Portrait chinois

Le Congrès du Parti socialiste a débuté dans l’indifférence voire la commisération médiatique. Et pourtant, il est important. Important pour le parti de Jean Jaurès, Léon Blum et François Mitterrand, qui joue sa survie: il peut aussi bien disparaître que lentement mais surement renaître. Important aussi pour la France et son équilibre démocratique: notre pays, comme l’Europe, a besoin d’une social-démocratie robuste, convaincante et crédible, sans quoi l’alternance se joue entre un centre attrape-tout et des populismes concurrents, d’extrême droite, de droite dure ou de gauche nationaliste. C’est la thèse que je développe dans mon dernier livre Dans ce clair-obscur surgissent les montres, qui paraît chez Plon.

Je ne serai pas un acteur direct de ce Congrès. Ce n’est pas mon rôle aujourd’hui, j’ai trop à faire dans mes responsabilités européennes, avec mes combats pour muscler la croissance, garantir la conclusion réussie du programme grec à l’été 2018 et lutter contre la fraude et l’évasion fiscales. Mes fonctions actuelles m’obligent de surcroît à une forme d’impartialité. Et puis, j’ai beaucoup donné à la joute partisane au fil des ans, et le goût des combats d’appareil m’est un peu passé. Continuer la lecture

Fiscal Transparency: from words to action

It is the EU’s goal to put an end to tax havens around the world – that’s what I’m fighting for. In order to achieve this, we have put pressure on many jurisdictions to change their tax laws and adopt European and international standards. Last December, Finance Ministers adopted a blacklist of tax havens – the first in the European Union’s history. This is not an end in itself. The objective is to get concrete commitments from the jurisdictions concerned. Some jurisdictions, which have already made such commitments, have been taken off the list: for example, I’m glad to say that this is the case for Tunisia – but Tunisia is not alone in being removed from the list.

But we mustn’t let down our guard – quite the opposite! Rather, the goalposts are shifting: in response to the EU’s call, about fifty jurisdictions have formally committed to respect the international standards. These jurisdictions have now been put on the EU’s « grey list » – in other words, they remain under close scrutiny! It will be up to them to demonstrate, over the coming months, that the commitments they have made have been kept and respected to the letter. This grey list is therefore at least as important as the blacklist! Continuer la lecture

Transparence fiscale: de la parole aux actes

L’Europe veut en finir avec les paradis fiscaux à travers le monde- c’est mon combat. Pour cela, elle a mis la pression sur de nombreux pays pour changer leur législation fiscale et adopter les standards européens et internationaux. En décembre dernier, les ministres des finances ont adopté une liste noire de paradis fiscaux- la première dans l’histoire de l’Union européenne. Celle- ci n’est pas une fin en soi. Elle vise à obtenir des engagements concrets de la part des États concernés. Certains pays, qui ont fait de telles promesses, sortent déjà de la liste: c’est par exemple le cas de la Tunisie, et je m’en réjouis- mais elle n’est pas seule à quitter cette liste.

Cela ne doit pas réduire notre vigilance, au contraire! Le terrain se déplace plutôt: une cinquantaine d’Etats se sont formellement engagés à respecter les standards internationaux, répondant à l’appel européen. Ces Etats sont aujourd’hui placés sur une « liste grise » européenne – autrement dit, sous étroite surveillance. Il leur reviendra de démontrer, dans les prochains mois, que les engagements qu’ils ont pris ont été tenus et respectés à la lettre. Cette liste grise est donc au moins aussi importante que la liste noire! Continuer la lecture