Dans les médias

Programme de mon déplacement en République populaire de Chine les 25 et 26 novembre

Catégorie : Actualité,Europe / International | Par pierre.moscovici | 22/11/2013 à 16:30

Retrouvez ci-dessous le communiqué de presse informant de mon déplacement en République populaire de Chine lundi et mardi prochains. La promotion de la relation bilatérale franco-chinoise, la coopération financière et fiscale, ou encore le renforcement de nos partenariats industriels seront au cœur de cette visite, au cours de laquelle sera organisée la première réunion du Dialogue économique de haut niveau franco-chinois.

 

Déplacement de Pierre Moscovici en République populaire de Chine

 – 25-26 novembre 2013 -

 

 

Pierre Moscovici, ministre de l’Economie et des Finances, se rendra à Pékin, en République populaire de Chine, les 25 et 26 novembre prochains.

Il rencontrera le Vice-premier ministre MA Kai dans le cadre d’un dîner de travail le lundi 25 novembre. Ils lanceront ensemble, mardi 26 novembre, la première réunion du Dialogue économique de haut niveau franco-chinois. La mise en place de ce Dialogue, à l’image de celui qui existe entre la Chine et le Royaume Uni, a été actée par les présidents XI Jinping et François HOLLANDE lors de la visite d’Etat de ce dernier à Pékin en avril dernier.

Le Dialogue représente une avancée significative pour la relation bilatérale franco-chinoise. Il résulte d’une volonté partagée d’établir un cadre de discussions privilégié. Il permettra notamment d’identifier et de promouvoir des positions communes dans la gouvernance économique et financière mondiale, d’échanger sur les perspectives économiques pour nos deux pays, de renforcer notre coopération financière, en particulier dans le cadre de l’internationalisation du yuan, et notre coopération fiscale. Il permettra aussi de favoriser le développement des entreprises de nos deux pays, et notamment les partenariats industriels. Il s’inscrira au cœur de la relation bilatérale franco-chinoise. Rappelons que la République populaire de Chine occupe aujourd’hui une place centrale dans l’économie mondiale avec le 2ème produit intérieur brut au monde et 11% du produit intérieur brut mondial.

Pierre Moscovici sera accompagné des régulateurs financiers et de directeurs du ministère de l’Economie et des Finances, dont les homologues chinois sont également associés au dialogue : Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France, Gérard Rameix, président de l’Autorité des marchés financiers, Ramon Fernandez, directeur général du Trésor, Bruno Bezard, directeur général des Finances publiques, Ambroise Fayolle, directeur général de l’Agence France Trésor, Odile Renaud-Basso, directrice générale adjointe de la Caisse des dépôts et consignations, et David Appia, président de l’Agence française pour les investissements internationaux.

Le ministre de l’Economie et des Finances sera également reçu par le Vice-premier ministre ZHANG Gaoli, membre du bureau permanent du comité central. Il saisira enfin l’occasion de ce déplacement pour rencontrer la communauté d’affaires française en Chine ainsi que des investisseurs chinois, dans le cadre d’un événement organisé par Paris EUROPLACE et l’association Paris-Ile de France Capitale Economique.

 

 

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , ,


13 commentaires

  • Amelle dit :

    Enfin la grande reforme fiscale, voila une semaine que cette nouvelle est annoncé et on a toujours du mal à y croire au point ou une majorité y cherche quelle tactique politicienne derrière cette annonce qui vient au plus mauvais moment après l’adoption d’une loi de finance et pendant le vote d’un nouveau collectif budgetaire. Cette reforme aurait du être la 1ere chose à faire il y a 1 an et il aura fallu attendre 18 mois et un bordel avec du bricolage fiscal pas possible qui bien entendu ont permis de distiller la revolte chez des gens à bout avec l’incitation de ceux qui veulent faire tomber Hollande.

    Il n’est jamais trop tard parait il, certain y voient même un parallele avec Roosevelt qui a changer sa fiscalité au bout de 18 mois. Les liberaux et la droite se ruent dans les brancard parce que si cette reforme est réussi et bien mise en place il leur sera compliqué de revenir dessus pour appliquer leur programme qui consiste a démanteler la protection sociale avec à la clé une grosse baisse d’impôt. Et puis sur quoi feront ils campagne en 2017 si cette reforme abouti?

