne… Qu’il le fasse son référendum sur sa célèbre taxe ?

        Sarkozy, Monsieur Dettes (+500 milliards), Monsieur Impôts (+40 taxes), Monsieur Retourneur de veste (union civile, votes des étrangers, grenelle de l’environnement, …), Monsieur Vulgarité (dégage pov con, descends si t’es un homme, tutoiement de toutes les personnes avec qui il parle, comportement surexcité à chaque déplacement), Monsieur Magouilleur (sélection de faux ouvriers, sélection de participants de petite taille comme lui)…

  10. Entre l’affiche Sarkozy et son vide océanique et l’affiche Hollande 2012 avec son paysage flou et nébuleux, qui semble dire « demain il va pleuvoir » ( http://www.hollandeparis14.com/tag/le%20changement%20c%27est%20maintenant ) je préfère l’affiche Giscard 1981 avec son paysage industriel clairement indiqué. Dans le bouddhisme, l’océan symbolise les vicissitudes de ce monde, mais normalement on voit la rive du Nirvana, qui est le but à atteindre ( http://www.dhammawheel.com/viewtopic.php?f=19&t=6558&start=40#p105634 ). Sur l’affiche Sarkozy, l’horizon est vide.

    • sur l’affiche de Sarkozy ,il n’y a pas de ligne d’horizon , elle est vide, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle a pu être si vite « retoquée » ;le lien que vous mentionnez,s’il n’est pas en rapport direct avec l’article de P.M. est intéressant:iconographie et texte ,même si l’on a qqs connaissances ; et puis ,il pourrait être utile à P.M et à F.H. s’ils se décidaient à montrer une ligne plus nette,plus claire ,plus acérée.

  11. L’AUTRE MYSTIFICATION

    Vous avez bien compris que le 21 février passait à l’Assemblée Nationale la ratification du traité nommé « Mécanisme européen de stabilité financière ». On peut faire une séance de rattrapage de son information en consultant: http://europe.jean-luc-melenchon.fr/2012/02/07/le-mecanisme-europeen-de-stabilite-le-remede-de-la-troika-qui-saigne-les-etats/
    Il faut savoir que la droite le votera. Mais peut-être y aura-t-il de nouveau une grève perlée des élus de droite que ce nouvel avatar de la merkelomania révulse. Les nôtres seront donc tous là sur le pont. Reste le cas des socialistes. Ceux-là ont refusé de nous aider quand nous avons demandé un vote solennel avec un scrutin public. C’est donc au hasard de l’horaire de la séance qu’aura lieu le vote. Il aura lieu à main levée. Bonne occasion pour tous les pleutres de prétexter leur absence afin de ne pas se prononcer et, pour vivre heureux, de vivre bien cachés. Mes lecteurs auront donc à cœur d’interpeller leurs parlementaires. Surtout ceux qui ont voté « Non » en 2005 et ceux des cent-quinze socialistes qui ont voté comme moi contre le Traité de Lisbonne à Versailles en 2007.

    Nous avons besoin du débat et de la contradiction des points de vue pour construire une conscience civique large. Il est important pour nous que les partisans du « Oui » aussi sortent du bois. Notre but doit être d’enfoncer la droite en l’obligeant à assumer sa responsabilité devant le très grand nombre des citoyens.
    C’est une base solide non seulement pour le prochain vote aux élections présidentielle et législatives. Il me semble en particulier que nos candidats aux élections législatives doivent clairement et fortement s’identifier sur cette lutte si hautement politique. Surtout en face des sortants et candidats socialistes et Verts. Car ceux-là vont nécessairement eux aussi être mis en demeure de se positionner. S’il leur est impossible de le faire en cachette ou à la sauvette, la ligne du « Oui » de François Hollande ne tiendra pas.

