Interview dans la matinale d’Europe 1

J’étais aujourd’hui l’invité politique de la matinale d’Europe 1. Je vous invite à découvrir ci-dessous mes réponses sur l’emploi, la compétitivité, la croissance, ou encore la fiscalité. Notre cap : redresser le pays, redresser ses finances publiques, et redresser aussi son appareil productif pour la croissance, pour l’emploi.

 

Le gouvernement est tout entier mobilisé, autour du Président de la République, sur une priorité : l’emploi, l’emploi, l’emploi.


Moscovici : « Une priorité : l’emploi, l’emploi… par Europe1fr

32 réflexions au sujet de « Interview dans la matinale d’Europe 1 »

  1. Cela vole de plus en plus bas. Avant d’être un humoriste, Dieudonné est un antisémite abject.

  2. les sénoirs qui ont leurs trimerstres pour eux c’est pareil gauche ou droite!!
    En plus les socialistes dans l’opposition réclamer le retour de l’AER!! tous pareil les politiques !
    ils laissent ses sénoirs allez au restot du coeur après une carrière!
    Faut allez a la pèche aux élections ca nous rapporteras mieux !!
    Collectif AER212 et Forum AER2012

    Voici un extrait : JC MAILLY le 27.12.13
    « Quand on avait rencontré le Premier Ministre à propos de la réforme fiscale, je lui avais même indiqué qu’il y avait une URGENCE SOCIALE A TRAITER ; je pense notamment à TOUS ces salariés qui ont toute la durée de leurs cotisations mais qui ne peuvent pas partir en retraite parce qu’ils n’ont pas l’âge et qui se retrouvent avec les minimas sociaux ; il faut remettre une allocation qui leur permette de vivre dignement autour de 1000 € 1100 € au lieu de vivre avec 470 € ça c’est une urgence sociale.

  3. Il serait imprudent et contre-productif de la part du ministère d’interdire totalement les spectacles de Dieudo,car il passerait pour une victime alors que ce n’est pas son genre!!!…
    Il vaut mieux laisser les autorités locales décider en fonction des circonstances,ce que plusieurs d’entr’elles font ou ont déjà fait.

  4. Pour info, J’ai retrouvé un article de M Waechter de Natixis paru dans Libé (qui commence à dater),
    1 -est en phase avec les prévisions de l’Insee sur la croissance de 0,4% du PIB au 4eme trimestre 2013

    2-Le budget 2014, décrit comme un budget d’accompagnement de la reprise et de l’emploi et en faveur des entreprises, n’est-il pas justement conçu pour doper la compétitivité ?
    Les entreprises ne sont pas encore persuadées d’y gagner. Mais je suis d’accord, ce budget est plutôt «procyclique» comme on dit, il accompagne le mouvement et favorise plutôt les entreprises que les ménages, à raison d’ailleurs.Les ménages verront les fruits de leurs efforts quand ça repartira vraiment mais dans l’immédiat il faut privilégier les entreprises dont l’investissement peut accélérer brutalement d’un trimestre sur l’autre alors que ce n’est pas le cas de la consommation. L’investissement a un rôle moteur plus important si l’on veut que la reprise d’accélère et ce de manière pérenne
    Pour conclure, l’investissement reste la clé pour 2014 pour que l’emploi s’améliore
    Meilleurs voeux pour 2014

  5. On a beaucoup reproché à l’ancien président Mitterrand d’avoir dit sur le chômage:on a tout essayé,cad la droite comme la gauche sans résultats; malheureusement,c’est lui qui avait raison…
    Il faudrait que les gens comprennent qu’un gouvernement ne peut pas faire grand’chose contre le chômage sinon prendre des mesures sociales qui peuvent freiner sa hausse,le stabiliser et,dans le meilleur des cas, entraîner une toute petite baisse…Bien sûr,il faudrait une croissance très forte,mais celle-ci ne se décrète pas. Tous les autres commentaires sont purement polémiques et présentent bien peu d’intérêt!!!…

    • Contrairement à son rêve le plus fou, l’inversion de la courbe du chômage ne s’est pas produite en France, François Hollande a perdu son pari. Ses politiques sociales et économiques ne sont que des demi-réussites. Pour éviter le pire, le gouvernement doit maintenant changer de politique pour relancer la croissance. Point.

