Dans les médias

Pierre Moscovici invité de L’interview de Christophe Barbier

Catégorie : Actualité,Europe / International,Politique | Par pierre.moscovici | 25/06/2012 à 11:12

Pierre Moscovici était ce matin l’invité de « L’interview de Christophe Barbier » dans le 6-9 d’iTélé.

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , , , , , , ,


13 commentaires

  • Bordonado dit :

    Je suis un peu choqué de ce que le ministre jure et éructe en public, parce que des tiers lui apporte la contradiction. Après tout, c’est l’essence du débat démocratique.
    Si le ministre a perdu le contrôle de lui-même, cela ne me paraît pas extraordinaire non plus : nous attendons des ministres qu’ils agissent de manière rationnelle.
    Enfin, si il jouait la comédie, ce ne serait pas très honnête et je ne peux y croire.
    J’aimerais bien que le ministre accepte le débat et notamment qu’il n’injurie pas et respecte l’opinion de ceux qui, ni malades mentaux, ni malhonnêtes, ni sortant de l’ENA (donc digne de lui parler), ne seraient pas d’accord avec lui.

  • domi 25 dit :

    La Bourse grande prêtresse de l’Inquisition. Eppur,si muove!

  • philou dit :

    Blogueurs, allez constater sur impôts.gouv (chiffres 2009, derniers disponibles), que 6,2 millions de contribuables disposant d’un RFR compris entre 53000 et 73000€, payent entre 1000 et 3000€/an d’IRPP.
    Avec un RFR largement inférieur, je paye 3800€/an (n’étant pas assez riche pour défiscaliser via les « niches… »).
    Il y a donc de la marge pour instiller un peu d’équité dans notre système fiscal.
    Alors quand j’entends parler de « matraquage fiscal », je l’ai vécu sous l’ancien quinquénat.

  • fataliste dit :

    L’austérité c’est maintenant!

    • Jonas dit :

      Non, la gestion responsable du budget de l’Etat c’est maintenant, les efforts justement partagés, c’est maintenant, la justice c’est maintenant.

      • domi 25 dit :

        Une justice fiscale pour des services publics de qualité,yes we can,Mister Red Carpet!

      • fataliste dit :

        C’est beau la foi…

        • Jonas dit :

          Bof, c’est surtout un impératif de bien géré le budget sans casser la croissance. Equation difficile à résoudre, mais question de nécessité, pas de foi.

          • Jonas dit :

            Et autrement vous auriez vilipendé le laxisme budgétaire, alors bon…

          • fataliste dit :

            Autant de chance de se produire que supprimer la prostitution…
            La foi, c’est de croire que ce qui est nécessaire est toujours faisable.
            Comme le disait si bien un corrézien célèbre (FH est un de ses disciples):

            « Il n’est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout. »

            Henri Queuille

          • boursicoteur dit :

            A la clôture, la Bourse de Paris a terminé en nette baisse (-2,24%), Madrid a perdu 3,67 et Francfort 2,09%. Les investisseurs se font de moins en moins d’illusions sur l’issue du sommet qui se tiendra les 28 et 29 à Bruxelles.

            Ils n’ont pas la foi, eux, ces salauds de spéculateurs!

          • Jonas dit :

            Ce qui est nécessaire n’est pas toujours faisable, mais si on ne le tente même pas on détruit toute chance éventuelle de faisabilité. Alors on peut déjà tenter. C’est à la portée de n’importe qui de tomber dans le fatalisme et le pessimisme, mais tout seul cela n’apporte rien.
            Le pessimisme de l’intelligence allié à l’optimisme de la volonté.
            Je ne sais pas de qui c’est.
            Si je souhaitait manier l’humour noir, je dirais qu’il y a de la marge avant que ce ne soit complètement désespéré, et qu’alors il sera temps de devenir définitivement fataliste et pessimiste.

          • Jonas dit :

            @boursicoteur
            Ils pensent à très court terme surtout, et ne sont pas là un exemple à suivre.

Flux RSS des commentaires de cet article.