Ma réaction au très net rebond de la croissance au 2ème trimestre 2013

Vous pouvez consulter ci-dessous le communiqué de presse que j’ai publié ce matin suite au net rebond de la croissance au 2ème trimestre 2013, dont je me réjouis.  Avec une progression de +0,5% du produit intérieur brut au 2ème trimestre 2013, la sortie de récession de l’économie française se confirme. Nous poursuivons nos réformes économiques pour la croissance et l’emploi.

Mon communiqué de presse :

Pierre MOSCOVICI se réjouit du très net rebond de la croissance au 2e trimestre 2013
L’INSEE vient de mesurer le produit intérieur brut (PIB) au 2e trimestre 2013. Celui-ci a progressé de +0,5 %, après un recul de -0,2 % chacun des deux trimestres précédents. Il s’agit du plus fort taux de croissance enregistré par la France depuis le 1er trimestre 2011.
Pierre MOSCOVICI, ministre de l’économie et des finances, se réjouit de ce très net rebond de la croissance. Ce chiffre, supérieur aux prévisions disponibles, confirme la sortie de récession de l’économie française, que laissaient déjà entrevoir les dernières enquêtes de conjoncture et les chiffres récents de la production industrielle, de la consommation des ménages et du commerce extérieur. Il amplifie les signes encourageants de reprise déjà soulignés précédemment par le ministre.
Pierre MOSCOVICI relève que le redémarrage de l’activité résulte à la fois d’une amélioration de la conjoncture européenne et d’un raffermissement de la demande intérieure.
Le 2e trimestre devrait en effet marquer le retour de la croissance dans l’Union économique et monétaire, après six trimestres consécutifs de contraction de l’activité. Dans cet environnement plus favorable, nos entreprises ont réussi à accroître leurs exportations de biens et services de +2,0 % en volume (après -0,5 % au trimestre précédent), ce qui a soutenu la production, notamment de notre industrie. C’est un bon résultat.
La reprise de la croissance en France reflète aussi le raffermissement de la demande intérieure. Les ménages ont accru leurs dépenses de consommation (+0,4 % après -0,1 % au 1er trimestre 2013). Les entreprises, dont les perspectives de débouchés se redressent progressivement, ont quasiment stabilisé leurs investissements ce trimestre (-0,1 % après -0,9 %) et commencé à reconstituer leurs stocks (contribution de +0,2 point de PIB à la croissance), signes d’une plus grande confiance.
L’acquis de croissance pour l’année 2013 à mi-année s’établit à +0,1 %, ce qui conforte la prévision de croissance du programme de stabilité.
Le gouvernement poursuivra la mise en œuvre résolue de la politique de réformes économiques en faveur de la croissance et de l’emploi définie par le Président de la République, qui permet le rétablissement de la compétitivité de l’économie française et le retour de la confiance

68 réflexions au sujet de « Ma réaction au très net rebond de la croissance au 2ème trimestre 2013 »

Les commentaires sont fermés.