Dans les médias

Articles de août 2013


La vidéo de mon intervention aujourd’hui à l’Université d’été du MEDEF avec Pierre Gattaz

Catégorie : Actualité,Politique,Vidéos | Par pierre.moscovici | 29/08/2013 à 19:33

J’étais cet après-midi à l’Université d’été du Mouvement des entreprises de France (MEDEF), pour participer à une plénière exceptionnelle avec Pierre Gattaz, Président.

J’y ai porté un message de confiance, réaffirmant la place centrale des entreprises dans le redressement de notre pays. Le gouvernement dont je fais partie est pleinement mobilisé, depuis mai 2012, pour améliorer toujours plus la compétitivité de nos entreprises, porteuses de croissance et d’emplois.

Retrouvez dans la vidéo ci-dessous l’ensemble de mon discours et mes annonces sur le coût du travail, sur la simplification, sur le financement de la protection sociale et des entreprises, ou encore sur la diminution de la dépense publique :

Source MEDEFtv

 


Mon discours à la XXIe Conférence des Ambassadeurs hier

Catégorie : Actualité,Europe / International,Politique | Par pierre.moscovici | 29/08/2013 à 11:31

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de mon discours prononcé hier lors de la XXIe Conférence des Ambassadeurs, sur la stratégie de croissance et d’intégration solidaire pour l’Union européenne.

 

XXIème Conférence des Ambassadeurs

Séance plénière : « Une stratégie de croissance et d’intégration solidaire
pour l’Union européenne »

Mercredi 28 août 2013

 

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

Mesdames et Messieurs les parlementaires,

Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi de commencer en partageant avec vous une conviction, profonde, qui va peut-être surprendre. La zone euro traverse aujourd’hui l’une des crises les plus graves depuis plusieurs décennies. Mais j’ai la conviction qu’elle émergera de cette crise plus forte, parce que nous choisissons de la rendre plus intégrée, et que c’est à cette condition qu’elle delivrera sa promesse.

La zone euro va profondément se transformer, dans les années à venir. L’inconfort vient de ce que nous ne connaissons pas encore les contours finaux de cette mutation. Mais chacun peut voir que le statu quo n’est pas à l’ordre du jour.

Les fondateurs de l’Union Economique et Monétaire nous ont légué une entreprise d’une ambition extraordinaire, mais fondamentalement inachevée. L’instabilité financière, la croissance atone, l’endémie du chômage, nous imposent de faire franchir à leur projet une nouvelle étape décisive. C’est ce à quoi je vais m’employer, dans les prochains mois, avec votre soutien.

Je voudrais revenir aujourd’hui brièvement sur quelques marqueurs de l’action gouvernementale dans le champ économique européen l’an passé, avant d’évoquer les priorités de la France pour la zone euro, que chacun ici aura à porter.

*          *

*

1. Un bref coup d’œil sur l’année passée, donc. J’en retiens trois choses.

a. La première, c’est que le pire de la crise est derrière nous. Si nous continuerons à assurer l’avenir des Etats sous programme et si nous ne devons pas penser qu’il n’y a plus de crise dans la zone euro, nous sommes sortis de la crise de la zone euro. Bref, le « doute existentiel » de la zone euro n’est plus d’actualité. Cela ne veut pas dire que nos efforts doivent se relâcher, mais qu’ils doivent à présent porter d’abord sur une nouvelle  priorité : la croissance.

  Lire la suite


Le bilan de ma visite en Bretagne hier en vidéos et en images

Catégorie : Actualité,En images,Vidéos | Par pierre.moscovici | 27/08/2013 à 12:58

Avec la volonté de porter nos réformes sur le terrain, je me suis rendu hier en Bretagne, dans les Côtes-d’Armor et le Finistère, à la rencontre d’entreprises qui innovent, et des agents de mon ministère.

