Dans les médias

Pierre Moscovici invité de la matinale d’Europe1

Catégorie : Actualité,Politique | Par pierre.moscovici | 14/08/2012 à 23:30

Pierre Moscovici était ce matin l’invité de la matinale à 8h20 sur Europe1


Essence : Moscovici a "plusieurs solutions" par Europe1fr

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , ,


16 commentaires

  • jacomy dit :

    je viens d’écouter intervention de ce jour de Mr moscovici sur EUR1 et remarque une certaine inflexion quant à la nouvelle manière inhabituelle de bercy de traiter les problèmes sociaux et économiques.J’ose espérer que progressivement les ministres « financiers » comprendront que l’humilité et l’écoute des attentes des fçais déboucheront à un pragmatisme de bon aloi.Les fçais sont plus exigeants envers la gauche qu’avec les « blings blings » de droite mais c’est normal ces derniers ont été élus pour une politique plus juste et plus équitable.Il est nécessaire que les élus de gauche montrent l’exemple il en va de leur crédibilité.Exemple baise de leurs revenus,suppression des cumuls.A la lumière de l’attitude globale des élus de gauche vis-a-vis du maintien de certains avantages souvent indus on ne peut quêtre inquiets.Gare à la colère du peuple et à une nouvelle nuit du 4août.Il y a des caciques au comportement de fermiers généraux alors qu’ils sont des ékus du peuple et pas de droit divin.Je suis pour ma part attentiste et encore optimiste quant à une évolution des mentalités de nos élus.Prenons exemple sur les peuples du nord de l’europe et les saxons quant à l’exemplarité des élus

  • Adrien dit :

    Hummm…
    Je prefere retenir de cette intervention la volonté du gouvernement d’entreprendre une démarche de « décryptage » des marges réalisées par les groupes pétroliers. Car il y a fort à faire.

    Les premières mesures concrètes (je veux dire par là directement visibles par tout un chacun) sont très attendues, et il faut des à present marquer l’action du gouvernement par un symbole.

    Car en effet, on peut légitimement s’interroger sur la transparence des marges, mais surtout des benefices realisés par Total et consort.
    Tout le monde sait désormais que Total ne déclare pas un kopeck de bénéfice en France, tant il est facile aujourd’hui pour une multinationale de défiscaliser via des paradis fiscaux ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_%C3%A9cran ).

    Alors tant que ces grands groupes commerceront avec des structures installées dans des paradis fiscaux et protégées par le secret bancaire, il existera une légitimité à les taxer plus directement, et hors bénéfice. Et puis si il n’y a rien a cacher, que notre Margerie national ouvre les bilans de ses filiales offshores, ça aura le mérite d’être un argument de poids…

    Par ailleurs, peut être que les français devraient être informés de l’étendue de l’évasion fiscale par leur ministre de l’économie et des finances ?
    Ou tout du moins, de la part du chiffre d’affaire de ces groupes transitant effectivement par des sociétés couvertes par le secret bancaire (je pense que ces chiffres doivent faire froid dans le dos).
    C’est un vrai sujet de fond, que des journalistes bien inspirés pourraient également traiter, plutot que de decompter les jours nous séparant du 6 mai et ramener du fait divers par paquet de 12.

    Abaisser les taxes sur les produits pétroliers sans mettre à contributions les groupes pétroliers serait vécu par les français comme un renoncement du gouvernement à tenir ses engagements en matière de justice fiscale.

    Sur cet engagement électoral aussi prégnant dans la vie des français, vous ne devez pas baisser les bras.

    Bref, je crois qu’il est largement temps d’engager les réformes, la fin des vacances, c’est maintenant.

  • Lambert dit :

