Dans les médias

Pierre Moscovici invité d’Europe 1

Catégorie : Actualité,Politique | Par pierre.moscovici | 09/05/2012 à 10:03

Pierre Moscovici était ce matin l’invité de Bruce Toussaint sur Europe 1.


Hollande "va occuper la fonction à fond" par Europe1fr

Retrouvez ci-dessous la retranscription de l’interview :

BRUCE TOUSSAINT
L’ouverture du journal de 07h30 de Maxime SWITEK était consacrée à la voiture présidentielle, vous savez, qui va faire défiler François HOLLANDE, visiblement, ce sera une CITROËN, petite déception pour vous, l’élu du Doubs, il paraît que vous avez essayé de convaincre le président que ce soit une PEUGEOT…

PIERRE MOSCOVICI
Non, pas du tout, pas du tout…

BRUCE TOUSSAINT
Non?

PIERRE MOSCOVICI
Pas du tout.

BRUCE TOUSSAINT
Vous n’êtes pas entré dans cette…

PIERRE MOSCOVICI
Non, ça dépend du modèle de CITROËN qui est choisi, parce qu’il y en a une qui est très bien, qui s’appelle la DS5, qui est produite à Sochaux…

BRUCE TOUSSAINT
C’est ça, DS5 hybride.

PIERRE MOSCOVICI
Eh bien, c’est celle que…

BRUCE TOUSSAINT
Ça vous va ?

PIERRE MOSCOVICI
Eh bien, c’est celle que François HOLLANDE a conduite quand il est venu pendant les primaires à Sochaux, si elle lui a plu, tant mieux. Mais enfin, c’est la première CITROËN faite à Sochaux, voilà, dans le Doubs, dans ma circonscription…

BRUCE TOUSSAINT
Made in France…

PIERRE MOSCOVICI
Made in France, complètement, mais made in Sochaux.

BRUCE TOUSSAINT
Allez, dans un instant, évidemment, la transition, on est à J moins 6 maintenant avant l’entrée en fonction de François HOLLANDE, et puis, une autre question vient : que va devenir Nicolas SARKOZY, combien gagne un ancien président de la République, c’est à suivre sur EUROPE 1!

BRUCE TOUSSAINT
PierreMOSCOVICI est donc notre invité ce matin sur EUROPE 1.
Tiens, voilà une petite phrase : je fais ça pendant cinq ans, et ensuite, je pars faire du fric, qui a dit ça ? C’est Nicolas SARKOZY en 2008, ders propos rapportés par l’hebdomadaire LE POINT, donc on n’est pas tout à fait sûr de leur véracité. Mais enfin, en tout cas, il y a une question ce matin: que va devenir le chef de l’Etat après la passation de pouvoir du 15 mai, quel est son agenda, quelles sont ses prérogatives, que va-t-il gagner aussi, on va voir ça tout de suite avec vous, Matthieu CHARRIER.

///Matthieu CHARRIER ///

BRUCE TOUSSAINT
Deux questions sur ce sujet, Pierre MOSCOVICI, la première : un million et demi d’euros par an consacré à un ancien président, c’est normal?

PIERRE MOSCOVICI
Pas de commentaires là-dessus.

BRUCE TOUSSAINT
Pas de commentaires là-dessus ?

PIERRE MOSCOVICI
Non.

BRUCE TOUSSAINT
Bon,ça fait quand même, puisqu’ils sont trois désormais, quatre millions et demi d’euros par an consacrés à trois anciens responsables, bon…

PIERRE MOSCOVICI
Vos auditeurs se feront un jugement.

BRUCE TOUSSAINT
Deuxième question sur ce sujet, vous y croyez, vous, à la retraite politique de Nicolas SARKOZY ?

PIERRE MOSCOVICI
Je dirais, pour l’heure, sans doute, mais enfin, c’est vrai que c’est aussi un homme qui est dans la force de l’âge, qui a du talent, et donc je pense que l’on reverra dans la politique d’une façon ou d’une autre, qu’on entendra parler de lui en tout cas, et je ne l’imagine pas ne pas prendre des positions, pour le reste, je n’ai pas d’idées.

BRUCE TOUSSAINT
Vous pensez qu’on le reverra d’une façon ou d’une autre, c’est ce que vous venez de nous dire.

PIERRE MOSCOVICI
Oui, c’est plutôt mon impression, il a d’ailleurs été là-dessus assez ambivalent, je veux dire, à la fois, ne pas être dans la politique active, et puis, s’exprimer, il fera peut-être des conférences aussi là-dessus, je n’en sais rien, et puis après tout, ça n’est pas totalement anormal qu’un ancien président puisse s’exprimer dans le champ politique, être candidat, il a pris des engagements là-dessus, ne plus l’être, on verra bien.