    Quel lien existe-t-il entre le vote du Mécanisme européen de stabilité financière et le nouveau traité ? François Hollande a affirmé que les deux questions étaient séparées. « Déconnectées » a-t-il dit. C’est faux ! Il se trompe. Dans le « Mécanisme européen de stabilité financière » qui sera mis au vote le 21 février, il est précisé dès les considérants que « le présent traité et le TSCG (traité « sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire ») sont complémentaires dans la promotion de la responsabilité budgétaire et de la solidarité au sein de l’Union économique et monétaire ». Est ainsi gravé dans le marbre que l’octroi d’une assistance financière de la part du Mécanisme européen de stabilité est conditionné par la ratification du TSCG à signer en mars prochain. Qui vote l’un doit voter l’autre.

    Un bon angle d’attaque sera celui de l’exigence d’un référendum comme cela a déjà été dit ici même. Qu’il s’agisse du « Mécanisme européen » ou du nouveau traité de mars. Hollande a déjà dit qu’il n’en voulait pas. Mais voici deux faits nouveaux qui viennent élargir notre espace et notre audience. Le premier vient de la droite elle-même. C’est François Fillon qui vient de proposer qu’un tel référendum ait lieu. J’ai immédiatement dit, par communiqué de presse que j’approuvais ! J’ai aussi dit qu’il ne lui restait plus qu’à convaincre Sarkozy et Hollande.
    Quoiqu’il en soit, si nous obtenons qu’une partie des socialistes, ceux du « Non » confirment leur vote d’alors en votant contre le « Mécanisme européen de stabilité » et en demandant un référendum, nous aurons largement enfoncé le dispositif du consentement à la sauce Hollande-Moscovici.

    • La monnaie unique, en rigidifiant les parités monétaires, montre à Athènes toute la nocivité de sa conception. Sans doute la Grèce doit-elle retrouver sa compétitivité. Mais la plus absurde des solutions consiste à en confier le soin à la troïka Commission européenne – Banque Centrale européenne – FMI.

      Le peuple grec, comprend que le plan de rigueur que la troïka veut lui administrer ne peut déboucher sur aucun redressement. Le choix de la monnaie unique aura ainsi abouti à l’inverse de ce que déclarait vouloir, en 1950, Robert Schuman : « œuvrer à une union toujours plus étroite des peuples européens ».

      Ce qui est vrai aujourd’hui à Athènes le sera demain à Paris si la France ne parvient pas à réorienter fondamentalement la construction européenne.

      Le traité européen que Nicolas Sarkozy veut imposer au peuple français en s’appuyant sur Madame Merkel engendrera en Europe une récession de longue durée dont la France sortira exsangue. Il est temps de dire non. La prochaine élection présidentielle sera pour les Français l’occasion de le faire en exigeant la révision de ce traité.

    • @ JLM Voici ce qu’on peut lire sur le blog de Mélenchon. J’attends votre avis sur le commentaire de son webmestre.

      « 553
      PM dit:

      17 février 2012 à 22h48
      Ça y est, Nicolas Sarkozy est candidat ! La surprise est de taille,…
      […]

      [Edit webmestre : Il faut un sacré culot pour venir copier/coller ici le dernier billet de Moscovici sur son blog. Simple plagiaire ou vrai crétin, on se prend à douter. A moins que… comme le suggèrent les initiales du pseudo.] « 

      • Je ne fais partie ni du PG, ni de l’équipe Web de Mélenchon !
        Mais j’ai trouvé son passage on ne peut plus pertinent, à propos de « mystification ».
        La pertinence des propos vides de Moscovici, sur le web de Mélenchon, je comprends que certains la saisissent moins bien…

  12. « la campagne sarkozienne va être abominable de vulgarité et de violence », on s’y attendait, mais
     » la campagne hollandaise est déjà minable de duplicité (Guardian) et d’insignifiance (Programme) »

    • Hollande est le bobo type, 4 enfants hors mariage, carte du PS,HEC, ENA, origines familiales bourgeoises d’extrême-droite.
      Sarko est né dans une famille de migrants pauvres, il a été longtemps le vilain petit canard de Neuilly et il ne doit sa réussite qu’à lui-même et à son talent.

      • Mais bien sur… tout le monde sait que Chirac, Balladur, Pasqua n’ont joué aucun rôle dans la carrière politique du petit Nicolas.