J’ai visité à Lannion l’entreprise Ekinops, équipementier télécoms spécialisé dans le transport optique à très haut débit. Introduite sur le marché NYSE Euronext à Paris en avril dernier, cette entreprise est le parfait exemple d’une PME qui investit dans la recherche et qui réalise de très bons résultats à l’export.

J’y ai annoncé la réforme du Plan d’épargne en actions (PEA) et la création du PEA-PME. Cette réforme a pour objectif de favoriser l’investissement de l’épargne nationale en actions et de créer un nouvel instrument pour le soutien au financement des PME et ETI. Pour plus d’informations sur le contenu de cette réforme, je vous invite à consulter le dossier de presse  http://www.economie.gouv.fr/files/reforme-pea-2013.pdf ainsi que l’intégralité de mon discours : http://proxy-pubminefi.diffusion.finances.gouv.fr/pub/document/18/15649.pdf

La vidéo de mon discours sur la réforme du PEA :

 Mes précisions sur cette réforme, dans une vidéo des Echos :

 

J’ai ensuite rencontré les agents de mon ministère dans le Centre des finances publiques de Lannion. Je leur ai redit toute ma confiance et j’ai salué la qualité de leur action au quotidien. Cette présence de proximité, au service des Français, est essentielle. La démarche de modernisation et de simplification actuellement en oeuvre va dans le bon sens.

Un échange avec les élus et les chefs d’entreprises des Côtes-d’Armor a également été organisé, permettant d’expliquer les réformes que le gouvernement porte depuis mai 2012. J’y ai réaffirmé mon cap, celui de renforcer toujours plus l’économie française, de soutenir notre tissu productif, pour augmenter les créations d’emplois.

Je me suis rendu à Morlaix, au sein de l’entreprise Hemarina, PME de biotechnologies marines qui développe des transporteurs d’oxygène universels d’origine marine, technologie innovante à forte valeur ajoutée.

Enfin, j’ai visité le site de Thalès à Brest, notamment ses chaînes d’assemblage du sonar de lutte anti sous-marine et le dispositif Spectra de protection du Rafale. J’ai salué l’excellence de leurs équipements pour la défense, l’aéronautique, et la sécurité.

Ce déplacement en Bretagne, sur le thème des entreprises qui se développent dans des domaines innovants et sur la réforme du PEA, a été instructif pour le ministre de l’Economie et des Finances que je suis. Il permet de démontrer que notre pays possède dans ses territoires un tissu productif de qualité, avec des acteurs qui vont de l’avant, des entreprises qui sont compétitives, et qui grandissent en France et à l’export. Le gouvernement dont je fais partie accompagne chaque jour ces entreprises, au service de la croissance et de l’emploi des Français.

Vous pouvez retrouver ci-dessous quelques photos de ce déplacement :

1. Entreprise Ekinops à Lannion et présentation de la réforme du PEA.

2. Centre des finances publiques de Lannion et échanges avec les agents.

Lire la suite


Mon agenda prévisionnel de la semaine

Catégorie : Actualité,Agenda hebdomadaire | Par pierre.moscovici | 26/08/2013 à 18:10
AGENDA PRÉVISIONNEL
DU LUNDI  26 AOÛT AU JEUDI 29 AOÛT  2013
-
Lundi 26 août :          Déplacement dans les Côtes d’Armor (Lannion) et le Finistère (Morlaix et Brest).
10h00             :           Visite de l’entreprise « Ekinops », équipementier télécoms spécialisé dans le transport optique à très haut débit (Lannion).
11h45             :           Visite de la Direction départementale des Finances publiques des Côtes d’Armor (DDFiP) – (Lannion).
12h30             :           Déjeuner avec des chefs d’entreprises et les acteurs économiques des Côtes d’Armor (Lannion).
14h30             :           Visite de l’entreprise « Hémarina », PME de biotechnologies marines spécialisée dans les solutions de substitut sanguin (Aéropôle centre, Morlaix).
16h00             :           Visite du site de Thalès (Brest).
-
Mardi 27 août :
12h00             :           Entretien avec M. Pierre PRINGUET, Président de l’AFEP (Bercy).
17h00             :           Allocution du Président de la République à l’occasion de la 21ème  Conférence des Ambassadeurs (Palais de l’Elysée).
20h00             :           Entretien avec M. Pierre GATTAZ, Président du MEDEF (Bercy).

