Ma réponse à Nathalie Kosciusko-Morizet sur le rapport Gallois et la compétitivité – Questions au Gouvernement

J’ai répondu ce mercredi 07 novembre 2012, lors de la séance de questions au Gouvernement de l’Assemblée nationale, à la question de la députée Nathalie Kosciusko-Morizet sur le rapport Gallois et la compétitivité.

http://www.dailymotion.com/video/xux2oh_questions-au-gouvernement-reponse-de-pierre-moscovici-a-nathalie-kosciusko-morizet-07-novembre-2012_news

5 réflexions au sujet de « Ma réponse à Nathalie Kosciusko-Morizet sur le rapport Gallois et la compétitivité – Questions au Gouvernement »

  1. Comment contrôler et comprendre les industries qui délocalisent,mais il faut aussiréviser les clauses comptable et les plans de financement des franchisés et « succur sales « dont nombres sont issus de firmes étrangéres, qui pratiquent des taux de redevances tels,que l’activité sous tutelle présente un passif,comme EuroDisney,mais faudra prouver.

  2. Montebourg dit que le credit d’impot sera pour toutes les entreprises sans distinction… même celles qui ont une excellente marge? un bon EBITDA ?

    • Oui, « toutes les entreprises sans distinction ».Il ne s’agit pas d’aider les canards boiteux, mais d’augmenter la compétitivité de notre économie.

  3. Pas mieux, félicitations pour avoir remis à sa place Kosciusko-Morizet qui, quand elle était Secrétaire d’État puis Ministre n’a strictement rien fait pour aider son pays ! Taper « Kosciusko-Morizet bilan » dans Google, juste pour rire.

    • Bien répondu. Cette chère madame et ses copins et copines, oublient qu’il y a une différence fondamentale entre une augmentation de la TVA de 0,4% associée à une baisse de 0,5% sur les produits de premières nécessité à partir de 2014, et une augmentation brutale de la TVA de 19,6% à 21% à partir d’octobre 2012 qu’elle a baptisée TVA sociale (sociale pour qui pour les patrons? ),si elle ne le voit pas, moi je la vois: d’un côté, la croissance devrait être au rendez vous (hypothèse de départ) alors que de l’autre côté c’est la récession assuré et les conséquences que celles ci entraînent sur les déficits Depuis 10 ans, la droite a fait des cadeaux aux entrepris pour quels résultats, on les connaît ( j’invite, mes compatriotes à prendre connaissance du livre: »L’état de la France 2011-2012, chapitre macro-économie, édition La Découverte).
      Le Sénat a rejeté le projet de loi de programmation des finances publiques, qui l’aurait deviné et ce n’est pas très fort de la part des communistes. Le sieur Albéric de Mongolfier (UMP) aurait aussi renchéri en disant que : »la loi de programmation est rendue caduque par les annonces gouvernementales et par les hypothèses de croissance », pourquoi M de Mongolfier a-t-il remis en cause le projet de programmation de loi 2012, alors que les hypothèses de croissance était largement sur estimées, mais il fallait se taire, en période électorale, car c’est 7 Mds€ qu’il aurait fallu ponctionner dans la poche des français. et je m’arrêterai là sur ce sujet .

      Je voudrais, aussi, Monsieur, attirer aussi votre attention sur un article paru dans le journal le Monde: » En France Reanault veut une compétitivité à l’Espagnol, voir(e) à la roumaine, mais de qui se moque-t-on, c’est la révolution que veut le patronat. Voilà où conduit la déflation sociale Merci pour nos efforts: non seulement l’on paye et en plus on nous fait payer les pots cassés, ça va bien!
      PS: excusez les fautes d’orthographe et/ou grammaticales ce que je peux écrire

Les commentaires sont fermés.