      • famille de migrants pauvres ??? Celle là on ne nous l’avait jamais faite.

        Mais jusqu’ou irez vous dans la bétise humaine.

      • Sarkozy à des origines très bourgeoise, de son vrai nom SARKÖZY de NAGY-BOCSA (Nicolas, Paul, Stéphane) né le 28 janvier 1955 à Paris 17 e . Il est le fils d’un aristocrate hongrois, Pal Nagy-Bocsa y Sarközy qui est né à Budapest, en 1928, dans une famille de hobereaux hongrois possédant des terres et un petit château à Alatayan, à 100 km de la capitale.

      • Oui, c’est vrai qu’il faut reconnaître à Sarkozy qui si il n’a pas fait les plus brillantes études, aujourd’hui c’est lui le Chef d’état. Il a été plus stratège que les autres…
        A 28 ans il était déjà Maire de Neuilly quand Hollande étudiait toujours.

      • Quels talents? Celui d’écraser les autres pour arriver à ces fins
        Il n’ai certainement issu d’une famille de salariés ou de parents mineurs Son grand père était d’après ce que j’ai pu dans lire dans une revue dans la salle d’attente d’un médecin (bizarre) était médecin Et effectivement il est issu d’une famille aristocratique hongroise
        Quant à sa politique qu’il mène, ce n’est qu’une politique ultra-libéral inspirée de l’école de Chicago. Pour ma part je préfère lire les analyses de Mrs krugman et Stiglitz qui me semblent honnêtes dans leurs propos.
        Et si je peux me permettre, je vous invite à lire le livre des économistes atterrés: »Changer d’économie, nos propositions pour 2012″. Je ne pense pas non plus que les rédacteurs de ce livre soient des gens complètement idiots).
        C’est sûr que lorsqu’on ne regarde que les informations à la télé, il n’y pas de danger que nos neurones soient mis à contibution

  13. Jusqu’ici,notre camp paraît n’avoir pas trop mal résisté à la déferlante médiatique qui a suivi l’annonce officielle de la candidature de Sarko. Ceci dit,il faut quand même s’attendre à un gain de 2 ou 3 % de points pour Sarko dans les sondages, mais, normalement cela devrait se stabiliser dans qq jours; il ne faut pas qu’il y en ait plus et surtout qu’Holl.régresse. En effet, comme tout le monde le dit,la campagne sarkozienne va être abominable de vulgarité et de violence et va utiliser tous les moyens possibles et imaginables. Affligeant et inquiétant: il paraît que,selon des sondages,des gens de « gauche » ont trouvé le discours de Sarko convaincant et ont osé le dire!!!

    • « la campagne sarkozienne va être abominable de vulgarité et de violence »

      Sans doute, mais ce sera une de ses faiblesses. Les français ne souhaitent pas une campagne vulgaire et violente. De ce point de vue, Pierre est le directeur de campagne idéal.

      • « Les français ne souhaitent pas une campagne vulgaire et violente. »

        C’est curieux, moi, à l’inverse, je connais plein de français qui veulent rentrer dans le lard de ces socialauds et de leur « couille molle » en chef qui divisent les français et leur mentent éhontément.
        Hollande pas menteur? Vous avez la mémoire courte.
        http://www.dailymotion.com/video/x78aqx_caton-de-la-reconquete-histoire-d-u_news

        Je propose un nouveau surnom pour « votre » Flamby:
        CATONTON.
        Pas mal non?

        Que vous le vouliez ou non, la campagne va être violente.
        CHOCHOTTES S’ABSTENIR

        • « je connais plein de français qui veulent rentrer dans le lard de ces socialauds et de leur « couille molle » en chef »

          Félicitations. Continuez ainsi, vous êtes sur la bonne voie. Moi je sais surtout que 68% de nos concitoyens ne veulent pas de Sarkozy comme président.

          « Que vous le vouliez ou non, la campagne va être violente. »

          Sans doute, et ce sera une raison supplémentaire de la défaite de Sarközy de Nagy-Bocsa (son vrai nom).