-

Mercredi 28 août :
10h00             :           Conseil des Ministres (Palais de l’Elysée).
11h30             :           Intervention à l’occasion de la 21ème Conférence des Ambassadeurs sur le thème « Une stratégie de croissance et d’intégration solidaire pour l’Union européenne » (Centre de Conférence du Ministère des Affaires étrangères).
-
Jeudi 29 août :
10h00              :          Entretien avec M. Pierre MONGIN, Président Directeur général de la RATP (Bercy).
14h15             :           Intervention en session plénière spéciale avec M. Pierre GATTAZ, Président du MEDEF à l’occasion des Universités d’été du MEDEF (Campus HEC – Jouy-en-Josas).
16h00             :           Intervention à la Convention annuelle de la Fédération des Français de l’Etranger du PS (FFE) – (Siège du Parti Socialiste).
18h30             :           Entretien avec M. Thierry LE PAON, Secrétaire général de la CGT (Bercy).

Mon intervention sur l’emploi en plénière à La Rochelle

Catégorie : Actualité | Par pierre.moscovici | 24/08/2013 à 20:33
Commentaires fermés

Retrouvez ci-dessous la vidéo de mon intervention hier en plénière à l’université d’été du Parti socialiste à La Rochelle. L’emploi est au cœur de notre politique économique.

Pour accéder à la vidéo, cliquez sur ce lien : http://www.dailymotion.com/embed/video/x13k0gi


Le retour de la confiance

Catégorie : Actualité | Par pierre.moscovici | 14/08/2013 à 21:14
Le retour de la confiance

La nouvelle est tombée : notre économie a renoué avec la croissance au second trimestre 2013. Les chiffres de l’INSEE publiés ce matin – une croissance de +0,5% du Produit Intérieur Brut (PIB) au deuxième trimestre 2013, soit la plus forte progression depuis le premier trimestre 2011, après un repli de -0,2% pour les deux trimestres précédents – annoncent en effet le tournant pour lequel nous œuvrons sans relâche depuis plus d’un an : sortir de la récession, remettre l’économie française sur le bon chemin – bref, remonter la pente.

Est-ce une surprise ? Oui, si l’on s’en tient aux prévisions des économistes, qui anticipaient un chiffre positif, certes, mais nettement plus modéré – plus de deux fois inférieur, en fait. Non, si l’on prend cet excellent résultat pour ce qu’il est : la confirmation somme toute logique des premiers frémissements observés en avril et en mai, avec des indicateurs encourageants sur le moral des industriels et des ménages ou encore le ralentissement des destructions d’emplois. Non,  surtout, parce que la sortie effective de récession de l’économie française, ce basculement accompli au second trimestre, n’est ni un accident de parcours, ni le fruit du hasard, ni une anomalie statistique : il porte d’abord la marque de la force et du dynamisme de l’économie française et aussi – pourquoi ne pas le dire ? – de la politique économique réformiste, soucieuse de justice et résolument européenne que nous déployons depuis notre arrivée aux responsabilités.

Car si l’on remonte à la source de cette performance, que constate-t-on ?