      • 21 départements français hors Dom en 2013 entre 11 et 15 % de chômage…

        Pas de quoi pavoiser ni rire…

    • Les mauvais chiffres de l’emploi annoncés jeudi fragilisent le credo du gouvernement sur «l’inversion des courbes», selon les éditorialistes de la presse française ce vendredi.
      Même si François Hollande maintient que l’inversion du chômage promise pour fin 2013 est «amorcée», la hausse de novembre montre que le «pari» est en train de devenir un «piège» pour le chef de l’Etat, estime la presse vendredi.

      Hollande juge l’inversion de la courbe du chômage «bien amorcée»
      Le Figaro fustige à la une un «Hollande en plein déni» et l’éditorialiste du quotidien conservateur, Jacques-Olivier Martin, constate que «le joli conte de Noël sur la baisse du chômage tourne au camouflet» pour le locataire de l’Elysée. C’est une «mauvaise nouvelle» pour François Hollande qui «s’est tellement engagé sur la capacité de son gouvernement à inverser la courbe du chômage avant la fin de l’année, que cette remontée du chômage (même relativisée par l’addition des statistiques d’octobre et de novembre) atteint encore sa crédibilité», estime La Croix sous la plume de Dominique Quinio.

      L’Humanité et Patrick Apel-Muller ne croient de toute façon pas aux «effets d’annonce» présidentiels : le chômage «ne s’améliorera guère dans la période qui vient, l’austérité et la discipline budgétaire ayant rang de dogmes dans la politique gouvernementale». L’Opinion arrive au même constat mais pour le quotidien libéral et son éditorialiste Luc de Barochez, la faute en incombe d’abord au «levier choisi» pour enrayer la courbe : «La multiplication des contrats aidés est illusoire».

      «L’année se termine donc sur une mauvaise nouvelle, pour un président de la République dont la courbe de popularité a finalement été plus docile que celle du chômage», analyse l’éditorialiste du Courrier picard. «Le président avait parié sa chemise sur une inflexion de la courbe à la fin de l’année. Il n’est pas sûr de passer le réveillon sans s’enrhumer», ironise Jean-Louis Hervois dans La Charente libre.

      Les perspectives ne sont guère réjouissantes. «Le nombre de demandeurs d’emploi n’aura pas reculé deux ou trois mois d’affilée cette année, condition nécessaire pour parler sérieusement d’inversion», fait valoir Jean-Marc Vittori dans Les Echos. Pour François Hollande, «son pari est d’ores et déjà perdu», tranche Philippe Waucampt dans Le Républicain lorrain.

      «Il n’a pas atteint l’objectif numéro un qu’il s’était fixé pour 2013» et «s’il persiste à nous prédire, pour 2014, cette fameuse inversion de la courbe du chômage, il sera définitivement inaudible», assure Patrice Chabanet du Journal de la Haute-Marne. «En répétant qu’il serait jugé sur sa capacité à lutter contre le chômage, François Hollande a, courageusement, pris un grand risque. Si le résultat est encore mauvais, il le paiera durement aux municipales et aux européennes», prévient Daniel Ruiz dans La Montagne-Centre France.

      Ce qui fait dire à Hervé Cannet de La Nouvelle République du Centre-Ouest que «le pari qu’il avait lancé dès son premier jour est en train de transformer en piège mortel» pour François Hollande.

