Législatives – Pierre Moscovici débat sur France 3 Franche-Comté

Pierre Moscovici était samedi l’invité de l’émission « La voix est libre » sur France 3 Franche-Comté, émission au cours de laquelle il a débatttu avec Charles Demouge (candidat UMP) et Sophie Montel (candidate FN).


Pierre Moscovici – La voix est libre -… par aurelielollier

8 réflexions au sujet de « Législatives – Pierre Moscovici débat sur France 3 Franche-Comté »

  1. Une « petite question » : si les Ministres « candidats » aux législatives perdent…Vont ils bénéficier de leur salaire ministériel pendant six mois ?

    Autant cette « indemnité » ne me choque pas, quand le Ministre est en fonction depuis au moins six mois, autant cela m’apparait très cher et peu exemplaire/méritocratique qu’un Ministre depuis deux jours touche une indemnité similaire à son camarade qui est là depuis une « longue » période (six mois).

    Ne serait il pas possible de modifier le système pour le rendre plus juste ?

    -un mois de période d’essai pour tous les Ministres délégués ou non
    -ouverture du droit à l’indemnité ministériel au bout de six mois. Le Ministre touche alors 1 mois de salaire.
    -au bout d’un an, le Ministre touche 3 mois de salaire.
    -Au bout d’un an et demi, 6 mois de salaire
    -+ d’un an et demi en fonction ? 6 mois de salaire + une voiture

    Attention, cette règle ne vaut que si :

    -le Ministre ne s’est pas présenté à une élection et qu’il l’a perdu…Dans le cas où l’ensemble de ses collègues sont à la même enseigne. Sinon, le Ministre touche un mois de salaire…S’il a déjà passé sa période d’essai.
    -le Ministre ne démissionne/n’est pas viré, en raison de faits qui lui sont reprochés : condamnation par la Justice, manifestation claire d’une hostilité au pays, conflit intérêts…
    -le Ministre n’est pas imposable sur l’ISF : s’il l’est, il a les moyens d’assumer son train de vie
    -le Ministre a endetté la France

  2. @nicolas 17h05 Je connais le fonctionnement des institutions ;ce que je voulais dire, c’est que Ayrault1 a du travail sur la planche et que ses ministres ont autre chose à faire que de se battre sur le terrain local ; à moins que d’en profiter pour informer mieux sur l’action menée par le gouvernement ; or ce matin sur F.inter j’ai entendu P.M.dire que le pays de montbéliard serait sûrement heureux d’avoir un député qui soit ministre !! par chance ,il a dit , aussi, qu’un ministre devait être associé à un territoire ,ce qui n’est pas pareil ; j’espère donc qu’il va l’emporter avec un suppléant à la hauteur .

    • oui oui je comprends bien sauf que d’ici le deuxième tour des législatives, aucune loi ne peut être votée, donc le travail actuel concerne surtout la préparation des futurs projets.

      • Certes, mais le Ministre n’a pas besoin fondamentalement du Parlement. Il a un pouvoir propre. Etant donné (dixit UBU loi et les rapports parlementaires) le retard pris par les Ministères pour les décrets d’application des lois antérieures (qui ne sont pas toutes mauvaises) il y a largement de quoi s’occuper !!!

        Sans parler des questions internationales/européennes qui nécessiteraient quelques entretiens avec les Commissaires européens notamment !

  3. Monsieur le ministre, cher camarade,
    A l’instant je vous entend dire sur France Inter qu’un élu doit être associé à un territoire.
    La réforme territoriale en cours envisage d’élire en zone urbaine les conseillers départementaux avec des scrutins de liste.
    Ne pensez vous pas :
    1/ Que ce système détache l’élu d’un territoire ?
    2/ Que c’est une prime aux potentats locaux qui font déjà les listes pour les régionales ?
    Bonne chance pour les législatives.
    Amitiés socialistes.

  4. Il me semble qu’il y a 34 ministres dans le gouvernement Ayrault ,25 sont candidats à la députation ;s’ils ne sont pas élus ,ils devront laisser leur charge de ministre ;plusieurs remarques :s’ils sont élus ,ils laisseront leur place à leur suppléant à moins qu’ils aient le don d’ubiquité et traitent à la fois les problèmes nationaux et régionaux ;l’exécutif et le législatif confondus …Comment un gouvernement Ayrault1 peut-il fonctionner correctement ,mettre en place des projets si l’on ne parle que d’un Ayrault2 ??la situation intérieure,extérieure ,est critique, il y a beaucoup à faire ;or, mener campagne en région mobilise complètement ;dans la video ,le candidat ump fait valoir sa présence sur le terrain ,la candidate fn entame les litanies connues sur l’euro,l’europe, droits de douane etc Pourquoi P.M.ne s’est-il pas porté suppléant ? dans un Ayrault2 auquel tt le monde croit ,quels nouveaux vont apparaître ? JL.M.a une position bizarre…Je ne trouve pas que cette affaire est bien engagée.Les ministres ont de quoi travailler à temps plein ,en ce moment et après le 15 juin.

    • Lola, un gouvernement post-présidentielle mais pré-législatives est forcément provisoire puisque justement on ne connaît pas la future majorité législative. Donc voilà, c’était le cas avec Fillon 1, c’est le cas avec Ayrault 1.

      Mais il est tout à fait possible, et même très probable, que Ayrault 2 soit quasi-identique à Ayrault 1 si la gauche gagne les législatives.

      Après, pendant cette période d’un mois environ, les ministres qui ont en ce moment aussi un mandat local, ne l’exercent déjà plus, les transitions sont en cours localement.
      Par ex., Ayrault ne sera officiellement plus maire au soir du deuxième tour des législatives. Ce mois de transition permet au futur maire de se mettre en place et de choisir ses équipes, etc…

Les commentaires sont fermés.