D’abord, que nous avons permis une éclaircie sur le front économique européen, car c’est la zone euro dans son ensemble, tirée par la France et l’Allemagne, qui sort de récession, avec une croissance de +0,3% au deuxième trimestre. Ni miracle ni génération spontanée : comme l’a souligné aussi ce matin le commissaire Olli Rehn, cette sortie du tunnel de la zone euro est bien le fruit de nos efforts collectifs, depuis mai 2012, pour remettre la croissance au cœur de l’agenda européen, pour stabiliser les marchés financiers, pour dessiner une sortie de crise coordonnée, avec nos partenaires européens et les institutions communautaires, notamment la Banque Centrale Européenne. La zone euro, qui suscitait tant d’inquiétude l’année dernière, alors que les autres grands pôles économiques développés redémarraient, retrouve enfin le chemin de la croissance. Ilfaut poursuivre ces efforts, avec les institutions communautaires et les autres Etats membres de la zone euro, pour confirmer cette tendance au prochain semestre, en parachevant l’Union bancaire et en mettant rapidement en œuvre les décisions prises par les chefs d’Etat et de gouvernement au Conseil Européen de juin dernier pour mieux activer les leviers européens au profit du financement de l’économie, avec notamment la création de nouveaux instruments financiers de partage des risques entre la Commission européenne et la Banque Européenned’Investissement pour inciter le secteur privé et les marchés de capitaux à investir dans les PME.

Dans ce contexte européen plus porteur, nos entreprises ont accru leurs exportations de biens et services de +2% en volume (contre -0,5% au semestre précédent), ce qui a en retour soutenu la production, dans le secteur de l’industrie notamment. La priorité donnée par le Président de la République et le gouvernement à la compétitivité de nos entreprises est essentielle. Et je suis sûr que le Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi (CICE), qui a d’ores et déjà permis de réduire l’écart de coût du travail avec l’Allemagne, les dispositifs fiscaux d’incitation à l’investissement et à l’innovation, ou encore l’offensive massive que je mène pour activer tous les segments du financement de notre économie, contribueront fortement au dynamisme de nos entreprises. Je relève d’ailleurs que l’investissement des entreprises s’est quasiment stabilisé au second trimestre 2013, et qu’elles ont même commencé à reconstituer leurs stocks, signe que la confiance revient dans notre tissu productif. L’entreprise, je l’ai dit et le redis, est au cœur de la politique que nous menons.

Enfin, le rebond de la croissance reflète aussi le raffermissement de la demande intérieure. La consommation des ménages, moteur traditionnel de la croissance en France, se redresse aussi (+0,4%, contre -0,1% au trimestre précédent). Là encore,c’est un signe du retour de la confiance, qui constitue le premier carburant de l’économie. Cette évolution a été rendue possible par la montée en puissance des politiques volontaristes de maintien ou de retour à l’emploi –  emplois d’avenir, contrats de génération, emplois francs – mais aussi par notre politique budgétaire, qui s’est adaptée aux évolutions d’une conjoncture déprimée. Si nous avions pris des mesures de redressement additionnelles pour respecter coûte que coûte l’objectif de 3% de déficit cette année – comme l’opposition le réclamait à hauts cris, je le rappelle ! –, nous aurions asphyxié notre économie et empêché ce rebond de la croissance. En laissant jouer les stabilisateurs automatiques en 2013, nous avons au contraire redonné des marges de manœuvre et de la visibilité aux acteurs privés.Cela a joué sans nul doute dans l’amélioration de la conjoncture ce printemps.

Ne voyez aucune complaisance, aucune autosatisfaction dans le tableau que je dresse. Je suis conscient que ce bon chiffre est un premier pas, certes significatif, vers la reprise durable dont la France a besoin.Je connais mieux que quiconque le chemin qui reste à parcourir: nous devons plus que jamais rester mobilisés pour que cette première amélioration de la conjoncture se transforme bientôt en une croissance solide et créatrice d’emploi. Pour autant,  ne boudons pas notre satisfaction de constater que les efforts des Français pour relever notre économie commencent à produire leurs effets. Il s’agit là d’une démonstration de la pertinence de notre action, et une invitation à poursuivre la politique de réforme cohérente et juste que nous avons définie.