    Les premiers cent jours du gouvernement ont été bien occupés. Les 60 mesures annoncées par François Hollande ont été entreprises, et la France s’est bien sortie du bras de fer avec l’Allemagne. On comprend donc que les ministres prennent quelques jours de vacances, d’autant que les campagnes électorales qui ont précédé n’étaient pas de tout repos. Faut-il pour autant crier victoire? Souhaitons avec Pierre Moscovici que cette intermède d’été serve à prendre du recul et-pourquoi pas- à reconsidérer certaines positions en tenant compte des évènements récents.
    L’ EMPLOI
    Comme on pouvait s’en douter, les plans de restructuration arrivent en nombre. A côté des interventions ponctuelles dont Arnaud Montebourg a la charge, ne faut-il pas s’attaquer enfin aux causes de notre déclin industriel? Du fait d’une mondialisation débridée, nous avons perdu l’essentiel de notre industrie manufacturière. De même que F.Hollande a réussi à assouplir le primat de la règle bugétaire de l’U.E., ne faut-il pas rééquilibrer la doxa libérale de l’OMC en faisant jouer des clauses de sauvegarde à l’égard des échanges déséquilibrés? Les pays émergents -à commencer par la Chine- peuvent comprendre que la crise des pays du Nord finira par les atteindre.
    Il faut restaurer la compétitivité. Un moyen simple existe pour cela: les cotisations famille ne devraient plus être à la charge des entreprises. La famille et la solidarité sont des politiques nationales et relèvent du Budget d’Etat. Dans l’attente d’une plus vaste réforme fiscale et sociale, il faut en tranférer le coût d’une part sur l’I.S. devenu progressif, d’autre part sur la CSG. Pourquoi cette dernière idée semble-t-elle abandonnée? En contrepartie de cet allègement substantiel (44 Md€) il serait logique d’exiger une revalorisation des salaires notamment dans les secteurs non soumis à la concurrence internationale.
    DETTE PUBLIQUE
    Compte tenu de l’aggravation de la crise, ne faut-il pas revoir le calendrier du rééquilibrage du Budget? Tout nouveau déficit accroit potentiellement la charge annuelle en intérêts (45 Md€). Voir à ce sujet mon article « L’indispensable rigueur » sur http://www.campagnole.overblog.com.
    Que les prochaines nuits -même caniculaires- vous portent conseil!

  • Lambert dit :

    Campagnole dit
    19 août 2012

  • Mike Paris 15 dit :

    Bonjour Mr le ministre, chers internautes.
    J’ai lu dans le programme socialiste de la présidentielle,qu’il y allait avoir une réforme banquaire,après avoir parcourru la presse étrangère on s’aperçoit que les américains,les allemands,et même nos cher amis anglais (journalistes,economistes,patrons de grands groupes financiers) sont pour le retour de la séparation des activitées des banques,donc un retour de la loie type glass steagle,loie 84-46 en France,il me semble que dans cette crise qui n’en fini plus,cela plus des investissements à long termes et à faible taux d’intéret (système de crédit) serait une bonne chose.

  • Anselot dit :

    Blocage des prix des carburants pour trois mois – décret sur la base de l’article L410-2 du code de commerce après consultation du Conseil national de la consommation.

    Telle était la promesse de François Hollande. Que constate-t-on, le Ministre des Finances annonce qu’il va entreprendre une action dans le sens de la promesse annoncée; mais il ne s’engage à rien concernant le blocage. Pire les prix de l’essence ne seront bloqués qu’à partir de septembre (rien n’est moins sur) et qu’ils ne seront pas supérieurs aux prix constatés en août qui ont largement flambés.

    Les Français se réveillent un peu tard d’avoir donné leur confiance à des politiciens
    qui sont pires que ceux qu’ils ont chassé.

    • Franckie dit :

      En juillet on nous a dit qu’on envoyait un expert pour étudier le fonctionnement financier du système, en attendant ses conclusions, sans doute, pour un hypothétique blocage du prix des carburants. Voudrait-on nous faire croire qu’un ministre de l’envergure de Monsieur Moscovici, entouré de conseillers de haute volée, et des hauts fonctionaires qui composent son administration, ne sait pas comment fonctionnne l’industrie petrolière et et les grands raffineurs ??? De qui se moque-t-on?
      De mission en commission, d’expertise en rapport, on voudrait gagner du temps qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Tous les ministères sont concernés par ces atermoiements. Cest plutôt paradoxal alors que les administrations croulent sous les études, et que les comités theodules sont légions.
      Tout ceci donne une impression désagréable d’amateurisme sur l’action concrète, il ne suffit pas d’être beau parleur et de brasser de l’air dans les médias, la campagne est terminée, et les vacances sont un bien mauvais alibi pour justifier une attente irrespectueuse des électeurs qui ont, à une courte majorité, ne l’oublions pas, donné le pouvoir à cette équipe. On commence à douter de sa réelle efficacité alors même qu’on nous l’a tellement vendue….

