Mon interview dans l’émission Bourdin Direct sur BFMTV et RMC

Retrouvez mon interview d’hier matin dans l’émission Bourdin Direct sur BFMTV et RMC. J’y ai abordé les sujets de la réforme bancaire, de la TVA, d’ArcelorMittal, de la compétitivité, ou encore du prix du gaz.

http://www.dailymotion.com/video/xvodiv_bourdin-direct-pierre-moscovici_news?search_algo=2#.UMXhP3n0W70

3 réflexions au sujet de « Mon interview dans l’émission Bourdin Direct sur BFMTV et RMC »

  1. Les salariés d’Arcelor-Mittal sont terrorisés à l’idée de perdre leurs emplois. Quand une personne est terrorisée, elle n’entend plus rien. Elle n’entend que sa peur et sa méfiance. Je les comprends. Je comprends aussi le gouvernement qui fait du mieux possible compte tenu des circonstances.
    Quand la dépression psychologique est trop profonde, la peur domine tout.
    Ils n’entendent pas que le gouvernement a sauvé leurs emplois.
    Ils ont entendu que l’entreprise allait etre nationalisée et qu’elle ne l’est plus.
    Il faut leur laisser le temps de devenir un peu plus rationnels.
    La peur fait basculer dans l’irrationnel.
    Je comprends qu’ils n’aient aucune confiance en Mittal.
    Je ne fais pas confiance à Mittal non plus.

  2. Extraordinaire ces « journaleux »! Maintenant, ils se mettent à défendre avec véhémence, les salariés et à parler de nationalisation Que ne l’ont-ils pas fait avant les élections? Le dossier Florange existait bien avant les élections, à que je sache. Mais, c’est vrai, qu’à l’époque, il ne fallait pas faire de vagues.Je comprends le désarroi des salariés de Florange, mais je pense sincèrement que le gouvernement a fait tout ce qu’il pouvait pour sauvegarder les emplois au sein d’Arcelor
    Leurs commentaires ne servent qu’à vous discréditer auprès de la population et notamment auprès de l’électorat de gauche. Et en plu, ils se veulent les porte parole de la population. A écouter les différents médias, je crois que vous allez avoir, avec ces messieurs, du fil à retordre pendant 5 ans; bon courage.
    M Moscovici vous abordez les mesures prises par le gouvernement pour améliorer la compétitivité des entreprises, qui créeraient à terme 300000 emplois; ne pensez vous pas que 2OMds€, cela fait un peu cher l’emploi. Si mes souvenirs sont bons, un emploi coûte 40 000 €, 300 000 emplois cela fait 12Mds€; j’espère que le reste servira à baisser les prix et/ou à l’investissement, et que les mesures, prises pour contrôler l’usage de cette réduction d’impôts seront vraiment effectives. Il faut rappeler que 20Mds€ c’est 33% d’impôts en moins sur les sociétés hors prélèvements sociaux (impôts sociétés 60MDS€, à vérifier)

  3. Ne fermez pas Fessenheim. Ce sera toujours cela de gagné pour les factures d’énergie des consommateurs.

    On réalise, quand on voit ce qui arrive à Mario Monti, à quel point on a de la chance en France d’avoir un gouvernement en principe stable pour une durée d’au moins 5 ans. Il faut vraiment en profiter pour faire des action qui se révéleront pertinentes sur la durée.

Les commentaires sont fermés.