Dans les médias

Extrait de mon livre « Combats – Pour que la France s’en sorte » : La France dans 10 ans (11/15)

Catégorie : Actualité,Politique,Réflexions | Par pierre.moscovici | 04/11/2013 à 16:42

La France dans dix ans : convictions, projets et actions présentées dans l’extrait suivant de mon ouvrage, que je vous invite à lire et à commenter. J’y reviens sur les différents scénarios économiques pour notre pays en 2025.

 

Extrait 11 : la France dans dix ans.

 

« Ces quatre évolutions dessinent en creux la France de 2025 : une France qui aura dans tous les cas vieilli fortement avant de rajeunir dans la décennie suivante, une France qui aura – ou non – rattrapé son retard dans l’accumulation du capital productif de la troisième révolution industrielle, une France qui s’intégrera – ou non – à une nouvelle cartographie des échanges mondiaux transformée par la demande des classes moyennes émergées.

 

Il y a alors, selon moi, trois scénarios économiques pour la France de 2025. Une décennie perdue de déflation généralisée. La poursuite d’une tendance générale de croissance molle – la seule que l’ancien président avait fini par trouver, avec ses dents. Un scénario de croissance soutenue, enfin.

 

Il y a alors, selon moi, trois scénarios économiques pour la France de 2025. Une décennie perdue de déflation généralisée. La poursuite d’une tendance générale de croissance molle – la seule que l’ancien président avait fini par trouver, avec ses dents. Un scénario de croissance soutenue, enfin, qui implique notamment la prise en compte des enjeux environnementaux et de l’évolution des prix relatifs des matières premières pour en assurer la soutenabilité. Notre objectif, c’est évidemment ce troisième scénario, qui implique, globalement, la mise en place d’un environnement favorable à l’investissement reposant sur une coordination des politiques économiques et budgétaires à l’échelle européenne, le renforcement indispensable des gains de productivité et la réorientation de l’appareil productif par un investissement massif à court terme dans l’innovation.

 

À cette aune, nous aurons donc cinq défis à relever, et une conviction à affirmer.

 

À cette aune, nous aurons donc cinq défis à relever, et une conviction à affirmer. Cela paraît peu, et pourtant quels changements immenses, si nous allions jusqu’au bout de ce programme-là ! » […]

 

Je reviens demain sur ce blog sur mes convictions européennes, celles d’une Europe forte, d’une Europe intégrée, d’une Europe sociale, dans un nouvel extrait de « Combats – Pour que la France s’en sorte ».

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , ,


2 commentaires

  • Momo dit :

    Nous pouvons entendre sur toutes les ondes nos si petits ministres ( Moscovici, Lebranchu, etc…) en service commandé essayant de faire passer dans l’opinion le nouvel élément de langage dicté par l’Élysée comme quoi la courbe du chômage des jeunes est en train de s’infléchir.
    Pas possible! Génial ! On va bientôt nous dire que c’était le seul objectif.
    En oubliant de préciser que c’est grâce aux emplois aidés qui font l’objet d’un forcing désespéré pour en signer le maximum avant la fin de l’année. Pitoyable.
    Ce gouvernement ne recule devant rien et se fout ouvertement des français. Ses jours sont comptés.

    • mini coco dit :

      Ce sera sûrement beaucoup mieux dans tous les domaines quand Le Pen,Mélenchon,Copé et Fillon seront associés aux affaires…

Flux RSS des commentaires de cet article.