      • lola dit :

        @ frankie 17/08 Très bien dit ,ferme et mesuré .Tout à fait d’accord avec vous ; une question, une mission …in-
        compétence ou immobilisme? on tourne en rond.

      • Pablo dit :

        Je me souviens que la promesse d’un blocage temporaire des prix avait fait débat durant la campagne présidentielle, y compris parmi les partisans / sympathisants de Hollande loin d’être convaincus. C’est intéressant de voir comment les gens changent d’opinion.

        C’est certain qu’après 5 ans d’annonces quasi quotidiennes de lancement de réformes, généralement sans concertation préalable ou très peu, la méthode du nouvel exécutif déconcerte quelque peu. Nous verrons bien à l’usage son efficacité.

        « Une question, une mission… incompétence ou immobilisme ? »
        Pendant 5 ans nous avons eu droit à « un fait divers = une loi », confondant du coup agitation et mouvement de fond. Vous appelez ça de la compétence ?

        La gauche a été écarté du pouvoir pendant 10 ans. Ces missions, ces commissions, ces rapports commandés sont aussi des moyens de se réapproprier ces enjeux, en récoltant les données et en élaborant des diagnostics partagés. Il y a évidement aussi une gestion politique du temps.

        • lola dit :

          @ Pablo 18/08 .Mon post du 17 n’était nullement une comparaison entre 2 façons de gouverner . Nous avions eu droit à un Président qui sauvait la France au moins tous les 4 matins , un président « raisonnable » (je refuse le mot normal, encombré d’innombrables sous-entendus) nous permet de respirer . Le prix des carburants n’est pas une sujet imprévisible et imprévu
          Il était dans les préoccupations du candidat-Hollande ,et il doit être,depuis mai, dans les tiroirs des conseillers et des hauts fonctionnaires « de haute volée »-compétents- qui sont à Bercy. Comment comprendre la réponse du ministre de l’économie ??
          -Une commission ? encore une ? la fin du mois d’aoùt ?
          -S’agissant de Pierre Moscovici ,je n’aurai pas l’irrespect de parler d' »amateurisme »; mais cela ressemble à de l’immobilisme ;il ne s’agit pas de proposer une solution improvisée et instantanée propre à calmer les mécontents ,mais d’indiquer clairement qh’il y a déjà des éléments de solution dans les tuyaux et qu’ils peuvent être efficaces,vite

          • Pablo dit :

            Lola,

            N’oubliez pas que les prix des carburants ont diminués entre avril et juillet, c’est pour ça que le gouvernement a renoncé au blocage des prix (ou TIPP flotante).

            http://france-inflation.com/graph_super.php

            Depuis les prix remontent en grande partie à cause de la chute de l’euro par rapport au dollar (devise de référence pour le prix des carburants), ce qui n’est peut être que transitoire.

            Quant aux mesures gouvernementales elles doivent prendre en comptes différentes contraintes: le coût pour les finances publiques (dans un contexte de déficit difficilement résorbable), l’impact des prix sur les entreprises (transports) et les ménages, les marges de manœuvre des distributeurs et des raffineries (Montebourg essaye de sauver Pétrolus (???)), donc les arbitrages ne sont pas évidents.

          • Nicolas (Nantes) dit :

            lola, je comprends votre point de vue sur « l’immobilisme » apparent, et c’est bien le drame.

            Nous avons été tellement habitués ces 5 dernières années à avoir, comme le rappelle Pablo, une loi à chaque fait divers, une promesse à chaque matin, un roulement de tambours à chaque envolée de pigeons, qu’aujourd’hui attendre 1 mois pour laisser bosser une commission nous apparaît comme une perte de temps… cette sensation est vraiment étrange, nos cerveaux sont presque collectivement conditionnés pour attendre des mesurettes ou des réactions toutes les minutes, sauf que l’action d’un gouvernement n’est pas le fil d’info 24h/24 d’AFP…

        • Franckie dit :

