Pierre Moscovici invité de « Mots Croisés »

Pierre Moscovici était lundi l’invité de « Mots Croisés » sur France2. Il a participé à un débat qui l’a opposé à Valérie Pécresse, Ministre du Budget et porte-parole du gouvernement.

12 réflexions au sujet de « Pierre Moscovici invité de « Mots Croisés » »

  1. Quelle démagogue cette Pécresse, je cite : « Quand on a un bon diplôme, on a un meilleur emploi ! »

    Mensonge éhonté ! Il va falloir dire ça aux milliers de de BAC +3 +4 +5 +6 +7 et j’en passe qui ne trouve pas de travail dans leur filière respective !!!

  2. Qq comptes d’apothicaire qui valent ce qu’ils valent:
    Hollande+ Melenchon+ Joly donnent40%. On ajoute 2 LePen et 3 Bayrou et on arrive à 45.
    Sarko:27+ 10 Le Pen +4 Bayrou: ça donne41%.
    On en arrive à 86%. Il reste donc à en répartir 14 que,dans un souci d’objectivité,on peut couper en 2 moitiés: soit 7 pour chacun.
    Résultat final: Hollande est élu avec 52% des voix contre évidemment 48 à Sarko ,tout ceci en l’état actuel des choses.
    Il n’y a pas de quoi pavoiser,mais enfin,ça va!!!

  3. Hollande aurait dû être à la soirée d’anniversaire de Julien Dray, à laquelle a participé DSK. C’est ce qu’affirme «Le Canard Enchaîné», qui indique que Manuel Valls aurait appelé in extremis le candidat PS samedi 28 avril pour l’avertir de la présence de Dominique Strauss-Kahn.

      • … c’est à dire faire croire qu’il n’avait pas prévu d’y aller?
        Personne n’est dupe. Heureusement que le Canard enchainé est là pour révéler les hypocrisies et les mensonges des politiciens.
        Tous les mêmes. Dimanche j’irai à la pêche.

        • Je n’ai nulle part vu Hollande prétendre qu’il n’avait pas prévu d’y aller. De toute façon cette histoire n’a aucun intérêt. Si cela vous suffit pour vous abstenir, je trouve cela léger et trop facile, mais bon…

        • Parce que maintenant, vouloir aller à l’anniversaire de Dray, c’est répréhensible ????

        • Non, c’est à dire que Hollande avait prévu d’aller à l’ anniversaire de Dray, qu’une fois sur place Valls a vu que Anne Sinclair avait ramené avec elle son époux sans prévenir, qu’il a eu le bon réflexe d’appeler Hollande pour le prévenir et que celui ci à eu raison de rentrer chez lui histoire de ne pas avoir à répondre au questions que vous posez.

          Dray plaide la bonne foi, il a juste voulu organiser un anniversaire, étant malade il n’a pas vérifier la réputation de l’endroit, il ne savait pas que c’était un ex sexeshop, il n’osai pas preciser à Sinclair de venir seule et perso je ne vois pas pourquoi on ne devrai pas le croire.

          Même si on ne peux s’empêcher de dire mais quel con .. quel con!

  4. Comme d’habitude, Pierre ne fait qu’une bouchée de ses contradicteurs, tout en les respectant, les écoutant, et en les laissant s’exprimer. Il est vraiment rodé à ce type d’exercice.

    On le verrai donc bien à Matignon (bien d’avantage qu’un Valls, trop clivant), mais bon moi je dis ça, je dis rien…

    En cette journée de grand débat, j’aimerai interpeller Pierre une dernière fois sur le vote ouvrier. Voila des mois que tous, patiemment nous acharnons à convaincre tous ceux de nos contradicteurs qui croisent notre chemin.
    Parmi eux, et dans mon cas, beaucoup d’ouvriers. Et bien rien n’y fait: celles et ceux qui étaient décider à voter Lepen l’on fait. Et tous s’appretent a voter Sarko en ce second tour (cela n’a pas valeur de sondage naturellement, mais ça m’a frappé), malgré tout ce qu’il a pu faire d’injuste à leur égard lors de ces 5 dernieres années… Ne cherchez pas de logique, il s’agit d’affect.

    Lorsque Sarko s’attaque à l’assistannat, ça parle. Lorsqu’il promet des frontières, ça rassure (un peu).