Ma réaction au très net rebond de la croissance au 2ème trimestre 2013

Catégorie : Actualité | Par pierre.moscovici | 14/08/2013 à 8:13

Vous pouvez consulter ci-dessous le communiqué de presse que j’ai publié ce matin suite au net rebond de la croissance au 2ème trimestre 2013, dont je me réjouis.  Avec une progression de +0,5% du produit intérieur brut au 2ème trimestre 2013, la sortie de récession de l’économie française se confirme. Nous poursuivons nos réformes économiques pour la croissance et l’emploi.

Mon communiqué de presse :

Pierre MOSCOVICI se réjouit du très net rebond de la croissance au 2e trimestre 2013
L’INSEE vient de mesurer le produit intérieur brut (PIB) au 2e trimestre 2013. Celui-ci a progressé de +0,5 %, après un recul de -0,2 % chacun des deux trimestres précédents. Il s’agit du plus fort taux de croissance enregistré par la France depuis le 1er trimestre 2011.
Pierre MOSCOVICI, ministre de l’économie et des finances, se réjouit de ce très net rebond de la croissance. Ce chiffre, supérieur aux prévisions disponibles, confirme la sortie de récession de l’économie française, que laissaient déjà entrevoir les dernières enquêtes de conjoncture et les chiffres récents de la production industrielle, de la consommation des ménages et du commerce extérieur. Il amplifie les signes encourageants de reprise déjà soulignés précédemment par le ministre.
Pierre MOSCOVICI relève que le redémarrage de l’activité résulte à la fois d’une amélioration de la conjoncture européenne et d’un raffermissement de la demande intérieure.
Le 2e trimestre devrait en effet marquer le retour de la croissance dans l’Union économique et monétaire, après six trimestres consécutifs de contraction de l’activité. Dans cet environnement plus favorable, nos entreprises ont réussi à accroître leurs exportations de biens et services de +2,0 % en volume (après -0,5 % au trimestre précédent), ce qui a soutenu la production, notamment de notre industrie. C’est un bon résultat.
La reprise de la croissance en France reflète aussi le raffermissement de la demande intérieure. Les ménages ont accru leurs dépenses de consommation (+0,4 % après -0,1 % au 1er trimestre 2013). Les entreprises, dont les perspectives de débouchés se redressent progressivement, ont quasiment stabilisé leurs investissements ce trimestre (-0,1 % après -0,9 %) et commencé à reconstituer leurs stocks (contribution de +0,2 point de PIB à la croissance), signes d’une plus grande confiance.
L’acquis de croissance pour l’année 2013 à mi-année s’établit à +0,1 %, ce qui conforte la prévision de croissance du programme de stabilité.
Le gouvernement poursuivra la mise en œuvre résolue de la politique de réformes économiques en faveur de la croissance et de l’emploi définie par le Président de la République, qui permet le rétablissement de la compétitivité de l’économie française et le retour de la confiance

Bilan et images de ma visite ce matin dans les Pyrénées-Atlantiques

Catégorie : Actualité,En images | Par pierre.moscovici | 13/08/2013 à 19:02

J’étais ce matin en visite à Bayonne, Biarritz et Biriatou dans les Pyrénées-Atlantiques, à la rencontre des agents de mon ministère des services de la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) et des Douanes. Ils mènent au quotidien des actions de grande qualité qui participent directement à la protection du consommateur et à la lutte contre la fraude. J’ai pu échanger avec eux sur leurs missions et je salue leurs excellents résultats.

Ce déplacement a aussi été l’occasion de visiter l’entreprise SAS Andrieu « l’Atelier du chocolat » à Bayonne, aux savoir-faire artisanaux, et de rappeler l’action du gouvernement en faveur des entreprises de notre territoire.

Voici quelques images de ce déplacement :

 1. Visite de l’entreprise SAS Andrieu l’Atelier du chocolat et inspections de la DGCCRF.

2. Au péage de Biarritz, contrôle du flux routier par les Douanes.

 Lire la suite