          • @ Flamby or not Flamby :votre participation à ce blog est un vrai régal et un cadeau du ciel ; de
            grâce ,ne changez rien ;votre sens de la repartie est un enchantement ; votre verve est inextinguible;votre raffinement sans pareil ;bref vous brillez de mille feux ;gloire à vous !

        • Vous inquiétez pas, notre « couilles-molles » saura parfaitement répondre à votre vendeur de tapis cocaïné.

          • Du calme, je ne fais que reprendre le terme qu’utilise Aubry en privé pour qualifier Hollande! Vous ne saviez pas? Quels naïfs vous faites!!!
            http://www.lexpress.fr/actualite/politique/hollande-aubry-de-si-mauvais-camarades_1039303.html
            (Extrait)
            En arrivant à l’université d’été du PS à La Rochelle, le 25 août, Martine Aubry croise François Hollande dans un lugubre tunnel de la gare. Et hop, une bise. Elle affiche son plus beau sourire et lui lance, assez fort pour que ce soit audible: « Salut François, les grands esprits se rencontrent! » 50 caméras, agglutinées, se bagarrent pour capter la scène dans la pénombre. Puis le favori des sondages accélère le pas et disparaît par l’escalier de droite, tandis que la maire de Lille vire à gauche pour s’enfuir en empruntant un autre escalier. Déjà, dans le TGV qui les amenait, les camarades avaient réussi l’exploit de s’éviter tout en voyageant à quelques mètres l’un de l’autre.
            Ces deux-là ont beau se sourire, ils ne se supportent pas. Litote. En privé, elle le traite de « couille molle », d' »enfoiré » qui représente le « niveau zéro de la politique ». Un manoeuvrier digne des plus belles heures de la IVe République, le roi de la tactique. Et, insulte suprême pour cette acharnée des dossiers: « Il ne travaille pas. » Lui n’est pas en reste. Une bosseuse? Elle est d’abord à ses yeux une menteuse. Du coup, il n’a jamais cherché à s’allier avec cette « perverse ». « Il lui reproche de ne se construire que dans l’opposition aux gens, en flinguant sans retenue », rapporte un intime.

            Il faut dire que Titine en a, elle.

          • « couille molle » est au singulier.
            C’est çà. Une seule. Toute flasque.

        • @flamby or not flamby

          la grossiereté et l’insulte n’ont pas leur place sur ce blog allez donc deverser cela ailleurs!!!!

        • @Flamby or not Flamby c’est bien votre pseudo ?alors tout va bien ;quand vous usez de ces épithètes fleuries qui exhalent des odeurs de caniveau, c’est bien de vous que vous parlez ;vous pouvez continuer ,flamby or not .

        • réponse à LOLA (qui répond à FLAMBY OR NOT FLAMBY)
          vous êtes mauvaise joueuse.
          et pourquoi répondez vous à ces commentaires qui ne sont pas dignes de votre niveau (si j’ai bien compris votre littérature sur ce blog).

    • L’annonce officielle de sa candidature est un non-évènement (qui n’est certes pas sans conséquence sur son statut, son temps de parole, les frais de campagne etc), d’où le faible impact immédiat dans les sondages, en terme d’intention de vote. C’est encore trop tôt.

  14. La campagne électorale de Sarko, bien que vide de tout sens pour la France,sera néanmoins très bien dirigée.Pour le coup, l’argent coule à flots ininterrompus,les amis sont là…Pour certains la crise est profitable!Ils essaieront de vendre leur favori comme l’on vend de la lessive(ce nouveau produit lave plus blanc).Au fait, qui l’a désigné candidat?

