Dans les médias

Actualité


L’Europe doit repartir

Catégorie : Actualité,Commission européenne,Europe / International,Politique,Réflexions | Par pierre.moscovici | 24/06/2016 à 16:59

BREXIT

 

Le Royaume-Uni a choisi, par référendum, de se retirer de l’Union. Quel sens donner à ce vote? Comment y répondre?

Le Royaume-Uni a choisi, par référendum, de se retirer de l’Union. Le choix des électeurs a été net: le camp du « leave » l’a emporté avec une marge significative, la participation a été très élevée. Les résultats de ce vote littéralement historique sont donc sans ambiguïté. Ils doivent être respectés.

Deux questions se posent aujourd’hui: quel sens donner à ce vote? Et comment y répondre?

Ce vote, loin d’être généralisable à l’Union, est d’abord le fruit d’un débat national propre au Royaume-Uni. Il est la résultante d’un retrait massif, depuis quinze ans, sur les questions européennes. La presse est virulente dans ce pays à l’égard de « Bruxelles » comme nulle part ailleurs. Nombre de ses responsables politiques ont renoncé il y a longtemps à tenir un discours positif sur l’Europe, voire à en parler tout court. Une campagne de quelques mois ne pouvait rattraper ce retard.

Reste qu’une partie de la colère, de la défiance des électeurs britanniques rencontrent un écho ailleurs en Europe. La rancœur à l’égard d’une classe politique vue comme déconnectée, l’inquiétude face à la capacité de l’Europe à répondre aux crises – celle des réfugiés en tête – les doutes persistants sur ses outils pour renforcer la croissance, le ressentiment devant la montée des inégalités, s’expriment dans d’autres pays de l’Union. La montée généralisée des populismes en est le symptôme évident et la conséquence dramatique.

Ce vote est un coup de tonnerre pour l’Europe. Comment y répondre?

Lire la suite


Mon interview dans Le Quotidien: « Aucune Commission n’a fait autant contre l’évasion fiscale »

Catégorie : Actualité,Commission européenne,Dans les médias,Europe / International | Par pierre.moscovici | 20/06/2016 à 16:24

J’ai donné, en marge de la réunion des ministres des finances de l’UE à Luxembourg vendredi dernier, une interview au journal luxembourgeois « Le Quotidien », qui est parue ce matin.

Lisez l’intégralité de l’entretien ci-dessous.

Le commissaire européen estime que la directive «anti-évasion fiscale» permettra de mettre fin aux sociétés boîtes-aux-lettres en Europe. (photo AFP)

Pour Pierre Moscovici, commissaire européen chargé des Affaires économiques et financières, mais aussi de la Fiscalité, aucune Commission européenne n’a fait autant pour lutter contre l’évasion fiscale. Dans le long entretien qu’il a accordé au Quotidien, il défend ardemment Jean-Claude Juncker et réplique sèchement à Eva Joly, qui a mis en cause le zèle de la Commission dans ce domaine.

Le Quotidien : Jean-Claude Juncker est mis en cause par Eva Joly dans un livre comme «le loup dans la bergerie», accusé d’avoir encouragé l’évasion fiscale qu’il entend combattre aujourd’hui. Qu’en pensez-vous ?

Pierre Moscovici :  Je déplore ces critiques. S’agissant du président de la Commission, elles sont fausses et malhonnêtes. La Commission Juncker a mis la transparence et la lutte contre l’évasion fiscale au cœur de ses priorités. Aucune Commission n’a fait autant en si peu de temps, parce que nous mesurons l’attente des citoyens, des ONG et des Etats membres. Nous voulons faire de l’Europe le leader mondial dans ce domaine. Il y a un besoin de justice devant l’impôt et de transparence qui doit être satisfait.

Jean-Claude Juncker avait inscrit cette ambition dans ses objectifs de campagne pour la présidence de la Commission. Et ce n’est pas lié à tel ou tel scandale, je le connais depuis près de vingt ans, cette conviction personnelle préexistait.

Vous semblez avoir à cœur de défendre Jean-Claude Juncker ?

Lire la suite


Déclaration à mon arrivée à l’ECOFIN

Catégorie : Actualité,Commission européenne,Europe / International,Vidéos | Par pierre.moscovici | 17/06/2016 à 11:08
Commentaires fermés

Voici la vidéo de ma déclaration à mon arrivée à l’ECOFIN, la réunion des ministres des finances de l’UE.

J’y insiste sur la nécessité d’un accord par les Etats membres aujourd’hui sur la directive contre l’évasion fiscale.

 

 


Un pas en avant décisif pour la Grèce

Catégorie : Actualité,Commission européenne,Europe / International | Par pierre.moscovici | 17/06/2016 à 10:06

Un pas en avant décisif pour la Grèce

La vie politique ne rend pas blasé. On peut avoir des moments  de vraie satisfaction, voire d’émotion, même après de longues années de responsabilités. J’en ai ressenti un hier, à l’occasion d’une cérémonie de signature  à Luxembourg avec le Ministre Euclid Tsakalotos.