    Alors naturellement il n’est pas question de revenir sur les valeurs de solidarité de la gauche, ni sur l’ouverture européenne, mais puisque ce débat abordera notamment le sujet du vote ouvrier, il faut y être particulierement clair. Construire la gauche de demain en exclusion de cette catégorie sociale est une erreur politique très grave ! Ceux qui misent sur un électorat d’origine étrangère pour demain, en remplacement de nos propres concitoyens se plantent un genou dans l’oeil.

    Il faut interpeller les ouvriers le plus clairement possible lors de ce débat, ils ne suivront pas forcément lors de ce scrutin (peu importe François Hollande ne peut plus perdre), mais si le message est tout de même suivi d’actes concrets par la suite, ils reviendront en partie vers le PS ou la gauche à l’avenir.

    Il faut rappeler tout ce que la gauche a deja fait, tout ce qu’elle s’apprête à faire, et que le protectionnisme de nos emplois passe par la renégociation du traité européen pour lequel FH a besoin d’un score le plus haut possible.
    Et donc en condamnant le plus vivement possible les thèses xénophobes du front national (on ne transige pas avec les valeurs), dire et faire savoir que le vote ouvrier est entendu et pris en compte, comme celui de chaque citoyen électeur, et PEUT ETRE MEME UN PEU PLUS, car ce sont bien les ouvriers de l’industrie qui ont le plus perdu ces dernières années, en raison d’un libéralisme effréné soutenu par qui l’on sait. Un seul mot d’ordre : rassembler la France et les français face à cette crise.

    Hardi François, on est derrière toi !

    • Il n’a jamais été question de délaisser le vote ouvrier aau PS c’est une fable sarkozyste qui essaye comme pour l’appel au vote de 700 mosqués d’enfumer tout le monde.

      Il y eu une réflexion de Terra Nova sur ce sujet mais c’est resté au stade de la réflexion, je me rappelle d’ailleurs d’un Hamon qui avait à l’époque durement critiquer ce positionnement de Terra Nova.

      Selon les sondages fait suite au premier tour, chez les ouvriers Hollande avait une legere avance par rapport à Le Pen et pour le second tour Hollande est à 63% chez les ouvriers.

      Je suis d’accord sinon sur le reste ou il faut insister sur le fait qu’une réorientation vers la croissance de la politique européenne et le pacte productif pour arrêter l’hémorragie du tissu industriel pourront sauvegarder les emplois du secteur mais aussi une transition écologique permettrait de créer pas seulement des emplois mais aussi de nouveaux métiers.

      • Oui Amelle, je sais bien que la question fait debat entre les cadres du PS, mais la question n’est pas la.
        Ce que je dis, c’est que la perception du positionnement du PS par l’opinion n’est pas très clair, et on le sait bien, les ouvriers votent de moins en moins pour la gauche et le PS en particulier.
        C’est la dynamique qui compte, et c’est aussi cette hémorragie qu’il faut stopper.
        Ce soir, il faut profiter de l’importance de la prise de parole pour clarifier la question, sans aucune ambiguité. Et profiter de l’occasion pour interpeller les électeurs du FN qui hier votaient pour nous. Sans racolage, il faut garder les bras ouverts, c’est tout ce que je dis…
        Parce qu’au café du commerce, la position de Hamon, je peux vous dire que c’est pas le sujet de discussion… On chercherait plutot a y trouver des arguments de déculpabilisation pour le vote Lepen : il faut agir, il y a urgence !

        • Pour ce que j’ai vu, les ouvriers qui votent à gauche n’ont pas besoin d’etre convaincu, ils savent qu’ils ont plus à gagner avec un gouvernement de gauche qui sera toujours plus généreux et plus solidaire qu’un gouvernement de droite.

          Le problème avec cette population c’est d’aller voter tout court, ils pensent à tort que ce n’est pas leur petite voix qui va changer les choses du coup il ne se déplace plus ou alors il te dises que les galères qu’ils vivent personne ne peux y remédier même pas un gouvernement de gauche.

          Maintenant concernant la clarté oui, j’imagine effectivement que beaucoup ont mieux à faire que de scruter les paroles d’Hamon et qu’il faut répéter qu’il est hors de question de lâcher les ouvriers surtout que selon le démographe Todd la gauche est entrain de reconquérir leur vote

Les commentaires sont fermés.