          Ne peut-on exprimer d’opinion sur l'(in)action du gouvernement sans se voir renvoyé à une comparaison avec « avant » ? Que vise-t-on au juste ??? Seulement de faire autrement ? Moins mal ? Plus « normal » si tant est qu’on sache qui définit les critères de la norme ?
          Personnellement, peu m’importe le passé puisqu’on ne peut plus agir dessus. Alors on peut toujours se justifier par une référence à plus mauvais que soi, on trouve toujours, mais je considère que c’est spécieux. Peut-être que quand on se compare, on se console, c’est une maxime de M. Moscovici aime bien citer, mais je ne crois pas que ce soit le but visé et en tout cas, ce n’est pas ce qui est attendu par bon nombre d’entre nous. A moins que la « chance » n’ait été donnée à FHollande par dépit ? Dans ce cas…le retour de bâton risque d’être cinglant.
          Le prix de l’essence avait certes baissé, un tantinet, avant de repartir vers le haut. Au bout de combien de temps intervient-on ? A partir de quel prix ? Je crains fort que certaines limites ayant été franchies, (1,50 euros par exemple), le seuil psychologique le soit aussi, durablement, et que finalement on s’habitue comme cela, de 10 centimes en 10 centimes, à payer toujours plus et à reporter idem toute forme d’intervention.

  • Terral dit :

    Mr le ministre,
    il n’a pas que l’essence,qui est urgent,mais aussi des sénoirs qui survivent dans la pauvreté!!!

    ( parcours personnel……)

    La retraite a 60 ans pour ceux qui avaient leur nombre années cotisées,c’était une question de justice, mais la grande parties des personnes qui la prendrons avaient encore du travail, ils ne sont pas nécessairement dans le besoin, alors que la remise en place de AER pour seniors en fin de droit ayant leurs annuités et touchant L’ASS (460euros environs) étaient et restent plus qu’urgent, cela devient vital, beaucoup sont dans la précarité.

    C’est une bouteille a la mer pour tous ces seniors qui souffrent en silence.

    Nous n’en pouvons plus attendre dans la précarisée.

    L’ATS qui soit disant remplace AER est une mascarade, du précèdent gouvernement, très- très peut en bénéficieront, et cela était voulu.

    Les questions au gouvernement sur la remise en place de l’AER par divers députées et sénateurs PS ,écologiste ,RDSE et organisation syndicale restent sans réponse ou toujours repoussé.

    J’ai toujours votée a gauche et crus dans ses valeurs et ses dirigeants.

    Le parti socialiste , le parti écologiste ,RDSE avant son élection à toujours crié haut et fort l’injustice de la suppression de AER et demandait son rétablissement.

    Aujourd’hui nous ne comprendrions pas qu’elle ne soit pas rétablie et que l’on face volte-face à ses paroles et ces valeurs.

    François Hollande répond à vos questions

    http://www.notretemps.com/depart-en-retraite/10009921-francois-hollande-repond-questions-seniors/13-allocation-equivalent-retraite-aer.html

    Pouvez-vous nous dire svp si vous avez abordée le sujet sur la remise en place de l’AER avec le président de la république François Hollande, Pouvons-nous encore espérer qu’elle soit rétablie.

    Votre force de conviction pourrait faire évoluer les choses au plus vite en notre faveur.

    Nous comptons sur vous et sur vos valeurs.

    Par la présente sans tomber trop dans le pathétique je vous prie de plaider notre juste, afin de changer cette injustice qui est VITALE.
    Es que le groupe ps et le gourvernement vas enfin agir??,pour que les séniors ne vivent pas dans la pauvreté après une carrière cotisé et validé!nous ne retrouverons pas de travail avec la crise,malgrès notre volonté!
    J’attend une réponse de votre part au moins par politesse!

    Recevez mes sincères remerciements et veuillez croire à ma considération

  • jacline dit :

    ah oui ,vous allez prendre des mesures pour l’essence fin aout ..en attendant les vacanciers et les autres se font avoir .. pourquoi ne pas prendre des dispositions de suite!!!

  • Jacques dit :

    Pierre,

    en tant que sympathisant du PS et ancien membre, je me permets de te tutoyer.
    Tu as très bien parlé sur Europe 1 : clarté, pédagogie, précision et mesure ont été présents. Continue à nous faire rêver comme l’a promis notre président. un peu plus d’actions envers les plus pauvres sera le bienvenue.
    Sinon, change le titre de ton blog car tu n’es plus député mais ministre ; tu n’en es pas fier? je crois que cela fait longtemps que tu attendais ce poste, alors montre le!
    PSment tien

Flux RSS des commentaires de cet article.