  15. J’ai envie d’aller plus loin dans cette métaphore que le Président aime tant.

    Qu’il sache également que beaucoup de passager ont mis leurs gilet de sauvetage. Malheureusement certains ont tellement paniqué qu’ils se sont jetés à l’eau, ils n’ont plus réussi à en sortir la tête et se sont noyés.
    Dans tout le bateau c’est la frayeur collective, il tangue, il tangue mais c’est vrai, le bateau ne coule pas. Avec des passagers en moins et épuisés, j’ai presque envie de dire que c’est normal.
    Sur le bateau, le capitaine se fait prendre en photo, juste derrière lui, personne ne sait comment cela a pu se produire, l’eau s’est calmé. Une seconde après le flash de la photo, la mer s’est remis à s’agiter. Mystère de la nature. Des trous se sont formé dans le bateau. Un voyage de 5 ans en plus et il coulera, c’est sûr. Il faut boucher le trou de la dette publique ( environ +600 Milliard en 5 ans ). Il faut boucher le trou des emploi industriel qui s’en vont (- 350 000 en 5 ans ). Il faut boucher le trou de l’éducation ( 80 000 postes supprimés en 5 ans )
    Vivement que l’on arrive à bon port.

    Prononcé dans un discours et retravaillé, ça pourrait le faire ces quelques mots, si Mr le directeur de campagne est intéressé, aucun droit d’auteur là dessus ….

  16. Sarkozy se dit  » capitaine d’un navire  »
    Et bien qu’il sache que les membres d’équipages n’ont plus confiance en leurs capitaine. Ils préfèrent être guidé par le vent jusqu’au retour d’un vrai capitaine.

    • Bien au contraire, les membres d’équipage (les députés, les ministres UMP) ont plus que jamais confiance en leur capitaine. La preuve, même Boutin et Morin reviennent au bercail… en attendant Villepin.

      Sans doute vouliez vous parler des passagers. De certains passagers. Ceux de 2ème classe.

      • Si je suis bien votre métaphore, les passagers sont les électeurs. Y aurait-il dans votre esprit des électeurs de 2ème classe ?
        Quant à la confiance en Sarkozy des députés UMP, vous me permettrez d’en douter. La TVA sarkozyste ne les aidera pas à se faire réélire en juin.

      • @lambda: vous commettez 2 erreurs -1°} Boutin, Morin, Villepin probablement, Nihous peut-être, et beaucoup d’autres..ne reviennent pas au « bercail » mais rejoignent le capitaine, sur le même bateau; en liant les 2 images ,c’est l’histoire des moutons de Panurge . -2°}sur un bateau ,il y a , certes,toutes les premières classes dont vous faites, visiblement, partie , mais aussi toute la populace des troisièmes classes ,des classes-pont ,et de tous ceux qui rampent dans les bas-fonds du navire , pour lesquels vous avez un évident mépris .

    • Moi aussi, mais pas pour les mêmes raisons (cf plus bas):
      Après les déclarations « Londoniennes », on se demande vraiment de qui il parle !

      • Moi je me demande pour qui vous roulez. Pour Sarkozy, qui a affaiblit le pays comme jamais (dette, chômage, trahison des français, dévoiement des institutions etc.), Ou pour le FN, ultra-libéral pendant des décennies avant de retourner complètement sa veste pour se parer tout d’un coup de rouge ?
        Intéressez vous au projet de François Hollande, au lieu d’attaques mesquines, intéressez vous au propositions, pensez à l’avenir de la France. Mais je dois parler dans le vide.

        • Quel projet, quelles propositions ?
          Ce qui est listé par Marianne ici-bas ? (« Un contenu absent »!)
          F. Hollande a-t-il seulement pris la peine d’avoir un programme édité en fascicule et distribué, comme Mélenchon, avec un livre à l’appui de surcroît (Nous, on peut!).
          On ne trouve, sous l’auteur Hollande, qu’un recueil de discours passés qui n’engagent à rien !
          Ce seul fait est illustratif…

          • ça ressemble à du MITTERRAND qui nous a mis dans la mouise et depuis ça n’a fait qu’empirer et depuis nous payons les erreurs mitterrandiennes !!!

  17. Nicolas Sarkozy proposait de le sanctionner s’il ne parvenait pas au plein emploi (5% de chomeurs) :
    http://www.youtube.com/watch?v=ZcgQvZZeBVU
    Dont acte !
    François Hollande a une vision pour la France, ce que n’a jamais eu Sarkozy, une vision pour le redressement dans la justice, pour un Etat stratège avec un cap, pour la réindustrialisation, pour la justice sociale, la justice fiscale, la maitrise des comptes publics – quand Sarkozy a dangereusement aggravé les déficits – pour la lutte contre les excès de la finances, pour la jeunesse. Il est aisé de se renseigner sur le projet de François Hollande, j’invite tous ceux qui sont intéressés à le faire, il y a à la fois une vision et des mesures fortes, concrètes et réalistes.

