7 réflexions au sujet de « Pierre Moscovici invité du Grand Jury »

  1. Autre chose, concernant la tension anti musulmane en occident et anti occidentale en orient qui pousse à des tension communautaire en France. Je crois que nous vivont une periode délicate mais aussi politiquement et socialement aussez interessante.

    On a d’un coté un occident qui après (même un peu avant) le printemps arabe demandent à un orient d’être aussi mur qu’un occident qui a évoluer depuis plus de deux siecles dans un environnement démocratique de liberté d’exeption et d’un autre on a des integristes qui dénonce les effets d’un trop plein de liberté qui menera à destruction de l’identité de ses peuples. Les gouvernement islamistes qui ont été élus en s’engageant à respecter les libertés individuelles se trouvent obliger de suivre les integristes histoires de leur couper l’herbe sous les pieds etne pas en rajouter avec leur soucis économiques et l’instabillité politique de la région.

    Et voila qu’un gouvernement de gauche se retrouve au pouvoir en promettant la réconciliation et la paix civile. Et on l’impression que ça part dans tout les sens, Valls qui defend la liberté d’expression sauf pour les musulmans qui veulent manifester calmement et Peillon qui s’attaque à Le Pen, cette dernière profitant du climat detestable en profite pour en rajouter sa propre couche avec une proposition completement anticonstitionnelle qui interdit les gens de porter un voile ou une kippa dans les lieux publique alors que la liberté vestimentaire est juste un droit fondamentale tout comme la liberté religieuse. Et pourquoi pas la soutane? Mystère et boule de gomme.

    Je pense que le meilleur moyen de reconcilier c’est de creuver les abces, je ne suis pas psychologue mais le climant actuel ne peux pas durer. D’un coté il faut que les musulmans arrete de s’indigner parce qu’on ne respecte pas leur symbole sacré et si la situation actuelle ne touchait pas directement les francais habitant les pays musulmans et n’empecherait pas leur enfants d’aller à l’école je ferais une petition pour demander à Charlie Hebdo de faire la une sur Mahomet même si j’ai beaucoup de mal avec leur vulgarité jusqu’a ce que les musulmans trouvent cela normal, cela peut avoir un incident sur les démocrates musulmans mais ce serait salutaire pour tout le monde. Quand on est adepte d’une religion qui dans son livre, il est écrit noir sur blanc que chacun à le droit de croire ou de ne pas croire en Dieu, il est aberrant que ces adeptes exigent qu’on repecte le prophete d’un Dieu qu’on ne reconnait pas. D’un autre coté il faut convaincre que l’islamophobie (que Fourest dit qu’elle n’existe pas, on se demande ce qui poussent quelques uns à profaner mosquée et cimetierres) comme la xenophobie ne aucun sens, qu’on est pas forcement barbare parce qu’issue d’une autre culture et que la peur et la haine de l’autre ne mène qu’a la tension.

    Il faut un dialogue car seuls les mots diminuent la violence des actes, le debat est important. J’ai aimé quand Obama avait fait son discours au Caire, mais on aurait préférer que ce soit un débat pour qu’il comprenne la rancoeur accumulé des arabes et que pour que lui aussi explique les choses la vision des américains, cela aurait amener la comprenhension celle ci qui manque cruellement aujourd’hui.

  2. Je trouve assez insupportable les rumeurs qui se multiplie depuis un moins sur le renoncement de telle ou telle promesse présidentielle, demantie deux jours plus tard, la dernière en date étant la rumeur sur le retablissment d’une TVA sociale suppriméee il y a 2 mois à peine.

    Je ne sais pas si c’est un problème de com et est ce que les journalistes jouent « à qui pointera sur les promesses non tenue de Hollande le 1er » mais il faut un discours sans ambiguité concernant les choix, les objectifs à cours et moyen terme de chaque ministre et sur la méthode gouvernementale.

    Sinon je m’interroge sur la stratégie économique quand j’entend ou lis que les retraités devront payer plus (rumeur démentie heureusement), qu’on va taxer l’interessement alors qu’on ne touche ni à la TVA de la restauration ni aux niches fiscales qui profite aux utras riches dans les DOM-TOM et je ne parle pas de la niche Copé que les socialistes dénonce depuis des années. Je pensait que le programme de relance économique de la gauche était de « sanctuariser »(mot à la mode) le pouvoir d’achat des menages notamment des couches moyennes et populaires et de supprimer les niches qui profitent aux rentiers.

    En parlant de niche, je ne comprend aussi pas le dispositif Dufflot. On a l’impression que le programme de la gauche consiste à favoriser la location de logement, j’aurai préféré que tout les efforts et les moyens soient mis à la dispositions les primo accedant pour les aider à acceder à la propriété. Tout le monde rêve d’avoir son vrai chez soi, permettre à des primo accedant et seulement ceux la à trouver les moyen de financement ou des mecanisme d’acces à la propriété sans être obliger de payer plus d’un quart de siecle d’emprunt est une programme de gauche plus interessant que ces mecanismes scellier-Dufflot qui font monter le prix de l’immobilier et alimente une spéculation qu’on arrive pas à cesser. D’ailleurs pour faire baisser cette spéculation on devrait aussi interdire les imprunts mmobilier de plus de 18 ans.

