Invité de la matinale de France Info

PSA, croissance, réduction des déficits, taxe à 75%, G20 : j’étais ce matin invité de France Info.

La vidéo de cette interview :
http://www.dailymotion.com/video/xxh2yz_moscovici-et-les-pertes-de-psa-pas-de-panique_news#.URtvbXlbK71

2 réflexions au sujet de « Invité de la matinale de France Info »

  1. Alors on decouvre qu’il y a des patrons filou en france!!!!!!
    On commençait à accuser les roumains!!!!Alors que!!!
    Dommage pour nos briallants rugbyman qui voient leur nom associé à ce scandale.Fe vrais entrepreneurs qui se sont battus pour faire prospere une belle PME et …….
    Alors les controles sont inopérants, il faut que cela vienne d’ailleurs pour découvrir la réalité de certaines façon d’agir.Mr Moscovici svp tapez fort avec ce gouvernement sur les regles d’hygiene et de santé publiques.Montez les niveaux des amendes trés haut et faites voter une interdiction déficitive de gerer une entreprise de prés ou de loin pour mettre fin à ces ptratiques.Ces gens là volent et on se doit d’empêcher à ce qu’ils puissent continuer.En France on doit du jour au lendemain pouvoir mettre sous tutelle une entreprise dont les dirigeants sont coupables de fraudes.

  2. Le discours de l’état de l’union de Barack Obama prouve que pour les américains seule une politique de demande aide le pays de sortir de son marasme économique, la politique de l’offre à lequel s’attache l’état français est une politique valable surtout en periode de hausse croissance et n’aide pas à relancer la croissance.

    Augmenter le smic de 25% ce n’est pas Besancenot, c’est Obama beaucoup plus crédible que le veut, lui qui a réussi à relancer la politique américaine en injectant de l’argent, en accordant 1000$ de baisse d’impôt à chaque américain, en intervenant dans l’économie. Il continue sa consolidation avec cette hausse du smic et une politique de grand travaux de maintenance des ponds (pourquoi a t-il abandonné l’idée de la construction des ligne de chemin de fer et de nouvelle gare? )

    Ici en France on s’accroche à une politique de l’offre qui n’a n’amènera des résultats qu’une fois la croissance revenu alors que la priorité c’est plutot le retour de la croissance pas la gerer, avec une demande aujourd’hui en France complètement atone, on peut toujours rever de croissance, elle n’arrivera pas seule.

    La hausse du smic de plus de 20% on peut toujours rêver, ça ne se fera pas, idem pour une hausse des salaires et même les autres revenus du travail comme la participation et l’intéressement on a doublé leur forfait social comme si l’intérêt de l’état était que les gens épargnent alors que c’est le contraire que l’on veux c’est que les gens consomment. Et dans ce domaine c’est le contraire de ce qui se fait qu’il aurait fallu faire c’est à dire défiscaliser complétement l’intéressement que l’on utilise et non pas que l’on épargne même chose pour la participation, voire même détaxer un mois de travail sur l’année.

    On dira que cela coutera cher, effectivement mais beaucoup moins que les 20 milliards et au moins chaque centimes dépensé reviendra dans les caisses de l’état in fine via les impôts et les taxes mais plus en ayant fait tourner la machine économique, en générant un peu de croissance. La dépense des ménages est le seul carburant de la croissance, tous le reste est littérature et cela les américains l’on bien compris.

Les commentaires sont fermés.