    • Je ne voudrais pas abonder dans le sens de certains, mais force est de reconnaître que la « vision Hollande » a du mal à dépasser les comptes d’apothicaire résumés ci-dessous par Marianne:
      – postes d’enseignants pris sur d’autres postes publics
      – +25% d’allocation de rentrée scolaire pris sur le quotient familial
      Marianne a oublié le meillleur:
      – allocation aux étudiants « sous réserve de ressources »: en clair, s’il reste des sous, mais sans toucher au reste…
      Comme concluait Coluche dans son célèbre sketch: « Et c’est même pas sûr! Quand on a que ça à dire, on devrait être autorisé à fermer sa gu… »

  18. UNE CAMPAGNE OÙ LE PS EST ARMÉ JUSQU’AUX DENTS !

    CÔTÉ MOSCOVICI, DES MOTS VIDES:

    « …une nouvelle candidature était sa seule aspiration, sa seule préoccupation, presque son obsession. »

    « Nicolas Sarkozy, manifestement, se cherche encore. Il a sans doute hésité sur sa posture, peut-être ne l’a-t’il d’ailleurs pas définitivement choisie. »

    « Il faut une France forte » slogan de… Valéry Giscard d’Estaing, au second tour de l’élection présidentielle de 1981. Faut-il voir là l’aveu inconscient d’un doute sur la victoire?  »

    CÔTÉ HOLLANDE, UN CONTENU ABSENT:

    Râcler des fonds de tiroir ne constitue pas un programme, surtout si c’est pour les changer de place,…ou si peu:

    – les 6O OOO profs seront pris sur d’autres postes publics, à enveloppe constante…
    – l’augmentation d’un quart de l’allocation de rentrée scolaire (excusez du peu…) est prise sur les économies en quotient familial…
    – l’unique tranche fiscale supplémentaire se limite à 45%…au lieu de 41%, au-delà de 150 000 euros. Même Bayrou en prévoit deux, jusqu’à 50% !

    Du côté des déficits:

    – le déficit budgétaire, c’est 100 milliards, soit les cadeaux fiscaux hérités de Sarkozy, il eût suffit de les reprendre…
    C’était sans doute trop pour Hollande qui en reprend 29…pour en dépenser 20 par ailleurs. Bilan: 9 milliards d’économie. À ce rythme là…
    – le déficit commercial est croissant, à lombre de l’euro-mark. Mais là, pas touche à l’euro, la sacro-sainte relique Delorienne tout comme la désindexation des salaires par rapport aux prix, depuis juin 1982 soit un an à peine après l’élection de Mitterrand ! Mieux vaut crever, comme les Grecs…

    Côté politique:

    – les alliances à gauche? On apprend les propos du candidat recueillis à Londres par le Guardian:
    « Les années 80 étaient radicalement différentes… Cette ère est révolue. Nous sortions de 23 ans de règne de la droite, il y avait la guerre froide et Mitterrand a nommé des ministres communistes. Aujourd’hui, il n’y a plus de communistes en France…

    Concernant la lutte contre la finance, on a vu ce qu’il en était… avec les fracassants propos du candidat à Londres, à l’adresse de la City:

    – « La gauche a été au pouvoir pendant 15 ans, durant lesquels elle a libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations. Il n’y a absolument rien à craindre. » !

    Et, bien entendu, rien sur l’euro-libéralisme cher aux socdems, ni la mondialisation orchestrée à l’OMC par l’un des leurs !

    • LA MYSTIFICATION…

      Franchement, on se demande chez qui elle est le plus présente !