BRUCE TOUSSAINT
Pierre MOSCOVICI, première question cruciale de la présidence HOLLANDE: va-t-il déménager et s’installer à l’Elysée ?

PIERRE MOSCOVICI
Je n’en ai pas la moindre idée.

BRUCE TOUSSAINT
Ce n’est pas si anecdotique…

PIERRE MOSCOVICI
Sans doute, mais ce que je veux dire par-là, c’est que, vous savez, bon, moi, ma fonction cette semaine, elle est très pratico pratique…

BRUCE TOUSSAINT
Alors, on va y venir…

PIERRE MOSCOVICI
Je travaille avec le secrétaire général de l’Elysée à faire une transition réussie, et je ne suis pas, moi… je pense que François HOLLANDE a envie de vivre de la façon la plus simple, la plus normale, c’est son désir, c’est son tempérament, c’est comme ça qu’il est fait.

BRUCE TOUSSAINT

J’allais y venir, ce n’est pas si anecdotique, parce qu’on voit bien qu’il y a un style HOLLANDE, autant…

PIERRE MOSCOVICI
Il n’y a pas un style « Hollandais »…

BRUCE TOUSSAINT
Autant le style SARKOZY a été extrêmement commenté, critiqué, notamment au début, on voit bien que les premiers jours de la présidence HOLLANDE vont être scrutés forcément, il y a un parallèle qui va se faire.

PIERRE MOSCOVICI
Il y a surtout une personnalité, je pense que François HOLLANDE a été élu par les Français aussi pour ce qu’il est, c’est-à-dire quelqu’un de simple, quelqu’un de proche, il avait dit – à un moment donné – : une présidence normale, et à la fois, il va occuper totalement la fonction, il a le statut qui va avec, il est en ce moment en train de travailler sur les dossiers internationaux, il le fait à fond, il est dans une gravité, dans une responsabilité, tout ça est sur ses épaules, il en est conscient, il y a forcément quelque chose qui va s’installer aussi, qui est de l’ordre de la distance, du respect qu’on a envers le chef de l’Etat, mais en même temps, c’est quelqu’un qui – j’en suis persuadé – restera lui-même…

BRUCE TOUSSAINT
C’est-à-dire qu’on le voit signer des autographes à longueur de journée, être très disponible, que ce soit vis-à-vis de la presse, vis-à-vis aussi du public, des badauds, comme on dit.

PIERRE MOSCOVICI
Il n’a pas le goût de l’apparat, je ne pense pas qu’il va être un homme qui s’isole dans son palais, qui va prendre goût à tout ce que la fonction peut connaître de comme ça un peu magnifique, et je crois qu’il va rester, je suis sûr qu’il va rester ce qu’il est, un homme qui est accessible, qui est simple, et il aura ce souci-là, parce que je pense qu’il est proche des Français, il aime les gens, il l’a dit, il n’a pas envie de se couper d’eux, et je pense que eux…

BRUCE TOUSSAINT
Ça, ce n’est pas facile, vous le savez, parce que l’exercice du pouvoir…

PIERRE MOSCOVICI
C’est compliqué…

BRUCE TOUSSAINT
Vous coupe d’une certaine réalité, on l’a vérifié à chaque fois…

PIERRE MOSCOVICI
Forcément à certains égards, mais je suis persuadé qu’il aura en tête de garder ce lien avec les Français et de rester un homme, un citoyen qui est parmi eux.

BRUCE TOUSSAINT
Mais l’idée, on l’a bien compris, c’est d’être, là, dans ces tous premiers jours, l’anti-SARKOZY 2007.

PIERRE MOSCOVICI
Non, je ne le crois vraiment pas, je pense que c’est… il est lui même, pourquoi toujours vouloir se positionner par rapport à un autre, il ne cherche pas à faire le contraire de SARKOZY en 2007, il cherche à faire François HOLLANDE en 2012. Et il y a surtout une chose qui est dans sa tête, c’est d’être au travail. Le lendemain de son élection, il n’a pas été comme ça ni au repos, ni en train de fêter ça, il est venu le matin à son bureau, pourquoi, parce que tout de suite, arrivent sur un président élu la transition à organiser, la passation de pouvoir, les contacts internationaux, les dossiers à préparer, la semaine prochaine, il a des rencontres très importantes, une rencontre franco-allemande avec Angela MERKEL, un sommet du G8…

BRUCE TOUSSAINT
Oui, on va y venir…

PIERRE MOSCOVICI
A Camp David, un sommet de l’OTAN, une invitation du président OBAMA, et tout ça, ça demande un travail énorme, et puis, il faudra bien à un moment donné qu’il constitue ses équipes, son équipe présidentielle, un gouvernement, tout ça…

BRUCE TOUSSAINT
Où ça en est, le gouvernement…

PIERRE MOSCOVICI
Tout ça en peu de temps, en huit jours. Et donc c’est un homme qui est au travail, parce que, il veut absolument que sa prise de fonction soit réussie, par contre, ce qu’il a compris, c’est que ça se jouait beaucoup au début, oui.