      • On ne pourra juger de l’inversion de la courbe du chômage que lors qu’on connaîtra le chiffre de décembre fin janvier: alors, on pourra établir un bilan du 4ème trimestre et de l’année 2013. Pour le moment,les chiffres ne sont pas si mauvais puisque la baisse d’octobre est plus importantes que la hausse de novembre et le résultat des derniers mois indique,en fait, une sorte de stabilisation. Ce n’est pas si mal, mais c’est évidemment insuffisant…Voilà ce que pensent les gens raisonnables et réfléchis!!!…

        • « Voilà ce que pensent les gens raisonnables et réfléchis!!! »

          Circulez, y a rien à voir ! Mort de rire!

          Vous êtes juste un militant socialiste répétant en boucle les éléments de langage concoctés par vos héros. Pathétique.
          Les français ne sont pas idiots, eux. Lisez la revue de presse. Même les journaux de gauche admettent l’échec de Hollande. Quand allez-vous vous rendre à l’évidence?

          • Quand on ne sait pas répondre,on injurie, classique!!!
            Sûrement,Le Pen,Mélenchon,Coppé et Fillon ont un remède miracle contre le chômage :on demande à voir…

          • Ou est l’injure? « Militant socialiste »? Il est vrai que c’est dur à porter. Je ne pensais pas vous vexer, je retire bien volontiers. « Sympathisant » c’est mieux?

          • Beaucoup de gens réagissent aux évènements quotidiens et aux faits divers au quart de tour sans trop de réflexion par une sorte de pulsion incontrôlée d’où des jugements péremptoires et définitifs et,disons le gentiment,peu objectifs!!!
            Ces gens sont trop influencés par l' »immédiateté » et souffrent de cette maladie que les sociologues appellent « actualite ». Ils s’expriment par des propos outranciers qui se reflètent dans certains sondages « très orientés » par ailleurs!

          • Lambda,

            Quels sont les journeaux de gauches SVP??? perso je n’en connai pas….

            Au lieu de vous rejouir et vous archarner sur F Hollande et son pari soit disant perdu , c’est a voir,pnsez plutôt aux chomeurs!!!
            F Hollande est un Président courageux !!!Qu’auriez vous voulu qu’il dise aux Français ??? Le chomage va encore augmenter??? Non mais…vous êts completement a coté de la plaque…vos propos ressemble a du mélanchonisme, du lepinisme ou de cette droite a la dérive .Avous de choisir.

  6. Changer ce gourvernement face a immobiliste de la précarité des sénoirs vivant a 470 euros! remetter ATS!

    Souvent exclus du marché du travail avant même de prendre leur retraite, les seniorsProlongement de l’âge légal de départ à la retraite oblige, plus de 900 demandeurs d’emplois dans les Pyrénées-Orientales sont âgés de 60 à 67 ans. Les « plus de 50 ans » représentent, eux, 23 % des chômeurs et sont en progression de 24 % sur un an. Dans l’Aude, pas moins de 7 300 demandeurs d’emploi ont plus de 50 ans, soit 22 % des inscrits. « Et leur nombre ne cesse d’augmenter, précise Philippe Depouez, directeur territorial de Pôle Emploi. On enregistre actuellement une augmentation de 18 % ». Selon lui, cette proportion importante de seniors en quête d’emploi dans l’Aude et les P.-O. s’explique notamment par le contexte de crise économique. Les licenciements et pertes d’activité sont nombreux en ce moment et touchent plus particulièrement les travailleurs les plus âgés. « Les raisons sont évidentes, commente le directeur. Les aînés sont moins malléables et surtout, ils coûtent plus cher à l’entreprise ».

