Dans les médias

Nous n’oublions pas.

Catégorie : Actualité,Réflexions | Par pierre.moscovici | 08/01/2016 à 17:05
Commentaires fermés

Nous n’oublions pas.

 

Un an après les attentats qui ont frappé Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher à Paris, nous n’oublions pas. Ni la brutalité des attaques, et la barbarie ainsi révélée ni, non plus, les innombrables témoignages d’amitié et de solidarité à la France à travers l’Europe et partout dans le monde.

Ces attaques nous ont tous profondément marqués. Un an après, on le voit, on le ressent tous, l’émotion est encore forte, d’autant plus que la France a été victime, le 13 novembre 2015, d’attentats plus meurtriers encore. Mais ces actes ne doivent ni nous abattre ni nous changer.

Nous continuerons d’opposer la tolérance universaliste à l’obscurantisme sectaire et religieux, la liberté de penser à la barbarie meurtrière, l’ouverture au repli.

Renoncer à ses valeurs, c’est déjà être défait. Mais y être fidèle ne suffit bien sûr pas à éteindre la menace.

La France a réagi rapidement. Et L’Europe, à ses côtés, s’est mobilisée fortement. Depuis janvier dernier, elle a pris des mesures contre le trafic des armes à feu et des explosifs. Elle a adopté en mai de nouvelles règles visant à lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Elle a renforcé ses outils juridiques pour lutter contre le terrorisme, et en premier lieu les djihadistes cherchant à commettre des attentats en Europe. Elle discute actuellement avec les Etats membres de nouvelles mesures contre le financement du terrorisme. Elle a appuyé l’intensification de la coopération et de l’échange de renseignements entre les autorités compétentes. Elle vient de proposer des mesures novatrices pour rendre sa frontière externe plus étanche.

Je n’oublie pas. Nous n’oublions pas. Nous savons que beaucoup reste à faire, et qu’il n’y a pas de temps à perdre : la lutte contre le terrorisme est une urgence française et européenne. Mais surtout, nous sommes déterminés et unis dans l’action. Et nous vaincrons car aujourd’hui, comme hier, l’Union fait la force

Be Sociable, Share!