BRUCE TOUSSAINT
PierreMOSCOVICI, en quoi consiste votre mission, expliquez nous ce matin, tous ceux qui nous écoutent sur EUROPE 1 ne savent pas forcément ce que représente ce travail de la transition, c’est quoi ce boulot, c’est quoi ce travail que vous êtes en train de faire avec les équipes de l’Elysée ?

PIERRE MOSCOVICI
Ecoutez, moi, on m’a demandé de faire ça dans la continuité de ce qui était la direction de campagne que j’ai assumée, je connais aussi un peu l’appareil d’Etat, donc en contact avec les équipes de l’Elysée, avec le secrétaire général, avec les équipes diplomatiques, que fait-on ? Préparation de l’installation du nouveau président, discussions sur les dates, et on est tombé très facilement d’accord sur les dates : le 8 mai, hier, avec l’invitation de Nicolas SARKOZY, acceptée par François HOLLANDE, et ça aura été, je pense, un moment que les Français auront apprécié. Pourquoi ? Parce qu’il y a le combat politique, mais il y a aussi autre chose, c’est-à-dire, il y a la continuité de l’Etat, il y a la République, il y a la France, et avoir, au fond, après cette dure bataille, deux hommes politiques côte à côte, dans la dignité, le président élu et le président sortant, je crois que cette image forte…

BRUCE TOUSSAINT
On a du mal imaginer… non, mais franchement, on a du mal à imaginer que cette scène ait eu lieu six jours seulement après un duel télévisé qui avait été particulièrement tendu, souvenez-vous…

PIERRE MOSCOVICI
Parce que, je vais vous dire pourquoi, il y a la grâce de l’élection, l’élection, ça transforme, ça transforme deux combattants politiques qui se font face à face, qui s’affrontent, qui s’affrontent durement, en deux hommes qui ont un statut partagé, il y en a un qui est le président sortant, Nicolas SARKOZY a fait une campagne dure, mais il a choisi de faire une sortie digne, qui va s’en plaindre, quant à François HOLLANDE, il a toujours été le même, il a l’obsession du rassemblement, de la réconciliation…

BRUCE TOUSSAINT
Il a été dur aussi dans le combat !

PIERRE MOSCOVICI
Mais c’était un combat, mais en même temps, sa campagne a été fondée sur la justice, le rassemblement, la réconciliation des Français. Et donc au fond, à partir du moment où le peuple a rendu son verdict, le devoir d’Etat des deux hommes, c’est de faire ensemble, et ça, ils l’ont compris, l’un et l’autre, l’un, spontanément, et puis l’autre y est venu. Et donc cette image-là, elle n’est pas artificielle, c’est une image forte, mais pas artificielle. C’est une image, je pense que les Français attendaient, parcequ’il n’y a pas eu deux France qui se sont fait face à face dimanche, il y a une seule France qui s’est partagée dans un vote.

BRUCE TOUSSAINT
Et vous rendez hommage à Nicolas SARKOZY dans cette fin de quinquennat.

PIERRE MOSCOVICI
Jedis : tant mieux, je fais comme François HOLLANDE, dès dimanche soir, il a salué le président sortant dans sa fonction. Ecoutez, c’est une…

BRUCE TOUSSAINT
Il réussit sa sortie ?

PIERRE MOSCOVICI
C’est une alternance qui se déroule dans des conditions apaisées, on ne va pas s’en plaindre, par rapport à 1981… je reviens peut-être à ce que vous me demandiez au départ, sur ce que je fais…

BRUCE TOUSSAINT

Oui, sur ce travail de la transition…

PIERRE MOSCOVICI
Donc il y a cet aspect-là, l’installation, la transition elle-même, et puis, il y a la préparation des dossiers, des dossiers internationaux. Il est important que le président élu, tout de suite, soit, d’une part, informé, puis, d’autre part, préparé, il y a des décisions très fortes à prendre…

BRUCE TOUSSAINT
Et là, on vous donne vraiment les dossiers ou est-ce qu’il n’y a pas une volonté un peu, allez, ça serait humain, au fond, de ne pas transmettre toutes les informations, de piéger un petit peu l’équipe qui va suivre…