    Des emplois pénibles

    Aujourd’hui, avec l’augmentation incessante du nombre de chômeurs, les seniors ont encore plus de mal à retrouver une activité que par le passé. Un constat alarmant dû, en partie, à la pénibilité des emplois proposés sur les deux départements (agriculture, entreposage, services à la personne, hôtellerie) qui ont du mal à trouver preneurs auprès des aînés. Des tâches effectivement parfois difficiles pour des corps qui se fatiguent plus vite au fil des ans. « C’est un fantasme de croire que ces mauvais chiffres sont dus à l’arrivée massive de nouveaux arrivants âgés », explique Akim Benrabia, directeur de l’agence Pôle Emploi de Toulouges dans les Pyrénées-Orientales, où s’installent tous les ans quelque 5 000 habitants supplémentaires. « La moitié des néo Catalans est en fait dans la tranche 25-40 ans », précise-t-il. L’Aude, malgré un taux de chômage global classé comme très élevé de France (13,5 %), ne cesse d’attirer de nouveaux venus, parfois sans emploi. Au-delà de la seule crise économique, l’augmentation du chômage chez les plus de 50 ans s’explique également par un effet mécanique : celui de la suppression de la dispense de recherche d’emploi pour les plus âgés. « Depuis la loi de 2008, les demandeurs d’emploi de 58 ou 59 ans, qui sont proches de la retraite, doivent poursuivre leur recherche d’emploi, explique Philippe Depouez. Avant cette loi, ils pouvaient attendre la retraite sans recherche active ». Près de la moitié de ces demandeurs d’emploi de plus de 50 ans bénéficie d’une expérience professionnelle de plus de dix ans et se casent dans la catégorie des ouvriers qualifiés. Pourtant, ils ne sont pas forcément exigeants dans leurs demandes.
    « Travailleurs et durs à la tâche »

    « Cette catégorie est pragmatique et dure à la tâche, elle a vraiment besoin de travailler et sa demande correspond au marché local : services domestiques, secrétariat, assistance auprès d’enfants, nettoyage de locaux… », reprend Akim Benrabia (P.-O.). De même, dans l’Aude, la plupart des seniors au chômage cherchent un emploi peu qualifié. « 20 % des recherches se répartissent dans quatre domaines d’activité : les services domestiques, le nettoyage des locaux, l’assistance des enfants et l’assistance des adultes », explique Philippe Depouez. Par ailleurs, « 13 % des seniors sont des cadres ou des agents de maîtrise et 69 % ont un niveau CAP-BEP, voire moins ». S’ils peuvent apporter une valeur ajoutée à l’entreprise qui les emploie, les plus âgés restent souvent bannis des offres de recrutement. Beaucoup se sentent dévalorisés et exclus et vivent le chômage comme un drame personnel. Les jours de marché, les seniors sont nombreux à ramasser les fruits et légumes abandonnés par les maraîchers.

  7. Bonsoir à tous,
    Les sénoirs délaisser dans la précarités vivant 470euros après une carrière avec tous leurs trimestres avant leur retraite
    Forum AER2012
    J’espère que vous avez passé un bon Noël en oubliant un peu la galère que nous vivons et les angoisses que cela entraine.
    Ce soir les chiffres du chômage de novembre ne sont pas bons et pourtant Hollande et Sapin continuent de croire à l’inversion de la courbe du chômage…!
    Chômage des jeunes : +5,7% en un an…Les séniors : + 11,6 % !!!
    Les politiques sont vraiment des manieurs de la langue française et spécialistes du foutage de gueule!!!
    Vivement Janvier que le combat reprenne car il va bien falloir qu’ils fassent machine arrière et repensent leur politique en faveur de ceux qu’ils ont laissés sur le bord de la route… NOUS!!! Je reste persuadé qu’il nous faudra envoyer ce mail commun dont je vous parlais page 51 et tenter d’obtenir un entretien avec un de ces messieurs hauts-placés…
    Profitons de ces derniers jours de l’année 2013 pour faire le plein d’énergie… 2014 nous attend!!!

    A plus les amis.

  8. Il est hallucinant de faire une fixette hystérique sur l’annonce du taux MENSUEL du chômage d’autant plus que le changement ne peut être que faible: ainsi,la hausse de novembre est légèrement inférieure à la baisse d’octobre;ça signifie tout simplement que ce taux s’est stabilisé depuis quelques mois. Il serait plus rationnel de fournir un chiffre tous les 3 mois,voire tous les 6 mois: ça dédramatiserait ces annonces et donnerait une vision plus distanciée de la situation. En attendant,la droite et les médias vont hurler de joie et le gouvernement dira qu’il faut attendre le chiffre de décembre pour savoir s’il y a un petit renversement de tendance…A suivre…

    • Ils ont voulu jouer avec les chiffres et finasser… et ils ont perdu. Tant pis pour les français qui apprécieront leur cynisme et leur incompétence.