    Quand l’aide à la location en n’arretant pas de contruire(ce qui fait monter le prix des matériaux de construction en passant) on devrait faire un état de lieu rigoureux sur les logements vacants, et au lieu d’alimenter le scellier, donner des facilités en terme de garantie et d’assurance ou même en credit d’impot au locataire pour qu’ils louent ou qu’ils puissent déleguer la gestion de leurs locations. Je ne comprend pas.

    Celle qui me donne aujourd’hui le plus de satisfaction reste Taubira qui met en place une justice réellement de gauche cohérente et forcement plus efficace n’en deplaise à l’UMP et au FN qui n’ont pas toujours compris que s’il y a moins de délinquance et de violence en Suede et en Norvege par rapport aux USA et aux Mexique qui ont les lois les plus délirantes en terme de fermeté c’est peut être parce que le tout sécuritaire mêne au mur.
    D’ailleurs Taubira complémente tres bien un Valls qui définitivement sa volonté est de devenir le clone de Sarko et son digne héritié. Valls joue bien le rôle du sécuritaire qui rassure les grand parents qui habitent le fin fond de l’Auvergne et c’est bien comme ça, vu que c’est ce que la société d’aujourd’hui demande à un ministre de l’intérieur, Taubira elle est gardienne d’une justice qui pense avant tout à rendre la justice et travaille à la réhabilitation sans tomber dans un système de vengeance, cela me convient d’autant plus tant qu’elle reste la plus « gradée » dans le rang protocolaire et que c’est elle qui tiens les cordes du système judiciaire et donc de la sécurité.

    • Amelle, je comprends ta position mais à mon avis, c’est pas aussi simple.

      Le système Scellier, que je considère comme une honte absolue (se faire financer purement et simplement un patrimoine sur le dos des impôts des autres, car c ça en gros) alimente l’activité des constructeurs et des artisans depuis des années à un niveau élevé. Donc il est difficile de tout stopper d’un seul coup je pense. Bcp d’emplois sont en jeu et aider les primo-accédants (chose indispensable, c’est évident) ne pourrait pas combler cette activité.

      C’est mon avis

      • Je ne sais pas, mais je pense que cela peut être largement compensé par un grand programme de rénovation de logements insalubres ou vacants + l’aide à l’acquisition pour les primo accédant peut aussi être une aide à la construction de maisons nouvelles.

        Qui sait, cela pourrait même permettre la création de nouveaux métier comme consultant en construction pour superviser et contrôler les constructions niveau norme et coût voire conseiller aussi sur les matériaux à utiliser comme les matériaux écolo… bref. Il faudra bien supprimer le scellier un jour ou l’autre, imaginer autre chose mais ce n’est pas pour cette fois apparemment.

  3. Les réformes structurelles qui s’imposent sont plus difficiles à faire que d’organiser la « tonte » de certaines catégories de la population ayant encore de quoi ( un peu ou beaucoup) payer. Je persiste à penser que la mise en oeuvre de la justice sociale si largement invoquée par l’actuelle majorité passe d’abord par le courage politique de réviser complètement le millefeuille des administrations et opérateurs de l’Etat et des collectivités territoriales, sans oublier tous les organismes privés associatifs ou d’économie mixte qui font leur beurre sur le dos des subventions publiques et de la mise à disposition des fonctionnaires. Dès lors que tous les leviers sont concentrés aux mains de la gauche, il est de la responsabilité du gouvernement de faire plier ses propres troupes d’élus de tous niveaux pour obtenir des économies chiffrées à plusieurs dizaines de milliards. Le ministre de l’économie pourrait commencer par s’intéresser à la manière dont sont attribués les primes, et les avantages de toute nature dans sa propre administration, il y a de quoi ( c’est une certitude vu les fonctionnements actuels) dégager quelques moyens qui permettraient de limiter là où c’est utile les effets collatéraux de la RGPP. Et que chaque ministère en fasse autant, pour sa propre administration et l’ensemble des opérateurs sous sa tutelle.
    Le vrai courage est là, il s’éprouve dans cette difficulté , et non pas dans la désignation de tel et tel bouc-émissaire servant de variables d’ajustement au projet de loi de finances pour 2013

    • Sur ce domaine Dosière à fait de très bonnes propositions. Et hier dans C dans l’air on parlait de justement du « millefeuille » administratif, on parlait de l’intercommunalité qui devait réduire les dépenses, on a vu une feuille d’impôt d’un citoyen donné à un invité, on s’aperçoit que l’intercommunalité qui lui coûtait 4€ en 2010, lui a coûté 158€ un an plus tard sans que les autre paramètre de l’impôt ne baisse. C’était juste ahurissant.

      Parmi les propositions faites c’était celle d’élire directement les membres de l’intercommunalité, et non plus au niveau communale (proposition de Dosière) ou de les organiser à la manière parisienne en élisant les maires d’arrondissement qui siégent plus tard au conseil de paris.

      Concernant la suppression des départements qui font doublon avec les régions d’un coté et les communes de l’autre, les élus n’accepterons notamment ceux qui siègent dans les conseils régionaux, la seule alternative c’est le referendum. Mais comme ce n’est pas une promesse de Hollande qui lui même était président de conseil régional pas sur que ça se fera dans ce quinquennat.

Les commentaires sont fermés.