Il ne s’agissait pas tout-à-fait d’une signature comme les autres. A la clé, il y avait tout de même un chèque de 7,5 milliards d’euros pour aider la Grèce. Cette signature ouvrait en effet la voie à une décision du Mécanisme européen de stabilité (MES) de verser cette aide à Athènes dans les jours qui suivent.

 Nous sommes arrivés au bout d’un chemin qui a été long et difficile

Nous sommes ainsi arrivés au bout d’un chemin qui a été long et difficile. Celui de la première revue du programme d’assistance signé pour 2015-2018. Un vrai tournant, matérialisé in fine par quelque chose d’aussi accessoire qu’un stylo. Mais derrière les images toujours trop formelles, toujours trop ennuyeuses pour être communiquées d’une cérémonie de signature se joue en fait beaucoup.

 Ces 7,5 milliards d’euros d’aide, c’est de l’oxygène pour l’économie grecque et de l’espoir pour le peuple grec

Lire la suite


Déclaration sur la conclusion de la première revue du programme grec

Catégorie : Actualité,Europe / International,Vidéos | Par pierre.moscovici | 17/06/2016 à 9:39
Commentaires fermés

Hier à Luxembourg, j’ai tenu un point presse avec le ministre grec des finances Euclide Tsakalotos, pour saluer la conclusion de la première revue du programme grec.

Nous avons fait un pas important pour la Grèce et pour la zone euro.

Nos déclarations sont à revoir ci-dessous :


Déclarations à mon arrivée à l’Eurogroupe

Catégorie : Actualité,Commission européenne,Europe / International,Vidéos | Par pierre.moscovici | 16/06/2016 à 16:25
Commentaires fermés

Je vous invite à voir ci-dessous mes deux déclarations à mon arrivée à l’Eurogroupe ce jour à Luxembourg, sur la Grèce, l’économie européenne, le Pacte de stabilité et de croissance, ou encore la fiscalité et la Taxe sur les transactions financières.

Déclaration 1 :

 Déclaration 2 :


Entretien dans Le Devoir – Québec

Catégorie : Actualité,Europe / International,Voyages et déplacements | Par pierre.moscovici | 13/06/2016 à 17:26
Commentaires fermés

En déplacement au Québec ce lundi 13 et mardi 14 juin, j’ai accordé un entretien au quotidien Le Devoir, en forme de plaidoyer économique pour une Europe inclusive.

Avenir de l’Europe, défis en cours, reprise économique et réformes, et partenariat avec le Canada : tous mes réponses à lire ci-dessous.

Plaidoyer économique pour une Europe inclusive

-

Pierre Moscovici n’a pas l’habitude d’y aller par quatre chemins. Donald Trump ? Ce serait « extrêmement difficile » pour l’Europe « de travailler avec lui », exposait la semaine dernière le commissaire aux affaires économiques de l’UE au sujet de celui qui pourrait bien devenir le prochain président américain. De plus, dans un entretien au «Devoir», il ne cache pas son inquiétude au sujet du Brexit. Et son espoir de voir l’accord Canada-UE enfin ratifié.

À dix jours du référendum sur le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE), le commissaire aux affaires économiques et monétaires se refuse toujours à envisager des négociations avec le Royaume-Uni à l’issue d’un éventuel Brexit. « Quand on commence à parler du plan B, c’est qu’on ne croit plus au plan A. »« On a des intérêts tellement forts à rester ensemble que je me refuse à y penser », explique celui qui est en quelque sorte le ministre de l’Économie de l’Europe.

 J’espère que les électeurs choisiront le “Remain”

De passage au pays pour la Conférence de Montréal du Forum économique international des Amériques, il fait preuve d’un optimisme prudent sur l’issue du référendum du 23 juin prochain. Malgré les plus récents sondages, qui accordent une légère avance (46 %) au « Leave » par rapport au « Remain » (44 %). « J’espère que les électeurs choisiront le “Remain”. J’en ai la conviction, même, tant il est vrai que les partisans du “Leave” ne sont pas parvenus à faire la démonstration aux électeurs que la situation au lendemain du Brexit serait meilleure que la veille », dit-il.

À son sens, au final, une espèce de « rationalité » politique et économique l’emportera à cette occasion, comme lors du premier référendum sur le maintien du Royaume-Uni au sein de la Communauté économique européenne, tenu en 1975. Il le faut, car les conséquences du départ des Britanniques pourraient se faire ressentir bien au-delà du royaume de Sa Majesté.

Conséquences

Si de nombreuses multinationales ont déjà évoqué leur intention de quitter la Grande-Bretagne ou d’y réduire leurs activités advenant un vote en faveur du « Leave », Bruxelles a aussi de quoi frémir, explique-t-il.

Lire la suite


Interview par Euronews

Catégorie : Actualité,Europe / International,Vidéos | Par pierre.moscovici | 13/06/2016 à 16:56
Commentaires fermés

A voir ci-dessous, mon interview par Euronews sur les réformes en Europe, les défis en cours, et sur l’avenir du projet européen.

Il faut réconcilier l’économique, le social et le politique.