      • Arlette,
        cynique et incompetente vous même!!! Prenez un peu de recul et reflechissez un peu!!!

  9. Bonjour, une personne âgée en résidence médicalisée vient de subir 2 refus de renouvellement d’ACS pour dépassement du plafond de ressources le comble pour une pauvre personne agée mais les handicapés c’est pareil !!!!. Le 1er car la CPAM avait indûment pris en compte son APA, d’où nouvelle demande et là 2ème refus: cette fois on ne compte plus l’APA mais des retraits sur capital assurance-vie au titre de « pension alimentaire », je précise que lors du 1er refus le montant de ces retraits n’est pas intervenu dans le calcul CPAM des revenus vis à vis du plafond pour l’ACS. D’autres ne peuvent pas avoir accès rapidement a la TPH TARIF PREMIERE NECESSITE du fait que leurs dossiers sont pas traités correctement par les CPAM de France alors que cela avaient été validés par les caisses de CPAM auparavant regions concernés : MASSIF CENTRAL ALPES PYRENEES BRETAGNE ET ALSACE sachant qu’ils n ont pas changés leurs habitudes. Je voudrais savoir si ces retraits sont vraiment à prendre en compte? Vu l’erreur grossière au 1er refus, je me pose des questions sur la crédibilité du service concerné. Merci nous aider MR MOSCOVICI Pierre !

  10. bonjour à tous et mr le ministre

    que faite vous des sénoirs dans la précarité qui ont leur trimestres
    Sans réponse depuis 18mois pour nous pas de changement !! Quand une décision pour cet sénoirs!!
    Les années 1954 1955,1956,1957 on auras pas droit aus point de travailleurs pénibles !! de la nouvelle réforme des retraites!
    trop tard pour nous et faudras allez jusqu’a 62 ans a 470 euros etant aux chomage et avons une carrière complète!!et pour nous l’AER/ ATS supprimé!!

    voilà ce que j’ai balancé sur le site de MEDIAPART sur facebook,
    notre appel de notre forum ce matin, en répondant à la question « quel a été l’évènement marquant pour vous en 2013 ? NELSON MANDELA OU AUTRES ??

     » vous voulez savoir ? la misère du monde c’est bien de s’en préoccuper. je suis d’accord. mais puisque vs posez la question, je vais vous répondre : et la misère des seniors licenciés ou ayant perdu leur boulot juste en fin de carrière, qui st en fin de droits , qui st rejettés du monde du travail, qui ont toutes leurs trimestres validés, qui ont commencé leur carrière pour nombre d’entre eux avant 18 ans, pas assez de trimestres réputés cotisés à cause de ces années de chomage, qui ne peuvent prétendre à cette pseudo retraite avant 60 ans, qui st éliminés de la nouvelle allocation transitoire de sécurité de mars 2013 parce que trop restritive et « réservée » aux années de naissance 1952 et 1953 (qui d’ailleurs vt passer en retraite bientot) , voilà la nouvelle misère de la france !! toutes ces personnes qui ont travaillé toute leur vie et se trouve condamner à vivre avec 470 eur par mois pendant 2 voire 3 ans en attendant d’atteindre les nouveaux ages de retraite légale qui ne cesse de reculer. je fais partie d’un collectif « retour de l’aer pour tous » pour rétablir la justice sociale, nous écrivons partout, ministres, sénateurs, président, syndicats, presse … personne ne nous entend personne ne nous écoute, voilà la misère de la FRANCE entre autres………….. »
    http://aer2012.lebonforum.com/ les sacrifiés de hollande

Les commentaires sont fermés.