Conférence de presse post-Eurogroupe sur la Grèce

J’ai présenté en conférence de presse post-Eurogroupe les avancées de notre réunion de ce jour, en particulier sur la Grèce, avec un rapprochement des positions sur certains sujets.

La vidéo de ce point presse et mon discours prononcé à voir ci-dessous :

J’ai présenté à l’Eurogroupe le point de vue de la Commission sur l’état des discussions entre les institutions et la Grèce.

Par rapport à la dernière fois que nous nous sommes réunis, il y a un peu plus de deux semaines à Riga, incontestablement il y a un nouvel état d’esprit et il y a eu des avancées:

Nous avons mis en place une méthode qui n’est certes pas la perfection, mais qui a permis quand même d’avoir des discussions plus efficaces et a contribué à des échanges plus constructifs et à des discussions de meilleure qualité et plus approfondies.

Comme Jeroen l’a dit, nous constatons un certain rapprochement des positions sur certains sujets. Par exemple, je ne veux pas pas exhaustif, :

  • nous avons eu des discussions constructives sur une réforme en profondeur de la TVA.
  • les autorités grecques nous ont communiqué leur intention de légiférer pour la création d’une agence indépendante pour l’administration des revenus.
  • et nous avons fait des progrès sur une stratégie pour faire face au problème des non-performing loans, prêts non-performants.

Ces avancées ne doivent pas être sous-estimées, elles sont importantes, elles sont précises, enfin, et elles sont bienvenues.

Par contre, il reste des écarts importants à combler sur d’autres sujets avant d’arriver à un accord. Je pense bien sûr aux pensions et au marché du travail, par exemple, les autorités grecques ont été très clairs sur les aspects du programme qu’ils n’acceptent pas, mais doivent encore présenter des propositions alternatives qui puissent atteindre les mêmes objectifs de création d’emploi et de soutenabilité des finances publiques.

La Commission soutient pleinement l’objectif d’une meilleure protection des citoyens les plus vulnérables, mais celle-ci nécessite la mise en œuvre de mesures bien ciblées, permanentes, sur lesquelles il faut encore beaucoup travailler pour y parvenir.

Il faut donc maintenant passer avec détermination à l’étape suivante, qui devra aboutir à un accord que nous souhaitons dès que possible. Il n’y a évidemment pas de temps à perdre, étant donné la nécessité de parvenir à cet accord bien avant la fin du programme du FESF à la fin du mois de juin.

De notre côté je peux vous assurer, encore une fois, que la volonté est là. Je pense que le statement préparé par la présidence de l’eurogroupe est court, précis et reflète l’état d’esprit général dans lequel nous nous reconnaissons parfaitement.

I also updated the Eurogroup on the situation concerning Cyprus. The mission that concluded at the end of last week welcomed the strong progress made so far and the recent adoption of modern insolvency and foreclosure legislation, which is a critical step towards the reduction of the high level of non-performing loans and boosting jobs and growth prospects in Cyprus. Once all of the final elements of this reform are in place, we were ensured today that it would be for the coming days, it should be possible to move towards a swift conclusion on the ongoing sixth review of Cyrpus’ programme.

As Joroen outlined, I also outlined to the Eurogroup this afternoon the findings of the third post-programme surveillance mission to Ireland, which concluded on 1 May. Ireland is experiencing a strong recovery which we forecast to continue this year and next. Unemployment continues to fall steadily and the deficit is declining and is well within the EDP ceilings. The repair of the financial sector continues apace, with a number of encouraging developments recently.Of course, as everywhere in the euro area, the legacy of the crisis continues to be felt, not least in the high levels of public debt. That’s why we strongly encourage the Irish authorities to proceed with the implementation of key structural reforms and to make the most of the benign economic climate to proceed with the fiscal consolidation that remains necessary to keep public debt on a steady downward path.I am looking forward to visiting Dublin on 26 May for an exchange of views in the Irish parliament on the country’s economic policy priorities and the 2015 country-specific recommendations, which the Commission will be adopting on Wednesday. But I also want to say my consideration to the work that has been done by the Irish authorities and by the Irish people.

These recommendations will set out a blueprint for strengthening the economic recovery that is now clearly underway in Europe, as indicated by our Spring Economic Forecast, which I presented to you last week and outlined to the Eurogroup today. As I said last week, we need to ensure that this bright economic spring is more than a seasonal phenomenon or a cyclical phenomenon, and that means in our view maintaining the momentum of reform, boosting investment and continuing to pursue sound fiscal policies. So I am looking forward to seeing you on Wednesday when I will be able with Valdis Dombrovskis to outline what we see as the key economic policy priorities for each of our Member States and for the euro area as a whole. We will discuss that exactly in the terms that were recalled by the President of the Eurogroup.

Seul le prononcé fait foi.