PIERRE MOSCOVICI
Non, il y a, d’une part, cette dignité que j’évoquais, des équipes sortantes, il y a d’autre part la loyauté de l’appareil d’Etat, il y a enfin un troisième facteur, qui est que la gauche a exercé le pouvoir pendant quinze ans, c’est que nous sommes nous-mêmes très bien préparés, François HOLLANDE est admirablement préparé, François HOLLANDE connaît les dossiers nationaux, il connaît les dossiers internationaux, et donc les choses se passent du mieux possible, et c’est bien, encore une fois, nous ne sommes pas en 81, en 81, il y avait une sorte de soupçon d’illégitimité sur la gauche qui n’avait jamais exercé le pouvoir, ça n’est plus le cas aujourd’hui, et par la volonté conjointe des deux équipes, les choses se passent dans le meilleur climat possible, dès lors qu’il y a alternance.

BRUCE TOUSSAINT
Le premier vrai dossier pour François HOLLANDE, ça va être la Grèce, parce qu’il y a une situation chaotique sur place, quelle est votre position, est-ce que vous êtes inquiet ?

PIERRE MOSCOVICI
Ecoutez, on peut l’être, mais il y a une chose à laquelle je voudrais rendre les auditeurs sensibles, c’est que la situation actuelle, c’est ce qu’on appelle une transition, ce qui veut dire que jusqu’au 15 mai inclus, enfin, jusqu’à la date de passation de pouvoir, ce sont les équipes sortantes qui dirigent le pays, et nous, nous sommes dans une attitude qui est une attitude de préparation, avec aussi une forme de réserve.

BRUCE TOUSSAINT
Donc pour l’instant, vous n’avez pas à vous prononcer, vous laissez ça aux équipes actuelles.

PIERRE MOSCOVICI
Mais en même temps…

BRUCE TOUSSAINT
Pour bien comprendre…

PIERRE MOSCOVICI
Mais en même temps, on sait bien que la crise de l’euro est là.

BRUCE TOUSSAINT
Dernier mot, il faut donner un petit coup de main à François BAYROU pour les législatives ?

PIERRE MOSCOVICI
Ecoutez, moi, je me suis exprimé après d’autres, j’ai donné mon sentiment,je pense que François BAYROU a pris une décision qui n’était pas évidente, qui était courageuse, mais, mais c’est au Parti socialiste d’en décider.

Be Sociable, Share!

Tags: , , , ,


7 commentaires

  • Driss dit :

    Bonsoir M.Pierre
    Je ss très heureux que la gauche est au pouvoir une compagne mérité,
    Je me permet de vous envoyé ce mail car j’aime vraiment ce que vous faite et le combat que vous mener pour les valeurs de la république .
    Si vous avez besoin d’un adhèrent au ps et faire compagne avec vs aux législative ainsi pour coller les affiches, je ss entièrement à votre disposition
    Amitié
    Driss

  • lola dit :

    Pierre Salviac vient d’être remercié par RTL au motif qu’il avait posté sur twitter ,un post injurieux à l’égard de Valérie Trierveller .

  • Florence dit :

    Est-il vrai que Pierre Moscovici n’a pas le permis de conduire et ne serait pas capable d’utiliser les voitures Peugeot dont il nous vente les mérites ?

    • domi 25 dit :

      Attendez de voir la nouvelle voiture(officielle) du Président de la République le 15 mai.Vous comprendrez alors que Pierre Moscovici est un homme compétent .Le Pays de Montbéliard est fier de le compter parmi ses enfants ! Pour ma part,je vante les mérites des TGV (Belfort) bien qu’étant incapable d’en piloter un! D’autres à l’ump vantent le bilan de Sarkhozy(en oubliant l’état de faillite du Pays). Ce,qui est beaucoup plus grave, avouez le !!! Florence 9 mai 2012 19:15

  • élégance dit :

    Elégance
    Je trouve que l’avis donné par MOSCOVICI est justifié et fondé. BAYROU méritait qu’aucun candidat PS ne se présente contre lui.

  • Jonas dit :

    Je ne vois pas le souci. M. Moscovici, par exemple, s’est prononcé à titre personnel, disant bien que la décision revenait au PS. Le PS a décidé, fin de la discussion.

  • ESSOMBE dit :

    De douala au Cameroun, c’est avec plaisir que j’ai vécu la victoire que j’adhère et partage comme Pdt de la RF. Heureux et fier pour le peuple de France qui a compris le CHANGEMENT réel du slogan de campagne. Resté toujours proche de votre famille, ville, équipe, adversaire mais surtout peuple de France et du monde

Flux RSS des commentaires de cet article.