Dans les médias

Questions au gouvernement : ma réponse au député Guy Geoffroy sur la moralisation de la vie politique

Catégorie : Actualité,Assemblée nationale,Politique,Voyages et déplacements | Par pierre.moscovici | 16/04/2013 à 17:56

Moralisation de la vie politique : ma réponse au député Guy Geoffroy cet après-midi lors de la séance de questions au Gouvernement de l’Assemblée nationale.

Répandre le soupçon et la rumeur, ce n’est pas comme cela qu’une grande démocratie fonctionne.

 

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , ,


3 commentaires

  • marie mcb dit :

    Oui, une confession est surprenante en France, elle etait néanmoins nécessaire.
    Jusqu’à présent, deux hommes politiques ont avoué leur faute morale, et ils peuvent dire faute morale, s’ils le souhaitent, ce sont à eux de décider ce qu’ils veulent dire, et ces deux hommes politiques sont de gauche.
    On attend avec vraiment beaucoup d’impatience les confessions des hommes politiques de droite, car personne ne peut croire qu’ils n’ont absolument rien à se reprocher.
    Il ne faut pas prendre les Français pour des imbéciles.

    Il est honteux que certains journalistes aient trouvé que J. Cahuzac n’etait pas suffisamment abattu !
    Auraient-ils vraiment préféré qu’il soit mort et suicidé ?
    Au lieu de charcuter un homme qui a avoué, ces journalistes seraient vraiment plus courageux s’ils interrogeaient tous ceux qui ont été accusés et qui n’ont jamais avoué.
    Et, ils feraient bien leur métier s’ils demandaient aux députés s’ils ont eux aussi un compte en Suisse, à Singapour, à Dubai ou ailleurs.
    Et qu’ils enregistrent bien leurs réponses en attendant plus tard, de trouver d’autres menteurs.
    La justice a fait son travail pour le cas Cahuzac.
    On attend encore les conclusions de toutes les autres affaires en cours …

  • bourgeois parisien dit :

    La « confession » télévisée de Cahu n’est pas habituelle chez un politicien français: c’est plutôt américain(cf Clinton);cette analyse psychologique voire psychanalytique de son propre comportement séduit aux U.S.A. et est portée au crédit de l’intéressé(cf encore Clinton). En France,c’est beaucoup moins évident: c’est le moins qu’on puisse dire ;la réaction française à ce genre de propos est incrédule, ironique et finalement défavorable. Qui a raison? Qui a tort? Question de tempérament national!

  • Pascal Etienne dit :

    Voici un lien vers une interview de P. Moscovici en 2011 où il explique à « 20 minutes » que la République a besoin d’un bon coup de balai… Cocasse!

    http://www.20minutes.fr/societe/799862-moscovici-veut-8239un-coup-balai8239

Flux RSS des commentaires de cet article.