      • La mystification est peut-être chez ceux qui se font passer pour des parangons de la gauche alors qu’ils torpillent pour Sarko ou le Pen, qui font des attaques malhonnêtes, sournoises, et d’une grande mauvaise foi, alors que les français méritent un débat digne, et dont beaucoup veulent un redressement dans la justice… que François Hollande propose.

        • Répondez à l’évidence de ce qui est écrit, au lieu de botter en touche par des accusations sans objet.

          • Je parle de ce qui compte, de l’avenir de la France. Le besoin de changement de la France est incontestable, voila l’évidence. François Hollande porte ce changement, essayez plutôt d’écouter… à moins que vous ne soyez qu’un méprisable torpilleur de l’UMP ou du FN.

          • Il est vrai qu’avec un naufrageur comme capitaine actuel, n’importe quel capitaine de pédalo peut paraître préférable !
            L’ennui, c’est que le pédalo est en cale sèche et que son capitaine pédale plutôt dans la semoule en confiant au « Guardian », qui l’a retranscrit, que:
            – « son attitude vis-à-vis des futures mesures de régulation dans le secteur financier était en ligne avec « l’opinion publique » en Europe et similaire à celle des autres prétendants à l’élection présidentielle, y compris le candidat de droite Nicolas Sarkozy. »
            Le Guardian prend même un malin plaisir à souligner:
            – « Sarkozy a court-circuité Hollande en annonçant une taxe sur les transaction en France, la fameuse taxe Tobin ou taxe Robin Hood. »

    • c’est quoi le but de votre analyse. sarko et vous aurez la retraite à 67 ans et la durée du travail fixée par chaque employeur. le reste n’est que balivernes.

      • Conclure ainsi, c’est s’interdire d’en corriger la principale cause, la globalisation concurrentielle de peuples aux développements disparates, sans qu’ils en recueillent les fruits confisqués par les exploiteurs de ces différences.
        C’est malheureusement le credo que les lobbies concernés ont installé dans la social-démocratie.
        Ils ont ainsi deux fers au feu: si c’est pas Sarkozy, ce sera pas si mal non plus pour eux (cf les propos « Londoniens ») !

    • « On apprend les propos du candidat recueillis à Londres par le Guardian »

      A Londres, vraiment ? Pas de chance, c’était à Paris. Il y avait des journalistes du Telegraph, du Guardian et du Financial Times. C’est assez éloigné du scénario que vous échaffaudez.
      Par ailleurs, vous n’attaquez jamais Sarkozy. Souhaitez-vous sa réélection ?

      • Ne faites pas semblant de ne pas comprendre:
        Tout le monde sait qu’il s’agit de correspondants, mais les propos recueillis et assemblés en dépêches le furent à Londres, d’où les premières nouvelles nous sont revenues.
        L’intéressé ne s’en serait certainement pas vanté auprès de la presse française !
        C’est une confirmation de sa duplicité. Car, de deux choses l’une, quant à ses intentions réelles:
        – ou il ment aux français
        – ou il ment aux britanniques
        Dans un cas comme dans l’autre, c’est une attitude disqualifiante…
        On sort d’en prendre (« Je ne vous mentirai pas, je ne vous trahirai pas, etc. » ) !
        Après la tambouille sarko, les salades socialo…

        • « les propos recueillis et assemblés en dépêches le furent à Londres »

          NON, c’était à Paris.

          • Les « dépêches » et « reportages » des journaux ne sont pas des sites internet. Ils ont bel et bien traversé la Manche pour Londres (où je lisais le Guardian lorsque j’y vivais).

            Voici ce qu’en dit The Messenger:

            Hollande crossed the Channel to pay his respect to those in power in the City of London on monday February 13. The Guardian had a reportage describing the discourse of the candidate for the new presidency of France under the heading “François Hollande seeks to reassure UK and City of London” he held a speech in which he denied the colour of his own tie:
            « Today there are no Communists in France. Or not many … the left was in government for 15 years in which we liberalised the economy and opened up the markets to finance and privatisations. There is no big fear.”

            Apparemment, les britanniques ont mieux saisi que vous la duplicité de Hollande, par leur savoureux understatement:
            « he denied the colour of his own tie »

Les commentaires sont fermés.