A la sortie du Conseil des ministres ce matin, mon interview sur iTélé

J’ai répondu ce matin, en direct à la sortie du Conseil des ministres, à plusieurs questions, sur nos réformes, notre trajectoire de croissance, notre politique européenne.

Retrouvez ci-dessous mes réponses à iTélé :

http://www.dailymotion.com/video/xzw3p6_recession-en-france-pierre-moscovici-reste-optimiste_news#.UZOcWXmXS70

13 réflexions au sujet de « A la sortie du Conseil des ministres ce matin, mon interview sur iTélé »

  1. Ce qui caractérise les journalistes interviewers,c’est la paresse intellectuelle,la superficialité et la frivolité. Ils font toujours la même chose: ils présentent comme une évidence l’inaction et l’inefficacité du pouvoir actuel,ils cherchent à mettre en contradiction les ministres avec leurs collègues ou leurs amis politiques ou bien à leur trouver des similitudes avec leurs adversaires et cette méthode tourne en boucle continuellement…Face à ça,il faut faire preuve d’humour,de fermeté et de compétence technique: heureusement la plupart des ministres n’en manquent pas!

  2. M. le Ministre,

    Vous voulez faire rentrer des milliards dans les caisses de manière juste ? Soumettez à des conditions de ressources l’exemption de la taxation des plus-values sur les résidences principales, cette exception française….

    cordialement,
    J. Bizière

  3. Monsieur Moscovici,

    l’Europe est en récession économique mais on ne peut pas dire que c’est la faute du gouvernement actuel, cela devait arriver et voilà c’est arrivé.
    Personne ne peut en être surpris, la croissance positive reposait en grande partie sur l’endettement les possibilités de nouvel endettement étant très limitées, le moteur de la croissance s’essouffle.
    Vous vous employez à réorienter l’économie et les français sont désarçonnés mais y a t il un autre choix ?? l’endettement infini n’est pas souhaitable et pas responsable cela semble être une évidence.

    Evidemment le peuple aimerait bien que l’Etat commence par se réformer lui même…….. oui vraiment …..

    Lorsque j’ai commencé il y a un an à consulter votre site c’était déjà parce que vous aviez un ancrage politique en Franche Comté. Je suis arrivée avec mes gros sabots de dilettante en économie obnubilée par l’endettement massif de l’Etat et des collectivités territoriales et aussi consciente que les hommes politiques sont souvent excessifs dans leurs engagements politiques.

    C’est intéressant de vous suivre à travers votre blog
    mais vraiment quel travail vous abattez, c’est pas trop? surement

    salutations sincères

  4. Bonjour Monsieur le ministre
    J’écoute votre discours, je l’analyse
    Je suis d’accord avec vous il y a une faisabilité pour l emploi les finances
    Mais malheureusement vous n’y parviendrait pas pour la simple bonne raison il y a comme l’a dit Monsieur Valls malheureusement a une énorme manque de communication entre les administrations et leur ministres
    Et je sais de quoi je parle
    cordialement

  5. Bonjour Mr le ministre,
    Vous avez subi dernièrement des attaques sur votre politique fiscale,jugé trop rouge par une branche de la franc maçonnerie,qui à largement influencé les années Sarkosy,et qui voie d’un mauvais oeil le changement,mais qui ne sont que justice par rapport à la dernière décénie,ces hommes de l’ombre vous envoie actuellement les feministes ,et leurs larbins,journalistes etc…,un certain Bernard Tapie qui joue les conseiller financier,votre politique est à mon avis la bonne,tenez bon.

    (je ne fais que reprendre quelques paroles entendues du côté de Guyancourt).

  6. La consommation se portera mieux quand la météo sera plus clémente …
    Entre un hiver tres enneigé et un printemps froid et pluvieux, personne n’a envie de sortir pour acheter …
    Oui, la priorité européenne est de créer des emplois pour les jeunes, sinon les extremes vont prospérer sur le désespoir de ceux qui n’ont rien.

Les commentaires sont fermés.