Dans les médias

Questions au Gouvernement – Ma réponse à Guillaume Bachelay

Catégorie : Actualité,Assemblée nationale,Politique,Vidéos | Par pierre.moscovici | 23/10/2012 à 18:49

Lors de la séance de questions au Gouvernement de l’Assemblée nationale de ce mardi 23 octobre 2012, j’ai répondu à la question de Guillaume Bachelay, député SRC, sur la Banque publique d’investissement.

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , , , ,


2 commentaires

  • Amelle dit :

    Et contrairement à ce que pense Jouyet, il ne serait pas délirant que 10% des fond de la BPI soient dédié à défendre le maintien des entreprises industrielles et surtout les canards boiteux d’entre eux. 4 milliard pour le maintient de l’industrie c’est énorme et en même temps un minimum.

    On ne peux pas créer un ministère du redressement productif, de vouloir faire de Montebourg un nouveau Colbert sans lui donner les moyens de ses ambitions. Colbert avait lui les moyens de créer Saint Gobain, les Gobelins, la manufacture française en générale…. etc.

    Pour le peu qu’une stratégie viable soit adopté pour chaque site a sauvé, ce n’est pas jeter de l’argent par la fenêtre comme semble le penser Jouyet que d’aider ces canard boiteux, au contraire se sera un investissement très rentable, c’est ce qu’a fait Obama à détroit et les libéraux américains lui en sont gré jusqu’à maintenant.

    Concernant les TPE, une banque c’est bien voire même excellent, mais revoir les démarches et relations entre état et ses services et ces TPE est très important. Il faut discuter avec eux.

  • Amelle dit :

    Concernant la BPI, je trouve dommage que Jouyet en soit le directeur, c’est même très décevant. J’aurai préféré de loin et même de très loin Lauvergeon, non seulement parce que c’est une femme et les femmes sont très rare à ce niveau de responsabilité mais aussi parce qu’elle n’est pas issue de la finance mais de l’industrie et de l’ingénierie donc moins sensible au logique purement financier et comptable et plus sensible à l’innovation.

    Et aussi ça aurait été une bonne idée parce que cela aurait été équivalent a faire un pieds de nez à Proglio, ça ne rapporte rien mais ça fait du bien.

    Il est temps que les entreprises soient dirigées par les R&D et non plus par les services financiers afin que la logique change, à commencer par les grandes entreprise publique ou semi publique.

Flux RSS des commentaires de cet article.