    Nous voulons donc un système plus simple, plus lisible et plus juste. Pas mal comme idéal reste que pour cela il faut de la conviction sur ce qui est juste et surtout beaucoup de méthode et de rigueur.

    Dire que la reforme le temps qu’il faut ok, dire que cela se fera sur le reste du quinquennat est suicidaire car cela voudrait dire une instabilité fiscale jusqu’en 2017 or c’est justement le problème aujourd’hui puisque personne ne crois à une stabilité tant que les déficits ne sont pas résorbé. Au contraire il faudrait faire très vite concernant le fond de la reforme quitte à retarder la mettre la mise en oeuvre comme le prélèvement à la source un peu plus tard mais pas en 2017.
    Sur la méthode perso j’aurai choisi une autre méthode

    -D’abord recenser les promesses du programme de Hollande ou du PS sur lequelle la majorité a été élue histoire de bien legitimer cette reforme d’autant plus que ces mesures avaient un minimum de cohérence.

    -Demander à quelques économistes de gauche de se réunir (pas + de 15) afin de mettre en place le projet global en analysant mesure par mesure et enrichir le tout. Perso je choisirai Aghion, Cohen (Daniel pas Elie) évidemment Piketty, Camille Landais et Emmanuel Saez mais aussi René Passet ou Susan George des personnes d’Aternative économique. Aussi des gens plus neutre comme Heyer de L’OFCE ou Matilde Lemoine du Haut conseil des finances publiques et pour ne pas être sectaire des libéraux pour apporter la contradiction comme Madelin devenu chef d’entreprise(Il est vrai que j’adore sa manière de pourfendre la TVA sociale, le CICE et les subventions aux entreprises) aussi le médiatique Fiorentino, un journaliste libéral comme Bavarez ou Lenglet et même un Jean Francois Filliatre bien concret et enfin le pied de nez à Gattaz serait de nommer Herve Lambel candidat malheureux mis en touche par les quatre autres mais qui ne disait pas que des conneries contrairement aux autres. Avec deux, trois autres chef d’entreprises innovant ou à gauche comme Niel ou Bertin Nahum. le tout sous la supervision du ministre du budget et des rapporteur des commissions finance de l’assemblée et du sénat.

    On demande à cette quinzaine de personne un vrai programme même si bien sur tout le monde ne sera pas d’accord sur tout mais l’idée c’est avoir une reforme de gauche mais assez consensuelle sauf pour les ultra libéraux tout en restant sur les promesses de campagne. Ces personnes auront 3,4 semaines pour faire le tour ce qui est archi suffisant pour avoir une ossature en forme de recommandation, ensuite on dévoile le tous, on consulte tout azimut non seulement les partenaires sociaux mais aussi les associations histoire d’amender et d’enrichir le texte enfin on file le bébé aux parlementaire qui devraient être les vrais garant du programme de la majorité dans son texte et dans son esprit. En espérant qu’entre temps eux même auraient fait de la concertation et que le PS aient lui aussi produit quelques chose ou organiser 1 ou 2 colloques sur la question.

    Concernant la méthode ça devrait le faire en 2/4 mois hors travail législatif et au moins tout le monde aura une visibilité de ce que sera le reste du quinquennat et on coupe cour à la peur d’une instabilité fiscale.

  • Monsieur le Ministre

    L’initiative privée de 17 entreprises de l’agroalimentaire français, Flavors of France, salue votre venue en République Populaire de Chine pour continuer des négociations avec le gouvernement chinois et soutenir nos entreprises dans leurs développements sur cet immense et très compliqué marché.
    Nous imaginons bien évidemment que votre agenda est complet mais nous aurions été très honorés de recevoir de votre part un soutient et une certaine bienveillance pour nos efforts.
    Un récent article paru sur le MOCI N° 1952 présente notre groupement et l’énergie que nous investissons dans ce programme, parfois vital pour nos sociétés.

    Très cordialement

    http://www.flavors-of-france.com

Flux RSS des commentaires de cet article.